Société - Page 2

  • Huy, 24 événements différents pour mettre en lumière le combat féministe

    86465357_3225024654177638_3256795154194890752_o.jpg

    Pendant deux semaines (du 3 au 15 mars), 24 événements différents viseront à mettre en lumière le combat féministe

    Huy mettra à l’honneur le combat féministe à travers un riche programme d’activités qui se dérouleront aux quatre coins de la ville. Pour célébrer la Journée internationale des droits des femmes de ce dimanche 8 mars, les institutions culturelles s’allient aux associations féministes hutoises pour proposer des projections de films, des expos, des conférences, des spectacles et d’autres moments conviviaux, tous axés sur la thématique de l’égalité homme-femme. Tous les détails sur sur le site de la ville de Huy:
    https://www.huy.be/evenements/journee-internationale-des-droits-des-femmes
    Article également dans la Meuse H-W du 3 mars

    Le programme

    Zone d’expression libre spéciale féministe
    04 mars à 18h30, locaux de Vie Féminine.

    Gratuit. Rue Montmorency, 1. Venez chanter, slamer, clamer, rapper, lire un texte, une poésie, un article pour se renforcer, prendre la parole en public, s’exprimer et écouter !

    Infos : 085/21 46 52 - antenne-huy@viefeminine.be

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Expo photo « Les unes et les autres »,
    04 > 10 mars, dans les commerces hutois,
    Égalité & solidarité au féminin.

    Gratuit. Cette expo propose des portraits de femmes de Huy et des environs dans leur quotidien.

    Infos : Francine Rorive, 0474 /34.36.77 et Véronique Bawin, 0471/25 94 07.

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Conférence de Pierre Outteryck
    05 mars à 19 h 30, Musée communal,
    salle Le Nouvel Essor.

    Gratuit. Pierre Outteryck parle du mouvement ouvrier. Découvrez le parcours de Martha Desrumaux, syndicaliste, résistante, militante féministe du mouvement ouvrier.

    Infos : 085/23 24 35 - musee@huy.be

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Pages de B.D. géantes
    06 mars, place Verte, La Mézon.

    Gratuit. Les jeunes de l’atelier Labo Dessin de La Mézon proposent de grandes pages de bande dessinée sur l’importance des femmes au quotidien.

    Infos : 085/21 16 30.

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Danse hip-hop
    06 mars 18h30 et 08 mars 18h30, place Verte, La Mézon.

    Gratuit. Prestations de danse de l’atelier danse hip-hop de La Mézon.

    Infos : 085/21 16 30.

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Expo de Roine Jansson
    06 au 22 mars, de 14h à 17h, du mardi au dimanche, Musée communal, salle Le Nouvel Essor.
    Vernissage le 05 mars à 18h.

    Gratuit. Les oeuvres de l’artiste suédois montrent la vie d’un laminoir et la souffrance des hommes et des femmes.

    Infos : 085/23 24 35 - musee@huy.be

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Expo collective Priser-Repriser
    07 au 29 mars, Espace Place Verte.
    Vernissage le 06 mars à 18h30,

    Gratuit. Accessible samedis et dimanches de 14h à 18h et sur R.-V. Priser-repriser, ces mots tissent la trame des créations exposées.

    Infos : 085/21 78 21 - culture@huy.be

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Expo « Qu’est-ce que le bonheur pour toi ? »
    07 au 13 mars, heures de bureaux, hôtel de ville,
    1er étage, Dora dorës.

    Gratuit. Les 7 et 8 mars de 12h à 18h. Du 9 au 13 mars, de 8h à 12h30 et de 14h à 16h. Photos de femmes d'horizons différents partageant des moments de bonheur.

    Infos : paoguillen@gmail.com

    Lire la suite ci-dessous

    Lire la suite

  • Pourquoi 29 jours en février? (année bissextile)

    Capture d’écran 2020-02-28 à 14.20.36.png

    Une année bissextile (ou un an bissextil) est une année comportant 366 jours au lieu de 365 jours pour une année régulière. Le jour supplémentaire, le , est placé après le dernier jour de ce mois qui compte habituellement 28 jours dans le calendrier grégorien. Sauf cas particuliers précisés ci-après, les années sont bissextiles tous les quatre ans. Seront par exemple des années bissextiles : 2020, 2024, 2028.

    Ce genre d'année existe pour compenser la différence de temps entre l'année calendaire (365 jours) et l'année solaire, c'est à dire le temps pris par la Terre pour effectuer une révolution complète autour du Soleil, qui est 365,2422 jours. Un jour surnuméraire est donc ajouté régulièrement pour que la moyenne de la durée des années calendaires soit la plus proche possible de l'année solaire. Sans cette correction, la date des saisons se décalerait progressivement dans le calendrier.

    La règle actuelle
    Depuis l'ajustement du calendrier grégorien, l'année n’est bissextile (elle aura 366 jours) que dans l’un des deux cas suivants :

    1. si l'année est divisible par 4 et non divisible par 100 ;
    2. si l'année est divisible par 400.

    Dans un autre cas, l'année n'est pas bissextile : elle a la durée habituelle de 365 jours.
    (« divisible » signifie que la division donne un nombre entier, sans reste).
    Ainsi, 2020 est bissextile. L'an 2008 était bissextil suivant la première règle (divisible par 4 et non divisible par 100). L'an 1900 n'était pas bissextil car divisible par 4, mais aussi par 100 (première règle non respectée) et non divisible par 400 (seconde règle non respectée). L'an 2000 était bissextil car divisible par 400.

    D’où vient le terme bissextile ?
    Le mot bissextile vient du latin bisextus qui signifie littéralement "deux fois le sixième". C’est Jules César, sur les conseils Sosigène d'Alexandrie, un astronome de la Grèce antique, qui a créé un "sixième jour bis" (d'où découle le mot année "bissextile") en février pour "rattraper" notre retard de 0,25 jour annuel.
    D'après Wikipédia

  • Les élèves de Ste-Reine Tinlot avec les Nandrinois pour assister au témoignage d'un rescapé de la Shoah

    Capture d’écran 2020-02-25 à 18.49.29.png

    Moment intense, riche en émotions, devoir de mémoire ... pour nos élèves de P5/P6 qui ont assisté au témoignage de Simon Gronowski, rescapé juif de la seconde guerre mondiale. (Hélène Huyts page Facebook)

    Installés au fond de leur siège, plus de 160 élèves de Nandrin écoutent le récit de Simon Groweski, rescapé de Shoah.
    « J’avais votre âge quand j’ai vécu les événements que je vais vous raconter », annonce l’homme. « J’ai le devoir de vous expliquer les crimes qui ont été commis pendant la seconde guerre mondiale par les nazis. Ils ont tué des millions de gens. Vous devez connaître le passé de notre pays. » En entendant ces mots, des enfants écarquillent les yeux : certains ignoraient cette part de l’histoire.

    « Le 6 mars 1943, j’étais à table. Ma sœur m’avait préparé une tartine de confiture. Soudain, nous avons entendu quelqu’un sonner avec insistance à la porte. Des hommes sont rentrés et nous ont crié « Gestapo, papiers ». Ma mère s’est levée, toute blanche. Elle a tendu les papiers. Nous avions été dénoncés. Je n’ai jamais su par qui… »
    Jetés dans des cachots, puis dans une caserne avec d’autres familles, les Groweski passent leurs journées à attendre qu’on leur explique pourquoi ils sont enfermés.
    Un jour, des nazis viennent les chercher en leur annonçant qu’ils partent travailler. « Nous avons embarqué dans un train à bestiaux. Il n’y avait pas de sièges, juste un peu de paille par terre. La porte s’est refermée sur nous dans un grand bruit métallique. La lumière du jour n’arrivait à passer que par deux petites ouvertures. Personne ne pouvait imaginer que nous partions mourir. »
    Pendant le trajet, des personnes réussissent à ouvrir les portes depuis l’intérieur. Aidé de sa maman, Simon Groweski parvient à sauter hors du train et s’échapper. « Ma mère n’a pas eu cette chance. Si j’avais su qu’elle ne sauterait pas, je ne pense pas que je serais parti sans elle », confesse l’homme ému.
    Durant plus d’une heure, il raconte son histoire. Les enfants l’écoutent, dans un silence religieux. « Hitler a tué ma mère et ma sœur dans une chambre à gaz à Auschwitz. Mon père était hospitalisé donc il n’a pas été déporté. À la libération, quand on a découvert les montagnes de cadavres, les fours crématoires, les chambres à gaz… mon père a compris que ma mère et sa sœur ne reviendraient pas. Il est mort quelques mois plus tard. Attristé, il ajoute : « Mes parents étaient des braves gens, je vous le jure. Ils n’ont jamais mérité pareil malheur. Ils sont morts pour être nés juifs. »
    Lire la suite de l'article de F.S., et la réactions des élèves dans La Meuse H-W

  • Liberté individuelle et mobilité responsable. Incompatible ? Bar à débat, lundi 17 février

    La question de la mobilité est prégnante, en particulier en zone rurale.  Une mobilité responsable est-elle incompatible avec l’usage de la liberté individuelle?   Quelles sont les notions qui se cachent derrière ces termes?  Quels sont nos présupposés, nos croyances, et quel écho cela fait-il avec les données disponibles?
    Venez en discuter avec nous le temps d’une soirée !
    Cela
    se passe à l'Atelier(s) de Clavier, le 17/02/2020 à 20h

    MOB-Transportresponsable Site Web.jpg

  • 14 février 2020, Joyeuse Saint-Valentin

    Le jour de la Saint-Valentin, le 14 février, est considéré dans de nombreux pays comme la fête des amoureux. Les couples en profitent pour échanger des mots doux et des cadeaux comme preuves d’amour.

    3056339752.jpgÀ l’origine une coutume païenne, cette fête a finalement été assimilée par l'Église catholique romaine par la désignation de saint Valentin comme saint patron des amoureux. 
Le jour de la Saint-Valentin n’aurait pas été associé avec l’amour romantique avant le haut Moyen Âge mais avec l'amour physique. La fête est maintenant associée plus étroitement à l’échange mutuel de « billets doux » ou de valentins illustrés de symboles.


    Capture d’écran 2014-02-11 à 17.45.00.jpegFêtes de la fertilité du mois de février

    Dans la Rome antique, le 15 février étaient fêtées les Lupercales ou festival de Lupercus, le dieu de la fécondité. Le jour de la Saint-Valentin a longtemps été célébré comme étant la fête des célibataires et non des couples. 
Le jour de la fête, les jeunes filles célibataires se dispersaient aux alentours de leur village et se cachaient en attendant que les jeunes garçons célibataires les trouvent (définition des Lupercales). À l’issue de ce cache-cache géant, les couples formés étaient amenés à se marier dans l’année. Ceci permettait de développer la démographie et stimuler l’expansion des villages.


    Époque médiévale.
    
La première mention du jour de la Saint-Valentin avec une connotation amoureuse remonte au XIVe siècle en Angleterre, où l’on croyait que le 14 février était le jour où les oiseaux s'appariaient. Il était courant durant cette période que les amoureux échangent des billets et s’appellent chacun leur Valentin. Il est probable que nombre de légendes sur la Saint-Valentin ont été inventées pendant cette période. D'après Wikipédia.


    Quoiqu'il en soit, 
 "Joyeuse St Valentin" et n'oubliez pas de de fêter qui de droit ! 

  • Nous sommes à la Chandeleur...

    Capture d’écran 2013-02-01 à 12.18.52.jpeg

    Le jour des crêpes
    Aujourd’hui, on connaît surtout la Chandeleur en tant que jour des crêpes. On raconte que c’est ce même pape Gélase Ier qui faisait distribuer des crêpes aux pèlerins qui arrivaient à Rome. On dit aussi que les crêpes, par leur forme ronde et dorée, rappellent le disque solaire, évoquant le retour du printemps après l’hiver sombre et froid.
    Dicton populaire et chanson populaire: "La veille de la Chandeleur, l'hiver prend fin ou prend vigueur".
    Tradition
    Il existe encore de nos jours toute une symbolique liée à la confection des crêpes. On fait ainsi parfois sauter les crêpes de la main droite en tenant une pièce d'or, (par exemple un Louis d’or) ou à défaut une monnaie, et ce dans la main gauche afin de connaître la prospérité pendant toute l’année, il s'agit de faire en sorte que la crêpe atterrisse correctement dans la poêle.

