Ecole Communale - Page 5

  • Fraiture école communale, la rentrée aussi pour les bénévoles ce 9 janvier

    Il n'y a pas que les enfants et le personnel qui seront de retour ce lundi à l'école, de nombreux bénévoles en effet prestent chaque semaine dans tous les coins de l'école. C'est l'occasion de découvrir un peu mieux le travail important qu'ils fournissent.

    Dans notre école, pas moins de 35 personnes bénévoles : mamys lectrices, papys et mamys animateurs de jeux de société, papys et mamys pour le service des repas chauds, papys et mamys enseignants pour la remédiation dans les classes et trois bénévoles plus jeunes pour apprendre le français à nos trois petits Burundais.

    Quelle richesse pour nous et pour les enfants….

    Commençons par les mamys lectrices de la deuxième à la quatrième primaire : trois enseignantes retraitées qui travaillent en petits groupes pour améliorer la lecture orale. Les progrès sont réels. Chaque enfant a le temps de lire à son aise. Les enseignantes sont attentives aux difficultés et aident chacun, à son rythme.

    IMG_20161223_121214.jpg

    Quelques bénévoles distribuant les repas le 23 décembre.

    Ce premier vendredi de janvier, place aux papys et mamys «  joueurs ». Notre école est inscrite depuis quelques années dans le projet « décolâge ». Ce projet vise à éviter le maintien des enfants en troisième maternelle. Par le biais des jeux de société, les enseignantes décèlent les difficultés en français et en mathématique. Pour les aider dans leur tâche, pas moins de 13 bénévoles. Les enfants de troisième maternelle et de première primaire participent chaque semaine durant une heure à une tournante de jeux. Ils sont groupés par quatre. Les animateurs s’en donnent à cœur joie. Pour les enfants, que du bonheur et pour les enseignantes, une aide réelle.

    Depuis cette année, nous nous sommes lancés dans l’organisation de repas chauds à l’école. Tout un programme… Un tel projet ne pouvait voir le jour sans l’aide de bénévoles. En effet, le temps de midi des enseignants est souvent consacré au travail, à la remédiation, à l’aide aux enfants en difficulté. Nous avons donc fait appel à 12 jeunes retraités de Fraiture. Par groupes de 3, ils prennent leur service d’abord avec les petits. Ils aident bien souvent à enfourner les fourchettes. Viennent ensuite les primaires. Il faut servir, desservir et ranger. L’ambiance est bonne. Une belle façon de se rendre utile !

    Enfin, nos trois mousquetaires, les anciens bénévoles depuis tellement de temps… Ils viennent plusieurs fois par semaine pour soutenir les enseignants dans leur classe. Ils sont toujours disponibles pour un remplacement. Ils font vraiment partie de notre équipe pédagogique. Certains cumulent même : décolâge, remédiation, aide aux enfants qui ne parlent pas le français.

    Outre les services rendus, ce travail intergénérationnel est formidable pour les enfants et les retraités : des liens se tissent, des émotions se partagent, des savoirs et des savoir-faire se transmettent… Certains retraités isolés retrouvent le sourire, les enfants côtoient des adultes patients, attentifs, émerveillés.

    Enfin, nos quatre derniers bénévoles… Depuis septembre, ils se relaient pour apprendre à parler, à lire, à écrire et calculer à nos petits Burundais : Jean-Marie, Robert et Paulin. L’un d’eux travaille 12 heures par semaine. Que de progrès…. Nos trois compères peuvent maintenant bien communiquer et c’est tout bénéfice pour tout le monde…
    Geneviève Filée.

    De nombreux articles d'actualité à découvrir sur le site mis à jour de l'école:
    http://www.ecoledefraiture-tinlot.be/blog-des-actualites

  • Tinlot. Ecole communale. Une nouvelle formule bien réussie pour le Marché de Noël

    capture ecran 2016-12-17 à 11.07.56 - copie.jpg

    A une semaine de Noël et des vacances scolaires, l'école s'était mobilisée pour l'organisation du Marché de Noël, le premier depuis les travaux et la construction des nouveaux bâtiments.
    Avec leurs enseignants et des parents, les enfants ont réalisé de très nombreux bricolages exposés et vendus dans le nouveau réfectoire. Ce nouvel espace  permettait de bien mettre en valeur tout le travail réalisé. La restauration était organisée dans un chapiteau installé dans le prolongement du préau. Une circulation bien pensée a permis à un  public très nombreux de pouvoir circuler facilement et de passer ainsi un très bon moment !

