Commune actualité

  • Tinlot. Invitation au Conseil Communal du mercredi 29 janvier à 20h

    Invitation à la séance du Conseil Communal du mercredi 29 janvier à 20h à la maison communale.

     

    capture ecran 2014-12-25 à 21.16.48.jpg

    Capture d’écran 2020-01-24 à 13.51.55.png

  • Tinlot. Procédure au Conseil d’État contre J. Lion

    2084098316.2.pngMardi soir à Tinlot, le conseil communal se tenait à huis clos puisqu’il était à nouveau question du licenciement de l’ex-directrice générale Janique Lion.

    Pour rappel, sa nomination devait avoir lieu le 1er février 2019 (au terme d’un stage d’un an) mais suite à une pétition signée par 17 membres du personnel communal, ce point à l’ordre du jour avait été reporté, avant d’être carrément annulé en avril. Elle faisait l’objet d’accusation par rapport à des situations relationnelles et organisationnelles problématiques. Janique Lion a été auditionnée au mois d’août par le conseil communal, avant d’être licenciée avec effet immédiat et sans indemnités le 4 septembre. Le conseil l’a déclarée inapte à occuper cette fonction. Son avocate a introduit un recours et la directrice générale a obtenu gain de cause en décembre. Entre-temps, Janique Lion a retrouvé du travail puisqu’elle a été engagée par la commune de Braives comme directrice générale faisant fonction en octobre, succédant à David Aerts.
    Mardi, le conseil a approuvé la décision de lancer une requête en annulation auprès du Conseil d’état, pour tenter de casser le recours introduit par l’avocate de Janique Lion.
    P.T. La Meuse H-W.
    Voir l'article précédent sur ce blog : Le Ministre de tutelle annule la décision du Conseil

  • Tinlot, 3.000 arbres seront plantés en un jour à Seny le dim. 2 février. A vos pelles!

    Site Seny.PNG

    Le site de Seny qui sera reboisé, route de Terwagne

    Le dimanche 2 février ne sera pas de tout repos dans le village de Seny, à Tinlot. Dans le cadre de l'opération “Forest in 1 day” (Une forêt en un jour), Luminus et le Jane Goodall Institute Belgium organisent la plantation de 18.000 arbres sur trois sites différents en Belgique : Hoeselt (Limbourg), Waasmunster (Flandre-Orientale) et Tinlot. Dans la commune condruzienne, ce sont pas moins de 3000 arbres qui seront plantés en l'espace d'une journée sur le site de Seny, Route de Terwagne. Un tel exploit ne se fera pas sans l'aide de bénévoles motivés.

    « Cette opération est une opportunité pour les Tinlotois de poser un geste concret dans la lutte contre le réchauffement climatique, explique la bourgmestre de Tinltot Christine Guyot. Elle permettra de sensibiliser chacun à l’importance des arbres pour l’avenir de la planète et des générations futures. N’hésitez pas à partager largement l'invitation autour de vous.»

    Tous les habitants de la région sont invités à venir planter des arbres entre 10h et 16h, afin que l'objectif puisse être atteint. Aucune expérience n'est requise, mais il est conseillé de venir avec de bonnes bottes. Pour récompenser les courageux qui quitteront la chaleur du repos dominical et se saliront pour la planète, des collations (crêpes, gaufres, soupe et chocolats chauds) seront proposées une fois l'objectif atteint.

    Afin de mener à bien cette campagne (choix des essences, préparation du terrain, etc.), l'organisation a fait appel à deux experts de référence en matière de gestion forestière : Sylva Nova et Faune & Biotopes. Les citoyens qui feront le déplacement auront d'ailleurs accès à des stands d'information où ils pourront en apprendre plus sur la biodiversité, le reboisement et l'importance de la plantation d'arbres pour la Belgique et pour l'ensemble de la planète.

    Les Tinlotois devraient recevoir une brochure dans leur boite aux lettres d'ici la fin de la semaine, pour les informer de l'action et les inviter à y prendre part. Pour l'occasion, la route de Terwagne sera fermée à hauteur du reboisement afin de permettre aux personnes de se parquer le long de la voirie en venant de Terwagne ou de Seny.Les voiries de délestage seront fléchées.

    >L'inscription est gratuite et se fait via le site web luminus.be/forestin-1day ou à la Commune de Tinlot. La personne de contact est Christelle Collaers (085/.830.935) – christelle.collaers@tinlot.be.
    Article de Pierre Targnon. La Meuse H-W

    LUM_ForestDay_Landscape_FR_SansLogo.png

  • Modave. Le groupe OSE vous donne rendez-vous le dimanche 19 janvier à la Salle Bois Rosine.

    82257765_3259886887360938_380060921583632384_n.png

    Le groupe OSE vous donne rendez-vous le dimanche 19 janvier de 14 à 17 heures à la Salle Bois Rosine.
    Château gonflable et animations pour les enfants dans la grande salle.
    L'occasion de vous recevoir autour d'un verre pour vous présenter nos voeux, mais aussi pour échanger et vous écouter sur votre vie dans notre village.
    OSE Modave

  • Tinlot. Les éoliennes vont rapporter 85.000 €/an. Le budget 2020 approuvé par le Conseil.

    B9722036610Z.1_20191224165751_000+G6QF6DF9F.1-0.jpg

    Les éoliennes vont rapporter 85.000 €/an à Tinlot. Le fonds social énergie sera créé en 2020

    En 2020, Tinlot va investir 683.250 euros dans des projets. 130.000 euros seront consacrés à la réfection de la rue de Terwagne.
    Le budget 2020 de la commune de Tinlot a été approuvé ce lundi 23 décembre par la majorité Tinlot Participation. L’opposition (IC et le conseiller indépendant Lorenzo Novello) s’est abstenue. À l’ordinaire, le budget est à l’équilibre avec un boni de 265.266 euros. Globalement, a indiqué Laurence Médaerts, échevine des finances, les recettes à l’ordinaire augmentent de 4 %.

    Cette hausse est liée en partie à la convention que les autorités communales ont négociée avec Engie-EDF pour les 5 éoliennes qui vont être érigées le long de la N63. « Dans le cadre de cette convention, plutôt que de prélever une taxe, Tinlot a préféré négocier un fonds social énergie, il sera effectif en 2020. Concrètement, cela signifie que, chaque année, