Cyclisme - Page 3

  • Cyclisme, 55ème Tour de la Province de Liège du 18 au 22 juillet

    A partir du 18 juillet se tiendra le Tour de la Province de Liège. Pour sa 55ème édition, de nouvelles étapes jalonneront ce grand Tour, durant 5 jours, sur les routes provinciales.
    Le grand départ sera donné à Lontzen.

    capture ecran 2016-07-14 à 22.31.24.jpg

    Les étapes 2016 du Tour de la Province de Liège :
    18/07 - Et. 1 : Lontzen-Lontzen
    19/07 - Et. 2 : Aywaille-Aywaille
    20/07 - Et. 3 : Braives-Braives
    21/07 - Et. 4 : Verlaine-Verlaine
    22/07 - Et. 5 : Seraing-Seraing

    Voir le reportage de RTC Télé Liège

    Les étapes 2016 du Tour de la Province de Liège :
    18/07 - Et. 1 : Lontzen-Lontzen
    19/07 - Et. 2 : Aywaille-Aywaille
    20/07 - Et. 3 : Braives-Braives
    21/07 - Et. 4 : Verlaine-Verlaine
    22/07 - Et. 5 : Seraing-Seraing


    Lire la suite : http://www.directvelo.com/actualite/49256/tour-de-liege-2016-les-etapes
    Les étapes 2016 du Tour de la Province de Liège :
    18/07 - Et. 1 : Lontzen-Lontzen
    19/07 - Et. 2 : Aywaille-Aywaille
    20/07 - Et. 3 : Braives-Braives
    21/07 - Et. 4 : Verlaine-Verlaine
    22/07 - Et. 5 : Seraing-Seraing

    Lire la suite : http://www.directvelo.com/actualite/49256/tour-de-liege-2016-les-etapes

    capture ecran 2016-07-14 à 22.25.18.jpg

    Les étapes 2016 du Tour de la Province de Liège :
    18/07 - Et. 1 : Lontzen-Lontzen
    19/07 - Et. 2 : Aywaille-Aywaille
    20/07 - Et. 3 : Braives-Braives
    21/07 - Et. 4 : Verlaine-Verlaine
    22/07 - Et. 5 : Seraing-Seraing

    Lire la suite : http://www.directvelo.com/actualite/49256/tour-de-liege-2016-les-etapes
    Les étapes 2016 du Tour de la Province de Liège :
    18/07 - Et. 1 : Lontzen-Lontzen
    19/07 - Et. 2 : Aywaille-Aywaille
    20/07 - Et. 3 : Braives-Braives
    21/07 - Et. 4 : Verlaine-Verlaine
    22/07 - Et. 5 : Seraing-Seraing


    Lire la suite : http://www.directvelo.com/actualite/49256/tour-de-liege-2016-les-etapes
    Les étapes 2016 du Tour de la Province de Liège :
    18/07 - Et. 1 : Lontzen-Lontzen
    19/07 - Et. 2 : Aywaille-Aywaille
    20/07 - Et. 3 : Braives-Braives
    21/07 - Et. 4 : Verlaine-Verlaine
    22/07 - Et. 5 : Seraing-Seraing

    Lire la suite : http://www.directvelo.com/actualite/49256/tour-de-liege-2016-les-etapes
    Les étapes 2016 du Tour de la Province de Liège :
    18/07 - Et. 1 : Lontzen-Lontzen
    19/07 - Et. 2 : Aywaille-Aywaille
    20/07 - Et. 3 : Braives-Braives
    21/07 - Et. 4 : Verlaine-Verlaine
    22/07 - Et. 5 : Seraing-Seraing

    Lire la suite : http://www.directvelo.com/actualite/49256/tour-de-liege-2016-les-etapes
  • Nouveau podium pour le Fraiturois Alexandre Ponthier à l'ENDURO VTT de Maboge

