Police

  • Tinlot. Conférence rappel du code de la route: le 17/02 de 14 à 17h au local Intergénérationnel à Tinlot.

    Conférence police.jpg

    Un Policier de la Zone de Police du Condroz viendra nous faire un rappel du code de la route lors d'une conférence qui aura lieu le 17/02 de 14 à 17h au local Intergénérationnel à Tinlot.
    N’oubliez pas de vous inscrire au 0485/ 91 93 64 !

  • En plein cambriolage à Tinlot, les voleurs mangent une fricassée!

    B9722126227Z.1_20200105161706_000+G19F7SENH.1-0.png.jpg

    La ferme Lawalrée à Abée (Tinlot).

    Dans les nuits qui ont suivi la fête de Noël, au moins quatre tentatives et ou vols avec effraction ont eu lieu dans le village d’Abée (Voir l'article précédent sur ce blog). C’était le cas notamment dans la ferme de Michel Lawalrée au centre du village dans la nuit du 26 au 27 décembre dernier.
    « Les voleurs ont cassé un carreau et sont rentrés dans la cuisine. Ils ont ouvert de nombreux tiroirs ainsi que le congélateur où ils ont dérobé de la viande. Ils n’ont pas hésité à se faire une fricassée et ont aussi mangé des crevettes. Ils devaient être deux », explique stupéfait Michel Lawarrée qui dormait à l’étage pendant le vol ! « Ils ont aussi brisé une vitre de ma voiture, alors que mes clés se trouvaient sur la table de la cuisine, mais ils n’ont rien emporté dans mon véhicule », ajoutait Michel Lawalrée.
    Ailleurs aussi
    D’autres faits semblables se sont produits à Clavier et surtout à Bois-et-Borsu.

    Par ailleurs, deux vols de robot tondeuse ont été perpétrés à la « Glace Timbrée » à Seny en août et en septembre derniers. Les voleurs ont aussi forcé la porte d’entrée et la vitre pour voler la caisse. L’enquête a donné lieu à une interpellation qui a permis de découvrir d’autres objets qui avaient été dérobés dans plusieurs abris de jardin de la région. Le 30 décembre dernier à 23h30, il y a eu également des pétards lancés dans le distributeur automatique de boissons de la « Glace Timbrée ». Une bande de jeunes mineurs de la région hutoise a été interpellée.
    L’enquête a également abouti en ce qui concerne le vol du coffre-fort de l’école communale de Tinlot à Fraiture et des dégradations à un véhicule dans la cour de cette école.
    Article de Marc Gérardy dans la Meuse Huy-Waremme

  • Pétards et feux d'artifice de Nouvel An: des plaintes sur Facebook, mais pas à la police

  • Tinlot. Plusieurs tentatives de vol par effraction depuis Noël à Abée (et dans le Condroz). N’hésitez pas à signaler les situations suspectes

    Dans les nuits qui ont suivi la fête de Noël, au moins quatre tentatives de vol par effraction ont eu lieu rien que dans le village d’Abée.
    Clôture sectionnée, vitre brisée, les visiteurs ont même mangé une fricassée dans la cuisine d’une ferme au centre du village. Pas de vol important cependant, et des faits semblables se sont produits à Clavier et surtout Bois-et-Borsu. Une arrestation serait imminente.

    Capture d’écran 2020-01-03 à 18.22.53.pngLe village d'Abée (Google maps, wikipédia)

    Des inculpations sont en cours dans d’autres dossiers de vol et de vandalisme à Seny et Fraiture
    Concernant le vol du robot tondeuse à la « Glace Timbrée » en août et en septembre, l’enquête a donné lieu a une interpellation qui a permis de découvrir d’autres objets dérobés dans plusieurs abris de jardin de la région.
    Toujours concernant la « Glace Timbrée », les vols de la caisse, avec les dégâts importants à la vitre et la porte, sont l’oeuvre d’une bande de jeunes mineurs de la région Hutoise qui ont été interpelés. 6 vols ont été commis au total. Nous n’avions pas répercuté ces faits quand ils se sont produits, afin de laisser la police enquêter discrètement.

    Capture d’écran 2020-01-03 à 18.08.36.png
    La Glace Timbrée à Seny: 2 vols de robot tondeuse;
    6 vols ou tentatives de vol de la caisse;
    et des pétards dans le distributeur de boissons ce 30 décembre !
    Les différents auteurs sont identifiés (Photo AL 28/09/2019)

    Les auteurs d’autres actes de vandalisme constatés à Fraiture et à Seny ont été également identifiés
    L’enquête a également abouti concernant le vol du coffre-fort à l’école communale et les dégradations à un véhicule. Il s’agirait cette fois de jeunes de nos villages. À leur actif, un dernier acte de vandalisme en date du 30 décembre à 23h30 où des pétards ont été jetés dans le distributeur automatique de boissons de la  «  Glace Timbrée » à Seny.

    Malgré la période des fêtes, les polices de proximité et d'intervention ont été bien actives et ont augmenté leurs interventions et leurs patrouilles de nuit!
    Nos agents de quartier rappellent bien évidemment tous les conseils de vigilance et de prudence. Ils demandent aussi de signaler tout élément concret constaté pour des agissements suspects.
    Notez donc bien les numéros de plaques, la description de véhicules, l’heure, etc..

    C'est aussi l'occasion de souhaiter à nos agents, nos meilleurs voeux de sécurité pour l'année 2020 et de de les remercier pour le travail accompli.

  • Les contrôles BOB s'attaquent aussi aux taxes impayées !

    Les contrôles BOB ne s’intéressent pas seulement à votre alcoolémie.
    Un quart des chasses aux
    taxes automobiles impayées s’effectue avec la police dans le sud du pays. Sur les 804 contrôles recensés au cours des onze premiers mois de l’année, 211 (26,24 %) ont été menés conjointement avec les services de police.

    Capture d’écran 2019-12-29 à 18.11.55.png

    ÉVITER LES DÉBORDEMENTS
    Faire d’une pierre deux coups présente plusieurs avantages, selon le porte-parole du SPW, Nicolas Yernaux. « Le personnel engagé étant plus important, il y a un effet de masse qui décourage toute tentative de débordement de la part d’un conducteur récalcitrant voire agressif », explique-t-il.
    La méthode semble aussi plus efficace. « Le principe de perception immédiate mis en place pour nos agents est très apprécié par les services de police. Cela leur prend moins de temps que de devoir rédiger un procès-verbal qui sera ensuite adressé à nos services. Pour nous, le traitement en est accéléré et la possibilité de perception immédiate augmente le taux de recouvrement direct, tout en évitant au redevable des frais autres que l’éventuelle amende appliquée. »
    Grâce à ces contrôles conjoints, agents du SPW et police tissent des liens qui peuvent s’avérer utiles, comme l’indique le porte-parole : « Cela augmente la sécurité de nos agents dès lors que les policiers connaissent notre travail, en apprécient la qualité et sont dès lors conscients de l’importance de donner une suite rapide et efficace à nos appels en cas de nécessité. »
    6.766 P.-V.
    Cette année, déjà quelque 6.766 p.-v. ont été dressés par les agents du SPW entre le 1er janvier et le 30 novembre. C’est 5 % de plus que sur les douze mois de 2018. Les montants récoltés sont par contre un peu moindres: 3,014 millions d’euros en 2019 contre 3,740 millions d’euros l’an dernier. La moyenne par p.-v. passe donc de 581 euros à 445 euros. Une somme qui reste toutefois assez importante. Les contrôles effectués en cette fin d’année, dans le cadre des opérations BOB feront sans aucun doute grimper les chiffres.
    Ces brigades de contrôle des taxes permettent à la Région wallonne de récupérer les sommes dues. Lors des contrôles, les mauvais payeurs n’ont d’autres choix que de payer immédiatement, sous peine d’une immobilisation du véhicule. Plus question donc d’ignorer le paiement comme ils ignorent les rappels reçus dans leur boîte aux lettres...

    SABRINA BERHIN. Article complet dans La Meuse du 27 décembre

  • Noël 2019. Partout, la police s’organise pour vous faire souffler !

    La campagne Bob 2019 en chiffres
    300.000 contrôles
    L’édition 2019 de la campagne BOB a pour ambition de contrôler quelque 300.000 conducteurs un peu partout sur le territoire. Nouveauté cette année : les policiers vérifieront également l’usage de drogue et du GSM au volant.

    -20 %
    Ces dix dernières années, le nombre d’accidents impliquant un conducteur sous l’influence de l’alcool a baissé de 20 %, selon des chiffres de l’institut Vias.

    4.000 accidents
    En 2018, on a comptabilisé plus de 4.000 accidents avec tués ou blessés impliquant un conducteur imprégné d’alcool, soit en moyenne un accident toutes les deux heures environ. Au total, ces accidents ont fait plus de 5.200 victimes.

