Info communale, T4Saisons - Page 3

  • Le Tinlot aux 4 saisons, "automne 2016" est arrivé !

    capture ecran 2016-09-17 à 14.07.56.jpg

    Votre trimestriel communal de l'automne 2016 a été distribué cette semaine.
    Le voici en version PDF: cliquez ici

  • Tinlot. Attention l'administration communale sera fermée à 16h ce vendredi (au lieu de 18h)

    capture ecran 2016-08-25 à 11.35.03.jpgEn raison de la canicule, l’Administration communale de Tinlot adapte ses horaires.
    Les bureaux seront ouverts à la population ce vendredi 26/08/2016 de 14h00 à 16h00. (habituellement de 14 à 18h00)
    Merci de votre compréhension.

  • Registre national: la Belgique compte 11.267.910 habitants ... et Tinlot 2656

    Selon le Registre national, la Belgique comptait 11.267.910 habitants légalement enregistrés au 1er janvier 2016. C’est 58.866 de plus qu’un an plus tôt. On le doit, pour les quatre cinquièmes, au solde migratoire. L’année passée, nous apprend Statbel, il y a eu 110.508 décès. Un nombre anormal de morts: il n’y en avait plus eu autant depuis… 1986 !

    capture ecran 2016-08-04 à 21.57.19.png

    En province de Liège, Tinlot compte 2656 habitants, alors que Trois-Ponts 2502 habitants devient la plus petite commune de la province.(AL)

    La Belgique est de plus en plus peuplée. Le 1er janvier 2016, la hausse sur une année était de 0,5 %. Elle était aussi de 0,5 % l’année précédente. Il y avait donc, selon le Registre national, 11.267.910 personnes légalement enregistrées en Belgique en ce début d’année. Statbel précise que ce chiffre officiel, contrairement à celui publié par Eurostat, ne prend pas en compte le registre d’attente des demandeurs d’asile.
    La hausse, en unités, est de 58.866 personnes. On la doit, pour un cinquième, au solde naturel. En 2015, il y a eu 121.713 naissances pour 110.508 décès. Cela représente un solde de 11.025 unités. Le reste, on le doit au solde migratoire : il y a eu plus de gens enregistrés venant de l’étranger que de Belges partis. Le solde est de 47.682 unités. 
    Plus autant de décès enregistrés en Belgique depuis… 29 ans. Selon Stabel, ce serait surtout dû au vieillissement de la population. Les femmes ont eu un taux brut de mortalité supérieur à celui des hommes (10% pour les premières contre 9,7% pour les seconds).
    En Région wallonne, et c’est très rare, il y a eu plus de décès que de naissances ! C’est d’ailleurs dans cette région qu’a été enregistrée la plus faible croissance du nombre d’habitants : +0,3%. En Flandre, la hausse est de 0,5% et à Bruxelles, de 1,1%. La Flandre comptait 6.477.804 habitants au 1er janvier 2016, pour 3.602.216 habitants en Wallonie et 1.187.890 Bruxellois.
    Au niveau des provinces, le Brabant wallon a de nouveau connu la plus forte croissance (+0,8%). Suivent le Brabant flamand (+0,7%), la Flandre-Orientale et les provinces d’Anvers et de Luxembourg (+0,6%). Celle qui a eu la moins forte croissance est le Hainaut (0,1%).
    Au niveau communal, Statbel nous apprend que les plus grandes villes du royaume ont toutes, à de rares exceptions près, un solde migratoire interne négatif. Parmi les 15 villes les plus peuplées, seules Gand et Alost n’ont pas perdu de population par migration interne. Pour toutes les autres, dont Anvers, Bruxelles-Ville, Charleroi, Liège ou encore Schaerbeek, le nombre d’habitants quittant la commune pour aller vivre ailleurs dans le pays est supérieur au nombre de ceux qui viennent s’y installer, en provenance du reste de la Belgique.
    GRÂCE À LA MIGRATION
    La plupart des grandes communes, sauf Charleroi, Namur et Mons, ont pourtant évité un solde négatif de leur population. Elles le doivent avant tout au solde migratoire et à moindre mesure, au solde naturel.
    PIERRE NIZET (La Meuse du 11 juin)

  • Le Tinlot 4 Saisons de l'été 2016 est arrivé

    Le Tinlot 4 Saisons été 2016 est maintenant dans vos boîtes aux lettres. Le voici en version pdf

    Cliquez ici pour le télécharger

    capture ecran 2016-06-25 à 23.29.31.jpg

     

  • Tinlot. Le point sur quelques dossiers communaux. Entretien avec la Bourgmestre

    CHAQUE LUNDI, UNE PERSONNALITÉ DE HUY-WAREMME FAIT L’ACTUALITÉ POLITIQUE DANS LA MEUSE
    Lundi dernier cette page était consacrée à Tinlot.