    capture ecran 2016-06-16 à 12.49.37.jpg

    Alexandre PONTHIER, est monté sur la 2e marche du podium ce dimanche à Maboge, lors de la 3e manche de l’Enduro Superplastic CUP 2016.
    Pour cette troisième manche de l’année, 130 concurrents étaient inscrits. Le mauvais temps annoncé en a refroidi plus d’un, car, au départ, ils n’étaient que 103 concurrents.
    Cette fois, les parcours tracés par Patric MAES et son équipe se passaient au nord du village de Maboge (La Roche-en-Ardenne) avec des départs proches de Borzée et des arrivées proches du Quartier de Lohan, du village de Maboge et du hameau de Borzée. Les 2 dernières spéciales n’ont malheureusement pas échappé à la pluie, qui est tombée à partir de midi.
    Toutes les spéciales étaient fort pentues et les liaisons fatigantes pour les pilotes.
    Dans la catégorie minime, une nouvelle concurrente U11 est venue coiffer Alexandre (qui n’est que U9) et l’a relégué à la 2e place. Toutefois Alexandre est toujours à la première place provisoire du challenge qui comporte cinq épreuves.
    Il faut aussi souligner qu’un concurrent, de la catégorie débutant, a violemment chuté et a dû être transporté en ambulance. Souffrant de fortes douleurs au niveau du ventre, il a ensuite été conduit vers un hôpital pour un examen approfondi. Plus de peur que de mal, heureusement, tout va bien pour lui.
    La 4e manche de la SUPERPLASTIC CUP aura lieu le 11 septembre prochain à Amay et la dernière épreuve le 16 octobre au Mont de l’Enclus (entre Tournai et Courtrai).
    On espère que ses entrainement de l’été lui permettront de faire un bon classement dans les deux dernières épreuves.
    M.P.

  • La "Philippe Gilbert" (randonnée cyclotouristique 3 distances) traversera nos communes et Tinlot le 1er mai

    capture ecran 2016-04-26 à 11.18.58.jpg

    Voir tous les détails sur le site: http://www.sport.be/laphilippegilbert/2016/fr/

    Philippe Gilbert sera présent en personne cette année encore au départ de la plus longue et plus populaire distance de 144 km reliant Aywaille à Huy en aller-retour.

    Cette année encore, trois distances figurent à nouveau au programme: 144 km, 111 km et 86 km. En cours de route, vous aurez l'occasion de vous mesurer aux ascensions préférées de Philippe de Liège-Bastogne-Liège et de la Flèche Wallonne, à l'image de la Côte de la Roche aux Faucons, de Thier Riga, du Mur de Huy et de la Côte de La Redoute.

    capture ecran 2016-04-26 à 11.17.48.jpg

    En venant d'Ellemelle, les 3 courses traverseront Fraiture par les rues Gommeray, Croix-Rouge et Bouhaie.

  • Le Fraiturois Alexandre Ponthier s’est de nouveau distingué à Anthisnes lors de la 2e manche de l’Enduro Superplastic CUP 2016

    IMG_4394.jpg

    Alexandre PONTHIER s’est de nouveau distingué le dimanche 17 avril à Anthisnes lors de la 2e manche de l’Enduro Superplastic CUP 2016.

    Pour cette deuxième manche de l’année, 131 concurrents étaient inscrits. Cette fois, les parcours tracés par Patric MAES et son équipe se faisaient dans les bois au Nord-Est de Villers-aux-Tours pour les spéciales 1, 2 et 4.
    Les manches 3 et 5 se couraient dans l’ancienne carrière de grès à l’Est de Targnon. La dernière spéciale avait lieu au départ du bois au Nord de La Grange pour arriver au niveau de la Grand-Route Tutay – Hoût-Si-Ploû.

    capture ecran 2016-04-24 à 20.52.46.jpg

    "La spéciale qui était la plus impressionnante était la 5e dans la carrière de Targnon avec un parcours très technique dans les pierres de grès et de fortes déclivités.
    Le plus comique pour les spectateurs était la 2e qui arrivait sur la route entre Villers-au-Tours et le Ry de Mosbeux, car quelques mètres avant l’arrivée, la plupart des concurrents (+/- 90%) glissaient et s’étalaient à l’endroit d’une chicane.
    Alexandre s’est imposé dans la catégorie minime et, tout en étant le plus jeune (9 ans), il fait 12e sur 18 pour l’ensemble des moins de 15 ans. Il laisse derrière lui ses 3 concurrents minimes et 3 aspirants (entre 15 et 11 ans).
    Il faut souligner aussi que le gagnant des aspirants de la 1ère manche d’Esneux, Géraud HEINE, a malheureusement glissé après un saut dans la 6e spéciale et a percuté un gros arbre de la tête, cela s’est passé devant moi et c’était très impressionnant.

    capture ecran 2016-04-24 à 20.56.34.jpgGrâce à son casque intégral, il semble qu’il n’a pas eu trop de problème car, après quelques minutes pour récupérer de ce choc violent, il a pu repartir avec les accompagnateurs qui ferment la marche de chaque spéciale et tout de même terminer l’épreuve".
    La 3e manche de la SUPERPLASTIC CUP aura lieu le 22 mai prochain à Maboge, près de La Roche-en-Ardenne. On verra bien si Alexandre confirmera sa maitrise du guidon!
    Transmis par M.P.

