Méteo - Page 3

  • Météo, les prévisions saisonnières et une belle amélioration dès ce week-end

    capture ecran 2017-04-07 à 20.41.54.jpg

    Mars s’est terminé de bien belle manière. La température moyenne était de 9,6o, soit un record de chaleur puisque le dernier remontait à 1991 (9,5o). On a aussi eu droit à une durée de l’ensoleillement anormale avec 155 heures et 52 minutes enregistrées à Uccle alors que la normale est de 113h et 57minutes. Il n’a plu que 10 jours sur Uccle. Ce qui est considéré comme très anormal par l’IRM, la normale étant de 17,8 jours.
    Le mois d’avril?
    «Le temps plus frais et perturbé de ce tout début d’avril ne sera qu’une parenthèse entre deux périodes de temps doux pour la saison et à l’insolation généreuse», explique Philippe Mievis, le météorologue nous donnant ses incontournables tendances saisonnières. «Le soleil et la douceur vont reprendre leurs droits.
    Pour le plus grand bonheur des amateurs de temps printanier, mais sans doute moins des personnes qui souffrent du rhume des foins». Ces quelques jours vont en effet s’avérer pénibles pour les personnes allergiques au pollen du bouleau.
    La seconde décade s’annonce plus mitigée avec un retour des températures plus fraîches. «La fin de cette seconde décade, de même que la dernière, devrait à nouveau être plus doux et globalement plus sèche». Avec un bémol: l’arrivée des orages. Des orages qui auront tendance à se généraliser dans la seconde partie du mois de mai. «Les quantités de précipitations seront alors parfois importantes».
    GARE AUX ORAGES
    Quant au mois de juin, il devrait,lui aussi, être plus chaud que la normale. «Il devrait commencer sur un mode assez estival avec de belles journées chaudes et ensoleillées. Après une bonne douzaine de jours de ce régime estival, une nette dégradation orageuse pourrait s’affirmer». Les températures resteront assez chaudes mais les orages, et un temps lourd dû à une humidité importante, gâcheront le temps de cette fin juin.
    «Attention, les orages pourraient être sévères avec des précipitations importantes et subites, du vent et de la grêle». Cela reste à confirmer dans les prochaines analyses… PIERRE NIZET (La Meuse du 3 avril)

    Et en attendant, nous profiterons d'une belle embellie ce week-end avec 20 degrés dimanche

    capture ecran 2017-04-07 à 22.49.25.jpg

  • Météo. 2016, nouveau record de chaleur sur Terre. Et pour les prochains jours, enfin le retour à un temps plus doux

    DSC_7868.jpg

    Une magnifique arrière saison chez nous ! (Photo AL Seny)

    Sans surprise, 2016 a été l’année la plus chaude sur la planète depuis le début des relevés de températures en 1880, marquant le troisième record annuel consécutif de chaleur, a annoncé l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA).
    Avec une montée record du mercure durant chacun des mois de janvier à août, la température à la surface des terres et des océans a été de 0,94 degré Celsius supérieure à la moyenne du XXe siècle (qui était de 13,9°C), surpassant le précédent record de 2015 de 0,04°C, a précisé la NOAA. Depuis le début du XXIe siècle, la planète a enregistré cinq années de chaleur record, en 2005, 2010, 2014, 2015 et 2016. (La Meuse du 19 janvier)

    DSC_0325.JPG

    Fini le froid polaire (photo AL Ramelot)

    Enfin un retour à un temps plus doux!
    Le froid polaire, c’est fini pour le moment. Au moins jusqu’au 10 février selon certains prévisionnistes.
    Dimanche, le ciel alternera entre nuages et éclaircies. On pourra s’attendre à quelques gouttes. Les températures seront positives surtout le pays: de 1 degré en Hautes Fagnes à 7 degrés en Flandre.
    Dès lundi, l’arrivée d’un flux de sud à sud-ouest avec passage d’un front chaud signifie que les températures vont continuer à grimper avec même 10 degrés dans les régions du centre. Mais malheureusement, le soleil ne sera pas toujours de la partie: la pluie s’invitera régulièrement.
    Il fera assez venteux jeudi et vendredi. Plus de gelées nocturnes excepté dans les Hautes-Fagnes en début de semaine.
    La semaine suivante, on devrait conserver un temps doux mais il fera sans doute très tempétueux. (La Meuse du 28 janvier)

