Communes voisines, arrondissement

  • L’église St-Maximin d’Anthisnes pourrait devenir une salle

    Capture d’écran 2020-03-05 à 08.58.10.png

    L'ancienne église St-Maximin (Transmis par M. Ponthier)

    Capture d’écran 2020-03-01 à 16.16.07.png

    A ne pas confondre avec la nouvelle église St-Maximin. (église paroissiale actuelle)- Google

    Le 27 février, le directeur général de l’intercommunale ECETIA, Bernard Dumonceau, est venu faire une présentation d’une demi-heure avant le début du conseil communal d’Anthisnes. Pour rappel, la commune a décidé lors du dernier conseil de payer l’affiliation annuelle de 75€ à ECETIA, intercommunale spécialisée dans l’accompagnement des communes pour la réfection d’infrastructures collectives. Avec l’aide d’ECETIA, la commune entend restaurer l’église Saint-Maximin (entre Omalius et Saint-Laurent), un projet qui aurait été trop lourd à gérer financièrement et administrativement par la commune.
    Une future salle polyvalente ?
    D’un commun accord avec l’AWap (Agence Wallonne du Patrimoine), la commune a fermé la porte à la possibilité de transformer l’église en deux logements. « Budgétairement, ça coûterait une fortune, justifie Francis Hourant. On sait pourquoi on a fait appel à ECETIA. Une idée serait d’en faire une salle polyvalente avec des activités touristiques et culturelles. La tour deviendrait un point de vue. On pourrait par exemple y faire des mariages dans un cadre exceptionnel. Ça serait plus tenable financièrement. » Lire l'article complet dans La Meuse

  • Arnaud Stiepen, l’astrophysicien d’Ouffet va présenter une émission sur Vedia

  • Modave, l'entraide citoyenne, c'est l'affaire de tous ! Rendez-vous les 8 et 11 février

    84321362_2759518800802431_1447069130216701952_o.jpg

  • Ferrières. Le Collège Saint-Roch a 200 ans en 2020. "Porte ouverte" le merc. 12 février, de 14 à 19h.

    Une vue magnifique sur la forêt.
    Une vue magnifique sur la forêt. - Ro.Ma.

    Alors un collège de 200 ans ? « C’est exceptionnel », confie le directeur. Une école plus vieille que la Belgique, ce n’est évidemment pas fréquent. Des générations d’élèves ont fréquenté les murs centenaires de Saint-Roch. Et chaque année, les nouvelles têtes sont au rendez-vous. Toutefois, la direction essaie de ne pas dépasser les 800 élèves. « On a le souci de l’excellence. Mais on n’est pas élitiste », affirme le directeur de l’école.
    Un peu d’histoire
    Le site de l’école (appelé « Bernardfagne ») est occupé depuis des siècles. Un monastère a été construit au Moyen Âge et le lieu a connu diverses occupations avec la Révolution française et les bouleversements historiques des siècles passés. En 1820, il y a maintenant 200 ans, est ouvert le « petit séminaire », avec l’option « grec et latin ». À l’ouverture, il y avait une trentaine d’élèves, que des garçons. Il faudra attendre 1985 pour voir les premières filles dans l’établissement…

    L’intérieur de l’établissement.
    L’intérieur de l’établissement. - Ro.Ma.

    L’école est placée sous le patronage de « Saint Roch de Montpellier ». Un saint très populaire au Moyen Âge, mais dont l’existence est controversée...
    Et petit à petit, l’école a grandi pour devenir l’établissement prospère d’aujourd’hui... Lire la suite
    ...L’espace devant le collège sera aménagé prochainement pour mieux accueillir les transports en commun. Un projet de piscine est également en cours, en collaboration avec les communes et les écoles de la région.
    L’école organise une porte ouverte le mercredi 12 février, de 14 à 19h. L’occasion de découvrir ce bâtiment plein d’histoire et d’écouter les témoignages des élèves.
    La Meuse H-W

  • Administration Communale de Clavier. Appel à la mémoire collective…

    83300175_3003601382992260_6102491401914679296_o.jpg
    Administration Communale de Clavier.
    Appel à la mémoire collective…

    Dans le cadre de l’amélioration des espaces du patrimoine funéraire de la commune, nous sommes à la recherche de témoignages pouvant identifier certaines sépultures dites « d’importance historique locale ».
    Afin d’effectuer ce recensement, notre service est à l’écoute de toute information pertinente à ce sujet. Vous trouverez plus d’infos sur les critères de recherche sur notre site https://www.clavier.be/…/sepultures-dimportance-historique-… .
    Préserver le patrimoine, c’est préserver l’Histoire et pérenniser le devoir de mémoire.
    Contact : 086/34.94.41 ou thibaut.constant@clavier.be
  • Modave. Le groupe OSE vous donne rendez-vous le dimanche 19 janvier à la Salle Bois Rosine.