    Tcapture ecran 2016-06-03 à 07.31.32.jpgoujours immobilisée après une lourde chute qui lui a brisé le pied droit, la bourgmestre de Tinlot, Cilou Louviaux, fait le point avec nous sur les gros dossiers mobilité de sa commune. Si la sécurisation de Scry est à présent terminée, la Tinlotoise attend de pied ferme, sans mauvais jeu de mots, le rondpoint de Soheit-Tinlot pour achever la liaison Tihange-Tinlot.

    Cilou Louviaux, tout d’abord, comment allez-vous?

    Ça va mieux, j’ai beaucoup moins mal. Ce qui me pèse, c’est de devoir rester 6 semaines immobilisée. Cela fait 2 semaines, il ne m’en reste plus que 4. Je n’ai plus rien à faire et je dépends des autres alors que j’ai l’habitude d’être active et indépendante. Cela m’apprend la patience.
    Que s’est-il passé? J’étais passagère. Au moment de sortir de la voiture, j’ai posé mon pied droit sur la route et mon pied gauche est resté coincé dans la sangle de mon sac. Je suis tombée et mon pied droit a tout pris. J’ai le pied cassé, une triple fracture des deux malléoles, on m’a mis 2 plaques, 9 vis, l’opération s’est bien passée. On m’a plâtrée jusqu’au genou.

    « La traversée de Scry, une piste de lancement »
    Malgré les travaux de sécurisation, la vitesse reste élevée. Seul espoir : la fin de la liaison Tihange-Tinlot

    Le SPW vient de terminer la sécurisation de la traversée de Scry. Les résultats en terme de vitesse se font-ils déjà sentir?
    La commune et les riverains demandaient cette sécurisation de Scry depuis de nombreuses années, cela me réjouit donc mais nous verrons si cela sera suffisant. Cette nationale reste une ligne droite relativement bien dégagée, avec désormais des limitations, mais vu qu’elle est bien refaite, certains conducteurs l’utilisent déjà comme piste de lancement... On aurait aimé encore plus de limitations mais c’est déjà bien.
    Pour désengorger Scry, la solution, c’est la fin de la liaison Tihange-Tinlot?
    Bien sûr, mais avec le rond-point de Soheit-Tinlot (à la place du pont actuel) qui assurerait la jonction avec la route du Condroz. Ainsi, toute la circulation serait concentrée sur le rond-point. Un, cela soulagerait la rue du Centre ; deux, on pourrait interdire la traversée du village de Scry pour le transit. Or, à ce sujet, on ne voit rien venir...
    En 2009, on était tous d’accord sur le principe mais vu les problèmes financiers, le giratoire n’est pas à l’ordre du jour du SPW. Il devrait être inscrit dans une prochaine vague de projets subsidiés. Et je ne suis pas d’accord avec l’idée d’ouvrir la liaison Tihange jusque Strée pour soulager Huy, tant que le rond-point de Tinlot n’est pas construit. Le trafic engorgerait davantage Scry et Tinlot et les automobilistes risqueraient de prendre des habitudes qu’il serait très difficile de changer par après.

    capture ecran 2016-06-03 à 07.38.44.jpg

    La traversée de Scry après les aménagements de sécurité du SPW

    De nouveaux travaux de voirie sont-ils prévus cette année?
    Oui, il y a la réfection de la rue Hayoulle qui a commencé mardi et qui se terminera fin juin, ainsi que celle de la rue Haute Barrière. Seuls 170.000 euros pour 4 ans sont subsidiés, soit environ la moitié de la somme totale, sans les surcoûts. Et puis, nous avons prévu un budget de 60.000 euros cette année pour boucher des trous et ajouter une bande de tarmac pour que cela tienne mieux, ainsi que 60.000 euros pour recouler du tarmac là où il y a déjà des bandes (chaussée Romaine à Tinlot, rue d’Houchenée à Fraiture et rue Notre-Dame au Bois à Fraiture) pour bien souder les joints.