    220 alcolocks
    Face aux récidivistes sévères, les magistrats sont tenus, depuis le 1er juillet 2018, d’imposer un éthylotest antidémarrage. Quelque 220 conducteurs ont été contraints d’équiper leur voiture d’un tel appareil.
  • Couple disparu entre Huy et Andenne: la police diffuse un avis

    Si vous avez vu Sandra et Stephen ou que vous avez des informations à leur sujet, vous pouvez contacter la police au 0800/30/300.

    Sandra et Stephen ont disparu au début du mois de décembre. Ils ont quitté leur domicile en laissant leurs téléphones et les médicaments de Sandra, qui est diabétique. Ils seraient partis avec leur Volkswagen Bora bleue, immatriculée 1-HBX-529. Le couple aurait été vu pour la dernière fois dans le centre de Huy le 7 décembre.

    Depuis la disparition, Nancy Paermentier, la sœur de Sandra, fait tout pour retrouver le couple. Elle fait des rondes tous les jours dans la région, seule ou accompagnée d’une connaissance. « Les battues ne donnent rien. Quand une idée me vient, j’y vais. Je ne rentre pas chez moi avant 23h ». La sœur est allée jusqu’à Peu d’Eau (Andenne), Coutisse, Antheit. Elle a également effectué des recherches dans une partie de Marchin, de Wanze, du bois de la Neuville et du bois de Beaufort.
    En attendant, Nancy s’occupe des trois filles de Sandra, avec un membre de la famille.
    Lire l'article complet dans La Meuse H-W

  • Point de contact officiel si vous êtes victime d’une tromperie, d’une arnaque, d’une fraude ...

    Vous êtes victime d’une tromperie, d’une arnaque, d’une fraude ou d’une escroquerie, ou vos droits en tant que consommateur ou entreprise n’ont pas été respectés ?
    Choisissez alors le scénario qui s’applique à votre problème et suivez les étapes successives afin de signaler votre problème aux services compétents.
    Vous recevrez toujours un avis dans lequel nous nous efforcerons de répondre au mieux à vos questions.
    Les services compétents analyseront votre signalement et procéderont éventuellement à une enquête... lire la suite

    Capture d’écran 2019-12-06 à 11.24.03.png

     https://pointdecontact.belgique.be/meldpunt/fr/bienvenue

  • Plusieurs tags à Ouffet: le Collège porte plainte!

    « Ce week-end, la commune a été victime de vandalisme... C’est inacceptable », peut-on lire sur le mur Facebook de la bourgmestre d’Ouffet, Caroline Cassart. En effet, dans la nuit de samedi à dimanche, des actes de vandalisme ont été commis à divers endroits. « Des tags sont apparus sur l’abri de bus et sur la mur de tour de la justice sur la place. C’est la première fois que cela arrive. Je trouve cela peu respectueux, ça n’apporte rien », nous explique-t-elle, visiblement énervée.

    Tag sur la façade de la tour de justice.
    Tag sur la façade de la tour de justice. - C.C.

    Suite aux dégradations, le Collège communal a déposé plainte contre X. « Si certains ont des infos à me communiquer, je suis à l’écoute. Ce genre de comportement ne peut rester sans suite. Vous pouvez me contacter par mail, GSM ou messenger », a déclaré Caroline Cassart.

    Tag sur l’abri de bus.
    Tag sur l’abri de bus. - C.C.
    La Meuse H-W
  • Cartes de visite sur les voitures: interdit mais ça continue!

    capture ecran 2019-08-22 à 19.39.42.jpg

    Vous en avez peut-être vu ces derniers jours sur votre véhicule, comme ce fut le cas à Ramelot et Abée, pour les véhicules garés devant les habitations. Ce fléau est aussi présent dans nos villages et il faut savoir que cette pratique est pourtant interdite. (AL)

    Elles sont glissées sous l’essuie-glace ou dans le caoutchouc de la vitre conducteur. Ces cartes de visite nous invitent à vendre notre véhicule. Paiement cash garanti, sans contrôle technique, même accidentée et au meilleur prix ! Ces revendeurs de voiture mentionnent leur numéro de GSM sur la carte de même que le nom de leur société (si elle existe vraiment).
    L’ennui, c’est que la plupart des automobilistes, qui n’ont rien demandé, ont souvent le même réflexe lorsqu’ils découvrent la carte : ils la jettent à terre, irrités. Résultat : les parkings des grandes surfaces en sont jonchés le soir venu.
    Chez Makro (6 magasins en Belgique, à Lodelinsart et à Alleur-Liège notamment), on a pris le taureau par les cornes. Toutes les deux semaines, les employés du magasin qui se sont portés volontaires passent leur heure de table à tout ramasser.

