Solidarité - Page 5

  • PCS Condroz. Boîtes à vivre à Tinlot. Dépôts à Seny le 26/11 et à Tinlot du 11 au 15/12

    BOITES A VIVRE TINLOT

    En cette fin d'année, vous pouvez faire plaisir à des personnes de notre région qui en ont besoin en préparant des vivres non périssables (des produits pour les fêtes par exemple) ou des produits d'hygiène dans une boite à chaussures.
    Vous pourrez déposer cette boite lors de la venue de Saint-Nicolas à la salle du Préau à Seny le 26/11 entre 16 et 18h ou à l'administration communale entre le 11 et le 15 décembre durant les heures d'ouverture.

    D'autres points de récoltes sont prévus pour les communes d'Anthisnes, Clavier, Modave, Nandrin et Ouffet.

    Merci de partager autour de vous!
     

    23519107_1960544830934065_44254523355113053.jpeg

  • 25 novembre, journée internationale pour l'élimination de la violence à l’égard des femmes

    Ce samedi 25 novembre 2017, manifestons dans les rues de Bruxelles contre les violences faites aux femmes !

    capture ecran 2017-11-17 à 12.06.58.jpg

    capture ecran 2017-11-17 à 12.23.41.jpgCes dernières semaines, les violences faites aux femmes ont fait la Une de l’actualité, provoquant une vague d’étonnement et d’indignation à travers l’opinion publique. L’assassinat de la jeune Louise Lavergne à Liège par son voisin violeur récidiviste a pointé de graves dysfonctionnements des services de police et de la justice. Les hashtags #metoo ou #balancetonporc ont levé le voile sur l’ampleur des violences sexuelles que subissent les femmes du monde entier. Pourtant, il ne s’agit là que de parties émergées de l’immense iceberg que dénoncent depuis des années les associations féministes : les violences faites aux femmes parce qu’elles sont femmes sont encore et toujours une réalité prégnante en Belgique en 2017 !

    Ainsi, depuis le début de l’année 2017, les violences machistes ont tué au moins 38 femmes dans notre pays ! Cela ne peut plus durer !

    En écho et en solidarité avec les mobilisations massives prévues dans de nombreux pays ce jour-là, nous voulons susciter un changement de mentalités et de pratiques indispensables pour garantir la sécurité, l’intégrité et l’autonomie de toutes les femmes. Il s’agit d’une responsabilité collective de l’ensemble de la société !

    La manifestation démarrera le samedi 25 novembre, à 14h, à la gare du nord de Bruxelles. Un gigantesque « Fil rouge des violences » parcourra de bout en bout le cortège, symbolisant à la fois le caractère continu, multiforme et récurrent de ces violences à travers la vie de toutes les femmes ainsi que la solidarité et la vigilance collective que nous y opposons.

    Nous vous invitons chaleureusement à

    - relayer l’appel à la manifestation dans vos médias dès maintenant
    - venir sur place couvrir l’événement le samedi 25 novembre à la gare du nord à Bruxelles

    capture ecran 2017-11-17 à 12.19.59.jpg

    http://stopfeminicide.blogspot.be/2017/07/save-date_27.html

    Les violences faites aux femmes, sont une responsabilité collective !
    Nous voulons:
    - Des statistiques genrées pour des politiques de prévention adéquates
    - Des efforts budgétaires pour la protection, l’accueil et le suivi des victimes, pour la réparation des préjudices subis
    - Renforcer et multiplier les services proposés aux victimes
    - Reconnaitre, soutenir et pérenniser les actions des associations qui luttent contre les violences et pour l’autonomie 
      des femmes
    - Une formation systématique et continue des professionnel-le-s concerné-e-s (police, justice, hôpitaux, assistants sociaux…)

    En Belgique aussi, rejoignons le mouvement qui grossit de par le monde en participant ce 25 novembre 2017 à la manifestation nationale féministe contre les violences faites aux femmes!

