Energie

  • L’enquête publique a débuté ce vendredi pour les cinq éoliennes à Clavier et Ouffet

    Les projets éoliens, on commence à bien les connaître du côté d’Ouffet et de Clavier.
    « Les premières éoliennes ont vu le jour à Modave et les suivantes viennent de sortir de terre à Tinlot. Ouffet et Clavier devraient suivre prochainement même si ce n’est plus la panacée », précise Jean-Marc Moes, fondateur du Collectif « Ouffet Hurlevent » et qui suit ces dossiers depuis déjà 12 ans.

    « C’est le quatrième projet éolien et le troisième sur ce site avec Electro Wind et déjà Elicio en 2014 pour six éoliennes. A l’époque, le projet avait été refusé par le fonctionnaire-délégué de la Région wallonne et par le Ministre qui avait refusé le recours d’Elicio. Il y avait eu, si je me souviens bien, 963 réclamations », poursuit Jean-Marc Moes.

    Le dernier projet de la société de production d’énergie Elicio (Nethys) prévoit un projet de cinq éoliennes (une à Clavier et quatre à Ouffet) d’une puissance totale de 10 à 17,5 Mw/an. Ces éoliennes de 150 m de haut (pales comprises) avec une puissance de deux à trois MW chacune seront érigées en ligne dans les champs entre les villages de Warzée, Pair et Ouffet. Une éolienne pourra être citoyenne.

    Une réunion d’information a eu lieu le 18 mars et a déjà suscité de nombreuses oppositions suite à l’impact paysager sur le Condroz et sur la valeur immobilière des habitations tout en remettant aussi en cause l’efficacité des éoliennes comme l’a fait l’émission « Investigations » diffusée le 18 novembre dernier sur la RTBF. On y apprend notamment qu’il faut de nombreux métaux rares pour construire les éoliennes et que les pales qui ne fonctionnent plus sont laissées au pied des éoliennes car elles ne sont pas recyclables !

    « La demande de permis et les documents ont été déposés le 26 octobre dernier à la commune. L’enquête publique débute ce vendredi 27 novembre jusqu’au 4 janvier 2021, sauf du 24 décembre au 1er janvier. La demande comporte 50 pages puis l’étude d’incidence comporte 400 pages et il y a encore 400 pages d’annexes. C’est vrai que l’on peut télécharger tout le dossier mais c’est une brique de 1000 pages qu’il faut examiner  ! », s’inquiète Jean-Marc Moes.

    « Une enquête publique ne devrait pas être lancée en pleine crise du coronavirus. C’est anti-démocratique car on ne sait se réunir en grand nombre pour discuter et échanger, on doit prendre rendez-vous à la commune dans des délais très courts. Bref, on ne peut pas jouer notre rôle de contre-poids », regrette Annie Luymoeyen, conseillère communale de Clavier et qui appartient au Collectif contre la multiplication des parcs éoliens. Une multiplication déjà dénoncée par les bourgmestres de Clavier et d’Ouffet, Philippe Dubois et Caroline Cassart.

    Pour ce projet de cinq éoliennes, le dossier peut-être consulté à la commune de Clavier chaque jour ouvrable pendant les heures de service du lundi au jeudi de 9h à midi et le vendredi de 15h à 18h.
    Il faut prendre rendez-vous au 086/34.94.32. Les habitants des communes d’Ouffet, d’Anthisnes, de Tinlot, de Hamoir et de Durbuy sont aussi invités à transmettre leurs remarques sur ce projet éolien.

    Marc Gérardy La Meuse H-W

  • Tinlot. Le parc éolien est désormais au complet !

    Depuis mercredi matin le parc éolien en bordure de la route du Condroz est au complet. Le vent un peu moins fort a permis le montage de la 5e éolienne. Voici quelques vues d'ensemble, prises d'Abée et de Ramelot.

