Vols - Page 5

  • Tinlot (Abée), deux cambriolages et une tentative. Attention

    images.jpgLa zone de police du Condroz a constaté deux cambriolages dans des habitations et une tentative de vol, dans la commune de Tinlot. Il s’agissait de vols à la chignole.
    Ceux-ci se sont déroulés durant la nuit de lundi à mardi, rue d’Abée. (La Meuse du 26/8)
    Notons encore un vol avec effraction (abri de jardin) Chemin de Messe à Tinlot fin de la semaine dernière.

    Après les vols constatés dans les communes voisines (Modave, Ouffet, Nandrin) ces derniers temps, soyons vigilants!

  • Condroz. Encore deux tentatives de vol à la chignole

    Après les vols commis à Vierset cette semaine (voir article précédent), la région condruzienne semble vraiment subir une nouvelle vague de vols dans les habitations. Ce mardi, deux tentatives de cambriolages ont encore été recensées. La première a lieu dans une maison d’Ouffet, rue Brihi Tiyou, vers une heure du matin.
    capture ecran 2015-08-20 à 09.18.15.jpgIl s’agit, comme cela a été constaté dans les jours précédents, d’un vol « chignole ». Cela signifie que les auteurs utilisent une chignole afin de creuser un trou dans les châssis en bois des habitations qu’ils ciblent. Ils y introduisent ensuite une tige en métal pour actionner la poignée verrouillant la fenêtre.

    Dans ce cas, les voleurs ont été mis en fuite par le chien du foyer. Une autre tentative de vol à la chignole a aussi eu lieu, rue Faftu à Nandrin, ce mardi entre 8h et 17h. Des traces de pesée ont été retrouvées à proximité des châssis de la maison. La zone de police du Condroz a constaté ces faits.
    E.D. La Meuse du 19 août

    Un panneau solaire volé à Anthisnes
    Dimanche, un autre type de vol qui a été constaté à  Anthisnes.
    C’est un agriculteur qui a eu la mauvaise surprise de découvrir qu’un panneau photovoltaïque installé dans son champ, avait été dérobé. Celui-ci servait visiblement à alimenter la barrière de clôture électrique qui entourait la prairie et les bêtes qui s’y trouvent. D'après la zone de police locale du Condroz, ce ne serait pas la première fois qu’un tel fait a lieu. Cela arriverait de temps en temps dans les prairies de nos agriculteurs. E.D.

  • Communes voisines, Vierset: nouvelle vague de vols. Attention!

    Vague de vols garages dans les habitations

     

    capture ecran 2015-08-18 à 09.06.24.jpg

     

    Il était entre minuit et 6 heures du matin, dans la nuit de dimanche à lundi, quand deux vols ont été commis dans la même rue, soit rue la Coulée à Vierset-Barse (commune de Modave).
    Dans la première habitation, le ou les cambrioleurs se sont introduits à l’intérieur après avoir forcé un châssis. D’après les premières constatations, une fois entrés dans la maison, les voleurs se sont emparés d’argent avant de prendre la fuite. C’est à quelques mètres de là que les individus ont poursuivi leur périple. Ils se sont attaqués à une autre maison. Une fois entrés à l’intérieur, ils ont surtout dérobé les clés d’un véhicule appartenant aux occupants des lieux et ont pris la fuite à bord de celui-ci. Il ne semble pas y avoir eu d’autres
    préjudices.
    Il s’agit toutefois du troisième vol garage (le premier cité ci-dessus étant considéré comme une tentative) dans l’entité de Modave.
    D’après les premiers éléments recueillis par la zone de police du Condroz, qui mène l’enquête, toutes ces affaires seraient liées et il s’agirait de la même bande qui sévit dans la région condruzienne. 
    E.D. (La Meuse du 18 août)

  • Huy-Waremme: les statistiques des vols dans nos communes

    La police fédérale a récemment publié de nouvelles statistiques sur son site internet. On peut y lire les chiffres des cambriolages, commune par commune, jusqu’au 30 juin 2014 (restent encore les six derniers moins à encoder officiellement).

    capture ecran 2015-04-27 à 08.39.14.jpg

    Afin d’observer une approche plus logique du phénomène, nous avons préféré diviser ce chiffre par le nombre d’habitants enregistré au 1er janvier 2014. Nous obtenons ainsi un indice, en pourcent, d’un rapport vols/population, pour chaque commune.
    Et là, on s’aperçoit que ce ne sont plus les principaux centres-villes qui sont touchés par le plus grand nombre de vols dans les habitations. Au contraire, le «top 3» des entités les plus touchées est formé par Crisnée, Anthisnes et Fexhe-le-Haut-Clocher. À l’opposé, Marchin, Wasseiges et Clavier sont les mieux lotis.
    Une preuve que ce ne sont pas toujours les grandes villes qui sont le plus ciblées. Au contraire, les cambrioleurs s’attaquent plutôt à des coins reculés, où leur visibilité sera moindre et d’où ils peuvent vite prendre la poudre d’escampette.
    De nos jours, nos zones de police organisent de plus en plus de réunions afin de vous prémunir contre les vols. Un policier formé en techno-prévention peut aussi se rendre chez vous. N’hésitez pas à le contacter!

    EMILIE DEPOORTER (Extrait de l'article du 27 avril 2015)

    Attention rectificatif pour Anthisnes

    En additionnant les nombres de vols dans les maisons constatés de 2011 à 2014, nous arrivons à un total de 107 faits, et non 188 comme indiqué. Ce qui amène la commune à sortir du top trois des entités les plus touchées et à se trouver bien plus loin dans le classement, avec un rapport vols/habitants s’élevant à 2,60 %.
    Cette nouvelle position amène Anthisnes à se trouver juste entre Huy et Faimes. l

    Clavier «Chez nous, tout se remarque et tout se sait très vite»

    Le mayeur de Clavier a la joie d’entendre que sa commune connaît le plus faible taux de vols de la région de Huy-Waremme. Mais la nouvelle ne le surprend pas tant que cela. «Il faut tout de même se dire que nous avons une faible densité de population, soit un habitat qui n’est pas fort dense pour un territoire étendu. Les bâtiments sont plus épars, il n’y a pas de noyau bâti spécifique», détaille-t-il. Et d’ajouter: «Nous pouvons peut-être nuancer un peu ces chiffres car nous avons connu une recrudescence fin 2014 (ces faits ne sont pas encore enregistrés dans le tableau, ndlr) mais cela semble s’être éradiqué.»
    Philippe Dubois évoque aussi la proximité de ses habitants. «Il y a beaucoup de hameaux chez nous. Une personne suspecte est vite repérée. Pour vous donner un exemple, pas plus tard que ce week-end, des habitants ont aperçu une voiture inhabituelle dans l’entité… Une heure après, j’étais déjà au courant! Tout le monde se connaît un peu ici. Il y a naturellement une proximité, une connaissance des gens entre eux qui permet de prévenir les vols d’une certaine manière. Chez nous, tout se sait vite et tout se remarque vite», sourit-il. «Quand une info se partage, les gens sont tout de suite attentifs.»

  • Condroz, trois présumés voleurs de remorque interpellés

    Trois voleurs présumés ont été présentés mercredi à un juge d’instruction de Huy après avoir été interpellés pour le vol de deux remorques dans le Condroz hutois, a-t-on appris auprès du parquet de Liège, division de Huy. Dans la nuit de mardi à mercredi, deux vols de remorques ont été commis à Comblain-au-Pont et à Hamoir, dans le Condroz hutois.(Photo La M.P)

    capture ecran 2015-04-10 à 04.26.18.jpgTrois jeunes hommes âgés d’une vingtaine d’années et originaires de la région, se trouvant à bord d’une voiture (une BMW), tractant une remorque volée, ont été interpellés en région liégeoise. Le signalement a pu être fait car un habitant de Comblain- au-Pont a aperçu le véhicule partir avec sa remorque, devant chez lui. Les suspects, qui sont bien connus de la Justice, ont été présentés mercredi à un juge d’instruction hutois. L’un d’entre eux a été placé un sous mandat d’arrêt. Les deux autres ont été libérés sous conditions. (La Meuse du 9 avril)

  • Scry, vol au magasin social (suite)

    La Meuse du 2" mars revient sur le vol commis à la boutique, les 4 Saisons à Scry.
    Il s'agit du magasin de seconde main du CPAS de Tinlot cambriolé entre mardi et jeudi dernier. (voir l'article de lundi sur ce blog).

    capture ecran 2015-03-24 à 11.12.45.jpg

    Les malfrats ont découvert la petite caisse du lieu et ont trouvé 2.000 euros avec lesquels ils se sont enfuis.
    Depuis la découverte des faits, l’équipe qui gère bénévolement le petit magasin social est sous le choc. « La bénévole qui y travaille depuis 15 ans n’en revient pas. Elle n’imaginait pas qu’on puisse s’en prendre à un lieu destiné à un public plus fragilisé », explique Christine Gobiet, la présidente du CPAS.
    Des mesures ont été prises immédiatement pour éviter que cela se reproduise : «Nous allons devoir réparer les portes, qui, à l’heure actuelle, ferment avec des cadenas. Mais nous ferons aussi en sorte d’éviter que des sommes d’argent restent sur place. Ce n’était déjà pas normal qu’il y ait autant de liquide, cela n’arrivait que rarement. Cet argent était destiné à être rendu à des gens qui avaient fait des dépôts ».
    L’assurance est intervenue pour prendre en charge les frais, mais la prudence sera désormais de mise au sein du petit magasin. N.B. (La Meuse du 24 mars)

