Loisirs

  • Tama Baïla Dance School : Un magnifique spectacle filmé puis projeté en plein air vendredi soir !

    Capture d’écran 2020-09-19 à 16.47.16.png

    Deux séances : à 18 et 20h.

    Avec les circonstances, elle a dû faire preuve d'originalité pour la présentation de son spectacle de danse. La troupe de Tama Baïla Dance School a proposé ce vendredi soir deux représentations sous forme de séances cinématographiques dans l'espace extérieur de la Tinlotoise. Tamara Orbea et ses professeurs de danse forment toute l'année plus de 100 danseuses et danseurs âgés de 4 à 18 ans. Bravo pour ce beau projet!
    Extrait page Facebook J.R.

    Capture d’écran 2020-09-19 à 16.51.55.png

    Les cours hebdomadaires de danse ont été brutalement interrompus par le confinement.
    Mais cela n'a pas empêché Tamara et son équipe de garder le contact avec leurs jeunes élèves.
    Et en plein été, grâce au soutien des parents, les différents groupes se sont entrainés pour être finalement filmés dans différents décors : à l'arrière de la salle La Tinlotoise, sur la place de Fraiture, devant l'église...
    L'utilisation d'un drône a, quant à lui, permis des vues aériennes ...


     

    Capture d’écran 2020-09-19 à 16.44.38.png

    Résultat : un film magnifique, des jeunes enthousiastes, des chorégraphies dynamiques
    pour un spectacle haut en couleurs et en musique !
    Le montage cinématographique a été projeté sur un grand écran devant un parterre de spectateurs
    assis dans l'herbe, par petits groupes bien espacés pour répondre aux normes sécuritaires...

    Les deux présentations ont réuni environ 300 personnes.

     

    Capture d’écran 2020-09-19 à 16.50.01.png

    Un enthousiasme et une volonté sans faille de tous ont permis cette très belle réussite.

    Le CD du spectacle sera bientôt disponible. A suivre donc.

    Capture d’écran 2020-09-19 à 17.09.51.png

    Séance du soir (Photos J.R)

     

  • Tinlot agenda. Souper-spectacle à la Tinlotoise le 21 novembre. Bloquez cette date !

    C'est dans un contexte particulier qu'il a fallu prendre une décision pour le souper-spectacle du Comité Culturel.
    Et puisque nous voulons "vivre", nous avons décidé d'annoncer que celui-ci aurait bien lieu. Il aura lieu dans les conditions de sécurité qui seront en vigueur à cette période là et que nous ne connaissons pas mais nous ferons tout pour concilier sécurité et amusement lors de cette soirée.

    Souper spectacle.jpg

  • Découvrez les Journées du Patrimoine "Nature" 2020 les 12 et 13 septembre

    xxxxx

    Capture d’écran 2020-09-07 à 09.39.24.png

    Capture d’écran 2020-09-07 à 09.37.15.png

    • Découvrez les activités 2020 en surfant sur notre programme en ligne . L’inscription est obligatoire pour toute activité.
    • En-dessous de chaque activité, il y a 2 rectangles roses : ajouter à mon panier d’activités et réserver des tickets. C’est sur ce dernier qu’il faut cliquer (attention, le panier n’effectue pas de réservation)
    • Vous êtes maintenant sur le site de réservation : vous pouvez choisir vos visites et animations diverses. Sélectionnez le nombre de tickets (maximum 5) pour le jour et le créneau horaire de l’activité à laquelle vous souhaitez participer
    • Remplissez les différents champs demandés pour le tracing, pour votre propre ticket et celui de toutes les personnes qui vous accompagnent. Pour cela, cliquez sur billet suivant (attention, tous les champs sont obligatoires – ne pas mettre d’espace, ni d’autres signes dans les numéros de téléphone)
    • Finalisez l’inscription. Vous recevez alors un mail avec votre ticket
    • Fermez la fenêtre de réservation et continuez à consulter le programme en ligne
    • Les organisateurs ne peuvent ni vous renseigner sur les inscriptions ni les introduire dans le système
    • Les inscriptions se font du 29/08 au 10/09 midi.

