Commune actualité - Page 5

  • Clavier : le nouveau hall des sports en octobre 2021

    B9718962582Z.1_20190319215459_000+GB7D79Q86.1-0.jpg

    Projet central de la législature 2018-2024 : le hall omnisports transcommunal Ouffet-Clavier. Le plateau dédié au sport permettra de servir 8.000 habitants. Situé dans la rue sur Fosse, à Clavier, c’est cette dernière qui en bénéficiera majoritairement.
    Coût des travaux estimé à 5 millions d’euros. Ces travaux comprennent un hall omnisports, un vestiaire dédié au foot (pour le club la Clavinoise) et une salle des fêtes de 350m2.
    Une nouvelle étape du processus a récemment été franchie : la promesse de subsides. « Infrasports nous a promis un subside à hauteur de 600.000 euros en ce qui concerne les infrastructures sportives. Pour la salle des fêtes, le développement rural devrait nous accorder 1 million d’euros. Notre partenariat avec la commune d’Ouffet permet en réalité d’augmenter le montant de ces subsides. Pour l’instant, ce sont des promesses des ministres compétents mais cela signifie que, même après les élections de mai, ces montants sont assurés », explique Damien Wathelet, échevin des sports de Clavier. Lorsque le permis d’urbanisme sera déposé, ces promesses devraient se concrétiser. « Très prochainement », assure l’échevin.

    La commune de Clavier va financer le projet sur fonds propres à hauteur de 1,2 millions d’euros plus ou moins. "Pour diminuer davantage le coût, nous sommes en discussion avec la commune d’Ouffet pour créer une régie communale autonome".
    Lire la suite et l'article complet dans la Meuse H-W digitale

  • Le "Tinlot 4 Saisons nouveau" est arrivé !

    capture ecran 2019-03-21 à 13.38.00.jpg

    Téléchargez ici la version PDF

    capture ecran 2019-03-21 à 14.06.28.jpgC'était un objectif affirmé de la nouvelle Bourgmestre Christine Guyot: maintenir, développer et moderniser l'information aux Tinlotois.
    "En saisissant ce bulletin communal, vous ressentirez déjà le changement ! Une version plus épurée, des couleurs actuelles et une mise en page revisitée.
    Derrière ce projet, une équipe motivée, passionnée avec pour ambition bien concrète de vous partager une information de qualité.
    Une revue néanmoins dédiée aux différents acteurs de la vie locale, sociale, culturelle et publique de notre commune.
    A travers son évolution, le Tinlot aux 4 saisons a toujours porté un regard aigu sur le quotidien tinlotois… En revanche, cela ça ne changera pas !" explique Christine Guyot.
    Bonne lecture.

    capture ecran 2019-03-21 à 13.55.28.jpg

     

  • Tinlot CCATM. Appel à candidatures

    capture ecran 2019-03-07 à 19.06.48.jpg

    Appel à candidature pour le renouvellement de la Commission Consultative Communale d’Aménagement du territoire et de la Mobilité

    Quel est le rôle de la CCATM ?

    La CCATM rend un avis consultatif au collège communal.
    Elle intervient pour les matières obligatoires suivantes :

    • Les plans communaux d’aménagement (PCA), le plan communal de mobilité (PCM)
    • Le Schéma de Développement Communal (SDC) et le guide communal d’urbanisme (GCU)
    • Les rapports urbanistiques et études d’incidence sur l’environnement (EIE)
    • Les permis uniques
    • Les arbres et haies remarquables
    • Le Règlement Général sur les Bâtisses en Site Rural (RGBSR)
    • Les règlements des sites anciens protégés

    Outre les avis que le Code du Développement Territorial (CoDT)  a la charge de donner, la commission communale peut donner des avis d’initiative sur les sujets qu’elle estime pertinents relatifs au développement territorial local.
    Le collège communal ou le conseil communal peut lui soumettre tout dossier qu’il estime pertinent ou toute question relative au développement territorial, tant urbain que rural, à l’aménagement du territoire et à l’urbanisme.

    Comment fonctionne la CCATM ?
    Installée pour 6 ans, elle est composée, outre le président, de huit membres effectifs, en ce compris les représentants du conseil communal, pour une population de moins de dix mille habitants ;

    Pour chaque membre effectif choisi dans la liste des candidatures, le conseil communal peut désigner un ou plusieurs suppléants représentant les mêmes intérêts que le membre effectif.
    Tout membre de la CCATM ne peut exercer plus de deux mandats effectifs consécutifs.
    La CCATM se réunit régulièrement en fonction du dépôt des demandes qui lui sont soumises et au moins quatre fois par an pour une Commission de huit membres.

    Qui peut poser sa candidature ?
    Tout citoyen domicilié dans la commune de Tinlot peut poser sa candidature.

    Selon quelle procédure ?
    Le Collège communal annonce l’établissement, le renouvellement intégral ou partiel de la commission consultative communale d’aménagement du territoire et de mobilité en exécution des articles D.I.7 à D.I.10 du Code du Développement Territorial.

    Le conseil communal choisit les membres de la commission en respectant :

    1. une représentation spécifique à la commune des intérêts sociaux, économiques, patrimoniaux, environnementaux, énergétiques et de mobilité ;
    2. une répartition géographique équilibrée ;
    3. une répartition équilibrée des tranches d’âge de la population communale ;
    4. une répartition équilibrée hommes- femmes.

    Le présent avis fait appel aux candidatures à la fonction de président et des membres de la commission.

    L’acte de candidature contient :

    1. les nom, prénom, âge, sexe, profession et domicile du candidat ; Le candidat est domicilié dans la commune ou le siège social de l’association que le candidat représente est situé dans la commune.
    2. parmi les intérêts sociaux, économiques, patrimoniaux, environnementaux, énergétiques ou de mobilité, celui ou ceux qu’il souhaite représenter, soit à titre individuel soit à titre de représentant d’une association ainsi que ses motivations au regard de ceux-ci ;
    3. lorsque le candidat représente une association, le mandat attribué par l’association à son représentant.

    Acte de candidature : Formulaire de candidature CCATM
    Sous peine d’irrecevabilité, les actes de candidatures sont adressés au collège communal dans les délais suivants : du 01 au 31 mars 2019 inclus.

    • soit par courrier postal (le cachet de la poste faisant foi) – 19 rue du Centre 4557 Tinlot ;
    • soit par courrier électronique : isabelle.leroy@tinlot.be
    • soit déposé contre récépissé auprès des services de l’administration communale ;

    Toute demande de renseignement est adressée à : isabelle.leroy@tinlot.be ou 085/830 938 (excepté le mercredi)

  • Une 3e médaille de la NASA pour l’astrophysicien de Hamoir !

    capture ecran 2019-02-28 à 18.57.46.jpg

    C’était l’objectif numéro un de la NASA sur Mars, et Arnaud Stiepen l’a atteint avec l’aide de son équipe. L’astrophysicien hamoirien a participé à une dizaine de découvertes sur la planète Mars. « C’est une médaille décernée pour avoir percé les mystères de la perte de l’atmosphère de cette planète avec une utilisation exceptionnelle de Maven », décrit-il.
    C’est la troisième médaille que l'agence gouvernementale américaine lui décerne. « Ils ont décidé l’été dernier de me sélectionner. Il a fallu ensuite le temps de me l’envoyer », explique-t-il. «Moi et mon équipe sommes extrêmement heureux d’avoir réussi à découvrir cette particularité de Mars. »
    Un symbole qui vient récompenser quatre années de travail. « C’est une étude essentielle pour comprendre les mécanismes dans l’atmosphère de Mars. On était très heureux d’atteindre ce but ambitieux. Recevoir la récompense officielle de la NASA, c’est la cerise sur le gâteau. Je ne m’y attendais pas du tout. »
    La médaille est incrustée dans un diplôme. « La NASA l’a décidé quelques mois à peine après la sortie de l’article scientifique sur notre découverte.
    À leurs yeux, il s’agissait d’un article capital sur cette planète. »

    capture ecran 2019-02-28 à 18.59.05.jpg

    Un livre de cuisine

    Fin janvier, Arnaud Stiepen publiait sur Amazon un livre mêlant cuisine et science. « Je n’ai eu que des retours positifs, ça fait vraiment plaisir. » Un succès qui le motive à en écrire un second. « J’ai de la matière pour le rédiger. Pour les photos, j’ai un ami photographe qui me permettra de faire quelque chose de très pro. » Il ajoute vouloir prendre le temps pour le faire. « Ce sont des recettes simples qui amènent de la science. J’aime l’idée que des gens l’ont lu pas seulement comme un bouquin de sciences. Beaucoup m’ont dit qu’ils avaient appris beaucoup de choses dans ce domaine. »
    Lire l'article complet dans la Meuse du 24/2

  • Tinlot: cherchez la femme...

    La newsletter Pinakes a publié la répartition hommes-femmes au sein des nouveaux collèges communaux en Belgique ! Oh surprise, Tinlot apparait en tête des communes belges dans les collèges particulièrement féminins, avec 4 femmes sur un collège de 5 personnes ! Cherchez donc qui est la 4e élue !
    Notre collège étant composé de 3 femmes et de 2 hommes, il doit s'agir d'une erreur !