  • Tendances météorologiques. Courage: 15 jours d’hiver à tenir ! Un temps plus doux après le 20 janvier

    Philippe Mievis de la société MeteoBelgique révèle les tendances saisonnières pour les trois premiers mois de l’année. Il s’agit bien de «tendances» pas de «prévisions».

    capture ecran 2017-01-03 à 10.59.50.jpg
    >Janvier.
    Le froid et les conditions un peu hivernales devraient nous concerner cette première décade de janvier. «Même si des journées plus douces s’intercalent ci et là». Les précipitations, parfois hivernales, resteront faibles car elles seront toujours sous dominance anticyclonique.
    «La seconde décade du mois s’annonce intéressante pour ceux qui aiment l’hiver: le froid et les précipitations devraient être plus présents». Des précipitations de neige, surtout sur les hauteurs. Cette décade pourrait être la plus hivernale de cet hiver 2016-2017. Le temps devrait être plus doux à partir du 20 janvier.
    >Février.
    Malgré les incertitudes, MeteoBelgique parie sur le retour d’un temps plus perturbé, globalement très doux. «Les incertitudes expliquent l’indice de confiance de 55%; taux assez faible pour ce mois. Il est le même pour le mois de mars», poursuit Philippe Mievis. «À noter que les quantités de précipitations ont été revues à la baisse par rapport à il y a un mois». Un épisode de temps plus calme et temporairement plus froid pourrait s’intercaler dans le mois.
    >Mars.
    Il devrait continuer sur la lancée de février. Pluie, douceur et pas de giboulée de mars au programme, selon MeteoBelgique. «On devrait plutôt avoir un temps instable, avec toujours cette relative douceur». Cependant, l’excédent thermique devrait être un peu moins prononcé que celui de février.
    Philippe Mievis parle d’une hausse de la température de 1 degré par rapport à un mois de mars «normal» en Belgique.
    PIERRE NIZET. La Meuse du 3 janvier.

  • Météo, les prévisions pour le Rallye du Condroz et les tendances saisonnières

    Les températures continueront à baisser avec des gelées au sol et des averses hivernales la semaine prochaine

    Condroz:  de 3 à 8° le week-end  avec de la pluie dans la nuit de vendredi à samedi et jusqu'au départ de la course. Les routes seront donc bien humides et rendues glissantes par la chute des feuilles.

    IMG_0918.jpg

    capture ecran 2016-11-04 à 08.53.56 - copie.jpg

    «Le soleil généreux et la douceur de la fin octobre ne devraient pas faire long feu», pronostique Philippe Mievis, de MeteoBelgique.be.

    Novembre
    «La grisaille et la fraîcheur devraient s’imposer rapidement lors de cette première décade de novembre. Les premiers flocons de neige devraient faire leur apparition en Hautes Fagnes».
    Le météorologue livre ses nouvelles tendances saisonnières. La seconde décade devrait être plus douce avec un soleil faisant quelques apparitions. «Mais ce ne sera jamais de très longue durée», poursuit Philippe Mievis.«Le temps devrait redevenir nettement plus calme et anticyclonique en fin de seconde décade. Mais les brouillards, parfois givrants, devraient parfois mettre du temps à se dissiper». En cette fin de mois de novembre, nous devrions connaître un changement de temps avec le placement d’une dorsale anticyclonique. «Elle amènera des courants maritimes polaires avec le retour d’averses hivernales.» Bref, vous avez intérêt à chausser votre auto de pneus hiver!
    Le mois de décembre?
    «La première décade devrait voir un temps assez hivernal avec des averses de neige fondante, voire de neige». Ensuite, peut-on encore lire sur le site de MeteoBelgique, un blocage scandinave devrait se mettre en place dans le courant de la seconde décade du mois. «Cela donnera un temps plus froid, mais assez sec. Avec, probablement, de bonnes gelées persistantes»
    Peut-on espérer un Noël blanc?
    «La fin de mois devrait temporairement être plus douce et plus perturbée».
    Pour le mois de janvier, l’indice de confiance n’est que de 55% car c’est encore loin. «Cela reste à confirmer mais le froid, assez humide, cette fois, pourrait vite revenir en force lors de la première partie de janvier.» La neige pourrait concerner l’ensemble de notre territoire avant une lente remontée des températures et un temps de plus en plus perturbé, au fur et à mesure qu’on se rapprochera de la fin du mois de janvier.«Cette tendance à la douceur et au temps perturbé devrait s’intensifier en février, dernier mois de l’hiver météorologique.
    Février serait un mois vraiment peu hivernal», pronostique Philippe Mievis. (La Meuse du 3 novembre)

  • 22 septembre 2016, ...et toujours en été!

    Pour les premières journées de l'automne, nous bénéficions encore d'une belle journée estivale et cela n'est pas fini!

    capture ecran 2016-09-22 à 13.35.50.jpg
    Quelques photos de ce 21 septembre 2016 à Ramelot

    Pour les prochains jours, toujours de belles périodes ensoleillées sur le Condroz, 23 degrés samedi et un temps sec jusqu'au milieu de la semaine prochaine.

    capture ecran 2016-09-22 à 13.37.46.jpg

  • Météo, confirmation : l’automne sera chouette !

    capture ecran 2016-09-07 à 10.29.39.jpg

    Bonne nouvelle: il va faire très beau ces prochains jours. Et cela va durer au moins jusqu’au 17 septembre! «Je confirme que le début du mois de septembre sera baigné par un temps agréable d’arrière-saison, voire estival», se réjouit Philippe Mievis, météorologue qui travaille pour le site MeteoBelgique.«Comme prévu aussi, le mois de septembre s’annonce une nouvelle fois déficitaire en termes de précipitations. Pour le plus grand bonheur de ceux qui veulent encore profiter du beau temps avant l’arrivée de l’automne. Mais c’est sans doute une moins bonne nouvelle pour les agriculteurs». Le mois d’octobre, poursuit Philippe Mievis, s’annonce aussi déficitaire au niveau des précipitations. Depuis le mois de juillet, on est plutôt épargné par la douche belge. Cela contraste avec les six premiers mois de l’année! «Il faudra sans doute attendre novembre pour revoir un mois en excédent pluviométrique. Les trois mois seront plus doux que la normale, surtout septembre et novembre. En résumé, l’automne 2016 devrait être plus doux et un peu plus sec que la normale».
    Septembre. Chaleur et soleil généreux sont au programme des deux premières décades. «La troisième décade s’annonce nettement plus mitigée et, après une transition orageuse, le temps sera plus frais et sensiblement plus perturbé: nuages et pluie devraient être au rendez-vous».
    Octobre. Ici aussi, il y a peu de changement avec ce que MeteoBelgique avait annoncé le mois dernier. «Nous aurons un temps à nouveau plus stable, donc plus sec et souvent ensoleillé et assez doux pour la première partie du mois d’octobre». La seconde moitié du mois devrait voir le retour d’un temps plus variable et sensiblement plus frais. «Mais sans trop s’écarter des normes».>
    Novembre.Il devrait donc marquer le retour d’un mois à la pluviométrie excédentaire. «Mais il s’annonce plus doux que la normale. Il sera quand même nettement plus perturbé». La toute fin de mois pourrait être plus calme, avec la présence de brouillard et d’un temps un peu plus frais. PIERRE NIZET (La Meuse du 7 septembre)

    En attendant, l'été est toujours bien présent au moins encore une bonne semaine!

    capture ecran 2016-09-08 à 16.39.22.jpg

  • Météo. Plan canicule et la vague de chaleur la plus tardive depuis… 1942!

    capture ecran 2016-08-24 à 10.08.52.jpg

    Il va faire chaud! Profitez des piscines comme celle d'Ocquier
    Deux sites utiles pour les piscines en province de Liège
    http://www.liegetourisme.be/fr/bouger/piscines-exterieures.html

    http://www.piscinesliege.be/2013/10/la-piscine-docquier-piscine-exterieure-liege.html

    Hier, à 17h, il faisait 28,9 degrés à Middelkerke, 28,8 à Deurne (Anvers), 28,4  Bierset, 28,2 à Uccle. On vous avait prévenus en début de mois: les 15 derniers jours d’août allaient être ensoleillés et chauds. Cette fois, le beau temps est bien là et cela va tenir, même s’il fera un peu plus frais la semaine prochaine. «Mais ce sera quand même bon, avec des températures entre 21° et 24°», rassure David Dehenauw, le météorologue multitélévisé. Cette semaine, par contre, va battre quelques records avec une vague de chaleur prévue de mercredi à dimanche. Rappelons que pour avoir une vague de chaleur en Belgique, il faut cinq jours d’affilée avec des températures dépassant les 25° dont deux jours à plus de 30 degrés. «Cela devrait le faire», poursuit David Dehenauw, optimiste. «Nous devrions connaître la vague de chaleur la plus tardive dans l’année depuis 1942. Cette année-là, il y avait eu une vague de chaleur entre le 26 et le 31 août.»
    31,6O° LE 20 JUILLET
    Pour retrouver une autre vague de chaleur tardive dans l’année, il faut ensuite remonter à 1930, toujours au mois d’août. «En septembre, en Belgique, il n’y en a jamais eu.»
    Battra-t-on le record du jour le plus chaud de l’année 2016 à Uccle? Il a été enregistré le 20 juillet avec un maximum de 31,6 degrés. «C’est plus que probable. Si ce n’est pas mercredi, ce sera jeudi… voire samedi où on annonce des températures avoisinant les 32 degrés». Bref, que de beau… jusqu’à dimanche soir. «Voire la nuit du dimanche au lundi, des orages étant prévus.» Ce mois d’août pourtant mal parti, avec des températures trop basses et trop peu d’ensoleillement, contraste avec les six premiers mois de l’année. Six mois qui n’avaient pas été avares en précipitations avant d’être suivis par un mois de juillet plutôt sec.
    Depuis le début du mois d’août, il n’est tombé que 50,8 mm sur Uccle alors que la normale, pour les 31 jours d’août, est de 79,3 mm.
    PIERRE NIZET (La Meuse du 24 août)

  • La météo du 15 août 2016 et les températures moyennes annuelles en wallonie

    Même pas seize degrés de moyenne depuis le 1er août ! On ne peut pas dire que la Belgique a connu un temps à mettre un barbecue dehors. On est actuellement deux degrés en dessous de la moyenne pour un mois d’août normal. Cela nous donne l’impression d’être entré de plain pied dans l’automne.
    Et pourtant, l’été va pointer à nouveau le nez, dès aujourd’hui! Avec des températures montant à 24° ce vendredi. 23 degrés et le soleil sont annoncés samedi et dimanche. Lundi, on aura 22°. Puis, on aura droit à un court envol des températures : 26° mardi et une pointe à 30 degrés, voire un peu plus mercredi !
    Nous vous proposons cette carte des températures en Wallonie. Il s’agit des températures, en moyennes annuelles, enregistrées entre 1981 et 2010. Cela couvre donc une période de près de 30 ans. En fait, il s’agit d’un atlas climatique qui a été réalisé par l’IRM. Plus c’est rouge, mieux c’est. Par contre, quand c’est bleu…

    Wallonie: températures moyennes annuelles. 3,5 degrés en plus à Tournai  qu'à Vielsam. Et à Tinlot?

    capture ecran 2016-08-12 à 09.37.41.jpg

    0,6° PAR 100 MÈTRES
    La moyenne belge des températures s’élève à 9,8°. On n’est pas étonné d’apprendre que le mois de juillet est
    le plus chaud avec 17,8° en moyenne sur la Belgique.
    Le plus froid? « Janvier ?» Vous avez tapé dans le mille. En janvier, il fait 2,5 degrés en moyenne. Soit 15,3 degrés de moins qu’en juillet. Les températures les plus élevées sont recensées dans le nord du pays. Normal, l’altitude y est beaucoup plus basse que dans le sud. Les valeurs les plus faibles se retrouvent dans les Hautes Fagnes. En moyenne, on y atteint les 7 voire 8 degrés.
    Il fait, en moyenne, 3,5 degrés de moins à Vielsalm qu’à Tournai ou Mouscron ! Pour un petit pays comme le nôtre, l’écart thermique est d’importance. « La région côtière mise à part, la température diminue en moyenne de 0,6° par
    100m d’altitude. La différence moyenne entre les plaines et les hauts plateaux de l’Ardenne s’élève donc à environ 3
    degrés».
    Les normales présentent des variations de l’ordre de 4° sur le territoire belge, quels que soient le mois ou la saison considérés, nous apprend encore l’IRM. « Leur répartition est principalement déterminée par deux facteurs : la distance de la mer et l’altitude ». PIERRE NIZET (La Meuse du 12 août)

  • Météo. Le temps devrait être clément et moins arrosé, d’août à octobre

    Bonne nouvelle pour ceux qui n’aiment pas la pluie. La tendance du mois de juillet devrait se poursuivre du mois d’août au mois d’octobre.

    capture ecran 2016-08-06 à 16.47.08.jpg
    Selon MeteoBelgique, ces trois mois devraient être moins arrosés que la normale. Cela contraste avec les 736,8 mm qui ont été récoltés depuis le début de l’année à Uccle. L’année passée, était tombé autant… à 0,1mm près. Mais c’était sur 365 jours, pas sur les 217 premiers jours de cette année!
    Selon le météorologue Philippe Mievis, l’été n’est pas terminé chez nous. « Le mois d’août ne devrait pas être si mauvais que ça en Belgique après, il est vrai, une première partie très mitigée ». Le temps, écrivait-il en ce début de mois, devait aussi être influencé par des blocages anticycloniques. « Cette tendance est d’ailleurs confirmée pour les trois prochains mois par les modèles saisonniers européens en français ». D’après lui, les 6 premiers mois en excédents pluviométriques que nous avons connus vont faire place à des mois en déficit de pluie. « Dans les semaines qui suivront, des périodes de temps plus stable et plus sec devraient donc concerner nos régions plus souvent que ces derniers mois ».
    > Le mois d’août. Il pourrait, selon MeteoBelgique, être plus estival qu’il ne le pensait le mois dernier. Nous aurions droit à 20 % d’ensoleillement de plus qu’un mois d’août normal. Et 15 % de précipitations de moins. «Surtout après le 15, on devrait connaître une période de temps durant laquelle le soleil sera plus souvent présent». La chaleur devrait bien être présente, elle aussi. «Même si l’un ou l’autre orage perturbateur reste probable ». En toute fin de mois, nous aurions un retour à un temps plus variable.
    > Le mois de septembre. Il commencera sous un temps mitigé, comme celui de la fin août. «Mais un temps plus stable et agréable d’arrière-saison devrait à nouveau nous concerner rapidement, et ce, jusqu’à la mi-septembre ». Puis, après un épisode orageux, cela devrait se rafraîchir nettement. « La pluie devrait se généraliser en fin de mois».
    > Le mois d’octobre. Un temps plus calme et plus stable devrait vite s’imposer en ce début de mois. La tendance devrait s’inverser en fin de mois.-
    PIERRE NIZET (La Meuse du 6 août)

  • Nous sommes en été ! Le solstice d'été a eu lieu cette nuit à 00h34. Coup d'oeil sur la météo de la semaine et de mercredi soir!

    capture ecran 2016-06-20 à 20.15.01.jpgLe solstice correspond au moment où la Terre s’incline naturellement par rapport au plan sur lequel elle tourne autour du Soleil. Lors du solstice d’été, le jour le plus long de l’année, l’axe de rotation de notre planète pointe donc tout droit en direction du Soleil. Et c’est cette nuit que cela se passe, précisément, à 00h34.
    En revanche, pour le soleil et la chaleur, il faudra encore attendre un peu. (Le Soir en ligne)

    Mise à jour mardi 15h30: merci à Monsieur Pauquay d'Abée pour son commentaire.