    Pour rappel, quelques changements ont dû être introduits et les conditions habituelles ont été adaptées pour cette édition particulière :
    - il n’y a pas de brochure-programme imprimée
    - la soirée inaugurale du vendredi ne sera pas non plus organisée
    - dans la continuité des mesures de tracing, la réservation est obligatoire pour toutes les activités.

    Malheureusement, aucune personne non inscrite ne pourra visiter de façon inopinée un site. La lutte contre le covid-19 est l’affaire de tous. Moins de spontanéité, certes, mais plus d’organisation : pas de files, la garantie d’accéder à l’activité choisie et une visite en toute sécurité dans un environnement maîtrisé.

    Que pourrez-vous découvrir cette année ?

    Le programme de cette édition ne vous décevra pas. Nous vous avons promis du vert. Il y en aura partout. Des parcs et des jardins, bien sûr ; des sites naturels, classés ou repris aux inventaires ; des arbres remarquables… Ce ne sont pas moins de 200 activités qui ont pu être maintenues malgré les conditions imposées par le Gouvernement dans la lutte contre la Covid-19.

    >> DÉCOUVREZ LE PROGRAMME COMPLET 

    Capture d’écran 2020-09-07 à 09.36.57.png

  • "Know limit", une ASBL tinlotoise pour améliorer le bien-être et le bien vivre ensemble

    Découvrez la vidéo de présentation de l’asbl Know limit, association tinlotoise, tant par sa localisation et que par une partie des personnes qui y sont actives en mettant leurs compétences à son service.

    Capture d’écran 2020-09-01 à 08.26.35.pnghttps://youtu.be/VjAFmxgmcfE

    L'asbl Know Limit regroupe les professionnels du développement personnel, ainsi que toutes personnes souhaitant agir afin de promouvoir le développement personnel, la connaissance, l'estime de soi et des autres dans notre société.

    On entend par développement personnel la capacité à devenir plus heureux et plus épanoui, grâce à la connaissance, l'estime et la conscience de soi et de ses besoins (sécurité, harmonie, reconnaissance, action,....) et aussi grâce à la mise en place de solutions concrètes en fonction de ses besoins, propres à chacun.
    Se développer, c'est prendre conscience de notre nature et poser les actes qui nous permettent de grandir en fonction de notre nature. A l'instar des plantes, nous sommes tous différents et avons par conséquent des besoins différents.
    Notre raison d'être est donc de permettre à chacun de mieux se connaitre, de trouver son propre chemin, de se développer, notamment grâce à l'ensemble des compétences regroupées au sein de l'asbl.
    Pour se faire, nous mettons en relation les personnes ou les groupes de personnes qui souhaitent améliorer leur bien-être et le bien vivre ensemble avec des professionnels expérimentés via des formations, des spectacles et des jeux.

    A l'heure actuelle, elles proposent ses formations pour les enseignants via la CECAFOC et bientôt le CECP et recherche les soutiens pour développer ses projets (jeux concernant la gestion des émotions, ateliers de pleine conscience pour les enfants, spectacle favorisant la connaissance de soi, etc.)

    Capture d’écran 2020-09-01 à 08.32.05.png

    Toutes les informations sur www.knowlimit.org.

  • Covid-19 Huy-Waremme. Des dérogations « possibles » pour certains événements

    Idem pour le mayeur de Hannut, Manu Douette (MR), qui n’est a priori pas contre les dérogations. « Il faut retrouver un peu de l’animation. On va analyser chaque dossier en fonction des obligations sanitaires, à savoir de la distanciation sociale et du port du masque ». Selon lui, il faudrait cependant davantage privilégier les petits événements en plein air, comme le « dévernissage » du Centre culturel qui aura lieu le mois prochain devant la maison communale.
    Pour rappel, on ne compte plus les annulations d'événements de la région (festival Les Granges, Nandrin festival, Modave September Fest'…)… et le doute semble déjà planer autour des festivités de fin d’année.

