Consommation

  • Festival de la Transition Alimentaire du 8 au 21 octobre, Huy & Marchin

    Le Festival
    Ce mois d’octobre sera celui de l’alimentation telle qu’on la rêve : vivante, durable, abordable et riche en rencontres.
    Le Festival de la Transition Alimentaire est né pour réfléchir ensemble et construire un schéma d’alimentation qui nous ressemble.

    De nombreux projets menés sur notre territoire y seront présentés. Ce Festival sera aussi un lieu de rencontres et de collaborations entre les producteurs, les transformateurs et les consommateurs.
    Ces acteurs vous partageront leur parcours de transition vers des modèles économiques alternatifs !
    C’est à une dynamique de changement que nous vous invitons !
    Cette organisation est à l’initiative du Pôle de synergie « Produits locaux & Circuits courts » de l’Instance Bassin EFE de Huy-Waremme en collaboration avec le Centre Culturel de Huy, La Ceinture Alimen-Terre hutoise, HesbiCoop, l’ADL de Héron et Marchin, ALPI, le GAL « Je suis Hesbignon »,le GAL « Pays des Condruses », l’Athénée Royal Agri St-Georges,
    la Province de Liège, le Val’Heureux, la Ville de Huy, Circ’Huy-Court et le CISP Devenirs.

    Festival-transition-alimentaire_flyer_1.jpg

    Téléchargez la brochure en PDF avec le programme complet

    En savoir plus:
    Site : http://bit.ly/2XB4tef
    Page Facebook : http://bit.ly/2meDLer
    Festival de la Transition Alimentaire

    image004.jpg

  • Gaz - Electricité: les indemnisations possibles

    capture ecran 2019-09-29 à 13.59.14.jpg

    capture ecran 2019-09-29 à 13.59.21.jpg

    En savoir plus

    Lire également l'article dans La Meusecapture ecran 2019-09-29 à 14.04.13.jpg

     

  • Ramasser des pommes de terre dans les champs après la récolte (”glaner”), autorisé ou non?

    A cette saison de l'année, voici un article toujours bon à rappeler!

    capture ecran 2016-10-22 à 09.40.48 - copie.jpg

    L'arrachage des pommes de terre bat son plein dans nos campagnes comme ici à Abée.
    Dans les champs, les nombreuses pommes de terre qui ont échappé au ramassage sont encore visibles, étalées sur la terre alors que les machines sont parties ailleurs. Un agriculteur de Tinlot explique que c'est normal: "celles qui sont trop petites passent au travers des filtres et de toute manière il faut les laisser en surface, elles vont se décomposer alors que sous terre, elles vont germer et repousser au printemps.
    A-t-on le droit dès lors de les ramasser? Et dans ce cas faut-il l'autorisation du propriétaire?

    capture ecran 2014-10-21 à 22.03.02.jpg
    Des glaneuses
    de Jean-François Millet.

    D'après Wikipédia, le glanage est un droit d'usage sur la production agricole, existant notamment en France, sous différentes formes depuis le Moyen Âge. Il subsiste encore au XXIe siècle.
    Après la moisson, le ramassage de la paille et des grains tombés au sol est autorisé.
    On distingue le glanage, qui concerne ce qui reste à même le sol, du grappillage qui concerne ce qui reste sur les arbres ou les ceps après la cueillette. On glane donc des pommes de terre, des céréales, on grappille les raisins, les pommes, les fruits en général.
    On distingue le glanage légal du glanage illicite, appelé le maraudage, qui est le délit de dérober des fruits, récoltes, légumes quand ils ne sont pas encore détachés du sol.

    Région Wallone, Code Rural (cliquez ici)

    CHAPITRE II. - Des cultures, des récoltes et des abeilles
    Art. 11.
    Le glanage et le râtelage, dans les lieux où l'usage en est reçu, ne peuvent être pratiqués que par les vieillards, les infirmes, les femmes et les enfants âgés de moins de douze ans et seulement sur le territoire de leur commune, dans les champs non clos, entièrement dépouillés et vidés de leurs récoltes, et à partir du lever jusqu'au coucher du soleil
    Le glanage ne peut se faire qu'à la main; le râtelage avec l'emploi du râteau à dents de fer est interdit.
    Sous réserve d'autres dispositions prises en Wallonie, voilà qui est clair et précis!
    Bonne récolte!

    capture ecran 2016-10-22 à 09.42.06 - copie.jpg

    Photos AL. Abée 21/10/2016

  • Comment réduire votre consommation de mazout de 7 %

    L’environnement et sa préservation sont à la une de l’actualité. Les populations se mobilisent partout dans le monde pour le climat.
    C’est le cas aussi de la société Lambert Products installée dans le zoning industriel de Waremme en province de Liège. Aujourd’hui, la société Lambert Products commercialise un produit qu’elle qualifie de révolutionnaire, le « Safety fuel ».

    capture ecran 2019-09-19 à 11.00.04.jpg

    « Nous avons découvert ce produit sur une foire à l’étranger. La formule de ce produit a été retravaillée par le fabricant du produit qui est devenu mon associé, Lionel Barnéoud. Nous avons décidé de créer une société au nom du produit « Safety fuel ». Il s’agit d’un additif pour le traitement complet du diesel et du mazout de chauffage. Il est biodégradable à 95 % et est exempt de toute base de pétrole. Il est unique dans son genre et réduit jusqu’à 7 % la consommation et les émissions de Co2. Il convient pour tout type de moteur diesel, avec ou sans turbo, avec ou sans filtre à particules, pour le génie civil, les moteurs diesel dans la marine et pour les installations de chauffage », détaille Jean Collin, administrateur délégué de Lambert Products.
    « C’est un additif multifonctionnel qui élimine l’eau et l’humidité des réservoirs, des citernes à mazout et du carburant même, ce qui diminue les risques de corrosion et évite la formation de bactéries et d’algues. Il est antioxydant et permet un stockage de carburant en toute sécurité. Il allonge la durée du stockage sans perdre la qualité du carburant. En hiver, il améliore la fluidité du carburant de -7o supplémentaires. Il contient un lubrifiant qui opère sur la pompe d’injection, les injecteurs et le haut du moteur des véhicules tout en les nettoyant. Il améliore la combustion », ajoute Jean Collin qui est allé présenter son produit à la Ville de Waremme qui pourrait l’utiliser pour sa flotte de véhicules.
    MARC GÉRARDY. Article dans  La Meuse H-W.

  • Clavier. Repair Café, samedi 21 septembre de 14 à 17h

    capture ecran 2019-09-18 à 13.35.47.jpg

    IMG_5574.jpg

    IMG_5575.jpg

    https://www.facebook.com/events/411408002816836/

  • La spiruline, l'ingrédient alimentaire n°1 du futur ?

    capture ecran 2019-09-14 à 12.32.10.jpg

    Dans la séquence "un oeil sur demain", le JT de la RTBF a consacré un reportage à la spiruline. Cette algue, vous pouvez maintenant la cultiver fraîche à domicile grâce à une équipe de chercheurs liégeois dont fait partie la Ramelotoise Gersande Blanchard. (Voir l'article précédent sur ce blog)

    Page sciences et innovations avec cette question : comment va-t-on nourrir la planète demain ? Une certitude: pour que tout le monde mange à sa faim, il va falloir changer certaines de nos habitudes. Manger des algues par exemple. Selon l'OMS, la spiruline, une petite algue d'eau douce, serait carrément l'ingrédient numéro 1 pour le futur. Alors, de quoi s'agit-il ? Pourquoi la spiruline est-elle si prometteuse?capture ecran 2019-09-14 à 12.32.17.jpg

  • Liège épicerie. Des produits condruziens en vente

    C’est dans la rue piétonne Saint-Remy, au centre de Liège, voisine de la place Saint-Paul que s’est installée l’épicerie de quartier baptisée « Pied à terre ».

    capture ecran 2019-09-10 à 16.58.26.jpg

    Depuis le 22 août dernier, Isabelle Polet propose une belle variété de pains bios à la levure ou au levain, livrés tous les jours sauf le mercredi par « Les Copains d’Ocquier » ; des légumes cultivés pleine terre dans le « Jardin d’Antan » à Hody ; des variétés de viande en provenance d’une ferme mise à l’honneur chaque semaine (bœuf limousin bio, porc, agneau, black Angus, ...) ; du poulet bio, du canard, des jus, bières, miels, confitures et des produits laitiers de la Ferme Demoitié de Ouffet « que je vends en exclusivité dans mon épicerie », indique Isabelle Polet (yaourts, maquées, crèmes, fromages au lait de vache ou de chèvre ou de brebis).
    « Le maître mot du magasin est le circuit court. Tous les produits sont d’origine belge, locaux, éthiques et de saison, issus de l’agriculture biologique, raisonnée et de l’agroforesterie. L’objectif est de valoriser l’économie circulaire et le développement durable », insiste Isabelle Polet.

    « Pied à terre », une belle reconversion
    Elle a baptisé son épicerie de quartier « Pied à terre » « car cela fait référence à la terre et cela, j’y tiens beaucoup. Car je suis un pied à terre pour le Point Ferme avec qui je travaille en collaboration ; car nous sommes dans une rue piétonne, rue Saint-Remy et enfin en référence au pied de champignon », précise Isabelle Polet.

    Auparavant, à cet endroit, se trouvait une agence immobilière. Place désormais à des produits frais, locaux et belges. « Ce projet d’épicerie de quartier me tient très à cœur pour sa démarche éthique, sociale et environnementale », explique Isabelle Polet qui a été architecte durant 20 ans avant de devenir épicière !
    « Il y a quelques temps face à l’urgence climatique, les transitions écologiques, économiques et sociales me sont apparues comme une évidence. La graine était plantée et a commencé à germer en moi. La volonté de se désencombrer, d’appliquer la décroissance et le minimalisme au quotidien m’ont poussée à imaginer l’idée d’un revirement total de carrière. J’ai d’abord testé le maraîchage, la vente sur les marchés ou sur site, la vente à la ferme pour me rendre compte des difficultés, des contraintes et du savoir-faire de chaque activité. Je me suis ensuite concentrée sur « comment moi, avec mes compétences », je pouvais participer au développement d’une filière durable de manière constructive», explique encore l’épicière liégeoise.

    Un dépôt des paniers
    «J’ai eu ensuite l’occasion de rencontrer «Point Ferme», une coopérative à finalités sociales, située à Nandrin et dont la philosophie correspondait à mes valeurs. Une quarantaine de producteurs proposent uniquement leurs produits en ligne et livrent dans des points de dépôt de la région liégeoise. Je leur ai proposé ce pied à terre à Liège rue Saint-Remy, dans un magasin physique, où je vends tous les produits de « Point Ferme ».
    Mon épicerie est aussi un point de dépôt pour les paniers « Point Ferme » achetés en ligne qui peuvent être récupérés chez moi le vendredi. Je suis ouverte aussi à tous les producteurs belges intéressés et désireux d’adhérer à cette démarche. Ils peuvent me contacter au 04/362.27.78 (à partir du 10 septembre) ou par mail à l’adresse suivante : info@piedaterre.be ou sur ma page Facebook Pied à terre_Epicerie », tient-elle à préciser.

  • Tout ce qui change en ce 1er septembre

    Chaque année la rentrée apporte son lot de nombreux changements. Voici les mesures qui entrent en vigueur au 1er septembre. Et il n’y a pas que des bonnes nouvelles, loin de là…
    Lire le détail de chaque mesure dans la Meuse digitale

    capture ecran 2019-09-06 à 19.56.00.jpg

    Les banques KBC et CBC augmentent certains tarifs
    Certains services bancaires seront plus chers chez KBC et CBC à partir du 1er septembre. La contribution mensuelle à leur compte le plus populaire augmente de 0,5 euro, soit 25 %.

    BNP Paribas Fortis descend les taux sur tous ses comptes d’épargne au minimum
    La banque BNP Paribas Fortis (BNPPF), leader sur le marché de l’épargne en Belgique, a décidé d’abaisser dès le 1er septembre les taux sur tous ses comptes d’épargne au minimum légal...

    L’abattage rituel sans étourdissement : interdit en Wallonie
    L’interdiction de l’abattage des animaux sans étourdissement préalable entre en vigueur le 1er septembre en Région wallonne, à la grande satisfaction des associations de protection animale...

    Les travailleurs peuvent acheter des trottinettes avec leurs écochèques
    Les travailleurs pourront acheter des trottinettes, des monoroues ou des hoverboards, qu’ils soient sans moteur ou pourvus d’un moteur électrique, avec leurs écochèques à partir du 1er septembre. Ainsi en a décidé le Conseil National du Travail, qui réunit les partenaires sociaux...

    Une indemnité pour les professeurs roulant en vélo électrique
    Dès le 1er septembre, les professeurs se rendant au travail à l’aide d’un vélo à assistance électrique pourront bénéficier d’une indemnité...

    Le TEC lance un abonnement de 4 mois pour les 12-24 ans
    La société wallonne de transports publics TEC lance dès le 1er septembre un abonnement d’une durée de 4 mois à destination des 12-24 ans.

    Les tarifs seront de 44 euros pour un abonnement Next (35,20 euros pour le prix réduit « famille nombreuse »), 57 euros pour l’abonnement Horizon (45,60 euros prix réduit) et de 93,50 euros pour un abonnement Horizon+ (74,80 euros avec réduction)...

    Indemnisation des commerçants lésés par des chantiers en Wallonie
    Le décret wallon permettant d’octroyer une indemnité compensatoire de 100 euros par jour, avec un maximum de 6.000 euros par chantier, aux indépendants dont l’activité est perturbée par des travaux sur la voie publique, entre en vigueur le 1er septembre...

    Le champ d’activité des aides-soignants s’élargit
    L’arrêté royal concernant l’élargissement des activités d’infirmières pouvant êtres effectuées par les aides-soignants doit entrer en vigueur le 1er septembre.

    Il autorise les aides-soignants à poser cinq actes supplémentaires sur les patients, comme administrer des gouttes ophtalmiques, mesurer des paramètres tels que le taux de glycémie et la tension, enlever des fécalomes ou appliquer des bandages/bas destinés à prévenir et/ou traiter des affections veineuses...

    Le Code du Développement Territorial wallon simplifié
    Le Code du Développement territorial (CoDT) en vigueur en Wallonie depuis juin 2017 sera simplifié le 1er septembre, conformément à un arrêté du gouvernement wallon adopté en mai.

    Parmi les mesures destinées à accélérer les procédures, les abris pour animaux d’une superficie maximale totale de 20m², le placement de ruches, le placement de jeux pour enfants, d’auvents, de tentes solaires ou de couvertures d’une terrasse d’une superficie maximale de 40 m² ou encore la création d’une aire d’accueil à la ferme seront bientôt dispensés de permis d’urbanisme et d’architecte.
    La pose de peinture, le sablage, le rejointoyage, l’isolation de façades qui modifient l’aspect architectural de l’habitation, le remplacement de la structure portante d’une toiture sans modification du volume construit, le placement d’habitations légères sans étage d’une superficie maximale de 40m² seront quant à eux dispensés d’architecte...

    Un avantage fiscal pour les assurances protection juridique
    La nouvelle loi relative à l’assurance protection juridique entrera en vigueur ce 1er septembre. Les assureurs pourront proposer des assurances donnant droit à un avantage fiscal de 124 euros au maximum (réduction d’impôts de 40 % sur la prime d’assurance plafonnée à 310 euros), si ce contrat prévoit une certaine couverture minimale.

    La police permettant de bénéficier de la réduction fiscale doit couvrir un large éventail de risques : responsabilité, droit pénal, droit fiscal, droit administratif, droit du travail, droit des contrats et des consommateurs (y compris les litiges en matière de construction), droit des successions, donations et testaments, divorce et droit de la famille...

    De nouveaux vaccins disponibles en Fédération Wallonie-Bruxelles
    L’Office de la Naissance et de l’Enfance (ONE) a renouvelé les marchés publics d’achat des vaccins du Programme de vaccination de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ces marchés entrent en application le 1er septembre 2019 pour une période de 4 ans, soit jusqu’en 2023. Ils impliquent quelques ajustements, notamment au niveau des fournisseurs (firmes pharmaceutiques), « mais la plupart des vaccins restent identiques », peut-on lire sur le site vaccination-info.be...

    Changement des conditions de remboursement pour certaines immunoglobulines polyvalentes
    Les conditions de remboursement pour certaines immunoglobulines polyvalentes pour administration par voie intraveineuse (Multigam, Multigam 10 %, Nanogam, Privigen, Octagam, Octagam 10 % et Iqymune) seront élargies et harmonisées au sein de la classe de immunoglobulines polyvalentes pour administration par voie intraveineuse dès le 1er septembre, indique l’Inami sur son site internet.

    Un ticket modérateur fixe pour la séance de kinésithérapie
    À partir du 1er septembre 2019, le ticket modérateur, c’est-à-dire le montant à charge du patient après remboursement de l’assurance soins de santé, pour les prestations de kinésithérapie deviendra un montant fixe. Il ne s’agira donc plus d’un pourcentage de l’honoraire. Selon l’Institut national d’assurance maladie-invalidité (Inami), ce système est plus simple pour les kinésithérapeutes et les patients.

    La part personnelle à payer par le patient sera déterminée en fonction de la catégorie de soins (pathologies lourdes, pathologies aiguës ou chroniques, autres situations). Les prestations de 15 et 20 minutes ainsi que les prestations spécifiques pour « patients palliatifs à domicile » (entièrement remboursées) s’ajoutent à ces trois catégories...
    Lire le détail de chaque mesure dans la Meuse digitale

     

     

     

  • Fraiture: une boutique éphémère de produits locaux

    Depuis quelques mois, nous vous avons relaté le beau projet de la famille Delbovier d’ouvrir une épicerie fine entièrement locale à Tinlot. Ce projet a pour but de valoriser les producteurs locaux mais également d’assurer un avenir certain pour leur fille de 21 ans, Nell, atteinte d’un handicap.

    capture ecran 2019-09-01 à 20.39.58.jpg

    Le 5 septembre prochain, la famille lance la première partie de leur projet avec la mise en ligne de l’e-commerce de leur épicerie.
    À cette occasion, du 6 au 8 septembre, afin de faire connaître leur projet et les producteurs qu’ils désirent mettre à l’honneur dans leur future boutique, la famille ouvre une boutique éphémère Au D’zy, la salle « Le Rougeaud », située au 9 de la rue Gommeray à Fraiture. « Ça y est après des mois de recherches et de mise en place, le premier acte de notre projet se concrétise avec le lancement de notre site internet. Pour marquer le coup, nous désirions à la fois présenter notre projet et dévoiler au public la quarantaine d’artisans que nous avons pu rencontrer ainsi que les produits disponibles dans notre toute nouvelle épicerie fine en ligne », souligne Jean-Marc Delbovier.
    Articles zéro déchet faits maison mais aussi des produits locaux issus du terroir avec notamment des produits de bouche, des bijoux, des articles d’entretien, des bières, vins et spiritueux, du chocolat et des épices, tous les articles présentés sont de qualité, originaux et de fabrication artisanale. Sur place, le public pourra également déguster les produits des différents producteurs mais visiter l’exposition des œuvres de Vincent Albert, illustrateur et ami du couple.
    Après avoir géré l’ASBL « Pour eux » pendant 14 ans, qui vient en aide aux personnes handicapées,le couple désirait œuvrer pour l’avenir de leur fille, souffrant d’un retard mental en investissant dans l’immobilier dans le but d’ouvrir une épicerie fine et d’aménager des appartements afin d’assurer une rentrée financière à leur fille par la location des différentes parties. « Si elle est suffisamment autonome, elle pourrait même y résider ».

    Livraison à domicile
    En attendant de trouver le bâtiment idéal et d’effectuer les différents travaux, la famille tinlotoise compte effectuer les livraisons à domicile des commandes chaque lundi, mardi et mercredi sur les communes de Huy, Liège, Esneux et Hamoir mais également renforcer leur présence sur différents marchés locaux des environs.

    Pour découvrir la boutique éphémère, rendez-vous le vendredi 6 septembre de 18h à 22h, le samedi 7 de 12h à 18h et dimanche 8 de 11h à 16h. Plus d’informations sur www.originell.be ou sur Facebook via la page OrigiNell.

    Un futur magasin à Scry
    Tout récemment, Jean-Marc Delbovier et son épouse, Florence Harzimont, ont trouvé une maison à Scry, idéale pour poursuivre leur projet, à savoir l’ouverture d’une épicerie fine accueillant les produits locaux de divers artisans régionaux tout en aménageant un ou plusieurs appartements dans les étages pour leur fille Nell.

    Pour le moment même si une offre a été signée, le couple attend encore l’autorisation de l’administration communale pour savoir ce qu’il sera possible de faire au sein du bâtiment.
    Article de L.M. La Meuse Huy-Waremme

  • Originell, invitation officielle au prochain magasin éphémère !

    Voici notre invitation officielle pour notre très prochain magasin éphémère !
    Faites-vous plaisir en nous faisant plaisir ! Venez découvrir les produits OrigiNell, des produits réalisés par des artisans de notre région.

    Flyers OrigiNell 6 7 8 sept 2019 RECTO.jpg

    Flyers OrigiNell 6 7 8 sept 2019 VERSO.jpg

    Au plaisir de vous y rencontrer et d’avoir ainsi l’occasion de vous expliquer notre projet de vive voix !
    Merci à Vincent Albert pour la réalisation des flyers et d’avoir accepté d’exposer ses impressions sur bois.
    Merci à la Brasserie Minne de s’associer à cette organisation.
    Merci à Dans Mon Bocal de faire déguster ses petits plats à cette occasion.

    A l’occasion d’un magasin éphémère, nous serions très heureux de vous recevoir afin de vous faire découvrir concrètement les produits qui seront proposés dans notre toute nouvelle Epicerie fine en ligne.
    Pour ce faire, nous avons le plaisir de vous inviter à bloquer une des dates suivantes :
    Le vendredi 6 septembre 2019 de 18h à 22h
    Le samedi 7 septembre 2019 de 12h à 18h
    Le dimanche 8 septembre 2019 de 11h à 16h

    Lieu Au D’Zy, salle « Le Rougeaud », rue Gommeray, 9 à 4555 FRAITURE
    AU PROGRAMME :

    • la découverte de nos produits ;
    • Quelques produits à déguster ;
    • Exposition des œuvres de Monsieur Vincent Albert.

    Nell, Flo et Jean-Marc

    Plus de détails sur la page facebook

  • Sécheresse: restriction d’eau à Clavier

    capture ecran 2019-08-08 à 09.59.16.jpg

    Les faibles précipitations des derniers jours ont eu un effet positif, notamment sur le verdissement de la végétation, mais le sud de la Wallonie reste en déficit de précipitations avec des zones sèches à très sèches, a constaté la cellule «sécheresse» réunie mardi par le Centre régional de crise de Wallonie (CRC-W). Désormais, une douzaine de communes wallonnes ont pris des mesures visant à restreindre l’utilisation de l’eau.
    Si de faibles précipitations sont attendues dans les prochains jours, on ne s’attend pas à ce que la situation de sécheresse actuelle s’améliore.
    Pour le secteur agricole, les récentes pluies ont été bénéfiques mais il faudra encore attendre quelques semaines pour déterminer les impacts de la sécheresse notamment pour certaines cultures comme la pomme de terre, les betteraves ou le maïs.
    La distribution publique de l’eau est satisfaite partout et «les messages prônant un usage parcimonieux de l’eau ainsi que les mesures de restrictions prises dans certaines communes ont eu des effets positifs sur la consommation d’eau qui connait un niveau stable et normal pour la saison», souligne le CRC-W, encourageant les citoyens «à poursuivre leurs efforts.»
    Les communes de Ciney, Clavier, Somme-Leuze ont pris des arrêtés de police pour interdire les usages de l’eau non dédiés à des besoins essentiels, à l’instar d’autres communes avant elles (Tellin, Havelange, Hamois, Hotton, Durbuy, Nassogne, Gouvy et Rochefort).
    Lire la suite dans La Meuse H-W
    Tinlot, Seny est concerné par cette mesure puisque le village est alimenté par la Compagnie Intercommunale des Eaux Source des Avins et Clavier.
    Si les autres communes ne sont pas (encore) soumises aux mêmes restrictions, il convient d'être particulièrement attentif à notre consommation d'eau !

  • L’arrondissement obligatoire des paiements, c’est pour bientôt!

    Le 1er décembre, l’arrondissement obligatoire des paiements en espèces sera une réalité.
    Le « nouveau ministre en affaires courantes » de l’Économie et des Consommateurs, Wouter Beke (CD&V), souhaite que les entreprises soient bien informées sur cet arrondissement. Il vient de lancer une campagne d’information, en collaboration avec les associations de commerçants Comeos, Unizo, SNI et UCM.

    capture ecran 2019-07-29 à 17.20.43.jpg

    Elle prend la forme d’un petit guide détaillé contenant des explications concrètes sur les règles juridiques et leur application en cas d’arrondissement. « Le guide répond également à des questions précises, comme la façon dont les règles devraient être appliquées lorsqu’un client paie une partie du montant en espèces et une autre partie avec une carte de paiement », explique le ministre.
    « Le guide peut être consulté sur le site web du SPF Économie et est diffusé par le biais de la lettre d’information du SPF et de diverses associations de commerçants. Mais il est également important que les consommateurs soient bien informés. Une campagne d’information des consommateurs sera lancée plus tard cette année. Avec l’arrondissement obligatoire, nous voulons réduire le nombre de pièces de 1 et 2 eurocent en circulation. Ces petites pièces suscitent souvent un embarras pour les commerçants et les consommateurs. Cependant, ces pièces continueront à avoir cours légal. »
    Voici comment arrondir…
    Le montant total à payer sera arrondi comme suit :

    1 et 2 cent seront arrondis à 0 cent ;

    3 et 4 cent seront arrondis à 5 cent ;

    6 et 7 cent seront arrondis à 5 cent ;

    8 et 9 cent seront arrondis à 10 cent.

    Même en cas d’arrondissement, le consommateur pourra donc continuer à utiliser les pièces de 1 ou 2 cent pour ses paiements et le commerçant pourra continuer à les utiliser comme rendu de monnaie. L’arrondissement fera qu’il y aura beaucoup moins de pièces en circulation.
    Pour les paiements électroniques, il n’y a aucun changement : les commerçants ont la possibilité, comme c’est déjà le cas, d’arrondir à 5 cent, mais ils n’y sont pas obligés.

  • Le magasin Point Ferme ouvre le mercredi 7 août à Nandrin

  • Atelier cuisine: "A table pour 1,2,3€"

    Voici les prochaines dates de nos ateliers cuisine " A table pour 1.2.3€" en partenariat avec Colruyt. Prochain atelier le 1er août !

    pub2 a table pour 1.2.3 euros.jpg