    Accueil

    Bienvenue dans notre newsletter du 22 février 2019. Vous retrouverez ci-dessous les informations les dernières nominations dans le secteur public. Les données de contact sont disponibles via notre site www.pinakes.be.

    capture ecran 2019-02-23 à 19.32.55.jpg

     

  • Tinlot. Compte-rendu du Conseil Communal du 30 janvier 2019 (1e partie)

    capture ecran 2019-02-03 à 15.34.44.jpgTous les conseillers présents sauf deux excusés: Denis Craisse et Pascal Lamer.
    1. Le Conseil approuve le PV de la séance du 10 janvier.

    2. Téléphonie mobile

    Certaines fonctions génèrent des appels téléphoniques en dehors des bâtiments communaux et/ou en dehors des heures de travail. Un forfait mensuel est payé par la  Commune pour les fonctions suivantes, le solde est  à charge des intéressés:
    La bourgmestre C. Guyot : forfait de 30€. L'Echevine L. Medaerts 20€. L'échevin D. Craisse et D. Albanese ne souhaitent pas ce forfait communal.

    3. Déclarations d'apparentement

    Afin d'obtenir une répartition politique équitable au sein des différentes intercommunales, les élus communaux doivent choisir  un "apparentement politique"
    Le Conseil prend acte des déclarations d'apparentement suivantes :
    - Christine GUYOT - MR
    - Denis CRAISSE - Tinlot Participation
    - Dominique ALBANESE - Tinlot Participation
    - Madame Laurence MEDAERTS - MR
    - Lorenzo NOVELLO - CDH
    - Pierre BRUWIER - Tinlot Participation
    - Grégory RACELLE - Tinlot Particpation
    - Pierre-Henri LEFEBVRE - Tinlot Participation
    - Pascal LAMER - MR
    - Hélène LECOMTE - pas d'apparentement
    - Catherine FRAITURE - pas d'apparentement
    - Christine GOBIET, Présidente de CPAS - Ecolo

    Désignation des mandataires au sein des Intercommunales et des différentes organisations.
    Le groupe IC
    désigne ses délégués en séance. La liste complète sera publiée plus tard.

    capture ecran 2019-02-03 à 15.24.51.jpg

    4. Projet de SDT (Schéma de Développement Territorial) horizon 2050.

    Présentation par l'Echevine Laurence Médaerts-Archambeau
    Ce projet adopté par le Gouvernement Wallon le 12/07/18 a été soumis à enquête publique du 22/10 au 05/12/18. Le SDT impacte les politiques sectorielles communales telles que le tourisme, l'environnement, la nature, l'énergie, la mobilité, le logement, etc. Le document était consultable à l'administration communale, sur le site internet et à la Cellule du Développement du Territoire. L'avis du Conseil Communal doit être transmis pour le 8 février à l'administration régionale.
    Voici l'avis de la CCATM de Tinlot - entièrement suivie par le Collège.
    Mobilité: No man's land pour Tinlot et tout le Condroz. Le SDT préconise un développement des transports en commun, mais le Condroz a été oublié dans ce projet ! La liaison Tihange-Tinlot est passée sous silence et semble oubliée. La mobilité douce prévoit un ravel entre les 4 Bras et Amay, mais aucune liaison cyclable n'est prévue depuis les 6 villages de Tinlot vers les 4 Bras.

    Patrimoine et logements: la préservation des villes et des villages, la préservation du patrimoine et la lutte contre l'étalement urbain sont prises en compte par le SDT, MAIS aucun moyen financier et humain n'est décrit pour la réalisation des outils pour gérer cette problématique. Des propositions de financement DOIVENT être énoncées. Équilibre à ménager entre densification et préservation du patrimoine.
    Pas de budget prévu pour réaliser les 350.000 logements annoncés !
    Agriculture: elle constitue l'activité qui gère et rentabilise la majeure partie de la superficie de la Wallonie, or elle est passée sous silence. Pourquoi ne pas mettre en valeur les Produits locaux de qualité? Les territoires ruraux jouent un rôle primordial dans la transition énergétique wallonne, elles font preuve de dynamisme culturel, économique et autres.
    Énergie: L'objectif du SDT est d'assurer l'accès à l'énergie pour chacun et d'assurer l'autonomie énergétique, mais aucun outil n'est avancé pour y parvenir. L'éolien n'est pas évoqué, or les territoires ruraux sont les plus concernés par les parcs éoliens, et ils devraient pouvoir en retirer un juste bénéfice énergétique et financier.
    Développement économique: le CNRF, 500 emplois (hôpital, polyclinique, hippothérapie, maison d'accueil) est passé sous silence également.
    Tourisme: il existe un réel potentiel pour le Condroz grâce au patrimoine paysager et bâti et aucune ligne politique claire n'existe pour la préservation de ce beau patrimoine. La mise en valeur du patrimoine et la qualité des produits du terroir peuvent constituer un pôle économique en soi. Tout le transport est orienté vers et à partir des métropoles que sont Liège et Charleroi.
    Conclusion: le SDT oublie la ruralité ainsi que l'agriculture, il se dirige vers le développement des métropoles et le SDT ne présente aucun moyen défini pour le mettre en œuvre (financier et humain).

