Environnement

  • Tinlot. Votre calendrier Intradel du mois de janvier 2021. Attention aux nouvelles collectes, désormais le mardi !

    IMG_0287 2.jpg

  • Dernier ramassage des sacs poubelles blancs ce mercredi. Ce qu'il faut retenir à partir du 1er janvier

    conteneur-en-ligne.jpg
    https://www.intradel.be/

    Ce mercredi aura lieu le dernier ramassage des sacs poubelles blancs par Intradel. Nous passerons ensuite aux nouvelles collectes de déchets avec les conteneurs que vous avez reçus (ou en cours de distribution).

    Tout changement est parfois source d’inquiétude. De plus cette année 2020 n’aura pas facilité la tâche. Les réunions d’information prévues pour les habitants ont dû être annulées suite de la crise sanitaire qui est toujours bien là. Voici donc un rappel et des explications complémentaires. 
Avec de la bonne volonté tout se passera bien !

    Important !
    Ce qu’il faut comprendre et retenir du nouveau système de ramassage. 

    Intradel a mis à disposition 2 conteneurs à puce par ménage:
    - Un conteneur vert pour les déchets organiques

    - Un conteneur noir pour les déchets résiduels. 
    Un autocollant reprenant les déchets admis se trouve sur le conteneur. De plus, chaque ménage a reçu un guide du tri. 

    Le conteneur à puce
    Chaque conteneur à puce est équipé d'une puce électronique, ce qui permet d'identifier le ménage.
    Cette puce électronique enregistre le nombre de levées de chaque conteneur et le poids des déchets déversés. Votre facture déchet est donc établie en fonction des quantités de déchets produits. 

    Moins vous produisez, moins vous payez.

    Avec le login et le mot de passe qui vous ont été communiqués par Intradel, vous pouvez vérifier votre production de déchets organiques et résiduels en vous connectant sur « mon conteneur en ligne ».

    Voici les détails de la taxe forfaitaire des déchets adoptée par le conseil communal pour 2021.

    Composition de ménage

    Taxe actuelle

    Taxe 2021

    Isolé

    70

    70

    Ménages de 2 personnes

    135

    140

    Ménages de 3 personnes et +

    135

    160

    Second résident

    135

    140

    Des mesures sociales ont été prévues.

    Le « service minimum » de la taxe (forfait) comprend : 
    - La mise à disposition de conteneurs 
    - Un nombre de vidanges des conteneurs par an/ménages : 30
    - Un nombre de kilos de déchets résiduels (noirs) par an/hab : 50 kg
    - Un nombre de kilos de déchets organiques (verts) par an/hab : 30 kg
    - Un rouleau de 20 sacs PMC (bleus) 
    - La collecte bimensuelle des PMC et Papiers/cartons
    - La collecte des sacs transparents (plastiques souples) toutes les 8 semaines 
    - L’accès au réseau des recyparc et au bulles à verre

    Attention : Après avoir utilisé les 50kg et les 30kg / habitant et les 30 levées / ménage compris dans la taxe forfaitaire, il faudra payer chaque levée et chaque kg supplémentaires. C’est le principe du pollueur-payeur:
    - 1 € par levée
    - 0,50€ par kg de déchets ménagers
    - 0,08 € par kg de déchets organiques.

    Et la vidange des 2 conteneurs (gris et vert) effectuée le même jour compte pour 2 levées.

    LE MEILLEUR DECHET EST CELUI QUI N’EXISTE PAS
    Source : site communal Tinlot, Intradel et Tinlot 4 saisons

    Pour info,  ce système a été mis en place par Intradel depuis 2009 suite à une directive européenne qui impose le tri des déchets organiques pour 2023 au plus tard. 
    Vous trouverez toutes les informations relatives à ce changement sur le site de la commune ou sur le site https://www.intradel.be/