    Mirabal rassemble une soixantaine d’organisations signataires de l’appel à cette manifestation autour d’objectifs communs. Appel et liste de signataires disponibles sur Facebook.com/mirabal.belgium

  • Petits déjeuners Oxfam 2017, c'est parti pour la saison 2017 dès ce week-end

    capture ecran 2017-11-13 à 09.56.05.jpg

    Voir la liste des petits déjeuners sur le site Oxfam.be

    ProspectusA5Oxfam2017.jpg

  • L'assurance autonomie: une grande majorité de Wallons payeront 50€ par an

    L’assurance autonomie, cette cotisation de 50 euros par an que la toute grande majorité des résidents de Wallonie de 26 ans et plus devront verser pour aider les personnes en perte d’autonomie, a été confirmée par le gouvernement wallon.

    Le dispositif avait été annoncé par le gouvernement précédent (PS-cdH) pour entrer en vigueur dès cette année, mais il avait buté sur la complexité du système et son caractère forfaitaire. «Tout sera mis en œuvre pour que l’ensemble du dispositif règlementaire soit approuvé par le parlement de Wallonie et le gouvernement wallon pour le 1er janvier 2019 au plus tard», selon la note du nouveau gouvernement MR-cdH.

    capture ecran 2017-11-04 à 14.04.40.jpgUne telle assurance existe déjà en Communauté flamande ("zorgverzekering") depuis plusieurs années. En Wallonie, elle sera constituée de deux branches.

    La première porte sur l’intervention au domicile: le patient en perte d’autonomie, quel que soit son âge, disposera d’un nombre d’heures de prestations d’aide-ménagère sociale, d’aide familiale ou de garde à domicile, sur base de son niveau de dépendance. Il aura un «compte assurance autonomie» ouvert auprès de l’organisme assureur.

    La seconde, pour les plus de 65 ans en perte d’autonomie, ouvre un droit à une allocation forfaitaire, quel que soit le lieu de résidence (domicile, maisons de repos, maisons de repos et de soins, ou institutions pour personnes porteuses d’un handicap). Cette «allocation forfaitaire Autonomie» (AFA) sera aussi conditionnée aux revenus et permettra de soulager les personnes âgées en perte d’autonomie qui bénéficient de revenus limités. Un montant financier leur sera libéré afin de les aider à prendre en charge les frais en maison de repos ou de maintien au domicile. L’AFA correspond actuellement à l’APA (allocation pour l’aide aux personnes âgées). Lire la suite sur http://www.sudinfo.be

  • Venez découvrir les nouveaux billets du Val'heureux, Huy-Hesbaye-Condroz, notre monnaie citoyenne

    Venez découvrir les nouveaux billets de monnaie locale "le Val'heureux" ce samedi 21 octobre de 11h à 13h sur la Grand-Place de Huy.
    Animations, concours, dégustation de la praline la Val'heureuse et de la nouvelle bière du même nom !

    Flyer HHC 21-10(1).jpg

  • Le point sur la grève et les perturbations dans les services publics ce mardi 10 octobre

    Pourquoi la grève des affiliés à la FGTB?
    Ce mardi, le Premier ministre Charles Michel prononce sont à la Chambre son discours de politique générale. Dans la rue,la CGSP dénoncera la politique du gouvernement fédéral, accusé de mettre à mal les services publics.
    Le syndicat socialiste s’est mobilisé sans le soutien de ses homologues chrétiens (CSC) et libéraux (CGSLB).

