Tinlot - Page 5

  • Nouvelles mesures pour fluidifier le trafic de Ben-Ahin

    Sur la N90, à Huy, aux ronds-points de Ben-Ahin, de nouvelles mesures vont être prises dans les prochaines semaines afin d’améliorer la fluidité du trafic, notamment aux heures de pointe. Elles devraient également permettre de diminuer le risque d’accident au niveau de la sortie du complexe vers la N698 (chaussée de Dinant).

    Depuis ce lundi 30 septembre à Huy, des travaux ont débuté afin de réaliser une nouvelle bretelle de sortie pour connecter le parking inférieur du Shopping Mosan vers la N90.
    L’impact de ce chantier sur le trafic sera limité puisqu’il sera réalisé majoritairement depuis le parking du centre commercial. La circulation sera maintenue en continu et pour tout type de véhicules mais un rétrécissement localisé de la N90 sera effectué dans le sens Andenne -> Huy.

     

    Après la réalisation de cette nouvelle sortie, la circulation s’effectuera comme suit :
    Les véhicules légers ne pourront plus quitter le parking du Shopping Mosan au niveau du giratoire du Cwerneu (cette sortie sera réservée aux poids lourds via une borne automatique). Des études ont en effet démontré que la configuration actuelle rend l’insertion des véhicules difficile venant de Huy dans le giratoire.
    Les véhicules légers pourront quitter le parking soit vers la nouvelle bretelle pour rejoindre la N90 (tourne à droite obligatoire), soit vers l’arrière du parking pour rejoindre la chaussée de Dinant (N698).
    Le chantier devrait être terminé à la mi-octobre.
    Ce chantier, financé par la SOFICO, représente un coût d’environ 15.000 € HTVA. Il est réalisé en collaboration avec son partenaire technique : le SPW Mobilité et Infrastructures.
    La Meuse H-W

  • Football provincial: belle progression des équipes fraituroises

    capture ecran 2019-09-30 à 12.21.08.jpg

    P3A, les buts: 9e et 20e Dodeigne (2-0), 24e Adjevi (2-1), 32e Fays A. (2-2), 40e Dodeigne (3-2), 43e D’Alessandro (3-3), 52e Bawin (3-4), 70e Winters (4-4), 75e Fays A. (4-5), 90e Dodeigne (5-5)
    Fraiture: Stoklosa, Winters, Rogister (65e Zahour), Hautecler, Vanesse, Pavone (65e Wilisqui), Oliveri, Dodeigne, Bouki- dar, Tokak (86e Cocilovo), Akpandja.
    Warnant B : Fays B., Tchado Tchat- chouang, Bawin (82e Viatour), D’Alessan- dro (80e Manzambi Mvuka), Chode, Le- mestrez, Cox, Fays A., Izzi, Velghe, Adjevi. 2Cartes jaunes : Hautecler (32e), Va- nesse (36e), Adjevi (67e), Bawin (77e)
    Arbitre : M. Delbovier

    capture ecran 2019-09-30 à 12.21.19.jpg

  • Tinlot. Les stages d'automne et d'hiver 2019

    Téléchargez ici la brochure ATL en PDF
    avec la présentation et le programme complet
    des stages et des activités

    capture ecran 2019-09-24 à 15.42.49.jpg

     

  • La vaccination contre la grippe démarre à la mi-octobre

    Vous l’aurez peut-être remarqué : cette année la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière n’a pas démarré en septembre comme c’était le cas les années précédentes. En cause, les recommandations du Conseil supérieur de la Santé qui préconisait d’effectuer la vaccination entre la mi-octobre et la mi-décembre.
    « Les vaccins quadrivalents présents aujourd’hui sur le marché offrent une protection maximale dans un délai de 10 à 15 jours après l’injection avec un pic d’anticorps protecteurs après 4 à 6 semaines puis une diminution de ce taux de moitié en 6 mois », explique le Conseil supérieur de la Santé.
    Et de justifier le report du début des vaccins : « L’exposition épidémique au virus de la grippe dure en moyenne de 8 à 12 semaines et débute généralement entre fin décembre et début janvier. Tant que le pic d’incidence n’a pas été atteint, il est toujours utile de se faire vacciner contre la grippe. Passé ce moment, l’opportunité de la vaccination doit être considérée au cas par cas par le médecin. »
    Les années précédentes, un taux relativement faible de vaccination dans la plupart des groupes-cibles avait été enregistré. Malgré tout, nos confrères du Soir répercutaient au début de mois de juin des craintes quant à une production insuffisante du vaccin. En cause, une communication tardive de la part de l’Organisation mondiale de la Santé quant à sa composition.

    Les quantités nécessaires
    À quinze jours du lancement de la campagne, le cabinet de la ministre de la Santé Maggie De Block rassure  : « Nous avons bien entendu veillé à ce que les quantités nécessaires de vaccins contre la grippe puissent être fournies. Nous pourrons ainsi couvrir les besoins des groupes-cibles pour lesquels le vaccin est recommandé. »
    Une bonne nouvelle d’autant plus que les groupes-cibles se sont élargis cette année. « Le vaccin sera également remboursé chez les femmes enceintes, dès le 1er trimestre de la grossesse. Avant cela, il était remboursé seulement à partir du second trimestre », précise la porte-parole. « Davantage de vaccins sont donc nécessaires pour la saison 2019-2020. »
    Outre le cas des femmes enceintes, le vaccin sera remboursé s’il est prescrit dans l’une des situations suivantes :

    ▬ pour des bénéficiaires âgés de 50 ans ou plus ;

    ▬ pour les bénéficiaires âgés de 3 ans ou plus qui sont atteints d'une des maladies chroniques suivantes: affections cardiaques, pulmonaires, rénales, diabète, hémoglobinopathie ou souffrant d'immunodépression, situations qui les prédisposent particulièrement à des complications de la grippe ;

    ▬ pour les éleveurs professionnels de volailles et/ou de porcs ainsi que pour les membres adultes de leur famille vivant sous le même toit et pour les personnes qui, du fait de leur profession, sont en contact journalier avec de la volaille ou des porcs vivants ;

    ▬ pour les bénéficiaires appartenant au personnel soignant en contact direct avec les personnes à risque accru de complications ;

    ▬ pour les bénéficiaires enceintes;

    ▬ pour des bénéficiaires institutionnalisés âgés de 3 ans ou plus ;

    ▬ pour bénéficiaires à partir de 3 ans sous thérapie à l’acide acétylsalicylique.

    Lire la suite et voir la vidéo en ligne dans la Meuse digitale

  • Gaz - Electricité: les indemnisations possibles

    capture ecran 2019-09-29 à 13.59.14.jpg

    capture ecran 2019-09-29 à 13.59.21.jpg

    En savoir plus

    Lire également l'article dans La Meusecapture ecran 2019-09-29 à 14.04.13.jpg

     

  • Tinlot protocole d'accord sur les éoliennes, les précisions de l'échevine Laurence Médaerts

    capture ecran 2019-09-28 à 18.16.47.jpg

    Les travaux du futur parc éolien se poursuivent. Ici à Abée, le long de la route du Condroz, un nouveau chemin permettra l'accès aux éoliennes dont les lieux d'implantation sont déjà visibles dans les champs.

    Lors du  Conseil Communal du 28 août  (voir l’article du 12 sept. sur ce blog ) le « protocole d’accord » avec  Engie Electrabel / Luminus a été approuvé. Pourquoi une  convention pour les éoliennes alors que la commune est obligée d’accepter l’implantation d’un parc éolien? Que contient cette convention ? Quel est encore le rôle de la commune dans ce dossier alors que les travaux ont débuté (enfouissement des lignes, nouveaux chemins d’accès aux éoliennes etc…) ?
    Voici les questions posées et les réponses de l’Echevine Laurence Medaerts qui, avec le conseiller communal Grégory Racelle, a mené les négociations avec les promoteurs du projet.

    Pourquoi une convention avec Engie Electrabel / Luminus ?
    Le document présenté au dernier Conseil a été rédigé suite à de longs mois de discussions entre le promoteur éolien et des représentants du Conseil Communal.  En effet, en juillet 2014, un permis avait été octroyé par le Ministre P. Henry et malgré les recours introduits, la commune se devait de trouver un accord afin de compenser un minimum les désagréments que l'implantation de ces machines allaient provoquer.

    Quel était l’état des lieux concernant le  dossier éolien, dressé par nouveau collège début 2019 ?
    Surprise le 15 janvier dernier, le permis devient libre de tout recours AVANT la signature de ladite convention; toutes les cartes sont redistribuées, on repart à 0 et même encore moins que 0…
    Toutes les questions sont sur la table sans aucun  «  moyen  de pression sur les promoteurs » : Eolienne citoyenne ? Si oui, laquelle ? Imposition de l'éolienne n°3 par le promoteur: celle-ci est-elle rentable ? Le prix du permis est-il correct ? Qui dit parc éolien dit extension de celui-ci (exemple Villers le Bouillet): allons-nous laisser fleurir autant d'éoliennes dans notre beau Condroz ?
    Et les nuisances dans tout ça ? Un retour, même indirect, aux citoyens ne devrait-il pas être envisagé ? Oui mais sous quelle forme ? Une taxe ou un fonds ?
    Voilà les principales questions posées au collège et qui nous ont amenés à discuter divers points finalisés ensuite dans une convention.

    Quelle est la durée de cette convention ?
    La durée de la convention de partenariat : initialement celle-ci était prévue pour une durée de 7 ans, elle est désormais allongée à la durée de l'exploitation du parc éolien, soit jusqu'en 2034 minimum.
    De plus lorsque le parc ne sera plus exploité, les sommes seront dues à la commune jusqu'au démantèlement des machines.

    Quel sera le retour financier pour la commune et les Tinlotois ?
    Un « fonds social et énergie » négocié, prévoit un montant de 85.000,00€ qui sera versé annuellement à la commune pour l’ensemble des éoliennes. Ce fonds sera indexé jusqu'à la fin du système des certificats verts et ensuite l'indexation ne sera plus d'application jusqu'à la fin de l'exploitation du parc. De plus lorsque le parc ne sera plus exploité, les sommes seront dues à la commune jusqu'au démantèlement des machines ce qui constitue une garantie importante.

    Quid de l’extension possible du parc éolien ?
    Nous n’avons pas seulement négocié les conditions du parc actuel comportant 5 éoliennes, mais également le développement possible qui risque de nous être imposé.
    L’extension du parc est limitée à 3 éoliennes MAXIMUM sur le territoire de Tinlot !

    Une éolienne citoyenne est-elle envisagée ?
    Concernant l’éolienne citoyenne, il est apparu très rapidement que dans les conditions actuelles, le plan de financement n’était pas du tout concluant. Il a donc été mis fin à la négociation pour cette éolienne (pas question d'emmener des citoyens dans une aventure incertaine en terme de rentabilité). Par contre en cas d’extension du parc éolien, nous nous sommes préservés la possibilité d’une éolienne citoyenne dont nous avons également négocié le prix à payer par la commune. Le montant obtenu est bien inférieur au prix qui nous était proposé si nous l’avions obtenu dans le cadre des 5 éoliennes actuelles. Ce sera 3x moins cher!!!
    MAIS nous gardons la possibilité de ne pas acquérir de parts au cas où, par exemple, le plan financier serait de nouveau peu rentable.  Néanmoins la porte reste ouverte…

    Et dans la pratique ?
    Outre ces principaux points, d'autres aspects plus techniques ont été abordés durant les discussions, nous en informerons les Tinlotois régulièrement, en toute transparence comme je le fais depuis le début de ce dossier.

    2552587079.jpg
    La conférence de presse au début 2019, annonçant la décision du Conseil d'Etat autorisant les éoliennes à Tinlot.
    L'Echevine Laurence Medaerts- Archambeau, La Bourgmestre Christine Guyot et le Conseiller Grégory Racelle, directeur de la station de biométhaniation d'Ochain et dont l'expérience est appréciée en matière d'énergie.

    En conclusion ?
    Ce protocole d'accord reste très positif pour les Tinlotois notamment en matière fiscale car notre grand territoire entraîne des dépenses en énergie très importantes notamment au niveau de l'éclairage public, ce fonds permettrait en outre la réalisation d'actions en terme de mobilité douce ou encore de la conservation du patrimoine.