    Au dernier Conseil, Nandrin a annoncé partir seule dans un Plan communal de mobilité (au lieu d’être intercommunal), faute d’un conseiller en mobilité, et donc d’une subsidiation, à Tinlot et Anthisnes. Quid de Tinlot ?
    Nous comptons bien relancer le PICM avec nos voisins. Au départ, il n’était pas obligatoire que le conseiller en mobilité fasse partie du personnel, deux personnes extérieures ont donc suivi la formation. Aujourd’hui, ça devient obligatoire. Nous allons donc envoyer un agent en formation, nous l’avons signalé à Nandrin. Nous avons des problématiques communes qu’il faut continuer à porter ensemble, comme le Rapido Bus.
    PROPOS RECUEILLIS PAR A. GOVAERS (L.M. du 30 mai)

    Des stations d’épuration collectives pourraient-elles voir le jour à Tinlot ?
    Il y avait eu une étude de l’AIDE pour voir si on pouvait faire des stations d’épuration collectives à certains endroits, en fonction du nombre d’habitants et du relief. Le village de Fraiture avait été pressenti mais ce n’était finalement pas faisable techniquement. Nos 2.600 habitants sont loin d’être concentrés à un seul endroit, il y a six petits villages. Raison pour laquelle l’épuration individuelle est la norme chez nous, bien qu’elle puisse être collective dans
    les lotissements. A la salle de Ramelot et à la maison communale, on utilise la technique naturelle du lagunage.

    Comment se porte le zoning?
    Il est très rempli (95 % d’utilisation), il reste une parcelle d’un demi-hectare, sur un total de 22ha. C’est un petit zoning très dynamique, un mélange d’entreprises diverses qui cohabitent bien. Il s’est bien développé depuis la création de la route interne. Il reste toutefois difficile d’accès sans la liaison Tihange-Tinlot
    .
    La commune a prévu 30.000 € de budget participatif pour que les Tinlotois proposent des idées de réalisations. Vu le contexte budgétaire, était-ce le bon moment?
    C’est un choix politique, évidemment en fonction des moyens communaux. On se dit qu’il y a peut-être des choses à faire pour rendre les villages plus conviviaux auxquelles nous, les mandataires, n’avons pas pensé. Nous verrons
    bien ce qu’il en ressortira!

    Euro 2016 : un écran géant à Fraiture pendant un mois

    capture ecran 2016-06-03 à 07.35.58.jpg

    En 2014 pour la Coupe du Monde de foot, le village de Fraiture s’était mobilisé pour soutenir nos Diables rouges dans une ambiance festive et collective. Un écran géant avait été installé sur la place de Fraiture et avait diffusé les
    matches pendant un mois entier.
    Cette année, pour l’Euro 2016, on remet le couvert: «Face au succès rencontré il y a deux ans, où il y avait eu jusque 1.000 personnes certains soirs, l’écran géant sera à nouveau installé pendant un mois, du 10 juin au 10 juillet, pour la retransmission des matches. Il y aura aussi diverses animations comme de la pétanque, des activités pour les enfants, une exposition artistique, des soirées etc. Et c’est la fête du village en même temps.
    Le programme complet sera bientôt présenté. C’est un événement gratuit qui rassemble, c’est très chouette », se réjouit Cilou Louviaux. Une initiative bénévole du club de foot de Fraiture et la Maison des Jeunes de Fraiture, en collaboration avec différentes associations tinlotoises et la commune. (Voir le lien du programme Euro 2016 dans le haut de la colonne de droite)

    Lire la suite

  • La fin des valves communales et des panneaux d'affichage

    C’est le début de la fin pour les valves des maisons communales où l’on affiche des règlements concernant notamment les taxes communales, les avis d’urbanisme, d’environnement… Plusieurs députés viennent de déposer une proposition de décret visant à publier les règlements communaux sur Internet et de supprimer l’affichage obligatoire des feuilles aux valves des administrations communales.

