Sécurité - Page 4

  • Détention d'armes à feu: fin de la période de régularisation, il est encore temps ...

    13062357_1083893248337305_8345085301787777221_n.jpg

    
Service Armes du Gouverneur de la Province de Liège

    Fin de la période de régularisation : il est encore temps de réagir ...
    Comme vous le savez déjà, le législateur a prévu une nouvelle période de régularisation afin que tout un chacun ait l'occasion d'envisager la régularisation de sa situation en matière d'armes à feu.
    Vous détenez une arme sans le titre requis ?
Prenez contact sans délai avec le gestionnaire "armes" de votre zone de police en vue d'envisager un rendez-vous et de régulariser votre situation.
    En effet, la période de régularisation se termine fin d'année, mais le seul moyen de prouver que vous vous êtes mis en ordre sera de fournir un document (un modèle 6A ou un modèle 10A selon les cas) qui devra être remis par votre police locale.
    Vous avez hérité d'armes il y a de nombreuses années, sans vous être inquiété de savoir quelles formalités il convenait d'accomplir, vous avez omis de déclarer vos armes lors de la période de régularisation de 2006-2008, vous vous rendez compte que certaines de vos armes sont détenues sans le titre requis, vous n'êtes certainement pas le seul dans cette situation et c'est votre dernière chance pour vous mettre en ordre.
    Alors un conseil, téléphonez à votre gestionnaire "armes" dans les meilleurs délais afin d'en finir avec cette situation stressante de détention illégale d'armes à feu.
    MD

    Source: https://www.facebook.com/search/top/?q=police%20condroz

  • Sécurité: les statistiques des cambriolages dans à Huy-Waremme

    capture ecran 2018-10-21 à 19.14.11.jpg

    Plus de 33 cambriolages pour 1.000 logements à Fexhe en 2017. La police fédérale publie des chiffres officiels. La Hesbaye semble plus touchée, à l'exception de Remicourt.

    La police a enregistré plus de 33 faits pour un millier de logements fexhois. Burdinne (29 faits enregistrés pour 1.000 logements) et Héron (28) ont complété ce déplorable podium pour l’année 2017. Le bourgmestre de Burdinne,
    La proximité d’axes routiers majeurs est une explication du nombre de cambriolages constatés, notamment à Burdinne et Héron. Les vols observés sont souvent intervenus pendant la journée.
    Les préjudices se sont rarement révélés importants et les malfrats ne sont presque jamais entrés en contact avec les habitants. »
    La situation géographique de communes comme Anthisnes ou Clavier, moins proches de l’autoroute, explique
    des chiffres moindres. Voir l'article complet sur Huy-Waremme et le dossier des cambriolages en Wallonie dans la Meuse du 19 octobre.

    Condroz attention: NOVEMBRE : LE MOIS DES CAMBRIOLEURS
    Pour éviter le pire, vous pouvez faire appel gratuitement
    au conseiller en prévention de la Zone de Police

    capture ecran 2018-10-21 à 19.31.26.jpg

  • Condroz. Les sanctions administratives communales sont entrées en vigeur depuis le 15/10 !

    Nouveau règlement. Attention aux nouvelles sanctions dans le Condroz

    Les sanctions administratives communales (SAC) sont en vigueur depuis ce lundi 15 octobre dans les 10 communes de la zone du Condroz. Cela signifie que, désormais, les habitants peuvent recevoir une amende pour toute une série de « petits » délits qui, auparavant, ne faisaient plus l’objet de poursuite pénale. Il peut s’agir de dépôts d’immondices, de tapage nocturne ou de crottes de chien abandonnées sur un trottoir…

    capture ecran 2018-10-20 à 13.58.19.jpg
    Les dépôts d'immondices seront sanctionnés !

    La plupart des villes ont déjà adopté ce type de règlement, mais pour les 10 communes de la zone du Condroz, ce n’était pas encore le cas. Au terme d’un long processus, le règlement est enfin bouclé.

