Environnement - Page 4

  • Interdire les robots-tondeuses la nuit pour les hérissons !

    Avec le retour des beaux jours, les hérissons clôturent leur hibernation. Dès la nuit tombée, ils partent à la chasse pour se nourrir. Mais leur quête ne se déroule pas toujours comme prévu. En effet, ces dernières semaines, les centres Creaves wallons (les centres de revalidation des espèces animales vivant à l’état sauvage) constatent, avec un certain désarroi, un afflux important de ces petits mammifères qui souffrent de très vilaines blessures. Leurs agresseurs ? Les robots-tondeuses que certains laissent tourner durant toute la nuit ! Les propriétaires de ces machines ont en effet tendance à les laisser fonctionner 24 heures sur 24. Ce qui n’est donc pas sans danger pour la faune nocturne...

    Le hic, c’est que ces petits insectivores sont particulièrement appréciés des jardiniers. De fait, ils jouent un rôle crucial dans la biodiversité et aident à préserver l'équilibre des espaces verts. « Les hérissons sont d’excellents chasseurs de limaces, de sauterelles, de criquets, d'escargots, de hannetons, de mille-pattes ou encore de charançons. Ils sont même capables de s'attaquer aux vipères. Avec eux, plus besoin de produits chimiques pour protéger son parterre ou même son potager », nous affirme-t-on du côté de Natagora, une association sans but lucratif qui se consacre à la protection de la nature notamment en Wallonie... lire la suite.
    ... Comme ces tondeuses sont donc silencieuses, ces petits mammifères n’entendent pas les engins approcher
    Ils viennent alors buter sur ces animaux qui, par réflexe, se mettent en boule. Mais ce système habituel de défense ne marche pas avec ces machines. Ils essaient alors de s’en extraire. Le hic, c’est que la lame vient les couper au niveau du museau et des pattes. Cela provoque d’impressionnantes blessures (plaies béantes infectées, nez entaillé…). Dans ces conditions, il est encore possible de les sauver. Mais ceux dont le nez est entièrement coupé n’ont quasi aucun espoir de survie. La Meuse

     

     

     

  • Le site Arcelor à Marchin va être assaini

    Capture d’écran 2020-05-04 à 15.21.32.png

    « Le gouvernement wallon souhaite réhabiliter 400 hectares de terrains industriels, à savoir les sites de Carsid à Charleroi et d’ArcelorMittal à Liège et à Marchin. Ce projet majeur d’une ampleur inédite rencontre l’objectif ambitieux que le gouvernement s’est fixé : dépolluer et reconvertir au moins 100 hectares de friches industrielles par an, afin d’y développer l’emploi et l’activité économique. Rappelons que la Wallonie compte 5.600 sites pollués, pour une superficie de 22.047 hectares, soit 1.3 % du territoire wallon », indique le Ministre wallon de l’Economie, Willy Borsus.
    Jeudi, la Région wallonne a lancé les discussions de rachat des 282 hectares de terrains laissés libres suite à l’arrêt de la phase à chaud par Arcelor Mittal en 2013. Ce sont des terrains superbement situés pour une future réindustrialisation de la région liégeoise.

    16 hectares aussi à Marchin
    Sont concernés les 180 hectares du site de Chertal, comme l’écrivait l’Écho ce mercredi. Mais aussi les trois fois 34 hectares du haut-fourneau B, de la cokerie à Ougrée et du HF6 à Seraing. Des terrains qui appartiennent toujours à Arcelor Mittal qui a obligation de les dépolluer avant de les réutiliser ou de les revendre. Sont concernés également les 16 hectares du site de Marchin
    « Ces terrains sont non seulement bien situés et très bien équipés, explique Willy Borsus, le ministre wallon de l’Économie, mais ils rencontrent aussi toute notre ambition d’assainir d’anciens sites industriels pour ne pas en ouvrir d’autres sur des terres agricoles. Et de recréer un tissu industriel en Wallonie pour ne plus dépendre régulièrement de l’étranger.»
    « C’est une très bonne nouvelle qui ouvre des perspectives. On va sans doute mettre en place un groupe de travail », se félicite le bourgmestre de Marchin, Eric Lomba.

