Mobilité - Page 8

  • Les Liégeois découvrent leur tram !

    capture ecran 2019-10-06 à 16.46.30.jpg

    La carte avec les noms définitifs des 24 stations du tram,
      réparties sur les 11 km 700 de la ligne (RTC)

    Ce samedi, la maquette du tram était accessible aux Liégeois, espace Tivoli. Et elle restera là durant 10 jours. Ils étaient plusieurs centaines à avoir fait le déplacement pour venir le découvrir et monter dans cette rame, qui est identique en tout point à celle du futur tram. Et ils n'ont pas été déçus pour la plupart. (Voir la vidéo RTC)

    capture ecran 2019-10-06 à 16.57.27.jpg

     

     

     

  • Nouvelles mesures pour fluidifier le trafic de Ben-Ahin

    Sur la N90, à Huy, aux ronds-points de Ben-Ahin, de nouvelles mesures vont être prises dans les prochaines semaines afin d’améliorer la fluidité du trafic, notamment aux heures de pointe. Elles devraient également permettre de diminuer le risque d’accident au niveau de la sortie du complexe vers la N698 (chaussée de Dinant).

    Depuis ce lundi 30 septembre à Huy, des travaux ont débuté afin de réaliser une nouvelle bretelle de sortie pour connecter le parking inférieur du Shopping Mosan vers la N90.
    L’impact de ce chantier sur le trafic sera limité puisqu’il sera réalisé majoritairement depuis le parking du centre commercial. La circulation sera maintenue en continu et pour tout type de véhicules mais un rétrécissement localisé de la N90 sera effectué dans le sens Andenne -> Huy.

     

    Après la réalisation de cette nouvelle sortie, la circulation s’effectuera comme suit :
    Les véhicules légers ne pourront plus quitter le parking du Shopping Mosan au niveau du giratoire du Cwerneu (cette sortie sera réservée aux poids lourds via une borne automatique). Des études ont en effet démontré que la configuration actuelle rend l’insertion des véhicules difficile venant de Huy dans le giratoire.
    Les véhicules légers pourront quitter le parking soit vers la nouvelle bretelle pour rejoindre la N90 (tourne à droite obligatoire), soit vers l’arrière du parking pour rejoindre la chaussée de Dinant (N698).
    Le chantier devrait être terminé à la mi-octobre.
    Ce chantier, financé par la SOFICO, représente un coût d’environ 15.000 € HTVA. Il est réalisé en collaboration avec son partenaire technique : le SPW Mobilité et Infrastructures.
    La Meuse H-W

  • 180.000€ pour le projet de mobilité douce «ViciGal» à Huy

  • Route du Condroz. Une berme centrale entre le "rond-point des vaches" et le "rond-point de Yernée"

    capture ecran 2019-09-19 à 16.03.45.jpg

    Des travaux sont en cours entre le rond-point des Vaches aux Quatre bras de Nandrin et le rond-point de Yernée Fraineux sur la route du Condroz à Nandrin. La circulation est ramenée sur une bande entre les deux ronds-points. Il s’agit de la réalisation d'une berme centrale. Le chantier durera plus ou moins de deux semaines. La Meuse H-W du 19 sept.

    capture ecran 2019-09-19 à 16.02.09.jpg

  • Histoire locale. Les gares belges d'autrefois (photos)

    capture ecran 2019-08-31 à 12.11.44.jpgLe site "Les gares belges d'autrefois" rassemble de très nombreuses photos d'époque des gares en Belgique, répertoriées par Province. Voici notamment quelques extraits de la ligne 126 Huy-Ciney aménagée actuellement en Ravel et qui traverse le Condroz.

    clavier_001.jpg

    modave_003.jpg

    les_avins_en_condroz_008.jpg

    huy_sud_002.jpg

     

    capture ecran 2019-08-31 à 12.15.47.jpg

    capture ecran 2019-08-31 à 12.16.41.jpg

    clavier_010.jpg

    capture ecran 2019-08-31 à 12.06.52.jpg

  • Mobicondroz (GAL) : Nous avons testé le WEL gratuitement (vidéo)

