Ecole Ste-Reine - Page 4

  • Soheit-Tinlot. Retrouvailles des anciens de l'école Sainte-Reine, dimanche 30 avril

    17103499_10212305914941585_7086960562170607120_n.jpg

    Chers anciens de Sainte-Reine,
    Comme certains d'entre vous le savent, j'ai repris le flambeau de la 3ème et 4ème années après le départ de mon papa vers d'autres horizons, à Saint-Martin pour ceux qui l'ignorent.

    Je veux rester fidèle aux bonnes traditions et celles-ci comprennent, évidemment, les inoubliables classes vertes à Faulx-les-Tombes.
    Cependant, je me retrouve avec une petite classe à devoir payer un gros bâtiment.
    Ainsi, j'ai pensé faire d'une pierre deux coups en vous proposant une activité pour nous réunir et qui, petit bonus, me permettrait de récolter de l'argent pour baisser le coût de notre excursion.

    Voici ce que je vous propose (attention les yeux!) :
    Tournoi de baseball (en souvenir de nos propres classes vertes) aux environs de 15h (selon le nombre d'équipes).
    Equipes de 6 personnes avec une participation symbolique de 2€ chacun (donc 12€ par équipe).
    Paniers cadeaux pour les victorieux (selon le nombre d'équipes à nouveau)
    Suivi bien sûr des retrouvailles pures autour d'une petite restauration style barbecue (vers 18h) et d'un bar où vous seront servis des bières, un cocktail ou des softs pour des prix défiants toute concurrence!

    Dans l'espoir de vous voir nombreux,
    N'hésitez pas à inviter tous les anciens élèves et parents que vous connaissez,
    A vos agendas et à bientôt!

    ps : ne traînez pas, si possible, à créer vos équipes et à me prévenir de leurs compositions que je puisse au mieux organiser cette journée.Merci.
    pps : vos compagnons et enfants sont bien sûr les bienvenus!

    Pauline Wilmotte (Source facebook)

  • Tinlot. Un nouveau logo pour l'école Ste-Reine et rendez-vous le 12 mars

    Voici le nouveau logo du comité de parents de l'école Ste-Reine. C'est l'occasion de vous inviter à la prochaine activité de l'école: "Jouons tous ensemble", le dimanche 12 mars après-midi.

    logo-couleur-fond-blanc-01.jpg

    Jouons ensemble 12-03-17   ECOLE         Color.png

  • Attention ! Ecole Sainte-Reine, la soirée jeux de société prévue le 21 janvier est reportée en mars

    Attention La soirée jeu à été reportée en mars, un dimanche après midi ,pour permettre que l'événement soit encore plus familial. Nous vous tiendrons au courant...
    capture ecran 2017-01-09 à 10.37.39.jpg

  • Ecole Sainte-Reine, vente de spéculoos artisanaux au profit des classes de découvertes

    capture ecran 2016-11-17 à 09.50.05 - copie.jpg

    Commandes possibles jusqu'au 20 novembre

    Speculoos2016-public-page-0 - copie.jpg

  • L'école Sainte-Reine mobilisée pour Halloween

    z

    capture ecran 2016-10-29 à 11.01.08 - copie.jpg

    Vendredi soir, devant la Seniorie et la maison Communale, ce sont plus de 150 participants qui ont rejoint par petits groupes le centre de Soheit-Tinlot. Un énorme succès de participation pour le comité de parents de l'école Ste-Reine. Beaucoup d'enfants, mais aussi beaucoup de parents pour encadrer la balade dans le village. Une beau début pour lancer les différentes manifestations d'Halloween dans l'entité.

    capture ecran 2016-10-29 à 10.50.37 - copie.jpg

    Première étape pour cet impressionnant cortège coloré, la Seniorie de Tinlot avec un défilé devant les pensionnaires et bien sûr le plein de friandises. Ce sera ensuite la longue balade en trois groupes dans les rues du village avant de rejoindre l'école.

    capture ecran 2016-10-29 à 10.35.29 - copie.jpgPendant tout ce temps, parents et enseignants organisent  les préparatifs de la fête dans la cour de l'école avec le bar, les pains saucisses et l'énorme jambon à la broche qui nécessite, a lui seul, deux heures de cuisson!
    Le chapiteau accueillera ensuite les enfants pour un conte d'Halloween!  

    capture ecran 2016-10-29 à 11.26.03 - copie.jpg

    capture ecran 2016-10-29 à 11.21.04 - copie.jpg

    capture ecran 2016-10-29 à 11.34.10 - copie.jpg

  • Ecole Sainte-Reine, une soirée bien agréable et un souper de l'école très réussi !

