Environnement

  • Clavier: un service de broyage à domicile pour les habitants

    Cette semaine à Clavier un service de broyage à domicile est proposé aux habitants. Cela fait plusieurs années que cette initiative est organisée. Les particuliers ont deux options, soit ils conservent le broyat, soit ils le cèdent à la commune.

    Capture d’écran 2019-12-04 à 16.26.09.png
    Voir le reportage sur RTC

    Lorsque la commune de Clavier a fait l’acquisition de son broyeur en 2012 pour ses travaux de débroussaillage et d’élagage, elle l’a également mis au service de la population. Chaque première semaine de décembre, les habitants ont la possibilité de profiter gratuitement d’un service de broyage à domicile. Sur inscription et pour autant qu’ils aient respecté les consignes de la procédure : ne pas dépasser 4 mètres cubes et sans résineux.
    Il est donc demandé aux particuliers de préparer soigneusement les tas de bois et branchage pour qu’ils puissent être traités le plus rapidement possible par les ouvriers communaux. Deux options s’offrent aux habitants, soit ils récupèrent le broyat pour leur usage domestique, soit ils le cèdent à la commune de Clavier. Celle-ci le valorisera alors sur les parterres de l’entité.
    Ce service annuel est proposé à Clavier la première semaine de décembre pour permettre à une équipe de 2 personnes de couvrir les différents villages. Cette année c’est une dizaine d’habitants qui ont ainsi fait appel aux ouvriers communaux.
    Voir le reportage sur RTC

  • Ciné-débat en présence du réalisateur du film "Aujourd'hui". Lundi 2 décembre 20h (rappel)

    Ce lundi 2 décembre à 20h, une proposition du GAL Pays Des Condruses
    Entrée gratuite.
    En présence du réalisateur, projection du film :

    EN-Aujourd'huidébat 1 1.jpgUn Film court (environ 50min) présentant des initiatives concrètes en Famenne sera présenté.

    Il sera suivi d'un moment de discussions animé par l'Ecran des Possibles avec les participants (et en présence du réalisateur) sur la notion de transition.
    Les échanges informels se poursuivront autour d'un verre.
    Événement gratuit et convivial, n'hésitez pas !
    Inscription souhaitée (mais non obligatoire) via energie@galcondruses.be ou 0486/34.81.41
  • Votre calendrier Intradel du mois de décembre 2019

    Capture d’écran 2019-11-28 à 17.31.58.png

    Rappel. A partir du 1er décembre (ce dimanche), un nouveau sac bleu au contenu élargi !

    2849614511.png

  • A partir du 1er décembre (ce dimanche), un nouveau sac bleu au contenu élargi !

    A partir du 1er décembre 2019 - Un nouveau sac bleu au contenu élargi !

    UN SAC SUPPLÉMENTAIRE TRANSPARENT POUR LA COLLECTE DES EMBALLAGES
    EN PLASTIQUE SOUPLE
    ET UN SAC BLEU AU CONTENU ÉLARGI...

    Capture d’écran 2019-11-27 à 17.57.17.png

    Qu’est-ce qui change exactement ?
    Vous pouvez désormais ajouter les emballages en plastique rigide dans votre sac bleu, à savoir les barquettes, raviers, pots en plastique, pots de fleurs,...
    Le nouveau sac transparent permettra de collecter les emballages en plastique souple, à savoir les films, sacs et sachets en plastique.
    Comment et où se procurer des sacs transparents?
    Les rouleaux de sacs transparents seront disponibles dès le 15 janvier 2020 dans les supermarchés des 65 communes concernées.
    Pourquoi 2 sacs?
    A l’heure actuelle, notre centre de tri n’est pas équipé pour accueillir les emballages en plastique souple et rigide dans un même sac. Une phase de transition est nécessaire pour que notre infrastructure s’adapte... Dans un futur proche, le sac bleu seul suffira pour collecter l’ensemble des emballages.
    Guide du tri sac bleu et transparent

    Une question précise sur le tri? Voici un petit guide facile d'utilisation! Cliquez ici!
    Nouveau sac PMC

    Tout ce que vous devez savoir sur le nouveau tri des emballages plastiques

     
  • Dégivrage : en principe, on ne laisse pas tourner le moteur

    Ce mercredi matin, plus d’un Belge grattait son pare-brise avant de démarrer. Depuis le 1 mars dernier, il est interdit de laisser tourner son moteur à l’arrêt sauf en cas de nécessité. C’est une infraction environnementale à 130 euros. « L’article 8.6 du code de la route interdisait déjà de laisser tourner son moteur au point mort. Il était logique que cet article sorte du code pour devenir une infraction environnementale », commente Benoît Godart de l’Institut Vias.

