Loisirs

  • Une nouvelle passerelle sur le Néblon bientôt opérationnelle à Hamoir

    Pour rejoindre Durbuy.
    Pour rejoindre Durbuy. - D.R.
  • Cyclistes: Le balisage du réseau points-nœuds arrive dans le Condroz

    Pour ceux qui ne connaissent pas encore le principe, un point-nœud est un croisement de routes où se trouve un panneau numéroté qui guide votre parcours en vous indiquant la direction à emprunter. La distance moyenne entre chaque point-noeud est de 5 à 8 km.

    Avant d’enfourcher votre vélo, vous allez sur internet pour choisir préalablement un parcours prédéfini (15, 20, 25, 30...km), ou alors, vous créez vous même un itinéraire personnalisé en sélectionnant les point-nœuds de votre choix. Vous n’avez plus qu’à suivre la succession de numéros indiqués.

    Le balisage du Condroz sera d’autant plus important qu’il permettra de mettre en relation les RAVeL de la ligne 126 et de l’Ourthe. Par la même occasion, le réseau point-nœuds de la province de Liège sera désormais connecté à celui de la province de Namur.

    Après cela, la prochaine phase d’avancement du réseau à Huy-Waremme consistera à relier le réseau de la Basse Meuse (au niveau de Liers) à celui de la Hesbaye au niveau de Fexhe-le-Haut-Clocher et de Wanze, et celui du Condroz via les RAVeL de la Meuse et de la vallée du Hoyoux.

    Envie de vous lancer ? www.liegetourisme.be/pointsnoeuds.

    La Meuse H-W

  • Elodie Keysers (SIVH) est la nouvelle directrice de la Maison du Tourisme Terres-de-Meuse

    Il y a du changement à la tête de deux importantes institutions touristiques de l’arrondissement de Huy-Waremme. La directrice de la Maison du Tourisme Terres-de-Meuse, Hélène Menschaert, a quitté ses fonctions dans le cadre d’une réorientation professionnelle. Après 3 années à la direction, elle céde la place à une autre femme, elle aussi active dans le secteur touristique de la région depuis plusieurs années.

    C’est la Nandrinoise Elodie Keysers (31 ans), chargée de mission Tourisme au Syndicat d’Initiative Entre Eaux & Châteaux (anciennement « Vallée du Hoyoux »), qui va prendre le relais dès le 4 novembre.

    Assurer la direction de la Maison du Tourisme Terres-de-Meuse est loin d’être un jeu d’enfant, puisqu’elle couvre 27 communes, de la Hesbaye au Condroz. Mais la nouvelle directrice est forte d’une expérience de 9 années au sein du Syndicat d’Initiative basé à Modave, qui couvre déjà à lui seul le territoire de 4 communes : Modave, Marchin, Clavier et Tinlot.

    Terres-de-Meuse couvre 27 communes.
    Terres-de-Meuse couvre 27 communes. - D.R.

    « C’est un beau défi »
    « C’est un challenge de malade, mais un beau défi », explique avec amusement Elodie Keysers. « Le fait de travailler avec plusieurs communes au Syndicat d’Initiative m’a permis d’acquérir de l’expérience, notamment pour les procédures communales. Je sais aussi qu’il faut faire très attention à bien répartir les activités sur le territoire. Il est très étendu, ce qui est un atout puisqu’il y en a pour tous les goûts ! ».
    D’ailleurs, ce nouveau départ professionnel n’est pas forcément synonyme de rupture avec sa région d’origine. « Les 4 communes du SI font parties des 27 communes de Terres-de-Meuse. J’apporte la connaissance du Condroz à la Maison du Tourisme. En revanche, je connais moins la Hesbaye, mais j’ai hâte d'approfondir mes connaissances. Une de mes premières missions sera de rencontrer les différents acteurs du secteur touristique dans la région ».
    Améliorer l’offre pédagogique et la communication
    Parmi les grands objectifs que se fixe la jeune directrice, il est question d’améliorer l’offre pédagogique en proposant des activités en dehors de la belle saison pour le public familial et les écoles. Il s’agira également de développer les fiches promenade, un produit phare du territoire, en proposant des supports attractifs.
    « La communication vers l’extérieur sera améliorée et le site sera bientôt traduit en allemand et en anglais. On va aussi soutenir les acteurs touristiques dans cette période difficile en les mettant en lumière pour lancer la saison 2021 ».
    Enfin, une des principales action que mènera Elodie Keysers sera l’aménagement du nouveau bureau d’accueil, Quai de Namur. Elle veut mettre en place un bureau moderne qui offrira une vraie expérience aux visiteurs, sans se contenter d’être un lieu où l’on distribue des brochures.
    P.Tar. La Meuse H-W