    DSC_3780.jpegVue depuis la Chaussée Romaine entre Ramelot et Terwagne

    DSC_3784.jpeg

    Vue Rue des Aubépines entre Abée et Ramelot

    DSC_3783.jpeg

    Vue depuis le Tumulus de Ramelot. Photos AL

  • Les séances d'informations Renov'Energie sont maintenues, mais toutes en visioconférence.

    124027069_140611437798119_8431972348560253372_o.jpg

    Les séances d'informations relatives à l'opération Renov'Energie ("T'as vu les primes") sont bien maintenues, mais toutes en visioconférence.

    Inscription obligatoire via energie@galcondruses.be.   
    Un tutoriel d'utilisation du logiciel "Zoom" et un lien de connexion est partagé avec les personnes intéressées.

    Les personnes ne pouvant pas y assister peuvent appeler directement au 0486/34.81.41 pour se faire expliquer le projet par téléphone.

    Des témoignages et davantage d'information sur le projet sont disponibles via https://www.galcondruses.be/realisations/renovenergie/

    N'hésitez pas à partager : il s'agit d'un service de grande qualité, offert pour la 3ème année

    Une page Facebook a été créée : https://www.facebook.com/RenovEnergie-104564998069430

  • Tinlot, l'éclairage public passe progressivement au led!

    DSC_3773.JPG

    Les anciennes lampes vont être remplacées par un éclairage led, nettement moins gourmand en énergie

    Le plan pluriannuel de la commune de Tinlot  prévoit le remplacement des lampes actuelles de l'éclairage public par des ampoules led, ce qui doit permettre de substantielles économies d'énergie. Ce remplacement est même devenu indispensable car les lampes actuelles ne seront bientôt plus remplaçables ! La commune a donc judicieusement budgété ces travaux jusqu'en 2023.
    "892 points lumineux sont à remplacer", explique l'échevine de l'énergie Laurence Medaerts. "Le coût total s'élève à 290.000€ dont 40.000 en 2020."
    Ces travaux ont débuté avec en priorité les liaisons intervillages. C'est le cas à Fraiture et cette semaine l'entreprise Pâques était à pied d'oeuvre entre Abée et Ramelot.
    Incompréhension à Abée
    Si chacun se félicite de cette ces aménagements, des Abéens s'interrogent cependant sur une petit "couac".
    Mercredi matin la société Ores a remplacé les ampoules qui ne fonctionnaient plus rue des Aubépines, suite notamment à la demande de riverains qui avaient signalé un éclairage défectueux.
    Et le lendemain, nous communique un habitant,  "Yvan Paque a remplacé les vieilles ampoules par des led. Donc, ma nouvelle ampoule aura fonctionné une nuit avant d'être remplacée..." Renseignements pris, la coordination entre les sous-traitants de sociétés différentes relève du casse-tête !

  • Tinlot éoliennes. Et de trois...

    IMG_8352.jpeg

    Les conditions climatiques se sont améliorées, et surtout le vent, ce qui a permis le montage de la 3e éolienne photographiée ce mercredi midi. Vue de Seny.
    IMG_8360.jpeg

    Vue d'Abée

  • Le parc éolien de Tinlot est presque terminé: il a mis 15 ans à se concrétiser !

    Ça y est ! Les 5 éoliennes de Tinlot, situées de part et d’autre de la N63, seront bientôt prêtes et produiront l’équivalent de la consommation d’électricité de 11.500 familles. Un projet qui a mis 15 ans à se concrétiser.

    Capture d’écran 2020-10-20 à 16.43.03.png

    Source d’enthousiasme pour les uns, générateur de craintes pour les autres, c’est en tout cas un événement attendu qui se déroule en ce moment dans la commune de Tinlot. Le montage des 5 éoliennes situées de part et d’autre de la nationale 63 est sur le point de s’achever.
    Cet important projet (4 millions d’euros par éolienne) est le résultat d’une étroite collaboration entre Engie et Luminus, les deux principaux producteurs d’électricité sur le marché belge, qui organisaient une visite du chantier ce lundi. « Dans la lutte contre le changement climatique, nous sommes tous des alliés », tenait d’ailleurs à souligner Christophe Heijmans, chef de projet Luminus. « Se mettre ensemble pour développer un projet, c’est une belle image des enjeux du changement climatique ».

    Capture d’écran 2020-10-20 à 16.38.51.png
    Les partenaires du projet, la Commune de Tinlot et la presse étaient invités
    au montage de la seconde éolienne lundi matin

    Le collège communal a fait le déplacement pour l’occasion. La bourgmestre Christine Guyot en a profité pour rappeler que cette production d’énergie verte s’inscrit dans le respect de la Convention des Maires, à laquelle Tinlot a adhéré sous le mandat précédent.

    Un projet vieux de 15 ans
    Initié il y a plus de 15 ans, ce parc éolien a pourtant peiné à voir le jour, faisant face à plusieurs recours administratifs des riverains. Cette contestation a légèrement freiné les ambitions initiales des deux maîtres d’ouvrage, qui rêvaient initialement d’un parc de 8 éoliennes, mais n’a pas envoyé le projet au tapis.
    « On a finalement obtenu le permis en septembre 2018. Ensuite, il a fallu faire toutes les études pour préparer la construction du parc, comme les essais géotechniques et la préparation des cahiers des charges pour les différents sous-traitants », se remémore Loïc Biot, responsable du projet chez Engie.

    Opérationnelles le 16 novembre
    Le montage des 5 éoliennes sera terminé d’ici la fin de semaine. Elles devront ensuite subir une série de tests durant environ un mois, et seront opérationnelles vers le 16 novembre.
    Ce parc éolien produira l’équivalent de la consommation de près de 11.500 familles – soit plus de dix fois la consommation des Tinlotois – et permettra d’éviter annuellement l’émission de CO2 équivalent aux émissions annuelles de 6.500 voitures diesel.

    La construction de ces éoliennes s’accompagne également de mesures environnementales.
    « On a recréé un endroit de quiétude, de nourrissage et de logis pour la faune sur 10 hectares », souligne Christophe Heijmans (Luminus).
    Enfin, la commune de Tinlot a négocié une compensation financière avec Engie et Luminus sous la forme d’un Fonds Social Énergie. Elle pourra recevoir annuellement 17.000€ par pied éolien, indexé jusqu’à la fin du mécanisme des certificats verts, moment où elle recevra la somme fixée. L’argent permettra de financer des projets sociaux et/ou liés à l’énergie à Tinlot.
    P.Tar.

     video.png
    Voir la vidéo dans l'article de La Meuse en ligne


    Des pales de 56 mètres de long
    Les éoliennes du parc de Tinlot sont des Vestas V-112, un modèle à la pointe de la technologie moderne. Chaque éolienne a une puissance de 3,45 MW et produit 6650 MWh/an (2.300 familles), permettant d’éviter la production de 2660 tonnes de CO2, soit les émissions annuelles de 1330 voitures diesel. Elles mesurent 150 m (pales levées). La nacelle se situe à 94 m de haut et chaque pale mesure 56 m de long. La vitesse peut atteindre les 270 km/h en bout de pale. Il faut compter seulement 3 jours pour le montage du mât et des pales d’une éolienne.

    Capture d’écran 2020-10-20 à 16.32.28.png

    Même si les premières habitations sont relativement éloignées des mâts, des mécanismes ont été mis en place pour réduire les 2 impacts principaux des éoliennes : l’effet stroboscopique (ombrage provoqué par les pales) et le bruit. « On a installé des peignes anti-bruit sur le bout des pales qui imitent les ailes du hibou. En bout de pale, on est à du 270 km/h. Ça permet de casser les turbulences », détaille Loïc Biot (Engie). « Il y a eu des grosses évolutions technologiques dans ce sens sur les 15 dernières années. Au niveau de l’ombrage on a un système basé sur un capteur de luminosité qui va envoyer un signal les jours où il peut y avoir de l’ombre sur les fenêtres des maisons. Si on dépasse la limite légale, l’éolienne s’arrête automatiquement. On peut, en quelques clics, réadapter la manière dont exploite l’éolienne et réduire les nuisances ».

    Reportage de P. Targnion dans la Meuse.

    en fin de journée.png
    Vue d'ensemble en fin de journée. Les 3 prochaines éoliennes seront terminées
    dans quelques jours, en fonction de la météo

  • Tinlot. Assemblage de la seconde éolienne, vidéo de RTC Télé Liège lundi 19 oct.

    Capture d’écran 2020-10-19 à 18.46.24.png

    Le parc comptera 5 éoliennes. C’est la seconde qui était assemblée ce lundi 19 octobre.

    C’est une opération délicate : monter une à une les pales des éoliennes pour aller les fixer au mat. Chaque pale pèse une vingtaine de tonnes et mesure 56 mètres; une pièce aux dimensions impressionnantes qu’il faut élever avec précaution, jusqu’à la  hauteur de la nacelle, à 94 mètres de haut. La principale difficulté du levage, c’est le vent, qui peut à tout moment se lever. Voir le reportage de RTC
    Articles à suivre

  • Bonne nouvelle ! Le tarif prosumer est compensé à 100% jusqu'en 2021

    Capture d’écran 2020-10-18 à 18.38.24.png
    Lampiris

    Tarif prosumer en Wallonie : une prime annuelle pour le compenser !
    Ce 30 septembre, le parlement régional a donné son accord : une prime annuelle sera versée aux prosumers par les GRD. Cette aide compensatoire est donc entrée en vigueur ce 1er octobre au même moment que l'application du tarif prosumer ! Une décision inespérée et très attendue par les propriétaires de panneaux photovoltaïques...
    Cette taxe sera financée à 100% en 2021 et à 54% en 2022 et en 2023.

    Qu'est-ce qu'un prosumer ?
    Un prosumer est un consommateur qui est impliqué dans la production du produit qu'il consomme. C'est la contraction des mots producer + consumer = prosumer. Dans le domaine de l'énergie, les prosumers sont les personnes qui produisent leur électricité via des panneaux photovoltaïques, des éoliennes domestiques, une installation hydraulique et de cogénération.

    Qu’est-ce que le tarif prosumer ?
    Pour rappel, il s’agit d’une redevance annuelle forfaitaire liée au coût du gestionnaire du réseau de distribution (GRD). En effet, avant, les propriétaires de panneaux photovoltaïques de Wallonie bénéficiaient du principe de compensation. A savoir que, dans le cas où ces derniers consommaient autant d'électricité qu'ils n'en injectaient sur le réseau,  aucun frais ne leur était réclamé pour l'utilisation du réseau de distribution. Ce système, considéré comme injuste par les autres utilisateurs du réseau, a donné  lieu à une nouvelle taxe photovoltaïque en Wallonie : le tarif prosumer.

    Le résumé des primes octroyées
    Vous disposez de panneaux photovoltaïques et vous vous demandez à quelle prime vous avez droit ? Voici notre résumé juste pour vous ! Mais avant de vous les lister, sachez que ces aides financières octroyées par la région wallonne ont un objectif double.
    Premièrement : augmenter l’autoconsommation des prosumers.
    Deuxièmement : donner du temps aux propriétaires de panneaux de s’équiper d’un compteur double flux. Le tout sur une toile de fond claire : favoriser la transition vers plus de durabilité.

    1-Une aide pour l’électricité non autoconsommée.
    Cette mesure s’appliquera en plusieurs temps :

    • De 2020 à 2021 : le soutien financier pour l’électricité non autoconsommée couvrira 100% de la redevance prosumer via une prime annuelle du GRD. Le tarif prosumer en Wallonie est donc de 0€ pendant cette période.
    • De 2022 à 2023 : Fin 2021, cette aide financière sera réduite à 54,27% toujours via une prime annuelle du gestionnaire de réseau. Il faudra financer le tarif prosumer à hauteur de 45,73% !
    • De 2024 à 2030 : Plus aucun soutien ne sera accordé. Les prosumers qui voudront faire constater l'augmentation effective de leur taux d'autoconsommation devront alors demander le placement d'un compteur double flux.

    2-Un soutien financier pour l’installation du compteur double flux
    Afin de calculer le montant de l’intervention pour l’électricité non autoconsommée, les propriétaires de PV pourront demander l’installation d’un compteur double flux (bidirectionnel). Le coût de l'installation, tout comme le tarif prosumer en wallonie, sera financé par le budget de la région.
    L'avantage du compteur double-flux

    Pour rappel, celui-ci mesure de façon distincte l'injection et le prélèvement de votre électricité. L'avantage est, qu'en utilisant ce type de compteur, vous évitez le tarif prosumer au profit d'un tarif proportionnel. Ce qui signifie que vous payez le tarif réseau uniquement pour l'énergie que vous prélevez réellement.

    3- En 2024, il sera possible de revendre l'électricité non consommée
    Toutefois, après 2024, les propriétaires de panneaux photovoltaïques pourront revendre les électrons non consommés à 100% de leur valeur. La seule condition : disposer d'un compteur intelligent (double-flux) Et, comme le souligne le ministre wallon de l’énergie Philippe Henry, cela représente 50% de la facture totale en électricité d’un ménage !

    4-L'aide pour l’achat d’équipement pour plus d'autoconsommation reportée
    Bien qu'une aide avait été proposée pour permettre aux prosumer de s'équiper d'équipements domotiques pour favoriser leur autoconsommation, le vote de cette mesure a été reporté à novembre 2020. Pourquoi ? Tout simplement car elle doit encore être soumise à l'avis de la Commission vie privée. Pour rappel, cette mesure d'accompagnement devait représenter 40% du coût des équipements avec un maximum de 400€ par client.  Une mesure qui verra peut-être le jour, mais dans un mois seulement ! 
    Source Lampiris

    Capture d’écran 2020-10-18 à 18.37.21.png
    Pour en savoir plus: 
    site de la CWAPE

     

  • Renov'Energie. Vous êtes propriétaire et habitez dans une maison de plus de 20 ans. Inscrivez-vous !

    1 million d’euros investit dans la rénovation énergétique des logements !!
    L’opération Renov’Energie menée à Anthisnes, Clavier, Marchin, Modave, Nandrin, Ouffet et Tinlot mobilise de plus en plus de candidats rénovateurs.
    En seulement 2 années, 114 propriétaires de logements se sont inscrits et sont dès lors accompagnés personnellement et gratuitement pour concrétiser leur projet. Motivés par des primes avantageuses et des déductions fiscales, les 43 premiers propriétaires ont déjà investi plus d’un million d’euros.
    Vous êtes propriétaire et habitez dans une maison de plus de 20 ans. Inscrivez-vous !

    EN-Affiche A3 primes.jpg


    Selon le Plan Climat du Condroz, plus de 30% des émissions de CO2 du territoire sont liés au logement. Améliorer l’efficacité énergétique des logements est donc un levier essentiel de lutte contre les changements climatiques. D’autre part, cela participe aux développement d’entreprises locales et d’emplois non localisables. En plus, c’est souvent rentable et cela améliore le confort du bâtiment.
    Pour autant, le chemin menant à des travaux réussis est parsemé d’embûches. C’est la raison de l’opération Renov’Energie qui apporte des réponses claires, chiffrées et personnalisées aux différentes étapes d’une rénovation énergétique : combien ça coûte, combien ça rapporte, comment faire ?
    Virginie, de Clavier, témoigne « L’isolation du toit, entre la prime et la déduction fiscale, ça ne nous aura rien coûté ». Dieudonné, de Marchin, obtiendra 22.000 euros de primes. Camila souhaiterait « recommander ce projet à tout le monde ». Brigitte se dit « enchantée », Michel Lemmens, bourgmestre de Nandrin a participé personnellement à l’opération et invite les citoyens : « Pourquoi pas vous » ?
    Des témoignages et autres informations utiles sont disponibles via le site du projet (www.RenovEnergie.be), ainsi que via la page facebook (Renov’Energie).
    Pour faire effet boule de neige, atteindre 2 millions d’investissement dans la rénovation énergétiques des logements et diminuer les émissions de CO2, l’opération est relancée pour une 3ème saison, avec des séances d’information prévues à 20h: le 16/11 à Marchin (Maison des Solidarités, Place Belle-Maison, 14), le 17/11 en visioconférence; le 18/11 à Nandrin (salle Saint-Séverin, rue d’Engihoul, 17); le 19/11 à Clavier (Salle La Grange, rue du Centre,21). Inscription obligatoire via energie@galcondruses.be. Mesures Covid respectées et nombre limité de places.
    Des primes complémentaires sont disponibles dans certaines communes. Renseignez-vous auprès de votre administration communale.
    Menée par le GAL Pays Des Condruses avec l’appui de la Coopérative Corenove, l’opération Renov’Energie ‘condrusienne’ est financée par l’UE, la Wallonie et les communes du territoire.
    Contacts : Geoffroy Germeau, Marc Wauthelet – energie@galcondruses.be – 085/27.46.14 – 0486/348141.

  • Tinlot. La première éolienne est en place !

    DSC_3721.jpeg

    Ce mardi 13 octobre, la première éolienne est en place !

    Capture d’écran 2020-10-13 à 19.22.53.png

    La météo favorable a permis de monter les 3 pales en une journée

    Capture d’écran 2020-10-13 à 19.21.02.png

    En début d'après-midi, le premier élément était installé et permettait de visualiser la hauteur exacte de l'éolienne qui fait partie désormais de notre paysage quotidien.

    DSC_3735.jpeg

    Les différents éléments sont en place pour le montage des 4 autres éoliennes dans les prochains jours

  • Projet d'une nouvelle centrale au gaz aux Awirs. Réunion d'information digitale

    La démarche est originale. Afin de réaliser une réunion d'information préalable (R.I.P.) dans le cadre d'une demande de permis unique, Engie Electrabel propose une solution innovante adaptée à la période de Covid-19 que nous connaissons.
    Avec l'accord de La Wallonie, cette réunion prendra la forme d'une présentation vidéo en ligne  accessible pendant deux jours. Elle sera accompagnée d'une permanence téléphonique.

    Capture d’écran 2020-10-11 à 15.00.48.pngVisualisation 3D de la nouvelle unité 

    - Le rendement des nouvelles centrales TGV est de 63-64% (5 à 10% de plus que les plus performantes actuelles).
    - Emploi estimé dans la nouvelle centrale : 25 à 35 personnes.
    - Possibilité de fournir eau chaude/vapeur pour des besoins de cogénération avec les industries voisines.
    - Une réflexion au sein de la commune est en cours pour du chauffage urbain.
    - Connexion au réseau Elia (Poste de Neupré) et Fluxys (Station de Gaz de Fexhe)

    ENGIE ELECTRABEL SA vous invite à participer à la réunion d'information préalable (R.I.P.) virtuelle relative à ce projet et sous la forme d’une présentation vidéo mise en ligne.
    La vidéo sera accessible les 12 et 13 Octobre 2020 via le lien Internet : www.engie-rip-projet-awirs.be
    Les personnes auprès desquelles des informations peuvent être obtenues, pendant ces deux jours entre 8h et 17h, sont Rudi Cordenos (Demandeur) et Florent Gilles (Bureau d’études agréé), joignables par téléphone au 04/275.80.80
    Toute personne peut consulter à la commune la copie de la retranscription de l’exposé et des documents présentés dans la présentation vidéo, pendant les deux jours de mise en ligne de la présentation vidéo, sur rendez-vous.
    Plus d'infos

    RIP Awirs.png

  • Tinlot. C'est parti pour le montage de la première éolienne !

    DSC_3684.jpeg

    Comme annoncé, la première éolienne tinlotoise a commencé à s'élever lundi matin sous la pluie. Vers midi, l'installation du second élément du mât était en cours de réalisation.

    Mise à jour de l'article précédent
    Laurence Medaerts, l'échevine tinlotoise en charge de l'énergie, nous a apporté les précisions suivantes:
    Le mât arrivé sur le site est celui de l'éolienne n°3. La livraison était en avance par rapport au timing communiqué. Le reste devrait suivre durant les nuits du 27 au 28 et/ou du 28 au 29.
    Le montage commence ce lundi et devrait être clôturé
    pour le 6 octobre.
    Le 8 octobre, les livraisons des 5 éoliennes seront terminées. Et p
    our le 24 octobre, le montage sera entièrement fini.
    Un mât mesure
    94 mètres et une pâle 56 mètres!

    Capture d’écran 2020-09-28 à 13.58.16.png

     

  • Tinlot. Le premier mât des éoliennes est arrivé ! (mise à jour)

    IMG_8249.jpeg

    Les différents éléments du mât de la première éolienne sont arrivés à Soheit-Tinlot par convois exceptionnels et sont visibles de la route du Condroz.

    IMG_8245.jpeg

    IMG_8242.jpeg

    IMG_8238.jpeg

    IMG_8246.jpeg

    Depuis quelques jours une imposante grue était visible dans les campagnes avoisinantes et de nombreuses plaques d'acier sont en place pour élargir les chemins de remembrement et permettre aux convois d'accéder au site de la première éolienne. Ce chantier explique bien évidemment la signalisation mise en place sur la route du Condroz. 
    Attention donc encore dans les prochains jours !

    IMG_8253.jpeg

    Mais le plus spectaculaire est à venir. Les pâles de l'éolienne devraient arriver la nuit du dimanche 27 au lundi 28 septembre par convoi exceptionnel. (Annoncé entre 18h et 6h)
    A suivre donc... Photos AL.
    Mise à jour 
    Laurence Medaerts, l'échevine tinlotoise en charge de l'énergie, nous a apporté les précisions suivantes:
    Le mât photographié est celui de l'éolienne n°3. La livraison est en avance par rapport au timing communiqué. Le reste devrait suivre durant les nuits du 27 au 28 et/ou du 28 au 29.
    Le montage commence ce lundi et devrait être clôturé
    pour le 6 octobre.
    Le 8 octobre, les livraisons des 5 éoliennes seront terminées. Et p
    our le 24 octobre, le montage sera entièrement fini.
    Un mât mesure
    94 mètres et une pâle 56 mètres!

  • Tinlot. Les éoliennes vont sortir de terre : les pales arrivent fin septembre

    C’est un projet loin de faire l’unanimité qui va bientôt se concrétiser dans la commune de Tinlot. Le chantier du parc de 5 éoliennes situé le long de la N63 entre Tinlot et l’entrée de Terwagne arrive à son étape finale. Dans la nuit du 27 au 28 septembre, le premier transport d’éolienne aura lieu. Les pales et les mâts arriveront progressivement sur le site, en provenance de Bierset, en empruntant la Route de France (N677). La dernière livraison devrait se faire le 8 octobre. La Région wallonne devra retirer certains panneaux de signalisation afin que le convoi exceptionnel puisse passer. Les transports se faisant uniquement de nuit, ils ne devraient pas engendrer de fortes perturbations de la circulation.

     

    L’aboutissement d’un projet vieux de dix ans
    L’achèvement de ce chantier - qui a débuté en avril 2019 - représente l’aboutissement d’un projet initié il y dix ans, ayant suscité une forte opposition citoyenne. Un recours a été déposé en 2012 mais n’a pas été poursuivi par les citoyens. En septembre 2018, le projet était donc accepté par défaut. « Peut-être le résultat d’une évolution dans les mentalités », imagine Laurence Médaerts, échevine tinlotoise en charge de l’urbanisme et de l’énergie. « Notre planète a besoin de renouveau en matière de transition énergétique »

    Des fondations impressionnantes de par leur taille.
    Des fondations impressionnantes de par leur taille. - DR Photos Ch. A. et  L.M

    Parmi les craintes principales exprimées par les riverains, on retrouve évidemment l’impact paysager, les nuisances sonores occasionnées par le mouvement des pales, mais aussi l’effet stroboscopique. Les premières maisons se trouvent à une distance d’environ un kilomètre.
    « Notre sommes un nouveau collège, arrivé en décembre 2018. On nous a annoncé dans la foulée en janvier 2019 que le recours citoyen était tombé à l’eau. On a été mis devant le fait accompli, donc on a décidé de négocier au mieux pour l’intérêt des Tinlotois ».

     

    Une fois le béton coulé.
    Une fois le béton coulé. - DR  Photos Ch. A. et  L.M

    85.000 € de « dédommagement »
    Le résultat de ces négociations entre les autorités communales et les promoteurs éoliens ? La création d’un « Fonds Social Énergie » alimenté par les promoteurs à hauteur de 85.000€ pour financer des investissements énergétiques de la commune, comme l’installation de panneaux photovoltaïque. Une solution « vraiment intéressante » aux yeux de l’échevine de l’énergie. « La somme devrait augmenter chaque année », assure-t-elle.
    Les 5 premières éoliennes de Tinlot commenceront à être montées le 28 septembre, suite aux livraisons. L’opération devrait s’achever le 24 octobre et le chantier sera définitivement clôturé le 20 novembre.

    Article de P. Tar. dans la Meuse H-W

  • Electricité moins chère, comment comparer les prix et comment changer de fournisseur?

     

    Capture d’écran 2020-05-22 à 14.29.54.png

    • Ne cédez pas impulsivement aux offres apparemment alléchantes ou aux démarcheurs d'énergie en porte-à-porte. Commencez par comparer les différentes offres grâce à des comparateurs indépendants des sociétés commerciales, comme celui de la CWaPE par exemple.
    • Munissez-vous de vos factures annuelles de régularisation. Elles contiennent toutes les infos utiles:
    • votre code EAN (n° de 18 chiffres, commençant par 54, qui désigne un point de fourniture; il est lié à votre habitation, non à vous ; il y a un code EAN séparé pour le gaz et pour l'électricité ; ils figurent sur vos factures ; vous pouvez également le demander à votre GRD) ;
    • votre consommation annuelle ;
    • votre tarif et type de compteur (simple, bi-horaire, exclusif de nuit, tarif social).

    Les calculs sont réalisés à partir des formules tarifaires des fournisseurs. Ces formules sont transmises par les fournisseurs concernés qui gardent l'entière responsabilité des valeurs publiées dans ce simulateur. Il vous suffit d'introduire les données relatives à votre consommation habituelle ainsi que votre code postal dans les champs prévus à cet effet.

    Signez un contrat avec le fournisseur que vous avez choisi

    • Le nouveau fournisseur se charge de résilier le contrat en cours auprès de votre ancien fournisseur. En tant que client résidentiel ou PME vous avez le droit de mettre fin à tout moment à un contrat de fourniture continue d'électricité, qu'il soit à durée déterminée ou à durée indéterminée, à condition de respecter un délai de préavis d'un mois.
    • La société chargée de relever les compteurs viendra faire un relevé des index, ou vous devrez les communiquer vous-même.
    • Votre ancien fournisseur vous enverra une facture de clôture.
    • Votre nouveau fournisseur commencera à vous envoyer les factures d'acompte mensuelles.

    En savoir plus:

    Capture d’écran 2020-05-22 à 14.30.08.png