Police

  • Point de contact officiel si vous êtes victime d’une tromperie, d’une arnaque, d’une fraude ...

    Vous êtes victime d’une tromperie, d’une arnaque, d’une fraude ou d’une escroquerie, ou vos droits en tant que consommateur ou entreprise n’ont pas été respectés ?
    Choisissez alors le scénario qui s’applique à votre problème et suivez les étapes successives afin de signaler votre problème aux services compétents.
    Vous recevrez toujours un avis dans lequel nous nous efforcerons de répondre au mieux à vos questions.
    Les services compétents analyseront votre signalement et procéderont éventuellement à une enquête... lire la suite

    Capture d’écran 2019-12-06 à 11.24.03.png

     https://pointdecontact.belgique.be/meldpunt/fr/bienvenue

  • Plusieurs tags à Ouffet: le Collège porte plainte!

    « Ce week-end, la commune a été victime de vandalisme... C’est inacceptable », peut-on lire sur le mur Facebook de la bourgmestre d’Ouffet, Caroline Cassart. En effet, dans la nuit de samedi à dimanche, des actes de vandalisme ont été commis à divers endroits. « Des tags sont apparus sur l’abri de bus et sur la mur de tour de la justice sur la place. C’est la première fois que cela arrive. Je trouve cela peu respectueux, ça n’apporte rien », nous explique-t-elle, visiblement énervée.

    Tag sur la façade de la tour de justice.
    Tag sur la façade de la tour de justice. - C.C.

    Suite aux dégradations, le Collège communal a déposé plainte contre X. « Si certains ont des infos à me communiquer, je suis à l’écoute. Ce genre de comportement ne peut rester sans suite. Vous pouvez me contacter par mail, GSM ou messenger », a déclaré Caroline Cassart.

    Tag sur l’abri de bus.
    Tag sur l’abri de bus. - C.C.
    La Meuse H-W
  • Cartes de visite sur les voitures: interdit mais ça continue!

    capture ecran 2019-08-22 à 19.39.42.jpg

    Vous en avez peut-être vu ces derniers jours sur votre véhicule, comme ce fut le cas à Ramelot et Abée, pour les véhicules garés devant les habitations. Ce fléau est aussi présent dans nos villages et il faut savoir que cette pratique est pourtant interdite. (AL)

    Elles sont glissées sous l’essuie-glace ou dans le caoutchouc de la vitre conducteur. Ces cartes de visite nous invitent à vendre notre véhicule. Paiement cash garanti, sans contrôle technique, même accidentée et au meilleur prix ! Ces revendeurs de voiture mentionnent leur numéro de GSM sur la carte de même que le nom de leur société (si elle existe vraiment).
    L’ennui, c’est que la plupart des automobilistes, qui n’ont rien demandé, ont souvent le même réflexe lorsqu’ils découvrent la carte : ils la jettent à terre, irrités. Résultat : les parkings des grandes surfaces en sont jonchés le soir venu.
    Chez Makro (6 magasins en Belgique, à Lodelinsart et à Alleur-Liège notamment), on a pris le taureau par les cornes. Toutes les deux semaines, les employés du magasin qui se sont portés volontaires passent leur heure de table à tout ramasser.

    B9720429017Z.1_20190730213140_000+G35E5QMN3.1-0.jpg

    Les employés de Makro nettoient leur parking, jonché de cartes de visite de revendeurs de voitures, toutes les deux semaines. Et de manière bénévole ! - Makro