    Voir l'album photo

  • Mercredi 20 avril, La Flèche Wallonne près de chez nous

    3734206627.2.jpg

    Photo Tinlot blog

    capture ecran 2016-04-19 à 09.48.36.jpg
    Plus d'info le site:http://cyclismerevue.blogs.sudinfo.be/
    Voir également le site officiel de l'organisation, letour.com

    Voici le tracé de l'édition 2016 près de chez nous. Partis de Marche et venant du Mur de Huy par la N66 (Huy-Hamoir), les coureurs, en arrivant sur la place à  Strée, tourneront vers Vierset pour rejoindre Marchin.

    capture ecran 2016-04-19 à 10.10.53.jpg

    2206410916.jpg

    Photo Tinlot Blog

    Ville de Huy

    Plannings, parkings et arrêtés de police: Voir le site de la ville de Huy

    Elites (196 km) & Femmes (137 km) 20 avril
    Les endroits et moments clés !

              Mur de Huy

    • 11h20, départ femmes
    • 13h07, 1er passage femmes
    • 14h11, 1er passage élites
    • 15h01, arrivée femmes
    • 15h43, 2e passage élites
    • 16h23, arrivée élites
      Côte de Solières
    • 12h45, 1er passage femmes
    • 13h51, 1er passage élites
    • 14h29, 2e passage femmes
    • 15h23, 2e passage élites

    Présentation de la Flèche wallonne femmes mardi 19 avril, Grand-Place
    Le peloton international féminin défile, équipe par équipe, sur le podium animé pour la circonstance par la Bande à Lolo. De 16h30 à 17h30.

  • Un jeune Fraiturois se distingue en VTT à l'Enduro Superplastic Cup 2016

    Un jeune élève, Alexandre PONTHIER, en 3e primaire à l’école de Fraiture, s’est distingué ce dimanche au Parc du Mary à Esneux lors de la 1ère manche de l’Enduro Superplastic CUP 2016. Pour cette première manche de l’année, 182 concurrents étaient inscrits.

    capture ecran 2016-03-18 à 20.34.56.jpg

    Parmi ces concurrents il y avait 8 dames et jeunes filles.
    Il faut aussi remarquer le caractère international de cette épreuve, car 61 étrangers étaient de la  partie, dont 25 Allemands, 23 Hollandais, 10 Français, 2 Luxembourgeois et un Britannique.
    Superbe temps, un peu frais, dans le magnifique et bucolique Parc du Mary à Esneux à proximité des trois étangs, où les parcours, tracés par Patric MAES et ses collaborateurs, étaient très variés avec de nombreuses difficultés et des descentes parfois vertigineuses.
    Pour ceux qui ne connaissent pas la discipline de l’enduro VTT, les parcours chronométrés sont à profil globalement descendant, généralement sur des
    chemins monotraces, où les concurrents sont lâchés de 15 en 15 secondes. Bien entendu les parcours de liaison sont généralement en montée.

    Sans titre.pngAlexandre suit les cours à Neupré depuis 3 ans, à l’école VTT de Patric MAES (ancien champion d’Europe de VTT, originaire de Fraiture et bien connu dans la région). Il a maintenant 9 ans et ses moniteurs lui ont permis de commencer la compétition cette année.
    Il est dans la catégorie minime (11 ans et moins). Tout comme les aspirants (12 à 14 ans), il disputait un parcours composé de 4 tronçons de liaison variant entre 800m et 3300m, entrecoupés de 4 spéciales chronométrées variant de 700 à 1400m.
    Les autres concurrents, au-dessus de 14 ans, avaient en supplément des parcours de liaison et 2 spéciales chronométrées. Ces deux dernières spéciales étaient bien plus difficiles que les autres.
    C’était sa première compétition et il était le plus jeune, Alexandre s’est cependant imposé dans sa catégorie.
    L’avenir nous dira s’il renouvellera sa performance au prochain enduro VTT d’Anthisnes du 17 avril prochain.

    capture ecran 2016-03-18 à 20.41.05.jpgTransmis par M.P.

     

  • Cyclisme, le grand prix Raygeo et Colette de samedi dernier

    capture ecran 2016-03-03 à 18.15.46.jpg

    Une magnifique journée pour l'ouverture de la saison cycliste en province de Liège, samedi dernier.
    Voici quelques photos du passage à Tinlot vers 16h30

    capture ecran 2016-03-03 à 18.19.16.jpg

    Les classements

    capture ecran 2016-03-03 à 17.57.59.jpghttp://www.federationcyclistewalloniebruxelles.be/courses/resultats-classements/

    http://www.federationcyclistewalloniebruxelles.be/courses/resultats-classements/?cid=812?Discipline=&Mois=&Classe=&Categorie=

    Mais ce que l'on retiendra surtout de cette course, c'est le premier contrôle réalisé concernant les fraudes technologiques. Il a eu lieu à Villers-le-Temple.

    Communiqué de la FCWB

    Sachant que des fraudes technologiques  peuvent exister dans le sport cycliste, la Fédération Wallonie-Bruxelles a effectué ce jour des contrôles sur les vélos des coureurs participant à la course d’ouverture de la saison wallonne à Villers-le-Temple.
    A cette occasion, une nouvelle procédure fut utilisée pour assurer la détection optimale d’une fraude éventuelle. L'appareil utilisé était du type  "TELEDYNE ICM" SCANNER.
    Toujours en phase de test avant une utilisation plus généralisée, le procédé s’est révélé efficace aussi bien pour la lecture des résultats que pour la manipulation du système.
    Aucun vélo contrôlé ne comportait des éléments prohibés et tous les coureurs ont été autorisés au départ.

    Voir  l'article Sudprese sur le blog de Nandrin
    et le r
    eportage RTBF

  • Tinlot: dispositions pour la course cycliste (Grand prix Raygeo et José Colette) samedi 27 février après-midi

    LE 45e GRAND PRIX RAYGEO ET JOSE COLETTE  aura lieu le samedi 27 février pour Elites et Espoirs internationaux à Villers-Le-Temple.

    capture ecran 2015-02-26 à 13.45.37.jpg
    Photo d'archives Tinlot blog
    Tinlot: Passages prévus  entre 16 h 00 et 17 h 00 par la RN66 (de Seny à Abée-Scry) par  la RN 636.(tronçon de la rue de Dinant à Scry)

    capture ecran 2015-02-26 à 13.47.06.jpgLa circulation est interdite à tout véhicule NON autorisé  sur la RN 66 et 636 excepté ceux des directeurs de course, des signaleurs, des équipes techniques, des véhicules disposant d’un laissez-passer, des services d’urgence, de secours et de police au moment du passage de la course.

    L’arrêt et le stationnement sont interdits sur la chaussée (RN 66), sur les routes empruntées par les coureurs : rue de Tantonville, rue du Montys, rue Sous l’Aisance, Place du Baty, Grand-route de l’Etat et rue Gros Thier et sur la  RN636 rue de Dinant.

    Le programme:

    capture ecran 2016-02-26 à 11.34.57.jpg

    D'autres renseignements sur le blog de Nandrin

  • Dopage technologique (tricherie), une vieille histoire déjà dépassée

    En 2014, nous avions publié un article de la télévision néerlandaise qui expliquait le placement et le fonctionnement du moteur électrique utilisé dans le sport cycliste.
    Après la soi-disant "découverte" de ce moteur  en Belgique dans une compétition ce dimanche, La Gazzetta dello Sport, explique aujourd'hui que "cacher un moteur dans le cadre, c'est artisanal, dépassé, c
    'est le dopage du pauvre. La nouvelle frontière est bien plus avancée technologiquement et dix fois plus chère (200.000€), il s'agit de la roue électromagnétique" tout à fait indétectable.

    capture ecran 2016-02-03 à 14.03.02.jpgArticle de 2014 Le programme sportif Bureau sport de la télé néerlandaise a testé la bicyclette "dopée", équipée d'un minuscule moteur électrique, évoquée comme moyen de fraude par le coureur Danilo Di Luca. Ces journalistes se sont attaqués au Mur de Grammont avec un démarrage à la Fabian Cancellara, comme en 2010. Et ça marche plutôt bien.
    En tout cas, le dispositif testé par les journalistes néerlandais est indétectable ni au niveau du moteur de 200 watts, ni des commandes planquées au guidon, et il est efficace. Comme on le voit ici.

    Cacher un moteur dans le cadre, c'est artisanal, le dopage du pauvre!

    capture ecran 2016-02-03 à 13.53.02.jpg

    Un graphique publié par la Gazzetta dello Sport explique le fonctionnement de cette roue électromagnétique. Des câbles sont installés dans une roue en carbone et permettent une accélération sans demander un effort supplémentaire. Le cycliste peut activer et désactiver le système grâce à son cardio-fréquencemètre. Cette source électromagnétique peut produire de 20 à 60 watts et «transformer un coureur professionnel moyen en phénomène», précise Ghisalberti.
    La source du journaliste, qui raconte avoir vendu 1200 exemplaires du système motorisé en Italie ces dernières années, explique que cette roue électromagnétique «est si parfaite que je suis sûr que certains cyclistes l'utilisent sans même le savoir. Ils pensent juste avoir été dans un bon jour.» «Vous pouvez faire plus de miracles avec l'électricité qu'avec la chimie, et c'est également moins dangereux pour votre santé», conclut-il. Face à cette technologie, l'UCI va devoir trouver de nouvelles parades.

    Source: Le Journal l'équipe d'après La Gazzetta Dello Sport) 2/2/2016

    Moralité: si vous voulez vraiment faire du sport inscrivez-vous à "Je Cours Pour Ma Forme"...

  • Tinlot, la famille Maes: 4 champions cyclistes (Enduro), une cuvée familiale exceptionnelle

    La Meuse Huy-Waremme a consacré vendredi une page à la famille Maes, dont le fils Martin (Neupré, 18 ans), 6e meilleur pilote d’Enduro au monde, veut grimper dans la hiérarchie et ne vise simplement que le top mondial !
    Cette famille de sportifs assez exceptionnelle est originaire de Tinlot, puisque les (grands) parents habitent le village de Fraiture.

    capture ecran 2016-01-23 à 11.27.10.jpg

    Yvette Bous et Gustave Maes et toute leur famille réunie à l'occasion de leurs noces de diamant à Tinlot, le 22 juillet 2015. (voir l'article)

    capture ecran 2016-01-23 à 11.08.25.jpg

    La famille Maes est à l’Enduro ce que ABInbev est au marché brassicole: une valeur sûre sur le plan international. Produit phare, Martin n’a que 18 ans mais est déjà placé sixième au ranking mondial. Dans son ombre, Tom, l’aîné de 21 ans est présent parmi les 100 meilleures productions du monde. Tandis que la cadette, Camille, 15 ans, s’est lancée dans l’aventure familiale.
    Portrait de famille. Avec un paternel 23 fois Champion de Belgique d’Enduro, difficile d’éviter la contamination du virus « vélo ». «L’Enduro, c’était comme une évidence », concède Martin Maes, bien engagé sur les traces de son père. Il faut bien reconnaître qu’avec l’école d’enduro, lancée en 1994 (soit l’année de naissance de Tom, l’aîné), la vie familiale a inévitablement tourné autour d’une roue de vélo. De passion assidue, Patrick a fait son métier. 21 ans déjà qu’il guide les plus jeunes dans leurs terrains de jeu qui s’étendent à Neupré, Seraing et Amay.
    «J’avais commencé en 1994 par organiser des stages pendant les vacances. Et aujourd’hui, je dispense des cours à plus de 200 enfants à partir de six ans, à raison d’une à deux séances par semaine », explique l’homme de 46 ans, assisté dans sa tâche par son épouse Christelle, sous l’oeil avisé de papy Gustave, premier supporter du clan Maes.
    «Nous partons dans les bois, parfois de nuit, et leur proposons une ouverture vers de nombreuses disciplines. » BMX, cross-country, descente et forcément enduro : les efforts sont variés et nombreux. Mais outre son école et la Superplastic Enduro Cup qu’il a mise sur pied en 2007 (six manches aux quatre coins du pays), la plus grande fierté du Neupréen, c’est sa descendance active dans tous les coins de la planète. L’aîné, Tom (21 ans), actuellement à Sherbrooke (Québec, Canada) pour y achever ses études d’éducation physique, a dominé la Coupe de Belgique et figure parmi le top 100 mondial des Enduristes. Tandis que Martin (18 ans), Champion du Monde de descente en 2014, collectionne les récompenses autour du globe.
    Athlète professionnel au Team GT International, l’étudiant de l’IPES Seraing parvient à vivre de sa passion et émarge sixième Elite mondiale. Enfin, tout juste plongée dans le grand bain l’été dernier, Camille, la cadette qui fêtera ses 15 ans cette année, a déjà ramené un premier succès sur le Trophée des Jeunes vététistes, une référence dans la discipline. Mais surtout, une première tunique noir-jaune-rouge de Championne de Belgique.
    Les trois rejetons ont intérêt à se liguer pour dépasser les 23 tricolores du géniteur ! «Tout seul, ce sera compliqué », rigole Martin, qui en dénombre déjà six dans sa garde-robe. «Mais qualitativement, Martin fait déjà mieux que moi avec un titre mondial», conclut le père, ancien champion d’Europe. Une seule certitude : il faudra encore quelques années pour titiller le patriarche! M.S. (La Meuse du 22/11)

    capture ecran 2016-01-23 à 11.38.05.jpgAlors qu’il ne fêtera ses 19 ans que fin du mois, Martin Maes lorgne déjà sur l’élite mondiale de l’Enduro, une discipline extrêmement spectaculaire. Le pilote neupréen, sixième mondial et vice-champion du monde de descente, s’est confié à l’aube d’une saison 2016 qu’il lancera à Esneux, le 13 mars, avant de s’envoler pour le Chili et le Pérou.

    Rencontre avec Martin Maes, 6e meilleur pilote mondial d’Enduro

    Que peut-on vous souhaiter pour 2016 ?
    Avant tout, de garder la santé ! C’est l’essentiel, car une blessure peut vous ruiner une année. Mais sinon, beaucoup de bonheur et d’amusement sur le vélo. Et forcément, j’espère réaliser de bonnes performances.
    Justement, 2015 fut une campagne faste qui vous a permis de vous hisser au sixième rang mondial.
    J’avais pourtant raté mon entrée, en Nouvelle-Zélande. Mais je me suis rassuré dès la manche suivante, en Irlande (4e). Ça m’a relancé. En points d’orgue, ma victoire en Dual Slalom à Monterey (Californie) et évidemment ma médaille d’argent au Mondial de descente.
    2016 débute avec des ambitions revues à la hausse ?
    Forcément, je rêve de continuer ma progression vers l’élite planétaire. J’ai achevé 2014 en 10e position, 2015 en 6e, donc si je pouvais réaliser le même bond, vers le podium, ce serait génial. Mais une entrée dans le top cinq constituerait déjà un gage de bon travail. J’escompte par ailleurs décrocher une première victoire ! Ça fait trois ans que je l’attends. J’ai décroché plusieurs accessits mais jamais la palme.
    Que vous manque-t-il encore pour triompher ?
    Je mets ça sur le compte de la jeunesse (sourire). Mais en Enduro, les facteurs sont multiples : atteindre le top de sa forme, être en confiance sur le vélo, garder la précision du coup de guidon au fil des épreuves… Cela demande réflexion et intelligence. Parfois, je ne crois pas assez en moi, mon mental ne paraît pas prêt à franchir le cap. Mais je croise les doigts pour y parvenir.
    L’arc-en-ciel en Descente semble par contre inaccessible, malgré votre médaille d’argent en 2015 !
    Maxime Segers (La Meuse du 22 janvier)

    Enduro, Dual Slalom, DH : c’est quoi au juste ?
    Lire la suite ci-dessous.

    Lire la suite

  • Tour de France à Huy, quelques conseils!

    Accès au CHRH: un poste médical avancé à l’Atelier Rock

    capture ecran 2015-07-06 à 08.15.22.jpgLe Centre Hospitalier Régional de Huy est largement impacté par le passage du Tour de France. Il se situe en effet en plein milieu de l’itinéraire emprunté par la course. Il sera dès lors inaccessible aux citoyens motorisés entre 12h et 19h, y compris le service des Urgences. Il est donc conseillé de faire appel à l’ambulance en cas de gros problèmes médical qui nécessite le transport à l’hôpital. Pour les blessures plus légères, un poste médical avancé est installé au sein de l’Atelier Rock. Une équipe d’urgentistes y est présentes en permanence et redirigera les personnes en fonction de la gravité des blessures, vers les sites hospitaliers de la région. C.W.