    Capture d’écran 2013-02-01 à 12.42.28.jpegOn dit aussi que la première crêpe confectionnée doit être gardée dans une armoire et qu’ainsi les prochaines récoltes seront abondantes. Il est parfois précisé qu'il s'agit du sommet d'une armoire et que la crêpe est alors réputée ne pas moisir et éloigner la misère et le dénuement. À l'occasion de la Chandeleur, toutes les bougies de la maison devraient être allumées. La tradition demande aussi de ne ranger la crèche de Noël qu'à partir de la Chandeleur, qui constitue la dernière fête du cycle de Noël.

    Origine de la fête

    175px-Bear_Alaska_(2).jpgLongtemps en Europe, l’ours fut l’objet d’un culte qui s’étendit de l’Antiquité jusqu’au cœur du Moyen Âge. Les peuples germains, scandinaves, et dans une moindre mesure celtes, célébraient la sortie d’hibernation de l’ours vers la fin du mois de janvier ou le tout début du mois de février. Mais la date faisant l’objet des plus importantes célébrations était le 24 janvier dans la majeure partie de l’Europe. Il s’agissait du moment où l’ours sortait de sa tanière pour voir si le temps était clément. Cette fête était caractérisée par des déguisements ou travestissements en ours, et des simulacres de viols ou d’enlèvements de jeunes filles.
    L’Église catholique chercha pendant longtemps à éradiquer ce culte païen. Pour ce faire, elle institua la Fête de la Présentation de Jésus au Temple qui est célébrée le 2 février et qui correspond à la Fête de la Purification de la Vierge Marie. Cependant, les célébrations de l’ours et du retour de la lumière continuaient lors de feux de joie et autres processions de flambeaux. Le pape Gélase Ier institua donc au Ve siècle la fête des chandelles.


    220px-DogGroundHog-small.jpgDu XIIe au XVIIIe siècle, la chandeleur fut appelée « chandelours » dans de nombreuses régions françaises où le souvenir du culte de l'ours était encore très présent. (Source Wikipédia)

    Aux Etats-Unis et au Canada...
    La célébration de la Chandeleur a été remplacée par le jour de la marmotte !!!

    Quoi qu'il en soit, bonne Chandeleur à chacun et bon appétit !

  • 3.000 arbres à planter à Seny ce dimanche. Rejoignez-nous ! Les infos pratiques (2/4)

    Capture d’écran 2020-01-28 à 19.53.47.png

    Le reboisement organisé à Tinlot ce dimanche 2 février permettra de planter 3000 arbres en l'espace d'une journée sur le site de Seny, Route de Terwagne. Un tel exploit ne se fera pas sans l'aide de bénévoles motivés. (voir l'article précédent sur ce blog 1/4)

    Déjà 300 inscriptions !
    Ce mercredi environ 300 personnes se sont manifestées. les inscriptions sont limitées à 400 pour des questions d'organisation. Les deux sites en Flandre affichent déjà complet.
    L'inscription est gratuite et se fait via le site web luminus.be/forestin-1day ou à la Commune de Tinlot. La personne de contact est Christelle Collaers (085/.830.935) – christelle.collaers@tinlot.be.

    Que faut-il emporter ?
    Des bottes et des gants et vêtements de circonstance.
    L'outillage est prévu sur place ainsi que la restauration, l'information et les animations (chapiteaux sur le site)

    Météo
    On espère un temps le moins mauvais possible ! Seule la neige ou des conditions extrêmes empêcheront la plantation. La pluie n'est pas un obstacle.