    « Plus tenace que la chenille !
    « Elles sont plus tenaces que la chenille processionnaire, sans être pour autant liées aux saisons ! », s’exclame Marthes Mennes, porte-parole de Makro. « Faire ses courses et revenir à sa voiture sans y trouver de carte fait presque figure d’exception. Ces cartes qui se retrouvent par terre constituent un flux continu de déchets. Il s’agit de la principale source de déchets sauvages sur nos parkings. Bien que nous préférerions que le cœur du problème soit traité en collaboration avec les autorités, nous avons décidé de ne pas baisser les bras. Quelques collaborateurs ramassent bénévolement les déchets. Ça revient à mettre un emplâtre sur une jambe de bois, mais c’est mieux que de se résigner », ajoute Marthe Mennes.
    Selon la porte-parole de la chaîne, les revendeurs de voitures placent ces cartes de manière très subtile : « Jamais on ne parvient à les prendre sur le fait ! », déplore-t-elle. « À Anvers, où la commune interdit ce genre de publicité, nous avons déjà porté plainte pour notre magasin de Deurne. La pratique a un peu diminué au début mais a repris de plus belle par la suite ! »
    Ils risquent gros.
    Au cabinet du ministre wallon de l’Environnement Carlo Di Antonio (cdH), on rappelle que « le dépôt d’imprimés publicitaires plastifiés sur les véhicules sur toute voie ouverte au public est interdit ». Et cela, depuis l’entrée en vigueur de l’arrêté du 28 février 2019. Le contrevenant risque gros. S’agissant d’une infraction de 2e catégorie, il risque une amende administrative de 50 à 100.000 €. Mais si l’affaire arrive devant le tribunal, le « tarif » varie de 8 jours à 3 ans de prison, avec amende de 100 à 1 million d’euros !
    Encore faut-il intercepter les contrevenants ! Ou prendre la peine de dénicher qui se cache derrière ces petites cartes de visite. Selon le cabinet Di Antonio, depuis l’interdiction (entrée en vigueur en mars dernier), il n’y a pas encore eu de sanction, côté wallon.
    F. DE H. La Meuse

  • Tinlot, cimetière de Scry : scandaleux!

    Après la mise en valeur, hier, des travaux d'entretien dans la commune, les photos prises le lendemain à côté du cimetière de Scry, démontrent des comportements d'autant plus choquants et inacceptables.

    capture ecran 2019-08-06 à 17.09.11.jpg

    Petit rappel, il est interdit de déposer des immondices dans les bacs prévus pour mettre les fleurs à côté des cimetières. Les amandes administratives arrivent.
    TOLÉRANCE ZÉRO. IL Y A DES PARCS À CONTENEURS POUR CELA !!!!
    Quant aux dépôts comme celui découvert mardi, c'est inqualifiable!

  • Avocats.be. Régler votre litige en dehors d’un tribunal

    La procédure judiciaire peut parfois être longue, coûteuse et pénible. Une alternative existe.
    Les parties en litige peuvent en effet, avec l’aide d’avocats, dégager un accord pour dénouer leur différend, sans passer devant un juge, via d’autres voies, parfois plus rapides, efficaces, confidentielles et consensuelles.

    capture ecran 2019-07-02 à 16.41.48.jpg

    AVOCATS.BE organise, du 17 juin au 30 septembre 2019, l'action « Réglez votre litige en dehors du tribunal » visant à promouvoir auprès des citoyens les formes alternatives de règlement de litiges (souvent abrégées F.A.R.L.) et le rôle de l’avocat dans celles-ci.

    Concrètement, en quoi consiste cette campagne ?
    Chacun pourra rencontrer gratuitement un avocat qui s’est porté volontaire pour participer à l’action, à son cabinet, dans le cadre d'un premier entretien uniquement verbal, afin d’obtenir un premier avis sur la forme alternative de règlement des conflits qui convient le mieux au problème posé.
    Si la personne le souhaite, l’avocat lui précisera la manière dont il calculerait les honoraires et frais liés à son intervention dans l’hypothèse où le dossier lui serait ensuite confié.
    Quels sont les avocats qui participent à la campagne ?
    Les listes des avocats qui participent à cette action sont publiées sur le site d’AVOCATS.BE (www.avocats.be), sous l’onglet « Actualités », puis sous la rubrique « Réglez votre litige en dehors du tribunal » (lien direct : https://bit.ly/2wM22L1).
    RÉGLEZ VOTRE LITIGE EN DEHORS DU TRIBUNAL
    « Rendez visite à un avocat pour lui exposer votre problème et demandez-lui s’il est possible de le régler en dehors d’un tribunal. Vous en ressortirez éclairé et rassuré ! » déclare Jean-Pierre Buyle, président d’AVOCATS.BE. »
    Contact: Jean-Pierre Buyle, président – 0495 54 15 42 65 avenue de la Toison d’Or – 1060 Bruxelles info@avocats.be www.avocats.be

  • Prévention vol: Contactez gratuitement votre conseiller !

    capture ecran 2019-06-25 à 10.31.12.jpg

    Le conseiller en prévention vol vous aide à sécuriser votre habitation. Il s’agit d’un policier ou d’un fonctionnaire communal spécifiquement formé à la prévention des vols.
    Il se rend gratuitement chez vous pour faire le tour de votre habitation et vous conseiller sur les mesures à prendre.
    Vous souhaitez obtenir un conseil gratuit ? Contactez votre conseiller en prévention vol

    capture ecran 2019-06-25 à 10.31.06.jpg

    Source et plus d'infos

     
  • Vandalisme au cimetière de Vierset: des jeunes soupçonnés

  • Assistance consulaire.1.086 Belges en détresse secourus à l’étranger l’an passé

    capture ecran 2019-06-06 à 11.15.56.jpg

    1.086 Belges en détresse secourus à l’étranger l’an passé. 637 décès, 69 disparitions inquiétantes, 13 enlèvements parentaux...
    Lorsqu’un Belge connaît un gros problème alors qu’il se trouve
    à l’étranger (enlèvement, accident, décès), il a droit à l’assistance consulaire du SPF Affaires étrangères. En 2018, 1.086 Belges en ont bénéficié.
    L’assistance consulaire ne s’occupe pas des petits pépins de voyage (du style: j’ai perdu mon porte- feuille, je n’ai plus de sous pour payer l’hôtel!) mais uniquement de situations graves. Où les secours sur place ne suffisent pas, où l’aide des proches, l’intervention d’une assurance... n’est pas possible. Si vous êtes victime d’un crime grave ou d’un accident sérieux, si vous avez été arrêté, si l’un de vos proches a disparu ou est décédé... Pour un décès, l’assistance consu- laire prévient les proches, peut aider à rapatrier le corps, inter- peller les autorités locales si la mort est suspecte. Il arrive aussi que l’ambassade aide un Belge complètement fauché. «Mais uniquement s’il n’a plus aucune ressource et si sa famille ne peut pas l’aider», précise Mattieu Branders. «On lui prête alors de l’argent, pour s’acheter un billet d’avion retour et avec une recon- naissance de dettes!» L’ambassadeur peut aussi visiter un Belge en prison, non pour le sortir de là (l’individu sera jugé par les instances locales), mais pour le renseigner sur les avocats, l’aider à obtenir un transfert vers une autre prison, etc.
    RAPT PARENTAL : 225 ENFANTS
    Les 1.086 assistances de 2018 se répartissent comme suit: 637 décès, 66 secours financiers, 314 aides quelconques, 69 disparitions inquiétantes et aussi 162 enlè- vements parentaux concernant 225 enfants. Ces dossiers de rapts parentaux durent parfois plu- sieurs années. Sur la seule année 2018, 13 nouveaux dossiers ont été ouverts et 26 ont été clôturés.
    Les disparitions inquiétantes ont augmenté (43 en 2016 et 53 en 2017). «Les smartphones et les réseaux sociaux poussent les gens à s’inquiéter beaucoup plus vite qu’avant», note Mattieu Branders. Dès l’instant où leur proche se trouve dans une zone où il n’y a plus de signal, ils nous alertent.» -
    FRANÇOISE DE HALLEUX (La Meuse, extraits de l'article du 20 mai) 

     

  • Les dix endroits où la police flashe le plus à Huy-Waremme

    capture ecran 2019-05-17 à 20.29.18.jpg

    La Nationale 643 à Héron, la route du Condroz à Nandrin et la Nationale 69 à Braives composent le podium du plus grand nombre d’excès de vitesse en 2018, hors réseau autoroutier.
    La vitesse excessive des véhicules reste l’une des priorités des zones de police du pays en général et de celles de l’arrondissement de Huy-Waremme en particulier.Car le nombre de conducteurs verbalisés pour excès de vitesse est en constante augmentation depuis 2010 avec un nouveau record atteint l’année dernière.
    Dans le Condroz
    Nandrin arrive en tête du classement dans la zone de police du Condroz (1092) en raison surtout de la route du Condroz (896 p.-v.) et de la rue de Dinant (123).
    Ferrières arrive en 2e position (614) en raison de l’autoroute E25 (427 p.-v. aux bornes 31.6 et 33.9) et de la route des Fagnes (107 à hauteur des n°8, 13, 14, 15, 16).
    Il y a ensuite Modave avec 513 conducteurs flashés dont 298 route de Strée (à hauteur des n°5A, 15, 38, 40, 42, 66, 70) et 198 route de Modave (n°8, 20, 24, 37, 38, 39, 49).
    A Ouffet, 306 conducteurs roulaient trop vite dont 145 sur la Grand Route (n°12, 26, 46, 51) et 98 rue de Hody (n°19, 25, 30, 35).
    A Comblain-au-Pont, il y a eu 277 p.-v. dont 138 rue du Grand Pré (n°23,25,35) et 44 rue d’Aywaille (n°92, 141).

    A Tinlot, 193 verbalisés dont 109 rue de Dinant (n°30, 32, 40, 49, 53) et 59 rue du Montys (n°2, 11).
    A Clavier, 190 p.-v. dont 134 route de Givet (n°2, 41) et 131 à Hamoir dont 66 route de Xhoris (n°16, 18, 28, 46, 50, 52) devant Anthisnes (88 p.-v.) et Marchin (68).
    Lire l'article complet dans La Meuse H-W

  • Le SMS et le mail entrent (enfin) dans le code civil

    Jeudi dernier, en séance plénière du parlement, le projet de réforme du code civil du ministre de la Justice Koen Geens (CD&V), est voté au parlement. Sauf énorme surprise, le texte sera adopté.

    Code_civil_avec_les_discours,_1803.jpg
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Code_civil_(Belgique)

     Cette réforme n’était pas un luxe : ce code datait de 1804 et parlait encore de « remparts », de « portails » et même… de « pont-levis » !
    Tout le livre traitant de la preuve qui a été réformé. Au pénal, quand on enfreint une loi, c’est le ministère public qui doit apporter la preuve. Au civil, c’est différent. Lorsqu’il y a un litige entre citoyens ou une contestation sur le statut des personnes ou des biens, la charge de la preuve incombe à celui qui saisit la justice.
    La réforme de Koen Geens permet au juge de renverser la charge de la preuve. Exemple. Vous tentez de retirer de l’argent d’un distributeur automatique de billets, mais un problème se présente. L’argent est débité de votre compte mais aucun billet n’est sorti de la machine. Actuellement, si le juge demande à la banque de soumettre le logbook mais que celui-ci a été supprimé, vous êtes en tort. Tant pis pour vous. Vous n’avez pas reçu vos billets mais vous ne pouvez pas le prouver. La réforme permettra au juge de renverser la charge de la preuve et de la faire peser sur la banque. Si la banque n’est donc pas en mesure de prouver que le distributeur a bel et bien sorti les billets, vous obtenez gain de cause en tant que plaignant.
    Autre exemple : on vous vole votre GSM en Espagne. Avec un autre appareil, vous appelez l’opérateur afin de bloquer votre carte SIM mais personne ne décroche. Le voleur passe des appels avec votre GSM, la facture s’élève à des centaines d’euros. Vous refusez de payer la facture, l’opérateur vous fait un procès civil et affirme au tribunal que vous ne pouvez livrer aucune preuve de vos tentatives pour les avertir du vol.
    Ici aussi, le tribunal pourra demander à l’opérateur de prouver l’absence d’appel téléphonique de votre part.
    Autre grosse nouveauté dans cette réforme : le SMS et les e-mails y font leur grande entrée dans le code civil ! Pour les achats et les ventes allant jusqu’à 3.500 € ils auront la force d’une preuve, comme un document écrit. Imaginez que vous achetiez un vélo électrique d’occasion sur internet pour 1.000 €. Un SMS ou un e-mail suffira comme preuve de votre achat. Ce sera moins de formalités pour les petits achats qui se font souvent sur le net. Cette réforme offre également davantage de sécurité pour les milliers de transactions quotidiennes d’un montant inférieur à 3.500 €.
    Période de transition
    « Notre société mérite une législation moderne qui correspond aux priorités des citoyens », résume le ministre Geens. Une période de transition de 18 mois est prévue avant l’entrée en vigueur de ce nouveau code.
    F. DE H. (SUDPRESSE)

  • Vaste opération de contrôle de la vitesse sur les routes mercredi

  • Commune propre. Que faire quand la bulle à verres est remplie ?

    bulle .jpg

    Les dépôts de bouteilles au pied des bulles à verres exaspèrent régulièrement de nombreux citoyens !
    Mais que faire lorsque la bulle est pleine ?
    A éviter dans tous les cas, le dépôt comme illustré ci-dessus! De plus les cartons vont se désagréger avec la pluie et les bouteilles s'éparpiller avec le risque de morceaux de verre cassés sur le sol!
    Le plus simple est sans doute de se rendre à une autre bulle dans un village voisin. Elles sont placées à Seny, Fraiture, Soheit-Tinlot, Scry , Abée, mais aussi dans les communes voisines ou dans les recyparcs.
    Si là aussi elles sont remplies, cela ne sert à rien de prévenir vous-même Intradel. Il vaut mieux, dans ce cas, le signaler à la commune qui peut envisager un ramassage supplémentaire avec l'intercommunale!
    Ces ramassages sont prévus par un calendrier comme pour les poubelles.
    Rappelons enfin qu'il s'agit d'une incivilité pour laquelle vous risquez d'être sanctionné!

  • Economie.be "Point de contact" si vous êtes victime d’une fraude ou d’une escroquerie...

    capture ecran 2019-03-28 à 19.14.39.jpg

    Vous êtes victime d’une tromperie, d’une arnaque, d’une fraude ou d’une escroquerie, ou vos droits en tant que consommateur ou entreprise n’ont pas été respectés ?
    Choisissez alors le scénario qui s’applique à votre problème et suivez les étapes successives afin de signaler votre problème aux services compétents.
    Vous recevrez toujours un avis dans lequel nous nous efforcerons de répondre au mieux à vos questions.
    Les services compétents analyseront votre signalement et procéderont éventuellement à une enquête. Ceci peut impliquer la communication de vos données à d’autres autorités compétentes. Ils n’interviennent pas dans le cadre de votre problème individuel et ne fournissent aucune information sur l’enquête. En ce qui concerne votre problème individuel, nous nous référons exclusivement à l’avis qui vous sera envoyé.

    https://pointdecontact.belgique.be/meldpunt/

  • La police du Condroz lance un appel à la vigilance

  • Condroz. Le nouveau chef de la zone de police a prêté serment

    capture ecran 2019-03-21 à 20.02.58.jpg

    Paul Carral Vazquez, 46 ans, s’apprête à célébrer sa récente nomination avec les membres du conseil de police ce mardi soir. Le Neupréen, papa de deux enfants, a maintenant 87 personnes sous ses ordres. Un défi qu’il n’a pas peur de relever : « Je suis justement venu dans la zone du Condroz pour construire une police à taille humaine. Je n’ai pas peur d’accepter les défis et de montrer ma vision ».
    Paul Carral Vazquez, diplômé en criminologie de l’Université de Liège, a commencé sa carrière en tant qu’inspecteur à la police communale de Chaudfontaine. Il a ensuite travaillé à la police de Seraing, où il a passé son brevet d’officier. Après la réforme des polices, il est commissaire à la police fédérale à Bruxelles pendant un an et demi. En 2004, il revient dans sa province en entrant à la police de Liège comme adjoint au directeur de la proximité.
    La proximité, un enjeu primordial pour ce policier qui découvre la zone du Condroz. « Dès demain, je vais commencer par faire un état des lieux. Je compte me rendre dans les dix maisons de police de la zone. Un des plus gros défis va être d’établir une bonne communication entre ces dix maisons dispersées sur un territoire de 405 km2. Le bon échange d’informations est primordial vu la taille de la zone », avance Paul Carral Vazquez.
    En plus de la proximité avec le personnel, il y a la proximité avec les citoyens. Le nouveau chef de corps s’inspire des préceptes de la police québécoise, la « community police » : la proximité et la résolution des problèmes. « Je suis à l’écoute des citoyens. La résolution des problèmes ne se fera pas sans eux. Pour cela, il faut bosser avec les habitants et les associations actives au niveau local », assure le chef de corps. La spécificité de la zone de police du Condroz ? La circulation et la sécurité routière. Le chef de corps sera particulièrement attentif à cet aspect.
    Lire l'article complet d'Estelle Flazone dans la Meuse digitale