    Capture d’écran 2019-11-21 à 13.53.34.png

    À l’arrêt, on pollue beaucoup ! © 123RF

    Une interdiction qui vaut aussi pour le dégivrage des vitres ? « Quand il fait froid, le moteur émet beaucoup de fumée. Je ne suis pas certain qu’en une minute ou deux l’habitacle soit totalement réchauffé. Cela dit, je comprends qu’on le fasse pour les enfants. En fait, le but est de sanctionner les conducteurs qui laissent tourner leur moteur sans raison, parfois plusieurs minutes, juste à la sortie de l’école. Là, on met en danger la santé des enfants », souligne le spécialiste de la sécurité routière. Ce sera à l’agent constatateur d’apprécier la situation. « Une chose est certaine. Il ne faut surtout pas prendre la route avec juste un hublot au niveau du conducteur...
    Lire la suite dans La Meuse digitale

     

  • Tinlot. Passage aux conteneurs à puce: consultez le site d'Intradel

    Les Tinlotois passeront aux conteneurs à puces en 2021. (voir l'article de lundi). Vous pouvez déjà prendre connaissance avec ce nouveau système sur le site d'Intradel, dans la rubrique "Mon conteneur en ligne"

    La nouvelle réglementation wallonne en matière de gestion des déchets s'articule autour de deux grands principes, ceux du pollueur-payeur et du coût-vérité.

    Vérifier ici votre production de déchets

    En d'autres mots, elle vise à responsabiliser tous les producteurs en vue de limiter leur production de déchets. Au niveau des ménages, elle impose la couverture des frais réels liés à la gestion de leurs déchets au travers de la taxe sur les déchets ménagers avec un strict respect de l'équilibre entre les recettes et les dépenses.
    C'est dans ce nouveau contexte législatif qu'Intradel a proposé à ses communes partenaires un nouveau schéma de collecte qui répond aux nouvelles exigences gouvernementales et vise à améliorer l'ensemble des services liés à la collecte des déchets ménagers.

    Le nouveau schéma de collecte prévoit :

    • 2 conteneurs par ménage : 1 pour les déchets organiques et 1 pour les déchets tout-venant
    • La collecte des conteneurs s'effectue le même jour, une fois par semaine, mais les conteneurs peuvent être sortis de manière indépendante. 

    Le conteneur à puce

    Chaque conteneur à puce est équipé d'une puce électronique, ce qui permet d'identifier le ménage.

    Cette puce électronique enregistre le nombre de levées de chaque conteneur et le poids des déchets déversés. La facture déchet est donc établie en fonction des quantités de déchets produits. Moins vous produisez, moins vous payez.
    Les conteneurs à puce sont rattachés à l'habitation et non pas au ménage.
    En cas de déménagement, ils doivent donc rester sur place.

    Il existe 3 modèles de conteneurs

    En fonction de la composition de votre ménage, voici ce qui vous est proposé :

    • 1 isolé en appartement : 1 conteneur gris résiduel 40 l + 1 conteneur vert organiques 40 l
    • 1 isolé dans une maison : 1 conteneur gris résiduel 140 l + 1 conteneur vert organiques 40 l
    • 2 personnes: 1 conteneur gris résiduels 140 l + 1 conteneur vert organiques 40 l
    • 3 personnes et + : 1 conteneur gris résiduels 240l + 1 conteneur vert organique 140l

