conseils pratiques

  • Sécheresse en Wallonie, usage raisonné de l'eau, feux, ... attention!

    Capture d’écran 2020-06-03 à 16.15.00.png

    Situation de sécheresse en Wallonie.
    Hervé Jamar, Gouverneur de la province de Liège

    Le Centre Régional de Crise de Wallonie a procédé fin mai à un nouvel état de la situation de sécheresse en Wallonie. Il en ressort que les très faibles précipitations de ces dernières semaines ont déjà des effets concrets, en particulier sur la végétation, l’agriculture et les eaux de surface, mais que la distribution de l’eau reste assurée normalement.

    Ces dernières semaines, une hausse de la consommation a été enregistrée, notamment en raison du confinement et du beau temps. La distribution publique de l’eau se déroule cependant normalement sur une grande partie du territoire wallon.

    Pour préserver les ressources en eau et garantir un approvisionnement normal au coeur de l’été, il est important que les citoyens fassent dès à présent un usage raisonné de l’eau de distribution.

    Concernant le risque d’incendie, la plus grande vigilance doit rester de mise. La sécheresse actuelle de la végétation favorise en effet les départs de feux de broussailles et de forêt, qui se sont multipliés ces derniers jours. En forêt particulièrement, les règles de prudence sont à respecter : ne pas fumer, ne pas jeter de déchets qui pourraient provoquer un effet de loupe, ne pas allumer de barbecues sauvages ou de feux d’artifice.

  • Limiteurs d’eau : leur interdiction va être prolongée

    Capture d’écran 2020-05-26 à 15.39.01.png

    En Wallonie, environ 2.000 ménages vivent avec un limiteur d’eau. Un appareillage destiné à limiter (fortement) le débit d’eau. Il est installé chez les mauvais payeurs mais, à côté de ceux qui sont de mauvaise foi, il y a une majorité de personnes qui ne parviennent pas à nouer les deux bouts. Avec la crise du Covid, leur nombre risque d’exploser.
    Mesures
    Le gouvernement wallon a donc pris des mesures en mars, afin d’aider les plus précaires à faire face aux dépenses d’énergie et d’eau. Parmi ces mesures, « l’interdiction de suspension de fourniture d’eau et de limitation de débit pour une durée de 60 jours à partir du 1er avril 2020 », comme le rappelle le député André Frédéric. Mais la mesure est censée s’arrêter le 1er juin. Le député a donc interpellé la ministre Tellier. Bonne nouvelle : « Concernant la crise du Covid, laquelle n’est hélas pas dernière nous, j’envisage de faire usage de la faculté prévue dans l’arrêté du gouvernement et de prolonger l’interdiction de pose de limiteurs d’eau au-delà du 1er juin vu la persistance de la crise. »

    La mesure va donc être prolongée… mais on ne sait pas jusque quand. André Frédéric, comme tout le groupe PS du parlement de Wallonie, demande d’ailleurs que ce soit un juge de paix qui décide de la pose d’un limiteur d’eau. Les socialistes avaient déposé une proposition de décret en ce sens sous la précédente législature. Sur ce point, Madame Tellier n’est pas vraiment sur la même longueur d’onde que le député. Mais on peut faire confiance à ce dernier pour revenir à la charge. Covid ou pas Covid !
    B.J. La Meuse H-W

  • Utilisation du vélo, n'oubliez pas l'assistance dépannage!

    D'après Touring, en avril, les gens semblent avoir bougé plus à vélo : " + 45 % d’interventions par rapport à 2019. Cela se confirme en mai. Nos statistiques s’arrêtent au 18 et nous avons quasi autant d’interventions que tout mai 2019. Nous nous attendons à une augmentation de 50 à 70 % pour ce mois", explique Lorenzo Stefani. (LM du 25 mai)
     
     
    Capture d’écran 2020-05-25 à 09.52.19.png
    Si vous vous êtes remis au vélo, comme de nombreux belges suite au coronavirus, n'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre compagnie d'assurance et à prendre une assistance dépannage vélo.
    Un exemple d'assistance parmi d'autres, celui de Touring:

    * Pour vélos et vélos électriques
    * assistance vélo 24h/24 7j/7 par des patrouilleurs spécialement formés partout en Belgique, même devant votre domicile
    * en cas de pannes, crevaisons, accidents, et même le vandalisme
    * remboursement des frais médicaux (€ 6.500 maximum)
    * 3 interventions par an pour la formule individuelle et 8 interventions pour la formule famille
    * transport vers un réparateur de votre choix si votre deux-roues ne peut être remis en état immédiatement
     

    Capture d’écran 2020-05-25 à 10.12.50.png

  • Comment privilégier le payement sans contact ?

