conseils pratiques

  • Wallonie : le dépannage sur autoroute en 25 minutes dès ce 13 décembre

    La plate-forme fonctionne, les dépanneurs sont prêts, il n’y a plus que les automobilistes à informer pour entrer dans l’ère de Siabis+, le nouveau système de dépannage sur autoroute en Wallonie qui démarre officiellement le 13 décembre. S’il ne faut retenir qu’une chose : en cas de panne, formez le 101.
    Le dépanneur doit baliser, si besoin
    ...
    Si vous n’avez pas souscrit à une assistance, fini d’appeler le dépanneur de votre choix. « Vous devez appeler le 101 (ou utiliser les bornes oranges). Même chose d’ailleurs si vous avez une assistance : n’appelez plus votre assistance, formez le 101. Sur base de votre numéro de plaque, le téléphoniste saura (grâce à une plate-forme avec les assurances) si vous avez une assistance ou pas, et c’est lui qui appellera le dépanneur agréé le plus proche et disponible. Il arrivera dans un délai maximal de 25 minutes ».
    Tarif pour un dépannage de jour : 181,50 €
    Si vous avez une assistance, c’est votre assurance qui paiera. Dans le cas contraire, c’est vous qui paierez. Mais fini les mauvaises surprises… Le dépanneur devra appliquer un tarif forfaitaire fixé par le gouvernement wallon. Pour vous mettre hors de danger et tirer votre véhicule hors de l’autoroute, ça coûtera 181,50 € (entre 7 et 19 h) ou 272,25 € (entre 19h et 7 h). Des suppléments sont prévus si le dépannage dure plus d’1 heure (24,20 € par quart d’heure supplémentaire le jour ou 36,30 € la nuit), s’il faut baliser la route (151,25 € le jour ou 181,50 la nuit), s’il faut vous ramener jusqu’à votre domicile, etc.

    Fini de gêner la circulation des heures... (Lire la suite et l'article complet - La Meuse)

  • Point de contact officiel si vous êtes victime d’une tromperie, d’une arnaque, d’une fraude ...

    Vous êtes victime d’une tromperie, d’une arnaque, d’une fraude ou d’une escroquerie, ou vos droits en tant que consommateur ou entreprise n’ont pas été respectés ?
    Choisissez alors le scénario qui s’applique à votre problème et suivez les étapes successives afin de signaler votre problème aux services compétents.
    Vous recevrez toujours un avis dans lequel nous nous efforcerons de répondre au mieux à vos questions.
    Les services compétents analyseront votre signalement et procéderont éventuellement à une enquête... lire la suite

    Capture d’écran 2019-12-06 à 11.24.03.png

     https://pointdecontact.belgique.be/meldpunt/fr/bienvenue

  • Ce qui change au 1er décembre 2019

    Peu de changements en ce 1er décembre,
    Les plus importants sont sans doute, l'obligation de "l'arrondi" et davantage de déchets dans les sacs bleus en Province de Liège. Voir les articles précédents sur ce blog à ce sujet. (Arrondi, sacs bleus)

    Capture d’écran 2019-12-01 à 19.00.58.png


    Des virements instantanés chez Bpost Banque et Beobank
    Si la plupart des banques belges proposent déjà le virement instantané à leurs clients, Bpost Banque et Beobank le feront dès le 1er décembre, tandis qu’Axa Banque passera le cap en 2020.
    Un contrôle technique plus sévère au nord du pays
    Si vous allez au contrôle technique en Flandre, certains manquements qui étaient tolérés ne le sont plus.
    C’est essentiellement le bon fonctionnement des phares et de tout ce qui y est lié qui sera contrôlé plus sévèrement.
    Par exemple si le témoin de votre tableau de bord ne s’allume pas lorsque vous mettez vos grands phares, vous recevrez un carton rouge. Même sanction si vos phares antibrouillard sont défaillants ou si la lampe censée éclairer votre plaque d’immatriculation est défaillante.
    Notons encore la nomination du Français Guillaume Boutin, comme nouveau CEO de Proximus et la prise de fonction de Charles Michel à la tête du Conseil européen.
    Source: La Meuse

  • " L'arrondi " à partir du 1er décembre 2019

    Quelques rappels concernant "l'arrondi"

    Dimanche, la Belgique saute le pas et mettra en pratique l’arrondi. Le but de cette mesure : éliminer les petites pièces de 1 et 2 cents qui coûtent cher à fabriquer. Et comme, en Belgique, on aime le surréalisme, sachez que vos prochains règlements s’avéreront parfois être de vrais casse-tête !

    Capture d’écran 2019-11-30 à 17.14.15.png

    L’arrondi en 10 questions
    > Qui doit pratiquer l’arrondi ?
    Pas seulement les magasins mais aussi votre médecin, votre pharmacien ou encore votre administration. Bref tout qui poursuit un but économique durable. Par contre, cela ne concerne pas les ventes par internet.

    > Y aura-t-il arrondi si je paie par carte ?
    Pas toujours. Cela dépendra de votre commerçant qui peut appliquer l’arrondi pour l’ensemble des moyens de paiement qu’il accepte. Mais le commerçant doit dans ce cas l’annoncer de manière visible en affichant « Le montant total est toujours arrondi ».
    > Si j’ai le montant exact, puis-je payer le prix ?
    Non. Le paiement en espèces devra toujours être arrondi.
    > Pratiquera-t-on l’arrondi sur ma facture de gaz d’électricité ?
    Non. Même si vous payez par exemple cette facture à un guichet de poste. Cette dernière n’est en effet pas la destinataire du montant mais une simple intermédiaire.
    > Le commerçant peut-il rendre la monnaie en pièces de 1 et 2 cents ?
    Bien entendu. Les pièces sont toujours valables. Et vous ne pouvez pas les refuser.
    > Est-ce que je peux toujours payer avec des pièces de 1 et 2 cents ?
    Comme le commerçant peut vous en rendre, vous pouvez aussi payer avec cette petite monnaie. Mais pas plus de 50 pièces à la fois.
    > L’arrondi s’applique-t-il aux virements ?
    Non puisqu’il ne s’agit pas de paiements en espèces.
    > L’arrondi s’applique-t-il si je paie en chèques repas ?
    Non. Seuls les pièces et les billets sont considérés comme des espèces. Les paiements par chèques-repas, éco-chèques et bons de valeur ne peuvent pas être arrondis, même dans le cas où le vendeur a décidé de pratiquer l’arrondi pour les moyens de paiement autres que les espèces.
    > Si je demande du cash en plus, le commerçant peut-il pratiquer l’arrondi ?
    Oui si le commerçant a décidé de le pratiquer sur tous les moyens de paiement et donc en l’occurrence ici la carte bancaire.
    > Quel montant sera-t-il indiqué sur mon ticket de caisse ?
    Le commerçant sera tenu d’indiquer et le montant non arrondi et le montant arrondi. 

    N’oubliez pas le Télévie ! L’opération est lancée
    Si ces petites pièces vous encombrent, pensez au Télévie. Comme l’an dernier, Bérénice et son équipe relancent l’opération de collecte. En espérant qu’avec l’arrondi, cette petite monnaie ne se fera pas plus rare. Une bonne raison pour être encore plus généreux.
    379.000 € EN 2018
    L’an dernier, 42 tonnes de pièces et un peu plus de 379.000 euros avaient été récoltés. Les derniers chiffres officiels sont que 14.215.180 pièces de 1, 2 ou 5 centimes ont été déposées dans les différentes tirelires disposées à travers la Wallonie et Bruxelles l’an dernier. Et c’est déjà bien parti pour battre ce chiffre.
    Extraits du dossier paru dans la Meuse le 29/11

  • Pièces de 1 et 2 cents. Arrondi obligatoire à partir du 1er décembre 2019, voici les règles

    Au 1er décembre, l'arrondi sera obligatoire pour les pièces de 1et 2 cents. Pour connaître précisément toutes les modalités de cette mesure, consultez le site du SPF économie, dont voici quelques extraits:

    IMG_5988.JPG

     

    Moins de pièces de 1 et 2 cents dans vos poches et vos portemonnaies
    Depuis le 1er octobre 2014, les entreprises peuvent arrondir le montant total de la somme à payer par leurs clients particuliers au multiple de 5 cents le plus proche.
    Si jusqu’à présent, elles n’étaient pas obligées de pratiquer cet arrondi, la situation changera à partir du 1er décembre 2019.
    En effet, à partir de cette date, l’arrondi deviendra obligatoire pour tous les paiements en espèces ou la partie de la somme à payer réglée en espèces en cas de paiement mixte (espèces + carte par exemple).
    Les entreprises auront la possibilité d’élargir la pratique de l’arrondi aux autres moyens de paiement. Dans ce cas, elles devront en informer leur clientèle particulière en affichant de façon visible un texte spécifique (PDF, 480.94 Ko) à ce propos. Elles devront alors appliquer l’arrondi à tous leurs clients et à tous les moyens de paiement.
    L’objectif du caractère obligatoire de l’arrondi des paiements en espèces, c’est de réduire progressivement l’utilisation des petites pièces de 1 et 2 cents qui coûtent très cher à fabriquer et qui alourdissent les poches et les portemonnaies.