    capture ecran 2019-02-03 à 15.27.15.jpgLe Conseil adopte à l'unanimité la proposition de la Bourgmestre, d’intégrer un paragraphe commun, que tous les conseils communaux du territoire du GAL, outre leurs remarques particulières, rendront sur le projet de SDT.
    Voici ce texte commun:
    Les Conseils communaux du GAL Pays des Condruses ,
    •    constatent que le nom Condroz n’apparait qu’à 3 reprises dans les 167 pages du projet de SDT et uniquement en tant que territoire de ressources agricoles. C’est interpellant !
    •    regrettent, avec incompréhension, le peu de prise en compte de l’agriculture, l’oubli de la ruralité, le no man’s land récurrent à l’ensemble de la cartographie et textes du projet de SDT dans lequel se situe le Condroz, quels que soient les thèmes abordés.
    •    soulignent que le Condroz possède un potentiel touristique patrimonial et un potentiel économique intrinsèquement liés au caractère rural de son territoire et à l’agriculture ; que ces valeurs ne sont pas reconnues à suffisance par le SDT.

    capture ecran 2019-02-03 à 15.27.56.jpg5. Renouvellement de la CCATM
    Le Conseil Communal décide de renouveler la CCATM de Tinlot (dans les 3 mois de l'installation du nouveau Conseil Communal): l'appel à candidatures est lancé dans le mois qui suit la décision du CC. Ensuite, le Collège établit une proposition de composition de la CCATM, conforme aux critères légaux définis par le CODT, à soumettre à l'approbation du Conseil. Le Conseil soumettra  ensuite cette proposition à l'approbation du Ministre.
    Modifications liées au passage du CWATUP au CODT:

    • 8 membres effectifs au lieu de 12;
    • 4 réunions annuelles au lieu de 6;
    • L'échevin de l'urbanisme et le CATU ont une voix consultative (Conseiller en Aménagement du Territoire Urbanisme)
    • Le CATU prépare les dossiers et assure un rôle de conseiller: le secrétariat ne lui est plus forcément attribué !

    Le Collège communal procèdera à un appel public dans le mois qui suit la décision du Conseil, cet appel public est annoncé via le système d'affichage habituel. Le Collège communique la liste des candidatures reçue au CC. Les candidatures recevables, mais non retenues, constituent la réserve .
    Le président,dont l'expérience ou les compétences font autorité en matière d'aménagement du territoire, est désigné par le CC. Le président n'est ni un membre effectif, ni un membre suppléant, ni un membre du Conseil Communal. Le président n'a pas de suppléant.


    51094524_398158827659461_3913316660991229952_n.jpgDéneigement
    Janique Lion, la Directrice Générale, explique le travail important du service travaux les jours de neige et de verglas
    .

    Le personnel a débuté les travaux à partir de 5h du matin jusque 18h30 le soir.
    IC souligne également le bon travail réalisé.
    Article à suivre mardi

  • Tinlot. Que retenir du Conseil Communal du 30 janvier (2e partie)

    Que retenir de ce 3e Conseil Communal ?
    La Bourgmestre veut clarifier les choses
    .

    capture ecran 2019-02-03 à 20.37.50.jpg"Si ce Conseil a été court (il n'a duré que trois quarts d'heure), il a surtout permis de clarifier les débats suite aux questions posées aux Conseils précédents et aux commentaires publiés  par IC", explique la Bourgmestre.
    "L'amalgame fait autour de la diminution de 36.000€ à l'IPP, le Tax Shift et la majoration de 30.000€ au budget du CPAS, entretenait la confusion dans les esprits.
    Les réponses apportées par l'Échevine des finances à propos de l'IPP et du Tax Shift précisent bien les choses, tout comme celle de la Présidente du CPAS qui démontre bien que le budget 2019 du CPAS n'est en rien lié à ces questions, mais à l'augmentation des besoins et des coûts de l'action sociale.
    Nous nous sommes engagés à la transparence, cela implique le temps nécessaire pour apporter les réponses précises à des questions posées en Conseil. Évitons donc les amalgames et les risques de confusion".

    Suivi des questions posées aux Conseils précédents
    Recettes communales provenant de l'IPP
    Le Groupe IC a interrogé le collège afin qu’il "vérifie si la diminution des recettes de l’IPP de 36.422,17 € au budget communal 2018 pourrait provenir de l’effet cumulatif du tax shift, dont, selon le courrier du ministère des finances du 16 décembre 2015, le montant cumulé pour 2018 s’élève à 36.553,13€. Nous avons demandé si on en avait tenu compte dans le budget 2019 ! Mais nous n’avons pas obtenu de réponse".
    capture ecran 2019-02-03 à 20.35.28.jpgLaurence Médaerts, échevine des finances, apporte les précisions suivantes au communiqué de IC Tinlot concernant les recettes de l’IPP.
    Le montant initialement annoncé pour 2018 était de 998.033,44 €.  Un courrier daté du 26 octobre 2018 en provenance du SPW annonce un réajustement budgétaire : 961.611,81 €, soit une diminution de 36.421,63 €. « L’écart entre l'estimation initiale et la réestimation pour l'année en cours découle des enrôlements de l'exercice d'imposition 2018 effectués entre le mois d'août à octobre 2018 par rapport aux enrôlements de l'exercice d'imposition 2017 durant la même période de 2017 » ET non par l’effet du tax shift annoncé dans le communiqué du groupe IC.
    Extrait du courrier daté du 26 octobre 2018 : montant annoncé pour l'
    année 2019: 983.970,66 € (article budgétaire 040/37201)
    "C'est ce montant annoncé pour 2019 qui prendra en compte l'impact brut du Tax Shift sur l'IPP pour les exercices d'imposition 2016 à 2019.
    Ceci répond donc à la question posée au conseil", conclut Laurence Médaerts.

    capture ecran 2019-02-03 à 20.36.04.jpgL'augmentation de 30.000€ au Budget du CPAS
    "L’augmentation de l’intervention communale pour le CPAS, d’un montant de 30.000€, n’est pas destinée à reconstituer un fonds de réserve, comme l'opposition semble le comprendre. Il avait été expliqué en séance de présentation que le montant demandé était nécessaire, en raison de l’augmentation de la charge du personnel (évolution de carrière selon les barèmes et indexation des salaires), de la remise en place du fonds de pension des mandataires, de l’obligation d’engagement du DPO (Agent responsable de la protection des données), de l’indexation des RIS et des dépenses liées à l’aide sociale incompressibles. Et notre fonds de réserve a été utilisé en 2018, pour équilibrer le budget.
    La diminution du temps de travail de notre chauffeur de Tinlot-Bus, est liée aux besoins actuels du service et à la demande du chauffeur. Besoins du service qui ont considérablement diminué depuis la mise à disposition de notre chauffeur pour conduire le car communal, pendant une grande partie de l’année 2018 (cela fait partie des synergies entre le CPAS et la Commune).  Les courses demandées au Tinlot-Bus ont donc été réorientées vers le T-Condruses, qui est une autre ressource sur notre territoire. Il sera temps de réadapter le temps de travail du chauffeur si les demandes reviennent.
    Commentaire de la Présidente du CPAS à propos des votes sur les budgets.
    IC dit et redit qu’il doit s’abstenir à propos des budgets, sinon ce serait approuver la politique de la majorité.
    Qu’il y ait des critiques et questions, c’est normal et cela peut être constructif, mais l’approbation peut être de mise. Je tenais à rappeler que des membres d’IC ont approuvé à plusieurs reprises le budget du CPAS, ils se reconnaîtront. Même parmi les plus actifs (positivement alors) de l’opposition. Le positionnement reste un choix, il est dommage que cela soit une consigne simpliste. Ceci est un avis, sans plus", précise C. Gobiet

    capture ecran 2019-02-03 à 20.42.13.jpgNouvelles questions des Conseillers IC et réponses apportées en séance.
    Est-il possible d’acter les questions du groupe IC dans le PV du conseil communal?
    Un Règlement d'Ordre Intérieur  (ROI) du conseil sera soumis lors du prochain conseil, les modalités y seront précisées (C. Guyot)
    Pourquoi les nouveaux conseillers CPAS, n’ont ils pas eu connaissance du budget CPAS?
    Le budget a été voté dans l’ancienne législature, ils peuvent cependant prendre connaissance du budget sur demande au CPAS. Une précision: le budget a été voté à l’unanimité et avait été adressé, comme chaque fois, à chaque conseiller de l’Action sociale 8 jours avant la séance.(C. Gobiet)
    Peut-on se procurer les dossiers du conseil par voie électronique, pour plus de facilité?
    Les dossiers sont à la consultation et ne peuvent être extraits de l’administration.
    La voie électronique n’est pas sécurisée nous réfléchissons à trouver une solution.

  • Clavier: les membres du Collège ont enfin défini leurs compétences. Elles seront exercées en duo

    capture ecran 2019-01-30 à 09.25.31.jpg

    À Clavier, l’attribution des compétences du Collège communal s’était fait un peu attendre. Elle est enfin établie. Et petite subtilité : durant la législature 2018-2024, les échevins partageront des compétences.
    Le bourgmestre, Philippe Dubois, impute ce choix à un allégement de la charge de travail : « À partir de maintenant, toutes les compétences sont prises en duo. Depuis la dernière législature, de nouvelles compétences sont venues s’ajouter. Cela devenait lourd à porter. Bénéficier d’un accompagnement permettra à chaque échevin de mieux gérer la charge de travail ».
    Les compétences ont été réparties en fonction des affinités de chacun. Cette répartition et ce fonctionnement permettront au Collège de conserver une certaine transversalité. « À Clavier, le Collège bénéficie d’une belle entente entre ses membres », précise Philippe Dubois. Et logiquement, les échevins liés retrouvent des similitudes dans leurs attributions : « Par exemple, Alain Huppe s’occupera de l’énergie avec Damien Wathelet qui, lui, a l’environnement et le développement durable. Cela fait sens ».
    >Le bourgmestre, Philippe Dubois, s’occupera de la gestion du personnel, l’économie et l’emploi, les manifestations et arrêtés de police, la police, les relations publiques et intercommunales, les finances, la zone de pompiers HEMECO et des associations patriotiques (avec Damien Wathelet). Il prendra aussi en charge l’état civil, la population et le patrimoine naturel non bâti (avec Emilie Pirnay). Et enfin, il se chargera des noces avec la présidente du CPAS, Frédérique Remacle.
    >Damien Wathelet, 1er échevin, reprend la gestion des déchets et des eaux usées, le PCDR, le site internet et la communication (avec Philippe Dubois), la mobilité et le PCM (avec Emilie Pirnay). Il partagera avec Alain Huppe : l’agriculture, le sport et les infrastructures sportives, l’environnement et le développement durable, les forêts et cours d’eau et le tourisme.
    >Emilie Pirnay, 2e échevine, reçoit l’enseignement, l’urbanisme (avec Philippe Dubois), la jeunesse (avec Damien Wathelet), la maison de village (avec Alain Huppe), les aînés, l’ATL, la culture et les bibliothèques (avec Frédérique Remacle).
    >Alain Huppe, le 3e échevin, se voit attribuer les travaux publics, le culte, les cimetières (avec Philippe Dubois), l’énergie (Damien Wathelet) et le patrimoine bâti (avec Emilie Pirnay).
    >Frédérique Remacle, enfin, la présidente du CPAS, se chargera aussi des logements et du plan d’ancrage – logement de transit (avec Alain Huppe), le PCS, la famille, la santé et la petite enfance.
    Article de EF dans la Meuse du 30 janvier

  • Tinlot, invitation au Conseil Communal du 30 janvier 2019 à 20h

    Invitation à la séance du Conseil Communal qui aura lieu le mercredi 30 janvier 2019 à 20h,
    à la maison
    communale.

    1421987579.jpg

    capture ecran 2019-01-22 à 18.57.16.jpg

  • Iden-Eau: Nandrin, Modave, Tinlot. Eric Cop, président de l'intercommunale pour 6 mois.

    B9715079619Z.1_20180316150726_000+GFNATDHE6.3-0.jpgEn attendant le renouvellement du conseil d’administration (sur base des apparentements) de l’IDEN en fonction du résultat des élections communales, la présidence ad interim de la Société coopérative Intercommunale de Distribution d'Eau de Nandrin, Tinlot et environs, a été attribuée au conseiller communal Eric Cop (photo). «Ce n’est que temporaire, jusqu’en juin», tient-il à préciser.
    Eric Cop remplace en fait en tant qu’administrateur son colistier, Vincent Licata, qui siégeait auparavant à l’IDEN mais qui n’a pas été réélu au conseil communal. Les personnes non réélues perdent de fait leurs mandats dérivés. « Puisqu’il faut être obligatoirement conseiller communal pour devenir administrateur à l’IDEN, il fallait remplacer Vincent par un membre de "Tous Ensemble" et j’ai été désigné. »
    Le président sortant du CA, le socialiste Alex Pire, ne s’étant pas représenté aux élections, son poste était vacant. «Après un vote secret entre les deux candidats nandrinois, Marc Evrard et moi, j’ai été choisi comme président. Après juin, et la répartition selon la clé d’Hondt, je ne sais pas si notre groupe sera encore représenté au conseil d’administration de l’IDEN. »
    NANDRIN, TINLOT, MODAVE Pour rappel, l’intercommunale IDEN produit et distribue de l'eau potable dans les communes suivantes :
    - Nandrin (Fraineux, Nandrin, Saint-Séverin, Villers-le-Temple, Yernée)
    - Tinlot (Abée, Fraiture, Scry)
    - Modave (Outrelouxhe).

    Source, La Meuse Huy-Waremme du 11 janvier

  • Tinlot. Compte-rendu du Conseil Communal du 10 janvier 2019

     

    capture ecran 2019-01-13 à 15.41.48.jpgChristine Gobiet reconduite comme Présidente du CPAS. (Photo Denis Craisse)

    Prestation de serment de la Présidente du CPAS
    Lors de l'installation du Conseil du CPAS le mardi 8 janvier, Christine Gobiet a été reconduite comme Présidente de l'action sociale. Elle a donc maintenant prêté serment comme Présidente et à ce titre membre du Collège Communal.
    Approbation du PV du Conseil du 19 décembre 2018. L'approbation du PV a permis de revenir sur des questions posées par l'opposition et d'en poser de nouvelles...
    A retenir:  
    Décorations de Noël à Soheit-Tinlot?

    Elles auraient été placées à d'autres endroits ! Quant aux sapins de Noël, trop petits cette année ils n'étaient pas visibles... La Bourgmestre propose, pour l'année prochaine, un projet de crèches et de décoration à réfléchir avec les habitants.
    Quid des 5.000€ prévus pour l'achat d'un terrain à Abée?
    En l'absence de réponse de l'ancien échevin des travaux, la Bourgmestre explique que l'objectif de la commune en achetant cette parcelle est de pouvoir solutionner des problèmes d'évacuation des eaux dans ce lotissement.

    capture ecran 2019-01-13 à 14.34.08.jpgTélécharger ici le texte complet présenté au Conseil

    Approbation de la déclaration de politique générale
    Il s’agit du programme politique de la législature, qui doit être proposé par le collège et approuvé par les conseillers dans les 3 mois qui suivent les élections.

    Il définit les objectifs affectés aux politiques pour les 6 ans futurs.
    Cette déclaration de politique générale est un contrat passé entre une majorité politique et les citoyens. Avec cet acte, le Collège et la majorité au Conseil s’engagent formellement à respecter une ligne de conduite issue des idées développées pendant la campagne électorale.
    Nouveauté
    Sous cette législature, nous avons l’obligation d’inscrire la politique communale dans un Plan Stratégique Transversal (PST), celui-ci permet de fixer des objectifs et des critères d’évaluation, afin de vérifier que chacun des objectifs fixés aura été atteint. Ce PST sera aussi un document évolutif, qu’il sera possible d’ajuster en cours de législature. Le PST sera obligatoirement adopté dans les 9 mois qui suivent l’installation du Collège communal.
    A relever dans cette déclaration, le rappel des deux dossiers éoliens à Tinlot. Pour rappel le premier est toujours en recours au Conseil d'état. Pour le second, il s'agit du projet Engie Electrabel de 5 éoliennes le long de la N63 entre Soheit-Tinlot et Terwagne, présenté à la population en mars 2017.  Celui-ci fait l'objet d'une étude approfondie et sera soumis à tous dans les semaines à venir.
    Budget du CPAS
    Deux points de débat à signaler."Pourquoi cette augmentation de 30.000€ en 2019 ?" (Question posée au Conseil précédent par l'opposition). Un débat assez technique s'en est suivi et le budget a été approuvé avec 3 abstentions.

    3228907109.3-thumb.jpg
    Le bâtiment du restaurant "L'eau en fleur", propriété du CPAS

    L'oppositon est également intervenue sur le bâtiment du restaurant "L'eau en fleur" propriété du CPAS. Pourquoi le budget 2019 ne prévoit-il pas d’investissements nécessaires à l'entretien et à la rénovation de cette propriété ?

    Le Conseil s'est terminé sur un point à huis clos proposé en séance par la Bourgmestre.
    Tous les conseillers étaient présents présents.
    Article AL sur base de l'interview de Christine Guyot.

