Environnement - Page 2

  • Natagora. Vous aimez la nature, aidez-la! Devenez membre

    17 NOVEMBRE 2020
    MAGAZINE #100, l'état des lieux !

    44 pages spéciales pour faire l’état des lieux de la nature

    L’association s’y dévoile sans complexe et y actualise ses combats. Comment la nature a-t-elle évolué depuis 100 numéros ? Comment les législations ont-elles fait face à ces changements ? Et comment Natagora fait-elle pour suivre les changements environnementaux et de société ?
    Devenez membre pour recevoir ce numéro collector !

    Le magazine Natagora est la chronique de la nature et de sa protection en Wallonie et à Bruxelles. Il paraît 6 fois par an, en exclusivité pour les membres de Natagora, et propose des contenus richement illustrés pour toute la famille, sur les espèces et milieux naturels de chez nous, la vie et les combats de l'association.
     
    DEVENIR MEMBRE
    Abonnez-vous en devenant membre de Natagora.
  • Seny, évolution du reboisement

    L'opération de reboisement organisée à Seny avait permis de planter près de 3.000 arbres. La sécheresse  de cette année n'a pas favorisé la croissance des jeunes plants contrairement aux pieds de vigne de Jérôme Hartog. (Vignoble de Seny : 5.200 pieds plantés, à peine 1 % perdu)

    Capture d’écran 2020-11-15 à 15.02.45.png

    Les jeunes arbres fin octobre 2020, les pluies de l'automne et de l'hiver seront les bienvenues.

    2900776365.2.png
    Seny, le 2 février, 3.000 arbres avaient été replantés

    Tinlot, plantation de 3.000 arbres. Défi relevé et beau succès pour le reboisement organisé à Seny (4/4)

    Tinlot, 3.000 arbres seront plantés en un jour à Seny le dim. 2 février. A vos pelles! (1/4)

  • Intradel distribue un film alimentaire réutilisable enduit à la cire d'abeille, dans 70 communes

    Capture d’écran 2020-11-13 à 18.42.24.png

    Vous souhaitez faire entrer la démarche Zéro Déchet dans votre cuisine, c'est ici, avec nous ! Grâce au film alimentaire réutilisable enduit à la cire d'abeille.

    Un premier pas vers le Zéro Déchet…
    Dans le cadre des actions locales de prévention en vue de réduire la quantité de déchets, Intradel et 70 communes participantes, dont Tinlot ont décidé de vous proposer une alternative Zéro Déchet aux films alimentaires jetables.

    Objectif zéro déchet<
    Les objectifs visés par cette action sont multiples :

    • sensibiliser à la problématique des déchets
    • proposer une approche ludique et accessible du zéro déchet
    • réduire la quantité de déchets liés aux emballages à usage unique 

    Le film alimentaire réutilisable enduit à la cire d'abeille. kesako ?
    Il permet de recouvrir un plat, un bol mais aussi d'envelopper directement les aliments pour les conserver sainement et durablement. ​ Il évite l'utilisation de films alimentaires jetables. C'est un emballage imperméable et respirant à base de cire d’abeille qui est un antiseptique et antifongique naturel. Il protège votre concombre, recouvre vos plats… mais ne remplit pas vos poubelles!

    SIMPLE D'UTILISATION : EMBALLER, LAVER ET RÉUTILISER.​..
    Pour en savoir plus suivez le guide.

    Capture d’écran 2020-11-13 à 18.42.38.png
    Regarder les vidéos

    C'est du local !

    Dans le cadre de ce projet, Intradel a fait la part belle à une entreprise belge pour la conception des films alimentaires réutilisables enduits à la cire d’abeille, en choisissant la société WRAPI situé à Leuze-Eghezée.
    70 communes participent dont Tinlot

    En savoir plus sur le site d'Intradel
    Lire également: Intradel distribue des films alimentaires réutilisables dans 70 communes liégeoises!

  • Tinlot, préparez-vous aux conteneurs à puce !

    La commune de Tinlot passe, au 1er Janvier 2021, au système de conteneurs à puce.
     
    Présentation par la Bourgmestre de Tinlot du changement de système et du coût pour 2021

    Voici les informations relatives à ce changement par Intradel avec toutes les modalités pratiques

    Source Intradel
    https://www.intradel.be/.../nouvellescollectestinlot.htm...

