Vols - Page 4

  • L'obscurité favorise les vols, attention!

    « Plus de vols avec le changement d’heure ! » Appel à la vigilance.
    Le passage à l’heure d’hiver a une influence sur l’augmentation des vols si l’on en croit la police fédérale et la zone de police Meuse-Hesbaye. Comme la nuit tombe plus vite, les malfrats ont plus de temps pour commettre leur cambriolage en toute discrétion. Les forces de l’ordre appellent donc à la plus grande vigilance.

    CONDROZ : Plus calme avec l’arrestation de cinq malfrats.
    Une enquête commencée fin septembre par la PJF Liège, en étroite collaboration avec la zone de Police Condroz, a permis d’arrêter cinq voleurs, ce mois-ci.

    capture ecran 2015-11-23 à 09.48.57.jpgEt grâce à cette très belle prise, les Condruziens sont enfin un peu plus tranquilles, comme nous le confirme la police locale. «C’est calme en ce moment avec cette action. Mais en d’autres temps, c’est vrai que le passage à l’heure d’hiver est un facteur aggravant concernant le nombre de cambriolages. Comme il fait plus vite noir, cela favorise les méfaits en soirée », nous indique le commissaire Bernard de la zone de police du Condroz.
    D’une manière générale, le meilleur moyen d’éloigner les malfrats est de faire croire que la maison est occupée. Ainsi, une des précautions est de laisser une lumière allumée, ou encore d’investir dans un éclairage automatique. Ainsi, dès qu’il commence à faire sombre, il y a de la lumière dans votre maison.
    Et même si l’obscurité tombe plus vite, restez attentif aux comportements suspects, comme une voiture qui rôde, et continuer à en parler à votre voisinage. Sinon, on peut appliquer les mêmes conseils que lorsque vous partez en vacances. Par exemple, éviter d’avoir votre boîte aux lettres qui déborde de courriers. «Mais est-ce vraiment lié au passage à l’heure d’hiver ou est-ce simplement le fruit du hasard ? », s’interroge le commissaire Paquay. Ce dernier nous indique aussi que d’autres périodes sont plus propices aux cambriolages, comme les fêtes de fin d’année, quand les gens ont plus besoin d’argent. « Mais d’une manière générale, il faut être vigilant tout le temps », ajoute le commissaire. « On remarque également que lorsque les voleurs s’attaquent à une rue, le plus souvent ce n’est pas un fait isolé. Ils risquent d’aller visiter d’autres maisons du même quartier », conclut-il. D.T (La Meuse du 31/10)

    capture ecran 2015-11-23 à 09.40.29.jpg

    Les poignées des châssis, des points sensibles à vérifier de même que le blocage des velux accessibles

    Prévention, n'oubliez pas!
    Après les travaux extérieurs de l'été, c'est peut-être le moment de vous équiper en matière de prévention. Pour rappel des systèmes simples et peu coûteux sont très efficaces (voir les conseils déjà publiés sur ce blog). Sachez aussi qu'il ne faut pas attendre d'être cambriolé pour faire appel au service technique de prévention de la police. Ils peuvent passer chez vous, pour une analyse de votre bâtiment.
    C'est donc le bon moment pour y penser, n'attendez pas les périodes où tout le monde se précipite sur les quincailleries.
    Concernant la protection de vos châssis, n'hésitez pas à faire appel à un menuisier pour placer des verrous et des poignées sécurisées, particulièrement recommandées pour le vol à la chignole.
    A titre d'exemple, le nouveau menuisier d'Abée (photo) se propose dans nos villages pour ce genre de travail. (Voir article précédent)

  • Tinlot: suspecté d'avoir voulu faire un casse chez Centea, il risque 1 an de prison

    En décembre 2010, après une chasse à l’homme, la police mettait la main sur trois individus suspectés d’avoir voulu commettre un braquage à la banque Centea de Tinlot. Cinq ans après les faits, l’un des prévenus, Hicham, s’est expliqué devant le tribunal correctionnel de Huy. Et il conteste formellement avoir voulu faire un casse. Il risque un an de prison.