  • Enseignement. Près de 6 enfants sur 10 redoublent au moins 1 fois

    high_d-20201216-GKDVN3.jpg

    En 2018-2019, dans les écoles de Wallonie et de Bruxelles, 3 % des élèves de l’enseignement primaire et 12,4 % du secondaire sont redoublants. Des statistiques qui ont bien diminué depuis 2010, même s’il y a une stagnation ces dernières années. Plus globalement, 13 % des élèves du primaire ordinaire sont en retard scolaire. C’est aussi le cas de 44 % des élèves du secondaire. Des différences s’observent selon le sexe et les formes d’enseignement.
    Le taux de maintien en 3e maternelle baisse depuis 2009-2010, passant de 3,6 % à 0,6 % en 2018-2019. Bien que le taux de redoublants demeure le plus élevé au cours des deux premières années du primaire, il a toutefois tendance à diminuer .
    20 % en 3e secondaire
    En 1ère primaire, il passe ainsi de 6,7 % (2010) à 5,3 % en 2019. Il passe de 4,9 % à 3,7 % en 2e (en légère augmentation par rapport à 2017-2018), de 3,6 à 2,3 % en 4e . Les taux oscillent autour des 2,6 % en 3e et 5e. Pour tomber à 1,1 % en 6e, ce qui peut s’expliquer par le fait que, sauf dérogation, les élèves de 13 ans ou ayant déjà redoublé en primaire passent directement en secondaire.
    Ces chiffres sont compilés dans les indicateurs de l’enseignement, la bible du secteur dont la dernière édition (reprenant l’année scolaire 2018-19) vient de sortir.
    Et dans le secondaire ? Les taux sont évidemment supérieurs : de 2010 à 2012, les taux de redoublants ont augmenté au premier degré pour atteindre 14,1 % en 1ère secondaire et 10,3 % en 2e . Une diminution s’amorce ensuite en première, pour atteindre 0,1 % en 2019, ce qui s’explique par la récente suppression de la première année complémentaire. Parallèlement, la courbe est en nette augmentation pour les élèves qui fréquentent une 2e (15,7 % en 2019). Les 3e , 4e et 5e secondaires ordinaires présentent des taux importants : on tourne autour de 20 % en 3e . Si les redoublants ne sont que 6 % en 6e , cela peut être lié aux abandons en fin de parcours.
    Mais les chiffres sont quand même impressionnants si l’on tient compte de tout le parcours scolaire d’un élève. En 5e et 6e primaires, 16 % des élèves sont en retard scolaire (ce qui veut dire qu’ils ont déjà redoublé au moins une fois). Un retard qui touche 33 % des élèves de 2e secondaire et 59 % des élèves de 5e . Oui, vous avez bien lu : près de six enfants sur dix ne quittent pas l’école sans avoir redoublé.
    Depuis dix ans, invariablement, les garçons sont plus nombreux à être en retard que les filles et cette différence se maintient durant tout le parcours scolaire. En 2019, cette différence est de 2 % en primaire et de 8 % en secondaire.
    La structure du retard scolaire varie aussi en fonction des formes d’enseignement fréquentées. Exemple, en 3e secondaire, le taux de retard s’élève à 24 % dans la forme générale, à 84 % dans le professionnel, à 75 % dans le technique de qualification et à 50 % dans le technique de transition. C’est dans la forme professionnelle que le taux de retard de deux ans et plus est le plus élevé.
    7 Dimanche
  • Solstice d'hiver 2020, la nuit la plus longue de l'année. Ce lundi les jours vont commencer à rallonger

    3288386308.jpeg

    Bonne nouvelle, les jours vont amorcer leur allongement à partir de lundi !
    (Photo AL Ramelot )

    Date                         lever du soleil            coucher du soleil             durée de la  journée

    Capture d’écran 2020-12-19 à 11.30.53.png

    Mardi 22 déc. le soleil se couchera 1 minute plus tard par rapport à lundi.
    Le 31 décembre, ce sera 8 minutes plus tard !
    La durée du jour sera de 8h02 au lieu de 7h57

    Le Solstice d'hiver 2020

    Le solstice d'hiver 2020 aura très précisément lieu à partir de 10h, 2 minutes et 19 secondes (heure de Paris) lundi 21 décembre, à quelques jours à peine de Noël. A partir de ce "top départ" de Dame Nature, les jours se remettront à rallonger... jusqu'au solstice d'été, le 20 juin, quand aura lieu le jour le plus long. La journée du solstice d'hiver est par ailleurs la plus courte de l'année en terme de luminosité.