    (Cette répartition est donnée à titre indicatif. Le volume des conteneurs pourra être modifié en fonction du type d'habitat, de la place disponible au stockage des conteneurs et du type de déchets produits. Nous attirons cependant votre attention sur le fait qu'il n'est pas avantageux de prendre un conteneur trop petit car celui-ci devra être présenté plus régulièrement à la collecte et que les levées supplémentaires à celles comprises dans votre taxe forfaitaire ont un coût.)
    La collecte en conteneurs répond également à des exigences en terme de propreté publique. Plus besoin de craindre le vandalisme des chiens et des chats nocturnes. De plus, l'incorporation dans la taxe fixe de quantités prépayées a pour effet de décourager les comportements inciviques tels que les dépôts clandestins.  Voir la suite sur le site d'Intradel

     

  • Semaine de l'arbre du 18 au 24 novembre 2019: l'année du cornouiller

    Capture d’écran 2019-11-18 à 12.49.53.png

    Le week-end de la Sainte Catherine, les 23 et 24 novembre 2019, se tiendra la traditionnelle distribution de plants au grand public dans 60 communes wallonnes.
    A cette occasion, des animations liées à l’évènement sont organisées partout en Wallonie du 18 au 24 novembre 2019.

    Capture d’écran 2019-11-18 à 20.11.43.png

    2019 : Année du Cornouiller
    Indigènes en Wallonie, le cornouiller mâle et le cornouiller sanguin sont des espèces parfois difficiles à distinguer l’une de l’autre. Quoique absent de certaines régions comme la Haute-Ardenne, le cornouiller sanguin est cependant beaucoup plus fréquent que le mâle. Ce dernier se développe de préférence sur sol calcaire, du moins à l’état sauvage. Au jardin, l’un et l’autre pourront se contenter de peu.

    Le cornouiller mâle (Cornus mas L.) : Cet arbuste à feuilles caduques de 2 à 6 mètres de haut présente un atout particulier pour l’apiculteur puisque sa floraison précoce (mars-avril) est une source importante de pollen. Ses fruits rouges sont comestibles.
    Le cornouiller sanguin (Cornus sanguinea L.) : D’une hauteur maximale de 5 mètres, cet arbrisseau à feuilles caduques voit ses rameaux devenir rouges au soleil. Ses fruits noirs regroupés en grappes ne sont pas comestibles.
    Ces deux espèces sont par ailleurs d’un grand intérêt esthétique en automne. Leur feuillage se pare alors de couleurs flamboyantes, se déclinant du rose pâle au rouge pourpre.
    2019 sera l’année du Cornouiller, arbre splendeur d’automne.
    (Voir le site: http://environnement.wallonie.be/semaine-arbre/

    Près de chez nous:

    Capture d’écran 2019-11-18 à 20.07.49.png

    Téléphone
    085/613 611 - 0476/76 03 50
  • Tinlot. Nouveau : essayez l'écopâturage pour l'entretien de vos espaces verts !

    Capture d’écran 2019-11-15 à 20.59.05.png

    Capture d’écran 2019-11-15 à 20.41.27.png

    Les moutons de Laurent sont disponibles dès maintenant ! (Photos L.C.)Capture d’écran 2019-11-15 à 20.58.55.png

  • Semaine Européenne de Réduction des Déchets (SERD) du 16 au 24 novembre

    Capture d’écran 2019-11-16 à 17.57.12.png

    La SERD en vrac!

     

    A l'occasion de la Semaine Européenne de Réduction des Déchets du 16 au 24/11, les Intercommunales et leurs partenaires vous propose de mettre le vrac à l'honneur.

    260x150

    Sacs à vrac
    Les Intercommunales, en collaboration avec leurs communes membres, organisent des distributions de sacs à vrac en coton bio à travers diverses actions dans toute la Wallonie durant la SERD.


    Lire plus e61d68c8-c90b-446a-9449-4d88d720b89d.pngCapture d’écran 2019-11-16 à 17.57.26.png
     
    260x150

    Autocollant contenants bienvenus
    Vous êtes commerçants et vous acceptez que vos clients viennent faire leurs achats avec leurs propres contenants? Faites-le-savoir en apposant l'autocollant gratuit en vitrine.


    Lire plus e61d68c8-c90b-446a-9449-4d88d720b89d.png
     
     
     
     

     

  • Autocollant «stop pub»: 19% des ménages en ont un!