    capture ecran 2017-10-10 à 09.47.31.jpgLe point sur les secteurs qui se croiseront les bras.
    >Chemins de fer. La CGSP Cheminots qui en profite pour dénoncer également le projet de service minimum du ministre Bellot entre en grève ce lundi à partir de 22h.
    Même si la CSC-Transcom et le SLFP Cheminots n’embrayent pas, de nombreux trains risquent de ne pas circuler normalement.
    >Bus et métros. Des annulations et des retards sont également à prévoir dans les transports en commun wallons. À Bruxelles, la Stib a averti de la possibilité qu’aucun métro ne circule sur la ligne 6 desservant le stade Roi Baudouin, où se tiendra mardi soir le match de football Belgique-Chypre.
    >Forces de l’ordre et administrations.
    La grève touchera également les administrations locales, zones de police et de secours, prisons, et certains organismes d’intérêt public (OIP) ainsi que les administrations régionales. Même topo en Flandre, où l’ACOD, le pendant flamand de la CGSP, a appelé les fonctionnaires fédéraux et flamands à faire grève durant 24 heures.
    >Enseignement.
    La grève devrait être bien suivie dans le réseau officiel. Tous les niveaux sont concernés et la présence de piquets de grève à l’entrée de certaines écoles est probable. Des perturbations ne sont pas non plus à exclure dans le libre même si elles seront nettement moindres que dans l’officiel, la CGSP étant minoritaire dans ce réseau.
    >bPost.
    La distribution du courrier et des paquets sera aléatoire. L’ampleur des problèmes variera en fonction des régions. Mais la distribution des journaux, elle, devrait être assurée normalement, indique la poste.
    >Chaînes de télévision.
    La RTBF et la VRT feront grève.
    >Secteur privé.
    Par ailleurs, la grève de mardi débordera du strict cadre des services publics puisque les métallurgistes FGTB du Brabant (Brabant wallon et Bruxelles) se sont joints à la grève de 24 heures. Un appel qui concerne «au moins 40.000 travailleurs», selon le syndicat, et qui devrait avoir un impact sur des entreprises importantes du secteur comme Audi Brussels, la Sab-ca, Schneider Electric… (La Meuse du 9 octobre)

    Et à Tinlot ?

    La région liégeoise risque d’être encore plus touchée puisque la régionale FGTB Liège-Huy-Waremme a appelé à la grève dans le privé!

    Il faudra donc être attentif ce mardi matin notamment pour les bus des TEC qui sera très fortement perturbé durant toute la journée.
    Le blocage des dépôts étant possible, des suppressions de services et/ou de très importants retards sont à prévoir. Une paralysie du réseau n’est pas à exclure.
    Le TEC Liège-Verviers invite sa clientèle à prendre ses dispositions pour tout déplacement prévu et à se tenir informée via la presse ou sur son site internet, via sa page spéciale
    https://www.infotec.be/
    Nous vous tiendrons informés des éléments en notre possession mardi matin.

  • Accueillir un enfant de Tchernobyl

    Un mois de partage = un mois de santé.

    capture ecran 2017-10-03 à 17.52.03.jpg2018, 32 années après la catastrophe de Tchernobyl, la santé des enfants biélorusses est toujours mise en danger par une pollution sournoise qui mine le sol des régions contaminées.

    Au cours des 10 dernières années, nous avons fait contrôler le taux de caesium 137 qui s’accumule dans leur organisme. Ce contrôle s’effectue à l’Institut Belrad à Minsk au départ de l’enfant et à son retour (voir les résultats sur notre site : http://www.aset.be/pourquoi-accueillir-un-enfant-victime-de-tchernobyl

    Les résultats prouvent à suffisance que : un séjour de quatre semaines dans notre région permet à l’enfant de reconstituer son système immunitaire gravement affaibli par les conséquences de la catastrophe de Tchernobyl.

    Sans titre.png

    Ci-dessus, les enfants du 1er car de juillet 2017.

    Chaque maman biélorusse espère que son enfant pourra profiter de l’amélioration de son état de santé. Faites partie de nos familles d’accueil. Une période de quatre semaines de vie à partager soit en juillet, soit en août demande peu de dépenses.

    En 2018, pour la 28ème fois, notre association accueillera des enfants biélorusses en Belgique. N’hésitez pas, notre association « ASET : Accueil – Santé – Enfants de Tchernobyl », située à Herve en Province de Liège, est à votre disposition pour vous fournir un maximum de renseignements. Nous nous ferons un plaisir de vous rencontrer.

    Josine Deru au 087/46.89.93 ou 0476/48.42.00

    Colette Claus au 0494/71 75 09

    Léona Boverie : 0479/78.12.22

    Par e-mail : aset@skynet.be

    En visitant notre site Internet : http://www.aset.be

  • Balade Moto au profit de l'Asbl "Do Mi Si La Do Ré"

    L' Asbl "Do Mi Si La Do Ré", est bien connue chez nous puisqu'elle a fait l'objet de nombreuses organisations destinées à soutenir leur projet (Asbl "Pour Eux, Brocante de Fraiture voir l'article).
    Voici une nouvelle activité à leur profit ce 1er octobre:

    balade_moto_1_octobre_2017.pub.jpg

  • Invitation à la projection d'un film sur la co-dépendance, le 23 septembre à Poulseur

    La co-dépendance ou parfois aussi appelée co-alcoolisme, c'est un ensemble de comportements que peuvent manifester les proches d'une personne alcoolo-dépendante, soit conjoint(e), soit collègue de travail, ou encore parent ou connaissance. (NDLR tout en sachant que la co-dépendance s'adresse également aux personnes vivant avec une personne addict aux médicaments, à la drogue ...)

