Mouvements de jeunesse

  • Mouvements de jeunesse: masque et distance et code couleur pour la reprise

    Les mouvements de jeunesse ont eux aussi leur code couleur ! Les réunions hebdomadaires pourront reprendre avec des groupes de 50 personnes. Au niveau des mesures, les plus de 12 ans devront non seulement porter le masque, mais aussi maintenir 1,5 m de distance.

    3958343239.jpegImage d'archive

    Les mouvements de jeunesse sont désormais fixés sur leur sort. En l’état actuel des choses (code jaune), ils pourront bien organiser leurs réunions hebdomadaires avec des groupes de 50 et devront, comme ils s’y attendaient, imposer le port du masque à tous les jeunes de plus de 12 ans. Ce qu’ils ignoraient, c’était les contours de cette obligation. Le protocole mis sur pied par la ministre de la Jeunesse, Valérie Glatigny, a tranché : sur le lieu de rassemblement, il faudra le porter tout le temps en intérieur et lorsque la distance n’est pas respectée à l’extérieur. Une fois qu’ils quittent ce lieu pour se rendre en ville ou dans le village, les jeunes devront respecter les consignes relatives au masque imposées par la commune où ils se trouvent.
    À cette obligation du port du masque dès 12 ans s’ajoute une seconde mesure : le respect strict de la distance de sécurité de 1,5 m. Que l’on soit sur son lieu de rassemblement ou en vadrouille, il faudra la garder. Seule exception, comme indiqué précédemment : dans la cour ou l’aire de jeux rattachée à leur local, à condition de porter le masque. Les animateurs devront donc faire preuve de créativité pour trouver des activités où cette distance peut être respectée du début à la fin.

    Pas de bulle hermétique
    Les mesures imposées ici sont bien plus strictes que celles prévues pour les camps de l’été. La différence, c’est qu’un camp fonctionne avec une bulle hermétique composée des jeunes qui vivent ensemble pendant deux semaines. Les réunions hebdomadaires, elles, n’ont plus rien d’hermétique. On y retrouve des jeunes d’écoles différentes, qui pratiquent peut-être aussi d’autres activités et côtoient donc, au final, de nombreuses personnes.

    De manière générale, le protocole demande qu’un registre des présences soit tenu. Du matériel pourra être partagé à condition de le désinfecter. Quant aux locaux, il est demandé de les ventiler au minimum trois fois par jour pendant 15 minutes ou encore de laisser les portes ouvertes au maximum.
    Les hikes ou autres séjours « découvertes » sont quant à eux toujours autorisés, moyennant le respect des mêmes règles relatives au port du masque et à la distanciation sociale. Des mesures d’hygiène supplémentaire sont toutefois prévues puisque le matériel et les locaux devront être désinfectés après chaque séjour.
    « Nous avons vu cet été, lors des camps et des activités sportives, que quand un protocole est défini, les opérateurs le respectent avec sérieux », souligne Valérie Glatigny. « Nous faisons à nouveau le pari de la confiance envers les opérateurs du secteur jeunesse pour permettre aux activités de se tenir dans les meilleures conditions. »
    Ces dispositions sont valables si la situation sanitaire reste telle qu’elle est. En code orange, les groupes seront réduits à 20 personnes. En code rouge, seules les activités pour les moins de 12 ans resteront organisables.
    Sabrina Berhin. LA Meuse H-W

  • Bilan positif pour les camps de mouvements de jeunesse, malgré le coronavirus

    Au cours de ce mois de juillet, 80.000 jeunes ont participé à plus de 2.200 camps francophones de mouvements de jeunesse. Un premier bilan positif malgré la situation sanitaire exceptionnelle, estime le cabinet de la ministre de la Jeunesse en Fédération Wallonie-Bruxelles, Valérie Glatigny, vendredi dans un communiqué.