    DSC_0735.jpg« Chaque commune a envoyé un fonctionnaire à différentes réunions pour plancher sur ce règlement, souligne Philippe Dubois le président de la zone de police (photo), je tiens à les féliciter pour leur travail. »

    Désormais, via le système des SAC, les Condruziens pourront être sanctionnés pour des « petites » incivilités, tel que le fait d’uriner sur la voie publique ou de ne pas ramasser les excréments de son animal de compagnie.
    Les infractions environnementales tels que des dépôts d’immondices, du tapage nocturne, le fait de laisser divaguer son chien ou de le laisser aboyer durant toute la nuit, sont aussi visées par les SAC. Enfin, les sanctions concernent aussi des infractions relatives à l’arrêt au stationnement des véhicules. Le non-respect de la zone bleue, peut, par exemple, être visé.
    Au sein de la zone du Condroz, ce sont les policiers qui feront office d’agents constatateurs et qui seront donc chargés de notifier les sanctions administratives communales. « Nous n’aurons pas de personnel supplémentaire » confirme le président de la zone. Cela permettra toutefois aux policiers d’intervenir dans le cadre de situation où, jusqu’à présent, ils ne pouvaient pas faire grand-chose.Une fois le P.-V. rédigé, ce sera au fonctionnaire sanctionnateur, qui dépend de la Province, de déterminer la hauteur de la sanction.
    A quelle amende doit s’attendre un citoyen concerné par une sanction administrative ? Cela dépend de l’infraction. En moyenne, elle tourne autour des 50 euros, mais le montant est fixé en fonction de la gravité du fait et des conséquences qu’il a causé sur l’environnement.
    En cas d’infraction environnementale extrêmement grave cela peut monter jusqu’à 100.000 euros.- A.BT La Meuse du 19 octobre.

  • Attention retour de la chasse et des battues ce week-end à Tinlot

    capture ecran 2014-10-03 à 11.12.45.jpgCalendrier des battues à Tinlot. Octobre 2018:

    RAMELOT : (DUCHENE) Tige de la Tombe 20 /10/2018
    FRAITURE :  (GUSTIN Ch.) Favennes   28/10/2018

  • Levez le pied, ce mercredi ! 442 policiers déployés pour contrôler votre vitesse

    capture ecran 2018-10-17 à 11.24.29.jpg

    Depuis 6h ce matin et pour 24h, les services de police vont surveiller de près le réseau routier belge dans le cadre du 10e Marathon de contrôle de vitesse.

    SUR TOUS LES FRONTS
    «Nous allons contrôler la vitesse sur les autoroutes et sur les grands axes tandis que nos collègues des zones de police locale se chargeront des autres routes », prévient Christophe Brück, directeur des opérations de la police fédérale de la route. Avec les 123 zones de police locale, ce sont en tout 442 policiers qui sont mobilisés.
    «L’action de ce mercredi a été bien annoncée. Il s’agit donc à la fois de répression et de prévention.
    Nous espérons qu’il y aura moins de véhicules verbalisés qu’en avril dernier, lors du 9e marathon. Le taux d’infraction était de 2,6 % pour un total de 1,39 million de véhicules contrôlés», indique le patron de la police de la route
    (Lire la suite dans La Meuse digitale)

  • Abée, un nid de guêpe mal placé !

    IMG_3364.jpg
    Il ne s'agit pas d'un feu de cheminée ou d'un incendie comme certains navetteurs l'ont cru hier en fin d'après-midi à Abée. C'est tout simplement un nid de guêpes, difficile d'accès, et dans une habitation située dans le double virage du village, qui a nécessité le déploiement de ces moyens.

  • Test des sirènes ce jeudi 4 octobre 2018

    1046649352.JPG

    Alerte de la population dans les zones à risque situées autour des entreprises Seveso et nucléaires.

    Les sirènes électroniques qui servent à alerter la population en cas de risque sont soumises à un test sonore.
    Ces tests auront lieu tous les premiers jeudi de janvier, avril, juillet et octobre.
    Les sirènes seront actionnées entre 11h45 et 13h15.
    Au moment de l'essai, la sirène diffusera un signal d'alerte NBC (nucléaire, biologique, chimique). 
    Il s'agit d'un son modulé strident qui est répété après une brève interruption. Un message parlé "Signal d'essai" sera ensuite diffusé par les haut-parleurs de la sirène.
    Toutes les informations utiles sur le réseau d'alerte des sirènes de la Sécurité civile sont reprises sur le site : www.centredecrise.be
    A l’occasion de  ces essais, vous pouvez faire part de vos observations via l'adresse E-mail suivante : alerte@ibz.fgov.be.
    Le numéro gratuit 0800-94 133 sera disponible, le jour avant et le lendemain du test, de 9 à 16 heures, pour toutes informations complémentaires sur les essais.