    capture ecran 2015-11-21 à 17.07.53.jpg
    Le 1er  décembre 2010, une tentative de vol à Tinlot avait fait les gros titres. Trois individus étaient suspectés d’avoir voulu commettre un braquage dans l’agence bancaire Centea, mais le gérant avait remarqué leur petit manège, et avait appelé les forces de l’ordre. Trois hommes avaient alors été appréhendés. Parmi eux, Hicham, 32 ans et habitant à Molenbeek. Cinq ans après les faits, ce dernier est accusé de tentative de vol avec violence, port d’arme, association de malfaiteurs et infractions de roulage.
    À bord d’une VW Jetta, volée à Bruxelles, lui et ses deux complices s’étaient rendus à Tinlot. Si ce dernier a admis au tribunal correctionnel de Huy être allé dans la commune condruzienne le 1er  décembre 2010, il conteste formellement avoir voulu y commettre un braquage. «  J’avais rendez-vous pour vendre la voiture. Je ne savais même pas qu’il y avait une agence bancaire  », s’est-il défendu. Une défense qui a du mal à tenir la route, d’autant plus que l’analyse téléphonique a démenti tout contact avec un acheteur potentiel.
    De plus, le gérant de l’agence, Albert Thomas, avait repéré deux hommes avec une capuche sur la tête. «  Je les voyais à travers la haie, dans la propriété du voisin. J’ai d’abord pensé que c’était des ouvriers, mais comme je ne les ai pas reconnus, j’ai appelé le 101  », nous avait-il confié à l’époque des faits. Et quand on lui demande ce qu’il faisait là, Hicham répond : «  Il y avait un petit bois, je me suis arrêté pour uriner  ».

    capture ecran 2015-11-21 à 17.12.00.jpg

    Alertée par le gérant, une patrouille avait directement été envoyée sur place. Mais, en voyant les forces de l’ordre arriver, les trois hommes avaient pris la poudre d’escampette. Surprenant, puisque selon Hicham, il n’avait rien à se reprocher. « J’avais peur car la voiture n’était pas en ordre », a-t-il raconté.
    UN PISTOLET RETROUVÉ
    S’engage alors une course-poursuite entre les forces de l’ordre et les trois suspects. C’est Hicham qui conduisait la VW. À toute vitesse, il s’était engagé dans le rond-point Saint-Vitu et avait perdu le contrôle de son véhicule qui a percuté un poteau d’éclairage. Les trois hommes avaient pris leur jambe à leur cou et après une véritable chasse à l’homme (un hélicoptère de la police avait notamment été envoyé sur place), ils avaient été appréhendés.
    À l’intérieur de la voiture, les policiers avaient retrouvé le parfait matériel pour commettre un vol avec violence, comme des émetteurs- récepteurs et des colsons : « c’était déjà dans la voiture quand je l’ai achetée », a indiqué le Bruxellois. Quant à l’arme, de type Colt 45, Hicham dit avoir voulu la prendre car l’acheteur potentiel était agressif. «Et les gants, c’était pour ne pas salir la voiture peut-être ? », a rétorqué le substitut du procureur du Roi. Pour tous ces faits, Hicham risque 1 an derrière les barreaux. DÉBORAH TOUSSAINT (La Meuse du 20 novembre)

    Albert Thomas, Centea, Casse Tinlot,
    Voir la vidéo de l'époque:
    https://www.youtube.com/watch?v=HyBWdjTbujQ

  • Vols dans le Condroz, cinq personnes interpellées !

    Depuis le 11 août dernier, une nonantaine de vols ont été constatés en région condruzienne. La majorité était des vols chignoles (les voleurs percent un trou dans le châssis pour pénétrer dans le bâtiment) et des vols garage (les auteurs emportent les clés pour fuir avec les véhicules).
    capture ecran 2015-10-22 à 16.30.46.jpgIl se pourrait que cette vague de vols importante touche enfin à sa fin! Une enquête débutée fin septembre par la PJF de Liège a permis « l’interpellation de 4 personnes d’origine albanaise et une d'origine italienne, la saisie de trois véhicules récemment volés ainsi que de nombreux objets volés, lors de perquisitions menées dans la nuit de mardi à  mercredi à Liège et Seraing », a informé un communiqué. «L’intervention de ce jour devrait permettre de mettre fin à cette épidémie. »
    L’enquête avait permis de déterminer que les auteurs, qui avaient commencé à agir au mois d’août, étaient des adeptes des «vols garage», à savoir le vol de véhicules après être entré en possession des clés des voitures. Quatre des cinq suspects ont été placés sous mandat d’arrêt.
    En 2014 déjà, une vague de vols similaires avaient été perpétrés dans les zones Condroz et Huy, entre autres, mais l’enquête n’avait pas permis d’élucider ces vols.
    E.D. (La Meuse du jeudi 22 octobre et la Meuse en ligne, mise à jour 17h23)
    A noter que mardi vers 20h une tentative de vol a eu lieu rue du Tige à Scry. Les voleurs se sont enfuis après le déclenchement de l'alarme.

  • Tentative de vol à Scry, ce lundi soir

    capture ecran 2015-10-12 à 20.38.25.jpgAttention ! Ce lundi soir vers 20h20, il y a quelques minutes, des cambrioleurs ont brisé une vitre et dans une habitation rue de Villers à Scry (photo google).
    Ils se sont enfuis lorsqu'il se sont rendus compte qu'il y avait quelqu'un dans la maison. Ils sont partis dans une voiture tous feux éteints...

    Source: facebook de Carine Noël qui explique cette tentative de vol chez ses beaux parents déjà cambriolés à de nombreuses reprises.

  • Tinlot, (Petit Seny), 4 nouvelles tentatives de vol. Comment réagir?

    La zone de police du Condroz a encore dû faire face à des faits de vols à la chignole, dans la commune de Tinlot, cette fois rue Petit Seny. Apparemment, il y aurait eu deux tentatives de vols et deux vols réussis dans cette rue, dans la nuit de mardi à mercredi, vers 5-6 heures du matin.

    capture ecran 2015-09-24 à 11.40.59.jpg


    Lors de ces faits, un individu, présumé auteur ou co-auteur, a pris la fuite, à pied, en direction de Clavier.
    Des équipes de police ont été dépêchées sur place afin de rechercher l’homme, mais aussi afin de lutter contre cette vague de vols qui dure maintenant depuis le début des grandes vacances. Une enquête est en cours mais la police préfère ne pas s’exprimer à ce sujet pour l’instant. E.D. La Meuse du 24/9.

    Face à cette vague de vols qui dure depuis plusieurs semaines, voici encore quelques précautions suggérées par des lecteurs du Blog de Tinlot

    Pour rappel le vol à la chignole est une technique de vol habitation qui consiste à forer un petit trou dans un châssis à l’aide d’une perceuse manuelle ou électrique portable (dans ce cas la plus silencieuse possible). Les voleurs introduisent alors une tige métallique qui permettra d’actionner la poignée et d’ouvrir une fenêtre ou une porte. (Sudpresse)

    Vérifier l'éclairage public (article sur ce blog)

    Le vol à la chignole.

    Le vol à la chignole, c'est pratique, cela ne fait pas de bruit car on ne casse rien. En fait pour contrecarrer ce type de vol, il faut empêcher les voleurs de basculer la poignée? C'est tout simple et peut importe le moyen. Les poignées de sécurité sont les plus esthétiques et peut-être la solution la moins chère car on retire la poignée existante pour la remplacer par une poignée sécurisée. Même un bricoleur débutant peut le faire.

    capture ecran 2015-09-24 à 11.22.50.jpg

    Il en existe de nombreux types mais il y en a surtout de 2 types dont un peut être plus sécurisant encore.
    le type à bouton
    le type à serrure
    le type à bouton et combinaison
    Un prix de base pour une serrure à bouton serait d'environ 15€.
    Plus on cherche la complication, plus c'est cher. 
    Il faut aussi insister auprès de ceux qui font remplacer leurs fenêtres ou ceux qui font construire pour qu'ils choisissent ces poignées de sécurité.
    Explications de Marcel Ponthier.

    Dans la mesure du possible, n'oubliez pas les bons vieux verrous qui peuvent efficacement bloquer portes et fenêtres de l'intérieur. N'oubliez pas également de fermer vos tentures et de ne rien laisser à vue qui pourraient attirer les voleurs (clés voiture, sac à main, ordinateurs...)

    capture ecran 2015-09-24 à 11.37.35.jpg

    Pour rappel également le service "technico-prévention" de la police peut vous conseiller à domicile. Il suffit de téléphoner à la zone de police du Condroz et de prendre rendez-vous.

    Voir les autres conseils dans "commentaires" ci-dessous.

  • Et cela continue....7 vols (et une tentative) à Tinlot et Marchin

    capture ecran 2015-09-17 à 18.27.46.jpg

    La Cour du Vieux Puits, Ch. Romaine à Ramelot

    La nuit de mercredi à jeudi, des vols ont eu lieu à Ramelot, cour du Vieux Puits. Les malfrats se sont introduits dans 2 habitations et ont tenté en vain de s'introduire dans une 3ème. Sacs, ordinateur ont été dérobés…

    A Soheit-Tinlot, la même nuit, chemin de Messe, un vol semblable a également été constaté.

    Marchin 4 vols.
    Rue Thier de Huy La police du Condroz a constaté quatre vols qui se sont déroulés durant la nuit de mardi à mercredi, Il s’agissait chaque fois de vols de type « chignole », nous indique la police.
    Les malfrats sont repartis avec du numéraire, de l’électronique, mais également avec une Range Rover.

  • Tinlot, le mauvais feuilleton des vols se poursuit (Scry et Fraiture)!

    capture ecran 2015-09-16 à 13.52.07.jpg
    2e vol au magasin social à Scry (Voir l'article précédent sur ce blog)

    Scry, nouveau vol à la boutique "Les 4 saisons". Un nouveau vol a été constaté mardi dans le magasin de seconde main du CPAS, rue de Dinant à Scry. La porte du magasin a été forcée comme ce fut déjà le cas il y a quelques mois. Désolant!
    Fraiture, une tentative de vol à la chignole a également été constatée mardi, dans le Clos du Bois de la Bouhaye, cette fois.

  • Tinlot Sudinfo, les brèves

    capture ecran 2015-09-02 à 13.22.16.jpgNandrin: la dernière rentrée du directeur de Saint-Martin et Ste-Reine

    Jean-Claude Wilmes (57), directeur de St-Martin et Ste-Reine, deviendra inspecteur épiscopal, le 1er septembre 2016, après 15 ans de direction et 22 d’enseignement. « J’ai eu cette opportunité de fin de carrière, une fonction plus légère qui fait appel à mes aptitudes administratives », indique-t-il. (La Meuse et Blog de Nandrin) Photo: J-C Wilmès accueillant les parents à l'école te-Reine ce 1 septembre)

    Les vols à la chignole se poursuivent. A Fraiture, cette fois.
    Deux vols "à la chignole" ont été encore constatés, la nuit de lundi à mardi, à Fraiture, rue d'Houchenée.

    N'oubliez pas le 4 septembre, soirée des anciens a la Mdj!!!
    Dj Alain sera de la partie pour une ambiance de feu !

    capture ecran 2015-09-01 à 10.57.13.jpg

  • Encore des vols à la chignole dans le Condroz

    capture ecran 2015-09-01 à 19.55.02.jpgDeux tentatives et trois vols à la chignole ont encore été constatés ce week-end dans la région condruzienne. Un premier a eu lieu dans une habitation de Grand-Trixhe (entité de Ferrières). Le ou les auteurs du fait se sont enfuis en emportant la BMW des occupants des lieux, qui était stationnée devant la maison. Ensuite, deux tentatives et un vol se sont déroulés, cette même nuit, rue du Halleux à Nandrin, dans trois habitations différentes. Il s’agit encore d’un vol à la chignole. Le préjudice n’est pas encore connu.
    Enfin, dans la nuit de dimanche à ce lundi, entre minuit et 6 heures, toujours rue du Halleux à Nandrin, un nouveau vol a été constaté par la zone de police locale du Condroz. Une nouvelle fois, le ou les individus ont pris la poudre d’escampette à bord d’une BMW, elle aussi stationnée devant la maison. E.D. (La Meuse 1/9).

  • Condroz: des vols à la chignole dans trois communes dont Tinlot

    capture ecran 2015-08-30 à 00.04.32.jpgDeux tentatives de vols se sont déroulées durant la nuit de jeudi à vendredi, rue d’Abée dans la commune de Tinlot. Des cambriolages qui n’ont heureusement pas abouti. Par contre, avec la même technique, les malfrats ont réussi à rentrer dans une maison d’Anthisnes, où ils ont volé un sac à main.
    À Nandrin, chemin du Meunier et rue Halleux, ce sont deux tentatives de vols qui se sont déroulées, toujours avec la même technique. Constat de la zone de police du Condroz.

  • Tinlot (Abée), deux cambriolages et une tentative. Attention

    images.jpgLa zone de police du Condroz a constaté deux cambriolages dans des habitations et une tentative de vol, dans la commune de Tinlot. Il s’agissait de vols à la chignole.
    Ceux-ci se sont déroulés durant la nuit de lundi à mardi, rue d’Abée. (La Meuse du 26/8)
    Notons encore un vol avec effraction (abri de jardin) Chemin de Messe à Tinlot fin de la semaine dernière.

    Après les vols constatés dans les communes voisines (Modave, Ouffet, Nandrin) ces derniers temps, soyons vigilants!

  • Condroz. Encore deux tentatives de vol à la chignole

    Après les vols commis à Vierset cette semaine (voir article précédent), la région condruzienne semble vraiment subir une nouvelle vague de vols dans les habitations. Ce mardi, deux tentatives de cambriolages ont encore été recensées. La première a lieu dans une maison d’Ouffet, rue Brihi Tiyou, vers une heure du matin.
    capture ecran 2015-08-20 à 09.18.15.jpgIl s’agit, comme cela a été constaté dans les jours précédents, d’un vol « chignole ». Cela signifie que les auteurs utilisent une chignole afin de creuser un trou dans les châssis en bois des habitations qu’ils ciblent. Ils y introduisent ensuite une tige en métal pour actionner la poignée verrouillant la fenêtre.

    Dans ce cas, les voleurs ont été mis en fuite par le chien du foyer. Une autre tentative de vol à la chignole a aussi eu lieu, rue Faftu à Nandrin, ce mardi entre 8h et 17h. Des traces de pesée ont été retrouvées à proximité des châssis de la maison. La zone de police du Condroz a constaté ces faits.
    E.D. La Meuse du 19 août

    Un panneau solaire volé à Anthisnes
    Dimanche, un autre type de vol qui a été constaté à  Anthisnes.
    C’est un agriculteur qui a eu la mauvaise surprise de découvrir qu’un panneau photovoltaïque installé dans son champ, avait été dérobé. Celui-ci servait visiblement à alimenter la barrière de clôture électrique qui entourait la prairie et les bêtes qui s’y trouvent. D'après la zone de police locale du Condroz, ce ne serait pas la première fois qu’un tel fait a lieu. Cela arriverait de temps en temps dans les prairies de nos agriculteurs. E.D.

  • Communes voisines, Vierset: nouvelle vague de vols. Attention!

    Vague de vols garages dans les habitations

     

    capture ecran 2015-08-18 à 09.06.24.jpg

     

    Il était entre minuit et 6 heures du matin, dans la nuit de dimanche à lundi, quand deux vols ont été commis dans la même rue, soit rue la Coulée à Vierset-Barse (commune de Modave).
    Dans la première habitation, le ou les cambrioleurs se sont introduits à l’intérieur après avoir forcé un châssis. D’après les premières constatations, une fois entrés dans la maison, les voleurs se sont emparés d’argent avant de prendre la fuite. C’est à quelques mètres de là que les individus ont poursuivi leur périple. Ils se sont attaqués à une autre maison. Une fois entrés à l’intérieur, ils ont surtout dérobé les clés d’un véhicule appartenant aux occupants des lieux et ont pris la fuite à bord de celui-ci. Il ne semble pas y avoir eu d’autres
    préjudices.
    Il s’agit toutefois du troisième vol garage (le premier cité ci-dessus étant considéré comme une tentative) dans l’entité de Modave.
    D’après les premiers éléments recueillis par la zone de police du Condroz, qui mène l’enquête, toutes ces affaires seraient liées et il s’agirait de la même bande qui sévit dans la région condruzienne. 
    E.D. (La Meuse du 18 août)

  • Huy-Waremme: les statistiques des vols dans nos communes

    La police fédérale a récemment publié de nouvelles statistiques sur son site internet. On peut y lire les chiffres des cambriolages, commune par commune, jusqu’au 30 juin 2014 (restent encore les six derniers moins à encoder officiellement).