    Capture d’écran 2020-08-23 à 09.55.49.png

    Parmi ces 80.000 jeunes, 277 participants ont été suspectés d’avoir contracté le Covid-19, indique le rapport. Cela représente 0,34 % des participants du mois de juillet.

    Trois personnes se sont révélées positives, après application de la procédure de « gestion de cas de Covid-19 ». La première était un chef dans un camp baladin de la fédération Scout, la deuxième un enfant dans un camp guide et la troisième participait à un camp éclaireur.

    Les camps concernés ont été évacués et fermés, tandis que les malades ont été isolés. Les autres enfants, ainsi que les animateurs et intendants, ont également été testés.

    Des outils pédagogiques permettent aux animateurs sur le terrain d’appliquer au mieux les mesures en vigueur afin de préserver la santé de tous et d’endiguer la propagation du virus, ajoute le communiqué.

    À la suite du dernier Conseil national de sécurité, qui s’est tenu lundi, aucune nouvelle mesure plus restrictive concernant les camps et stages d’été n’a été décidée. Le système de la bulle de 50 personnes a été maintenu ainsi que le strict respect des mesures sanitaires.
    La Meuse H-W (+video)

  • Les Scouts de Nandrin-Tinlot et Environs: reprise le 19 septembre !

    Envie de faire vivre la grande aventure du scoutisme à vos enfants ?
    N'hésitez plus et rejoignez "l'Unité des Scouts de Nandrin-Tinlot".
    Un accueil au top, des animateurs de confiance, une nouvelle aventure chaque samedi!
    118067384_10224514760365299_1246364038070683804_o.jpg

  • Fraiture. Camps d’été et Covid-19, ce qu'il faut savoir. Réservez-leur un bon accueil !

    Fin mai, les autorités nationales ont décidé d’autoriser les camps d’été pour les mouvements de jeunesse.
    C’est une bouffée d’oxygène bienvenue pour tous nos jeunes bridés depuis des mois par le confinement;
    Encore faut-il organiser ces camps afin d’assurer la sécurité des participants d’une part, et de la population d’autre part.

    1257759283.jpg

    De nombreux camps auront lieu comme d'habitude dans nos villages,
    mais avec des dispositions particulières suite au Covid-19

    Les responsables des endroits de camp habituels à FRAITURE (Le D’Zy, le football et l’école) ont donc demandé à rencontrer la Bourgmestre afin d’organiser ces accueils avec un maximum de sécurité. Cette réunion s’est tenue le 4 juin dernier.

    D’abord, les responsables des camps doivent appliquer les mesures imposées par le Protocole gouvernemental du 22 mai dernier, et notamment :
    La règle principale est que le nombre de participants ne peut dépasser 50 (chefs et intendants compris). Certains responsables ont d’ailleurs décidé de scinder leur groupe en deux : la moitié des enfants durant les 5 premiers jours – l’autre moitié durant les 5 derniers jours.
    A l’intérieur de cette « bulle » de 50, le port du masque n’est pas obligatoire.
    Tout adulte qui quitte cette « bulle » ou doit s’y rendre (pour un motif légitime uniquement) doit porter le masque.
    D’autre mesures ... dont notamment la désinfection journalière des lieux, la désinfection régulière des mains durant la journée, sont imposées.

    Lors de la réunion communale, certaines mesures complémentaires ont été prises :
    - désignation de l’échevin de la Jeunesse comme « personne de contact »,
    - visite de la Police en début de camp,
    - attention particulière aux mesures de désinfection des lieux,
    - aider les organisateurs à respecter les impositions du Protocole national.