    capture ecran 2016-12-17 à 11.13.11.jpg

    Les parents de leur côté s'étaient proposés très nombreux pour offrir et servir "des préparations maison" fort appréciées. Ajoutez à cela un bar de bières spéciales tenus par d'autres parents et vous comprendrez le succès et l'enthousiasme exprimé par tous  les participants. En plus des familles d'élèves, de nombreux anciens et amis avaient rallié l'école à cette occasion.
    capture ecran 2016-12-18 à 08.52.52 - copie.jpgDes parents bien impliqués dans toute l'organisation et bien décidés à mettre de l'ambiance!

    capture ecran 2016-12-18 à 09.00.55 - copie.jpg

    Et bravo aux volontaires du samedi matin qui ont tout remis en état avant la dernière semaine d'école de l'année 2016 !

  • Ecole communale, Marché de Noël ce vendredi dès 18h30


    Ne ratez pas l'ambiance chaleureuse de ce Marché de Noël !
    Nombreuses bières spéciales, différentes préparations culinaires "maison" et de terroir à déguster!
    Rendez-vous vendredi dès 18h30.

    marché de Noël - copie.jpg

  • Fraiture. Ecole communale. Magnifique spectacle de St Nicolas (suite 2/2)

    Voir l'album complet (122 photos)

    capture ecran 2016-12-05 à 18.07.36 - copie.jpg

    Après le spectacle des maternelles (voir l'article précédent), ce sont les familles des premières et deuxièmes années primaires qui ont occupé la salle du d'Zy pendant l'entracte.

    capture ecran 2016-12-05 à 18.07.46 - copie.jpg

    Le fil rouge du spectacle était la carte du monde sur l’écran géant avec un zoom sur chaque pays illustré les différents groupes d'élèves.
    Le Brésil pour les filles de 1ère année, la banquise et les pingouins pour les garçons de 1ère. Tahiti (fille 2e), Etats-Unis (garçons 2e). Chine (filles 1ère), Australie et Kangourous (garçons 1ère), Italie (2ème primaire) et final (tous).

    capture ecran 2016-12-05 à 18.18.09 - copie.jpg

    Quelques prises de vue des coulisses avec tout le travail des enseignants pour accompagner les enfants: avant, pendant et après.

    capture ecran 2016-12-05 à 18.26.14 - copie.jpg

    capture ecran 2016-12-05 à 18.35.20 - copie.jpg

    Le final suivi du mot de directrice a clôturé la soirée. Elle a chaleureusement remercié tous les acteurs, l'équipe éducative, la coordinatrice Madame Myriam, les parents présents au bar et à tous les niveaux de l'organisation, en particulier Simon Louviaux (écran géant, logistique d'animation vidéo) et Rudy d'Ocquier (groupe électrogène nécessaire pour la technique)

    capture ecran 2016-12-05 à 18.38.09 - copie.jpg

    Voir l'album complet (122 photos)

  • Fraiture. Ecole communale. Magnifique spectacle de St Nicolas par les enfants des classes maternelles (1/2)

    capture ecran 2016-12-04 à 21.39.36 - copie.jpg

    Les enfants des classes maternelles ouvraient le spectacle de Saint-Nicolas à 17h précises samedi devant une salle du D’Zy comble.
    La qualité des spectacles n’est plus saluer, à tel point qu’il a fallu demander aux familles des classes maternelles de céder leur place pour la seconde partie, réservée elle, aux élèves de 1e et 2e années primaires!
    Les prestations des enfants (et des enseignants) ont de nouveau tenu toutes leurs promesses.
    Nous vous présentons aujourd’hui les photos des classes maternelles, qui seront suivies demain ou après par l’album et le reportage des deux années primaires.

    capture ecran 2016-12-04 à 21.39.51 - copie.jpg

    L'animation en support des scénettes des enfants est assurée sur un écran LED géant disposé au fond de la scène créant une ambiance féerique exceptionnelle. Une technologie impressionnante assurée par un parent, Simon Louviaux (Ledcom) chaleureusement remercié par Geneviève Filée de même que Rudy Docquier (Dutry Power) qui a prêté gracieusement un bloc électrogène pour renforcer l'alimentation électrique.

    capture ecran 2016-12-04 à 21.41.15 - copie.jpg

    Et dans cette ambiance, les tout-petits, nullement impressionnés, ont joué leur rôle avec beaucoup de concentration et de sérieux tant dans les coulisses que sur la scène, pour le plus grand bonheur des spectateurs !

    capture ecran 2016-12-04 à 21.43.47 - copie.jpg

    Pas moins de 9 prestations pour les classes de maternelles avant la fin de la première partie à 18h.

    capture ecran 2016-12-04 à 21.49.22 - copie.jpg

    Si les parents sont à remercier pour les aides précieuses qu'ils apportent (bar, costumes, logistique, coups de main... ), il faut souligner le travail vraiment remarquable des enseignants, les jours qui précèdent et pendant le spectacle, comme en témoignent ces quelques photos pendant le spectacle.
    Un coaching de tous les instants et particulièrement de Madame Myriam qui, avec 32 ans d'expérience et toujours  la même passion. accompagne et motive chaque enfant avant sa prise de parole au micro.

    capture ecran 2016-12-04 à 21.52.49 - copie.jpg

    Mimiques, gestes, sourires, cris : conseils bien suivis par les enfants pendant le spectacle et un timing serré entre chaque scène pour monter et démonter les accessoires dans la bonne humeur !

    capture ecran 2016-12-04 à 21.54.06 - copie.jpg

    Une heure magnifique ! Bravo à tous les acteurs.
    Voir l'album photo (111) du spectacle vu des coulisses

    A suivre avec le spectacle des 2 années primaires

     

  • Ecole communale, fête des grands parents, au d'Zy cette année!

    capture ecran 2016-10-29 à 20.49.18 - copie.jpg

    Comme chaque année, la matinée a été consacrée à des ateliers animés par les grands parents: cuisine, bricolage, livres d histoire....
    "Mais vu le nombre croissant d'élèves, le petit spectacle de l'après midi a eu lieu à la salle du DZy. Heureusement car elle était presque remplie", explique Geneviève Filée.
    "Nos 77 petits de deux ans et demi 6 ans ont émerveillé leurs grands parents par leurs danses et leurs déclamations. Après la distribution des cadeaux offerts par les petits, tout le monde a partagé un petit goûter de délicieuses tartes de notre boulanger Laurent Niesten. Très bel après midi clôturant cette journée pleine de tendresse et d'amour".

    capture ecran 2016-10-30 à 10.55.47 - copie.jpg

    Photos: Marcel Ponthier et Gérard Godart

  • Tinlot. Projet professionnel et intergénérationnel à l'école de Fraiture (suite)

    capture ecran 2016-10-27 à 19.59.04 - copie.jpg

    Le projet de repas chauds de l'école communale de Tinlot à Fraiture continue de susciter l’intérêt des médias. 
    Après la RTBF mardi, RTC Télé-Liège était au réfectoire de l'école jeudi midi. Un très beau reportage qui s'intéresse davantage à l'aspect intergénérationnel avec les grands-parents bénévoles mais aussi à l'ASBL Devenirs avec la préparation des repas et la logistique mise en place par des stagiaires en formation. C'est donc toute la filière "cantine durable" et son originalité que vous pouvez ainsi découvrir.

    Voir le reportage vidéo : Des stagiaires en insertion professionnelle préparent des repas pour des écoliers de Fraiture, encadrés sur le temps de midi par des papys et des mammys, c'est un bel exemple de solidarité intergénérationnelle !

    Lire la suite

  • Fraiture, école communale. C'est parti pour des repas chauds, bio et locaux à l'école !

    capture ecran 2016-10-25 à 22.30.12 - copie 2.jpg

    Des enfants enthousiastes pour le parmentier de choux-fleur!

    Mardi 25 octobre, c'était le "jour J" pour le démarrage  des repas chauds à l'école dans le cadre du projet "cantine durable" initié avec l'ASBL Devenirs.
    Près de 50 enfants étaient inscrits pour cette première bien préparée avec un groupe d'une douzaines de grands-parents bénévoles qui vont se relayer pour le service par équipe de trois.
    Et les enfants n'ont pas été déçus ! Le parmentier de choux-fleur a connu un vif succès. "Ils ont adoré". Le repas leur avait été présenté et expliqué légume à l'appui.
    La gestion des restes est aussi très importante. La quantité de déchets déversée dans des petits seaux est mesurée, tous les verres d'eau doivent être bus. Un bel apprentissage de consommation responsable !
    Et cerise sur le gâteau, avec l'organisation mise en place, les enseignants n'ont rien eu à faire, souligne la Directrice, Geneviève Filée très enthousiaste après cette première expérience qui se poursuivra ce jeudi midi.
    En effet, explique-t-elle, les enseignants doivent pouvoir aussi souffler sur l'heure de midi, rencontrer leurs collègues ou leurs élèves.