    Différent de l'équinoxe, lors de laquelle nuit et jour ont pile la même durée, le solstice a lieu en hiver et en été, désignant tour à tour le jour le plus court et le jour le plus long de l'année. C'est aussi avec le solstice qu'on entre dans l'hiver et dans l'été, à six mois d'intervalle. La "date de l'hiver" est marquée chaque année par cet événement astronomique, qui ne se produit d'ailleurs pas toujours exactement un 21 décembre.
    Source

  • Présentation de la centrale de biométhanisation d'Ochain

    Politiques Locales Energie Climat (POLLEC) -  Présentation de la centrale de biométhanisation d'Ochain - Interview du Tinlotois Grégory Racelle

    A regarder sur Youtube, l'interview intéressante de Grégory Racelle, d'Abée, qui présente son projet : la centrale de biométhanisation d'Ochain, devenue aujourd'hui un modèle du genre. Elle assure l'équivalent de la consommation de 1500 ménages en énergie.
    Capture d’écran 2020-12-19 à 12.38.10.png

    Capture d’écran 2020-12-19 à 12.38.40.png

  • Chauffage au bois. 22 conseils pour maîtriser votre feu!

    Capture d’écran 2020-12-14 à 13.13.57.png

    Découvrez les 22 conseils de la campagne en vidéo pour bien maîtriser son chauffage au bois.
     

    Saviez-vous que 70% des ménages wallons qui se chauffent au bois le font avec des bûches ? Dès lors, comment rendre la 1ère source de chaleur renouvelable de ces ménages encore plus efficace et durable ? C'est là l'objectif de la campagne de sensibilisation La Maîtrise du feu !  Voir le site de cette campagne.

  • 51 millions d’électros non utilisés dorment dans nos tiroirs 

    Peut mieux faire !
    On retrouve de l’électro inutilisé partout dans la maison. Nous avons par exemple encore 668.000 ponceuses qui traînent dans nos abris de jardin et garages, 1,7 million de robots ménagers dans nos cuisines, 1,6 million de sèche-cheveux dans nos salles de bains, 705.000 réveils dans nos chambres, 638.000 appareils GPS dans nos voitures et 2,8 millions de smartphones dans nos tiroirs. Et ce, malgré nos efforts pour déposer ces appareils dans des points de recyclage. Recupel a collecté en 2019 122.548 tonnes d’électros : c’est bien mais on peut faire mieux.
    Dans le top des appareils inutilisés mais qui fonctionnent encore, on trouve en première place les projecteurs (62 %), suivis des cadres photo numériques (52 %), des pompes à bière (35 %), des écrans d’ordinateur avec tube cathodique (33 %) et des ordinateurs de poche (33 %).

    Ce qu’il faut savoir, c’est que tous ces appareils sont une source importante de matières premières. Le recyclage permet de les réutiliser, ce qui est bon pour la planète et plus respectueux pour l’environnement que l’extraction de ces matières premières dans des mines classiques. L’occasion d’y penser puisque a démarré samedi la semaine européenne de la réduction des déchets. Les recycleurs avec lesquels collabore Recupel parviennent à donner une nouvelle application à 90 % des matériaux dont est constitué un appareil électronique (80 % de recyclage – 10 % d’incinération avec récupération de l’énergie).
    L’ASBL dispose d’un réseau étendu de points de collecte (consultable sur son site).
    Alors pourquoi ne pas profiter du confinement pour faire un peu de rangement à la maison et par l’occasion poser un geste pour notre environnement ?
     
  • Intradel Covid-19: quelques rappels...

    5217bc13-dd6e-4720-9447-906b5f7a05a7.jpg

     

    A rappeler également:

    Objet ou meuble cassé ou abîmé?
    Dans les encombrants de votre recyparc ou dans votre poubelle?
    Pour en savoir plus, suivez cette page ;)

    Capture d’écran 2020-12-01 à 16.17.37.png

    79bcef77-c5f7-4cbd-bff0-1597c7432dbf.jpgVous souhaitez faire entrer la démarche "zéro déchet" dans votre cuisine? C'est ici...
    Dans le cadre des actions locales de prévention
    en vue de réduire la quantité de déchets, Intradel et
    70 communes participantes ont décidé de distribuer via
    les communes un film alimentaire réutilisable enduit à la cire d'abeilles.
    Pour savoir si votre commune participe,
    cliquez ici...