    Pour séduire de nouveaux clients, les TEC proposent un essai totalement gratuit entre le 19 et le 30 août !
    C’est l’occasion ou jamais de vous déplacer autrement, sans la contrainte de la voiture (parking, coût, etc…), de peut-être envisager vos trajets différemment !
    Il suffit de réserver un siège ou un emplacement pour fauteuil roulant.
    Le code de promotion (WEL2019) est disponible depuis le lundi 12 août sur le site internet des TEC.
    Attention, il faut utiliser l’application WEL Androïd ou Iphone pour s’assurer une place sur le trajet souhaité.
    Nous avons testé… nous avons été séduits !
    Voici le témoignage d’utilisateurs que nous avons rencontrés pendant notre trajet :

    capture ecran 2019-08-25 à 16.34.44.jpg

    Voir la vidéo

    Les lignes WEL ont été lancées le 29 avril dernier en Wallonie. Ce sont des cars du TEC équipés de wifi et de tout le confort pour travailler. Le TEC compte sur cette initiative pour ramener vers les transports en commun les automobilistes qui se rendent au travail. Et il prévoit des actions de promotion à la taille de l’enjeu.

    Alternative à la voiture
    Le bus peut-il remplacer la voiture sur le chemin du travail ? C’est le défi !
    Pour le moment, 6 lignes rapides sillonnent la Wallonie. Elles relient des lieux de résidence à des pôles économiques en se calant sur les horaires de bureau. Si l’initiative fonctionne, elle sera étendue à d’autres liaisons.
    Phase de test
    Les TEC consulteront les usagers en septembre sur les ajustements horaires, sur les arrêts nécessaires ou la fréquence des rotations mais il y a déjà quelques indications sur l’intérêt que les lignes suscitent.
    Il existe en effet une différence importante entre certaines liaisons fort utilisées telles Marche-Liège, sur le territoire du GAL Pays des Condruses, et d’autres qui le sont nettement moins comme Athis-Mons.
    Prochainement, MobiCondroz vous proposera  une consultation spécifique à notre territoire afin de recueillir votre avis, en tant qu’utilisateur ou non !
    capture ecran 2019-08-25 à 16.36.10.jpgMouvement européen
    L’initiative n’est pas seulement wallonne : d’autres régions européennes tentent le même pari pour désenclaver des zones rurales tout en limitant un trafic automobile qui dégrade mobilité et environnement.
    Source: JB Graas. http://mobicondroz.be/nous-avons-teste-le-wel-gratuitement/

     

  • TEC Liège-Marche. Rappel: testez gratuitement les lignes WEL du 19 au 30 août !

    Des bus climatisés, équipés de Wi-fi et gratuits. Un rêve ? Pourtant, ce ne l’est pas. Les lignes WEL (Wallonia Easy Line) sont actives depuis avril 2019 et permettent d’effectuer des trajets plus rapides et plus confortables dans toute la Wallonie.

    Dès ce lundi 19 août et jusqu’au 30 août, il sera possible de voyager gratuitement à bord de l’un de ces bus. Il suffit d’introduire le code promo « WEL2019 » lors de la réservation. Pour réserver sa place, rien de plus facile que de prendre son smartphone et télécharger l’application WEL. Seul bémol, il n’est pas possible d’annuler une réservation : il sera possible cependant de la changer. La réservation doit être effectuée au plus tard une demi-heure avant votre voyage. (La Meuse du 19 août)

     

    capture ecran 2019-08-20 à 11.41.16.jpg

    Testez gratuitement les lignes WEL du 19 au 30 août !

    Les lignes WEL, c’est quoi ? 

    Depuis le 29 avril 2019, six nouvelles lignes WEL – pour Wallonia Easy Line – circulent sur le réseau TEC. Avec un système de paiement et de réservation obligatoire via l’application WEL, ces nouvelles lignes vous garantissent un voyage confortable dans des bus climatisés et équipés de WIFI

    Comment réserver ma place ?

