Culture

  • Château de Modave. Théâtre en plein air : Madame Bovary du 4 au 21 juillet

    capture ecran 2019-07-01 à 11.54.43.jpg

    Du 4 au 21 juillet
    Cet été, la Cie Lazzi a choisi le théâtre en plein air pour vous présenter son nouveau spectacle :
    Madame Bovary de Gustave Flaubert (adaptation de Paul Emond)

    Avec Pascale vander Zypen, Christian Dalimier, Nabil Missoumi & Christophe Lambert.
    Mise en scène Olivier Lenel
    Composition musique et chant: Olivier Thomas
     
    Du 4 au 21 juillet: du mardi au samedi à 20h30 et le dimanche à 18h (possibilité de repli dans le château en cas de pluie)
    Prix des places : 20 € (étudiants: 15 € - groupes àpd 10 pers: 18 €/pers.)
    Infos et réservations : 085/41 13 69 ou info@modave-castle.be

    En savoir plus
    La Cie Lazzy poursuit son exploration des grands classiques de notre littérature en proposant une version théâtralisée du roman de Flaubert : Madame Bovary(1857). Les habitués du cycle retrouveront certains de leurs acteurs fétiches dans un espace extérieur ouvert pour la première fois au public et goûteront au plaisir d’une adaptation particulièrement rythmée, signée Paul Emond. Adaptation par ailleurs saluée par la presse lors de sa création française en 2016.
    Narrations et dialogues alterneront avec d’impertinentes chansons, composant ainsi une partition de choix pour un quartet de comédiens férus de beaux textes et rompus à l’art de la comédie : Pascale Vander Zypen, Christian Dalimier, Nabil Missoumi et Benoît Van Dorslaer.
    Si la forme romanesque de l’œuvre de Flaubert fait place à une audacieuse théâtralisation, le rôle de la femme dans la société reste le fil rouge du spectacle et conserve une brûlante actualité.

    Lazzy à Modave : du changement dans la continuité
    Présente pour la 26èmesaison à Modave, la Cie Lazzy entame sous l’impulsion de Pascale Vander Zypen, comédienne et porteuse du projet, de nouvelles collaborations artistiques de choix. Olivier Lenel signera la mise en scène du spectacle et Olivier Thomas surprendra tout le monde avec son univers musical foisonnant.

    Un spectacle pour tous.
    On l’aura compris, ce spectacle familial promet d’être haut en couleur ! Et pour les esprits chagrins qui craindraient un été pluvieux, tout est prévu. Le château de Modave offre une exceptionnelle solution de repli en cas de pluie. Bien sûr, comme pour les éditions précédentes, le château et son parc seront accessibles avant les représentations.

  • Livres. Liège, la ville aux 200 escaliers

    capture ecran 2019-05-16 à 10.44.23.jpg

    Après les églises, les ponts, les châteaux (Voir l'article sur ce blog, Liège, la Province aux 600 châteaux), et les murs qui parlent, Robert Ruwet veut nous faire découvrir les escaliers de Liège. Dans un livre, il en répertorie 200 classés par ordre alphabétique.
    Une nouvelle vision de la Cité ardente et de ses escaliers qui racontent aussi notre histoire. Car Liège est blottie entre des collines parfois abruptes et est aussi le point de départ de ces "degrés" qui mènent le visiteur sur les sommets des rives de la Meuse et de l'Ourthe. Des escaliers très connus, comme la Montagne de Bueren ou moins comme le thier du bac à Jupille.
    Voir le reportage vidéo sur RTC

     
  • Mobil'art 2019. Biennale d'art contemporain au profit de la recherche et des personnes atteintes de la sclérose en plaque

    Mobilart 2019 - annonce et infos.jpg

    Voir également le reportage vidéo sur RTC

     

  • Tinlot. Le Comité Culturel fait peau neuve !

    51381924_1103562833137804_1411626321355735040_n.jpg

    De gauche à droite, en haut: Pierre-Henry LEFEBVRE, Dominique ALBANESE, Alexandra MAES, Cathy FRAITURE, Cécile VALGAERTS, Jean-Luc PETIT, Thomas DEHOSSAY.
    En bas: Laurence MEDAERTS, Christine DEWITTE, Denis CRAISSE, Suzanne COLLET.

    Ce lundi 11 février 2019, avait lieu la mise en place du nouveau Comité Culturel Tinlotois. En effet, la structure culturelle tinlotoise se renouvelle tous les 6 ans après les élections communales. (Voir l'article précédent: Tinlot. Renouvellement du Comité Culturel, appel aux candidatures)
    Le passage de flambeau entre l’ancien comité culturel de Tinlot devait se faire avec la désignation de 11 nouveaux membres
    Lors de cette réunion, un bilan des 6 années écoulées a été dressé par André DUMONT, Président sortant. Ce rapport, très positif a mis en évidence la diversité ainsi que la qualité des activités qui, durant toutes ces années, ont été proposées aux villageois.
    Le nouveau comité a ensuite été constitué et voici la nouvelle équipe en place pour 6 ans:
    Présidente : Cécile VALGAERTS (Seny)
    Vice-président : Thomas DEHOSSAY (Abée)
    Secrétaire : Alexandra MAES (Fraiture)
    Trésorière : Suzanne COLLET (Scry)
    Membres : Jean-Luc PETIT ( Ramelot), Christine DEWITTE (Fraiture), Pierre-Henry LEFEBVRE (Ramelot), Laurence MEDAERTS (Scry), Dominique ALBANESE (Fraiture), Cathy FRAITURE (Fraiture) et Denis CRAISSE (Ramelot)
    En route pour de nouvelles aventures et de nouvelles idées, mais également de spectacles et de balades bien rodées par l’ancien comité.
    Vous serez invités aux différentes activités organisées par le comité culturel.
    La culture est, pour notre commune, une ouverture aux autres et la possibilité de rencontres enrichissantes.
    A consommer sans modération !

    https://static.blogs.sudinfo.be/media/150/3564598505.jpgL'installation du nouveau Comité est l'occasion de remercier l'ancienne équipe et plus particulièrement André DUMONT, son Président, pour leur investissement sans relâche tout au long de leur mandat.
    Maintenent, place à cette nouvelle équipe dynamique. Nous lui souhaitons bonne route!
    Au plaisir de vous croiser et de pouvoir partager de nouveaux moments remplis de bonheur...

    CRAISSE Denis
    Échevin de la culture

  • Bibliobus: les horaires 2019. Fraiture, Scry, Tinlot, Ouffet, Strée, Villers le T., Warzée

    IMG_4250.jpeg

    IMG_4247.jpeg

    Transmis par D. Albanese

  • Tinlot. Un nouveau livre jeunesse de Sonia Coudert

    capture ecran 2018-08-25 à 13.40.27.jpg

    Un nouveau livre jeunesse de Sonia Coudert vient d'être édité. Il est disponible dans toutes les librairies à la demande! 
    https://livrs-editions.com/produit/langues-de-vipere/

    Langues de vipère
    12,00€
    S.A.William
    194 pages
    Première lecture – Princesses – Caractère.
    Extrait du livre:
    "Daline n’est pas une gentille princesse de conte de fée, au contraire !
    Elle ne s’intéresse qu’aux apparences. Seules la richesse et la beauté ont de la valeur à ses yeux. Si vous n’avez ni l’une ni l’autre, passez votre chemin et ne vous frottez pas à cette mégère !
    Un jour pourtant, tout va changer. Daline décide d’évoluer, mais comment devenir gentille après des années de méchanceté ?
    La princesse va devoir compter sur sa femme de chambre et sur des amis inattendus, qui vont l’aider dans cette lourde tâche.
    Ces derniers ne seront pas de trop pour aider Daline à faire le tri entre ses vrais amis et ceux qui sont de véritables langues de vipère !"
    En savoir plus
    Catégorie : Source: Facebook

    D'autres libres de Sonia Coudert

    39913130_2345840978789566_6922748817360027648_o.jpg

    Voir l'article précédent sur ce blog

  • Huy littérature. La Dérive recrute des lecteurs pour sa vitrine

    journal,SU_QUOTIDIENS,20180517,HUY,1.jpgLa librairie La Dérive, sur la Grand-Place de Huy, réitère son opération « Je lis dans la vitrine ».
    Pour ce faire, elle est à la recherche de lecteurs et lectrices prêts à tester cette chouette expérience!
    La librairie La Dérive recrute donc des lectrices et lecteurs pour le samedi 26 mai.

    «Nous avons besoin de 15 personnes qui passeront 30 minutes dans nos vitrines. Un livre et une boisson vous attendent ! Venez vivre une expérience surréaliste en notre compagnie », commentent les gérants.
    Comment s’inscrire ?
    Un petit coup de fil au 085/21.25.14, demandez Marco. Un créneau horaire sera fixé selon vos convenances et les disponibilités.
    Premier(e) candidat(e) attendu(e) à 9h45. (La Meuse du 17 mai)

  • Petit Larousse et Petit Robert: les nouveaux mots 2019

    lepetit-robert-le-petit-larousse-2017-001.jpg

     
    Le Petit Larousse et le Petit Robert, les deux principaux dictionnaires du monde francophone, ont présenté lundi leur millésime 2019 avec leur lot de mots nouveaux reflétant la diversité d’une langue qui ne cesse de se renouveler. Morceaux choisis.
     - Le « dégagisme » (rejet de la classe politique en place), relevé par Le Robert est-il une conséquence de la vague « antisystème » (qui s’oppose au système en place) ? Le Petit Larousse nous invite à méditer sur la « démocrature » (une démocratie dirigée de façon autoritaire).
     - Un « bredele » (gâteau alsacien) accompagné, pourquoi pas, d’un « ristretto » (café serré), Le Robert nous invite à un voyage culinaire avec sur sa carte « teriyaki » (viande ou poisson grillé et mariné) ou « gomasio » (condiment au sel marin et sésame grillé). Restera-t-il de la place pour la « pavlova » (gâteau meringué garni de crème chantilly et de fruits) ? Pas sûr !
     - Est-il décent de garnir ses « gyozas » (raviolis épicés) de « sauce barbecue », se demande le Petit Larousse ? Peut-être est-ce un effet de la « mixologie » (art d’adapter des recettes)…
     - Liker, c’est permis !
    Le Petit Larousse invite à « liker » (apprécier) des « vlogs » (blog diffusant des vidéos). Attention cependant à ne pas être victime d’un « rançongiciel » (logiciel malveillant) mettent en garde les deux dictionnaires.
     - La langue est aussi effrontée. « Se palucher », explique Le Robert, renvoie à la pénibilité d’un travail peu attrayant ou à une certaine félicité solitaire. Avec le Larousse pourquoi se contenter d’embrasser quand on peut « se boujouter », « poutouner », bref faire un « schmutz » (un baiser).
     - Du côté des noms propres, le footballeur brésilien Neymar (avec une erreur dans sa biographie) et l’écrivaine Chantal Thomas entrent dans le Robert illustré tandis que l’athlète handisport Marie-Amélie Le Fur et la cheffe Hélène Darroze sont consacrées par le Petit Larousse.
     - Le prix Nobel de littérature britannique Kazuo Ishiguro et le spationaute français Thomas Pesquet ont, eux, l’honneur de figurer dans les deux dictionnaires.
    La Meuse H-W
  • Le Tinlotois Sébastien Brunet présente sa publication à la "foire du livre" de Bruxelles

    2018-02-23-PHOTO-00000121.jpg

    Sébastien Brunet (voir d'autres articles sur ce blog) était présent à la foire du livre de Bruxelles ce vendredi 23 février pour y présenter un petit essai intitulé:
    "Reconvertir la pensée industrielle: pour de nouvelles pratiques politiques"
    Il y est question de prospective, de domination, de développement technologique et de la nécessité de revisiter le fonctionnement de nos démocraties...

    capture ecran 2018-02-25 à 17.06.58.jpg

    capture ecran 2018-02-25 à 17.07.30.jpgVous qui passez par là, entendez-vous grincer les rouages de cette pensée industrielle de la domination qui colonise nos systèmes de production, notre démocratie et nos vies ?

    Voyez-vous ici et là, se profiler une forme de totalitarisme du temps présent et la domination d’une pensée qui ne se pense plus ?

    Observez-vous vos enfants se pencher un peu plus chaque jour, non vers le centre de la terre mais vers le centre d’eux-mêmes tout englués qu’ils sont dans les réseaux sociaux ?

    Qu’avons-nous fait de notre capacité de réflexion prospective, de cette imagination créatrice qui considère le futur comme un territoire à conquérir ?

    Pour répondre à ces questions, il est nécessaire d’affuter quelques concepts qui agiront sur les insupportables réalités du monde : le rejet des migrants, les inégalités croissantes, les politiques d’austérité, les “affaires” d’éthique politique, le changement climatique, et bien d’autres encore…
    Des solutions sont pourtant déjà là, peu connues mais présentes, qui peuvent en “démocratisant notre démocratie” soutenir l’émergence de nouveaux futurs possibles et désirables.

     

     

    capture ecran 2018-02-25 à 17.07.18.jpg

    capture ecran 2018-02-25 à 17.06.26.jpg

  • Les musées liégeois sont partiellement gratuits pour les étudiants et les moins de 26 ans

    capture ecran 2017-12-26 à 10.33.32.jpg

    Dans le cadre des actions « Réinventons Liège » les musées liégeois sont partiellement gratuits pour les étudiants et les jeunes de moins de 26 ans depuis le 1er décembre 2017.

    A Paris, et dans d’autres villes européennes, l'entrée des collections permanentes des musées et monuments nationaux est gratuite pour les jeunes de moins de 26 ans.
    La gratuité dans les musées a pour objectif d’augmenter la fréquentation des musées par les jeunes, de  développer leur goût pour l’art et de les préparer à devenir le public de demain.
    La Ville de Liège mettra en place un dispositif similaire et offrira la gratuité d’accès dans ses musées pour les collections permanentes aux étudiants et, de manière générale, aux jeunes de moins de 26 ans.
    Cette gratuité sera accompagnée d’une approche pédagogique renforcée. 
    Signalons cependant que les grandes expositions temporaires organisées par les musées restent payantes.
    (Voir le site liege.be et réinventons liège)

    capture ecran 2017-12-26 à 11.44.27.jpgRappel
    Plus de 150 musées gratuits le premier dimanche du mois
    Les musées sont gratuits le premier dimanche ! Tous ? Non mais de plus en plus. De 49 musées en 2012, le nombre est passé à 69 début 2013, plus de 100 en 2014 et 140 en 2015. Le cap des 150 est désormais atteint.
    
Parmi d’autres, le Musée de la Boverie à Liège et le Préhistomuseum à Ramioul  ont prolongé la liste.
    Rappelons que toutes les grandes villes wallonnes et les musées subventionnés par la Fédération Wallonie-Bruxelles pratiquent cette gratuité ainsi que des institutions purement privées comme le Musée Hergé à Louvain-la-Neuve. Le succès public est au rendez-vous.


    Le nouveau guide des musées gratuits est disponible dans les PointCulture et sur le site www.artsetpublics.be