    "Le solstice correspond au moment où la Terre s’incline naturellement par rapport au plan sur lequel elle tourne autour du Soleil. Lors du solstice d’été, le jour le plus long de l’année, l’axe de rotation de notre planète pointe donc tout droit en direction du Soleil."
    Je vous signale amicalement que ces affirmations sont totalement erronées. En fait l'axe de rotation (l'axe des pôles) de la Terre est incliné constamment dans la même direction de 23°26 par rapport au plan de révolution de la Terre autour du Soleil (l'écliptique); Et cette inclinaison reste identique pendant toute la révolution annuelle. Donc à 6 mois (ou 180°) d'intervalle, c'est l'hémisphère nord puis l'hémisphère sud  qui sont le mieux exposés au Soleil.  Pour nous, le solstice d'été représente le  moment où l'inclinaison de l'axe polaire (les 23°)  est orientée en direction du Soleil (mais pas "tout droit"). Vu de la Terre, le Soleil se trouve alors 23° au-dessus de l'équateur céleste  en avant-plan du Cancer (d'où le tropique du Cancer)) et envoie aux habitants de l'hémisphère nord plus de rayons qu'à un autre moment de l'année. Plus de lumière aussi (plus de 16hrs). Ce qui est normal, puisqu'à midi le Soleil monte sous notre latitude jusqu'à 63° degrés au-dessus de l'horizon ( l'équateur est à 40° + les 23° de l'angle de rotation).
    Et avant de connaître l'inverse en décembre, espérons revoir bien vite le Soleil !

    DSC_8514.JPG

    Photo AL

    23 degrés   mercredi à Fraiture  pour Belgique- Suède
    et 30 degrés ce jeudi dans certaines régions

    Froid, pluie, boue, inondations... : depuis bientôt un mois, la Belgique patauge. Du coup, chaque réapparition du soleil devient un événement. Surtout quand, comme le prédit l’Institut Royal Météorologique belge, on risque d’atteindre la barre des 30 degrés ces prochains jours...

    Mardi, il fera d'abord très nuageux avec, surtout au sud du sillon Sambre et Meuse, de faibles pluies ou bruines par moment. En cours de journée, il y aura un risque d'averse. En soirée, les éclaircies s'élargiront à partir de l'ouest. Maxima entre 16 et 20 degrés. Vent généralement modéré de sud-ouest.

    Mercredi matin, la nébulosité sera variable et le temps sera sec mais en cours d'après-midi et en soirée, il y aura un risque de quelques averses (orageuses) locales. Toutefois en de nombreux endroits, le temps restera généralement sec. Maxima jusqu'à 24 degrés

    Jeudi, Nous bénéficierons encore d'abord de larges éclaircies. Plus tard en journée, des averses se déclencheront depuis l'ouest avec des orages locaux potentiellement violents. Chaud avec des maxima entre 25 et 30 degrés.

    Vendredi, il fera un peu moins chaud avec des averses locales et un risque d'orage dans l'est.

    Pendant le week-end le temps semblerait rester sec avec parfois des éclaircies. Maxima autour de 20 degrés.
    La Meuse en ligne

     

  • Météo, situation chaotique annoncée ce samedi

    Les météorologues belges avertissent: "Une situation chaotique ce samedi avec de la grêle et d'importantes quantités de précipitations par endroit".

    capture ecran 2016-06-03 à 12.53.35.jpg
    Abée, le long de la N63.

    Vendredi après-midi, le ciel sera (très) nuageux avec par la suite de nouveau des averses parfois accompagnées d’un coup de tonnerre et d’importantes quantités de précipitations en peu de temps surtout sur l’est du pays. Le vent sera faible à modéré de secteur nord-ouest à nord. Les maxima s’échelonneront de 15° à la Côte et de 18° à 21° ailleurs. Là où le soleil percera, les températures pourront grimper jusqu’à 23°.