    « Sur l’ensemble du site sidérurgique, anciennement les Tôleries Delloye Matthieu (TDM), deux portions ont déjà été vendues : un grand hall et l’ancienne bascule à la limite de Huy. Il reste la ligne d’électrozingage HP5 qui est toujours en activité. La Région va racheter les anciens bureaux, les halls HP3 et HP4 qui ont été mis sous cocon en 2014 et toute une série de petits halls aux alentours de l’église. Le problème est qu’il n’y a toujours pas eu d’analyses de sols pour déterminer l’importance de la pollution. Elle ne serait pas si importante que cela selon Charles Delloye, le dernier directeur avant le rachat d’Arcelor. Si la Région reprend la main, on saura enfin clairement ce qui peut être fait sur ce site installé en pleine nature », explique Eric Lomba.
    Lire la suite de l'article dans La Meuse H-W

     

  • Citernes de mazout : décret wallon abrogé !

    Vu le risque que plus de 700.000 ménages wallons ne puissent plus faire remplir leurs citernes à partir de ce 13 mai, le gouvernement wallon a, sur proposition de la ministre régionale de l’Environnement, Céline Tellier (Écolo), abrogé l’arrêté en question », explique le gouvernement wallon dans un communiqué. Un nouveau texte, « avec des ambitions environnementales au minimum équivalentes », sera soumis au gouvernement à la fin de l’été.

    À l’heure actuelle, toute citerne de mazout d’une capacité comprise entre 3.000 litres et 24.999 litres doit être déclarée dans le cadre du permis d’environnement et doit respecter toute une série d’obligations environnementales. Par contre, pour les citernes d’une capacité inférieure à 3.000 litres, l’application de ces règles n’est pas obligatoire, excepté en zone de protection de captages d’eau potabilisable.
    Voir ci-dessous l'article précédent sur ce blog avec l'arrêté qui devait entrer en vigueur ce 13 mai et concernant 46% des ménages wallons (extrait de La Meuse du 29 avril)

    IMG_6613.jpeg

    Capture d’écran 2020-02-26 à 14.46.45.png

    A partir du 13 mai 2020, une nouvelle législation s'appliquera et concernera tous les dépôts dès 500 litres.
    Jusqu'au 12 mai 2020, tout dépôt de mazout d’une capacité supérieure ou égale à 3.000 litres, même répartis en plusieurs réservoirs, tant pour les installations privées que publiques, doit être déclaré, dans le cadre du permis d’environnement.
    La législation s’applique aux dépôts d’une capacité égale ou supérieure à 3.000 litres, composés d’un ou de plusieurs réservoirs, qu’ils soient aériens (c’est-à-dire dans le jardin, en cave ou en fosse non remblayée) ou enterrés (c’est-à-dire enfouis directement dans le sol ou en fosse remblayée, que ce soit totalement ou partiellement.). A partir de 25.000 litres, les dépôts sont soumis au permis d'environnement. Pour les dépôts d’une capacité inférieure, l’application de ces règles n’est pas obligatoire mais elle est fortement recommandée.

    A partir du 13 mai 2020, une nouvelle législation s'appliquera et concernera tous les dépôts dès 500 litres. Les nouvelles citernes devront donc posséder:

      1. Une double protection est d'application.

    •     Réservoir enterré: un réservoir double paroi équipé d'un système permanent de détection de fuite (système de classe 1).
    •     Réservoir aérien (jardin ou cave) : un réservoir simple paroi dans un encuvement étanche ou un réservoir simple paroi dans une cuve de rétention équipé d'un système permanent de détection de fuite (système de classe 3) ou un réservoir double paroi équipé d'un système permanent de détection de fuite (système de classe 1).

       2. Un système anti débordement automatique. Ce dispositif électronique (parfois appelé "sonde électronique") permet lors du remplissage de couper automatiquement l'approvisionnement lorsque le réservoir atteint 95% de sa capacité.

       3.  Une jauge: dispositif qui permet d'estimer la quantité restante de mazout dans le réservoir. Cette dernière ne pourra plus être constituée d'un tuyau latéral transparent externe au réservoir.

        4. Une plaquette verte. Celle-ci sera remise par le contrôleur lors de la mise en service du dépôt (c'est-à-dire du réservoir, ses tuyauteries et des ses équipements annexes).

    Les citernes existantes seront mises en conformité lors d'une cession immobilière. Lors de la vente, un premier contrôle devra être réalisé par le vendeur. La mise en conformité ou la mise hors service du dépôt doit être réalisée endéans les 3 ans. A priori, l'acheteur s'en chargera puisqu'il est libre de choisir son vecteur énergétique. Mais en fonction des négociations lors de la vente, le vendeur peut effectuer ces travaux.

    Points d'attention
    A partir du 13 mai 2020:

    •     Les réservoirs ne pourront plus être équipés d'un tuyau latéral transparent externe au réservoir. Cette disposition s'applique aux nouveaux réservoirs MAIS EGALEMENT aux anciens.
    •    Les normes européennes applicables aux réservoirs de plus de 3.000 litres seront imposées à tous les réservoirs. Il convient donc d'être attentif lors de l'achat de son réservoir.
    •     Pour la construction des réservoirs in situ, un guide technique devra être respecté par le constructeur et l'installateur.
    •     Les dépôts de 3.000 à 24.999 litres qui n'ont jamais été contrôlés doivent l'être avant le 13 mai 2022,  même hors session immobilière. Ensuite les dépôts devront être contrôlés périodiquement: tous les 10 ans pour les citernes à double paroi et tous les 3 ans pour les citernes à simple paroi, à dater du premier contrôle. L'Administration attire l'attention sur le fait qu'en cas de problème, les assurances vérifieront sans doute la conformité du dépôt lors de l'examen du dossier sinistre.

    Source et en savoir plus : La Wallonie

    Lire la suite

  • Tinlot. Les bulles à verre d'Abée utilisées comme dépotoir !

    95684224_931862397245945_2578551364967727104_n.jpg

    Scandaleux, révoltant ! Les utilisateurs des bulles à verre n'ont pas de mots pour qualifier les comportements de ceux qui ne respectent plus rien!
    Alors qu'hier on se félicitait du civisme des utilisateurs des recyparcs condrusiens qui ont permis un retour à des horaires normaux, les dépôts sauvages recommencent !
    Si les déchets verts et les encombrants sont admis par Intradel, un peu de patience pour les inertes et les autres déchets. Mais ce ne sont pas de tels comportements qui aideront un retour à la normale !

    Capture d’écran 2020-04-29 à 20.13.38.png

  • Condroz. Retour à la normale dans les recyparcs

    consignes-jpg.jpg

    Grâce au civisme des utilisateurs de nos recyparcs locaux, le retour à l'horaire habituel est applicable dès ce maedi 28 avril  (9 h à 17 h). Accès toujours limité aux déchets verts et encombrants.

    Accessibles aux heures habituelles : 9 h à 17 h et le samedi de 8h30 à 17 h

    • Recyparc de AMAY - Rue du Zoning industriel
    • Recyparc de Ans - Rue de Jemeppe (Loncin)
    • Recyparc de Angleur - Rue de la Belle Jardinière
    • Recyparc de Aywaille - Rue de Lambinon (Harzé)
    • Recyparc de Bassenge - Rue du Frêne
    • Recyparc de Beyne-Heusay - Rue Sainte-Anne
    • Recyparc de Blegny - Rue du Meunier
    • Recyparc de Burdinne - Rue du Crucifix (Oteppe)
    • Recyparc de Chaudfontaine - Cité des Mineurs (Vx-ss-Chevremont)
    • Recyparc de Clavier - Route du Val (ouvert de 9h à 17h à partir du 28/04)
    • Recyparc de Comblain-au-Pont - Rue du Vicinal (ouvert de 9h à 17h à partir du 28/04)
    • Recyparc d'Esneux - Rue Gobry (Mery)
    • Recyparc de Ferrières - Route de Marche 48 (Xhoris) (ouvert de 9h à 17h à partir du 28/04)
    • Recyparc de Flémalle 2 - Rue de l'Expansion (ZI de l'Arbre de St-Michel)
    • Recyparc de Fléron - Rue du Fort (Retinne)
    • Recyparc de Glain - Rue Emile Vandervelde
    • Recyparc de Grâce-Hollogne - Rue Mathieu de Lexhy
    • Biocentre de Grâce-Hollogne - Chaussée Verte 25/3 (Uniquement les déchets verts)
    • Recyparc de Hannut - Rue des Combattants 32
    • Recyparc de Herstal - Rue du Bourriquet (A PARTIR DE 9H30)
    • Recyparc de Herve - Voie des Hougnes
    • Recyparc de Huy - Chaussée de Dinant
    • Recyparc de Jalhay - Route de Roslin 7 (Sart-Jalhay)
    • Recyparc de Juprelle - Chaussée de Tongres (Lantin)
    • Recyparc de La Calamine - Lütticher Strasse
    • Recyparc de Limbourg - Rue Bêverie
    • Recyparc de Lontzen - Rue Tivoli
    • Recyparc de Nandrin - Rue Haie des Moges
    • Recyparc de Ouffet/Anthisnes  - Rue de Hody (ouvert de 9h à 17h à partir du 28/04)
    • Recyparc de Oupeye - Rue de Campine (Haccourt)
    • Recyparc de Plombières - Rue du Cheval Blanc (Hombourg)
    • Recyparc de Raeren - Rovert
    • Recyparc de Remicourt - Chaussée Verte
    • Recyparc de Sart-Moray - Rue du Sart-Moray (Chênée)
    • Recyparc de Saint-Georges - Rue Rodge Mâle
    • Recyparc de Seraing 1 - Rue de Marnix
    • Biocentre de Soumagne - Rue Militaire 134 (uniquement déchets verts!)
    • Recyparc de Spa - Chemin de la Vecqueterre
    • Recyparc de Sprimont - Rue du Tultay
    • Recyparc de Theux - Route de Oneux (Laboru)
    • Recyparc de Thimister - Rue Mackau -ZI Plenesses
    • Recyparc de Trooz - Rue de Verviers 55
    • Recyparc de Verviers 2 - Rue Bronde (ZI Stembert)
    • Recyparc de Visé - Rue de Jupille
    • Recyparc de Wanze - Chaussée de Waremme
    • Recyparc de Waremme - Rue des Petits Gravelots
    • Recyparc de Wasseiges - Rue du Baron d'Obin

    ---> Seuls les recyparcs de Flémalle 1, Boncelles, Jemeppe et Verviers 1 restent fermés jusqu'à nouvel ordre.. Pour suivre l'évolution et la mise à jour des ouvertures, suivez notre actualité sur le site d'Intradel.

    Merci à nos équipes pour assurer ce service durant cette période compliquée!

  • Natagora. Devine qui confine à la maison ?

    NCM20-news_site.jpg

    Pour profiter de ce drôle de printemps, Natagora s’est décarcassée pour emmener tout le monde dans la nature, depuis son jardin ou son balcon. Pour relâcher la pression, pour le plaisir d’apprendre, de jouer ou de cuisiner, pour accueillir un peu mieux la nature chez soi et pour fournir des données utiles à nos spécialistes. Les amateurs comme les experts trouveront de quoi se mettre sous la dent.

    Vous connaissez les recensements des oiseaux et des papillons organisés chaque année en hiver et en été par Natagora ? Exceptionnellement, Natagora remet en ligne tous les outils et le contenu lié à ces opérations. En quelques clics, vous arriverez à donner un nom à ce papillon tout jaune ou celui-là avec le bout des ailes oranges. Vous découvrirez comment s’appelle cet oiseau tout gris à la calotte noire qui chante dans la haie. Et vous pourrez encoder toutes vos observations pour les partager avec la communauté !

    Des outils pour toute la famille
    Vous ne vous en sortez pas ? Pas de souci, les guides de Natagora vous emmènent en balade guidée virtuelle, à la découverte d’une plante ou d’un animal facile à observer dans les jardins et même en ville, pour certains. Dès que vous les avez reconnus chez vous, vous pouvez les encoder ! Ou déguster ces délicieuses comestibles sauvages. Ou simplement les montrer à vos enfants.
    Les enfants deviennent fous entre quatre murs, ils veulent jouer à découvrir la nature avec vous ? Natagora a pensé à eux aussi ! L’association compilé toutes les fiches d’activités et les recettes aux plantes, parues dans le P’tit Natagora, les pages à lire en famille de son magazine. Deux recueils téléchargeables pour animer des dizaines de journées de confinement.

    Les experts au défi
    Et les pointures n’ont pas été oubliées ! Les entomologistes, les bryologues, les herpétologues et autres ornithologistes convaincus sont également invités. Natagora lance rien de moins que le bioblitz à la maison ! Bioblitz ? C’est un défi qui consiste à parier sur la découverte d’un certain nombre d’espèces dans un lieu et un temps donné. Par exemple "je vais découvrir 100 espèces différentes dans mon jardin d’ici la fin du printemps". Chiche ?
    Pour découvrir toute une série de nouvelle espèces, Natagora offre d’ailleurs trois superbes outils pour déterminer les pollinisateurs. Une clé de détermination des abeilles sauvages, une des bourdons et une des syrphes (ces mouches déguisées en abeilles).

    Et pour nos ornithologues adorés, qui se morfondent au balcon, c’est le moment de lancer un "suivi permanent de l’avifaune", un tout nouveau mode de collecte de données sur l’avifaune. Il s’agit de listes complètes d’observations, comprenant de nombreuses données précieuses pour les analyses.
    Alors à la fenêtre, au balcon, au jardin, découvrez la vie qui nous entoure et échappez-vous avec Natagora ! Vous aurez encore bien le temps de vous reconnecter à Netflix quand la nuit sera tombée. Quoique, un petit coup d’œil aux chauves-souris ?

  • Donnez une nouvelle vie à vos encombrants avec la Ressourcerie

    Capture d’écran 2020-04-26 à 16.11.40.png
    Voir le reportage vidéo de RTC

    Les coopératives La Ressourcerie et Sofie demandent aux citoyens d’être patients et de conserver chez eux les objets et encombrants dont ils souhaitent se débarrasser.
    Depuis le 18 mars, suite au confinement, elles ne peuvent plus effectuer de  collectes à domicile. Mais les ménages ont profité du beau temps et de l’obligation de rester confinés pour effectuer les grands nettoyages de printemps. Ils ont donc rassemblé un grand nombre d’objets et de matériaux dont ils ne veulent plus. S’ils les déposent dans un Recyparc lorsque ce sera possible, ou à la collecte habituelle d’encombrants, ces objets seront simplement incinérés et ne pourront plus servir.
    Par contre, dès que ce sera à nouveau autorisé, la Ressourcerie viendra collecter à domicile, après une prise de rendez-vous. Les objets, matériaux et électroménagers seront ensuite triés. Ce qui peut être rénové ou réhabilité le sera pour être vendu dans l’un de ses deux magasins de seconde main à Grâce-Hollogne et à Liège. Le reste sera recyclé.
    Chaque année, la Ressourcerie et Sofie procèdent à 20 000 enlèvements et collectent 4000 tonnes d’objets et de matériaux. Pour cela, ces deux entreprises d’économie sociale emploient 110 travailleurs. Des collaborateurs dont la plupart éprouvent des difficultés à trouver un emploi stable. En outre, ses deux magasins de seconde main R-Shop permettent à des milliers de ménages de se procurer à petit prix ce dont ils ont besoin.
    Les acteurs de la réutilisation demandent donc aux citoyens de garder les objets dont ils ne veulent plus jusqu’à ce qu’ils reprennent leur collecte. C’est à la fois un geste positif pour l’environnement et un soutien à l’économie locale.
    F. Bonivert RTC Télé Liège

    Rappelons que la ressourcerie dessert la commune de Tinlot.

  • Reprise positive au recyparc de Clavier-Modave-Tinlot.

    94674973_781023338972706_4953977169408688128_o.jpg

    Le Bourgmestre de Clavier, Philippe Dubois, a fait le point de la situation quelques heures après la réouverture  du recyparc à Clavier.
    Une bonne dizaine de voitures à 13h mais de la compréhension et beaucoup de courtoisie au recyparc de Clavier-Modave-Tinlot.
    Réouverture pour uniquement déchets verts et encombrants. Merci pour votre compréhension et votre participation à ces mesures générales et civiques.
    Source Facebook

  • Réouverture progressive des recyparcs du Condroz mercredi 22 avril

    Capture d’écran 2020-04-21 à 15.07.17.png

    Anthisnes - Clavier - Comblain-au-Pont - Ferrières -  Hamoir -  Marchin -  Modave -  Nandrin -  Ouffet - Tinlot

    Alors que la Conférence des Elus de Meuse-Condroz-Hesbaye refusait de mettre des policiers en faction pour permettre la réouverture des recyparcs sur leur zone, les 10 communes de la zone de police du Condroz ont trouvé un accord avec Intradel et décidé de rouvrir progressivement les cinq recyparcs couvrant la zone.

    Cette  réouverture aura lieu ce mercredi 22 avril, uniquement pour les déchets verts et les encombrants, suivant un horaire provisoirement adapté (samedi compris):

    • Comblain-au-Pont et Ouffet: de 9 h à 13 h
    • Clavier et Ferrières: 13 h à 17 h
    • Nandrin: 9 h à 17 h

    Source RTC

    Attentions ouverture avec des conditions strictes:

    consignes-jpg.jpg

    Nous comptons sur chacun pour le respect strict de ces mesures sous peine de se voir refuser purement et simplement l'accès aux recyparcs.
    Le respect de ces consignes et une condition essentielle pour maintenir l'ouverture des recyparcs.

     

    Recyparc de Clavier attention ! Modification de la circulation!
    Afin de fluidifier la mobilité, un sens unique à partir de la rue de la gendarmerie vers le Val.

    94198510_136295827962037_7141590590935793664_o.jpg

    Les autres recyparcs ouverts et horaire :
    Accessibles aux heures habituelles : 9 h à 17 h et le samedi de 8h30 à 17 h

    • Recyparc de Ans - Rue de Jemeppe (Loncin)
    • Recyparc de Angleur - Rue de la Belle Jardinière
    • Recyparc de AMAY - Rue du Zoning industriel
    • Recyparc de Aywaille - Rue de Lambinon (Harzé)
    • Recyparc de Beyne-Heusay - Rue Sainte-Anne
    • Recyparc de Burdinne - Rue du Crucifix (Oteppe)
    • Recyparc de Chaudfontaine - Cité des Mineurs (Vx-ss-Chevremont)
    • Recyparc d'Esneux - Rue Gobry (Mery)
    • Recyparc de Flémalle 2 - Rue de l'Expansion (ZI de l'Arbre de St-Michel)
    • Recyparc de Fléron - Rue du Fort (Retinne)
    • Recyparc de Glain - Rue Emile Vandervelde
    • Biocentre de Grâce-Hollogne - Chaussée Verte 25/3 (Uniquement les déchets verts)
    • Recyparc de Hannut - Rue des Combattants 32
    • Recyparc de Herstal - Rue du Bourriquet
    • Recyparc de Huy - Chaussée de Dinant
    • Recyparc de La Calamine - Lütticher Strasse
    • Recyparc de Nandrin - Rue Haie des Moges
    • Recyparc de Sart-Moray - Rue du Sart-Moray (Chênée)
    • Recyparc de Seraing 1 - Rue de Marnix
    • Biocentre de Soumagne - Rue Militaire 134 (uniquement déchets verts!)
    • Recyparc de Sprimont - Rue du Tultay
    • Recyparc de Trooz - Rue de Verviers 55
    • Recyparc de Visé - Rue de Jupille
    • Recyparc de Wasseiges - Rue du Baron d'Obin

    Accessibles de 9h à 13h UNIQUEMENT

    • Recyparc de Comblain-au-Pont - Rue du Vicinal
    • Recyparc de Ouffet/Anthisnes  - Rue de Hody

    Accessibles de 13h à 17h UNIQUEMENT

    • Recyparc de Clavier - Route du Val
    • Recyparc de Ferrières - Route de Marche 48 (Xhoris)

    ---> Jusqu'à nouvel ordre, tous les autres recyparcs de la zone Intradel seront fermés. Pour suivre l'évolution et la mise à jour des ouvertures, suivez notre actualité
    Voir le site d'Intradel

  • Intradel. Réouverture des recyparcs ce mercredi ? Pas si simple!

    Vendredi après-midi, Intradel avait annoncé la réouverture de la quasi-totalité de ses recyparcs à partir du mercredi 22 avril prochain selon l'horaire habituel du mardi au vendredi de 9h à 17h et le samedi de 8h30 à 17h. La liste complète sera communiquée lundi 20/4/2020 mais, d’après les informations transmises par la CSC, 45 parcs sur les 49 que gère l’intercommunale seront ouverts. Mais cette réouverture était liée à une présence policière...

    Les bourgmestres de Huy-Waremme refusent d’affecter des policiers dans les recyparcs
    a annoncé dimanche la Conférence des élus de Meuse-Condroz-Hesbaye, la structure supracommunale qui fédère les 31 communes de ce territoire.

    Capture d’écran 2020-04-19 à 21.30.04.png

    Dans un courrier adressé à Intradel, l’association intercommunale qui assure la gestion des déchets dans 72 communes de la province de Liège, les bourgmestres de Huy-Waremme estiment que «les conditions imposées pour la réouverture des recyparcs vont au-delà des exigences posées par la directive ministérielle, surtout quant à la présence permanente de forces policières pour la sécurité à l’extérieur et à l’intérieur de la zone de tri des déchets».
    Dans leur missive, les bourgmestres huy-waremmiens expliquent se réjouir de la réouverture progressive et maîtrisée des recyparcs, soulignant que la situation devenait compliquée dans certaines zones du territoire, au vu notamment des difficultés du stockage en espace urbain ou encore de la prolifération de dépôts clandestins. «Tant pour les agents de l’Intercommunale que pour les citoyens, les conditions d’accès aux parcs et d’utilisation de ceux-ci doivent être précises, rigoureuses et scrupuleusement respectées. Mais la réouverture des recyparcs ne peut se faire sur le dos des communes et des zones de police», exposent-ils. Estimant que prévoir des agents en faction dans les recyparcs est excessif et trop contraignant pour des zones de police fortement sollicitées depuis le début de la crise et qui, surtout, doivent assumer des missions bien plus larges, les élus locaux demandent instamment à l’intercommunale Intradel de revoir sa position sur les conditions d’ouverture des recyparcs. (La Meuse H-W)
    A suivre donc...

    Capture d’écran 2020-04-19 à 08.41.06.png

    Voici les mesures prévues pour la ré-ouverture des recyparcs.

    Comme on peut le constater, les recyparcs ne seront plus fermés sur le temps de midi afin « d’éviter les conflits et les files », précise l’intercommunale. Seuls les déchets verts et les encombrants seront acceptés, dans un premier temps. Les biocentres rouvrent également à cette date.

    Le masque obligatoire
    Les modalités pratiques, qui ont fait l’objet d’un accord avec les syndicats, sont relativement strictes et contraignantes. « Il y a à boire et à manger », souligne à ce propos la CGSP. Précisons aussi qu’un préavis de grève court toujours et que de nouvelles fermetures ne sont pas à exclure si les conditions ne sont pas respectées : « On compte sur le civisme des citoyens », avertit la CSC.
    Des policiers ou des gardiens de paix seront d’ailleurs présents à chaque entrée pour réguler le trafic des visiteurs et assurer la sécurité des agents Intradel. Il s’agissait là d’une clause impérative de la réouverture. Les usagers devront montrer leur carte d’identité par la fenêtre du véhicule sans manipulation de la part du personnel. Un seul passage par semaine sera autorisé.
    Veuillez par ailleurs à bien vous munir d’un masque de protection. Si vous ne l’avez pas, l’accès au site vous sera interdit. Et à vous munir de vos propres outils pour le déchargement.
    Un seul véhicule par container sera autorisé et deux personnes maximum devront être présentes dans l’habitacle pour assurer le déchargement. Le m³ par apport reste d’application.
    Les règles habituelles et en vigueur, telles que la distanciation sociale, restent d’application. Du matériel de protection adéquat sera distribué au personnel, qui reprendra le travail le mardi 21 afin que les sites soient en ordre.
    L’accès aux locaux d’accueil sera évidemment interdit.
    Article complet à lire dans La Meuse H-W

  • Drôle d'histoire. Un castor à Fraiture !

    Capture d’écran 2020-04-18 à 15.54.05.png

    Un castor "égaré" à Fraiture, le récit de FRED L'APICULTEUR  

    Ce jeudi 16 avril 2020), un voisin qui promenait son chien me signale la présence d’un castor à la sortie du ruisseau (égout) de la route d’Ellemelle.
    Je me rends sur les lieux et y constate bien le gros animal dans cet endroit assez incongru. Eaux usées de faible débit sortant dans un fossé en plein champ avec la route juste au-dessus.