    capture ecran 2016-10-13 à 17.12.58 - copie.jpg

    Plus de 150 soupers étaient réservés samedi soir pour le souper de l'école Ste-Reine à Tinlot. Un souper de qualité préparé comme chaque année par les enseignants mais cette fois sans Jean Wilmotte, transféré à St Martin Nandrin début septembre et présent cette année en simple invité pour déguster le marcassin de son collègue tinlotois, Michaël Mélon.
    Beaucoup de monde donc:parents, enfants, enseignants, anciens et amis rassemblés comme une grande famille autour de l'école de village.

    capture ecran 2016-10-11 à 20.53.56 - copie.jpg
    Un repas d'école "fait maison" toujours excellent, préparé et servi par les enseignants.

    capture ecran 2016-10-11 à 20.55.05 - copie.jpg

    capture ecran 2016-10-11 à 20.53.28 - copie.jpg

     Tombola, maquillage, quizz ... des animations pour tous et un directeur (trésorier) visiblement heureux!

    capture ecran 2016-10-11 à 20.58.53 - copie.jpg

  • Les bonnes habitudes de l’école Ste-Reine à Tinlot

    Tous les élèves ont des fruits au quotidien et de la soupe préparée par les parents. Voici leurs bons plans

    À l’école Sainte-Reine, les 61 élèves de maternelle et de primaire travaillent  au quotidien sur une école « zéro déchets ». Encadrés par leurs instituteurs, les jeunes écoliers mangent aussi sainement. Explications.
    capture ecran 2016-09-17 à 09.22.57.jpgNous sommes dans la classe de Monsieur Michaël où les 13 élèves de 5e et 6e années sont réunis. Dans cette petite école de village du Condroz hutois, on travaille tous ensemble pour améliorer la qualité de vie de chacun. On veille notamment à limiter les déchets. Ainsi, pas question de venir avec des ber-lingots dans la mallette  « Et si on prend des biscuits, c’est dans la boîte à tartine, sans emballage », nous lance Louis. Et à l’école, on vient sans Coca, chewing-gum, sans « chiques ».
    DES FRUITS TOUS LES JOURS
    Et les biscuits, on tente de limi-ter. Ainsi, grâce à la participation des parents, les enseignants pro-posent  des fruits au quotidien : « Et c’est chouette, on a des poires, des pommes, des pêches, ça change tous les jours », se réjouit Maturin. Achetés par le corps enseignant chez des producteurs locaux. Et tout le monde s'en réjouit.Toujours dans la même optique, une fois par semaine, des parents de 3e et 4e années préparent une soupe maison qui est vendue aux élèves à prix très démocratiques : 100 % vitamines ! « Nous sommes vraiment dans un esprit de partage, de solidarité, d’ambiance conviviale au sein de notre petite école », explique l’instituteur Michaël Mélon.
    Et ça marche plutôt bien puisque deux nouveaux projets voient le jour. Une fois par semaine, le vendredi, un traiteur de la localité prépare un plat chaud que tous les élèves qui le désirent, partagent.Et l’école va encore créer un espace nature, où des poussins vont pouvoir se balader et où un potager est aussi envisagé. « Pour récolter des fonds, nous faisons appel aux parents pour amener des pommes entre le  20 septembre et le 3 octobre. Pommes qui se transformeront en jus qui sera vendu à 2,5 euros. Les bénéfices seront consacrés à l’aménagement du futur potager. » Top, non ?Manger sain, limiter les déchets, c’est ludique mais c’est aussi un bel exercice pédagogique et de savoir-vivre. À l’école Sainte-Reine de Tinlot, on l’a bien com-pris ! - M.SP. (La Meuse du 15 septembre)

  • Tinlot, école Sainte-Reine : les changements de la rentrée 2016-2017

    capture ecran 2016-09-02 à 09.48.32.jpg

    Une rentrée importante pour la petite école de village à Soheit-Tinlot, puisque Paul Eloy, instituteur des 5e et 6e années est devenu directeur de St-Martin, Ste-Reine. Jean Wilmotte, enseignant en 3e et 4e années, a rejoint St-Martin à Nandrin.
    Ils sont remplacés respectivement par Michaël Mélon et Pauline Wilmotte. Pour la soixantaine d'enfants, c'est la moitié des 4 enseignants qui est ainsi modifiée.

    capture ecran 2016-09-02 à 09.47.05.jpg

    Du côté des élèves, une bonne rentrée avec le mi-temps supplémentaire acquis l'an dernier qui sera maintenu.