     

    Capture d’écran 2020-12-01 à 16.17.55.png

  • L’enquête publique a débuté ce vendredi pour les cinq éoliennes à Clavier et Ouffet

    Les projets éoliens, on commence à bien les connaître du côté d’Ouffet et de Clavier.
    « Les premières éoliennes ont vu le jour à Modave et les suivantes viennent de sortir de terre à Tinlot. Ouffet et Clavier devraient suivre prochainement même si ce n’est plus la panacée », précise Jean-Marc Moes, fondateur du Collectif « Ouffet Hurlevent » et qui suit ces dossiers depuis déjà 12 ans.

    « C’est le quatrième projet éolien et le troisième sur ce site avec Electro Wind et déjà Elicio en 2014 pour six éoliennes. A l’époque, le projet avait été refusé par le fonctionnaire-délégué de la Région wallonne et par le Ministre qui avait refusé le recours d’Elicio. Il y avait eu, si je me souviens bien, 963 réclamations », poursuit Jean-Marc Moes.

    Le dernier projet de la société de production d’énergie Elicio (Nethys) prévoit un projet de cinq éoliennes (une à Clavier et quatre à Ouffet) d’une puissance totale de 10 à 17,5 Mw/an. Ces éoliennes de 150 m de haut (pales comprises) avec une puissance de deux à trois MW chacune seront érigées en ligne dans les champs entre les villages de Warzée, Pair et Ouffet. Une éolienne pourra être citoyenne.

    Une réunion d’information a eu lieu le 18 mars et a déjà suscité de nombreuses oppositions suite à l’impact paysager sur le Condroz et sur la valeur immobilière des habitations tout en remettant aussi en cause l’efficacité des éoliennes comme l’a fait l’émission « Investigations » diffusée le 18 novembre dernier sur la RTBF. On y apprend notamment qu’il faut de nombreux métaux rares pour construire les éoliennes et que les pales qui ne fonctionnent plus sont laissées au pied des éoliennes car elles ne sont pas recyclables !

    « La demande de permis et les documents ont été déposés le 26 octobre dernier à la commune. L’enquête publique débute ce vendredi 27 novembre jusqu’au 4 janvier 2021, sauf du 24 décembre au 1er janvier. La demande comporte 50 pages puis l’étude d’incidence comporte 400 pages et il y a encore 400 pages d’annexes. C’est vrai que l’on peut télécharger tout le dossier mais c’est une brique de 1000 pages qu’il faut examiner  ! », s’inquiète Jean-Marc Moes.

    « Une enquête publique ne devrait pas être lancée en pleine crise du coronavirus. C’est anti-démocratique car on ne sait se réunir en grand nombre pour discuter et échanger, on doit prendre rendez-vous à la commune dans des délais très courts. Bref, on ne peut pas jouer notre rôle de contre-poids », regrette Annie Luymoeyen, conseillère communale de Clavier et qui appartient au Collectif contre la multiplication des parcs éoliens. Une multiplication déjà dénoncée par les bourgmestres de Clavier et d’Ouffet, Philippe Dubois et Caroline Cassart.

    Pour ce projet de cinq éoliennes, le dossier peut-être consulté à la commune de Clavier chaque jour ouvrable pendant les heures de service du lundi au jeudi de 9h à midi et le vendredi de 15h à 18h.
    Il faut prendre rendez-vous au 086/34.94.32. Les habitants des communes d’Ouffet, d’Anthisnes, de Tinlot, de Hamoir et de Durbuy sont aussi invités à transmettre leurs remarques sur ce projet éolien.

    Marc Gérardy La Meuse H-W

  • Dernière minute. Précisions sur les distributions d'arbres dans les communes à Huy-Waremme

    Huy « Habituellement, on procède à la distribution des arbres en mettant en place en parallèle d’autres animations comme la bénédiction des animaux. C’est chouette, cela attire du monde… Cette année, vu les mesures sanitaires, ce n’était pas possible. Nous avons décidé de tout annuler. Nous mettrons peut-être sur pied une distribution lors de la journée du printemps, mais ce n’est pas encore certain » commente l’échevin hutois de l’environnement Adrien Housiaux. Un raisonnement identique a été suivi à Amay et Hamoir.