    Si le payement par carte est recommandé un peu partout à cause du Covid19, le payement via votre GSM, sans carte cette fois, ni sans toucher quoique ce soit, est encore une meilleure solution qui commence à être utilisée largement.


    Payer via un code QR/une liste

    Capture d’écran 2020-05-24 à 16.39.48.png
    Regarder la vidéo

    Payer en ligne, payer des amis, payer en magasin, payer des factures et bien d'autres possibilités...

    Capture d’écran 2020-05-22 à 08.31.33.png

    Application à télécharger gratuitement

     

  • Coronavirus. Mensualités de remboursement de crédit : report de trois mois

    Capture d’écran 2020-05-24 à 17.00.58.png

    La Chambre a approuvé à l’unanimité, mercredi, une proposition de loi permettant le report des mensualités de remboursement d’un crédit à la consommation pendant la période de la pandémie de Covid-19. Le prêteur doit, à la demande de l’emprunteur, accorder un report de paiement pour une période maximale de trois mois, renouvelable une fois pour trois mois supplémentaires, soit six mois au total.
    Cinq millions de personnes
    Mais il y a des conditions. Ainsi, au moins un des emprunteurs du ménage doit subir une perte de revenu en raison de la crise liée au coronavirus, peu importe l’identité de la personne qui a contracté le crédit. En outre, l’emprunteur ne doit pas avoir été déclaré en défaut de paiement au 1er avril 2020. Si, au moment de la demande, l’emprunteur dispose de plus de 25.000 euros d’économies, le prêteur n’est plus obligé d’accorder une prolongation. Si le demandeur se trouve dans les conditions, le prêteur est dans l’obligation d’octroyer le report du remboursement.
    « C’est une victoire dans la lutte contre le surendettement des ménages. Plus de 5 millions de personnes ont au moins un crédit à la consommation en cours, de nombreux ménages ont vu leurs revenus diminuer suite au chômage temporaire ou à l’interruption totale ou partielle d’une activité indépendante. À côté de cela, des entreprises de crédit à l’affût ont déjà flairé l’aubaine et proposent des refinancements de crédits à des taux d’usurier », a souligné Christophe Lacroix (PS), auteur de l’une des propositions de loi. Il regrette cependant qu’un amendement limite le mécanisme à des mensualités d’au moins 50 euros, ce qui « ignore la situation de nombreux ménages à faibles revenus ».
    La Meuse

  • Tinlot, reprise du marché aujourd'hui. Rappel des consignes à respecter

    96947132_143241987267421_2717445414704906240_o.jpg

    Suite aux dernières décisions du Conseil National de Sécurité, nous avons le plaisir de vous informer de la reprise du marché hebdomadaire à partir de ce mardi 19 mai.

    Cependant, plusieurs conditions doivent être respectées :

    Pour les marchands ambulants :

    - Obligation du port du masque ; mise à disposition de gel hydroalcoolique pour les visiteurs et paiement électronique à favoriser ;
    - Interdiction de laisser toucher la marchandise par les visiteurs ;
    - Disposition des échoppes suffisamment éloignées les unes des autres.

    Pour les visiteurs :

    - Entrée et sortie du marché selon les directives affichées
    - Interdiction de toucher la marchandise
    - Port du masque FORTEMENT recommandé
    - Distanciation physique à respecter

  • Déconfinement cette semaine: ce qui est permis et ce qui ne l’est pas

    Les salons de massage, les centres de bien-être, en ce compris les saunas, les centres de fitness, les casinos, salles de jeux automatiques et bureaux de paris resteront fermés

    Pour les métiers de contact, à savoir les instituts de beauté, les instituts de pédicure non médicale, les salons de manucure, les salons de coiffure, les barbiers et les studios de tatouage et de piercing, seul l’accueil sur rendez-vous est autorisé.
    Par contre, vous ne devrez être présents dans l’entreprise que durant la durée de votre rendez-vous, et donc attendre à l’extérieur votre tour. La salle d’attente ainsi que les toilettes ne peuvent pas être utilisées. Si la prestation se fait à domicile, le prestataire de soins ne doit pas rester après sa prestation.
    Dès 12 ans, vous devrez vous couvrir la bouche et le nez avec un masque ou une alternative en tissu, dans l’entreprise, « à l’exception du client pour la durée strictement nécessaire à un traitement au visage ».

    Chaque prestataire de soins doit assurer la désinfection de ses mains, des instruments et de son poste de travail entre chaque client. Les postes de travail doivent être séparés d’un mètre et demi. Et il est interdit de servir de la nourriture ou des boissons, vous oubliez donc le café chez le coiffeur !

    Chez le coiffeur d’ailleurs, plusieurs clients peuvent être accueillis en même temps si les postes de travail sont séparés d’une paroi en plexiglass ou d’une alternative équivalente

    Pour les marchés, le maximum de 50 étals autorisé est confirmé. L’arrêté royal confirme qu’« il ne s’agit pas d’une brocante ou d’un marché aux puces ». Il est interdit aux visiteurs de consommer de la nourriture ou des boissons sur les marchés. Les courses se font seul, mais un adulte peut accompagner des mineurs vivant sous son toit ou une personne ayant besoin d’une assistance. Une maman peut donc aller au marché avec ses enfants.

    Les sorties à cheval sont par ailleurs autorisées désormais à trois cavaliers, au lieu de deux actuellement. Enfin, les déplacements dans le cadre de la location et de la vente d’immeubles sont désormais autorisés.

  • Tinlot. Reprise du marché ce mardi 19 mai !

    96947132_143241987267421_2717445414704906240_o.jpg

    Suite aux dernières décisions du Conseil National de Sécurité, nous avons le plaisir de vous informer de la reprise du marché hebdomadaire à partir de ce mardi 19 mai.

    Cependant, plusieurs conditions doivent être respectées :

    Pour les marchands ambulants :

    - Obligation du port du masque ; mise à disposition de gel hydroalcoolique pour les visiteurs et paiement électronique à favoriser ;
    - Interdiction de laisser toucher la marchandise par les visiteurs ;
    - Disposition des échoppes suffisamment éloignées les unes des autres.

    Pour les visiteurs :

    - Entrée et sortie du marché selon les directives affichées
    - Interdiction de toucher la marchandise
    - Port du masque FORTEMENT recommandé
    - Distanciation physique à respecter

  • Retenez bien ces numéros: 02 214 19 19 par téléphone ou le 8811 par SMS !

    Tracing: la police fédérale met les citoyens en garde

    Capture d’écran 2020-05-11 à 20.33.42.png

    Des tentatives de phishing (hameçonnage, usurpation d’identité) ont été observées. Des escrocs profitent du contact tracing, mis en place depuis le déconfinement, pour essayer de vous piéger et soutirer des infos personnelles visant, au final, à usurper votre identité.

    Par SMS, des gens ont reçu ce message, en anglais : « Un individu, entré en contact avec vous, a été testé positif au Covid-19 ou a montré des symptômes de la maladie. Il vous est recommandé de vous mettre en isolement/de vous faire tester ». Pour plus d’infos, le message renvoie à un site internet. Ne cliquez surtout pas sur ce lien ! « Seul le numéro 02 214 19 19 peut vous contacter par téléphone ou le 8811 par SMS. Tout autre numéro : ignorez, ne donnez aucune information et ne cliquez surtout pas ! », alerte la police fédérale. « Méfiez-vous de tout autre numéro et ne cliquez pas sur les liens contenus dans les SMS ! »
    Il se peut aussi qu’une personne mandatée par le contact tracing vienne à votre domicile. Il faudra qu’elle s’identifie formellement.
    La Meuse

  • Confinement. Réparer à la maison ? Les Repair Cafés vous guident à distance

    Capture d’écran 2020-05-04 à 15.15.46.png

    Réparer un appareil électroménager durant le confinement ? Les Repair Cafés vous proposent un service à distance pour dépanner vos objets défectueux.

    Votre machine à café ne s'allume pas ? Pas de panique, les Repair Cafés de Wallonie et de Bruxelles peuvent vous venir en aide. En remplissant ce formulaire, vous pourrez faire appel aux réparateurs de notre réseau. Merci de compléter attentivement toutes les données concernant votre objet défectueux. Nous pourrons ainsi vous mettre en contact avec le réparateur adéquat.

    Dans un Repair Café, on répare ensemble. Ici, c'est pareil ;) Le réparateur vous contactera par téléphone ou par vidéo et tentera de diagnostiquer la panne et de vous guider dans la réparation.

