Méteo

  • La météo du dernier week-end de l'année. Fortes rafales de vent et neige en Ardenne

    Trois provinces placées en alerte jaune pour conditions glissantes: d’importantes chutes de neige attendues, entre 15 et 20 cm dans les Ardennes!

    Les automobilistes sont invités à se montrer prudents samedi matin, soir et durant toute la journée de dimanche en provinces de Liège, Namur et Luxembourg. Les routes risquent d’être rendues glissantes par la formation de plaques de givre, voire par des chutes de neige, avertit vendredi l’Institut royal météorologique.
    En Ardenne, au dessus de 400 mètres, l’IRM prévoit encore un risque de quelques averses de neige ce vendredi soir et durant la nuit, avec une accumulation parfois de plusieurs centimètres en provinces de Liège et Luxembourg.Dans le courant de la nuit de samedi à dimanche, et surtout la journée de dimanche, d’importantes chutes de neige sont prévues en Ardenne avec, par endroits, la possibilité d’une couche de neige fraîche autour de 15 ou 20 cm.

    Samedi
    Samedi, le temps sera d’abord généralement sec avec des nuages et des éclaircies en alternance ; le matin tôt, les éclaircies pourront même être localement larges en Basse et Moyenne Belgique. En journée, le ciel s’ennuagera à partir de l’ouest et dans le courant de l’après-midi des faibles pluies par intermittence suivront. En Ardenne, il s’agira de faibles chutes de neige. Les maxima seront compris entre 0 degré en Hautes-Fagnes, autour de 5 degrés dans le centre et 8 degrés au littoral. Le vent sera généralement modéré, et progressivement assez fort à la mer, de sud-ouest. L’après-midi, les rafales pourront atteindre les 55 km/h.
    Le soir et durant la nuit de samedi à dimanche, le ciel deviendra très nuageux avec parfois des faibles pluies ou bruines. En Ardenne, il s’agira de neige fondante ou de neige. En fin de nuit, les précipitations s’intensifieront sur le nord-ouest du pays. Les minima varieront entre 0 degré en Haute Ardenne, autour de 4 degrés dans le centre et 7 degrés à la mer. Le vent sera assez fort et plus tard parfois fort de sud. Les rafales augmenteront de 60km/h en soirée vers 75 km/h en fin de nuit.
    Dimanche
    Dimanche, une perturbation active, associée à une dépression de tempête au nord de l’Écosse, traversera notre pays à partir de l’ouest. Le ciel sera donc couvert avec des précipitations abondantes ; celles-ci seront sous forme de pluie en plaine et sur le centre du pays, alors qu’en Ardenne (probablement au-dessus de 300-400m d’altitude), il s’agira de chutes de neige (mouillée). Sur le versant sud du relief ardennais, une accumulation de 15 à 20 centimètres ne sera pas exclue et d’importantes congères pourraient alors se former. Les maxima seront compris entre 0 ou 1 degré sur les hauteurs de l’Ardenne à 7 ou 8 degrés en bord de mer. Le vent de sud à sud-ouest sera généralement fort, voire localement très fort, avec des rafales entre 80 et 100 km/h.
    Sudinfo

  • Météo. Tendences saisonnières, il faudra se méfier des débuts de mois !

    Capture d’écran 2020-12-05 à 18.40.36.pngCela fait des années que Philippe Mievis livre ses tendances saisonnières sur le site de MeteoBelgique.
    Là, les trois mois qui sont sous la loupe nous intéressent au plus haut point.
    « Par rapport à l’année dernière, cet hiver devrait plus se rapprocher des normes, sans excès. Par rapport à mon bulletin paru le mois passé, les précipitations sont légèrement revues à la baisse. Les températures et l’insolation seront sans doute toutes les deux légèrement excédentaires. On surveillera quand même de possibles décrochages polaires, surtout à partir de janvier ».
    Ces décrochages, précise Philippe Mievis, pourraient apporter des surprises hivernales. Et donc de la neige...

    > Décembre 2020. « La période plus froide prévue initialement pour la dernière décade de novembre n’a commencé finalement qu’en toute fin de mois, donnant d’ailleurs les premiers enneigements significatifs (même si temporaires) en Hautes Fagnes. Ce temps, un peu plus frais que la normale (surtout pour les maxima) devrait se poursuivre toute la première décade et même au-delà. Quelques épisodes pluvio-neigeux (selon l’altitude) seront au menu à intervalles réguliers, le tout dans un type de temps assez calme.
    On devrait ensuite connaître un redoux progressif pour repasser au-dessus des normales saisonnières, sans doute après le 15 (voire le 20) décembre.

    Le retour d’un temps légèrement perturbé est au programme mais la toute fin de mois devrait sans doute se rafraîchir à nouveau un peu ».

    > Janvier 2021. « Si le rafraîchissement se confirme en fin de décembre, il devrait se maintenir une bonne partie de la première décades avec, parfois, des averses hivernales.
    Ensuite, un temps à nouveau doux et perturbé (plus prononcé qu’en seconde moitié de décembre avec aussi un plus gros risque de tempêtes hivernales) devrait s’imposer pour le reste du mois.
    Cependant, des intermèdes plus frais devraient, ci et là, s’intercaler très temporairement, et ce surtout au fur et à mesure que nous nous dirigerons vers la fin du mois. Attention cependant à la fiabilité, assez faible pour ce mois à l’heure actuelle ».

    > Février 2021. « Un temps à tendance anticyclonique devrait progressivement se mettre en place, mettant fin au temps perturbé.
    Il devrait s’agir d’un temps souvent sous l’influence de masses d’air d’origine continentales, donc a priori froides mais sèches. Mais ce sera à affiner. En seconde partie de mois, de nouveau un temps nettement plus doux et le retour des précipitations ».
    PIERRE NIZET.  La Meuse

  • Face à un tsunami sanitaire, retour aux mesures strictes de confinement ce we de Toussaint.

     

     

    Capture d’écran 2020-10-29 à 12.46.37.png

    Depuis les nouvelles mesures annoncées en cascade
    à tous les niveaux depuis vendredi dernier,
    c'est un quasi confinement qui est mis en place en Belgique
    pour plusieurs semaines et pour une période qui dépendra
    de nos comportements face à la propagation du virus.
     Dans la cacophonie des mesures à géométrie variable les dernières
    dispositions nationales ont été publiées dans le moniteur belge
    dans la nuit de mercredi à jeudi. Voir le résumé publié ce jeudi.

    Ce vendredi, de nouvelles mesures sont encore attendues.
    Restez donc à l'écoute, mais n'attendez pas
    pour redoubler de vigilance et limiter vos contacts au maximum
    avec toutes les précautions indispensables.
    Le tsunami que beaucoup ont annoncé et ont vu arriver de loin
    submerge pour l'instant nos soins de santé,
    l'heure n'est pas à la recherche des responsabilités
    ou aux questionnements mais à une solidarité concrète 

    En l'absence de toute activité organisée
    (culturelle, sociale, sportive, privée...),

    En l'absence d'une partie de nos libertés habituelles,
    Avec souvent des proches victimes de la maladie,
    Avec en plus, une saison déprimante,
    il faut faire face à des situations 
    qui s'annoncent de plus en plus difficiles.
    Gardons le moral !
    respectons les gestes barrière et toutes les consignes
    Prenons soin de nous et des autres !
     

    Capture d’écran 2020-10-29 à 12.48.13.png

    Pas de rassemblement, de cortège, ni de porte-à-porte pour fêter Halloween cette année!
    Il faudra être créatif durant ces vacances d'automne déjà prolongées...

     

     La Météo du week-end de Toussaint: 
       Températures plus douces, un samedi agréable  
     retour des averses dimanche et lundi
     

    IMG_8337.PNG

     

    Capture d’écran 2020-10-29 à 15.07.03.png
    A l'instar des Deux Ours, tous les évènements programmés
    annoncent des reports ou des annulations
    Informez-vous !
    Préservez-vous, préservez les autres !

    Cet arrêté, qui harmonise et précise les mesures en vigueur
    sur l’ensemble du territoire belge, « annule le protocole fixant
    les modalités en vigueur jusqu’ici », indique le ministre Borsus (MR)
    dans un communiqué.

    « Les pratiques de chasse réunissant jusqu’à 4 personnes maximum –
    par exemple, la chasse à l’affût – restent autorisées moyennant
    le strict respect des règles sanitaires élémentaires », ajoute-t-il.

    Source Sudinfo

     

     

  • Le pays en alerte jaune: activation du numéro 1722 pour risque de tempête ou d’inondation

     

    Le pays en alerte jaune: activation du numéro 1722 pour risque de tempête ou d’inondation (Belga)Capture d’écran 2020-10-21 à 11.37.00.png

    IRM Belgique
    Avertissements en Belgique
    Du 21/10 11H au 21/10 20H : Ce mercredi, une dépression de tempête (baptisée Barbara) se déplacera du sud-est de l'Angleterre vers la mer du Nord, accompagnée d'un champ de vent soutenu. On attend des rafales de 80 à 90 km/h dans l'ouest du pays, autour de 80 km/h sur les hauteurs ardennaises et entre 60 et 70 ou 80 km/h ailleurs.
    Pour les avertissements en Europe, visitez le site de Meteoalarm: www.meteoalarm.eu

    L'activation du numéro 1722 a lieu à titre préventif si une tempête ou un orage sont annoncés, mais n'implique aucun jugement de valeur quant à la gravité de l'alerte ou des dommages susceptibles d'être causés. Ce n'est pas parce que le numéro 1722 est activé qu'il faut toujours supposer qu'il fera mauvais partout et/ou qu'il peut y avoir beaucoup de dégâts. Même en cas de dégâts ou d’inondations pouvant survenir très localement lors d’un code jaune, les citoyens demandent parfois massivement l'intervention des services d'incendie. C'est la raison pour laquelle, depuis plusieurs mois, le numéro est activé non seulement pour le code orange de l'IRM, mais aussi pour le code jaune. Si le numéro 1722 n'est pas actif à ce moment-là, il va sans dire que les gens composent le 112 et le risque que l'aide ne puisse pas être fournie à temps à quelqu'un qui en a vraiment besoin est réel. Et dans le cas d'un appel pour une insuffisance cardiaque, par exemple, chaque seconde compte.( SFP intérieur)

  • Les 7 jours les plus chauds de notre histoire météorologique

    IMG_8057.JPG
    Abée, 14 août 2020

    Très chaud même puisque David Dehenauw a sorti son boulier compteur. Et le météorologue a trouvé son record qui épate la galerie. Entre le 6 et le 12 août, nous avons connu les 7 jours les plus chauds depuis qu’on prend la température de la Belgique de manière scientifique. Le précédent record, pour l’Observatoire d’Uccle, remontait à la période du 30 juin au 6 juillet… 1976. Oui, c’est bien le fameux été qui avait cramé la majeure partie des pelouses du royaume. Remarquez que, cette année, nous n’en sommes pas loin en regardant l’herbe brunie par les rayons de soleil destructeurs. Bon, c’est vrai, la différence entre ces deux périodes d’une semaine est bien faible. À peine 0,1º mais c’est largement assez pour en faire un nouveau record. On est donc passé de 33,4 degrés de moyenne pour les maxima à 33,5º. Le jeudi 6 août, nous avions un maximum de 32,0 degrés à Uccle. Puis, on a chaque fois dépassé les trente degrés avec 33,9º le vendredi 7, 35,9º le samedi 8, 32,8º me dimanche 9, 34,0º le lundi 10, 32,6º le mardi 11 et 33,1º le mercredi 12. Avouez que c’est impressionnant. Cela impressionne en tout cas notre interlocuteur et amateur de records. « Et encore, il a fait plus chaud ailleurs en Belgique », surenchérit David Dehenauw. Le pompon est détenu, comme souvent, par le Limbourgeois Kleine-Brogel avec une moyenne de 34,5 degrés entre le 6 et le 12 août. La Wallonie n’est pas en reste grâce à Chièvres (Hainaut) et à Dourbes (Namur).

    34,4 degrés à Chièvres!
    « C’est Chièvres qui détient le record pour la Wallonie avec une moyenne de maxima de 34,4 degrés. Le record datait là aussi de 1976 avec une moyenne de 33,7 degrés ». Du côté de Viroinval, la moyenne est de 34,2 degrés.

    À la limite, on aurait même pu espérer mieux… « S’il n’y avait pas eu l’orage de dimanche et les nuages à Uccle où on n’a atteint « que » 32,8 degrés ». Une dernière précision : la canicule pourrait durer 13 jours, si la température atteint les 25 degrés, lundi. Puis, cela devrait baisser.

    Pierre Nizet. La Meuse

  • Alerte rouge dès samedi à cause de la chaleur !

    L’alerte orange est déjà en vigueur dans toutes les provinces depuis vendredi, à l’exception de la Côte. Mais à partir de samedi, une alerte rouge sera mise en place pour une grande partie de la Belgique. Seules la province de Luxembourg (code orange) et la Côte (jaune) ont un niveau d’alerte plus bas.

    L’IRM s’attend à ce que les températures atteignent les 36 ou 37 degrés ce week-end à l’intérieur du pays.

     

    Avec des températures aussi élevées, il est important de boire régulièrement et de manger des aliments facilement digérables, de s’habiller plus légèrement, de passer la journée dans des endroits plus frais, de garder les fenêtres et les portes fermées et de surveiller son état de santé, indique l’IRM.

    Samedi, le temps restera sec et ensoleillé avec parfois quelques champs nuageux sur l’ouest et en Ardenne. Il fera très chaud avec des maxima de 32 degrés en bord de mer à 37 degrés en Campine, ou localement un peu plus. Le vent sera faible de direction variable ou de secteur nord-est. A la côte, une brise de mer modérée de secteur nord-est se lèvera en cours de journée.

    Samedi soir et la nuit de samedi à dimanche, le temps restera chaud avec des minima entre 18 et 23 degrés. Sur la moitié ouest, le ciel restera variable. Vent faible et en bord de mer modéré de nord-est à est.
    La Meuse

    C
    e temps devrait rester chaud une bonne partie de la semaine prochaine avec des températures supérieures à 30° jusqu'à au moins mercredi !

  • Gare à la chaleur ce vendredi 31 juillet !

    L’IRM a émis un avertissement jaune (et orange dans le Hainaut) concernant la chaleur pour vendredi, le 31 juillet. En effet, on annonce à certains endroits jusqu’à 35 degrés.

    Capture d’écran 2020-07-30 à 18.13.09.png

    Vendredi, le temps sera ensoleillé et très chaud. Les maxima se situeront entre 29 à 31 degrés en Ardenne, et entre 33 à 35 degrés dans le centre du pays, sous un vent faible à modéré de secteur sud-est. Des nuages (élevés) un peu plus nombreux pourraient dériver sur l’ouest du pays en soirée. Le risque d’orages pourrait augmenter durant la nuit.

    Dans la province du Hainaut, les températures dépasseront même les 35 degrés. Dans de telles circonstances de températures élevées, les règles suivantes minimales sont d’application : boire régulièrement, se vêtir légèrement, passer ses journées dans des endroits frais, se conformer aux règles habituelles de santé, fractionner les portions alimentaires, éviter la chaleur extérieure en fermant portes et fenêtres. Soyez prêts et suivez les conseils donnés par les autorités compétentes.

    D'après La Meuse et L'IRM

  • 12e et dernier week-end (6, 7 et 8 juin) avant la phase 3 du déconfinement le lundi 8 juin

    IMG_7298.jpeg

    12e  week-end en mode Covid-19
    avant la phase 3 du confinement prévue ce lundi 8 juin
    Toujours pas d'activités organisées ce week-end.
    Et toujours le même mot d'ordre
    :
    respectez toutes les consignes actuellement en vigueur

     Sécheresse et canicule au programme de l'été ! 

    Selon MeteoBelgique, juin et juillet seront plus chauds que la normale et beaucoup plus secs
    Les quelques jours de pluie prévus actuellement  seront l’arbre qui cache la forêt

    Capture d’écran 2020-06-04 à 08.06.50.png

    Juin. « À partir du 4, les conditions changent avec un temps qui deviendra nettement plus frais et légèrement perturbé ». Une tendance qui devrait se poursuivre en seconde décade, avant le retour progressif d’un temps à nouveau ensoleillé et chaud qui se prolongera en dernière décade. « Des orages seront possibles mais ils devraient rester limités en nombre. Ils concerneront surtout le sud et l’est de notre pays ».
    Juillet. "Allons-nous vers un mois de juillet caniculaire ?" se demande Philippe Mievis: « Les probabilités sont bel et bien d’avoir, cette année, encore une vague de chaleur ». Surtout en première partie de mois. « Mais ce sera à confirmer lors de notre prochaine analyse ». La fin du mois de juillet pourrait voir l’augmentation de la tendance orageuse, prévient Meteo-Belgique.
    Août. « À l’heure actuelle, il semble que ce mois se rapprochera plus des normes au niveau des températures, précipitations et ensoleillement. Ceci dit, vu l’échéance, cela reste à confirmer lors de nos pro
    chaines analyses mensuelles ». La fiabilité pour la prévision de ce mois est en effet qualifiée de « faible » par Philippe Mievis.


     Côté météo ce week-end, les températures estivales, c’est terminé:
     place aux nuages et à la pluie (enfin pour nos cultures !)

     Durant le week-end et en début de semaine prochaine, 
     il fera variable et sensiblement plus frais 
     avec des maxima de 13 à 17 degrés  

    IMG_7641.PNG

    Sécheresse: le mois de mai a été le mois le plus sec
    depuis 1833 en Belgique

    En mai, il n’est tombé à Uccle que 5,4 mm de précipitations, en six jours,
    contre une normale de 66,5 mm en 16,2 jours,
    indique l’IRM lundi dans son bilan climatologique mensuel.
    Il faut remonter au mois de mai 1833
    pour trouver un mois aussi sec, avec 1,4 mm de pluie, souligne l’IRM. (La Meuse)

     

     

  • 9e week-end de confinement les 15, 16 et 17 mai 2020

    IMG_7298.jpeg

    Toujours pas d'activités ce week-end.
    Toujours un seul mot d'ordre
    :
    restez chez vous,  prenez soin de vous et des autres !
    Profitez des visites possibles pour 4 personnes
    (toujours les mêmes et en respectant les règles...)

     La météo du week end: 
     Rien de neuf sous le soleil sauf le retour de la chaleur ! 

     Des températures en hausse dès aujourd'hui,
    20° et plus, toute la semaine prochaine! 


    IMG_7497.jpeg

     
     

     

  • Nous sommes dans la période des Saints de glace (11, 12, et 13 mai). Attention à vos jardins !

    Les saints de glace sont une période climatologique située, selon des croyances populaires européennes du Haut Moyen Âge, autour de saint Mamert, saint Pancrace et saint Servais, traditionnellement fêtés les 11, 12 et 13 mai de chaque année. Ces saints sont invoqués par les agriculteurs pour éviter l'effet d'une baisse de la température sur les cultures, qui pouvait être observée à cette période et qui peut amener du gel (phénomène de la lune rousse). Une fois cette période passée, le gel ne serait plus à craindre. (D'après Wikipédia)

    capture ecran 2018-05-11 à 16.14.51.jpg

    Saint Mamert, Saint Pancrace, Saint Servais fêtés les 11, 12 et 13 mai

    Les Saints de glace: une légende avec de véritables fondements .
    Issus d’une vieille croyance populaire européenne du deuxième millénaire, les Saints de glace sont fêtés chaque année les 11, 12 et 13 mai. Les régions les plus septentrionales (notamment l'Alsace, où les gelées sont généralement plus tardives) ont ajouté également les 19, 20 et 25 mai.
    Les agriculteurs des régions du Nord de la Méditerranée imploraient Saint Mamert, Saint Pancrace et Saint Servais de protéger les plantations de la baisse de température et du gel qui survenaient généralement à cette époque. Il pouvait en effet arriver que les récoltes subissent un gel destructeur, survenant de manière plus ou moins brutale, dans les zones montagneuses jusqu’à fin mai. Au-delà de cette période, à partir du 26 mai, on considère généralement que les jardiniers peuvent commencer à semer et planter sans craindre un coup de froid fatal. De là découle toute une série de proverbes et dictons régionaux tels que « Saints Pancrace, Servais et Boniface apportent souvent la glace », « quand il pleut à la Saint Servais, pour le blé, signe mauvais. », « quand la Saint Urbain est passée, le vigneron est rassuré » ou encore « Saint Servais, Saint Pancrace et Saint Mamert font à trois un petit hiver ».

    Cette légende prend sa source au début du deuxième millénaire alors que la mini-vague de froid printanier apparaissait réellement au cours du mois de mai dans certaines régions du monde. Les populations du Nord de la Méditerranée avaient observé une chute des températures nocturnes et matinales une fois tous les deux ans à cette époque. Les astrophysiciens expliquent l’origine de cette croyance par le fait que vers mi-mars l’orbite de la Terre traverse une zone de l’espace chargée de poussières (constituées de résidus de planètes) qui représente un obstacle aux rayons du soleil.
    Les effets du soleil sur la Terre seraient alors diminués, ce qui conduirait à une baisse significative des températures. De nos jours, il semblerait que celle-ci ait été avancée d’au moins un mois, plutôt dans le courant du mois de mars. Il n’est pourtant pas impossible qu’une vague de froid se produise au mois de mai. En effet, des courants froids venus des hautes latitudes envahissent parfois la France. Ils engendrent une baisse marquée des températures.
    Sous un ciel dégagé et sans vent, des gelées tardives peuvent alors se développer. La légende des Saints de Glace a donc bien un fond de vérité, même si les observations basées sur les dernières années tendent à montrer que le mois de mai s’avère être de moins en moins une période à risque pour les plantations.