  • Ouffet est de retour dans le parcours du Rallye du Condroz (Spéciale Ouffet-Clavier)

    Un organisateur satisfait
    Du côté de l’organisateur, le Royal Motor Club de Huy, c’est aussi la satisfaction. « Nous sommes très contents de revenir à Ouffet. Nous essayons toujours de travailler en bonne entente avec les communes. Nous donnons d’ailleurs le nom des spéciales aux communes car nous estimons que c’est un juste retour des choses pour les communes. Ce sera donc la spéciale Ouffet-Clavier puisque les deux communes travaillent ensemble. Nous essayons aussi de donner une dimension encore plus condruzienne pour le Rallye du Condroz et ce sera bien le cas avec cette spéciale. Les réunions avec la commune d’Ouffet se sont très bien passées et nous envisageons de belles perspectives à long terme si tout se déroule bien le 3 novembre prochain. La spéciale Ouffet-Clavier sera différente de celle des éditions précédentes du rallye », précise Benoît Galand, responsable de la communication du Rallye du Condroz.
    La Meuse H-W

  • Tinlot aux 4 Saisons, automne 2019. Attention quelques changements de date

    Voici la version PDF du Tinlot 4 Saisons 147, automne 2019.
    Quelques rectificatifs sont à apporter dans l'agenda en dernière page (en rouge ce qui change) :
    Octobre :
    Samedi 26 oct : Halloween école Ste Reine
    Samedi 26 oct: Halloween Scry
    Novembre:
    Ecole Ste Reine: pas de marché de Noël, le mardi 19 nov. école Ste Reine
    Décembre:
    Samedi 21 décembre: Marché de Noël Scry

    tinlot4saisons147.jpg

  • La Province propose des détecteurs de radon à prix réduit

  • Journée Découverte Entreprises, Cortigroupe y participe.

    Bienvenue à toutes et tous le dimanche 06 octobre à Neupré

    25488242_1998106017135058_6346262227258276455_o.jpg

    70943508_2423858824559773_6705466426150354944_n.jpg

    71302251_2423859351226387_1117316315917320192_n.png

  • 27 septembre, Fête de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Communauté française de Belgique)

    Capture d’écran 2013-09-26 à 11.15.36.jpeg

    La Communauté française de Belgique est l'une des trois communautés fédérées de la Belgique. Depuis le 25 mai 2011, sans que sa dénomination constitutionnelle ait été changée, elle se désigne elle-même sous le nom de Fédération Wallonie-Bruxelles. Elle a pour capitale Bruxelles.
    Née de la réforme constitutionnelle de 1971 qui a créé les communautés culturelles, initialement désignée sous le nom de communauté culturelle française, elle prend sa forme actuelle lors de la réforme constitutionnelle de 1980 et acquiert de nouvelles compétences lors des réformes suivantes.
    La date du jour de la Fête de la Communauté culturelle française de Belgique est le 27 septembre.
    Voir ci-dessous l'historique de cette fête.

    Cette date a été choisie par le Conseil Culturel de la Communauté Culturelle française de Belgique, sur proposition de monsieur Massart et consorts, et cela ne s'appelait pas encore Communauté française d'après une page de l'histoire de l'indépendance de la Belgique.

    Entrées à Bruxelles le 23 septembre 1830, les troupes royales conduites par Frédéric, deuxième fils de Guillaume 1er d'Orange, en sont expulsées dans la nuit du 26 au 27 septembre.
    En France vient d'éclater la « Révolution de Juillet » et cet événement influence beaucoup les idées politiques dans les Pays-Bas du Sud gouvernés par Guillaume 1er. Le soir du 25 août 1830, on représente au Théâtre de la Monnaie l'opéra d'Auber: La Muette de Portici qui rappelle l'insurrection des Napolitains contre Philippe IV d'Espagne en 1647.
    Des troubles éclatent dans la ville de Bruxelles et gagnent très vite Liège le lendemain. Le mouvement d'insurrection est dirigé contre le gouvernement de Guillaume Ier et se transforme en revendications sociales. Les mauvaises récoltes de 1830 ont engendré du chômage, suite à l'expansion du machinisme et aussi au niveau très bas des salaires. Cette situation nourrit la révolte dès fin août.
    Les bourgeois s'inquiètent de la participation des paysans aux assemblées publiques. Le 31 août, une délégation de Bruxellois et de Liégeois se rend à La Haye, réclamant à Guillaume Ier la convocation immédiate des États généraux. Leur démarche reste sans effet.
    Les bourgeois se retournent vers Guillaume d'Orange, fils de Guillaume Ier et héritier du trône, en lui demandant d'appuyer leur revendication. Ils demandent la séparation administrative du Sud et du Nord du royaume. Celui-ci renvoie immédiatement la décision aux États généraux. Le 11 septembre, une commission de sûreté appelle au calme à Bruxelles. Celle-ci sera dissoute le 20 septembre. Bruxelles connaît alors une vacance de pouvoir quasi totale.
    Le prince Frédéric annonce, le 21 septembre, son intention de se rendre à Bruxelles avec ses troupes. Ce qu'il fait le 23. Une très grande résistance s'organise et, après avoir désarmé la bourgeoisie à qui s'oppose l'armée du prince, elle est contrainte à la retraite.
    La date du 27 septembre a été proposée par monsieur Fernand Massart à plusieurs reprises, et finalement choisie en 1975 pour commémorer cette victoire, et la première fête de la Communauté française eut lieu cette même année.

    capture ecran 2019-09-26 à 22.37.30.jpg

    Attention aux fermetures!

    Les bureaux de l'administration communale de Tinlot et du CPAS seront fermés
    ce vendredi 27 septembre.

    Les organismes dépendants de la Fédération Wallonie - Bruxelles, comme l'Enseignement, seront fermés de même que d'autres services publiques ainsi que les banques, la poste etc...
    Vérifier donc avant de vous déplacer!

     

     

  • Coup d'oeil sur le week-end des 27, 28 & 29 septembre 2019

     La météo du week-end: 

     Nous sommes bien en automne... 

    capture ecran 2019-09-26 à 16.48.29.jpg

    L’été s’est achevé sur un record de température
    Le centre météorologique d’Uccle a enregistré dimanche une température de 26°C, soit un nouveau record pour un 22 septembre, a indiqué David Dehenauw de l’IRM sur le réseau Twitter.
    Le précédent record pour cette date était de 25,9°C.
    Il remontait à 1989.

    L’été astronomique s’achève donc cette année sur un coup de chaleur.
    L’automne astronomique commence en effet ce lundi 23 septembre 
    La Meuse du 23/09

    capture ecran 2019-09-24 à 12.06.54.jpg

     

    Oktoberfest de la Maison des Jeunes de Fraiture

    capture ecran 2019-09-24 à 07.20.56.jpg

    Ce samedi 28 septembre, la maison des jeunes de Fraiture a le plaisir de vous inviter à son prochain événement !!
    Dans la même idée que les 3 précédentes éditions de la fête de la bière, la Mdj va tout mettre en œuvre pour vous faire bouger, vous abreuver aussi bien en qualité qu'en quantité tout au long de la nuit !
    Vous pourrez vous trémousser sur le son des DJs Alain-Hupser tout en savourant des chopes d'un demi litre dans le pur style Oktoberfest Bavarois!
    Bref un événement unique en son genre à ne rater sous aucun prétexte rendez-vous le 28 septembre dès 20h30 sur le parking du foot de Fraiture.
    Infos utiles: soirée sous chapiteau, sécurité assurée, entrée gratuite avant 22h.

    Adresse: rue de liège, à Fraiture (sur le parking du foot, comme les
    éditions précédentes)

    Pintes à 3.5€
    Bières 25cl + blancs et leurs dérivés à 2€
    Entrée à 5€ à partir de 22h

    En savoir plus

    Clavier. Prochain petit déjeuner santé: "Les Centres de Planning Familial, c'est à tout âge!"

    Clavier petit déjeuner 2019.jpg

    32432455.17-2.jpg

    Football Royal Fraiture Sport
    P3A - P4 et réserves

    capture ecran 2019-09-26 à 17.01.40.jpg


    Les autres matchs

    https://www.acff.be/recherche?q=ROYAL%20FRAITURE%20SPORTS

     

     

    capture ecran 2019-09-23 à 16.48.01.jpg

    Animaniversaire-sm.jpg

    27/09/2019 20:30
    Place de Grand Marchin (4570)

    vlo.jpg

    28/09/2019 14:00 - 17:00
    Marchin

    index.jpeg

    29/09/2019 08:00
    Fraiture-en-Condroz
    fete-du-village-sm.jpg
    29/09/2019 09:30
    Salle les échos du Hoyoux