    Qui doit arrondir ?
    Sont concernées par les nouvelles obligations d’arrondi, ... toute personne physique ou morale qui poursuit de manière durable un but économique.
    Sont dès lors tenues d’arrondir les paiements en espèces, non seulement les entreprises, au sens courant du terme, mais aussi les professions libérales et toutes les personnes, associations, administrations, etc. qui exercent régulièrement des activités économiques en relation avec des consommateurs.
    Ainsi, une commune qui gère une piscine, une bibliothèque ou un centre culturel par exemple, sera considérée comme « entreprise » pour ce type d’activités. Par contre, ce ne sera pas le cas lorsqu’elle encaissera les frais d’émission d’une carte d’identité, cette activité relevant de ses missions de service public et n’ayant de ce fait pas de caractère « économique ».
    De même, les associations, lorsqu’elles exercent de manière régulière une activité économique (la vente de produits aux consommateurs par exemple) sera considérée comme une entreprise. Le fait que l’association ait ou non un but lucratif ne change rien à la chose.
    Les ventes de particulier à particulier tout comme celles qui ont lieu entre entreprises ne sont pas concernées par les règles d’arrondi obligatoire.

    Capture d’écran 2019-11-20 à 18.25.48.png
    Lire la suite

  • Ne ramenez pas n’importe quoi dans vos bagages!

    On est parfois tenté de ramener quelques bons produits de bouche de son lieu de vacances, histoire de prolonger ses menus exotiques. Ce n’est pas une bonne idée !

    Capture d’écran 2019-11-09 à 11.07.25.png

    L’Afsca a d’ailleurs émis une mise en garde récemment rappelant que dans le milieu des années 80, un saucisson ramené d’Espagne par un vacancier belge et donné par la suite aux cochons du voisin avait été à l’origine de 6 foyers de peste porcine dans notre pays. Ramener un souvenir local comme une plante ou de la charcuterie, c’est peut-être également rapporter des maladies animales ou végétales. Bien entendu, vous pouvez toujours transporter n’importe quel produit au sein de la Communauté européenne. Mais l’Afsca demande de tout de même l’éviter parce que « mieux vaut prévenir que guérir ».
    En ce qui concerne les produits végétaux ou d’origine animale provenant des autres pays, la réglementation est, elle, beaucoup plus sévère. L’importation de viande et de produits laitiers en provenance de pays non européens est interdite si vous ne possédez pas le certificat phytosanitaire de ces produits et si vous n’avez pas fait au préalable une déclaration à l’Afsca. Si vous êtes pris en faute, votre marchandise sera d’office confisquée et vous devrez payer une amende. En 2018, 25 actions de contrôles renforcés des bagages ont ainsi été menées auprès de 324 passagers : 1133,5 kg de nourriture ont été saisis.
    Nouveau règlement
    Avec la mondialisation du commerce, la probabilité d’introduction de nouvelles maladies a fortement augmenté. C’est pourquoi un nouveau règlement européen entrera en vigueur le 14 décembre prochain.
    Pour les végétaux et produits végétaux, la liste des produits qu’on pourra ramener librement dans ses bagages a été réduite. Certains fruits échappent encore à l’interdiction comme les ananas, les noix de coco, les bananes ou les dattes. Les autres seront interdits s’ils ne sont pas accompagnés d’un certificat phytosanitaire délivré par l’autorité compétente du pays d’origine, et s’ils ne sont pas annoncés à l’Afsca préalablement avant l’arrivée en Belgique. Par exemple, pas question de ramener un paquet de grains de café de Colombie sans le déclarer.
    La liste des produits autorisés est disponible sur le site https ://finances.belgium.be.
    La Meuse

  • Aperçu de ce qui change ce 1er novembre

    Capture d’écran 2019-11-01 à 14.35.05.png

    Voici un aperçu de ce qui change au 1er novembre 2019 en Belgique:

    La vente de tabac interdite aux moins de 18 ans
    La vente de produits du tabac sera interdite aux mineurs à partir du 1er novembre. Elle était auparavant autorisée aux jeunes de plus de 16 ans.
    Cette interdiction concerne la cigarette, le tabac à rouler mais également la cigarette électronique. La Belgique était le seul pays en Europe où les cigarettes étaient encore vendues aux jeunes entre 16 ans et 18 ans...