    Vendredi soir et la nuit suivante
    , les pluies et les orages affecteront encore l’est et le centre du pays. Une averse reste également possible ailleurs mais le risque orageux sera moindre. Le temps deviendra ensuite quasi sec partout mais restera toujours nuageux. Les minima oscilleront entre 11° et 14°.

    Samedi, la journée démarrera à nouveau sous la grisaille avec de la brume, des nuages bas et du brouillard local. Quelques timides éclaircies sont attendues avant le retour des averses et des orages avec à nouveau d’importantes quantités de précipitations en peu de temps. De la grêle est également possible. Le vent sera faible à modéré de secteur nord à nord-est. Les maxima varieront de 19° en bord de mer et dans les Ardennes et de 21° à 25° ailleurs.

    Samedi soir et la nuit suivante, des averses orageuses pourront toujours éclater un peu partout.
    Dimanche et lundi, il y aura des éclaircies mais le risque d’une averse ou d’un orage local est maintenu surtout l’après-midi. Les maxima seront proches de 26°. Il fera toutefois plus frais au littoral et en Ardenne. Mardi, les averses seront plus fréquentes.

    Mercredi et jeudi,
    quelques gouttes seront toujours possibles mais le soleil fera aussi de fréquentes apparitions. Les températures seront proches de 22°. (Article complet dans le Meuse en ligne)


    Dans le Condroz

    capture ecran 2016-06-03 à 12.44.20.jpg

  • Intempéries du début de semaine, "de telles précipitations n'arrivent qu'une fois tous les 150 ans"

    Des pluies torrentielles se sont abattues ces dernières heures en Flandre. A Roulers et Stekene, en Flandre occidentale, 85 litres d'eau par m² ont été mesurés en 12 heures. Selon des statistiques de l'IRM et de la KU Leuven, ce genre de précipitations n'est constaté qu'une fois tous les 150 ans. Par comparaison: il ne pleut que 60 litres en moyenne par mois par m².

    capture ecran 2016-06-01 à 14.24.49.jpg

    "Ces dernières années, on constate de plus en plus souvent de fortes précipitations. Mais cela a été exceptionnel cette fois-ci. Dans 10 stations de pluviométrie sur 52 en Flandre, on a recensé plus de 60 mm d'eau", explique Katrien De Smet de la Vlaamse Milieumaatschappij (VMM, Agence de l'environnement flamande).
    La Flandre occidentale a été particulièrement touchée par les intempéries, notamment la région de Roulers. Les intempéries ont aussi des conséquences sur la navigation fluviale. En Flandre occidentale et orientale, les niveaux d'eau sont plus élevés que la normale. La navigation est impossible sur la Dendre. Plusieurs écluses ont été fermées à Gand.
    Les seuils de pré-alerte de crue ont été franchis sur plusieurs cours d'eau. C'est actuellement le cas sur la Dendre (notamment à Pollare, Alost et Grammont), sur la canal Gand-Ostende (Aalter et Beernem), sur la Lys, sur la canal Roulers-Lys et sur l'Yser (Lo-Fintele).
    En Wallonie, seules la Dendre et la Chiers restaient en phase de pré-alerte de crue mardi.
    Le sillon belge

    capture ecran 2016-06-01 à 14.24.42.jpg

  • Les tendances saisonnières pour fin mai, juin et juillet et l'Euro 2016!