    capture ecran 2016-10-26 à 19.40.07.jpg

    La RTBF (Liège matin) et Radio Contact étaient présents à l'école pour cette première.
    Des repas chauds, bio et locaux à l'école communale à Fraiture. Voir l'article de Françoise Dubois sur le site de RTBF.
    Ecouter le reportage de Liège matin (vers la 6e minute)

    capture ecran 2016-10-25 à 22.21.48 - copie 2.jpg

    Une réunion préparatoire a rassemblé une douzaine de grands-parents bénévoles qui assureront le service par équipe de trois et permettront ainsi aux enseignants de souffler aussi sur le temps de midi.

    capture ecran 2016-10-25 à 22.24.26 - copie 2.jpg

    Et visiblement, il n'y a pas que les enfants qui ont "adoré" !

    capture ecran 2016-10-25 à 22.31.44 - copie 2.jpg

    La gestion des restes et des déchets fait aussi partie du projet !
    Merci à Michèle Van-Hoye pour les photos.

  • Fraiture. Ecole communale, une grande fresque alimentaire pour apprivoiser les légumes !

    Les élèves de 5e et 6e primaires ont réalisé une fresque alimentaire ce mercredi. Le point de départ d’un projet de repas chauds à base de produits locaux qui sera lancé le 25 octobre.
    Ce mercredi, les élèves de l’école à Fraiture (Tinlot) ont réalisé avec l’ASBL Influences végétales une fresque constituée de légumes et de végétaux. «Cette association a notamment pour objectif d’apprendre aux enfants des goûts différents», explique Geneviève Filée, directrice à l’école communale à Fraiture.

    capture ecran 2016-10-14 à 10.02.19 - copie.jpg

    En dessous, à droite, la directrice de l'école avec les deux animatrices de la matinée: Catherine, de l’ASBL Devenirs qui coordonne le projet « Cantine durable »  à l’école, et Delphine, nutritionniste indépendante à Clavier. Différents ateliers se poursuivront dès la semaine prochaine. Ils accompagnent le projet de cantine qui debutera le 25 octobre à l’école .

    Voir l'album photo (47)

    Ce n’est qu’une petite partie du projet qui va être lancé le 25 octobre au sein de l’établissement. En effet, plutôt que de manger leurs tartines, les élèves auront la possibilité de se restaurer avec des repas chauds. «C’est une initiative de l’ASBL Devenirs. Les repas, faits avec des produits locaux, sont ainsi préparés par cette association dont le but est de remettre des personnes au travail», continue la directrice.
    «J’avais déjà approché des traiteurs de qualité, mais travailler avec eux nécessite une grosse organisation. Ici, l’ASBL Devenirs va préparer les plats dans un espace qu’ils ont transformé en cuisine. Les plats sont ensuite acheminés en thermo vers l’école.» Les parents ont répondu massivement à cette idée: environ 230 repas ont ainsi été réservés. «C’est dingue! On s’attendait à voir entre 25 et 50 personnes intéressées», s’enthousiasme Sylvie Deschampheleire, de l’ASBL Influences végétales. Voilà trois ans que celle-ci travaille au niveau de repas chauds au sein, entre autres, d’écoles.

    capture ecran 2016-10-14 à 10.09.28 - copie.jpg

    Cette fresque réalisée avec une vingtaine de légumes et quelques fruits (déjà mangés par les enfants) a pour but « d’apprivoiser les légumes » en les touchant, en les travaillant, ou en les goûtant de manière naturelle et spontanément.
    Pour la dégustation, ils sont accompagnés de sauces maison tout aussi naturelle à base de légumes et d’herbes (vinaigrette soja, citron … sauce au yaourt de soja, menthe, cumin … etc.)

    «Notre optique est d’augmenter la part du végétal dans les repas, de remettre les légumes au centre de l’assiette», explique-t-elle. «Nous allons notamment aider les commis de cuisine à découvrir l’ensemble de la nourriture végétale et à oser la tester.» Au terme de plusieurs années, Influences végétales compte bien proposer aux élèves de l’école à Fraiture des repas chauds uniquement à base de produits bio. «L’ASBL Devenirs dispose déjà d’un espace test maraîcher et de contacts avec des producteurs de la région», ajoute Sylvie Deschampheleire. -J.G.

    capture ecran 2016-10-14 à 10.11.47 - copie.jpg

    Le tout a ensuite été dégusté par les parents qui ont visiblement bien apprécié !  Qui a dit que les enfants n'aimaient pas les légumes ?

    12 seniors vont servir et aider
    Geneviève Filée a recruté 12 «papys et mamies» qui vont aider à servir et aider les enfants à manger. «Je voulais que les enseignants gardent leur temps de midi», indique la directrice de l’école. «Par groupes de trois, les seniors viendront bénévolement donner de leur temps lors des repas.» -J.G.

    Une délégation européenne
    A propos des circuits courts condrusiens, entre ce lundi et ce mercredi, une délégation européenne d’une trentaine de personnes s’est rendue à Huy, Modave, Ouffet et Marchin pour prendre part à des réflexions et des débats sur les circuits courts. «Ces débats font partie du cadre des projets européens Urbact, auxquels plusieurs communes d’une dizaine de pays dont la Suède, l’Italie, la Lettonie ou encore la Roumanie participent», indique Éric Lomba, bourg-mestre de Marchin qui a accueilli la délégation ce lundi. «Les projets du GAL du Pays des Condruses, entre autres, les ont intéressés, notamment avec ce projet de cantine avec des produits en circuit court qu’est entrain de mettre en place l’école de Fraiture.»
    -J.G. (La Meuse du 14 octobre). Photos et commentaires AL

    Voir l'album photo (47)

     

  • Fraiture. Des repas servis à partir du 25 octobre à l'école (suite)

    capture ecran 2016-10-03 à 18.31.47 - copie.jpgLe projet présenté à Fraiture va bien au delà d'un service de repas servis à l'école. (voir l'article d'hier)
    Il s'agit d'une démarche globale intégrant une filière de formation « commis de cuisine et de salle de collectivité
    durable », un soutien aux producteurs locaux, des partenaires comme le Gal, le Centre des Technologies Agronomiques (CTA), l’ASBL Influences végétales ou la conserverie de l'IPES de Huy.

    Tout cela débouche sur une conception nouvelle d'une cuisine de collectivité offrant la confection de menus et de recettes réalisés principalement avec des légumes de saisons et locaux.
    C'est donc bien un processus à long terme avec une réflexion sur la gestion durable de la cantine (déchets, quantité de nourriture servie, services...)
    De plus ce projet s'articule sur une organisation concertée avec les enseignants, les parents et l'équipe bénévole de papys et mamys qui ajoute une dimension intergénérationnelle à la démarche.
    La suite à l'école, dans l'assiette, dans les mallettes, au réfectoire et dans les comportements !

    Pour ceux qui veulent comprendre la philosophie de projet, voici une partie du texte de la présentation d'Albert Deliège, directeur de l'asbl Devenirs (photos P.L. et A.D.)

    capture ecran 2016-10-03 à 19.41.40 - copie.jpg

    Une filière de formation de commis de cuisine et de salle de collectivité.

    Depuis septembre 2016, le CISP (Centre d’Insertion Socio-Professionnelle) Devenirs organise une filière de formation de commis de cuisine et de salle de collectivité.

    Cette formation est proposée aux demandeurs d’emploi titulaires au maximum d’un certificat d’enseignement secondaire du deuxième degré (CESDD ou CESI). Elle permet aux stagiaires sélectionnés de développer les compétences techniques et sociales nécessaires pour intégrer le marché de l’emploi. La durée de la formation est variable en fonction du rythme de la personne. Elle dure 12 mois minimum et offre une possibilité de stage en entreprise.

    Le contenu est riche et varié afin de préciser son projet personnel et professionnel. La formation offre également la possibilité de certifier certains modules (hygiène, sécurité, transformation).

    Une formation de commis de cuisine et de salle de collectivité durable. Dans le cadre de celle-ci, les stagiaires réalisent principalement des repas de qualité pour des écoles maternelles et primaires. Les repas seront réalisés à base de produits locaux (circuits courts) issus de l’agriculture biologique et/ou raisonnée en fonction de la disponibilité des produits. Durant la formation, le stagiaire sera également sensibilisé à la consommation de produits de saison et à la réduction du gaspillage alimentaire. Les menus proposés permettront également de diminuer la place des protéines animales au bénéfice des protéines végétales. Un maximum de préparations « maison » seront également réalisées (transformation de légumes frais…).

    Concrètement, le projet que nous avons impulsé a pour objectifs de :

    - faciliter l’insertion de personnes (femmes et hommes) ayant des difficultés importantes à trouver un emploi : formation, mise en stage et engagement.
    - créer une cuisine de collectivité sur le Condroz de production de repas de qualité pour les collectivités : dans un premier temps, à destination des écoles primaires (2016/2017). Cet outil n’existe pas sur notre territoire. Nous entamons le projet avec l’école communale à Fraiture (Tinlot).
    - permettre aux publics les plus fragiles économiquement l’accès à des produits issus du maraîchage biologique à un prix abordable (légumes, fruits…). Après une première année de fonctionnement, nous étudierons la possibilité de développer un système de «chèque pour une alimentation durable et locale» qui serait proposé par les CPAS à leurs bénéficiaires. Ces chèques permettraient l’achat de repas à prix réduit.