    Un temps idéal pour cette rentrée baignée de soleil et des enfants heureux de retrouver leurs copains, leurs jeux, leur cour de récréation, leur ballon ou leur petite ménagerie.
    Les parents, quant à eux, sont accueillis avec café et croissants dès 8h ! Pour sonner la rentrée, une nouvelle cloche également dans la cour de récréation !

    DSC_6704.jpg

    Paul Eloy, à droite, devenu directeur de St-Martin, sera remplacé à Tinlot par Michaël Mélon.

    A noter pour cette année, la présence de 4 nouveaux petits réfugiés afghans accueillis à Tinlot durant l'été (2 familles à l'ILA de Seny). Ceux-ci s'ajoutent aux 4 Irakiens arrivés à la fin de l'année scolaire dernière.
    Une découverte pour tout le monde et surtout pour les enseignants qui ignorent tout de leurs nouveaux élèves. Mais finalement, on découvre qu'ils comprennent un peu de Français et qu'ils peuvent s'exprimer en anglais (intéressant par ailleurs pour l'école jumelée avec l’école primaire FSM de Fordingbridge, dans le Hampshire).
    Assurer leur formation et leur insertion constitue un beau défi pour l'école, enrichissant à de nombreux points de vue. L'école compte d'ailleurs sur le soutien de Najib (voir l'article sur ce blog), présent à l'école pour accueillir les familles. Ce Marocain, artiste de Scry et parent d'élèves, s'est proposé l'an dernier comme  interprète et personne ressource à Tinlot.
    Des musulmans dans une école catholique ?
    L'admission à l'école Ste-Reine ne permet pas aux parents de demander l'organisation d'un cours d'Islam comme ils pourraient le faire dans une école communale, mais ce n'est pas pour cela qu'ils doivent se voir imposer une religion différente. "Les cours de religion sont donnés avec beaucoup d'ouverture, de tolérance et de respect" explique Paul Eloy, le nouveau directeur. "Cela fait partie très explicitement de notre projet d'école. Ces cours sont un lieu d'échanges, de partages et de confrontations positives. Ils visent à un apprentissage de la citoyenneté, du vivre ensemble et de la démocratie. Il n'y a donc aucune obligation ni endoctrinement de type religieux". "Dans mes heures de religion, ajoute Michaël Mélon, je fais découvrir aux enfants les différentes religions".

    Malgré les difficultés d'intégration liées à la langue et à la culture, ils se sont fait directement des copains à l'école. L'essentiel pour eux est certainement de trouver un peu de répit et une vie normale d'enfants de cet âge.

  • Rentrée scolaire, le point sur les cours de philosophie ou religion/morale. Le choix des parents pour le 15/09 en primaire

    C’est la grande nouveauté de cette rentrée scolaire: un cours de philosophie et de citoyenneté verra le jour en primaire. Il remplacera l’encadrement pédagogique alternatif (EPA), mis en place l’an dernier, dans la douleur, pour répondre à un arrêt de la Cour constitutionnelle de 2015, autorisant les parents à demander une dispense des cours dits philosophiques.

    capture ecran 2016-08-24 à 09.14.40.jpg

    >Ce qui va changer en primaire: dans l’enseignement primaire officiel (réseaux de la Fédération Wallonie-Bruxelles et officiel subventionné) ainsi que dans le libre non confessionnel, une des deux heures du cours de religion ou de morale sera remplacée par une heure de cours de philosophie et de citoyenneté. Les parents auront même le choix d’inscrire leur enfant à une deuxième heure de ce cours, ce qui signifierait qu’ils n’auraient alors plus du tout religion ou morale.
    >Ce sera la même chose dans le secondaire?
    Oui… Mais à la rentrée 2017. Cette année, on en restera à deux heures de religion ou de morale… ou au système de dispense (EPA) mis en place l’an dernier (le mercredi après-midi, en 8e et 9e heures le vendredi, etc.)
    >Tous les enfants seront concernés? Les 180.000 qui fréquentent le niveau primaire de l’enseignement officiel. C’est-à-dire que ce ne sera pas le cas des enfants qui sont scolarisés dans l’enseignement libre (principalement les écoles catholiques).
    >Que va-t-il se passer dans l’enseignement libre? L’éducation à la philosophie et à la citoyenneté (EPC) sera travaillée de manière transversale. Il n’y aura pas de cours spécifique et les deux heures de religion seront maintenues… Mais cette matière sera traitée dans d’autres cours (éveil, français, maths et religion) et sur base du référentiel d’EPC. Dans les autres réseaux, le programme du cours a été rédigé en commun, sur base du même référentiel et c’est une première dans notre histoire scolaire!
    >Qui va donc décider ce que l’enfant suit en deuxième heure?
    Le choix doit être formulé par les parents, au plus tard le 15 septembre, parmi les possibilités suivantes: une des cinq religions reconnues, la morale ou la dispense. Si la dispense est choisie, l’enfant suivra donc 2 heures d’éducation à la philosophie et à la citoyenneté (EPC).
    >Quand tout cela va-t-il commencer? Les cours débuteront le 1er octobre. Le décret a été voté lors de la dernière séance du Parlement de juillet. L’arrêté avec le formulaire pour le choix des cours philosophiques est passé en dernière lecture au gouvernement le 24 août.
    >Qui va donner ces cours?
    Prioritairement les maîtres de religion et morale… Mais ils doivent satisfaire à certaines conditions pour bénéficier de cette priorité. À noter que le projet de décret a introduit un principe selon lequel un enseignant ne peut donner un cours de religion ou de morale ET un cours de philosophie et de citoyenneté dans la même implantation scolaire.
    >Que va-t-on y apprendre? Il ne s’agit pas d’apprendre l’histoire de la philosophie ou les dix commandements du bon petit citoyen. À l’heure de l’immédiateté, les élèves devront apprendre à réfléchir avant de se faire une idée sur quelque chose. L’ambition est également de faire comprendre aux élèves les principes de la démocratie et d’un État de droit, mais aussi l’importance de l’engagement dans la société.
    DIDIER SWYSEN (La Meuse du 24 août)