    Que ce soit pour un siège classique ou un emplacement pour fauteuil roulant, la réservation de votre place à bord d’une ligne WEL est obligatoire au plus tard 30 minutes avant votre départ.
    C’est directement via l’application WEL, disponible sur le Google Play Store et sur l'App Store que vous effectuerez vos réservations.

    Gratuit du 19 au 30 août !

    Utilisez le code promo « WEL2019 » pour voyager gratuitement dans des bus rapides, confortables et équipés de WIFI du 19 au 30 août !

    Comment valider mon trajet ?

    Pour valider votre place, rien de plus facile : il vous suffit de scanner le QR Code présent dans le bus via votre application WEL !

    Trouver ma ligne WEL

    Six lignes WEL sont à votre disposition en Wallonie :
    Ligne W01 – Athis - Mons
    Ligne W02 – Bastogne - Arlon
    Ligne W03 – Chimay - Charleroi
    Ligne W04 – Liège - Marche
    Ligne W05 – Nivelles - Namur
    Ligne W06 – Braine-L'Alleud - Waterloo - Wavre Nord

    Tous les détails ici 
    Bon voyage à bord des lignes WEL ! 

     

  • En projet: une liaison mode doux entre Ellemelle/Ouffet et Warzée

    Ce lundi soir, au conseil communal, le Collège d’Ouffet a présenté son plan stratégique transversal (PST). Ce plan reprend l’ensemble des objectifs que les autorités communales souhaitent mener à bien avant la fin de la législature en 2024. A Ouffet, on a misé sur un PST orienté vers l’économie d’énergie, le développement durable et la mobilité douce.

    capture ecran 2019-08-17 à 13.39.38.jpg

    « Nous voulons équiper nos infrastructures afin de pouvoir développer le mode doux dans la commune. Il apparaît que la N66 qui relie les villages d’Ouffet et Warzée est de plus en plus empruntée par les cyclistes », explique Caroline Cassart... « Le but, c’est de créer une liaison mode doux entre les trois villages de la commune ». Plus concrètement, le SPW a déjà fait une promesse de subsides pour une zone cyclo-piétonne. Le tracé de cette nouvelle voirie longera la rue de Warzée, la rue au Chêne et le Tige de Hody. Au total, les travaux coûteront 200.000€, dont 75% de subsides. Toujours à l’état de projet, il est aussi envisagé d’aménager le sentier du Tige de Fairon vers la rue des Mésanges. Un budget de 30.000€ est alloué à ce projet.
    Une fois ces aménagements réalisés, l’opposition « Agir ensemble » espère les voir inclus dans un réseau plus large. « Il serait judicieux que ces infrastructures fassent partie du réseau à points-nœuds, et qu’elles ne chevauchent pas le RAVeL », rappelle le conseil communal Benoît Jadin. « Je pense qu’il est important d’avoir une vision globale pour le Condroz.
    Lire l'article d'E.F.complet dans la Meuse H-W

     

  • SNCB service minimum. 53 % des trains rouleront samedi malgré la grève

    capture ecran 2019-08-16 à 13.35.30.jpg53 % des trains rouleront samedi malgré la grève


    Environ un train sur deux roulera le samedi 17 août, malgré la grève décidée par le Syndicat indépendant pour cheminots (SIC). La SNCB a élaboré un service garanti. Il permettra de faire circuler 53 % des trains samedi. (La Meuse)

    En raison d'une grève, un service garanti des trains est prévu le samedi 17 août. Nous travaillons actuellement sur celui-ci. Nous vous invitons à planifier votre voyage via notre application ou sncb.be. L'horaire du service garanti sera disponible à partir du vendredi 16 août.
    Plus de détails sur :
    https://www.belgiantrain.be/fr/news/strike17august2019

    Aperçu du service alternatif des trains du samedi 17 août
    Votre train circulera-t-il le 17 août ?
    Pour le savoir, planifiez votre voyage dès vendredi matin et jusqu’au moment de votre départ, via notre planificateur d'itinéraires (sur cette page) ou l’app SNCB.
    Nous mettons tout en œuvre pour vous informer au mieux (le jour même, en temps réel et de façon détaillée) de l’état du trafic via les canaux suivants:

    • le planificateur d'itinéraires sur cette page
    • l’app SNCB
    • les annonces audio en gare
    • nos comptes Twitter et Facebook

    Pour les informations concernant le trafic international, veuillez consulter le site SNCB International

  • La ligne de bus express Liège-Marche gratuite pendant 2 semaines

  • Clavier: une plate-forme de covoiturage à la rentrée

    capture ecran 2019-08-04 à 10.20.40.jpg

    Les Claviérois auront bientôt leur plate-forme de covoiturage… Au début du mois de juin, un groupe de citoyens a mis sur pied un groupe Facebook dédié au covoiturage au départ ou vers Clavier. L’initiative a attiré l’attention du GAL Pays des Condruses, qui a décidé de la soutenir.
    « Le TEC fait ce qu’il peut, mais l’offre de transports en commun en milieu rural n’est pas suffisante. C’est de ce constat que part la création de cette page Facebook », explique Jean-Benoît Graas, conseiller en mobilité et chargé de mission mobilité au GAL Pays des Condruses.

    capture ecran 2019-08-05 à 18.01.28.jpgD’abord une simple initiative citoyenne, ce groupe Facebook, avec l’apport du GAL, va donc devenir une plate-forme de covoiturage. Pour l’instant, sous forme de groupe Facebook, l’initiative intéresse beaucoup de monde, mais peu de déplacements aboutissent vraiment. « Grâce au GAL, le concept va être développé. On apporte un support technique et une expertise », précise Jean-Benoît Graas (photo).
    Dès le mois de septembre, une version test de cette plate-forme de covoiturage sera donc intégrée à l’application Smartmob, développée l’année dernière par le GAL Pays des Condruses. Au départ, cette application fonctionne comme un Google des transports. Elle reprend l’ensemble des moyens de transports en commun ou sociaux. « A la rentrée, on va donc tester un nouveau module au sein de cette application, qui aidera à la gestion du covoiturage. Le test concernera d’abord uniquement la commune de Clavier », développe le conseiller en mobilité.
    L’avantage de cette future plate-forme, c’est qu’elle sera consultable depuis un smartphone ou un PC. Il ne sera pas non plus nécessaire de télécharger l’application Smartmob pour y avoir recours. « Cela évite d’être embarrassé par les mises à jour ou par les problèmes de compatibilité avec les différents systèmes d’exploitation ».
    Comment ça marche ?
    Les « demandeurs » et les « offreurs » s’inscrivent sur Smartmob. Ils remplissent un agenda en fonction de leurs besoins ou de leurs disponibilités. L’intelligence artificielle met alors en contact les deux parties. Le conducteur reçoit alors une demande de trajet, et il confirme cette demande en fonction de son emploi du temps. « On évite ainsi que le conducteur passe son temps au téléphone pendant qu’il conduit. Tout est géré à l’avance », ajoute Jean-Benoît Graas.
    En attendant la plate-forme, rendez-vous sur le groupe « Covoiturage Clavier ».
    Présentation à «la Journée des Claviérois»
    La nouvelle plate-forme de covoiturage sera présentée lors de «  La journée des Claviérois », qui aura lieu le 24 août place du Marché à Clavier-Station. Ce jour-là, des essais gratuits de trottinettes et de vélos électriques sont également prévus toute la journée. Les autorités communales comptent également communiquer sur l’ensemble de ses initiatives en matière de développement durable. Il sera aussi possible de participer à un atelier de fabrication de produits d’entretien.
    Quand la plate-forme sera lancée, le GAL Pays des Condruses espère l’étendre à l’ensemble des communes qu’il comporte (Clavier, Anthisnes, Marchin, Modave, Nandrin, Ouffet, Tinlot).
    E.F. La Meuse H-W

  • Sensibilisation aux bons usages des trottinettes qui débarquent à Liège

    capture ecran 2019-07-02 à 12.30.22.jpg

    Source Ville de Liège : Guide du bon usage des trottinettes

    L'implantation des trottinettes sur le territoire de la Ville de Liège est une belle opportunité :

    • Le service est apprécié par les citoyens et donne une image attractive de la Ville
    • La micro-mobilité (dont fait partie la trottinette) est souvent identifiée comme l’une des pistes intéressantes pour décongestionner les centres urbains. C’est par exemple le cas du PUM qui détaille plus avant ce volet de la mobilité ;
    • La micro-mobilité participe au développement des modes doux ou actifs, un autre objectif de la majorité.
    • Elle participe à l’amélioration de la qualité de l’air en ville.