  • Bon à savoir: les mesures de préventions contre les incendies sont abrogées

    IMG_3176.jpg

    Depuis le 30 août, un arrêté du Gouverneur de la Province de Liège abroge, avec effet immédiat, les dispositions de prises pour diverses interdictions en matière de feux. Les dispositions du Code forestier restent toutefois d’application.

  • Province de Liège, toutes les mesures de prévention contre les incendies sont toujours d'application

    IMG_3176.jpg
    Photo d'illustration: jeudi soir à Béemont, un important nuage de fumée dû à un incendie dans une ferme

    Les mesures de prévention contre les incendies sont toujours d'application. En date du 23 août 2018, le Gouverneur de la Province confirme :
    Tant que perdureront les conditions climatiques exceptionnelles (faibles précipitations…), il est toujours interdit sur tout le territoire de la province de Liège:
    - D'allumer des feux de veillée ainsi que des feux de cuisson
    - De porter et d'allumer un feu en et en dehors des zones forestières
    - D'utiliser un désherbeur thermique ou appareil assimilé
    - ...

  • Fraiture. Accrochage vendredi matin au carrefour de l'église

    Accident fin de matinée entre un tracteur et une voiture, pas de blessés....mais c’est aussi l’occasion de  constater que la visibilité du panneau n’est pas évidente...capture ecran 2018-08-17 à 18.47.55.jpg

    Photos JMW

  • facebook SÉCURITÉ ROUTIÈRE – STATISTIQUES 2017. Plus de 150 permis retirés chaque jour

    capture ecran 2018-08-03 à 16.17.08.jpg

    27.760 interdictions temporaires de conduire (3, 6 ou 12 heures) en six mois. Interpellant !
    Il y a, chaque jour, 152 retraits temporaires de permis de conduire dans notre pays. Cela signifie que plus de 150 fois, toutes les 24 heures, des policiers retirent un permis pour 3, 6 ou 12 heures, en raison de l’intoxication alcoolique et/ou l’intoxication par des substances illicites du conducteur contrôlé. En Wallonie, c’est dans le Hainaut que les policiers se montrent les plus actifs.
    Plus de 150 retraits de permis par jour, cela signifie plus de 55.000 sur une année et ce sera encore le cas en 2017, si l’on retient les statistiques arrêtées pour la période allant de janvier à fin juin : 27.769 permis ont été confisqués. 6.204 pour une durée de 3 heures, 16.095 pour une durée de 6 heures et 5.470 pour une durée de 12 heures. Plus de 3.500 fois (interdiction de 12 heures), la prise de substances illicites (drogues)...

    La déchéance du droit de conduire ne doit donc pas être confondue avec le retrait (administratif) temporaire du permis de conduire. La déchéance est une condamnation prononcée par un juge alors que le retrait, effectué par la police, ne nécessite pas de jugement. Des déchéances de permis, il y en a, chaque année, bien plus encore que de retraits temporaires : plus de 133.000 en 2016 ! Un condamné sur cinq devait passer un test médical et réussir à nouveau ses examens (théorique et pratique)...
    Lire la suite de ces deux articles dans la Meuse du 3 août

  • L'église de Seny fermée pour cause de vandalisme

    capture ecran 2018-08-12 à 16.11.27.jpg

    C'est le ras-le-bol et la colère pour Jean-Marie Kersten, le sacristain, et tous ceux qui assurent l'entretien et le fonctionnement de l'église de Seny. Les actes de vandalisme se sont multipliés les derniers mois, mais ces "gamineries" ont cette fois dépassé les bornes et l'église affiche "fermée" depuis la semaine dernière.

    Dimanche dernier, dans le courant de l'après-midi, la chapelle dédiée à Sainte-Rita a été complétement saccagée.
    Cette chapelle, avec un accès séparé de l'église, est ouverte au public tous les jours. Les fidèles y déposent notamment des fleurs en guise de remerciements. Ils allument également des cierges ou des bougies contenues dans des supports en plastique de différentes formes.
    Ce sont cette fois ces bougies qui ont été vidées par les vandales pour placarder les murs et les statues  avec la cire fondue.

    capture ecran 2018-08-12 à 16.11.04.jpgUn spectacle désolant et un travail de nettoyage conséquent. Ces actes à répétition ont amené le Conseil de Fabrique à fermer l'église et la chapelle en dehors des offices religieux.