    C’est un gros spécimen de bien 25 kgs qui n’est pas fort peureux et qui grogne quand on l’approche… Une chose est certaine, il ne peut pas rester à cet endroit: eaux sales, pas de débit, peu de végétation arborée, danger de la route, activité agricole intense à ce moment-là,… Il a remonté le ruisseau, sans doute depuis la vallée, car la population a explosé ces dernières années et les bonnes places sont chères. Ils remontent alors parfois très haut vers les sources en quête de nouveaux territoires.
    La DNF est prévenue et fera une tentative de capture le soir-même. Les 2 agents ayant sans doute sous-estimé la force de l’animal, c’est un échec! Le castor, bien que saisi par la perche-lasso et introduit dans la cage métallique réussira à s’échapper après une démonstration de force assez effrayante!
    Nouvelle tentative, fructueuse cette fois-ci, ce vendredi 17 avril sur le coup de midi! Le pauvre castor a rejoint à présent un endroit plus favorable, l’Ourthe à Comblain!

    Merci à MG, YC et aux agents de la DNF !
    NB: Le retour du castor en Wallonie https://www.natagora.be/position-sur-le-castor

    Voir toutes les photos sur le site FRED L'APICULTEUR – Exometeofraiture

  • Agir pour la biodiversité. Les oiseaux font leur nid : ne taillez pas les haies, n'élaguez pas les arbres !

    c_350_233_16777215_00_images_mediatheque_images_section_actualite_2020_04_verdiers_europe_andre_simon.jpg

    La LPO recommande de ne pas tailler les haies ni d’élaguer les arbres entre fin mars et fin juillet, afin que les oiseaux puissent nidifier en paix. 
    Avec l’arrivée des beaux jours et plus encore en cette période de confinement forcé, les amateurs de jardinage en profitent pour bichonner leur terrain. Cependant, il faudra encore patienter quelques mois avant de pouvoir sortir taille-haie, scie ou tronçonneuse : c’est la pleine saison de nidification chez les oiseaux et beaucoup d’espèces s'installent dans les haies et les arbustes. Ainsi, le Merle noir, le Rougegorge familier, l’Accenteur mouchet, le Verdier d’Europe, le Pinson des arbres, et bien d’autres utilisent les enfourchures des branches pour accrocher leurs nids. 
    Afin de ne pas déranger les couvées, la LPO recommande donc d'arrêter de couper les haies et d’élaguer dès le début du printemps et d’attendre l’envol des derniers oisillons, soit au plus tôt fin juillet.
    Les tailles de haies et l’élagage des arbres se pratiquent avant la montée de sève, c’est à dire en hiver, idéalement pendant les mois de novembre et décembre. De manière générale, laissez-les autant que possible la végétation se développer naturellement, sans taille ni élagage et veillez à garder du bois mort sur pied et au sol. 
    Il peut en outre exister une règlementation locale communale sur les tailles des végétaux et il convient de s’informer à la mairie (codes civils et rural). Il existe également une règlementation nationale qui interdit la taille en France en milieu rural. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre fiche juridique sur le sujet:

    Fiche Juridique LPO : protection des haies, arbres et boisements

    Par ailleurs, si vous décidez de tondre, pensez à épargner quelques zones afin de laisser aux amphibiens, insectes ou encore petits mammifères un refuge de tranquillité. Commencez par tondre au milieu du jardin afin que la petite faune ait le temps de se déplacer. Pensez à laisser notamment des bandes enherbées le long des haies pour ne pas blesser la faune qui s’y réfugie : les hérissons notamment ! C’est aussi l’occasion, en accord avec voisins, de créer des passages (15x15cm) entre les jardins pour laisser la faune au sol circuler.
    Les oiseaux et la faune des jardins vous remercient !

    Pour créer un Refuge LPO chez vous ...lire la suite

  • Tinlot éoliennes. L'enquête publique en cours est prolongée jusqu'au 4 mai

    Capture d’écran 2020-04-07 à 18.47.19.png

    Capture d’écran 2020-04-07 à 18.47.45.png

    Un article se trouve dans le Tinlot 4 Saisons, la date de fin de l'enquête est bien reportée également.