    • Un soutien aux producteurs locaux :

    Notre projet s’associe à des projets de relance économique et à la promotion des produits agricoles de qualité sur le territoire du Condroz liégeois: la sensibilisation à la consommation de produits sains, locaux, la production de légumes biologiques et les circuits-courts.
    Nous avons contacté plusieurs producteurs de la région qui sont prêts à adapter leur méthode de travail pour pouvoir alimenter la cuisine de collectivité.
              La ferme du Limet (Baudouin Fastrée) à Modave: Monsieur Fastrée élève des volailles mais ne peut vendre qu’aux particuliers (pas d’abattoir agrée). Il nous propose de faire abattre ses volailles dans un abattoir agrée (volaille Adrenne) pour être en mesure de nous fournir. Il sera en mesure de nous livrer en mai, septembre, octobre et novembre. Pour le reste de l’année nous travaillerons avec : Coq des Prés (Françoise Demande et Michel Leboutte) à Sinsin.
              La ferme de la commanderie (Jean-Marie Charlier) à Strée, s’engage à nous alimenter en viande (bœuf, porc et veau).
              Les paniers de légumes (Benoît Redan & Mélanie Bronckaerts) à Marchin. Ces maraîchers nous proposent d’élaborer les plans de culture ensemble pour être en mesure de fournir la cuisine de manière optimale.
              Les jardins d’Antan (Laurent Born) à Hody. Monsieur Born nous propose de livrer ses surplus de récolte pour la transformation (conservations, stérilisation…).
              Agrovierset (Didier et Emmanuel Poswick) à Modave : Ils nous alimenteront en courges pour la transformation et fruits pour les écoles.
              Jean-Paul Verhulst à Clavier : livraison de pommes de terre.

     A terme, nous complèterons notre outil du matériel nécessaire à la transformation et à la conservation (appertisation…). Nous serons en mesure de transformer pour les petits producteurs les surplus de leurs récoltes, pour les vendre hors saison. Par ailleurs, un certain nombre d’entre eux sont déjà entrain de réfléchir à un plan de culture concerté afin de répondre aux besoins de la cuisine de collectivité tout au long de l’année. Ce projet s’inscrit dans le prolongement du projet que nous avons initié avec le GAL Pays des Condruses et le Centre des Technologies Agronomiques (CTA) : POINT VERT.

    La Promotion Sociale de Huy a lancé une conserverie itinérante en économie sociale. Cette action complétera cette démarche et offrira d’autres perspectives d’emploi.
    Un des objectifs secondaires est donc bien d’utiliser notre cuisine de collectivité comme levier de développement économique en offrant à nos producteurs un certain nombre de débouchés.

    • Les menus :

    Nous travaillons sur la confection des menus et des recettes réalisés principalement avec des légumes de saisons et locaux.
    Afin d’améliorer l’alimentation pour tous, nous avons également structuré les repas et collations sur base d’une journée type. Un repas complet (potage, plat, dessert) est trop copieux et trop lourd pour les enfants et génère beaucoup de gaspillage. Après le potage, certains enfants n’ont déjà plus faim.
    Nous répartissons donc le repas sur toute la journée de manière équilibrée :
    A 10h : on supprime les collations trop sucrées et on propose 2X un fruit / semaine et 3X une soupe légère.
    A 12h : un repas équilibré (1x viande rouge/ 1x viande blanche, 1x poisson, 1x cuisine du monde).
    A 15h30 : le dessert qui ne sera pas consommé le midi permet aux enfants qui restent plus tard à l’école (garderie) d’avoir un goûter sain.

    • Les partenaires qui soutiennent la démarche : (voir la suite ci-dessous)

    Lire la suite

  • Tinlot. Ecole communale des repas servis à partir du 25 octobre. Une cantine "pour une alimentation de qualité" avec l'ASBL Devenirs

    capture ecran 2016-10-01 à 21.36.16 - copie.jpg

    Une quarantaine de personnes étaient présentes jeudi soir à l'école communale à Fraiture pour la présentation du projet de distribution de repas chauds  et de l’action de sensibilisation pour une alimentation  de qualité à l’école.