  • Huy, Namur, Eghezée: à la recherche de voleurs qui agissent dans des maisons isolées

    Dans le cadre dune enquête judiciaire, les services de police sont à la recherche de victimes de vols dans des habitations et dont le modus operandi est très particulier.

    capture ecran 2015-03-24 à 20.25.45.jpg

    Entre janvier 2013 et décembre 2014, de multiple vols ont été commis dans les régions de Namur, Huy et Eghezée. Ces malfrats qui se déplacent à bord dune Ford Fiesta foncée prennent pour cible des maisons isolées ou entourées d’une importante végétation.

    Ils brisent le barillet de la porte d’entrée, pénètrent dans l’habitation et coupent l’alimentation du gaz, de l’eau et désactivent le compteur électrique. Ensuite, ils démontent et emportent les conduites pouvant être revendues chez les ferrailleurs. Ils volent également les garnitures de porte, les poignées, les lustres, les couverts et autres bibelots ayant une valeur marchande.

    Si vous avez été victime d’un vol similaire ou si vous possédez des informations en relation avec ces faits, veuillez prendre contact avec les enquêteurs.

    Si vous avez des informations à donner sur les faits relatés, veuillez prendre contact avec les enquêteurs de la Police Fédérale via le numéro de téléphone gratuit: 0800/30.300 ou réagissez online. (La Meuse en ligne)

  • Tinlot CPAS, le magasin de seconde main cambriolé à Scry

    La Boutique du CPAS,  "Les 4 Saisons" à Scry, cambriolée

    capture ecran 2015-03-20 à 20.43.00.jpg

    C'est en venant allumer le chauffage jeudi matin que la responsable, Christiane Gaethofs a découvert la porte d'entrée fracturée ainsi que la porte donnant accès au magasin de vêtements. Le vol s'est donc produit entre mardi après la fermeture et jeudi matin. L'argent, une somme estimée à près de 2.000€ a été emportée. Il se trouvait dans un petit coffre métallique. La responsable est choquée: "Voilà 25 ans que la boutique existe et j'y travaille bénévolement depuis 15 ans, je n'ai jamais rien vu de semblable". S'en prendre ainsi au CPAS et à un service qui apporte une aide matérielle bien nécessaire à de nombreuses personnes est scandaleux et j'ai du mal à comprendre".
    Ce vol constitue en tout cas un nouveau rappel pour toutes les associations, les bénévoles ou le personnel concerné par la manipulation d'argent: il faut, malheureusement, s'attendre à tout !

  • Nandrin, vols dans le Condroz: la police du Condroz a fait le point et donné des conseils

    capture ecran 2015-03-18 à 20.38.01.jpgPlus de 150 Nandrinois à la séance sur les vols
    La police du Condroz a fait le point et donné des conseils.
    Ce lundi soir, la salle communale de Saint-Séverin a fait le plein pour la conférence policière sur les vols commis dans le Condroz et à Nandrin.
    Les forces de l’ordre sont revenues sur l’arrestation de la bande qui sévissait dans la région et dans toute la Belgique. 293 vols ont été commis dans le Condroz en 2014, et Nandrin figure sur le podium.
    Voir les articles sur le blog de Nandrin.
    Article 1
    Article 2

  • Vols, Neupré : lancement d'un Partenariat Local de Prévention

    capture ecran 2015-02-25 à 14.11.40.jpg

    C'est une première en province de Liège : la commune de Neupré se dote d'un Partenariat Local de Prévention pour les indépendants et les commerçants. Il leur permettra d'être simultanément informés par la police d'agissements frauduleux ou de présences de personnes suspectes, et ce quasi en temps réel. Une présentation technique avait lieu ce mardi 24 février.

    capture ecran 2015-02-25 à 14.17.05.jpg

    Voir la vidéo sur RTC Télé Liège

  • Tinlot. Il vole des câbles et prétend qu’il a des TOC (troubles obsessionnels du comportement)

    capture ecran 2015-02-25 à 13.37.42.jpg
    Zoning de Soheit-Tinlot (Google+). Il a privé l'entreprise ADM de Courant !