    DSC_1770.jpg

    Tinlot, le panneau d'affichage devant la maison communale

    UNE LOI DE… 1836 !
    « Dans notre pays, la loi communale impose depuis 1836 la publicité des règlements communaux, des règlements-taxes, des ordonnances de police du collège et du bourgmestre qui doivent être imprimés et affichés aux valves pour devenir obligatoires », souligne François Desquesnes.
    Bref, 180 ans plus tard, à l’heure du numérique,« il est temps de moderniser l’affichage public et de l’adapter aux nouvelles technologies », poursuit le député humaniste.
    « La publication des règlements sur le site internet de la commune permettra d’assurer une plus grande transparence en garantissant un accès très large et très facile à l’ensemble des citoyens »

    Seul petit problème, aujourd’hui, 82 % des familles wallonnes sont connectées à internet selon les chiffres de l’Agence wallonne du Numérique. "Pour les autres, on peut compter sur les 140 espaces publics numériques, les bibliothèques locales, mais nous proposons aussi de maintenir une consultation papier des ordonnances et règlements à travers un registre communal consultable dans les maisons communales", précisent les députés cdH.
    DÉJÀ AU FÉDÉRAL ET EN FLANDRE
    Mais seule la publication sur Internet donnera un caractère exécutoire aux règlements, cinq jours après la publication.
    Pour l’instant, le gouvernement ne s’est pas encore prononcé sur la proposition mais rien ne semble devoir s’y opposer, car le renforcement de l’administration en ligne fait partie des priorités de la majorité en place. La Wallonie ne ferait donc jamais que reproduire ce que font déjà le fédéral et la Flandre.
    D.SCA. (La Meuse du 28/1)

  • Tinlot : un budget participatif impliquant les citoyens

    capture ecran 2016-02-17 à 14.29.31.jpg

    Une équipe de RTC, Alain Wagener et François Boutay, a fait le déplacement lundi matin à Tinlot pour réaliser un reportage sur le budget participatif mis en place dans notre commune. Une belle présentation et une promotion intéressante pour ce projet qui démarre dans les différents villages.

    capture ecran 2016-02-17 à 15.05.27.jpg

    C'est une première dans la région, la commune de Tinlot réserve une partie de son budget pour concrétiser des projets de convivialité et de vivre ensemble proposés par ses citoyens. C'est ce qu'on appelle un budget participatif.

    Voir le reportage de RTC
    capture ecran 2016-02-17 à 14.27.42.jpg

  • Les communes préférées quand nous déménageons

    C’est une étude hors du commun que l’IWEPS vient de publier. Elle est consacrée aux mouvements migratoires à l’intérieur des communes de notre pays entre 1994 et 2014. Sans surprise, elle confirme que Bruxelles continue à alimenter en population la plupart des communes de Wallonie et de Flandre.
    Les grandes villes wallonnes, qui continuent à souffrir d’un exode massif vers les campagnes, ne trouvent globalement leur équilibre qu’avec l’arrivée des Bruxellois dans leurs murs. Malgré cela, la population bruxelloise a augmenté de 29% en 20 ans en raison de l’immigration.

    L’IWEPS a étudié les migrations de population à l’intérieur de nos communes. Premier enseignement général : les populations bruxelloise et wallonne continuent à croître depuis 1994, même si le rythme s’est ralenti en Wallonie depuis 2010. La carte ci-contre montre l’augmentation ou la diminution de population enregistrée dans chacune de nos communes durant les 20 dernières années. Celles qui performent sont essentiellement situées au sud de la province de Luxembourg (essentiellement des travailleurs luxembourgeois qui cherchent un logement moins cher) et en Hesbaye liégeoise (proche de Liège, de Bruxelles et du Brabant).

    capture ecran 2016-02-03 à 14.13.45.jpg

    capture ecran 2016-02-03 à 14.15.42.jpg
    Les 272.000 habitants gagnés par la Wallonie en 20 ans viennent essentiellement des populations étrangères arrivées chez nous (47%), de l’arrivée de Bruxellois (27%), de l’arrivée de Flamands (11%) et des naissances (14%). Dans les échanges migratoires entre communes, La Hulpe, Braine-le-Comte et leurs régions, puis Orp, Lincent, Hélécine et leurs régions sont celles qui profitent le plus de l’arrivée de Bruxellois. Le Brabant et le Hainaut profitent plutôt de l’arrivée de Flamands. Le BW, qui profite de l’arrivée de Bruxellois, perd des habitants au profit d’autres communes wallonnes, notamment en Hesbaye liégeoise, plus abordable pour l’immobilier.