    Cela étant dit, Liège est depuis plusieurs mois voire plusieurs années témoin de l’impact des trottinettes en libre-service dans les villes où elles sont déjà déployées, que ce soit en Belgique ou à l’étranger.
    La Ville de Liège a souhaité profiter de ce retour d’expérience pour encadrer au mieux, pour anticiper et accompagner l’arrivée des opérateurs sur le territoire de la Ville et prévenir au mieux les nuisances induites par leur utilisation

    Un encadrement en deux temps
    Dans un premier temps, la Ville de Liège a demandé aux opérateurs de reporter leur déploiement, se donnant le temps d’encadrer et d’accompagner l’arrivée de ce mode de transport. Une Charte reprenant une série d’engagements visant à responsabiliser les opérateurs a été rédigée par la Ville.

    Dans un second temps, une campagne de sensibilisation à l’attention des usagers des trottinettes a été imaginée.
    L’objectif est de rappeler à ces usagers les comportements adéquats à adopter pour utiliser ce moyen de transport tout en respectant l’espace public et les autres usagers, principalement les piétons.
    Si certains usagers adoptent volontairement un comportement dangereux, la plupart des usagers ignorent sans doute que le code de la route s’applique aux trottinettes comme aux autres véhicules. La campagne de sensibilisation consiste donc en une série de recommandations des comportements adéquats et du code de la route.

    Guide du bon usage des trottinettes

    La trottinette électrique n’est pas un jouet, mais un véritable engin de déplacement. Pour garantir le plus grand respect envers l’espace public et les autres usagers mais également pour respecter le code de la route, voici quelques conseils que la Ville de Liège encourage à tous les usagers de trottinettes électriques, propres ou en libre-service, à respecter :

    1. Portez un casque. Dès 5 km/h, un impact mal placé peut être fatal. Or, dans 40% des accidents de trottinette, la tête est touchée.
    2. Ne roulez jamais sur le trottoir mais, comme c’est prévu pour les cyclistes, sur la voirie et les pistes cyclables. Il existe bien une exception mais vous devez alors rouler à l’allure du pied, ce qui est extrêmement difficile sur un engin électrique.
    3. Limitez votre vitesse, en prenant en compte les usagers faibles, c’est-à-dire les piétons. Roulez à l’allure du pas lorsque vous empruntez un espace partagé à forte densité et, sur la route, ne dépassez jamais 25 km/h qui est la limite autorisée ! Aller plus vite augmente fortement les risques d’accident et limite l’autonomie de la batterie.
    4. Soyez visible, portez du matériel fluo. Certains casques spécialement conçus pour les engins de déplacement sont fluo, ce qui vous permet de combiner protection et visibilité.
    5. Restez concentré à 100% sur la route. Avec les petites roues de la trottinette, il est plus difficile d’éviter un trou, de passer des rails de tram ou de faire une manœuvre d’évitement. Ne lâchez jamais vos mains du guidon. En trottinette, l’équilibre et plus précaire qu’à vélo et lâcher une main du guidon risque de vous déstabiliser.
    6. Stationnez correctement votre trottinette après usage. Pensez toujours aux autres usagers lorsque vous choisissez l’emplacement pour stationner votre trottinette. Pour permettre un cheminement piéton universel et garantir l’accessibilité des trottoirs aux PMR, personnes à mobilité réduite (fauteuil roulant, poussettes d’enfants, etc), veillez à toujours laisser un passage d’au moins 1m50 de large. Pour éviter tout encombrement, stationnez la trottinette de manière parallèle au mur et à la chaussée. Evitez toujours de la stationner dans le prolongement d’un passage pour piétons ou devant une porte d’entrée d’habitation ou de commerce. Si des arceaux à vélos se trouvent à proximité, privilégiez ces espaces.
    7. Si certains usagers adoptent volontairement un comportement dangereux, la plupart des usagers ignorent sans doute que le code de la route s’applique aux trottinettes comme aux autres véhicules.
    8. La conduite en état d’ivresse est interdite, aussi bien à vélo qu’à trottinette
    9. Utilisez toujours votre trottinette seul, il est interdit de monter à plusieurs personnes sur le même véhicule dont la charge maximale est de toute façon limitée à 100 ou 120 kg.
    10. Ayez un comportement prévisible pour les autres usagers. La maniabilité des trottinettes peut donner envie de slalomer entre les véhicules en cas de file, mais vous risquez de ne pas être vu.
    11. Anticipez au maximum les freinages. Les trottinettes électriques ont des freins moins performants que les vélos, la distance de freinage sera donc plus longue.
    12. Soyez courtois. La trottinette électrique est un nouveau moyen de transport qui en exaspère certains. Un petit mot de remerciement le cas échéant peut faciliter son acceptation.
    13. Veillez à disposer d’une assurance si elle accepte de vous couvrir avec l’assurance RC familiale. Depuis le 1er juin 2019, les accidents à trottinettes sont couverts par ce type d’assurances. N’étant pas obligatoire, veillez bien à l’avoir contractée.