  • Tinlot, l'éclairage public passe progressivement au led!

    DSC_3773.JPG

    Les anciennes lampes vont être remplacées par un éclairage led, nettement moins gourmand en énergie

    Le plan pluriannuel de la commune de Tinlot  prévoit le remplacement des lampes actuelles de l'éclairage public par des ampoules led, ce qui doit permettre de substantielles économies d'énergie. Ce remplacement est même devenu indispensable car les lampes actuelles ne seront bientôt plus remplaçables ! La commune a donc judicieusement budgété ces travaux jusqu'en 2023.
    "892 points lumineux sont à remplacer", explique l'échevine de l'énergie Laurence Medaerts. "Le coût total s'élève à 290.000€ dont 40.000 en 2020."
    Ces travaux ont débuté avec en priorité les liaisons intervillages. C'est le cas à Fraiture et cette semaine l'entreprise Pâques était à pied d'oeuvre entre Abée et Ramelot.
    Incompréhension à Abée
    Si chacun se félicite de cette ces aménagements, des Abéens s'interrogent cependant sur une petit "couac".
    Mercredi matin la société Ores a remplacé les ampoules qui ne fonctionnaient plus rue des Aubépines, suite notamment à la demande de riverains qui avaient signalé un éclairage défectueux.
    Et le lendemain, nous communique un habitant,  "Yvan Paque a remplacé les vieilles ampoules par des led. Donc, ma nouvelle ampoule aura fonctionné une nuit avant d'être remplacée..." Renseignements pris, la coordination entre les sous-traitants de sociétés différentes relève du casse-tête !

  • Tinlot éoliennes. Et de trois...

    IMG_8352.jpeg

    Les conditions climatiques se sont améliorées, et surtout le vent, ce qui a permis le montage de la 3e éolienne photographiée ce mercredi midi. Vue de Seny.
    IMG_8360.jpeg

    Vue d'Abée

  • Intradel. Les recyparcs resteront ouverts selon les horaires habituels tant que nous le pourrons

    123371952_3850761944945560_3362242457548732329_o.jpg

    Info RECYPARC
    Les recyparcs resteront ouverts selon les horaires habituels tant que nous le pourrons.
    La situation peut évidemment évoluer en fonction des éventuels cas de covid qui toucheraient nos préposés.
    Maintenons nos efforts.
    Nous rappelons que ces consignes d'accès restent essentielles et doivent impérativement être respectées :
    ✅ Portez votre MASQUE (sur le nez ET la bouche )
    ✅ Présentez votre CARTE par la FENÊTRE
    ✅ Respectez la DISTANCIATION sociale 
    ✅ Max. 2 personnes/véhicule 
    MERCI à tous nos collègues de continuer à assurer ce service dans ce contexte difficile 
    MERCI d'avance à tous nos visiteurs pour votre patience et pour le respect des ces consignes 
    Plus d'informations ici > https://bit.ly/35OJIC1
  • Un masque buccal met jusqu'à 450 ans pour se dégrader dans l'environnement !

    Capture d’écran 2020-10-27 à 12.35.33.png

    Sacs et bouteilles en plastique, mégots de cigarettes ... le problème des déchets en mer est connu.
    Aujourd'hui, les masques buccaux apparaissent également, non seulement comme déchets dans la rue,
    mais aussi dans la mer.
    Ils y aboutissent par le vent et les cours d'eau.
    Source SPF Santé Publique

    En moyenne, 8 millions de tonnes de déchets en plastique sont déversés en mer chaque année dans le monde entier.
    Cela représente un camion complet de déchets chaque minute. Ces déchets proviennent tant d'activités en mer que sur terre. Les déchets terrestres peuvent échouer dans la mer via les égouts, les cours d’eau, les stations d'épuration, ou simplement emportés par le vent. Aujourd’hui, même des masques buccaux et des gants jetables se retrouvent dans la mer. Les plastiques restent présents jusqu'à 450 ans et les petits fragments ne disparaissent jamais complètement. Un vrai danger , pour les animaux marins qui considèrent ces déchets comme de la nourriture ou s'y empêtrent !