    Parking : où se stationner ce lundi à Huy ?
    capture ecran 2015-07-06 à 08.16.04.jpgLe parking sera gratuit sur tout le territoire, à l’exception du parking de la gare du Huy Nord qui reste payant. Il est conseillé de se stationner sur la rive gauche, ou alors sur les quais vers Tihange sur la rive droite. Des parkings complémentaires seront également mis en place à l’occasion de ce passage du Tour de France. Ils seront d’ailleurs tous annoncés par des panneaux « Parking gratuit Tour de France ». 140 places sont disponibles à l’Athénée Royal, 100 places dans la cour de l’école d’Outremeuse, 100 places devant le Palais de justice, 30 au niveau de la salle des témoins de Jéhovah, avenue de la Croix-Rouge et 300 sur le parking TDM, chaussée des Forges. Attention, ce dernier sera inaccessible entre 13h et 18h30 étant donné qu’il se trouve sur l’itinéraire de la course.
    C.W.

    capture ecran 2015-07-06 à 08.00.11.jpg

    Circuler à Huy et aux alentours

    Ce passage de la Grande Boucle entrainera bien entendu la fermeture des voiries empruntées par l’épreuve cycliste entre 13h et approximativement 18h30. Le stationnement sera interdit dès 10h du matin dans ces mêmes rues. « Certains axes ne seront cependant pas rouverts directement afin d’assurer la sécurité du public. Nous attendons entre 50.000 et 100.000 personnes dans le centre de Huy », précise le commissaire Patrick Jaumotte de la police de Huy. Les services de police conseillent dès lors divers itinéraires pour la circulation de transit. Pour se rendre vers Namur, il est impossible de le faire par la N90, qui est également coupée à Andenne à la suite du Tour de France. Il est donc préférable d’emprunter l’autoroute E42. Pour se rendre à Liège, il n’y a pas contre aucun problème. Le transit peut se faire via la vallée de la Meuse et donc la N90. Les personnes qui désirent voyager vers la Hesbaye pourront eux emprunter le pont Père Pire et celui situé à côté de la centrale nucléaire. Le pont Baudouin sera quant à lui interdit à la circulation et celui de l’Europe restreint à la circulation locale. Enfin, le plus difficile sera certainement de se rendre dans le Condroz. La N66 sera en effet fortement encombrée étant donné qu’elle passe à proximité de l’arrivée et la N641, Vallée du Hoyoux est fermée à la circulation vu que le Tour l’emprunte. La meilleure solution est donc d’emprunter la route des 36 tournants ou la N63 au départ d’Ougrée. C.W.

    Incendie.
    capture ecran 2015-07-06 à 08.15.42.jpgToute une zone comprise entre Ben-Ahin, Andenne, Ohey et Marchin est enclavée par le passage du Tour de France. Le Service d’Incendie de Huy a dès lors prévu un départ ambulance et feu au niveau du terrain de football de Solières. Cela permettra de répondre rapidement en cas d’intervention dans tout ce secteur. Le lendemain, une autre délocalisation est prévue, à Ampsin cette fois. Un départ ambulance et feu permettront de couvrir la rive gauche de la Meuse.

    Et Mardi?
    capture ecran 2015-07-06 à 08.18.04.jpgLe Tour de France repasse par notre arrondissement ce mardi 7 juillet en fin de matinée. La N90 sera dès lors totalement fermée à la circulation, et ce dans les deux sens. A Engis, elle le sera dès 8h du matin et jusque 13h30. Au niveau d’Amay et de Huy, cette mesure entrera en vigueur à 9h30, jusque 13h. Il est donc conseillé de se déplacer via la rive gauche de la Meuse, la Route du Condroz ou la E42. Extraits de la Meuse Huy-Waremme du 6 juillet.