  • Tinlot. Un blessé rue de l'Indépendance

    capture ecran 2018-08-11 à 10.11.44.jpg

    La voiture finit dans un champ
    Un accident de la route s’est produit ce jeudi à 13h30, rue de l’Indépendance à Tinlot (Abée croisement avec la N66). Un véhicule (Mazda), seul en cause, est parti en embardée et a fini sa course dans un champ. Le conducteur de la voiture a été légèrement blessé. Il a été emmené par une ambulance des pompiers de la zone de secours Hemeco au CHR de Huy.
    (La Meuse du 10/8)

  • Tinlot: un boîtier d’alarme anti-intrusion prend feu

    capture ecran 2018-08-07 à 12.26.23.jpg

    Dimanche dernier vers 16h, une maison unifamiliale a vu son boîtier d’alarme anti-intrusion prendre feu dans la rue de Moulin. Situé en hauteur sur l’une des façades, le boîtier a dégagé de la fumée noire et des flammes qui ont fait chauffer le dessous de la corniche. Le feu a rapidement été maîtrisé par les pompiers de la zone HeMeCo. Sur place étaient présents une autopompe, un camion-citerne, un véhicule officier et un camion-échelle de Hamoir.
    Article de Jérôme Guisse à lire dans la Meuse du 6 août. Photo d'illustration.

  • Escroc au bout du fil ? Sachez le reconnaître !

    capture ecran 2018-08-02 à 17.13.08.jpg

    Liste des télévendeurs peu fiables sur le site web du SPF Economie

    Vous avez reçu une offre alléchante par téléphone, mais vous ne savez pas précisément qui vous a appelé ni combien cela va vous coûter… Vous avez très probablement été contacté par un escroc.
    De nombreux consommateurs sont contactés par des télévendeurs peu fiables. En 2017, plus de 5.400 appels trompeurs ont été signalés au SPF Economie, soit une quinzaine par jour. Ils constituaient également un cinquième des plaintes reçues par le Centre Européen des Consommateurs cette même année.

    Quatre astuces pour reconnaître un escroc au téléphone

    1. Le télévendeur se présente-t-il ? Dès le début de la conversation, le télévendeur est tenu de décliner son identité et de préciser pour quelle entreprise il appelle. Il doit également signaler que la conversation téléphonique vise à vendre un produit ou un service.
    2. L’offre du télévendeur est-elle claire ? Si le vendeur communique peu de détails sur les caractéristiques, le prix ou la durée du contrat, demandez-lui davantage d’informations. Les appels trompeurs se font surtout pour des bons de réduction, des offres ou échantillons d’essai gratuits.
    3. Le télévendeur travaille-t-il pour une entreprise qui a déjà fait l’objet de signalements ? Vérifiez le nom de l’entreprise qui vous appelle sur la liste des entreprises au sujet desquelles le SPF Economie et le Centre Européen des Consommateurs ont déjà reçu des signalements. Soyez extrêmement prudent quant aux offres d’entreprises se trouvant sur cette liste. Et même si l’entreprise n’y figure pas, restez vigilant : les escrocs changent fréquemment de nom.
    4. Avez-vous reçu une confirmation écrite ? Les télévendeurs sont tenus de vous envoyer un e-mail ou une lettre de confirmation. Sur ce document doivent figurer clairement toutes les informations concernant l’offre et votre droit de renoncer à l'achat. Si vous n’êtes pas intéressé par l’offre, signifiez-le immédiatement ! Attention : l’e-mail de confirmation arrive parfois dans votre dossier de courriers indésirables. Si vous avez eu récemment un télévendeur à l'appareil, vérifiez ce dossier.

    Avez-vous reçu un appel suspect ? Signalez-le au SPF Economie via pointdecontact.belgique.be ou au Centre Européen des Consommateurs lorsque l’entreprise qui vous appelle se trouve dans un autre pays de l’UE.

    Plus d'info et des conseils sur le site web "Escrocs au bout du fil"

    "Escrocs au bout du fil" est une campagne de sensibilisation du SPF Economie, du Centre Européen des Consommateurs, de contactcentres.be et de l'ASBL DNCM (la liste "Ne m'appelez plus").
    Voir le site