    À Marchin, la commune a décidé de maintenir la distribution de pommiers sauvages, prunelliers ou hêtres ce samedi 28 novembre de 9h30 à 14h au hall des Travaux, rue Grand-Marchin nº50. « Nous voulons encourager les plantations, la Wallonie en a besoin. Toutes les mesures sanitaires seront prises. Un seul représentant par ménage sera autorisé sur le site et un circuit mis en place pour que la distribution se déroule dans un temps minimum » commente la bourgmestre.

    À Clavier, distribution également ce samedi de 10 à 14 h au dépôt communal.

    À Faimes, elle se déroulera de 10 à 12h au hangar de voirie.

    À Oreye, la distribution aura lieu samedi de 9 à 11 h, mais en 4 endroits différents : à l’église d’Oreye, au pont d’Otrange, à la salle de Grandville et au pont de Bergilers.

    A Modave. Un système original de drive-in permettra aux Modaviens de venir retirer leurs plants en voiture samedi, entre 10 et 13 heures au hall des travaux rue des Aubépines.

    Tinlot a aussi opté pour un take-away à l’administration le dimanche de 9 h à midi

    A Waremme. Jusqu’à ce vendredi midi, les Waremmiens peuvent encore réserver leurs plants en appelant le 019/67.99.83. Un rendez-vous leur sera fixé pour le samedi matin afin qu’ils puissent venir chercher leur arbre via un système de drive-in mis en place au dépôt de voirie, rue Sous-le-Château.

    Hannut avait aussi décidé de procéder par réservation, mais affiche déjà complet.
    La Meuse H-W

    Quels arbres seront distribués ?
    A Tinlot, voici ce qui normalement sera à votre disposition : charmes, hêtres, noisetiers, pommiers et poiriers sauvages, prunelliers, cassis, framboisiers, pommiers basses-tiges...

  • Dans 45 communes, des distributions de plants seront organisées pour la semaine de l’arbre

    Avec la crise sanitaire, le catalogue d’activités possibles est très limité. Pourquoi ne pas en profiter pour planter un nouvel arbre fruitier dans votre jardin ? Lundi commencera la semaine de l’arbre ! Et malgré le confinement, des distributions seront organisées le week-end du 28 et 29 novembre dans 45 communes, dont Tinlot. Dans le strict respect des conditions sanitaires.  
     

    Une activité idéale pour la bulle familiale.D.R.
     
    Comme chaque année à la même époque, le Service public de Wallonie offre gratuitement des arbres aux citoyens. Et si une essence indigène est d’habitude mise à l’honneur, la semaine de l’arbre 2020 sera celle des fruitiers.
    Voir les modalités à Tinlot
     
    « Si certaines se sont désistées, 45 communes maintiennent leur distribution les 28 et 29 novembre prochains avec un principe général de respecter les protocoles sanitaires que nous avons mis en place expressément pour cette initiative », explique la ministre wallonne de l’Environnement, Céline Tellier (Ecolo) qui souligne que cette année sera assez particulière, Covid-19 oblige. « Le principe général, c’est d’éviter les files et les rassemblements. Avec les différentes communes, nous avons communiqué des modalités pratiques. Nous recommandons de ne planter que par bulle de quatre personnes maximum, espacées de minimum 10 mètres. Et comme il nous semblait important de maintenir cette saison de plantation. Les jardineries et les pépiniéristes restent donc ouverts pour pouvoir fournir l’ensemble de ces éléments. »
    Objectif 4.000 km
    Une semaine de l’arbre qui s’inscrira évidemment dans le projet ambitieux du gouvernement wallon de planter 4.000 kilomètres de haies et/ou 1 million d’arbres à l’horizon 2024. Comme la Wallonie en dénombre actuellement 40.000, cela augmenterait de 10 % le linéaire de haies, essentielles pour maintenir la biodiversité.
    « Cette biodiversité, c’est notre meilleure assurance-vie contre de futures pandémies », a rappelé Céline Tellier. « La destruction des milieux naturels et les contacts rapprochés entre l’homme et certains animaux sauvages ont des impacts sanitaires très graves ».
    Combien de kilomètres de haies reste-t-il à planter pour atteindre cet objectif ? Un sacré paquet ! Selon un décompte réalisé en se basant sur les subventions octroyées depuis septembre 2019, seulement 149 kilomètres de haies ont été plantés. « Nous ne sommes qu’au début du processus », rappelle la ministre qui souligne aussi que c’est mieux que les 110 kilomètres plantés les trois années précédentes.
    Hausse des subsides
    Cette nouvelle saison de plantation est également marquée par une hausse sensible des subventions, avec un budget dégagé pour ces actions qui est passé de 350.000 à un million d’euros. Et qui devrait atteindre deux millions en 2024. « Le montant des subventions octroyées pour la plantation de haies vives, de taillis linéaires et d’alignements d’arbres, ainsi que pour l’entretien des arbres têtards et la plantation d’arbres fruitiers a été fortement revu à la hausse », a ainsi précisé la ministre. À titre d’exemple, le montant accordé pour la plantation d’un arbre fruitier passe de 12 à 25 euros, celui pour la plantation d’un mètre de haie mono-rang de 3 à 5 euros. Bon à savoir !
    Conseils, vidéos, subsides, challenge, lieux de distribution d’arbres… 
    Retrouvez tous les renseignements sur le site yesweplant.wallonie.be 
    La Meuse