    DSC_2913.jpg
    Des saisons proches de la normale en perspective

    le retour des vingt degrés annoncés pour le lundi 23 mai.
    Voici les tendances saisonnières de Philippe Mievis de MeteoBelgique. «La tendance orageuse devrait se confirmer, sur tout pour la fin mai et le mois de juin», prévient-il. «Quant à l’été qui nous attend, les premières tendances l’annoncent comme assez proche des normales, à la fois pour l’insolation, les températures et pour les précipitations».
    La dernière décade de mai devrait être soumise à un temps variable. «Les précipitations ne seront pas toujours au rendez-vous mais une nébulosité assez abondante devrait nous empêcher de profiter des températures qui seront légèrement excédentaires». Attention au risque d’orages qui pourraient se montrer modérés à forts.
    Juin.
    Ce mois, le premier de l’été météorologique, devrait être un peu plus sec et plus chaud que la normale. «Mais avec une instabilité récurrente. Le mois sera souvent sous dominance anticyclonique mais cet anticyclone ne sera pas toujours idéalement placé pour nous installer dans des masses d’air sèches et chaudes». Le temps sera donc assez variable. «Mais de belles journées seront au programme».
    Juillet. Le premier mois des vacances scolaires s’annonce proche des normales pour tous les paramètres. Si l’on excepte l’un ou l’autre épisode orageux, il ne devrait pas y avoir de phénomènes extrêmes». Donc, pas de vague de chaleur intense. PIERRE NIZET LA Meuse du 13 mai.

    capture ecran 2016-05-16 à 11.20.08.jpg

    Euro. Le foot en France: pas trop chaud

    capture ecran 2016-05-16 à 11.38.51.jpg«Aucun scénario majoritaire ne se détache pour l’été en France, ce qui signifie que les modèles numériques ne détectent pas encore d’anomalie particulière», explique-t-on sur le site français «La Chaîne Météo». «Cela pourrait signifier la perspective d’un été «normal», c’est-à-dire de saison. La seule particularité qui semble se dessiner serait une tendance orageuse assez récurrente sur le sud de la France et le bassin méditerranéen». Pour Météo France, le mois de juin 2016 s’annonce modérément chaud en France, notamment sur la moitié nord, davantage de saison ailleurs. «Avec une chaleur modérée entrecoupée de brèves périodes de fraîcheur. Les précipitations, globalement de saison, s’annoncent très irrégulières dans l’espace et dans le temps en raison d’orages assez nombreux,notamment sur la moitié sud et dans l’est». L’ensoleillement serait assez faible sur la moitié nord et le tiers est, plus important du sud de la Garonne au pourtour méditerranéen. Selon le site Météo La Flèche,il fera bon du 16 au 27 juin. Bref, c’est de bon augure pour l’Euro de foot. Voir l'agenda

  • « En avril, ne te découvre pas d’un fil »

    capture ecran 2016-04-24 à 21.15.57.jpg

    Dimanche après-midi, les averses de neige entrecoupées de périodes bien ensoleillées ont offert un magnifique spectacle dû à l'évaporation de la neige fondante sur des sols plus chauds. Ici à Ramelot et à Abée. Photos AL.

    capture ecran 2016-04-24 à 21.20.16.jpg

    Coup d'oeil sur la météo de la semaine

    Le dicton "en avril, ne te découvre pas d'un fil" n'a jamais été aussi vrai. Après avoir connu des températures jusqu'à 18°, nous sommes retombés à des minimas proches du zéro degré la nuit et des giboulées qui risquent de se prolonger jusqu'à jeudi. Il faudra attendre la fin de semaine pour revenir au delà des 10 degrés en journée.
    De la neige et des gelées nocturnes à cette période n’ont rien d’exceptionnel. Le Monsieur Météo de RTL a relevé  -4,8oC en mai 1968 à Rochefort, 6 jours de neige en mai 1932 à St-Hubert et des flocons le 8 juin 1985 au même endroit. (LM du 24/4)

    IMG_0616.jpg

  • Un début de printemps maussade et le retour de la pluie pour Pâques

    capture ecran 2016-03-21 à 11.23.25.jpg

    Entre Ramelot et Terwagne A.L.

    Coup d'oeil sur la météo de cette semaine

    Après le froid, le retour de la pluie est annoncé pour le wee-end, surtout vendredi (90%), dimanche (96%) et lundi (60%). Les températures par contre, atteindrons 14% samedi dans le Condroz.

    capture ecran 2016-03-21 à 11.31.41.jpg