    La police du Condroz a été confrontée ce mardi matin à un drôle d’individu. Elle a d’abord été appelée vers 10h30 du matin, parce qu’un homme avait été repéré sur le zoning de Tinlot. Il était en train de couper des câbles avec une grosse pince. Le souci, en plus du vol, c’est que les câbles en question reliaient la société ADM, qui fabrique des bâches, à l’électricité. L’entreprise s’est donc retrouvée sans le courant.
    UN TROUBLE OBSESSIONNEL
    Quand les policiers sont arrivés sur les lieux, ils n’ont trouvé personne sur place. L’homme avait déjà quitté les lieux. Par contre, la plaque d’immatriculation de son véhicule avait été relevée. Les inspecteurs sont donc allés directement chez le monsieur, domicilié à Nandrin.
    En frappant à la porte, ils sont tombés sur son épouse. Cette dernière leur a expliqué que son époux souffrait d’un trouble obsessionnel du comportement et qu’il était littéralement fasciné par les câbles.
    Les policiers ont ensuite interrogé l’homme qui a tout nié en bloc, malgré le fait que les policiers ont découvert chez lui les fameux câbles, ainsi que la pince. Il a affirmé qu’il les avait trouvés par hasard. N.B. (La Meuse du 25 février)

  • Condroz, cinq vols en une soirée !

     

    capture ecran 2015-02-24 à 11.02.35.jpgUne bande de voleurs a écumé la région du Condroz vendredi soir.
    Entre 17 et 23 heures, pas moins de cinq vols et une tentative ont été commis à Anthisnes, Modave et Clavier.
    Les voleurs sont entrés par effraction dans deux maisons situées sur la Grand’Route de Liège à Anthisnes. À chaque fois, ils ont forcé une porte et retourné toute la maison en vue de trouver de l’argent ou des bijoux.
    En cherchant leur butin, ils ont brisé de nombreux objets. Le même scénario s’est produit dans deux habitations de Modave et une troisième située à Clavier.
    La police du Condroz a enregistré les plaintes et ouvert une enquête, mais n’a pas de pistes pour l’instant. A.BT (La Meuse du 23 février)

  • Tinlot, (Seny, Scry) à nouveau des vols !

    Seny, l’électricien Pierre Dedave veut retrouver sa remorque

    capture ecran 2015-01-30 à 14.16.20.jpgDans la nuit de mercredi à jeudi, l’électricien tinlotois Pierre Dedave a perdu sa remorque.
    « Je l’avais garée devant chez moi, elle était bien sécurisée. Elle était attachée à un fer, fixé dans le béton, avec un gros antivol. Mais ils ont tout coupé et tout arraché. Et ils sont partis avec ». Une situation qui pose pas mal de souci à l’indépendant : «J’en ai besoin pour travailler évidemment. Il m’arrive souvent d’avoir du matériel à transporter. C’est vraiment embêtant ».

    capture ecran 2015-01-30 à 14.13.51.jpg
    (Photos facebook) Voir la page facebook de l'électricien. Cliquez ici

    Du coup, Pierre Dedave a décidé de tout tenter pour retrouver son bien : « J’ai passé une annonce sur Facebook, avec plusieurs photos de ma remorque. Elle est floquée avec mon nom et mon numéro. Je pense qu’ils auront du mal à les retirer. J’espère que les gens vont partager et que si quelqu’un voit ma remorque, il préviendra la police ».

    capture ecran 2015-01-30 à 14.08.40.jpgEn attendant, Pierre Dedave tente de voir les choses du bon côté: « Je me suis dit qu’au pire, ça me ferait une petite pub sur Internet et que les gens sur les sites de Tinlot sauraient qui je suis. C’est toujours ça de pris ».
    Les vols de remorques se multiplient dans notre région ces derniers temps : « Je l’avais entendu dire, mais je pensais que j’étais assez protégé, avec deux antivols. Visiblement, ce n’était pas assez. C’était une belle remorque, double essieu et elle valait assez chère. Du coup, ils ont tout mis en oeuvre pour me la prendre ». N.B (La Meuse du 30 janvier 2015)

    Scry, tentative d'effraction dans une maison d'habitation

    IMG_8039.JPG

    Scry : photo d'archive

    Mercredi, en pleine journée, on a tenté de s'introduire dans une maison rue de Dinant, mais les voleurs auraient été mis en fuite sans rien pouvoir emporter. La police du Condroz est descendue sur place. Après quelques semaines de "tranquillité", la vigilance est à nouveau de rigueur.