  • Tinlot. Quelques données officielles pour 2018

    capture ecran 2019-01-07 à 17.54.39.jpg

    Au conseil du 19 décembre, le rapport du collège, accompagnant le budget 2019, comportait quelques chiffres officiels concernant la commune.
    Population :
    Habitants au 31 décembre 2016 : 2.694
    Habitants au 31 décembre 2017 : 2.710
    Habitants au 31 décembre 2018 : 2.791 (chiffre provisoire)
    Accroissement ou diminution au 18/12/2018 :
    202 personnes ont été inscrites à la population pendant l’année 2018 + 14 étrangers.
    115 personnes ont quitté dont :
    -    4 sorties pour l’étranger
    -    2 radiations d’office
    -    7 sorties d’étrangers
    Etat civil  au 14/12/2018 :
    Naissances : 23 dont  10 garçons et 13 filles
    Décès : 43 dont 15 hommes et 28 femmes
    Mariages : 12.
    Divorces : 4
    Nationalités : 0.
    Hygiène :
    Vaccination : Dans le cours de l’année, l’Administration a averti tous les parents de l’obligation de vacciner leurs enfants.
    Inspection médicale scolaire : L’inspection médicale scolaire est assurée par le centre d’inspection médicale de Huy.
    Le Conseil communal s’est assemblé 10 fois en séance publique durant l’année 2018 et le Collège communal s'est réuni 40 fois.

  • Tinlot. Invitation au Conseil Communal le jeudi 10 janvier à 20h

    Invitation à la séance du Conseil Communal
    le jeudi 10 janvier, à 20h
    à la maison communale


    capture ecran 2014-12-25 à 21.16.48.jpg

    Séance du Conseil communal du 10 janvier 2019

     Séance publique
    1. Procès-verbal de la séance du Conseil communal du 19 décembre 2018 – Approbation.
    2. Prestation de serment du Président de CPAS en qualité de membre du Collège communal.
    3. Déclaration de politique générale 2018-2024 – Approbation.
    4. CPAS – Budget 2019 - Approbation

  • Tinlot aux 4 saisons, hiver 2018-2019

    Téléchargez ici le Tinlot au 4 saisons, HiVER 2018-2019

    capture ecran 2018-12-23 à 14.01.44.jpg

  • Les 10 conseillers provinciaux de l'arrondissement Huy-Waremme

    capture ecran 2018-12-19 à 13.08.31.jpg

    Sur les 56 élus provinciaux, 10 viennent de l’arrondissement.
    Les 3 élus socialistes (sur 17) sont loin d'être des inconnus.
    Si le Waremmien Robert Meureau rempile pour 2 ans au sein du Collège provincial, l'ex-bourgmestre hutois Alexis Housiaux le rejoint au Conseil avec le mayeur de Marchin Eric Lomba.
    Du côté du MR (15), le Hannutois Jean-Claude Jadot conserve son siège, à l'instar de Pol Hartog, de Tinlot. Guy Dubois (Faimes) arrive.
    Dans l'opposition, Ecolo obtient 12 sièges, dont 1 du district de Waremme porté par Isabelle Samedi (Berloz) et 2 émanent du canton hutois : Sandrina Gaillard (Huy) et Catherine Lebeau (Wanze).
    Enfin, 1 des 6 sièges du PTB revient au Marchinois Luc Navet. Le cdH (6) ne compte aucun élu de l’arrondissement Huy-Waremme. (La Meuse du 10 déc.)

    Le Conseil provincial est le pouvoir législatif de la Province de Liège. Il est élu au suffrage universel tous les 6 ans.

    La Salle du Conseil provincial
    Cette assemblée se compose de 56 conseillers provinciaux dont les 5 députés membres du collège. Ils sont répartis en groupes politiques. Suite aux élections du dimanche 14 octobre 2018, la composition du Conseil provincial de Liège est la suivante :
    • Parti Socialiste (PS) : 17 conseillers.
    • Mouvement Réformateur (MR) : 15 conseillers.
    • Parti Ecologiste (ECOLO) : 12 conseillers.
    • Parti du Travail de Belgique (PTB) : 6 conseillers.
    • Centre Démocrate Humaniste (CDH-CSP) : 6 conseillers.

    Le Conseil provincial a été officiellement installé le vendredi 26 octobre 2018.
    Les travaux du Conseil provincial sont dirigés par l'un de ses membres : le Président du Conseil, assisté par deux Secrétaires. Ils sont désignés parmi les 56 conseillers provinciaux en début de législature.
    Découvrez en plus sur le rôle du Conseil provincial et sa composition.
    Source