    En ce qui concerne plus particulièrement le site « Le D’Zy » situé au centre du village :
    un arrêté de police interdit l’accès au terrain arrière (jeux inclus) pour les personnes étrangères aux camps,
    les bénévoles du comité ont particulièrement soigné le nettoyage des lieux,
    la salle et ses abords sont placés sous « quarantaine » dès ce 27 juin jusqu’au 15 août (la durée maximale de vie du virus étant estimée à 72 hrs),
    un courrier a été adressé aux voisins afin de solliciter leur collaboration ... et leur compréhension !
    dans le même esprit, les directives d’accès aux services médicaux, Poste médical de garde et hôpitaux ont été remises à jour (ces informations sont disponibles pour chacun sur le site www.salle-ledzy.be)

    Capture d’écran 2020-06-29 à 15.48.33.png


    Dispositions particulières pour les riverains
    Afin d’assurer la sécurité de chacun, les autorités communales ont publié un Arrêté de Police (voir copie en annexe) qui interdit l’accès au site, sauf pour les participants au camp.
    La zone concernée comprend la salle, les accès, le terrain avec les deux plaines de jeux, le chemin/sentier n°18 à partir de la rue Gommeray d’une part et de la rue Ramioul d’autre part. Un affichage sera mis en place par nos soins.
    Si l’arrière de votre propriété donne accès à cette zone, nous vous demandons de veiller au respect de ces règles de sécurité sanitaire.
    Enfin, comme chaque année, nous imposons aux organisateurs d’arrêter toute activité extérieure à 22h30 (sauf feu de camp final) et de limiter très fortement les sonos à l’extérieur.
    Néanmoins, en cette année particulière, vous et nous serons peut-être amenés à être un rien plus tolérants à l’égard de ces jeunes qui ont souffert du confinement comme nous.

    Enfin, un récapitulatif actualisé des services de secours a été réalisé par les responsables du d'Zy. Il pourrait s'avérer utile pour d'autres organisations ! Il est publié à cet effet. Merci à Jacques Jacquemart pour son travail.

    C7 services de secours & médecins.jpg

  • Déconfinement: une bulle d’oxygène pour les jeunes cet été ! La suite le 3 juin au conseil national de sécurité !

    Respecter les distances de sécurité
    Quant aux camps et stages d’été, classiques des vacances scolaires des petits et jeunes, une des principales conditions mises en place pour assurer la sécurité et limiter le risque de propagation du coronavirus est la limitation des groupes à 50 personnes, animateurs compris. Il s’agirait donc de «silos», comme dans l’enseignement, qui doivent éviter les contacts entre eux.
    Les jeunes et les accompagnateurs de plus de 12 ans doivent «continuer à respecter la distance de sécurité autant que possible», précise le comité de concertation.
    La même règle (50 personnes maximum, distanciation si possible) s’applique aux activités que peuvent recommencer à organiser les maisons et centres de jeunes.

    En plein air, le plus possible
    En outre, les activités seront organisées autant que possible en plein air et le plus possible sur les lieux même du camp/de l’activité, en utilisant la capacité maximale du terrain, de l’infrastructure et de l’emplacement. Les sorties où la bulle de contact entre en contact avec d’autres personnes et/ou d’autres bulles (comme par exemple les hikes) seront donc évitées autant que possible.
    Quelque 2.700 camps sont organisés en Fédération Wallonie-Bruxelles par les cinq fédérations de mouvements de jeunesse, rassemblant plus de 100.000 participants, indique le cabinet de la ministre de la Jeunesse Valérie Glatigny (MR)
    La Meuse

    Prochain conseil national de sécurité

    Horeca, sport et culture, cérémonies religieuses au menu le 3 juin

    On s’attendait à ce que la décision concernant les camps et stages soit communiquée lors du prochain Conseil national de Sécurité. Finalement, un « simple » comité de concertation aura suffi. Ce qui fixe la date du prochain CNS non pas la semaine prochaine, mais le 3 juin. Horeca, sport et culture attendent avec impatience cette réunion puisque celle-ci devra définir « plus précisément les contours de la troisième phase ainsi que des suivantes », indique les autorités dans un communiqué, en précisant que « les secteurs culturel, sportif et de l’Horeca seront au cœur des discussions ».