    Capture d’écran 2020-10-27 à 17.32.13.png

    Source SPF Santé publique

  • Tinlot. Annulation des séances d'information Intradel ces 27 et 29 octobre

    122864129_187522966172656_5106151197522793746_o.jpg

    ANNULATION DES SEANCES D'INFORMATIONS INTRADEL
     
    Suite à l'augmentation des cas positifs sur notre territoire, nous avons décidé d'annuler les réunions d'informations prévues les 27 et 29 octobre.
    Les renseignements nécessaires vous seront transmis par d'autres moyens de communication (courrier, page FB, site communal...)
    Nous vous remercions de votre compréhension et revenons rapidement vers vous !
    Commune de Tinlot
  • Enseignement. Les cours se donneront à distance les 28, 29 et 30 oct. pour tous les élèves du secondaire

    Capture d’écran 2020-10-25 à 20.24.14.png

    Face à l’aggravation de la situation sanitaire dans notre pays, la Fédération Wallonie-Bruxelles vient de prendre une nouvelle mesure. Les cours se donneront à distance les 28, 29 et 30 octobre pour tous les élèves du secondaire.

    Il s’agit bien d’une suspension temporaire de la présence physique à l’école pour les élèves du secondaire durant trois jours, « et non d’un congé supplémentaire » comme le précise la Fédération Wallonie-Bruxelles en communiqué. Il sera donc demandé aux équipes de proposer des travaux et un enseignement à distance pour les élèves pendant cette période.

    « Une rencontre avec les acteurs de l’enseignement sera organisée dès ce lundi 26 octobre par la Ministre Caroline Désir afin de déterminer des modalités plus précises ».
    Source

  • Le parc éolien de Tinlot est presque terminé: il a mis 15 ans à se concrétiser !

    Ça y est ! Les 5 éoliennes de Tinlot, situées de part et d’autre de la N63, seront bientôt prêtes et produiront l’équivalent de la consommation d’électricité de 11.500 familles. Un projet qui a mis 15 ans à se concrétiser.

    Capture d’écran 2020-10-20 à 16.43.03.png

    Source d’enthousiasme pour les uns, générateur de craintes pour les autres, c’est en tout cas un événement attendu qui se déroule en ce moment dans la commune de Tinlot. Le montage des 5 éoliennes situées de part et d’autre de la nationale 63 est sur le point de s’achever.
    Cet important projet (4 millions d’euros par éolienne) est le résultat d’une étroite collaboration entre Engie et Luminus, les deux principaux producteurs d’électricité sur le marché belge, qui organisaient une visite du chantier ce lundi. « Dans la lutte contre le changement climatique, nous sommes tous des alliés », tenait d’ailleurs à souligner Christophe Heijmans, chef de projet Luminus. « Se mettre ensemble pour développer un projet, c’est une belle image des enjeux du changement climatique ».

    Capture d’écran 2020-10-20 à 16.38.51.png
    Les partenaires du projet, la Commune de Tinlot et la presse étaient invités
    au montage de la seconde éolienne lundi matin

    Le collège communal a fait le déplacement pour l’occasion. La bourgmestre Christine Guyot en a profité pour rappeler que cette production d’énergie verte s’inscrit dans le respect de la Convention des Maires, à laquelle Tinlot a adhéré sous le mandat précédent.

    Un projet vieux de 15 ans
    Initié il y a plus de 15 ans, ce parc éolien a pourtant peiné à voir le jour, faisant face à plusieurs recours administratifs des riverains. Cette contestation a légèrement freiné les ambitions initiales des deux maîtres d’ouvrage, qui rêvaient initialement d’un parc de 8 éoliennes, mais n’a pas envoyé le projet au tapis.
    « On a finalement obtenu le permis en septembre 2018. Ensuite, il a fallu faire toutes les études pour préparer la construction du parc, comme les essais géotechniques et la préparation des cahiers des charges pour les différents sous-traitants », se remémore Loïc Biot, responsable du projet chez Engie.

    Opérationnelles le 16 novembre
    Le montage des 5 éoliennes sera terminé d’ici la fin de semaine. Elles devront ensuite subir une série de tests durant environ un mois, et seront opérationnelles vers le 16 novembre.
    Ce parc éolien produira l’équivalent de la consommation de près de 11.500 familles – soit plus de dix fois la consommation des Tinlotois – et permettra d’éviter annuellement l’émission de CO2 équivalent aux émissions annuelles de 6.500 voitures diesel.

    La construction de ces éoliennes s’accompagne également de mesures environnementales.
    « On a recréé un endroit de quiétude, de nourrissage et de logis pour la faune sur 10 hectares », souligne Christophe Heijmans (Luminus).
    Enfin, la commune de Tinlot a négocié une compensation financière avec Engie et Luminus sous la forme d’un Fonds Social Énergie. Elle pourra recevoir annuellement 17.000€ par pied éolien, indexé jusqu’à la fin du mécanisme des certificats verts, moment où elle recevra la somme fixée. L’argent permettra de financer des projets sociaux et/ou liés à l’énergie à Tinlot.
    P.Tar.

     video.png
    Voir la vidéo dans l'article de La Meuse en ligne


    Des pales de 56 mètres de long
    Les éoliennes du parc de Tinlot sont des Vestas V-112, un modèle à la pointe de la technologie moderne. Chaque éolienne a une puissance de 3,45 MW et produit 6650 MWh/an (2.300 familles), permettant d’éviter la production de 2660 tonnes de CO2, soit les émissions annuelles de 1330 voitures diesel. Elles mesurent 150 m (pales levées). La nacelle se situe à 94 m de haut et chaque pale mesure 56 m de long. La vitesse peut atteindre les 270 km/h en bout de pale. Il faut compter seulement 3 jours pour le montage du mât et des pales d’une éolienne.

    Capture d’écran 2020-10-20 à 16.32.28.png

    Même si les premières habitations sont relativement éloignées des mâts, des mécanismes ont été mis en place pour réduire les 2 impacts principaux des éoliennes : l’effet stroboscopique (ombrage provoqué par les pales) et le bruit. « On a installé des peignes anti-bruit sur le bout des pales qui imitent les ailes du hibou. En bout de pale, on est à du 270 km/h. Ça permet de casser les turbulences », détaille Loïc Biot (Engie). « Il y a eu des grosses évolutions technologiques dans ce sens sur les 15 dernières années. Au niveau de l’ombrage on a un système basé sur un capteur de luminosité qui va envoyer un signal les jours où il peut y avoir de l’ombre sur les fenêtres des maisons. Si on dépasse la limite légale, l’éolienne s’arrête automatiquement. On peut, en quelques clics, réadapter la manière dont exploite l’éolienne et réduire les nuisances ».

    Reportage de P. Targnion dans la Meuse.

    en fin de journée.png
    Vue d'ensemble en fin de journée. Les 3 prochaines éoliennes seront terminées
    dans quelques jours, en fonction de la météo

  • Tinlot. Assemblage de la seconde éolienne, vidéo de RTC Télé Liège lundi 19 oct.

    Capture d’écran 2020-10-19 à 18.46.24.png

    Le parc comptera 5 éoliennes. C’est la seconde qui était assemblée ce lundi 19 octobre.

    C’est une opération délicate : monter une à une les pales des éoliennes pour aller les fixer au mat. Chaque pale pèse une vingtaine de tonnes et mesure 56 mètres; une pièce aux dimensions impressionnantes qu’il faut élever avec précaution, jusqu’à la  hauteur de la nacelle, à 94 mètres de haut. La principale difficulté du levage, c’est le vent, qui peut à tout moment se lever. Voir le reportage de RTC
    Articles à suivre

  • Bonne nouvelle ! Le tarif prosumer est compensé à 100% jusqu'en 2021

    Capture d’écran 2020-10-18 à 18.38.24.png
    Lampiris

    Tarif prosumer en Wallonie : une prime annuelle pour le compenser !
    Ce 30 septembre, le parlement régional a donné son accord : une prime annuelle sera versée aux prosumers par les GRD. Cette aide compensatoire est donc entrée en vigueur ce 1er octobre au même moment que l'application du tarif prosumer ! Une décision inespérée et très attendue par les propriétaires de panneaux photovoltaïques...
    Cette taxe sera financée à 100% en 2021 et à 54% en 2022 et en 2023.

    Qu'est-ce qu'un prosumer ?
    Un prosumer est un consommateur qui est impliqué dans la production du produit qu'il consomme. C'est la contraction des mots producer + consumer = prosumer. Dans le domaine de l'énergie, les prosumers sont les personnes qui produisent leur électricité via des panneaux photovoltaïques, des éoliennes domestiques, une installation hydraulique et de cogénération.