  • Le retour des concerts en live dès vendredi aux Deux Ours à Modave

    Enfin ! La salle de spectacle « Deux Ours », place Georges Hubin à Virset-Barse (Modave) s’apprête à revivre un concert live dès ce vendredi. Un retour de la musique dans ce lieu de culture atypique. Le propriétaire de la salle et organisateur de concert, Fred Macquet est heureux de pouvoir proposer des concerts. Il a dû néanmoins se démener pour trouver une solution viable pour l’accueil de tout le monde : « Habituellement les gens peuvent se promener à leur aise dans la salle, or avec les mesures sanitaires ce n’est plus possible. J’ai donc dû réorganiser la configuration des lieux en plaçant notamment des tables de plusieurs personnes et aménager le reste du bâtiment pour distinguer les personnes venues pour le concert et celles venues boire un verre. C’est toute une réflexion pour pouvoir rendre ces évènements rentables. Je suis un passionné, mais je dois m’arranger pour arriver à l’équilibre vu la situation », explique-t-il. Une septantaine de personnes pourront assister au concert au lieu des 140 en temps normal.

    Capture d’écran 2020-10-07 à 19.09.20.png

    Pour le lancement des concerts post-crise Covid, c’est le groupe Glass Museum qui ouvre le bal : « Je suis heureux de leur venue. Ils se produisent en concert mercredi aux Nuits Botanique à Bruxelles, donc ce n’est pas un petit groupe. Vu le contexte actuel, les artistes et les personnes du monde culturel ont besoin du soutien du public ».

    Le pub de « Deux Ours » ouvre du mercredi au vendredi de 16h00 à 01h00 du matin, de 13h00 à 01h00 le samedi et le dimanche de 12h30 à 20h30.
    La Meuse H-W

  • Tinlot. Belle rentrée du Comité Culturel avec Thierry Lefèvre au "Rendez-vous du Livre"

    Capture d’écran 2020-09-27 à 19.25.55.png

    Ce vendredi 25 septembre nous avions le plaisir, après plus de 6 mois d’inactivités, de vous retrouver pour un Rendez-vous du livre au local intergénérationnel. L’invité du jour, Thierry Lefèvre, est venu nous présenter son premier roman « Un Meurtre à Clochimont », mais aussi son recueil de chroniques quotidiennes réalisées pendant le confinement «Apocalypse, journal intime humoristique d’un prof confiné ». Enfin avec son épouse Zohra Barkat, ils nous ont fait découvrir les Éditions Memory qu’ils ont repris en janvier 2018.
    L’humour et la passion de nos invités ont pu être appréciés autour d’un verre dans une nouvelle ambiance « café littéraire », tout en maintenant les consignes de sécurité actuelles.
    Nous vous donnons déjà rendez-vous en novembre pour notre souper spectacle et le prochain Rendez-vous du Livre.
    Le comité culturel de Tinlot
     

    120163833_1054231418339817_2585643951252605153_n.jpg

    Transmis par Thomas Dehossay

    Capture d’écran 2020-09-27 à 19.18.38.png

  • Tama Baïla Dance School : Un magnifique spectacle filmé puis projeté en plein air vendredi soir !

    Capture d’écran 2020-09-19 à 16.47.16.png

    Deux séances : à 18 et 20h.

    Avec les circonstances, elle a dû faire preuve d'originalité pour la présentation de son spectacle de danse. La troupe de Tama Baïla Dance School a proposé ce vendredi soir deux représentations sous forme de séances cinématographiques dans l'espace extérieur de la Tinlotoise. Tamara Orbea et ses professeurs de danse forment toute l'année plus de 100 danseuses et danseurs âgés de 4 à 18 ans. Bravo pour ce beau projet!
    Extrait page Facebook J.R.

    Capture d’écran 2020-09-19 à 16.51.55.png

    Les cours hebdomadaires de danse ont été brutalement interrompus par le confinement.
    Mais cela n'a pas empêché Tamara et son équipe de garder le contact avec leurs jeunes élèves.
    Et en plein été, grâce au soutien des parents, les différents groupes se sont entrainés pour être finalement filmés dans différents décors : à l'arrière de la salle La Tinlotoise, sur la place de Fraiture, devant l'église...
    L'utilisation d'un drône a, quant à lui, permis des vues aériennes ...


     

    Capture d’écran 2020-09-19 à 16.44.38.png

    Résultat : un film magnifique, des jeunes enthousiastes, des chorégraphies dynamiques
    pour un spectacle haut en couleurs et en musique !
    Le montage cinématographique a été projeté sur un grand écran devant un parterre de spectateurs
    assis dans l'herbe, par petits groupes bien espacés pour répondre aux normes sécuritaires...