    En savoir plus sur le site de la ville de Liège:
    https://www.liege.be/fr/vie-communale/services-communaux/mobilite/se-deplacer/trottinette/guide-du-bon-usage-des-trottinettes

    Voir également le reportage vidéo de RTC Téle Liège

    capture ecran 2019-07-02 à 12.07.53.jpg

    C’est un moyen de déplacement très en vogue et écologique. Les trottinettes électriques sont aussi arrivées à Liège. Mais attention la ville veut que les usagers de ces trottinettes adoptent une utilisation responsable. Une campagne de sensibilisation rappelle ces bons comportements. Pour se faire la ville a fait appel à Tchantchès et Nanesse.

    Voir le reportage vidéo de RTC Téle Liège

  • Le car «WEL» s’arrêtera au parking multimodal de Nandrin dès ce jeudi 1er août. Tinlot et Ouffet proposent un arrêt provisoire à Tinlot

    Bonne nouvelle pour les (futurs) usagers du car tout confort « WEL » des TEC. Il s’arrêtera dès jeudi au parking multimodal flambant neuf de la route du Condroz, à Nandrin. Là, 44 places de parking sont disponibles.

    capture ecran 2019-07-31 à 10.41.31.jpg

    La commune de Nandrin réclamait à corps et à cri, depuis le lancement de la ligne, un déplacement de l’arrêt actuel des Quatre-Bras vers le parking multimodal flambant neuf de la route du Condroz, plus adapté au parking et à l’embarquement sécurisé à bord du car. Le député Rodrigue Demeuse avait même interpellé le ministre Di Antonio à ce sujet (entre autres) et celui-ci avait confirmé l’intention des TEC de déplacer l’arrêt du WEL au parking multimodal (arrêt dénommé « Saint-Séverin, Petit Fraineux ») « rapidement ».
    Les nouveaux horaires
    La date est désormais fixée : ce sera d’application dès le 1er août prochain, soit jeudi.
    Vers Liège, les nouveaux horaires de cet arrêt sont 6h26, 7h22, 7h26, 8h26 et 16h33, 17h23, 18h23. Vers Marche, le car passe à 7h05, 08h05, 09h05 et 17h07, 17h42, 18h07, 18h57.