    Ro.Ma. La Meuse H-W

  • On peut de nouveau se baigner dans l’Ourthe à Hamoir et à Ferrières

    Depuis le 10 août, il était interdit - pour les humains comme pour les animaux - de se baigner dans l’Ourthe sur le territoire des communes de Hamoir, Ferrières, Esneux et Comblain-au-Pont. Les 4 communes avaient imposé cette interdiction d’une même voix suite à un avertissement du Centre régional de crise de Wallonie concernant la présence de cyanobactéries dans l’Ourthe, sur la portion allant d'Esneux à Ferrières.
    Semblables à des algues bleues, ces bactéries photosynthétiques sont naturellement présentes en eaux douces et sécrètent des toxines pouvant causer des troubles de la santé chez l’homme et les animaux. Les effets les plus communs sont les irritations de la peau, maux de tête, nausées et gastro-entérites. La prolifération de ces algues ayant été favorisée par les températures élevées et le faible niveau de l’eau, les communes avaient préféré miser sur la sécurité en interdisant purement et simplement la baignade dans l’Ourthe.

    « Aucune analyse ne permet d’interdire »
    Ce vendredi matin, le bourgmestre de Hamoir, Patrick Lecerf, a annoncé que sa commune et celle de Ferrières levaient l’interdiction de baignade. Comblain-au-Pont et Esneux préfèrent quant à elles maintenir cette interdiction pour le moment.

    « Une analyse de l’eau est revenue négative la semaine dernière. Il n’y a donc plus rien d’objectif pour interdire la baignade », affirme le bourgmestre de Hamoir. « On nous a annoncé que d’autres tests seraient réalisés mais nous n’avons plus d’infos de la part de la Région wallonne depuis vendredi dernier. ».
    Même s’il estime que le principe de précaution qui a été appliqué était raisonnable, le mayeur de Hamoir considère qu’il n’y a plus assez d’éléments objectifs pour maintenir l’interdiction, d’autant qu’aucun cas de maladie liée à l’eau de la rivière n’a été recensé dans sa commune. « D’autre part, il a plu et la température est revenue à la normale, ce qui réduit le risque », ajoute Patrick Lecerf.

    Baignade autorisée en amont à Durbuy
    En amont du cours d’eau, dans la commune de Durbuy, l’interdiction de baignade n’a pas été prise et de nombreuses personnes ont profité de l’Ourthe ce mercredi. « Il ne faut pas interdire pour interdire, surtout si quelques centaines de mètres en amont, des centaines de personnes sont dans l’eau sans que ça ne pose de problème... », ajoute Patrick Lecerf.

    Cette levée d’interdiction ne veut pas pour autant dire qu’on peut faire n’importe quoi. Des zones de baignades officielles sont prévues par les communes et lorsqu’on s’aventure en dehors, c’est à ses risques et périls.
    Rappelons également un conseil de base prodigué par les Stewards de l’Ourthe : il faut toujours bien se laver les mains après la baignade, surtout avant de toucher de la nourriture.
    La Meuse H-W

  • Il filme le Condroz depuis une montgolfière!

    Pour l’été 2020, la Maison du Tourisme Terres-de-Meuse voulait marquer les esprits avec une nouvelle attraction hors-du-commun. C’est ainsi qu’en juillet et en août, les premiers voyages en montgolfière au dessus de l’arrondissement Huy-Waremme ont eu lieu.

    Le Hutois Maxime Alexandre fait partie des premiers chanceux à avoir pu goûter à cette expérience unique. Auteur du blog « Trekking et Voyage », ce passionné d’aventures est suivi par plus de 30.000 personnes sur Facebook, 18.000 sur Instagram et 20.000 sur son site web. Même s’il n’apprécie guère l'appellation « influenceur », il reconnaît que son but est de partager ses découvertes pour inspirer d’autres personnes et les inviter à en profiter aussi, comme ici avec la montgolfière.