    GRANDES VILLES À LA PEINE.
    Les migrations d’une commune à l’autre nous dévoilent les communes qui ont le plus de succès par rapport à leur taille. Ici, la plupart des grandes villes wallonnes sont à la peine : Verviers est à -6/1.000 habitants, Liège à - 4 et Charleroi à - 3. Mons et Namur sont à l’équilibre. Les chiffres sont meilleurs à La Louvière (+1,4/1000), Tournai (+1,7), Arlon (+3,6), Huy (+5), Waremme (+7,5) et Nivelles (+8).
    Dans les migrations entre communes, le sud Luxembourg est à nouveau bien représenté, mais le tableau est mieux réparti : Bertogne et Mont-de-l’Enclus ont toutes deux enregistré 26 habitants nouveaux pour 1.000 citoyens en 2014. Suivent Manhay (+25), Wellin et Walhain (+24), Awans (+20), Incourt, Modave et Onhaye (+18), Tinlot et Burdinne (+17), Perwez (+16) et Mont- Saint-Guibert (+15)... alors que la moyenne wallonne est de +3 !
    Parmi les communes les moins courtisées dans ces migrations entre communes : Ouffet (perte de 7 habitants pour 1.000 en 2014 ), Momignies (6/1000), Sivry-Rance (5/1000), Ellezelles (4/1000), Ottignies et Frasnes-les-Anvaing (3/1000). -
    MICHEL ROYER (La Meuse du 3/2/2016)

    En 20 ans, la population de Huy-Waremme a augmenté de 18%, nos communes se portent bien.

    Si on prend les chiffres globaux de la population, c’est Huy qui compte le plus d’habitants (21.270) et Tinlot le moins (2.650). La seule commune à enregistrer un solde négatif de ses habitants entre 1994 et 2014 est Saint-Georges (-126). "Ce n’est pas surprenant, commente Francis Dejon, bourgmestre. En 2001, nous avions 6.874 habitants. Avec l’exode consécutif au développement de l’aéroport de Bierset, on est tombé à 6.335 deux ou trois années plus tard…"

    capture ecran 2016-02-04 à 10.39.13.jpg

    En Wallonie, on remarque que les citadins quittent les villes pour la campagne. Chez nous, c’est moins marqué. Hannut et Waremme restent attractives pour les ménages.
    Le Condroz (surtout Modave, Tinlot, Nandrin et Ferrières) se porte bien, la Hesbaye aussi. Crisnée se hisse au top du tableau.
    Quelles communes attirent les Flamands ? Lincent, Hannut, Wasseiges, Geer, Berloz, Oreye, Braives et Burdinne. Logique, vu la proximité avec le Brabant flamand. Les Bruxellois aussi aiment notre arrondissement, depuis 20 ans, ils se sont principalement installés à Lincent, mais aussi à Hannut, Braives et Wasseiges.
    Par contre, bien plus de Tinlotois sont partis à Bruxelles que de Bruxellois se sont installés à Tinlot. Même constat à Nandrin et Ouffet.
    ANNICK GOVAERS. Dossier complet dans la Meuse du 3/2/2016.

  • Statistiques. Nous sommes 10.485.714 belges et 2.655 Tinlotois

    Belgique, démographie.
    Les Belges sont près de 10,5 millions.
    Fin janvier, 10.485.714 personnes possèdent la nationalité belge. Parmi ceux-ci, 520.864 séjournent à l’étranger, selon des chiffres publiés le 27/1 par le SPF Intérieur. Une majorité de Belges habitent en Flandre (5.948.698), pour 3.241.173 en Région wallonne et 774.979 à Bruxelles.
    (LA M. 28/1)

    Tinlot.
    L
    ors du conseil communal de décembre, un rapport accompagnait le budget. Voici quelques chiffres de ce rapport concernant notre commune:

    Population :
    Habitants au 31 décembre 2012 : 2.620
    Habitants au 31 décembre 2013 : 2.608
    Habitants au 31 décembre 2014 : 2.655

    Accroissement ou diminution :
    218
    personnes ont été inscrites à la population pendant l’année 2014.
    171 personnes ont été rayées de la population par suite de départ pendant l’année 2014 dont 5 pour l’étranger et 6 radiées d'office.

    Etat civil  au 31/12/2014 :
    Naissances 23 dont 13 garçons et 10 filles.
    Décès : 34 dont 14 hommes et 10 femmes.
    Mariages : 7. Divorces : 4.

    capture ecran 2016-01-04 à 18.01.16.jpg

    Enseignement :
    192
    élèves étaient inscrits à l’école communale à la date du 01/10/2015
    (124 au niveau primaire et 68 au niveau maternel).