    Réponses aux questions posées par les Tinlotois.
    Les questions posées et adressées à la Commune ont été relayées auprès des partenaires de cette opération. Les réponses nous ont été transmises aujourd'hui, elles seront publiées dans l'article qui paraitra demain. (3/4)

    Mobilité et accès au site
    Les arrêtés de police prévoient la fermeture de la route de Terwagne, à partir du croisement avec le Chemin de remembrement n°9 jusqu'à Terwagne. A partir de Seny, la route vers Terwagne sera mise à sens unique pour permettre le stationnement et éviter de faire demi-tour.
    N'hésitez pas à marcher un peu ou à utiliser votre vélo!

    IMG_6250 copie.jpeg

    Capture d’écran 2020-01-07 à 13.35.39.png

    D'autres infos complémentaires sur:
    https://www.luminus.be/fr/corporate/activites/forest-in-1-day/
    http://www.sylvanova.eu/
    http://www.faune-biotopes.be/
    http://www.bosgroepen.be/

    Toute boite.jpg

    A suivre

  • Le 3ème lundi de janvier (demain), le jour le plus déprimant de l'année ?

    Le Blue Monday, blues du lundi ou Lundi blues est le nom donné au jour le plus déprimant de l'année. Dans l'hémisphère nord, il correspondrait au lundi de la dernière semaine complète de janvier. L'expression fait parfois plus généralement référence aux variations hebdomadaires de l'humeur et à l'idée que le lundi est le jour le plus triste de la semaine. (D'après wikipédia)

    capture ecran 2015-01-19 à 20.08.16.jpg

    La tradition du «Blue Monday» remonte à 2005 quand un psychologue britannique, Cliff Arnall, a calculé selon certains critères que la journée la plus déprimante de l’année était le lundi de la troisième semaine de janvier.
    Pourquoi? Parce qu’on est le troisième lundi après les fêtes, que la météo est toujours maussade, que le salaire du mois n’est pas encore tombé sur le compte que tout le monde a horreur du lundi… Bref de bonnes raisons pour décréter que nous sommes un lundi de « Blue monday».
    Étrangement l’étude «scientifique» du professeur en question avait été commandée par un tour-opérateur dont l’intérêt était que les gens se complaisent dans leurs problèmes pour ensuite les inciter à changer d’air en réservant un voyage. Ainsi le psychologue conseillait ses patients par ce petit message: «Partez en vacances»…
    Plus sérieusement la science n’a jusqu’à présent rien trouvé pour certifier l’existence de ce «Blue Monday». Les dépressions dépendent de différentes raisons. Certes des études démontrent qu’il y a plus de dépressions en hiver qu’en été, en automne ou en hiver sans plus. (Sudpresse)

    Comment éviter la déprime?
    En marchant dimanche à Ramelot !

    capture ecran 2019-01-20 à 23.38.54.jpg

    Pas de Blue Monday pour les marcheurs de la marche ADEPS à Ramelot de dimanche !
    Ils auront fait le plein d'oxygène et de luminosité !

    Cette année 2020 le lundi 20 janvier sera un jour plein de lumière avec un temps bien sec et froid ! Voilà de quoi nous aider contre la déprime! (Article à suivre)

  • Dimanche 5 janvier 2018: fête de l'Epiphanie et la "galette des Rois"

    France_Galette_des_Rois_2.jpgLa fête de l’Épiphanie tombe cette année le lundi 6 janvier 2020.
    De nombreuses familles profiteront de ce dernier week-end de vacances pour déguster "la galette des Rois". Quelques explications.