    Les prescriptions de médicaments désormais valables trois mois.
    À compter du 1er novembre, une ordonnance médicale aura une validité de trois mois, sauf si le prescripteur en décide autrement, indique le cabinet de la ministre fédérale de la Santé, Maggie De Block. Jusqu’ici, un pharmacien pouvait délivrer au patient un médicament prescrit sans limite dans le temps. L’assurance soins de santé rembourse, elle, ce médicament jusqu’à la fin du 3e mois qui suit la date de prescription...

    Apple lance sa plateforme de streaming vidéo
    La marque à la pomme lancera le 1er novembre sa plateforme de streaming vidéo Apple TV+ dans une centaine de pays, dont la Belgique. À 4,99 euros par mois, Apple TV+ est à presque la moitié de l’abonnement de base à Netflix aux États-Unis et deux dollars en dessous du prix de l’abonnement à Disney+, qui sortira quinze jours après Apple TV+...


    La Flandre facilite l’intégration des joueurs de football transgenres
    Voetbal Vlaanderen, l’aile flamande de la fédération belge de football, a adopté de nouvelles règles afin de faciliter le passage des personnes transgenres entre les compétitions féminines et masculines. À partir du 1er novembre, le sexe figurant sur la carte d’identité des joueurs et joueuses de football flamands ne sera plus le seul critère pris en compte. La Pro League et la fédération francophone ACFF (Association des Clubs Francophones de Football) envisagent également d’adopter les mêmes règles.

    Plus d'info avec l'article complet dans Sudinfo (gratuit)

  • Condroz. 3 visites de chantiers "éco-construction" dimanche 20 oct.

    2019_Visite-decouverte_Eco-construction.jpg

  • Ce qui a changé au 1er octobre 2019

    capture ecran 2019-10-02 à 17.04.48.jpg
    Le nouveau sac bleu débarque en province de Namur et à Héron
    L’intercommunale BEP Environnement ouvre la danse en Wallonie et introduit le nouveau sac bleu, dès le 1er octobre, en province de Namur. La ville de Héron (province de Liège) embraie également. Pots de yaourt, raviers de beurre, barquettes en plastique de fromage ou encore films en plastique pourront désormais finir dans ces sacs PMC « élargis ». Jusqu’ici, seuls les bouteilles et flacons en plastique, les emballages métalliques et les cartons à boissons y étaient autorisés.
    Les anciens sacs restent valables indéfiniment. Les citoyens pourront donc les proposer à la collecte, en y ajoutant les nouveaux emballages en plastique admis à partir du 1er octobre. Le prix du rouleau reste, lui, inchangé. Ce nouveau tri entraînera une baisse des déchets résiduels de 6 à 8kg par an et par habitant.

    Hausse des salaires pour les ouvriers du transport de marchandises et logistique
    Les salaires réels et barémiques ainsi que la prime d’ancienneté des ouvriers du secteur transport de marchandises et de la logistique augmenteront de 1,1 % à partir du 1er octobre. L’accord pour les années 2019 et 2020 a été conclu en juin dernier. Cette augmentation salariale concerne le personnel roulant, non roulant et de garage.
    Les partenaires sociaux se sont par ailleurs engagés à poursuivre et intensifier la lutte contre le dumping social, ainsi qu’à soutenir le développement de lieux de repos sécurisés et confortables pour les chauffeurs.

    Les fonctionnaires flamands ne pourront plus prendre l’avion pour de courts trajets
    Le personnel attaché au gouvernement flamand ne pourra plus, à partir du 1er octobre, prendre l’avion pour effectuer des déplacements professionnels à l’étranger de moins de 500 km ou représentant moins de 6 heures de trajet par voie terrestre. Cette décision fait partie d’une série de mesures prises concernant le statut du personnel de l’administration flamande.
    Le gouvernement suit ainsi l’exemple du parlement flamand de rendre plus verts les voyages professionnels hors frontières.
    La mesure s’appliquera « à moins qu’il soit démontré que le déplacement au moyen d’un autre mode de transport représente une perte de temps ou de ressources disproportionnée ou bien que cela ne soit pas jugé opportun ou réalisable pratiquement pour de bonnes raisons », indique le texte.

    Voir l'article complet et les vidéos dans la Meuse digitale

  • Gaz - Electricité: les indemnisations possibles

    capture ecran 2019-09-29 à 13.59.14.jpg

    capture ecran 2019-09-29 à 13.59.21.jpg

    En savoir plus

    Lire également l'article dans La Meusecapture ecran 2019-09-29 à 14.04.13.jpg

     

  • Tinlot. Initiation au permis pratique ( vacances de Toussaint)

    71644561_2521145514643148_7064418498302181376_n.jpg

    Lire la suite

  • ASBL ou Sociétés de Tinlot : cet article vous concerne !

    capture ecran 2019-09-21 à 20.32.30.jpg

     

    Le registre des bénéficiaires effectifs : une obligation à remplir au plus tard le 30 septembre pour les sociétés et les ASBL.

    Nombre d’asbl ou de société l’ignorent encore mais un nouvelle obligation légale impose de remplir le « Registre des bénéficiaires effectifs ».
    En effet, la loi du 18 septembre 2017 relative à la prévention du blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme et à la limitation de l’utilisation des espèces prévoit la mise en place en Belgique d’un registre des bénéficiaires effectifs (dont l’acronyme anglais est ‘UBO’ pour ‘Ultimate Beneficial Owner’, ci-après « registre UBO »).
    La Loi prévoit ainsi l’obligation pour les sociétés, a(i)sbl et fondations de recueillir et de conserver des informations adéquates, exactes et actuelles sur qui sont leurs bénéficiaires effectifs et pour les administrateurs de transmettre, dans le mois et par voie électronique, les données concernant les bénéficiaires effectifs au registre UBO. 

    Bénéficiaire effectif : de qui s’agit-il ?
    La Loi identifie différentes catégories de bénéficiaires effectifs selon l’entité juridique à laquelle ils se rapportent. La Loi distingue ainsi trois types d’entités juridiques à savoir ; les sociétés, les a(i)sbl et fondations et les trusts et autres entités juridiques similaires aux trusts.

    Pour les a(i)sbl et fondations, sont considérés comme bénéficiaire effectifs :

    1. Les administrateurs ;
    2. Les personnes qui sont habilitées à représenter l’association ;
    3. Les personnes chargées de la gestion journalière de l’a(i)sbl ou de la fondation ;
    4. Les fondateurs d’une fondation ;
    5. Les personnes physiques ou, lorsque ces personnes n’ont pas encore été désignées, la catégorie de personnes physiques dans l’intérêt principal desquelles l’a(i)sbl ou la fondation a été constituée ou opère ;
    6. Toute autre personne physique exerçant par d’autres moyens le contrôle en dernier ressort sur l’a(i)sbl ou la fondation.Ces formalités peuvent être réalisées en ligne. A cet égard, le site du SPF finance a dédié une page d’information détaillée dont l’adresse est la suivante : https://finances.belgium.be/fr/E-services/ubo-register

    capture ecran 2019-09-21 à 20.35.10.jpgLes formalités peuvent être remplies directement par les responsables d’une ASBL ou d’une société moyennant l’authentification sur le site du SPF finances. Une alternative est de consulter son comptable.

    P-H Lefebvre
    Conseiller communal

  • Comment réduire votre consommation de mazout de 7 %

    L’environnement et sa préservation sont à la une de l’actualité. Les populations se mobilisent partout dans le monde pour le climat.
    C’est le cas aussi de la société Lambert Products installée dans le zoning industriel de Waremme en province de Liège. Aujourd’hui, la société Lambert Products commercialise un produit qu’elle qualifie de révolutionnaire, le « Safety fuel ».

    capture ecran 2019-09-19 à 11.00.04.jpg

    « Nous avons découvert ce produit sur une foire à l’étranger. La formule de ce produit a été retravaillée par le fabricant du produit qui est devenu mon associé, Lionel Barnéoud. Nous avons décidé de créer une société au nom du produit « Safety fuel ». Il s’agit d’un additif pour le traitement complet du diesel et du mazout de chauffage. Il est biodégradable à 95 % et est exempt de toute base de pétrole. Il est unique dans son genre et réduit jusqu’à 7 % la consommation et les émissions de Co2. Il convient pour tout type de moteur diesel, avec ou sans turbo, avec ou sans filtre à particules, pour le génie civil, les moteurs diesel dans la marine et pour les installations de chauffage », détaille Jean Collin, administrateur délégué de Lambert Products.
    « C’est un additif multifonctionnel qui élimine l’eau et l’humidité des réservoirs, des citernes à mazout et du carburant même, ce qui diminue les risques de corrosion et évite la formation de bactéries et d’algues. Il est antioxydant et permet un stockage de carburant en toute sécurité. Il allonge la durée du stockage sans perdre la qualité du carburant. En hiver, il améliore la fluidité du carburant de -7o supplémentaires. Il contient un lubrifiant qui opère sur la pompe d’injection, les injecteurs et le haut du moteur des véhicules tout en les nettoyant. Il améliore la combustion », ajoute Jean Collin qui est allé présenter son produit à la Ville de Waremme qui pourrait l’utiliser pour sa flotte de véhicules.
    MARC GÉRARDY. Article dans  La Meuse H-W.