    En général, la personne co-dépendante sera animée d'un désir plus ou moins intense de vouloir aider la personne dépendante sans tenir compte de ses propres limites, de sa propre vie et sans réaliser qu'elle est impuissante à changer le comportement addictif de l'autre.
    Souvent la personne co-dépendante, pleine de bonnes intentions, par amour dans le cas des conjoint(e)s ou des parents, assume tout à la place de l'autre. Elle lui évite ainsi d'être confronté aux conséquences de sa consommation et, sans le vouloir, elle le déresponsabilise. Il s'agit en fait d'une adaptation progressive et inconsciente au dysfonctionnement de l’autre (suite sur:http://www.appel-arlon.net/codependance.html)

    capture ecran 2017-09-08 à 17.25.54.jpg

  • Opéra. Avant-Première de Manon Lescaut au profit de l'ASBL "Enfants d'un Même Père" (Seny)

    IMG_1330.jpgIMG_1332.jpg

  • Ramelot. Balade Estivale au Profit D'ADPM, le dimanche 27 août

    Issue du programme « Parrainages Mondiaux » de Dominique Pire, Prix Nobel de la Paix 1958, Action Développement Parrainages Mondiaux (ADPM) est une association pluraliste qui défend les droits des enfants réfugiés, déplacés ou victimes de conflits.

    capture ecran 2017-08-17 à 18.52.11.jpgElle axe son action sur leur éducation et leur formation professionnelle, afin de leur offrir des perspectives d’avenir, là où ils se trouvent et leur éviter un exil encore plus pénible.

    ADPM forme chaque année 450 jeunes filles et garçons à une profession qualifiante (programme de parrainages projets) et scolarise 200 enfants et adolescents (programme de parrainages scolaires individuels). Nos partenaires, des organisations locales, encadrent les bénéficiaires au quotidien. En 2017, ADPM est ainsi présente au Burundi, au Rwanda et au Liban (camps de réfugiés palestiniens et réfugiés syriens).

    Vous voulez agir concrètement ?

    Faites un don à ADPM (exonération fiscale pour les versements de plus de 40 euros sur l’année). IBAN : BE97 0001 8192 8449         BIC : BPOTBEB1

    Participez à notre balade estivale, le 27 août prochain, à RAMELOT, salle Le Tilleul, rue du Village, 4.   Distances 5 et 10 kms – départ accompagné 14h00 – Inscriptions 2 € sur place- Barbecue dès 18h : 2 viandes et leurs accompagnements Adulte : 14 € / enfant – 10 ans : 8 €   Réservations barbecue : info@adpm.be

    Action Développement - Parrainages Mondiaux – Rue du marché,33 – 4500 HUY
    Tél : 085/ 61 35 20 Email : info@adpm.be   Site : www.adpm.be
    Nouvelle adresse dès le 20 juin : rue Jean d’Outremeuse, 93/1 – 4020 Liège

    image001.png

    Transmis par Christophe Philippe (n'oubliez pas de réserver pour le repas!)

  • Tinlot, "Eté solidaire 2017"

    IMG_4862.JPG

    Damien, Alexandre, Lucie, Martin, Caroline et  Lauriane

    Après les 2 semaines d’échanges, de rencontres et de coups de main efficaces, la dernière matinée de l’Eté Solidaire était consacrée à l’organisation et aux préparatifs de la réception des aînés.
    Encadrés par Tiziana (PCS Condroz), les 6 jeunes ont tout prévu : des courses au rangement final en passant par la mise de table, la vaisselle, les animations et surtout l’accueil personnalisé des invités qu’ils avaient eu l’occasion de rencontrer pendant ces 15 jours.

    capture ecran 2017-08-13 à 14.14.41.jpg

    Dès midi, accueil au local intergénérationnel : apéro, barbecue agrémenté d’une grande variété de légumes provenant du jardin communautaire de Strée et de Clavier. Ensuite, l’invitation avait été lancée à tous les aînés de la commune qui le souhaitaient pour des jeux et animations diverses.

    capture ecran 2017-08-13 à 14.09.17.jpg

    Des petits services, des coups de main et des échanges toujours très appréciés!