  • Les voisins veillent : 57 RIQ (réseaux d'information de quartier) en Wallonie et à Bruxelles. Ils signalent tout incident suspect à la police

    La question a été posée lors du dernier conseil communal à Tinlot.  Qu'est-ce qu'un RIQ ?  La Meuse du 19 janvier fait le point sur les RIQ. Vous trouverez également ci-dessous les lien pour quelques données officielles du Gouvernement Fédéral.

    Recrudescence de cambriolages et sentiment d’insécurité croissant : les RIQ n’ont jamais été si nombreux en Belgique. Ces Réseaux d’Information de Quartier voient le jour un peu partout dans le pays. Le principe est simple : quelques voisins s’associent pour surveiller les rues de leur quartier et informer la police de la présence de personnes suspectes ou d’agissements étranges.

    capture ecran 2015-01-19 à 20.19.17.jpg
    Après 16 ans d’existence, la Belgique compte officiellement aujourd’hui 669 RIQ (Réseaux d’information de quartier), selon leschiffres dévoilés par le ministre de la Justice. La grande majorité se trouve dans le nord du pays, mais Bruxelles et la Wallonie en comptent tout de même 57 : 2 dans la capitale, 6 dans le Luxembourg, 8 à Liège, 12 dans le Hainaut, 13 à Namur et 16 dans le Brabant wallon.

    « PAS DES MILICES ! »
    «Mais il y en a bien plus, 200 selon moi pour le sud du pays », insiste Christiane Guérit, présidente nationale des RIQ francophones qui a lancé le RIQ de Pommeroeul. «Nous ne sommes pas des milices ou des délateurs
    comme certains le disent. Les membres sont généralement des anciennes victimes de cambriolages et de vols, qui veulent éviter que cela ne se reproduise chez eux et chez leurs voisins. Mais nous ne sommes pas la police, nous n’arrêtons pas les voleurs, nous n’avons aucune arme. Nous informons simplement les policiers de tout ce qui peut paraître suspect : une voiture, une personne qui rôde. »
    Chaque membre est donc appelé à surveiller les allées et venues dans son quartier, les mouvements suspects autour des habitations.
    «Nous avons des fiches pour savoir quels détails donner à la police : la plaque, la couleur, la marque ou le nombre de personnes dans une voiture, ou encore la physionomie d’une personne louche. On adopte aussi des gestes simples et citoyens : pousser le courrier qui dépasse de la boîte aux lettres si quelqu’un est parti
    en vacances, aller voir la maison du voisin si l’alarme se déclenche. Certains envoient directement leurs informations par SMS ou téléphone à la police, d’autres ont peur et préfèrent passer par un autre membre. L’important est d’aller vite, pour permettre une intervention efficace et rapide. » L.P. La Meuse du 19 janvier 2015.

    capture ecran 2015-01-19 à 20.34.18.jpg


    Qu’est-ce qu’un Réseau d’Information de Quartier (RIQ) ?
    Objectif, Législation, Définition, Organisation: voir la fiche

  • "Un jour sans cambriolage": les communes et polices se mobilisent ce jeudi

    Ce 11 décembre représente la première journée d’action nationale contre les cambriolages dans les habitations.
    capture ecran 2014-12-11 à 07.28.27.jpgL’initiative, soutenue par les autorités et la police, tend à sensibiliser les citoyens au rôle préventif qu’ils peuvent jouer dans la lutte contre ce phénomène. Si 300 initiatives citoyennes ont été postées sur le site internet « 1 jour sans », plusieurs concernent l’arrondissement. «Dans le Condroz, des permanences mobiles, chargées d’intervenir sur requête du 101, vont recevoir des directives particulières pour assurer la sécurité.
    Les services de proximité gardent aussi une attention soutenue à cette problématique des vols, plus fréquents pour le moment. La visibilité et la prévention font partie des principaux objectifs de cette journée, même si les autres jours ne sont pas oubliés.», explique le commissaire René Durieux de la zone de police du Condroz. D’autres actions sont prévues : une conférence avec des conseils aux habitants est prévue à Clavier, la police de Huy a lancé un profil Facebook, Hannut et Verlaine présentent leur service prévention de la police locale.
    Enfin, les communes relayent sept astuces : rendre sa maison visible, ne pas délaisser l’arrière de la maison, ne pas laisser traîner d’échelles ou d’outils autour de l’habitation, ne pas disposer les objets de valeur à vue, bien gérer ses clés, verrouiller portes et fenêtres et, enfin, simuler une présence. Extrait de l'article de J.M. La Meuse du 11 décembre 2014.