    Capture d’écran 2019-11-03 à 15.31.29.png

    En matière de publicité, de nombreux ménages ont fait un choix. Depuis 2007, la Wallonie propose des autocollants « stop pub ». Ils permettent, selon la version apposée sur la boîte aux lettres, d’empêcher la distribution de publicité et/ou de la presse gratuite.
    « Selon le baromètre de la prévention des déchets ménagers mené en 2018 en Wallonie sur un échantillon de 2 000 ménages, 19 % des ménages interrogés ont apposé l’autocollant « Stop pub » et 17 % souhaitaient l’apposer à l’avenir », a précisé la ministre de l’Environnement Céline Tellier (Écolo) qui était interrogée cette semaine au Parlement wallon sur le sujet par la députée MR Jacqueline Galant.
    Si 17 % des Wallons désirent apposer cet autocollant, ils pourront désormais s’en procurer dans les bureaux de poste ou encore, dès la mi-novembre, dans les 11 Espaces Wallonie.
    (Lire la suite et l'article complet sur La Meuse)

  • Naragora Condroz-Mosan. Appel aux coups de main pour la plantation d'une grande haie à Romont (Modave)

    L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, plein air et nature

    Gestion aux Adrets de Romont (Modave) le jeudi 21 novembre 2019
    Comme vous le savez peut-être déjà, nous planterons prochainement une grande haie vive (près de 500 mètres de long, sur deux rangs, environ 1400 arbustes) à proximité de la nouvelle réserve naturelle des Adrets de Romont (Modave).
    Si vous êtes intéressés et disponibles, n'hésitez pas à nous rejoindre. Tous les coups de mains seront les bienvenus (même d'une heure). Il y aura notamment un gros travail de distribution des plants (la haie est très diversifiée).
    Le chantier de plantation aura lieu le jeudi 21 novembre prochain, à partir de 9h (sauf imprévu climatique). L'équipe du projet LIFE sera sur place.
    Pour l'organisation et les ravitaillements, merci de me prévenir si vous comptez participer.
    Adresse du jour: Rue Campagne (avant les n°2-3) à Modave.
    Contacts : mailto: frederic.degrave@natagora.be - 0474/56.87.36

  • Rappel. Rénov'energie: jusqu’au 14 nov. dans toutes les communes. Ce mercredi à Tinlot !

    Attention changement de salle !
    Suite à la fermeture de la rue du Centre,
    La réunion de ce mercredi soir se tiendra à la Maison Communale
    et non rue Malplaquaye !

    Capture d’écran 2019-11-05 à 20.41.39.png

    Energie-Condruses accompagnement personnalisé et gratuit à la rénovation énergétique des bâtiments

    Suite au succès de l'opération Renov'Energie 2018-2019, celle-ci est reconduite pour une saison 2019-2020. (Voir l'article 2018)

    Capture d’écran 2019-10-29 à 17.57.24.png

    Les soirées d'information communales auront lieu en novembre 2019.
    Vous trouverez plus d'information, ainsi qu'une vidéo de témoignage d'une participante ici : https://www.galcondruses.be/realisations/renovenergie/
    Pour rappel, les bâtiments, et en particulier le chauffage, représentent plus du tiers des émissions de GES (gaz à effet de serre) territoriales : la rénovation énergétique des bâtiments est un levier important pour limiter les changements climatiques, ainsi que la vulnérabilité du territoire aux évolutions de prix des carburants.
    Le pire des scénarios prévoit maintenant une hausse de température non plus de 4,8 mais bien de 7°C d'ici la fin du siècle (https://www.lesoir.be/248032/article/2019-09-17/climat-jusqua-7-degres-de-plus-en-2100-dans-le-pire-des-scenarios-alertent-des). Pour comparaison, il a fallut 20 000 ans précédemment pour augmenter la température moyenne de 5°C.  Il y a 20.000 ans, le niveau de la mer avait baissé de 100 mètres environs (on passait à pied à sec de France en Angleterre), et l'Europe du Nord était recouverte d'un énorme glacier.  Il est difficile de se projeter dans un avenir serein à +7°C.
    Heureusement, il est encore possible de limiter la hausse de température à 2°C.  La rénovation énergétique des bâtiments devra y contribuer.
    Si vous envisagez de rénover, ou que vous connaissez des personnes dans ce cas, n'hésitez pas à venir aux séances d'information.  Il ne s'agit pas de culpabiliser, mais bien d'offrir un accompagnement aux personnes intéressées.  Dans de nombreux cas, la rénovation énergétique est rentable.  Il y aura un temps pour poser des questions et échanger.
     