    L'Épiphanie désigne aujourd'hui une fête chrétienne qui célèbre la venue du Messie dans le monde et recevant la visite des Rois mages.
    Elle a lieu le 6 janvier. En France et en Belgique, puisque ce jour n'est pas férié, elle est célébrée le premier dimanche de Janvier sauf si celui-ci est le 1er janvier. Cette année, ce sera donc le 5 janvier.
    À l'origine et jusqu'à la fin du 4e siècle, L'Épiphanie est la grande et unique fête chrétienne de la « manifestation du Christ dans le monde ». Depuis l'introduction d'une fête de Noël le 25 décembre, l'Épiphanie a pris une autre signification selon les cultures.
    Depuis le 19e siècle, on l'appelle aussi le Jour des Rois en référence directe à la venue et à l'adoration des Rois mages.
    Dans la tradition populaire: "tirer les Rois"
    La tradition veut que l'Épiphanie soit l'occasion de « tirer les rois » : une figurine est cachée dans une pâtisserie et la personne qui obtient cette fève devient le roi de la journée.
    Cette pratique trouverait son origine dans les Saturnales de la Rome antique. Pendant ces fêtes païennes célébrées début janvier, les rôles étaient inversés entre les maîtres et les esclaves qui devenaient les «rois d'un jour».
    Ce n'est que vers 1875 que les figurines en porcelaine remplacent les fèves. Les Romains pratiquent déjà l'usage d'une fève dissimulée dans un gâteau pour désigner le roi. Il existait également chez les Romains, une tradition selon laquelle le plus jeune enfant de la famille se glisse sous la table et désigne la part revenant à chaque convive. (D'après Wikipédia)

  • Belgique. Les 10 jours fériés en 2020

    Capture d’écran 2020-01-03 à 20.08.06.png

    Mercredi 1er janvier 2020 : Jour de l’An
    Lundi 13 avril 2020 : lundi de Pâques
    Vendredi 1er mai 2020 : Fête du travail
    Jeudi 21 mai 2020 : Ascension
    Lundi 1er juin 2020 : lundi de la Pentecôte
    Mardi 21 juillet 2020 : Fête nationale belge
    Samedi 15 août 2020 : Assomption
    Dimanche 1er novembre 2020 : Toussaint
    Mercredi 11 novembre 2020 : Armistice
    Vendredi 25 décembre 2020 : Noël
    Les jours fériés qui tombent le week-end peuvent évidemment être récupérés par les travailleurs.

  • Journées mondiales. Samedi 4 janvier, journée mondiale du Braille

    Samedi 4 janvier est la journée mondiale du Braille
    Braille.jpgBraille, qui n'est pas né aveugle mais qu'il l'est devenu très jeune suite à un accident, améliore un système d'écriture déjà mis à place par Charles Barbier appelé sono-graphie. Le système de Barbier se basait uniquement sur les sons, ne prenant pas en compte l'orthographe, la ponctuation, les signes mathématiques... Insatisfait, Braille met en place son propre code alphabétique construit uniquement à partir de 2 rangées de 3 points, permettant 64 combinaisons comprenant l'alphabet, les accents, la ponctuation, les caractères musicaux... Source: Journée mondiale

    L'Organisation Mondiale de la Santé considère qu'environ une personne sur mille est aveugle et une personne sur cent est malvoyante. Aujourd’hui, environ 15 % des personnes aveugles utilisent le braille dans leur vie quotidienne. Il est pratiqué dans 142 pays et dans 133 langues différentes.
    Ce 4 janvier, la communauté internationale célèbre la Journée Mondiale du Braille, ce système d’écriture tactile en 6 points inventé par Louis Braille il y a près de 200 ans. Depuis un siècle, l’asbl « La Lumière » centenaire plaide pour que le braille soit enseigné et encouragé au profit de l’autonomie des personnes aveugles et malvoyantes (La Meuse)

    Capture d’écran 2020-01-03 à 19.14.25.pngLes journées mondiales en janvier 2020

  • Traditions. Des bisous sous le gui au Nouvel An!

    1024px-200501_Gui_II.JPG

    Du temps des Gaulois, les druides allaient en forêt pour couper le gui sacré, le sixième jour de l'année celtique. Buisson toujours vert sur un arbre apparemment mort en hiver, il symbolisait la vie perpétuelle. Plante sacrée, les druides lui attribuaient des vertus médicinales et même miraculeuses. Le gui était un talisman qui chassait les mauvais esprits, purifiait les âmes, guérissait les corps, neutralisait les poisons, assurait la fécondité des troupeaux, permettait même de voir les fantômes et de les faire parler.
    Les Gaulois le nommaient « celui qui guérit tout ».
    C'était le gui cueilli sur le chêne — chose rare — qui était recherché. Le chêne était l'arbre du soleil qui symbolisait la force et la puissance. Le gui était l'arbuste de la lune. On le cueillait dans une grande cérémonie religieuse, le sixième jour de la lune avec une faucille d'or.