    « Quand la Maison du Tourisme m’a proposé de survoler les terres que je fréquente depuis ma plus tendre enfance, de voir la nature du Condroz depuis le ciel, j’ai immédiatement accepté », se souvient-il. « On a décollé du château de Modave le 22 juillet avec mon vidéaste pour une heure de vol. J’ai adoré l’expérience et on va lui offrir une belle visibilité. »

    Lumières magnifiques et impression de léviter
    Aidé par la météo radieuse du jour du vol, Maxime Alexandre se souvient en avoir pris plein la figure dans les 30 secondes qui ont suivi le décollage. « On s’est très vite retrouvé à une centaine de mètres d’altitude et j’ai pu profiter des lumières magnifiques du coucher de soleil sur le domaine et la réserve naturelle. On quitte le sol tout doucement, en ayant l’impression de léviter. C’est lent et doux, mis à part le léger choc de l’atterrissage. »

    Pendant une heure, le ballon transporte sa quinzaine de passagers - séparés dans des boxes en osier de 3-4 personnes - avant d'atterrir et de ramener les voyageurs au point de départ à l’aide d’un car. Certes inoubliable, l’expérience vous coûtera tout de même 120€, un bon plan selon l’expert en voyages.

    Quid du vertige ?

    Même s’il souffre de plus en plus du vertige avec l’âge - notamment en escaladant l’escalier en colimaçon de la collégiale de Huy -, Maxime Alexandre affirme qu’il n’a ressenti aucun vertige dans la nacelle. « C’est très doux et on est stable. Le pilote maitrise parfaitement sa montgolfière comme s’il conduisait un caddy de supermarché. »

    En tout cas, les lumières du soleil couchant, les troupeaux et la nature vus d’en haut confèrent au voyage son lot de sensations uniques, « un luxe », d’après l’influenceur. Malheureusement, le dernier vol programmé aura lieu en septembre et affiche complet.

    Plus d’infos : www.terres-de-meuse.be/vol-en-montgolfiere

    Blog de Maxime : www.trekkingetvoyage.com

    Article de Pierre Targnion dans La Meuse H-W

  • Deux Ours. Soirée en plein air "ETOILES D'ETE", dimanche 30 août. Places limitées!

    117870030_1650902918405812_5986354667654479236_o.jpg

    Un concert + un film + un dj soul/funck … et une Vinyles Jam Soul/Funk pour terminer, tout ça GRATUIT… OUIIIIIIIII c'est ce dimanche 30 août dès 19h30 devant Deux Ours, sur la Place Georges Hubin à Vierset.
    organisé par le Centre Culturel de Marchin et la Commune de Vierset-Barse…
    MAIS IL EST IMPÉRATIF DE RÉSERVER IL N'Y A QUE 150 PERSONNES QUI POURRONT EN PROFITER 
    RESERVATION : https://urlz.fr/dCX1
  • L'Atelier(s). Nouvelle saison 2020-2021 : ateliers créatifs et cours de langues

    a8350b97-bdb2-4456-8bc6-4f807a2c459d.jpg

    c4a5e2e0-e30a-455b-bd3c-583bcc75ff8a.jpg

    7140706f-b14c-4540-85d3-5bdc0850a1ea.jpg

    f0bdc107-bd00-4a40-9a90-1099ca9c1275.jpg

    2a66a602-0033-4585-a472-c2919572ca61.jpg

    https://www.facebook.com/groups/1620026948220038/

  • Un triple spectacle adapté aux mesures sanitaires au château de Modave

    La culture (en particulier les arts de la scène) fait partie de ces secteurs les plus violemment impactés par la crise sanitaire et économique du coronavirus. Car comment jouer une pièce dans de bonnes conditions s’il faut éviter les contacts entre les acteurs, limiter drastiquement le nombre de spectateurs et éviter les endroits confinés ?

    Les acteurs se tiennent à distance.
    Les acteurs se tiennent à distance. - D.R.