    Vous avez toujours voulu apprendre à réparer par vous-même ? C'est le moment de faire appel aux réparateurs des Repair Cafés :D

    Vos données seront conservés sur un formulaire privé pendant maximum 30 jours avant d'être supprimées. A tout moment, vous pouvez nous envoyer un mail à emmanuel@repairtogether.be pour supprimer vos données.

     
    ex : 0475376802
  • Coronavirus. Demandez votre congé parental dès maintenant

    Capture d’écran 2020-05-05 à 19.31.51.png

    Voici un tableau explicatif qui résume bien la demande du congé parental:

    Capture d’écran 2020-05-05 à 19.33.29.png

    Source et plus d'infos: CSC

     

  • Tinlot Covid-19. CILE et IDEN: demande d'intervention de 40 euros sur votre facture d'eau

    Capture d’écran 2020-05-01 à 16.28.34.png

    Bénéficier d'une réduction de 40 euros sur la facture d'eau est possible, dans le cadre de l'épisode de pandémie, si vous remplissez les conditions d'octroi définies par le Gouvernement Wallon. Plus d'infos pour les clients de la CILE, sur les modalités pratiques, sur ce lien

    Dans notre commune,
    la CILE dessert les villages de Ramelot et de Soheit-Tinlot.

    Pour l'IDEN (Abée, Fraiture, Scry)
    Voir le site: http://www.iden-eau.be/

    Capture d’écran 2020-05-01 à 23.08.48.png

    Capture d’écran 2020-05-01 à 23.09.48.png

     

     

     

  • Demande de pension ou de Grapa pendant la période de confinement

    Commune de Tinlot. Rappel!
    En cette période de confinement, il est toujours possible de faire sa demande de pension ou de Grapa :
    Via le numéro spécial pension : 1765
    Via votre dossier personnel : www.mypension.be
    Via le site : www.demandepension.be

    93913093_136441204614166_981348959974850560_n.png

  • Appels téléphoniques intempestifs : des amendes enfin dressées !

    « Un jour, ils m’ont appelée pour m’annoncer que j’étais l’heureuse gagnante d’un cadeau. Mon numéro avait été tiré au sort, et je pouvais venir chercher une tablette gratuitement, sans obligation d’achat », raconte Anne-France, une habitante de Momignies. « Mais je ne me suis jamais inscrite à aucun concours ou quoi que ce soit, cela m’a paru directement suspect. »

    Capture d’écran 2020-01-27 à 20.06.00.png

    Pour Anne-France, comme d’autres habitants de l’Entre-Sambre-et-Meuse contactés par l’entreprise « Meubles confort », c’est le début d’un calvaire. « Ils ont continué d’appeler. En semaine, le weekend, à 8 heures du matin ou à 8 heures du soir, ça n’arrête jamais. Voilà plusieurs semaines que cela dure. Si j’avais reçu une tablette gratuite pour chaque appel, j’aurais pu ouvrir un magasin ! »

    Rappelons que ces appels intempestifs sont évidemment illégaux.
    Depuis mai 2014, toute personne qui ne souhaite plus recevoir des appels commerciaux peut demander l’enregistrement de son numéro sur la liste « Ne m’appelez plus ».
    Les entreprises qui ne respectent pas cette liste encourent des poursuites pénales. Et théoriquement, les amendes qu’ils encourent peuvent atteindre 80.000 euros.

    Et la ministre de l’Économie, Nathalie Muylle, à une question adressée par la députée Mélissa Depraetere, a précisé que l’inspection économique avait effectué des contrôles contre ces entreprises qui nous harcèlent et même dressé des sanctions.
    21 TRANSACTIONS
    « L’inspection économique a procédé à un total de 242 contrôles concernant les appels non sollicités depuis 2016 », a- t-elle ainsi expliqué. « 13 procès-verbaux d’avertissement en 57 procès-verbaux ont été dressés. 21 de ces procès-verbaux ont donné lieu au paiement d’une transaction, dont le montant moyen atteint 2.020 euros ».
    La ministre a également précisé que 8.035 plaintes avaient déjà été déposées auprès des services du SPF Économie pour des appels intempestifs en 2019. Un chiffre supérieur aux 6.866 plaintes de 2018 alors qu’il ne reprend pas encore l’année complète. Actuellement, il y a plus de 1,4 million de numéros qui sont inscrits sur la liste « ne m’appelez plus ». Inscrire son numéro sur la liste est gratuit... et peut permettre d’avoir la paix !

    G.BARK. La Meuse du 11 janvier

    A noter. Pour s’inscrire sur la liste : www.dncm.be