    À l’heure actuelle, les contacts sociaux sont toujours limités à 4 personnes.
    Mais il faudra bien un jour les élargir. Ce sera aussi la mission du prochain CNS qui devra « étudier à quel moment du déconfinement et dans quelles mesures il sera possible d’élargir les contacts sociaux, d’autoriser la tenue de cérémonies religieuses ou d’événements de différentes ampleurs pendant l’été ».
    La Meuse

  • Le 28 septembre, c'est la rentrée au Patro d'Ouffet

    capture ecran 2019-09-23 à 16.48.01.jpg

    Après un super camp, c’est parti pour une nouvelle année d’animation et surtout une nouvelle année de folie! 
    Donc si tu as entre 5 et 17 ans, nous te donnons rendez-vous samedi 28 septembre à 14h00 jusqu’à 17h00, aux locaux du Patro (rue du Perron).
    Plus d’informations auprès de Mérédithe (0470/25.51.56) ou de Germain (0471/46.34.99), via notre mail (patro.ouffet@gmail.com) ou via Facebook.
    Nous vous attendons ultra nombreux et surtout en grande forme pour partager de nouvelles aventures!
    L’équipe du Patro d’Ouffet.

    NB: PATRO D’OUFFET, TOUT LE MONDE S’Y PLAIT
    En savoir plus

  • Reprise des activités des scouts Nandrin-Tinlot et Environs, sam. 21 sept.

    Après le beau succès de la marche adeps du week-end dernier, les  activités recommencent ce samedi 21/9 à 10h30. Rdv  en face du numéro 1, rue de Favence, 4550 Nandrin.

    image1.png

  • Marche ADEPS des Scouts de Nandrin - Tinlot et environs, dimanche 15 sept.

    Affiche marche adeps 2019.jpeg

    Départ dès 8H00 depuis l’école Saint Martin Rue de la Rolée 2 à 4550 Nandrin.
  • Modave. Création d'une unité SCOUTE, c'est parti !

    69067249_10219967443884914_7043677349610520576_o.jpgNous serons présents le 25 août à la 5ème édition de la Journée Retrouvailles à Vierset. Nous serons à disposition pour tout renseignement, vos inscriptions et une rencontre avec le staff d'unité et les animateurs.

    capture ecran 2019-08-19 à 17.41.07.jpg


    Plus d'infos

  • Le Camp du Patro 2019, encore un bon millésime !

    UNADJUSTEDNONRAW_thumb_fce2.jpg

    Le camp du Patro 4 horizons 2019 aura encore été le point culminant de l’année 2019. Pour les 65 jeunes, les 13 animateurs, et le groupe de parents (cuistots), il constitue le temps fort et « la récompense de l’année » à ne manquer sous aucun prétexte.
    A Heppenbach, (commune d’Amel), le cadre et la météo étaient au top, explique Valentine Derauw, une des animatrices. « 2 averses sur tout le séjour, c’était inespéré! Nous disposions d’une grande salle de fête avec beaucoup d’espace et un terrain de foot à côté. Quant au thème choisi cette année : l'ESPACE, même les plus âgés se sont pris au jeu dès le premier soir à la découverte d’une nouvelle planète qui sera le fil rouge de toutes les activités pendant 10 jours »!

    capture ecran 2019-08-16 à 19.46.47.jpgUn séjour qui se termine dans l'enthousiasme général avec le spectacle final devant les parents

    Venez essayer le Patro !
    Cap maintenant sur la rentrée, les samedis à partir de la mi-septembre.
    Informations à suivre!

     

  • Départ du Patro 4 Horizons pour son camp annuel dans la commune d'Amel

     

    capture ecran 2019-08-02 à 13.49.01.jpg

    Ce jeudi 1er août à 14h30 une soixantaine de jeunes du Patro "4 Horizons" se sont embarqués dans les 2 navettes des communes de Nandrin et Tinlot à destination de Heppenbach. Le thème de ce camp de 10 jours est l'espace, avec la découverte d'une nouvelle planète dans notre système solaire ! Retour le jeudi 10 août!
    Nous leurs souhaitons de profiter pleinement cette belle expérience.

    IMG_5349 2.jpeg

    capture ecran 2019-08-02 à 14.02.56.jpg

  • A partir du 15 juillet, 560 Guides débarquent dans le Condroz

    capture ecran 2019-07-14 à 19.24.59.jpg

    Chaque année, des centaines de camps de mouvements de jeunesse prennent leurs quartiers dans notre région durant l’été. Cette année, c’est un camp 100 % féminin qui s’installe ! 560 guides de la compagnie Saint-François d’Assise de Woluwe Saint-Pierre débarquent dans les communes de Marchin, Modave, Tinlot et Ouffet. Une région méconnue pour cette unité bruxelloise, qui n’avait encore jusque-là, jamais mis les pieds dans ces communes.
    « Nous sommes entrées en contact par hasard avec Eric de Ghellinck, le propriétaire du château de Strée, qui a directement accepté notre venue. Ce fan de scoutisme nous a ensuite présenté des connaissances qui possédaient des terrains sur lesquels nous pourrions nous installer. Nous avons réservé en mars 2018 », explique Noémi Wacquez, une des cheffes de l’unité. C’est au cœur même de ce château, un lieu chargé d’histoire que deux activités emblématiques (le hike et la veillée) seront organisées par les 60 animatrices et pour les 500 animées, âgées de 12 à 17 ans.
    Le camp prévu jusqu’au 30 juillet, cela n’a évidemment pas lieu chaque année. Des mesures de sécurité ont été prises en amont. Deux réunions de coordination et sécurité ont été organisées, comme l’explique Eric Thomas, le bourgmestre de Modave : « nous sommes obligés de planifier le pire pour ne pas être pris au dépourvu. Les bourgmestres des 4 communes se sont concertés avec la police du Condroz et la zone de secours Hemeco. En cas d’orages violents ou d’autres problèmes qui pourraient survenir, on peut réagir rapidement. L’Athénée de Marchin pourrait être mise à disposition ». Les bourgmestres souhaitent mettre l’accent sur la prévention et la sécurité de tous. « Nous voulons avertir les citoyens de l’arrivée des 560 filles sur les quatre communes. Et donc, passer un appel à la vigilance et à la bienveillance envers les jeunes. La police a également transmis l’itinéraire à la responsable de l’Unité afin que les guides n’empruntent pas les routes nationales », poursuit Eric Thomas.
    8 terrains privés mis à disposition
    Au total, 8 prairies privées ont été mises à disposition de cette unité bruxelloise. Elle est divisée en 8 compagnies de 65 jeunes. 3 prairies se situent à Marchin, 3 à Strée, 1 à Tinlot et 1 à Ouffet. « La commune d’Ouffet s’est rajoutée en dernière minute. Elle possède une prairie plus adaptée », continue Eric Thomas. Entre les différents sites, des bus TEC seront affrétés. Ainsi, les guides pourront circuler entre les communes lors de la traditionnelle veillée et du hike de 24 h. Lire la suite dans la Meuse H-W.

  • La première unité scoute voit le jour à Modave

  • Une unité scoute est en cours d’implantation à Modave

    capture ecran 2019-06-30 à 18.33.42.jpg

    Suite à une forte demande dans la région, une unité scoute est en cours d’implantation dans le beau village de Modave. Pour que ce projet puisse aboutir, nous avons besoin de vous. Vous avez envie d’animer ou de vous investir dans un mouvement de jeunesse, vous êtes parents et vous désirez faire connaitre le scoutisme à vos enfants, alors rejoignez nous. On a besoin de vous pour que ce beau projet porte ses fruits.
    Source et renseignements

    capture ecran 2019-06-30 à 18.34.14.jpg