    Le refroidissement annoncé cette semaine, correspond tout à fait avec cette période.

    IMG_7450.PNG

     

  • Fraiture. Le grand feu de la MDJ annulé ce samedi soir. Le 1722 activé

    1052307596.jpg

    Les rafales de vent ont à nouveau rendez-vous avec notre week-end. Le 1722 a été activé samedi matin pour le 4e week-end consécutif. La Province de Liège est placée en alerte jaune.
    En raison de cette météo, le grand feu de la Maison des Jeunes de Fraiture prévu ce soir est annulé.
    Merci pour votre compréhension !

  • Nouvelle alerte météo ce dimanche. Le 1722 activé

    Une tempête belge
    Gare au rafales de vent aujourd'hui. Pour un 3e week-end, elles pourront atteindre les 90 kms/h et plus de 100 kms/h à la côte.
    On a relevé ce dimanche matin 9 Bft au poteau Westhinder en Mer du Nord belge, on parle désormais donc d’une tempête belge selon D. Dehenauw. Il s'agit de la tempête Ellen après Ciara et Dennis.
    Cette tempête avait été annoncée et le numéro 1722 pour les situations non-urgentes a été activé dès samedi soir. (D'après La Meuse)
    Si les vents seront un peu moins importants que ceux des tempêtes précédentes, les arbres et les éléments fragilisés par les rafales précédentes risquent de provoquer des dégâts. Il s'agit donc d'être vigilant !

    87087399_171162544309622_6069276452719689728_n.jpeg

    Encore des interventions en perspective, un 3e dimanche d'affilée,
    pour les services d'urgence
    à tous les niveaux

    Tinlot. Coupure de courant
    Samedi soir vers 22h30 une coupure de courant s'est produite et a touché Scry, Ramelot et sans doute encore d'autres endroits...
    Il s'agissait d'un déclenchement dans une cabine à haute tension. La situation a été rétablie dans les 2 heures, comme l'avait annoncé ORES.

  • Attention, alerte de tempête pour la Belgique dimanche. La tempête Ciara est en route.

    A Tinlot

    Suite aux annonces de l'IRM prévoyant des vents de 110 à 120 km/h dans la nuit de dimanche à lundi, la Bourgmestre de Tinlot a publié un arrêté de police ce vendredi.

    L'ensemble des chemins de promenades et des parcs appartenant à la commune seront fermés (Place de Seny par exemple) !
    Toutes les manifestations prévues en plein air ou sous chapiteau sont également interdites.
    L'arrêté entrera en vigueur samedi à 18h jusqu'à la levée de l'alerte "vents violents" par l'IRM.

    Cette annonce de la tempête Ciara est relayée dans de nombreux médias depuis ce vendredi soir. Le 1722 sera activé ce week-end et il est conseillé de prendre toutes les précautions d'usage. La précédente tempête de cet ordre date de janvier 2018, c'était Eléonore.

    Capture d’écran 2020-02-07 à 20.42.48.png

    Attention, nous voilà prévenus ! (Photos d'archives)

    Avertissements en Belgique (Site IRM)
    Dimanche, la force du vent augmentera rapidement et nous prévoyons dans l'après-midi des rafales de 80 à 100 km/h localement. Le dimanche soir et une partie de la nuit de dimanche à lundi, les rafales augmentent encore et il y a un danger de pics entre 100 et 120 km/h, voire plus localement. Le vent continuera de souffler fort jusque lundi dans la journée, mais les rafales les plus extrêmes disparaîtront.

    Comme cette tempête ne se développe que le dimanche, cet avertissement est actuellement encore un code jaune. Si cette prévision se confirme samedi, nous passerons au code orange.

    https://www.meteo.be/fr/meteo/avertissements/carte-de-belgique

  • Solstice d'hiver 2019, la nuit la plus longue de l'année. Ce dimanche, les jours vont commencer à rallonger

  • Un pic de chaleur (16°) attendu ce mardi 17 décembre après-midi

    IMG_6078.jpeg

    Déjà 10 ° lundi soir au coucher du soleil

    Demain après-midi, un pic de chaleur est attendu avec des températures de 12 à 16 degrés à certains endroits dont le Condroz.
    Le dernier record  de temprature un 17 décembre, remonte à 2015 avec 16 degrés à Bruxelles. 
    On remarquera également près de 4 heures d’ensoleillement dont il faudra profiter car ce courant d’air chaud venu du Sud ne va pas durer, 10° mercredi, mais 14° jeudi et aux alentours de 10° le week-end.