Activités - Page 5

  • Langue française en fête : du vendredi 14 mars au dimanche 23 mars 2014. Les activités proposées par le CPAS de Tinlot

    Capture d’écran 2014-03-12 à 20.00.01.png
    Le thème cette année sera: les mots décollent/d’école
    Les 10 mots : ambiancer/ à tire-larigot/ charivari/ s’enlivrer (s’enivrer de livres)/ faribole/ hurluberlu/ ouf/ timbré/ tohu-bohu/ zigzag
     
    Capture d’écran 2014-03-12 à 20.04.55.pngVoici le projet du CPAS de Tinlot dans le cadre de la Langue Française en Fête 2014 et ce, en collaboration avec le centre culturel de l'arrondissement de Huy :
     
    mardi 11 février 2014 de 13h30 à 16h00
    atelier "Bornes d'urgence poétique" durant lequel Antoine CARAMALLI proposera des jeux poétiques autour des 10 mots.
    Il partira des 10 mots de folies et pour chacun, proposera une consigne ludique.  Il travaillera en petits groupes de 3 personnes puis proposera à chaque groupe une lecture enregistrée.  Les bandes sonores seront logées dans les Bornes d'Urgence Poétique installées le long du parcours de la LFF. 
    http://www.zinneke.org/Antoine-Caramalli
     
    mardi 25 février 2014 de 13h30 à 16h00'
    atelier "capsules vidéo" animé par Toni CHIARADIA.  Comme l'an passé, l'animateur interviewera et filmera les personnes sur les dix mots.  Les séquences vidéo seront projetées au cours de Langue Française en Fête.
     
    Lieux de ces 2 ateliers gratuits et ouverts à tout public : espace intergénérationnel rue Malplaquaye n° 1 - 4557 TINLOT

    Martine PAQUOT
    Agent d'insertion
    GSM : 0491 07 42 0

  • Tinlot, remise des primes de naissance aux 21 nouveaux Tinlotois

    tinlot prime de naissance

    A l'exception de 3 enfants, tous les nouveaux Tinlotois nés ou adoptés en 2013 étaient présents avec leur famille vendredi dès 18h30 à l'Espace Intergénérationnel à Soheit-Tinlot. Il avait  fallu enlever les tables et toutes les familles présentes ont pu ainsi découvrir cet espace chaleureux. Entre 20 naissances en 2004 et 31 en 2011, l'année 2013 est largement en dessous de la moyenne.

    tinlot prime de naissance
    Le Collège Communal au complet avec plusieurs conseillers communaux. D'autres étaient retenus par la préparation du Télévie de samedi soir au d'Zy à Fraiture.
    Deux filles pour un garçon et tous prénoms différents.
    A remarquer pour cette cuvée 2013, le nombre important de filles qui sont 2 fois plus nombreuses que les garçons (14  filles- 7 garçons). Quant aux prénoms, il n'y en a pas deux identiques !
    Emilien, Lucien, Martin, Mathias, Sajko, Léandre, Samuel pour les garçons et Loucia, Maëlie, Clarisse, Jade, Estelle, Lucie, Valentine, Emmeline, Chloé, Elisabeth, Rachel, Elynne, Aurore, Karen, pour les filles.

    Capture d’écran 2014-02-28 à 20.45.56.png

    En signe de bienvenue, et avant le verre de bienvenue, chaque parent a reçu un chèque de 75 euros et une bonbonnière garnie et gravée au prénom de son enfant.

  • Tinlot: les samedis du four à pain. Mise à disposition du four à pain et de son matériel

    Capture d’écran 2014-02-25 à 08.12.09.png
    Un samedi par mois, le four à pain est accessible à partir de 9h30  (premières cuissons possibles vers 12h00, dernières cuissons vers 15h00) pour venir cuire les préparations que vous souhaitez (sauf des préparations qui couleraient sur la sol du four). Une participation de 2.50 € vous sera demandée (comprenant le bois, l’eau, et le prêt du matériel). A votre arrivée, le four sera allumé et une personne sera présente pour enfourner et défourner. Il vous est demandé de venir avec tous les ingrédients nécessaires à vos préparations, des essuies ainsi qu’une caisse ou autre pour transporter vos produits.
    Nous vous demandons de vous inscrire au préalable, le nombre de places étant limité. Lors de cette inscription, dites ce que vous souhaitez cuire et en quelle quantité afin d’optimiser au maximum les cuissons. Pour tout complément d’informations ou remarques, n’hésitez pas à me contacter :

    Tiziana Régimont
    Educatrice P.C.S. Condroz. 0474/77.51.68.