    Urbanisme :
    En 2014 :Permis d’urbanisme : 30
    Permis qui autorise à effectuer certains travaux de construction.

    Déclarations urbanistiques : 8
    Procédure qui permet de déclarer les actes et travaux non soumis au permis d’urbanisme.

    Déclarations classe 3 : 30
    A introduire pour des activités comme l’exploitation d’une citerne à mazout de plus de 3000 L, d’une citerne de gaz, d’une micro-station pour eaux usées, d'un élevage d’animaux...

    Permis d'environnement: 3
    Obligatoire à la création d'une nouvelle activité économique ou lors d'une modification importante de cette activité. Son but est de déterminer quelles sont les incidences éventuelles de l'entreprise sur l'environnement.

    Permis unique : 3
    Permis lorsque le projet visé requiert un permis d'urbanisme (pour la construction ou la transformation d'un bâtiment, des modifications paysagères, la création d'un dépôt), le permis d'environnement intègre ces demandes spécifiques et devient un permis unique.

    Permis sous article 127 : 3
    Délivré directement par la Région Wallonne, pour cause d'utilité publique.

    Certificat d'urbanisme n°1
    Précise la situation juridique du bien et son niveau d’équipement.

    Infos notariales demandées par les notaires pour achat, ventes de biens: 99

    Hygiène : Vaccination : Dans le cours de l’année, l’Administration a averti tous les parents de l’obligation de vacciner leurs enfants. Inspection médicale scolaire : L’inspection médicale scolaire est assurée par le centre d’inspection médicale de Huy.

    Divers : Le Conseil communal s’est assemblé 10 fois en séance publique durant l’année 2014 et le Collège communal (échevins, bourgmestre, présidente du CPAS, directeur général) s’est réuni 51 fois.

  • Tinlot, quelques changements au niveau de l'Accueil temps libre

    Depuis le début de cette année scolaire, plusieurs changements se sont opérés au sein de notre commune en général et au niveau de l’extrascolaire en particulier.

    Depuis le 1er décembre 2015 Audrey HICTER chapeaute TOUT le service ATL !
    Coordinatrice d’une part et Responsable RECREA+ d’autre part.
    Vous n’aurez donc plus qu’une seule interlocutrice pour tout ce département
    (085/830
    916 - les lundi, mercredi & jeudi de 9h à 16h ou audrey.hicter@tinlot.be).
    Institutrice primaire de formation, animatrice nature passionnée et ancienne coordinatrice d’une école de devoirs, nous avons la chance de l’accueillir et de l’engager à la coordination ATL de notre commune.

    capture ecran 2016-01-30 à 19.03.32.jpg
    A votre service et celui de vos enfants depuis plus de 7 ans, Karin Borremans est partie en renfort au service urbanisme car la Commune de Tinlot est en plein essor et les projets envisagés sont nombreux !
    Elle reste également attachée au service des ainés avec l’échevine en charge, Christine Guyot.
    C'est aussi l'occasion pour elle de vous adresser ces quelques lignes:
    « Je tenais à vous remercier pour votre fidélité pendant toutes ces années et je profite du début de l’année 2016 pour vous souhaiter le meilleur à vous et vos enfants. Au nom de toute l’équipe, je souhaite la bienvenue à Audrey à qui, j’en suis certaine, vous réserverez un excellent accueil : conservez-lui la même fidélité et la même confiance que celles que vous m’avez toujours accordées. Encore au plaisir de vous revoir et merci pour votre confiance ! »

    capture ecran 2016-01-30 à 19.03.45.jpg

    Du changement dans l’équipe d’animation:
    Audrey Limet, accueillante (notamment) des mercredis après-midi a été engagée par l’école de Fraiture : elle assurera cependant encore certains stages pendant les vacances scolaires. La nouvelle équipe du mercredi est donc constituée de Nathalie Bollinne (tous les mercredis), Laurence Dubois (3x/mois) et Séverine de Faveri (1x/mois).

  • Des taxes communales de plus en plus chères. Et à Tinlot ?

    capture ecran 2016-01-20 à 17.39.27.jpg

    capture ecran 2016-01-20 à 17.44.11.jpg

    Comment sont calculés ces deux impôts ?