    10.000 euros à affecter
    « Je l’ai appris par mail. J’imagine que l’interpellation de Rodrigue Demeuse est à la source de la réaction. Je suis dans tous les cas très content que cela se mette en place, c’est une décision sage. J’espère qu’une solution sera trouvée à Tinlot également. Nous sommes tous dans le même bateau et notre intérêt à tous est que le « WEL » fonctionne en ayant un taux de remplissage suffisant », commente Michel Lemmens. Le bourgmestre nandrinois appelle à un dialogue avec les TEC. « Nous avons à Nandrin 10.000 euros à affecter à une opération, nous pensions les consacrer à une diminution de l’abonnement pour nos citoyens. Nous aimerions discuter avec les TEC pour déterminer quelle formule est la plus opportune. »

    Pour rappel, le « WEL » est un car tout confort, équipé de wi-fi, qui fait la liaison Marche-Liège et inversement aux heures de pointe pour (principalement) les travailleurs. Le parking multimodal de 44 places est désormais accessible même s’il reste les bornes électriques à installer.
    Annick Govaers. La Meuse H-W

    capture ecran 2019-07-31 à 10.31.25.jpg

    La ligne WEL Liège-Marche ne cesse de faire parler d’elle... Les communes de Tinlot et Ouffet s’allient pour qu’un arrêt provisoire soit mis en place à Tinlot. La TEC veut attendre la construction du rond-point à Soheit.

    Avant son démarrage, la ligne WEL était critiquée pour son coût et l’emplacement des arrêts. Dernièrement, elle a fait l’objet de réticences à cause d’une fréquentation trop faible. Aujourd’hui, elle revient sur le devant de la scène pour plusieurs raisons. Celles-ci ont été évoquées lors d’une conférence de presse ce mardi. Elle était tenue par Caroline Cassart, bourgmestre d’Ouffet et députée parlementaire, Christine Guyot, bourgmestre de Tinlot, et Laurence Medaerts, échevine de la mobilité à Tinlot.

    IMG_4191.jpg

    Laurence Medaerts, échevine de la mobilité à Tinlot et Christine Guyot, bourgmestre

    Tout d’abord, Laurence Medaerts a évoqué son cheval de bataille : le passage du bus WEL dans la commune de Tinlot. « Le 11 juillet, j’ai envoyé un mail à l’OTW (opérateur de transport de Wallonie) pour leur demander qu’un arrêt provisoire soit mis en place en attendant la construction du rond-point à Soheit ». En effet, le TEC a refusé jusqu’à présent d’installer un arrêt de bus à Tinlot, celui-ci serait prévu au futur rond-point de Soheit, dont la fin des travaux n’est prévue que dans deux à trois ans. « On ne peut pas attendre aussi longtemps », ajoute Laurence Medaerts.
    Comme solution, l’échevine propose un arrêt de bus provisoire au carrefour entre la nationale 66 et la nationale 63. Cette solution s’avère cependant dangereuse pour les piétons et pourrait provoquer des réticences de la part du TEC. « On m’a avancé que cet arrêt demandait un détour de 3 kilomètres », glisse l’échevine. « C’est dommage parce que nous sommes à un endroit clé. On sait que les transports en commun aident au développement économique en plus », tient à spécifier la bourgmestre de Tinlot, Christine Guyot.

    Un test d’une semaine
    Par ailleurs, Laurence Medaerts comprend les problèmes de fréquentation rencontrés par la ligne WEL, et a donc lancé une idée à l’OTW : «
    J’ai proposé que la gratuité de cette ligne soit assurée pendant la semaine de la mobilité, qui aura lieu du 16 au 20 septembre.
    Cela permettrait de promouvoir la ligne auprès des citoyens, qui pourraient la tester ». Avec l’appui de Caroline Cassart au parlement wallon, Laurence Medaerts et Christine Guyot espèrent faire pencher la balance. « En milieu rural, il est important de soutenir des projets au niveau transcommunal, de se montrer unis. Par ailleurs, je suis consciente que la ligne ne peut pas passer par Ouffet car cela voudrait dire qu’elle devrait quitter la route du Condroz.
    Par contre, pouvoir déposer nos enfants à Tinlot pour qu’ils se rendent à l’école à Liège, c’est une chance », conclut Caroline Cassart.
    Lire la suite de l'article d'E.F. dans La Meuse digitale