    Capture d’écran 2014-02-25 à 08.22.30.png

    Voici les dates des prochaines ouvertures :

    Capture d’écran 2014-02-25 à 08.28.30.png

     

  • Le chef de corps de la Zone de Police du Condroz, l'invité des conseillers communaux et du CPAS de Tinlot

    Capture d’écran 2014-01-30 à 21.31.31.jpegPhilippe Prévot, le chef de la zone de Police du Condroz était l’invité du conseil communal et du CPAS de Tinlot ce mercredi 29 janvier. Il était accompagné de Dany Gilson, Chef du groupe regroupant les communes de Nandrin, Anthisnes, Ouffet et Tinlot. Cette réunion conjointe des membres du CPAS et du Conseil Communal était publique et 25 personnes étaient au rendez-vous. Très pédagogiquement, Philippe Prévot a décrit la Zone de  Police du Condroz: 43.000 habitants, 40.000 hectares traversés notamment par deux axes, Route du Condroz et rue de Dinant, d’une part et la route Huy-Hamoir-Werbaumont, d'autre part.
    Dix communes rurales, sans «commune dominante» avec un bon équilibre entre elles. (NDLR :Un équilibre qui serait sans doute remis en question avec l’arrivée d’une commune comme Neupré qui compte à elle seule près de 10.000 habitants).

    DSC_5539.JPG
    On peut aujourd’hui se féliciter de la création de cette zone et de l’organisation mise en place. A titre d’exemple, 16 accidents mortels en 2001 et 2 en 2013. Pour comprendre toute cette évolution aujourd’hui, il faut d’abord y voir clair dans l’organigramme, les missions et les moyens tant de la police fédérale que de la police locale, chacune comptant environ 15.000 personnes. C’est l’exercice bien utile auquel s’est livré le chef de la zone. Exercice indispensable aussi car rien que le décodage de toutes les abréviations et du jargon policier sont inaccessibles même pour des conseillers communaux (exemples « calog, PM, apostille, dirju, dirco,ou autre gsa, loi mammouth…)

    La coordination et le partage des moyens entre ces deux niveaux de police, les collaborations entre zones, les renforts à fournir ou à obtenir sont des éléments à bien apprécier et c’est notamment la grosse différence depuis la réforme en 2002. Les agents de proximité présents dans les communes ont derrière eux des équipes spécialisées.
    La zone compte aujourd’hui 76 policiers et 11 administratifs (dont un temps plein pour les 8000 PV annuels « radar »), un hôtel de police et un poste de proximité par commune. Les missions des zones sont clairement définies: le travail de proximité, l’accueil en première ligne (permanences dans les communes), les interventions 24h/24, les recherches et les enquêtes locales (constats), le maintien de l’ordre public, l’assistance aux victimes et la circulation. Il faut souligner que la part consacrée aux tâches administratives est de plus en plus conséquente.

    Capture d’écran 2014-01-30 à 21.30.31.jpeg
    Les deux agents de proximité de Tinlot, Nicolas Morimont et Christophe Piret (permanences en matinée du lundi au jeudi et le vendredi après-midi)
    La polyvalence des agents est impressionnante et car ils sont appelés à intervenir en renfort ou en remplacement dans de nombreuses missions. Mais ils doivent aussi prester parfois le W-E car certaines enquêtes se font le samedi, pour entendre ceux qui travaillent en semaine. Ils sont rappelables à tour de rôle en soirée pour assurer les permanences mobiles. Et c’est un lei-motif qui reviendra tout au long de l’exposé: pour assurer toutes ces tâches, il faut d’abord du personnel et s’il manque des hommes, ce sont automatiquement les services rendus et le temps nécessaire à la proximité avec les citoyens qui diminuent.
    Le coût de la police pour les communes est proportionnel au nombre d’habitants. Il s’élève en 2014 à 155.500€ pour Tinlot.