    82257765_3259886887360938_380060921583632384_n.png

    Le groupe OSE vous donne rendez-vous le dimanche 19 janvier de 14 à 17 heures à la Salle Bois Rosine.
    Château gonflable et animations pour les enfants dans la grande salle.
    L'occasion de vous recevoir autour d'un verre pour vous présenter nos voeux, mais aussi pour échanger et vous écouter sur votre vie dans notre village.
    OSE Modave

  • Clavier: un service de broyage à domicile pour les habitants

    Cette semaine à Clavier un service de broyage à domicile est proposé aux habitants. Cela fait plusieurs années que cette initiative est organisée. Les particuliers ont deux options, soit ils conservent le broyat, soit ils le cèdent à la commune.

    Capture d’écran 2019-12-04 à 16.26.09.png
    Voir le reportage sur RTC

    Lorsque la commune de Clavier a fait l’acquisition de son broyeur en 2012 pour ses travaux de débroussaillage et d’élagage, elle l’a également mis au service de la population. Chaque première semaine de décembre, les habitants ont la possibilité de profiter gratuitement d’un service de broyage à domicile. Sur inscription et pour autant qu’ils aient respecté les consignes de la procédure : ne pas dépasser 4 mètres cubes et sans résineux.
    Il est donc demandé aux particuliers de préparer soigneusement les tas de bois et branchage pour qu’ils puissent être traités le plus rapidement possible par les ouvriers communaux. Deux options s’offrent aux habitants, soit ils récupèrent le broyat pour leur usage domestique, soit ils le cèdent à la commune de Clavier. Celle-ci le valorisera alors sur les parterres de l’entité.
    Ce service annuel est proposé à Clavier la première semaine de décembre pour permettre à une équipe de 2 personnes de couvrir les différents villages. Cette année c’est une dizaine d’habitants qui ont ainsi fait appel aux ouvriers communaux.
    Voir le reportage sur RTC

  • Vierset, nouvelle école communale: la rue Tige de Strée fermée jusqu’au 31 mars

  • Permis accordé pour le hall des sports à Clavier-Ouffet

    Capture d’écran 2019-11-08 à 16.59.07.png

    Nouvelle étape franchie dans le projet de hall des sports de Clavier-Ouffet. Le permis d’urbanisme a été accordé la semaine dernière, fin octobre.
    « C’est une très très bonne nouvelle car il s’agit du dossier mastodonte pour la commune de Clavier durant cette législature. Il n’y a plus qu’à transformer l’essai », indique Damien Wathelet, 1er échevin en charge des Sports de Clavier qui fait référence à la dernière Coupe du monde de rugby.
    Pour rappel, il s’agit d’un projet transcommunal lancé il y a trois ans par les communes de Clavier et Ouffet. Un projet de cinq millions d’euros TVAC. « Nous avons déjà obtenu un subside d’un million et 50.000 euros de la part du Développement rural wallon pour la salle des fêtes de 35 X 12 m avec deux cloisons amovibles pour diviser cette salle en trois espaces. Il y aura aussi un hall omnisports de 44 X 24 m avec vestiaires pour lequel Infrasports apporte un subside de 2,5 millions d’euros. Et il y aura enfin six vestiaires pour le club de football La Clavinoise qui compte près de 200 jeunes et trois vestiaires pour les arbitres. La commune de Clavier devrait apporter 1,4 million d’euros et la commune d’Ouffet 50.000 € », détaille l’échevin Damien Wathelet.
    « Nous espérons toujours diminuer la part communale grâce à des subsides pour la mobilité douce et pour les espaces verts. Nous allons aussi essayer de récupérer 300.000 euros rabotés à l’époque par Infrasports. Enfin, nous sommes toujours en réflexion avec notre bureau d’études pour créer une Régie communale autonome, ce qui nous permettrait de ne pas payer la TVA (21 % c’est-à-dire un million d’euros !). Et si cette Régie est créée, nous y mettrions aussi les 700.000 euros prévus pour la rénovation future de la piscine d’Ocquier », précise encore Damien Wathelet.
    « Pour le hall omnisports, la promesse de subsides vaut pour 24 mois. Elle a été octroyée en octobre 2018. Les travaux devront donc être adjugés pour octobre 2020. Nous avons décidé que 25 % du temps d’occupation de ce hall omnisports seront réservés aux Ouffétois. Pour la salle des fêtes, le dossier devra être finalisé pour mai 2020. Et dès que nous aurons reçu l’accord du Ministre, nous pourrons lancer les adjudications », ajoute l’échevin des Sports
    Les travaux de ce grand projet devraient débuter au printemps 2021. Ils dureront un an.
    La Meuse H-W