    Il y a d’abord la taxe additionnelle à l’impôt des personnes physiques. Un impôt calculé sur les revenus du contribuable. Imaginons que Roger de Namur doit payer 10.000€ d’impôts. Comme il habite dans une commune où le taux d’additionnels à l’IPP est de 8,5 %, il devra ajouter 8,5 % de 10.000€, soit 850€ de plus pour sa commune.

    Pour les additionnels au précompte immobilier, c’est un peu plus complexe. Rappelons d’abord que chaque propriétaire d’un logement doit payer un précompte immobilier calculé sur base du revenu cadastral. Pour obtenir le montant du précompte, il faut d’abord se baser sur un taux régional fixé à 1,25 % du revenu cadastral indexé pour la Wallonie et pour Bruxelles. C’est à cette dernière somme qu’il faut multiplier les centimes additionnels pour obtenir le montant destiné à la commune.
    La Meuse du 18 janvier.

  • Tinlot samedi 16 janvier 18h30, le point sur les coupures d'électricité

    A Tinlot et Nandrin, rue Bouhaye et rue Sur Haies des groupes électrogènes sont en place pour produire de l'électricité. Le centre de crise de Nandrin (ouvert également pour les Tinlotois) à accueilli plus de 150 personnes et surtout venue pour recevoir de l'information.
    Fermé ce soir, le centre sera ouvert à nouveau dimanche matin à 9h.
    Les Nandrinois et les Iinlotois dont le réseau électrique dépend de Nandrin peuvent consulter le site communal nandrin.be. Les derniers communiqués datent de 18h et de 16h30.
    RESA met progressivement en place une alimentation provisoire de ces zones, au moyen de groupes électrogènes mais certaines réparations demandent des interventions plus lourdes.

    Ailleurs dans l'arrondissement de Huy-Waremme, l'électricité dans certaines communes ne sera pas rétablie avant dimanche, voire lundi. (La Meuse en ligne)
    A l’issue de la réunion du Comité de coordination provincial qui s’est tenue ce samedi matin en présence de RESA, il est confirmé que des coupures d’électricité persistent dans une vingtaine de communes de l’arrondissement de Huy-Waremme. Le gestionnaire de réseau a déployé ses équipes depuis hier et actuellement 60 techniciens sont à pied d’oeuvre pour assurer les réparations.

    
    60 techniciens de RESA sont à pied d’oeuvre pour assurer les réparations.
    

    B.L.
    Toutefois, compte tenu du nombre important de pannes constatées, le rétablissement du courant va encore prendre plusieurs heures. Certains secteurs ne pourraient être rétablis que dans la journée de dimanche, voire lundi si des dégâts plus importants devaient être découverts. La population est encouragée, dans toute la mesure du possible, à prendre des dispositions pour faire face à cette situation incertaine. Pour toute question à propos des perturbations électriques, la population peut s’adresser directement à l’opérateur du réseau distribution d’électricité RESA au 04/220.12.11 ou 04/263.18.80.Le 1771 reste ouvert. (Voir également les articles précédents concernant Tinlot) 

    capture ecran 2016-01-16 à 19.08.57.jpg

    A Scry la situation est revenue à la normale

  • Tinlot attention! La fête du personnel de ce vendredi soir est annulée en raison des conditions climatiques

    capture ecran 2016-01-15 à 11.55.39.jpg

    Un beau réveil blanc ce matin mais des conditions très difficiles à Tinlot et dans le Condroz. Panne de courant, accidents, dérapages, pas de bus et beaucoup de temps perdu! La quantité de neige tombée en a surpris beaucoup !

    120 personnes s'étaient inscrites pour participer ce vendredi soir à la traditionnelle soirée du personnel et la présentation des vœux de la commune. Les différents bénévoles, les mandataires des différentes commissions communales, les enseignants se retrouvent ainsi avec le personnel une fois par an.
    La principale raison de cette décision est évidemment la mobilisation des ouvriers communaux sur le pont depuis la nuit dernière et probablement encore la nuit prochaine. L'autre raison est la sécurité (routière) dues aux conditions climatiques, certains désistements étant déjà annoncés.
    Cette manifestation est reportée à une date qui sera communiquée ultérieurement.

  • Tinlot, les voeux de votre commune pour l'année 2016

    capture ecran 2015-12-20 à 13.01.24.jpg

    Et des bulles d'espoir pour 2016, à l'image du Tinlot aux 4 Saisons, Hiver 2015.

    capture ecran 2015-12-27 à 17.07.56.jpg

     Téléchargez-ici le T4S numéro 133