    Qu’est-ce que le tarif prosumer ?
    Pour rappel, il s’agit d’une redevance annuelle forfaitaire liée au coût du gestionnaire du réseau de distribution (GRD). En effet, avant, les propriétaires de panneaux photovoltaïques de Wallonie bénéficiaient du principe de compensation. A savoir que, dans le cas où ces derniers consommaient autant d'électricité qu'ils n'en injectaient sur le réseau,  aucun frais ne leur était réclamé pour l'utilisation du réseau de distribution. Ce système, considéré comme injuste par les autres utilisateurs du réseau, a donné  lieu à une nouvelle taxe photovoltaïque en Wallonie : le tarif prosumer.

    Le résumé des primes octroyées
    Vous disposez de panneaux photovoltaïques et vous vous demandez à quelle prime vous avez droit ? Voici notre résumé juste pour vous ! Mais avant de vous les lister, sachez que ces aides financières octroyées par la région wallonne ont un objectif double.
    Premièrement : augmenter l’autoconsommation des prosumers.
    Deuxièmement : donner du temps aux propriétaires de panneaux de s’équiper d’un compteur double flux. Le tout sur une toile de fond claire : favoriser la transition vers plus de durabilité.

    1-Une aide pour l’électricité non autoconsommée.
    Cette mesure s’appliquera en plusieurs temps :

    • De 2020 à 2021 : le soutien financier pour l’électricité non autoconsommée couvrira 100% de la redevance prosumer via une prime annuelle du GRD. Le tarif prosumer en Wallonie est donc de 0€ pendant cette période.
    • De 2022 à 2023 : Fin 2021, cette aide financière sera réduite à 54,27% toujours via une prime annuelle du gestionnaire de réseau. Il faudra financer le tarif prosumer à hauteur de 45,73% !
    • De 2024 à 2030 : Plus aucun soutien ne sera accordé. Les prosumers qui voudront faire constater l'augmentation effective de leur taux d'autoconsommation devront alors demander le placement d'un compteur double flux.

    2-Un soutien financier pour l’installation du compteur double flux
    Afin de calculer le montant de l’intervention pour l’électricité non autoconsommée, les propriétaires de PV pourront demander l’installation d’un compteur double flux (bidirectionnel). Le coût de l'installation, tout comme le tarif prosumer en wallonie, sera financé par le budget de la région.
    L'avantage du compteur double-flux

    Pour rappel, celui-ci mesure de façon distincte l'injection et le prélèvement de votre électricité. L'avantage est, qu'en utilisant ce type de compteur, vous évitez le tarif prosumer au profit d'un tarif proportionnel. Ce qui signifie que vous payez le tarif réseau uniquement pour l'énergie que vous prélevez réellement.

    3- En 2024, il sera possible de revendre l'électricité non consommée
    Toutefois, après 2024, les propriétaires de panneaux photovoltaïques pourront revendre les électrons non consommés à 100% de leur valeur. La seule condition : disposer d'un compteur intelligent (double-flux) Et, comme le souligne le ministre wallon de l’énergie Philippe Henry, cela représente 50% de la facture totale en électricité d’un ménage !

    4-L'aide pour l’achat d’équipement pour plus d'autoconsommation reportée
    Bien qu'une aide avait été proposée pour permettre aux prosumer de s'équiper d'équipements domotiques pour favoriser leur autoconsommation, le vote de cette mesure a été reporté à novembre 2020. Pourquoi ? Tout simplement car elle doit encore être soumise à l'avis de la Commission vie privée. Pour rappel, cette mesure d'accompagnement devait représenter 40% du coût des équipements avec un maximum de 400€ par client.  Une mesure qui verra peut-être le jour, mais dans un mois seulement ! 
    Source Lampiris

    Capture d’écran 2020-10-18 à 18.37.21.png
    Pour en savoir plus: 
    site de la CWAPE

     

  • Tinlot. La première éolienne est en place !

    DSC_3721.jpeg

    Ce mardi 13 octobre, la première éolienne est en place !

    Capture d’écran 2020-10-13 à 19.22.53.png

    La météo favorable a permis de monter les 3 pales en une journée

    Capture d’écran 2020-10-13 à 19.21.02.png

    En début d'après-midi, le premier élément était installé et permettait de visualiser la hauteur exacte de l'éolienne qui fait partie désormais de notre paysage quotidien.

    DSC_3735.jpeg

    Les différents éléments sont en place pour le montage des 4 autres éoliennes dans les prochains jours