     
    Contacts: Geoffroy Germeau et Marc Wauthelet
    Chargés de projet Energie
    Gal Pays des Condruses
    16 rue de la Charmille - 4577 Modave
    http://www.galcondruses.be/energie/
    energie@galcondruses.be
    085/274614
  • Recrudescence de ratons laveurs en région liégeoise

    Les observations de ratons laveurs se multiplient en région liégeoise. Certaines communes tirent la sonnette d’alarme. Malgré leur air attendrissant, ils sont considérés comme espèce invasive.

    De plus en plus de ratons laveurs sont observés ces derniers temps en région liégeoise, et plus particulièrement en Ourthe-Amblève. Pourtant originaires d’Amérique du nord, ces petits animaux à la bouille sympathique se retrouvent maintenant dans nos campagnes, à la grande surprise de ceux qui les croisent.
    « On constate en effet une recrudescence de ratons laveurs, en particulier à Nonceveux et à Remouchamps », précise Laurence Culot, l’échevine en charge du bien-être animal et par ailleurs vétérinaire, également à titre bénévole pour Creaves. Les services spécialisés reçoivent également de plus en plus régulièrement des appels de personnes confrontées à ces petits mammifères. Et pas uniquement dans les campagnes. Des Liégeois ont ainsi déjà eu affaire à des ratons laveurs qui démontrent ainsi qu’ils continuent leur expansion dans la région.

    Aperçu à Aywaille voici quelques mois.
    Aperçu à Aywaille voici quelques mois.

    Une espèce nuisible
    Une bonne nouvelle ? Pas spécialement. « C’est une espèce non indigène et considérée comme nuisible. La législation dit donc qu’on est obligé de les euthanasier, mais les gens prennent ça assez mal », continue Mme Culot.
    C’est qu’avec son masque noir et ses pattes semblables à des mains d’enfant, le raton laveur a plutôt les faveurs du grand public. Mais la réalité est tout autre. « Ce ne sont pas spécialement des prédateurs, plutôt des destructeurs », détaille un spécialiste. « Et ils sont agressifs. Même les petits, on doit les attraper au lasso, souligne l’échevine aqualienne. Et comme ils mangent de tout, qu’ils sont très débrouillards, il arrive aussi qu’ils s’attaquent aux nids pour gober les œufs. » L’animal est également très à l’aise dans les maisons et les propriétés occupées par l’homme. « À Nonceveux, un raton laveur était rentré dans une caravane, il avait fait les poubelles… Avec leurs petites pattes très préhensiles, ils arrivent même à ouvrir les couvercles. »
    À Hamoir, la commune a même lancé une campagne d’avertissement via son bulletin communal. Avec quelques conseils précis pour éviter d’inviter les ratons laveurs à la maison : « Ne rien lui donner à manger, même s’il peut se montrer attendrissant, condamner les ouvertures des bâtiments, protéger voire enfermer les poubelles et ne pas laisser à l’extérieur de la nourriture pour chiens et chats ».
    Mais malgré tout, certaines personnes craquent face à ce physique de peluche. Et tentent d’apprivoiser l’animal qu’ils ont réussi à capturer. Une mauvaise idée selon tous les spécialistes de la faune : « C’est vrai qu’ils sont facilement apprivoisables quand ils sont jeunes, mais ils gardent toujours un côté sauvage et peuvent très vite tout détruire s’ils sont à l’intérieur. Or, s’ils ont une espérance de vie de 3-4 ans dans la nature, elle monte à 15-16 ans en captivité. »
    ...Lire la suite dans La Meuse digitale

  • Le nouveau sac bleu et le sac transparent pour les 66 communes d'Intradel au 1er déc. 2019

    nouveau_sac_bleu_transparent_A4_WEB(2).jpg

    Téléchargez ce document en PDF