    B9720429017Z.1_20190730213140_000+G35E5QMN3.1-0.jpg

    Les employés de Makro nettoient leur parking, jonché de cartes de visite de revendeurs de voitures, toutes les deux semaines. Et de manière bénévole ! - Makro

    « Plus tenace que la chenille !
    « Elles sont plus tenaces que la chenille processionnaire, sans être pour autant liées aux saisons ! », s’exclame Marthes Mennes, porte-parole de Makro. « Faire ses courses et revenir à sa voiture sans y trouver de carte fait presque figure d’exception. Ces cartes qui se retrouvent par terre constituent un flux continu de déchets. Il s’agit de la principale source de déchets sauvages sur nos parkings. Bien que nous préférerions que le cœur du problème soit traité en collaboration avec les autorités, nous avons décidé de ne pas baisser les bras. Quelques collaborateurs ramassent bénévolement les déchets. Ça revient à mettre un emplâtre sur une jambe de bois, mais c’est mieux que de se résigner », ajoute Marthe Mennes.
    Selon la porte-parole de la chaîne, les revendeurs de voitures placent ces cartes de manière très subtile : « Jamais on ne parvient à les prendre sur le fait ! », déplore-t-elle. « À Anvers, où la commune interdit ce genre de publicité, nous avons déjà porté plainte pour notre magasin de Deurne. La pratique a un peu diminué au début mais a repris de plus belle par la suite ! »
    Ils risquent gros.
    Au cabinet du ministre wallon de l’Environnement Carlo Di Antonio (cdH), on rappelle que « le dépôt d’imprimés publicitaires plastifiés sur les véhicules sur toute voie ouverte au public est interdit ». Et cela, depuis l’entrée en vigueur de l’arrêté du 28 février 2019. Le contrevenant risque gros. S’agissant d’une infraction de 2e catégorie, il risque une amende administrative de 50 à 100.000 €. Mais si l’affaire arrive devant le tribunal, le « tarif » varie de 8 jours à 3 ans de prison, avec amende de 100 à 1 million d’euros !
    Encore faut-il intercepter les contrevenants ! Ou prendre la peine de dénicher qui se cache derrière ces petites cartes de visite. Selon le cabinet Di Antonio, depuis l’interdiction (entrée en vigueur en mars dernier), il n’y a pas encore eu de sanction, côté wallon.
    F. DE H. La Meuse

  • Tinlot, cimetière de Scry : scandaleux!

    Après la mise en valeur, hier, des travaux d'entretien dans la commune, les photos prises le lendemain à côté du cimetière de Scry, démontrent des comportements d'autant plus choquants et inacceptables.

    capture ecran 2019-08-06 à 17.09.11.jpg

    Petit rappel, il est interdit de déposer des immondices dans les bacs prévus pour mettre les fleurs à côté des cimetières. Les amandes administratives arrivent.
    TOLÉRANCE ZÉRO. IL Y A DES PARCS À CONTENEURS POUR CELA !!!!
    Quant aux dépôts comme celui découvert mardi, c'est inqualifiable!

  • Avocats.be. Régler votre litige en dehors d’un tribunal

    La procédure judiciaire peut parfois être longue, coûteuse et pénible. Une alternative existe.
    Les parties en litige peuvent en effet, avec l’aide d’avocats, dégager un accord pour dénouer leur différend, sans passer devant un juge, via d’autres voies, parfois plus rapides, efficaces, confidentielles et consensuelles.

    capture ecran 2019-07-02 à 16.41.48.jpg

    AVOCATS.BE organise, du 17 juin au 30 septembre 2019, l'action « Réglez votre litige en dehors du tribunal » visant à promouvoir auprès des citoyens les formes alternatives de règlement de litiges (souvent abrégées F.A.R.L.) et le rôle de l’avocat dans celles-ci.