    Capture d’écran 2014-01-30 à 21.31.01.jpegPhoto: Pascal Lejeune et Cilou Louviaux sont les 2 représentants de la commune de Tinlot au Conseil de police (chaque commune à droit à 1 ou 2 mandataires en plus du Bourgmestre selon le nombre d'habitants)

    La zone de police est dirigée par un exécutif: le collège de police. Il regroupe les 10 Bourgmestres, responsables de la police administrative dans leur commune, le Procureur du Roi représentant le domaine judiciaire et le chef de zone. C'est le Bourgmestre de Clavier, Philippe Dubois qui en assume actuellement la Présidence. Ensemble, ils fixent les priorités de la zone du Condroz dans un plan zonal de police pour 4 ans.

    images-3.jpgLes faits de mœurs en progression, un phénomène qui fait partie aujourd'hui  des priorités de la zone de police.

    Parmi les  priorités actuelles qui se dégagent en prévision du plan zonal 2014-2017, il faut citer l’insécurité générée par les vols dans les habitations, les accidents de la route avec lésions corporelles et la recrudescence des faits de mœurs notamment intra-familiaux et concernant les jeunes. Philippe Prévot insiste à ce niveau sur le travail et la collaboration avec les intermédiaires : les enseignants ou les associations comme la Teignouse.

    Parmi les questions des conseillers présents, retenons la problématique de l’encadrement des manifestations qui se multiplient, qui nécessitent des mesures de sécurité et donc engendrent des coûts à charge des communes et du citoyen, quelles conditions le bourgmestre pourrait-il exiger des organisateurs pour assurer la sécurité tout en limitant raisonnablement les prestations de la police ?

    images-1.jpgAutre intervention : A Tinlot plus particulièrement, le massacre des chemins communaux lors des débardages doit pouvoir faire l’objet de « constats sur le champ » qui permettront d’entamer des procédures à l’encontre des responsables identifiés.

    En conclusion, un exposé d’une bonne heure pour une compréhension indispensable (et appréciée) du fonctionnement de notre zone de police. La sécurité du citoyen nécessite un travail collectif indispensable entre tous les acteurs de terrain dans une commune.

    Ce premier point de la réunion commune avec le CPAS était suivi de la présentation des économies d’échelle réalisées entre la commune et le centre d’action sociale.
    Suivait ensuite le conseil communal qui comportait 3 points à l’ordre du jour.  (A suivre) 

  • Tinlot, découvrez le Café-Tricot tous les mardis après-midi

    Capture d’écran 2014-01-28 à 17.53.57.jpeg

    A l’espace intergénérationnel
    rue Malplaquaye à Soheit-Tinlot

    • un lieu d'accueil, de rencontres ouvert à toutes et à tous sans discrimination d'âge, de sexe, de race, de religion et de situation sociale.
    • un endroit de partage, de conversation dans le respect des valeurs et choix de chacun(e).
    • un espace d'échanges de savoir-faire (créer pour pas cher).
    • une mise en commun idées et matériel qu'il souhaite partager (laine, aiguilles, tirettes, boutons, revues, ...).
    • un goûter partagé avec des produits achetés ou des confections maison accessibles à toutes les bourses.
    • une activité gratuite.

    Réservation du TinlotBus > M. Sigfried THIBAUT, chauffeur
    GSM : 0473 80 97 11
    au plus tard le jeudi qui précède la rencontre (afin d'organiser la tournée).

    Capture d’écran 2014-01-28 à 17.54.07.jpegInfos > Martine PAQUOT, agent d’insertion
    tous les mardis au C.P.A.S. GSM : 0491 07 42 07.

    Une organisation du C.P.A.S. de Tinlot rue de Tantonville,4 à 4557 TINLOT
    Tél: 085/830.937 et  fax: 085/830.927    

  • La grippe arrive et le nombre de gastro-entérites augmente !

    La grippe a continué à progresser en France métropolitaine la semaine dernière sans avoir encore atteint le seuil épidémique.

    Capture d’écran 2014-01-22 à 18.39.39.jpeg«L’activité des virus grippaux s’intensifie très progressivement en France métropolitaine sans être encore épidémique» note le réseau Grog (Groupes régionaux d’Observation de la Grippe). Depuis la reprise de la surveillance le 1er novembre, 75 cas graves admis en réanimation, dont 5 décès, ont été signalés à l’Institut de veille sanitaire (InVS). «Le nombre de cas graves admis en réanimation est plus élevé que le nombre attendu avant un début d’épidémie», relève l’InVS.

    L’épidémie de bronchiolite à VRS (virus respiratoire syncytial), installée depuis le mois de novembre, «reste active, mais décroit, suivant une chronologie attendue pour ce virus», relève pour sa part le Grog.

    Quant aux cas de gastro-entérites, ils ont continué à augmenter la semaine dernière et leur incidence (266 cas pour 100.000 habitants) se situe désormais juste en dessous du seuil épidémique (280 cas pour 100.000 habitants) qui devrait être franchi la semaine prochaine, selon le réseau de surveillance Sentinelles-Inserm.
    (La Meuse en ligne)

    Voir la vidéo de RTL: "tout savoir sur les vaccins contre la grippe" Une personne sur 7 est touchée par la grippe en Belgique chaque année.

    Capture d’écran 2014-01-22 à 18.35.18.jpeg

  • Tinlot va accueillir des réfugiés politiques africains. Une première pour un CPAS wallon

    Nous avions publié cette information le jour de Noël sur ce blog. Déborah Toussaint a publié ce vendredi dans la Meuse les explications de Christine Gobiet, la Présidente du CPAS de Tinlot :

    La maison de l’Initiative Locale d’Accueil à Tinlot accueillera en janvier une famille de six réfugiés politiques qui viennent de la région des Grands Lacs au centre de l’Afrique. Le CPAS a décidé de rentrer dans un projet de réinstallation pour ces personnes qui devront s’intégrer à la vie condruzienne.

    De nouveaux habitants vont bientôt débarquer à Tinlot. Et pas n’importe quels citoyens, puisqu’il s’agit d’une famille de six personnes venant tout droit de la région des Grands Lacs au centre de l’Afrique à côté de la République Démocratique du Congo. Ces derniers ont déjà obtenu le statut de réfugiés politiques et vivent actuellement dans un centre d’accueil en Belgique. En janvier, ils devront normalement venir s’installer dans la commune condruzienne. Un gros changement, tant pour cette famille que pour les Tinlotois.
    «On s’attend à un choc des cultures, mais cela sera extrêmement intéressant. On espère qu’ils trouveront leur place chez nous. En tout cas, on se réjouit tous de les accueillir», nous explique la présidente du CPAS, Christine Gobiet Nizet.

    Capture d’écran 2013-12-27 à 22.51.59.jpeg
    Derrière ces façades anodines de la rue du Centre et de la rue Malplaquaye à Tinlot, un logement 7 personnes pour réfugiés politiques, un logement communal d'urgence, un espace Intergénérationnel, un four à pain communautaire et des activités aussi diversifiées que le "Café Tricot" ou les "Rendez-vous du livre".  L'enseigne " A la Croisée des chemins" a pris aujourd'hui toute sa signification.

    Ces derniers s’installeront dans la maison de l’ILA (Initiative Locale d’Accueil). Une habitation créée en 2002, où ont déjà emménagé beaucoup de personnes d’origines diverses. « En fait, avant, c’était des candidats au
    titre de réfugiés. Ils restaient là, en attendant qu’ils actionnent la procédure auprès du commissariat des réfugiés. Ils s’intégraient moyennement à la communauté rurale. De plus, sur 7 ou 8 familles hébergées, seules 2 ont été régularisées », poursuit la présidente du CPAS. Ces habitants ne vivaient à Tinlot qu’à titre temporaire, contrairement à la famille qui va arriver, qui devra s’y intégrer à 100 %. Autre différence ? Avant, la commune leur fournissait le logement ainsi qu’une somme pour les repas, grâce à un subside journalier de l’État. Mais cette fois, ils pourront habiter dans cette maison, seront d’abord aidés par le CPAS, mais l’objectif est qu’ils trouvent du travail et soient autonomes. «En fait, cette famille entre dans un autre projet. Il s’agit de la réinstallation.
    Apparemment, nous sommes l’unique CPAS en Wallonie à s’être inscrit dans ce cadre », indique Christine Gobiet Nizet. En outre, la maison de l’ILA était vide depuis environ un an. Suite à des restrictions au niveau de l’immigration, il y avait donc plus de places disponibles que de demandes. « On se posait la question sur ce qu’on allait faire de ce bâtiment qui était vide. Nous ne pouvions pas nous en servir comme logement car nous avions une convention avec l’État pour les demandeurs d’asile en attente de leur statut de réfugié politique. Maintenant, nous allons pouvoir accueillir ces personnes qui ont connu la guerre, la famille… dans notre communauté », conclut la présidente du CPAS. (DT La M du 27/12)