    En Europe du Nord (y compris en France), il est d'usage de s'embrasser sous une branche de gui et de choisir une baie de la gerbe, symbole de prospérité et de longue vie au moment des fêtes de Noël et du jour de l'an (à minuit précisément), la gerbe de gui étant accrochée au plafond ou au-dessus de la porte d’entrée.
    Cette tradition du baiser fait partie de tout un rituel du mariage lors des fêtes grecques des Saturnales. La saison voulant que le gui abonde, on en cueillit dès le Moyen Âge pour l'offrir avec ce souhait : « Au gui l'an neuf », formule qui fut remplacée plus tard par « Bon an, mal an, Dieu soit céans » (soit dans la maison). En Angleterre au XVIIIe siècle, si une jeune femme célibataire acceptait un baiser alors qu'elle se trouvait sous la « kissing ball » (littéralement la « boule à baisers », boule de gui décorée et accrochée aux portes), elle était promise à un mariage dans l'année, comme pour les Saturnales.
    Au XIXe siècle on disait « Bonne et sainte année, le paradis à la fin de vos jours », expression modernisée au XXe siècle en « Bonne et heureuse année ».  Source Wikipédia

    Capture d’écran 2019-12-29 à 18.43.25.pngAlors, on s’embrasse ? (Vlan)

  • Le réveillon du Nouvel-An, les origines

    capture ecran 2015-12-30 à 20.56.18.jpgEn 46 avant notre ère, Jules César décide que le Jour de l’An, auparavant célébré en mars, serait fixé au 1er janvier. Les Romains dédient ce jour à Janus. Janvier doit également son nom à Janus qui se trouve être le Dieu des portes et des commencements : celui-ci avait deux faces, l’une tournée vers l’avant, l’autre vers l’arrière.
    Le réveillon de la Saint-Sylvestre ou le réveillon du Jour de l'an est une coutume qui consiste à fêter l'arrivée du nouvel an, en veillant jusqu'à minuit le soir du 31 décembre, dernier jour de l'année du calendrier grégorien.
    Dans la plupart des pays, contrairement au réveillon de Noël qui se fête en famille, celui du Jour de l'an se fête généralement avec des amis. Par contre, au Japon de même qu'en Russie et dans les autres anciennes républiques soviétiques, c'est l'inverse.
    (D'après Wikipédia)

  • Joyeuse fête de Noël 2019

    2243483144-1.jpeg

    Photo d'archive AL

    Noël est fêté dans la nuit du 24 au 25 décembre et le 25 toute la journée. En tant que fête chrétienne, elle commémore chaque année la naissance de Jésus de Nazareth.
    À l'origine, il existait à cette date des festivités païennes marquant le solstice d'hiver, symbole de la renaissance du soleil. La fête chrétienne a été positionnée à la même date dans le but de remplacer ces fêtes et, symboliquement, pour associer la naissance du Christ à la notion de lumière croissante. 

    La période entourant Noël est appelée « temps des fêtes » quand on y inclut les célébrations du Nouvel An.
    Depuis le milieu du XXe siècle, cette période perd son aspect religieux tout en maintenant vivante la tradition de la fête. Dans cet esprit, Noël prend une connotation folklorique, conservant le regroupement des cellules familiales autour d'un repas et l'échange de cadeaux autour du sapin traditionnel.

    La première crèche aurait été réalisée par François d'Assise en 1223 à Greccio, en Italie; ç'aurait été une crèche vivante, c'est-à-dire incarnée par de vraies personnes. Depuis le XVIIIe siècle, la tradition de la crèche s'est perpétuée dans tout le monde catholique et en a largement débordé au cours du XIXe siècle.
    En Provence, des personnages nouveaux ont été ajoutés : les santons. Ils figurent souvent les métiers traditionnels du XIXe siècle ou les scènes de la vie quotidienne de la région. Les rois mages Gaspard, Melchior et Balthazar, trois érudits de l'époque de Jésus, sont représentés en route vers cette même étable, mais leur arrivée n'est célébrée qu'à l'Épiphanie. Ils symbolisent l'universalité de l'événement qu'est la naissance de Jésus.