  • Tour de France en Belgique: voici les rues et routes à éviter ces 6 et 7 juillet

    Jusqu’à 800 policiers seront mobilisés chaque jour lors des troisième et quatrième étapes du Tour de France, reliant Anvers à Huy le 6 juillet et Seraing à Cambrai le 7, a annoncé Marc Struman, coordinateur de la police fédérale pour l’ensemble de la Belgique. "Le Tour de France est une bulle qui peut atteindre les 25 kilomètres de long et durer trois heures", a-t-il souligné.

    capture ecran 2015-07-04 à 21.52.19.jpg

    Les zones de police locale assureront, avec la coordination et l’appui de la police fédérale, une présence policière tout au long du parcours. L’encadrement de la caravane est prévu par la garde républicaine française et la police fédérale de la route. Deux hélicoptères, 23 motos, 8 véhicules, 56 policiers et la garde républicaine seront en mouvement, tandis que 800 policiers le lundi et 600 policiers le mardi se trouveront aux abords du parcours. En France, en trois semaines, l’événement mobilise 21.000 policiers et gendarmes, selon Marc Struman.

    Sur les autoroutes, certaines sorties seront inaccessibles pendant les quatre heures précédant le passage de la caravane et des coureurs. « Cela a un impact sur les riverains et les commerces, mais aussi les hôpitaux. Des mesures ont été prises pour pouvoir atteindre l’hôpital de Huy et un poste médical avancé est prévu », explique Marc Struman.

    Lors du Tour de France, il n’est pas permis de couper l’itinéraire, ni de l’emprunter et le stationnement est interdit, précise-t-il. Les voiries régionales et communales seront coupées à la circulation. Des déviations longue distance seront mises en place au-dessus ou en dessous du parcours.

    > Voici les routes et rues à éviter

    Voir également le site de la ville de Huy

    capture ecran 2015-07-04 à 21.55.06.jpg

    Anvers / Huy - 6 juillet 2015

    icone_mur_huy.jpg

    Seraing / Cambrai (passage par Huy) - 7 juillet 2015

     icone_tdf_caravane.jpg

  • Huy. Une expo autour du Tour de France à découvrir jusqu'au 10 juillet

    Huy passe doucement à l’heure du Tour de France. La Grande Boucle cycliste fera étape le 6 juillet prochain au sommet du Mur de Huy et divers événements sont prévus jusqu’à cette date pour faire monter la température.
    Le premier d’entre eux a été lancé ce vendredi soir. L’Hôtel de ville s’est transformé en salles d’exposition autour du cyclisme et de l’épreuve estivale. « Nous avons démarré notre Tour de France. Le vélo sera d’ailleurs à l’honneur durant de nombreux mois», commente l’échevin des sports Christophe Collignon.
    Au programme de cette exposition qui s’étend du rez-de chaussée jusqu’à la salle des mariages de l’administration communale: peintures, miniatures, maillots, vélos et objets divers, tous bien entendu en lien avec la Grande Boucle. « Le sport et l’art se rejoignent ici. Nous avons rassemblé quelques œuvres artistiques dans l’escalier et des objets et des photos dans la conciergerie», explique le bourgmestre Alexis Housiaux.

    capture ecran 2015-04-20 à 07.59.52.jpg

    DES RECONSTITUTIONS D’ÉTAPES. Parmi les œuvres présentées, on retrouve notamment quelques toiles du Hutois Gilbert Heneffe. Il a capturé l’effort des coureurs dans le Mur de Huy et offre quelques perspectives inédites, notamment du célèbre S. Des adultes présentant une déficience mentale participent également à l’exposition. «Des élèves et des professeurs du centre Saint-Lambert de Bonneville (Andenne) ont produit une série d’œuvres, mais ont également sculpté deux vélos», déclare le bourgmestre. Des reconstitutions de certaines arrivées d’étape sont également à découvrir jusqu’au 10 juillet prochain. C.W
  • Mercredi 22 avril, la Flèche Wallone. Dimanche 26 avril, Liège-Bastogne-Liège

    Une finale de la Flèche wallonne remaniée

    capture ecran 2015-04-14 à 23.07.17.jpg

    C'est ce mardi matin qu'étaient présentées à Liège les deux classiques cyclistes la Flèche wallonne et Liège Bastogne Liège. Deux courses qui contribuent à la renommée de la Province de Liège bien au delà de nos frontières, mais qui constituent aussi deux rendez-vous importants du calendrier cycliste international.

    Voir le reportage vidéo de RTC Télé-Liège