    Capture d’écran 2013-12-27 à 22.52.12.jpeg
    A l'arrière,  tous ces bâtiments peuvent communiquer par l'extérieur. Cet ensemble construit au fil du temps et des projets comme un puzzle bien agencé constitue un lieu de vie et une infrastructure privilégiée  pour accueillir et favoriser les projets d'insertion de différentes personnes dont aujourd'hui des réfugiés politiques africains de la région des "Grands Lacs". Un bel exemple de "cohésion sociale'". (AL)

  • "Un Nôtre Noël" à la Teignouse, plus de 150 repas offerts cette année

    Capture d’écran 2013-12-24 à 21.50.33.jpegLa Teignouse est une ASBL qui mène des projets à caractère sociaux sur onze communes de la région Ourthe-Amblève-Condroz dont Tinlot. Chaque année, elle organise un repas de Noël le soir même du réveillon. Nous en avions fait la promotion sur ce blog, voir l'article ici. C'est l'occasion d'accueillir des personnes isolées socialement mais cette année il y a eu une véritable explosion des inscriptions.

    Capture d’écran 2013-12-24 à 21.40.39.jpeg

    Cliquez ici pour voir le reportage de RTC

  • Tinlot, visite du Musée Communal de Huy, de l'Espace St-Mengold et du Château de Modave

    Capture d’écran 2013-12-18 à 11.53.07.jpeg
    Ce mardi 17 décembre, en collaboration avec la cellule Art 27 du CCAH, le C.P.A.S. de Tinlot invitait les Tinlotois, à découvrir le Musée communal de Huy et le Château de Modave en passant par la Maison du Père Noël à l’Espace Saint-Mengold.

    Capture d’écran 2013-12-18 à 12.19.29.jpegInstallé dans le magnifique couvent des Frères-Mineurs presque entièrement reconstruit en style mosan dans le courant du XVIIe siècle, le Musée communal de Huy couvre toutes les activités des Hutois de la Préhistoire à nos jours. Plus particulièrement dédié aux Beaux-arts et aux Arts Décoratifs, le musée présente également des objets archéologiques, ethnographiques ou relevant de l'archéologie industrielle. Le musée est composé de dix salles entièrement rénovées entre 2002 et 2010.

    Au Château de Modave,
    du 7 décembre 2013 au 5 janvier 2014, se tient l'exposition : "L'Ommegang défile au château" (Décoration des différentes salles du château)

    gobelins.jpg

  • Le Café tricot au resto ce mardi ! Ensuite, "Sortie de Noël" mardi prochain à Huy et au château de Modave

    Capture d’écran 2013-12-10 à 19.53.10.jpeg
    Depuis janvier 2011, dix adeptes du tricot/crochet se rencontrent à la Croisée rue du Centre à Soheit-Tinlot tous les mardis de l'année de 13h30 à 16h00. Un lieu où se croisent, se succèdent des activités proposées par le CPAS de Tinlot (cours de Français, atelier four à pain et café tricot). Depuis quelque mois, ce sont dans les locaux voisins, à l'Espace Intergénérationnel de la rue Malplaquaye que les activités se poursuivent avec un noyau fidèle et solidaire qui s'élargit régulièrement. Elles partagent une même passion : le tricot en s'amusant".  Une vraie thérapie pour 1 € qu'elles versent dans une cagnotte pour se payer une sortie au resto en fin d'année. Cette année c'est la Campannina, à Boncelles qui a accueilli une quinzaine de ces dames dans une ambiance bien agréable.

    DSC_4311.JPG

    Prochaine activité, mardi prochain: Invitation

    Capture d’écran 2013-12-10 à 19.56.51.jpeg

    Voir le programme complet ci-dessous:

    Lire la suite

  • Offrez un Noël à des personnes seules ! Une initiative de "La Teignouse"

    Capture d’écran 2013-12-04 à 18.56.17.jpeg

    Capture d’écran 2013-12-04 à 18.50.28.jpeg

    En savoir plus sur la Teignouse et son travail notamment à Tinlot.
    Article sur la Libre en ligne du 28 novembre 2013

    Un équilibre entre prévention sociale et sécuritaire