    Les deux présentations ont réuni environ 300 personnes.

     

    Capture d’écran 2020-09-19 à 16.50.01.png

    Un enthousiasme et une volonté sans faille de tous ont permis cette très belle réussite.

    Le CD du spectacle sera bientôt disponible. A suivre donc.

    Capture d’écran 2020-09-19 à 17.09.51.png

    Séance du soir (Photos J.R)

     

  • Tinlot agenda. Souper-spectacle à la Tinlotoise le 21 novembre. Bloquez cette date !

    C'est dans un contexte particulier qu'il a fallu prendre une décision pour le souper-spectacle du Comité Culturel.
    Et puisque nous voulons "vivre", nous avons décidé d'annoncer que celui-ci aurait bien lieu. Il aura lieu dans les conditions de sécurité qui seront en vigueur à cette période là et que nous ne connaissons pas mais nous ferons tout pour concilier sécurité et amusement lors de cette soirée.

    Souper spectacle.jpg

  • Découvrez les Journées du Patrimoine "Nature" 2020 les 12 et 13 septembre

    xxxxx

    Capture d’écran 2020-09-07 à 09.39.24.png

    Capture d’écran 2020-09-07 à 09.37.15.png

    • Découvrez les activités 2020 en surfant sur notre programme en ligne . L’inscription est obligatoire pour toute activité.
    • En-dessous de chaque activité, il y a 2 rectangles roses : ajouter à mon panier d’activités et réserver des tickets. C’est sur ce dernier qu’il faut cliquer (attention, le panier n’effectue pas de réservation)
    • Vous êtes maintenant sur le site de réservation : vous pouvez choisir vos visites et animations diverses. Sélectionnez le nombre de tickets (maximum 5) pour le jour et le créneau horaire de l’activité à laquelle vous souhaitez participer
    • Remplissez les différents champs demandés pour le tracing, pour votre propre ticket et celui de toutes les personnes qui vous accompagnent. Pour cela, cliquez sur billet suivant (attention, tous les champs sont obligatoires – ne pas mettre d’espace, ni d’autres signes dans les numéros de téléphone)
    • Finalisez l’inscription. Vous recevez alors un mail avec votre ticket
    • Fermez la fenêtre de réservation et continuez à consulter le programme en ligne
    • Les organisateurs ne peuvent ni vous renseigner sur les inscriptions ni les introduire dans le système
    • Les inscriptions se font du 29/08 au 10/09 midi.

    Pour rappel, quelques changements ont dû être introduits et les conditions habituelles ont été adaptées pour cette édition particulière :
    - il n’y a pas de brochure-programme imprimée
    - la soirée inaugurale du vendredi ne sera pas non plus organisée
    - dans la continuité des mesures de tracing, la réservation est obligatoire pour toutes les activités.

    Malheureusement, aucune personne non inscrite ne pourra visiter de façon inopinée un site. La lutte contre le covid-19 est l’affaire de tous. Moins de spontanéité, certes, mais plus d’organisation : pas de files, la garantie d’accéder à l’activité choisie et une visite en toute sécurité dans un environnement maîtrisé.

    Que pourrez-vous découvrir cette année ?

    Le programme de cette édition ne vous décevra pas. Nous vous avons promis du vert. Il y en aura partout. Des parcs et des jardins, bien sûr ; des sites naturels, classés ou repris aux inventaires ; des arbres remarquables… Ce ne sont pas moins de 200 activités qui ont pu être maintenues malgré les conditions imposées par le Gouvernement dans la lutte contre la Covid-19.

    >> DÉCOUVREZ LE PROGRAMME COMPLET 

    Capture d’écran 2020-09-07 à 09.36.57.png

  • "Know limit", une ASBL tinlotoise pour améliorer le bien-être et le bien vivre ensemble

    Découvrez la vidéo de présentation de l’asbl Know limit, association tinlotoise, tant par sa localisation et que par une partie des personnes qui y sont actives en mettant leurs compétences à son service.

    Capture d’écran 2020-09-01 à 08.26.35.pnghttps://youtu.be/VjAFmxgmcfE

    L'asbl Know Limit regroupe les professionnels du développement personnel, ainsi que toutes personnes souhaitant agir afin de promouvoir le développement personnel, la connaissance, l'estime de soi et des autres dans notre société.

    On entend par développement personnel la capacité à devenir plus heureux et plus épanoui, grâce à la connaissance, l'estime et la conscience de soi et de ses besoins (sécurité, harmonie, reconnaissance, action,....) et aussi grâce à la mise en place de solutions concrètes en fonction de ses besoins, propres à chacun.
    Se développer, c'est prendre conscience de notre nature et poser les actes qui nous permettent de grandir en fonction de notre nature. A l'instar des plantes, nous sommes tous différents et avons par conséquent des besoins différents.
    Notre raison d'être est donc de permettre à chacun de mieux se connaitre, de trouver son propre chemin, de se développer, notamment grâce à l'ensemble des compétences regroupées au sein de l'asbl.
    Pour se faire, nous mettons en relation les personnes ou les groupes de personnes qui souhaitent améliorer leur bien-être et le bien vivre ensemble avec des professionnels expérimentés via des formations, des spectacles et des jeux.

    A l'heure actuelle, elles proposent ses formations pour les enseignants via la CECAFOC et bientôt le CECP et recherche les soutiens pour développer ses projets (jeux concernant la gestion des émotions, ateliers de pleine conscience pour les enfants, spectacle favorisant la connaissance de soi, etc.)

    Capture d’écran 2020-09-01 à 08.32.05.png

    Toutes les informations sur www.knowlimit.org.

  • Covid-19 Huy-Waremme. Des dérogations « possibles » pour certains événements

    Idem pour le mayeur de Hannut, Manu Douette (MR), qui n’est a priori pas contre les dérogations. « Il faut retrouver un peu de l’animation. On va analyser chaque dossier en fonction des obligations sanitaires, à savoir de la distanciation sociale et du port du masque ». Selon lui, il faudrait cependant davantage privilégier les petits événements en plein air, comme le « dévernissage » du Centre culturel qui aura lieu le mois prochain devant la maison communale.
    Pour rappel, on ne compte plus les annulations d'événements de la région (festival Les Granges, Nandrin festival, Modave September Fest'…)… et le doute semble déjà planer autour des festivités de fin d’année.

    Ro.Ma. La Meuse H-W

  • On peut de nouveau se baigner dans l’Ourthe à Hamoir et à Ferrières

    Depuis le 10 août, il était interdit - pour les humains comme pour les animaux - de se baigner dans l’Ourthe sur le territoire des communes de Hamoir, Ferrières, Esneux et Comblain-au-Pont. Les 4 communes avaient imposé cette interdiction d’une même voix suite à un avertissement du Centre régional de crise de Wallonie concernant la présence de cyanobactéries dans l’Ourthe, sur la portion allant d'Esneux à Ferrières.
    Semblables à des algues bleues, ces bactéries photosynthétiques sont naturellement présentes en eaux douces et sécrètent des toxines pouvant causer des troubles de la santé chez l’homme et les animaux. Les effets les plus communs sont les irritations de la peau, maux de tête, nausées et gastro-entérites. La prolifération de ces algues ayant été favorisée par les températures élevées et le faible niveau de l’eau, les communes avaient préféré miser sur la sécurité en interdisant purement et simplement la baignade dans l’Ourthe.

    « Aucune analyse ne permet d’interdire »
    Ce vendredi matin, le bourgmestre de Hamoir, Patrick Lecerf, a annoncé que sa commune et celle de Ferrières levaient l’interdiction de baignade. Comblain-au-Pont et Esneux préfèrent quant à elles maintenir cette interdiction pour le moment.

    « Une analyse de l’eau est revenue négative la semaine dernière. Il n’y a donc plus rien d’objectif pour interdire la baignade », affirme le bourgmestre de Hamoir. « On nous a annoncé que d’autres tests seraient réalisés mais nous n’avons plus d’infos de la part de la Région wallonne depuis vendredi dernier. ».
    Même s’il estime que le principe de précaution qui a été appliqué était raisonnable, le mayeur de Hamoir considère qu’il n’y a plus assez d’éléments objectifs pour maintenir l’interdiction, d’autant qu’aucun cas de maladie liée à l’eau de la rivière n’a été recensé dans sa commune. « D’autre part, il a plu et la température est revenue à la normale, ce qui réduit le risque », ajoute Patrick Lecerf.

    Baignade autorisée en amont à Durbuy
    En amont du cours d’eau, dans la commune de Durbuy, l’interdiction de baignade n’a pas été prise et de nombreuses personnes ont profité de l’Ourthe ce mercredi. « Il ne faut pas interdire pour interdire, surtout si quelques centaines de mètres en amont, des centaines de personnes sont dans l’eau sans que ça ne pose de problème... », ajoute Patrick Lecerf.

    Cette levée d’interdiction ne veut pas pour autant dire qu’on peut faire n’importe quoi. Des zones de baignades officielles sont prévues par les communes et lorsqu’on s’aventure en dehors, c’est à ses risques et périls.
    Rappelons également un conseil de base prodigué par les Stewards de l’Ourthe : il faut toujours bien se laver les mains après la baignade, surtout avant de toucher de la nourriture.
    La Meuse H-W