  • Saint-Martin, Sainte-Reine. Paul Eloy: « Ma qualité ? L’organisation »

    DSC_3181.jpgAprès 32 ans de carrière en tant qu’instituteur, Paul Eloy reprend la direction de l’école Saint-Martin de Nandrin. Et si la pédagogie reste la même, le nouveau directeur a quelques projets en tête pour cette école qu’il porte dans son coeur depuis toujours.

    C’est à 21 ans que Paul Eloy commence sa carrière dans l’enseignement en tant qu’instituteur primaire à l’école Saint- Martin de Nandrin. Après 24 années d’enseignement, il part ensuite pendant 8 ans à Sainte- Reine, la seconde implantation de l’école située à Tinlot. Aujourd’hui, Paul Eloy revient en force à Saint-Martin, non pas en tant qu'instituteur mais bien en tant que directeur de l’établissement ! Il remplace ainsi Jean-Claude Wilmes.
    «Je reviens à mes origines pour une nouvelle fonction avec une certaine émotion, c’est vrai », explique-t-il. C’est ainsi que, dès la rentrée prochaine, ce Tinlotois devra gérer pas moins de 281 élèves. «Cela change de l’implantation à caractère plus familial et plus proche que j’ai connue à Tinlot. C’est un autre côté du métier que je découvre. »
    La raison de ce changement de cap ? L’envie de se rendre utile. «Je ne suis pas lassé de mon métier mais j’avais envie de tourner une page et d’être utile auprès de mes collègues et d’une école que j’ai dans mon coeur depuis toujours.»
    Et même s’il s’agit d’une grande première en tant que directeur, Paul Eloy n’en est pas moins confiant. «L’atout de cette école, c’est son patrimoine. Saint-Martin a un environnement unique. »

    DSC_4988.jpg

    Ses derniers élèves à Ste-Reine, lors de la remise des diplômes le 24 juin à Tinlot (Photos AL)

    Le nouveau directeur est plus que jamais motivé et ce ne sont pas les idées qui manquent. «Je souhaite mettre en place un centre de documentation qui serait au service de mes collègues.
    À l’heure du numérique, les enfants n’ont plus l’habitude d’aller dans les archives et de trouver de la documentation.
    Une recherche non virtuelle mais tangible est importante. » Paul Eloy se veut rassurant auprès des parents. «Les parents doivent nous faire confiance, notre intérêt c’est l’enfant en premier. J’ai appris à être à l’écoute et je ne serai pas enfermé dans une bureaucratie. J’aime me rendre sur le terrain. »
    Les qualités selon lui pour être un bon directeur ? «Être attentif, organisé, et anticiper un maximum les événements. Ma qualité, c’est l’organisation. Mais tout le côté relationnel est aussi important. Je serai à l’écoute de tout le monde en tenant compte que, pour le parent, le meilleur interlocuteur reste le professeur. »
    C.L. (La Meuse du 14 juillet)

  • Tinlot, école Ste-Reine, les classes de mer pour terminer l'année scolaire!

    Une belle manière de terminer l'année pour les élèves l'école Ste-Reine: des classes de mer fin juin à St- Idesbald!

    capture ecran 2016-06-29 à 15.12.43.jpg

    Voir les commentaires et à suivre sur le blog de l'école