    DSC_1676.jpgPère Noël
    Chargé d'apporter des cadeaux, il est représenté comme un vieil homme pourvu d'une longue barbe blanche et d'une houppelande rouge. Cette image est accompagnée de tout un folklore : traîneau volant tiré par des rennes, lettres de demande de cadeaux à son intention, son sac rempli de jouets, etc.
    Personnage d'invention anglo-saxonne et protestante au XIXe siècle, de Charles Dickens notamment avec ses cinq Livres de Noël, dont la publication du premier, Un chant de Noël (A Christmas Carol, dans sa version originale), remonte à 1843.
    La première mention du « père Noël » en français est trouvée en 1855 sous la plume de George Sand. Une de ses premières représentations date de 1868, dessinée par Thomas Nast pour Harper's Weekly.
    À l'origine le personnage est habillé soit en vert soit en rouge, au gré de la fantaisie des illustrateurs
    S'il est inspiré du saint Nicolas chrétien, notamment par ses habits, il peut également être assimilé à Julenisse, un lutin scandinave qui avait la même fonction à la fête de la mi-hiver.


    3623412394.jpegLa Trêve de Noël est un terme utilisé pour décrire plusieurs et brefs cessez-le-feu non officiels qui ont eu lieu pendant le temps de Noël et le Réveillon de Noël entre les troupes allemandes, britanniques et françaises dans les tranchées lors de la Première Guerre mondiale, en particulier celles entre les troupes britanniques et allemandes stationnées le long du front de l'Ouest en 1914. En 1915, il y eut une trêve de Noël similaire entre les troupes allemandes et françaises. 

    (D'après Wikipédia)

  • Bonne fête de Saint-Nicolas à tous les enfants!

     

    capture ecran 2017-12-05 à 11.06.21.jpgLa Saint-Nicolas est une fête inspirée de Nicolas de Myre, appelé aussi Nicolas de Bari. Né à Patara au sud-ouest de l'actuelle Turquie (à l'époque Asie mineure) entre 250 et 270, il fut le successeur de son oncle, l'évêque de Myre. C'est une tradition vivace en Belgique, dans plusieurs pays européens et dans quelques régions françaises. Cette fête est célébrée le 6 décembre.
    Les traditions diffèrent selon les régions. Un trait commun à ces célébrations est la distribution de cadeaux ou friandises aux enfants, qui est parfois substituée par celle du Père Noël.
    Nicolas est le patron des bateliers et mariniers, et des navigateurs d'une manière générale. L'histoire des trois enfants sauvés dans le saloir peut être interprétée comme une allégorie de marins sauvés du naufrage, le bac symbolisant le bateau, et le sel la mer. Tout au long des voies navigables de France sont élevées des chapelles dédiées à saint Nicolas.

    Père Fouettard
    Dans certaines régions, Saint-Nicolas  est accompagné par le Père Fouettard (Zwarte Piet – Père Fouettard ou « Pierre le Noir » textuellement – en néerlandais. Hans Trapp en alsacien) vêtu d'un grand manteau noir avec un grand capuchon et de grosses bottes et portant parfois un fouet et un sac. Il n'a pas le beau rôle, puisqu'il menace de distribuer des coups de trique aux enfants qui n'ont pas été sages ou de les emporter dans son sac et il donne, parfois, du charbon, des pommes de terre et des oignons. Le Père Fouettard est également souvent représenté avec des cornes et une queue. (D'après Wikipédia)

    Depuis quelques années, surtout en Hollande et en Flandre, les pères fouettards avec la peau noire sont déconseillés, évités voire interdits pour éviter les amalgames à connotation raciste. Une charte a été signée dans ce sens par de nombreuses grandes surface en 2016. (AL. Photo St-Nicolas Fraiture Sport)

    DSC_6466.jpg
    Il n'y a pas d'âge pour fêter Saint Nicolas !
    (Photo d'archive)