    capture ecran 2015-04-27 à 08.39.14.jpg

    Afin d’observer une approche plus logique du phénomène, nous avons préféré diviser ce chiffre par le nombre d’habitants enregistré au 1er janvier 2014. Nous obtenons ainsi un indice, en pourcent, d’un rapport vols/population, pour chaque commune.
    Et là, on s’aperçoit que ce ne sont plus les principaux centres-villes qui sont touchés par le plus grand nombre de vols dans les habitations. Au contraire, le «top 3» des entités les plus touchées est formé par Crisnée, Anthisnes et Fexhe-le-Haut-Clocher. À l’opposé, Marchin, Wasseiges et Clavier sont les mieux lotis.
    Une preuve que ce ne sont pas toujours les grandes villes qui sont le plus ciblées. Au contraire, les cambrioleurs s’attaquent plutôt à des coins reculés, où leur visibilité sera moindre et d’où ils peuvent vite prendre la poudre d’escampette.
    De nos jours, nos zones de police organisent de plus en plus de réunions afin de vous prémunir contre les vols. Un policier formé en techno-prévention peut aussi se rendre chez vous. N’hésitez pas à le contacter!

    EMILIE DEPOORTER (Extrait de l'article du 27 avril 2015)

    Attention rectificatif pour Anthisnes

    En additionnant les nombres de vols dans les maisons constatés de 2011 à 2014, nous arrivons à un total de 107 faits, et non 188 comme indiqué. Ce qui amène la commune à sortir du top trois des entités les plus touchées et à se trouver bien plus loin dans le classement, avec un rapport vols/habitants s’élevant à 2,60 %.
    Cette nouvelle position amène Anthisnes à se trouver juste entre Huy et Faimes. l

    Clavier «Chez nous, tout se remarque et tout se sait très vite»

    Le mayeur de Clavier a la joie d’entendre que sa commune connaît le plus faible taux de vols de la région de Huy-Waremme. Mais la nouvelle ne le surprend pas tant que cela. «Il faut tout de même se dire que nous avons une faible densité de population, soit un habitat qui n’est pas fort dense pour un territoire étendu. Les bâtiments sont plus épars, il n’y a pas de noyau bâti spécifique», détaille-t-il. Et d’ajouter: «Nous pouvons peut-être nuancer un peu ces chiffres car nous avons connu une recrudescence fin 2014 (ces faits ne sont pas encore enregistrés dans le tableau, ndlr) mais cela semble s’être éradiqué.»
    Philippe Dubois évoque aussi la proximité de ses habitants. «Il y a beaucoup de hameaux chez nous. Une personne suspecte est vite repérée. Pour vous donner un exemple, pas plus tard que ce week-end, des habitants ont aperçu une voiture inhabituelle dans l’entité… Une heure après, j’étais déjà au courant! Tout le monde se connaît un peu ici. Il y a naturellement une proximité, une connaissance des gens entre eux qui permet de prévenir les vols d’une certaine manière. Chez nous, tout se sait vite et tout se remarque vite», sourit-il. «Quand une info se partage, les gens sont tout de suite attentifs.»

  • Condroz, trois présumés voleurs de remorque interpellés

    Trois voleurs présumés ont été présentés mercredi à un juge d’instruction de Huy après avoir été interpellés pour le vol de deux remorques dans le Condroz hutois, a-t-on appris auprès du parquet de Liège, division de Huy. Dans la nuit de mardi à mercredi, deux vols de remorques ont été commis à Comblain-au-Pont et à Hamoir, dans le Condroz hutois.(Photo La M.P)

    capture ecran 2015-04-10 à 04.26.18.jpgTrois jeunes hommes âgés d’une vingtaine d’années et originaires de la région, se trouvant à bord d’une voiture (une BMW), tractant une remorque volée, ont été interpellés en région liégeoise. Le signalement a pu être fait car un habitant de Comblain- au-Pont a aperçu le véhicule partir avec sa remorque, devant chez lui. Les suspects, qui sont bien connus de la Justice, ont été présentés mercredi à un juge d’instruction hutois. L’un d’entre eux a été placé un sous mandat d’arrêt. Les deux autres ont été libérés sous conditions. (La Meuse du 9 avril)