    Mais s’il y a une chose qu’il ne faut jamais sous-estimer, c’est bien la force créatrice des artistes. Ainsi, la compagnie Lazzi a décidé de jongler avec les contraintes sanitaires et propose au Château de Modave : « Trois voix pour trois histoires ». C’est le 27e été que la compagnie se produit dans le magnifique château des comtes de Marchin, qui peut être visité à l’occasion. « On devait jouer Tartuffe avec huit comédiens, mais ce n’était pas possible… On a alors voulu trouver une solution. C’est une nécessité pour nous de continuer à jouer… et pour les gens aussi. Ils viennent, parce qu’ils ont besoin de culture et d’art », explique Christian Dalimier, un des membres de la compagnie.
    Pour éviter les groupements, le public est séparé en trois groupes d’une vingtaine de personnes, et la troupe propose, dans trois lieux, trois microspectacles différents. À tour de rôle, les spectateurs découvrent des univers différents : « Noël en été, famille au balcon, deuil en hiver » « Lettre à ma mère : les derniers jours d’Henriette » (monologue d’après Simenon) et « Il faut cultiver son jardin » (florilège de textes interprétés sur de la musique live). Sur scène : un seul acteur à la fois. Une manière de contourner les épineux problèmes de distanciation physique. Un strict dispositif de sécurité a été mis en place. Les spectateurs sont assis « par bulles », et le masque est obligatoire : « Jouer devant des personnes masquées est un acte difficile. On ne voit que des yeux, », témoigne Christian Dalimier. (+32 85 41 13 69)
    Ro.Ma. La Meuse

  • Le Théâtre National débarque à Marchin pour un mini-festival gratuit !

    Le centre scénique marchinois Latitude 50, pôle des arts du cirque et de la rue, fait partie des trois principaux organisateurs du « Grand Tour », une marche citoyenne de 200 kilomètres visant à questionner la place et le rôle de la culture dans notre société, réflexion devenue fondamentale pour ce secteur grandement fragilisé par la crise du Covid-19.

    De Chassepierre (Luxembourg) à Mons, en passant par Marchin, cet gigantesque rando-débat débutera le samedi 22 août et s'achèvera le vendredi 4 septembre. Organisée par le Festival International des Arts de la rue de Chassepierre, Latitude 50 et Mars-Mons arts de la scène, la marche sera répartie sur 12 journées, chacune consacrée à une thématique particulière avec une question à décortiquer. Les inscriptions se font à la journée, mais les plus téméraires pourront bien entendu parcourir l’ensemble du trajet.

     

    3 grandes haltes dont une à Marchin
    Le Grand Tour s’organise autour de trois temps fort : le Grand Départ (spectacles, concerts et film à Chassepierre), la Grande Pause (festival du Théâtre National à Marchin) et la Grande Synthèse (arrivée à Mons).
    Pour Olivier Minet, directeur de Latitude 50, cet événement citoyen est l’accomplissement logique des nombreuses réflexions et projections sur la culture apparues dans la foulée de la crise sanitaire. « Le Grand Tour est un questionnement sur nos pratiques de travail, un moment d’arrêt où l’on prend le temps de réfléchir sur notre métier, en dehors de la dynamique du travail quotidien. »

    De par sa situation, pile-poil au milieu du Grand Tour (à environ 100km de Chassepierre et 100km de Mons), Marchin était l’endroit idéal pour marquer une pause sur le parcours. « On arrive à Marchin le vendredi 28 août en soirée. Le festival du Théâtre National aura lieu ce soir là, samedi et dimanche. Ils viennent avec un camion-scène et il y aura 15 spectacles extérieurs sur la place pour une jauge de 200 personnes. »

     

    Mini-festival gratuit, réservation obligatoire
    Chaque représentation sera entièrement gratuite, mais il sera nécessaire de réserver au préalable via le site web de Latitude 50. En général, les spectacles seront courts, approximativement une demi-heure, et quelques représentations des artistes de rue du centre scénique marchinois seront intégrés à la programmation. « C’est une chance pour Marchin et pour Latitude 50, une reconnaissance pour le lieu, » se réjouit Olivier Minet.

    Les inscriptions seront ouvertes et les détails pratiques seront communiqués dès le mardi 4 août. Pour s’inscrire à une ou plusieurs étape(s) du Grand Tour, rendez vous sur www.grand-tour.be, tandis que pour assister à un spectacle du mini-festival du Théatre National à Marchin, rendez vous sur www.latitude50.be.

    La Meuse H-W