    Cette soirée visiblement très intéressante avec des témoignages pertinents et des parents très concernés permettra  l'organisation de repas à l'école dès le 25 octobre.
    Voici les explications de la directrice de l'école Geneviève Filée. "Nous avons été séduits par le projet à plusieurs niveaux : c’est d'abord un projet éducatif : changer les habitudes alimentaires, découvrir des saveurs différentes, des goûts inconnus, varier son alimentation, augmenter le végétal dans l’assiette en qualité et en quantité.
    En parallèle aux repas, des ateliers éducatifs- découvertes seront proposés à toutes les classes : jeux, dégustations. But : réfléchir à la nourriture et familiariser les enfants avec l’ensemble des végétaux comestibles de chez nous et de saison".
    L’organisation proposée ne sera pas une surcroit de travail pour l'école, poursuit la directrice: "les réservations et les paiements se feront sur le site « influences végétales » les plats arrivent chauds dans des conteneurs et on ne devra même pas faire la vaisselle…
    De plus, travailler avec l ASBL devenirs donne une dimension sociale au projet.
    Enfin, cerise sur le gâteau, ce projet est intergénérationnel : des papys et mamys viendront nous aider à servir les repas!"

    capture ecran 2016-10-01 à 21.37.03 - copie.jpg

    Date : les repas débuteront le lundi 25 octobre.
    "Comme nous ne connaissons pas encore le nombre d’inscrits ( les inscriptions débuteront dès ce lundi 3), nous n’avons pas encore constitué les groupes d’enfants. Nous privilégierons de toute façon l’aspect « famille » en permettant aux enfants d’une même famille de manger le même jour. Cela pourra soulager les parents pour le repas du soir."
    Article à suivre avec la présentation globale de l'ASBL Devenirs et de son projet pour une alimentation de qualité dans les écoles du Condroz.
    Photos PL et AD

  • Fraiture. Ecole communale, réunion d'information "Repas chauds et alimentation de qualité", jeudi 20h

    capture ecran 2016-09-28 à 09.15.41 - copie.jpg

  • Fraiture, jogging de l'école 2016: un excellent cru !

    Une météo exceptionnelle et des conditions idéales pour les courses en début de soirée samedi à Fraiture!
    434 participants, un peu moins que certaines années précédentes, mais auxquels il faut ajouter 180 enfants (160 de l'école et une vingtaine d'écoles extérieures) présents pour les courses organisées dans la plaine de l'école.
    Plus de 600 participants et donc beaucoup de spectateurs pour les différentes épreuves suivies d'une longue soirée bien agréable.
    Réussite pour une organisation de qualité, dont c'était la 17eme édition, et qui cette fois encore a pu compter sur de nombreux bénévoles. 25 signaleurs, une quinzaine de personnes aux différents postes, tout le personnel de l'école, et des parents qui avaient pris congé le vendredi pour tout mettre en place ! Un énorme travail qu'on a du mal à imaginer mais grâce auquel la bonne ambiance est possible pour tous.
    Côté sportif ensuite, de belles performances et des Tinlotois en évidence mais avant tout le plaisir, pour la plupart,  de pratiquer un sport à son niveau et sans compétition.
    Même état d'esprit pour tous les enfants qui ont participé aux petites courses pour le plaisir, bien encouragés par toutes les familles présentes.

    capture ecran 2016-09-25 à 13.25.58.jpg

    capture ecran 2016-09-25 à 13.27.39.jpg

    Coup de chapeau à tous les fidèles bénévoles grâce auxquels cette fête du sport est possible!

    capture ecran 2016-09-25 à 19.06.17 - copie.jpg

    20 kms, Pierre Beaufort au rendez-vous avec une arrivée surprise!

    Au départ de la première course (19,5 kms), le Fraiturois Pierre Beaufort était bien présent comme annoncé dans l'article de samedi.
    A la veille de son départ pour l'Ironman d'Hawaï, il avait tenu à être présent à l'activité de son village. Une course tranquille, jusqu'à la chaussée Romaine à 5 kms de l'arrivée, où le triathlonien a pris les devants pour terminer avec 1 minutes 45 secondes d'avance.
    Une arrivée surprise avec, dans les bras, sa petite fille, pour franchir la ligne !

    capture ecran 2016-09-25 à 19.25.14.jpg

    Résultats complets sur Chronorace

    capture ecran 2016-09-25 à 19.13.39.jpg

    Challenge Condrusien

    Dans l'épreuve du Challenge Condrusien, 12,6 kms,  Cédric Ramackers (photo du dessous, au centre) s'imposera facilement et augmente ainsi son avantage au classement du Challenge.
    Le Tinlotois Thomas Van Hee (à droite),  terminera 5ème dans sa catégorie.