    Concrètement, en quoi consiste cette campagne ?
    Chacun pourra rencontrer gratuitement un avocat qui s’est porté volontaire pour participer à l’action, à son cabinet, dans le cadre d'un premier entretien uniquement verbal, afin d’obtenir un premier avis sur la forme alternative de règlement des conflits qui convient le mieux au problème posé.
    Si la personne le souhaite, l’avocat lui précisera la manière dont il calculerait les honoraires et frais liés à son intervention dans l’hypothèse où le dossier lui serait ensuite confié.
    Quels sont les avocats qui participent à la campagne ?
    Les listes des avocats qui participent à cette action sont publiées sur le site d’AVOCATS.BE (www.avocats.be), sous l’onglet « Actualités », puis sous la rubrique « Réglez votre litige en dehors du tribunal » (lien direct : https://bit.ly/2wM22L1).
    RÉGLEZ VOTRE LITIGE EN DEHORS DU TRIBUNAL
    « Rendez visite à un avocat pour lui exposer votre problème et demandez-lui s’il est possible de le régler en dehors d’un tribunal. Vous en ressortirez éclairé et rassuré ! » déclare Jean-Pierre Buyle, président d’AVOCATS.BE. »
    Contact: Jean-Pierre Buyle, président – 0495 54 15 42 65 avenue de la Toison d’Or – 1060 Bruxelles info@avocats.be www.avocats.be

  • Prévention vol: Contactez gratuitement votre conseiller !

    capture ecran 2019-06-25 à 10.31.12.jpg

    Le conseiller en prévention vol vous aide à sécuriser votre habitation. Il s’agit d’un policier ou d’un fonctionnaire communal spécifiquement formé à la prévention des vols.
    Il se rend gratuitement chez vous pour faire le tour de votre habitation et vous conseiller sur les mesures à prendre.
    Vous souhaitez obtenir un conseil gratuit ? Contactez votre conseiller en prévention vol

    capture ecran 2019-06-25 à 10.31.06.jpg

    Source et plus d'infos

     
  • Vandalisme au cimetière de Vierset: des jeunes soupçonnés

  • Assistance consulaire.1.086 Belges en détresse secourus à l’étranger l’an passé

    capture ecran 2019-06-06 à 11.15.56.jpg

    1.086 Belges en détresse secourus à l’étranger l’an passé. 637 décès, 69 disparitions inquiétantes, 13 enlèvements parentaux...
    Lorsqu’un Belge connaît un gros problème alors qu’il se trouve
    à l’étranger (enlèvement, accident, décès), il a droit à l’assistance consulaire du SPF Affaires étrangères. En 2018, 1.086 Belges en ont bénéficié.
    L’assistance consulaire ne s’occupe pas des petits pépins de voyage (du style: j’ai perdu mon porte- feuille, je n’ai plus de sous pour payer l’hôtel!) mais uniquement de situations graves. Où les secours sur place ne suffisent pas, où l’aide des proches, l’intervention d’une assurance... n’est pas possible. Si vous êtes victime d’un crime grave ou d’un accident sérieux, si vous avez été arrêté, si l’un de vos proches a disparu ou est décédé... Pour un décès, l’assistance consu- laire prévient les proches, peut aider à rapatrier le corps, inter- peller les autorités locales si la mort est suspecte. Il arrive aussi que l’ambassade aide un Belge complètement fauché. «Mais uniquement s’il n’a plus aucune ressource et si sa famille ne peut pas l’aider», précise Mattieu Branders. «On lui prête alors de l’argent, pour s’acheter un billet d’avion retour et avec une recon- naissance de dettes!» L’ambassadeur peut aussi visiter un Belge en prison, non pour le sortir de là (l’individu sera jugé par les instances locales), mais pour le renseigner sur les avocats, l’aider à obtenir un transfert vers une autre prison, etc.
    RAPT PARENTAL : 225 ENFANTS
    Les 1.086 assistances de 2018 se répartissent comme suit: 637 décès, 66 secours financiers, 314 aides quelconques, 69 disparitions inquiétantes et aussi 162 enlè- vements parentaux concernant 225 enfants. Ces dossiers de rapts parentaux durent parfois plu- sieurs années. Sur la seule année 2018, 13 nouveaux dossiers ont été ouverts et 26 ont été clôturés.
    Les disparitions inquiétantes ont augmenté (43 en 2016 et 53 en 2017). «Les smartphones et les réseaux sociaux poussent les gens à s’inquiéter beaucoup plus vite qu’avant», note Mattieu Branders. Dès l’instant où leur proche se trouve dans une zone où il n’y a plus de signal, ils nous alertent.» -
    FRANÇOISE DE HALLEUX (La Meuse, extraits de l'article du 20 mai)