  • Tinlot, semaine de l'arbre. Distribution de plants le dimanche 29 novembre

    Semaine de l'arbre.  Distribution de plants d'arbres
    Cette année, les petits fruits sont mis à l’honneur: cassis, framboisiers, groseillers à grappes, … autant de fruits qui mettent l’eau à la bouche par la perspective des récoltes à venir
     
    Tinlot. Rendez-vous DIMANCHE 29 NOVEMBRE à l'administration communale de 9h à 12h
    En raison des mesures Covid, le Collège communal a décidé de mettre en place une nouvelle formule "TAKE AWAY" qui permettra la distribution en toute sécurité :
    - Port du masque obligatoire
    - Respect des distances de sécurité
    - Sens giratoire
    - Présence d'une personne par famille uniquement
    Infos et questions : christelle.collaers@tinlot.be - 085/830.935
     
    A Modave également:
    SAMEDI 28 NOVEMBRE DE 10H A 13H
    Pour respecter les mesures sanitaires en vigueur, la distribution est organisée en DRIVE IN au service des Travaux, rue des Aubépines (derrière la station service à Strée).
     

    Toute-boîte - journée de l'arbre.jpg

  • Tinlot. Le parc éolien est désormais au complet !

    Depuis mercredi matin le parc éolien en bordure de la route du Condroz est au complet. Le vent un peu moins fort a permis le montage de la 5e éolienne. Voici quelques vues d'ensemble, prises d'Abée et de Ramelot.

    DSC_3780.jpegVue depuis la Chaussée Romaine entre Ramelot et Terwagne

    DSC_3784.jpeg

    Vue Rue des Aubépines entre Abée et Ramelot

    DSC_3783.jpeg

    Vue depuis le Tumulus de Ramelot. Photos AL

  • Profiter de la nature: quelques règles à respecter...

    En cette période particulière et avec la météo actuelle, vous êtes nombreux à profiter de nos forêts et autres zones naturelles 
    Toutefois, afin de profiter au maximum de notre belle nature, nous souhaitons vous rappeler ces quelques règles : En voiture 
    ✅ Ne vous stationnez pas devant les barrières d'accès.
    ✅ Stationnez-vous dans le respect du code de la route ET du code forestier. Stationnez-vous au niveau de l'accotement et non dans le bois.
    En balade
    ✅ Restez sur les routes, chemins et sentiers et ne circulez pas à travers bois.
    ✅ Tenez votre chien en laisse. En tant qu'animal domestique, il est perçu comme une menace par la faune sauvage. La forêt est avant tout l'habitat de cette faune sauvage et naturelle.
    ✅ La cueillette des champignons est réglementée selon le type de propriétaire (régional, communal, privé...). Renseignez-vous avant de partir.
    ✅ Respectez la quiétude des lieux.
    En VTT 
    ✅ N'empruntez que les voies autorisées (routes et chemins).
    ✅ Adaptez votre vitesse aux autres usagers.
    ✅ Soyez équipé d'un avertisseur pour vous signaler.