    capture ecran 2016-09-25 à 19.23.36.jpg

    Résultats complets sur Chronorace

    capture ecran 2016-09-25 à 19.16.19.jpg

    Les deux Tinlotois se congratulent à l'arrivée.

    capture ecran 2016-09-25 à 18.40.37 - copie.jpg

    capture ecran 2016-09-25 à 18.34.01 - copie.jpg

    capture ecran 2016-09-25 à 19.14.29.jpg

    Le départ des 6,1 kms

    capture ecran 2016-09-25 à 19.24.31.jpg

    Résultats complets sur Chronorace

    capture ecran 2016-09-25 à 18.37.34 - copie.jpg

    Le jogging en couple, avant, pendant et après!

     

    Les courses des enfants

    capture ecran 2016-09-25 à 13.05.40.jpg

    Parallèlement au jogging, les courses pour enfants ont débuté vers 18h dans la plaine de l'école. Beaucoup de familles présentes et une magnifique ambiance où l'important était seulement de participer jusqu'au bout !

    capture ecran 2016-09-25 à 13.10.59.jpg

    capture ecran 2016-09-25 à 13.08.29.jpg

  • Tinlot, l'école communale affiche complet pour la rentrée avec 215 élèves

    capture ecran 2016-09-01 à 19.39.21.jpg

    25 nouveaux en maternelle, 26 enfants en première année, 75 enfants dans les classes maternelles (photo) et 215 élèves en tout, l'école affiche complet comme annoncé, pour cette rentrée scolaire 2016-2017.
    Une matinée ensoleillée et une ambiance détendue bien agréable pour cette journée importante dans de nombreuses familles.

    capture ecran 2016-09-01 à 19.39.09.jpg

    Les élèves de primaire et les parents se sont retrouvés dans la plaine de l'école où la directrice, Geneviève Filée, a rappelé de manière très positive les objectif et attentes de l'école par rapport à chacun: enfants, parents, enseignants, personnel. Les enfants de première année ont ensuite été accueillis par leur parrain de 6 année avant de rejoindre leur classe.
    Quant aux nombreux parents présents, ils ont eu droit à une tasse de café!
    Première réunion déjà pour les parents de 1e année le soir de la rentrée à 20h !

    capture ecran 2016-09-01 à 19.41.19.jpg

    Depuis plus d'un an, la cloche de l'école de Fraiture ne fonctionnait plus ... elle avait disparu lors des travaux d'agrandissement et de rénovation.
    Depuis quelques jours, une nouvelle cloche, appartenant à un habitant du village, a été soudée à un poteau de basket dans la plaine.
    Elle a résonné pour la première fois ce matin à la rentrée scolaire. Et visiblement elle sonne très bien!
    Photos M.C. et MP

    Un nouveau système de sécurité

    Grâce au pouvoir organisateur, l’école communale de Fraiture-en-Condroz se dote d’un tout nouveau mode de sécurité pour cette rentrée 2016. Un système électrique muni de caméras. L’accès sera automatiquement verrouillé de l’extérieur. Certains professeurs et la directrice seront munis de vidéophones, leur permettant de voir et de dialoguer avec les intervenants avant, d’éventuellement, leur permettre d’entrer dans l’établissement. «C’est surtout pour empêcher les enfants de sortir, parce que les petits sont assez proches finalement de la porte d’entrée. Mais il faut être vigilant maintenant avec tout ce qui se passe. Mieux vaut être prudent et surveiller correctement les entrées et sorties». Une solution efficace aussi contre les retardataires. «On arrive à l’heure à l’école! Gare aux retardataires», plaisante la directrice. Des sanctions à la clé peut-être?
    C.CH (La Meuse du 1 septembre)

    capture ecran 2016-09-01 à 19.47.37.jpgLa saga Filée continue à faire le buzz dans les médias après la RTBF en radio et en télé, c'est la Meuse qui revient sur cette famille de 3 directeurs en un siècle!

    Un siècle de directeurs d’école chez les Filée!
    Geneviève est la toute dernière de la famille
    Quand beaucoup se demandent quoi faire de leur vie, d’autres se découvrent et s’épanouissent dans une profession à laquelle ils n’avaient jamais pensé, mais qui pourtant coule dans leurs veines depuis presque un siècle.
    C’est le cas de Geneviève Filée, directrice à l’école communale de Fraiture, comme son papa, son grand-père et son arrière-grand-père, avant elle.
    (lire la suite ci-dessous)

     

    Lire la suite