    Genre de services rendus tout au long de la quinzaine: rangement et réparation d’un vieil abri de jardin abimé par les pluies, nettoyage d’un fond de pelouse envahi par les herbes, aide à l’utilisation de l’ordinateur … Les personnes qui avaient fait appel aux services des jeunes étaient visiblement ravies de l’aide apportée mais aussi de la disponibilité, de l’écoute et de la richesse des échanges entre ces générations.

    Merci à Tiziana pour son efficacité et pour les valeurs de cohésion et de rencontres qu’elle veille à faire régner en priorité.
    Merci à toute l'équipe des jeunes Tinlotois pour leur travail et le dynamisme auprès de ceux qui ont fait appel.
    Une belle expérience à renouveler encore et encore …
    Merci également à Phiippe Van-Goye pour ces photos de l'été solidaire 2017 !

  • Etude européenne. Plus de 7% des Belges n’ont personne pour les aider

    7,8% des Belges n’ont personne à qui demander de l’aide si nécessaire. Et 6,8% n’ont personne avec qui parler. C’est ce qui ressort d’une étude menée par Eurostat, l’institut européen chargé de collecter des statistiques dans les différents pays de l’Union.

    capture ecran 2017-07-09 à 17.39.51.jpgUn chiffre interpellant qui montre à quel point, dans une société de communication et interconnectée, la solitude prend une part importante. Mais la situation des Belges n’est pas pire qu’en Italie, aux Pays-Bas et au Luxembourg, où ce sont plus de 12% des habitants qui n’ont personne à qui demander de l’aide.
    La situation est la meilleure en République tchèque, en Finlande, en Slovaquie et en Suède, où seulement 2% de la population ont déclaré qu’ils n’avaient personne à qui demander de l’aide si nécessaire.
    L.P. (La Meuse du 8 juillet)

  • Seny. "Enfants d'un Même Père". Possibilité de visites ponctuelles pour les "Jardins en Pays de Liège"

    capture ecran 2017-07-25 à 11.48.06.jpgDepuis 2002, sous l’égide de l’asbl « Enfants d’un même Père », les membres de  « Jardins en Pays de Liège » organisent des visites de jardins privés dans la province de Liège. Chaque année, une vingtaine de jardins ouvrent leurs portes et accueillent plus de 10.000 visiteurs. Le montant des entrées est intégralement versé à une association  d’accueil d’enfants handicapés.

    Le bilan : 92 jardins différents ouverts dans toute la province, 116.652 visiteurs à ce jour, pour la troisième année, une Fête des Plantes qui a accueilli plus de 3.000 visiteurs dans le merveilleux site d'Englebermont, et aussi deux livres de  photographies de Vincent  Botta, le premier préfacé par Luc Noël qui écrivait : «…  l’opération “Jardins en Pays de Liège” est promise à un bel avenir. Tout d’abord parce qu’elle est portée par un élan bénévole contagieux….. » 

    Et c’est vrai, « Jardins en Pays de Liège » c’est, outre les jardiniers qui ouvrent leur jardin, des dizaines de bénévoles qui montent des tonnelles, accueillent les visiteurs,  fabriquent des accessoires de jardins, confectionnent  tartes et gâteaux pour faire de chaque  weekend d’ouverture une véritable fête.

    Au fond, ils ont eu raison, les  10 jardiniers amateurs du Condroz liégeois  qui  en 2002 ont relevé le défi de Laurent Voulzy: « Changer les cœurs avec des bouquets de fleurs, changer les  hommes avec des géraniums ». Changer les hommes,  peut être pas, mais les aider, pourquoi pas ?

    LAST MINUTE

    Certains jardins acceptent des visites ponctuelles, non-annoncées dans le dépliant. Comme ces visites peuvent se décider en dernière minute, consultez régulièrement cette rubrique.

    Ouvertures ponctuelles

    Voir le site http://www.jardinsenpaysdeliege.be/jpl2016/

    Prochaines visites: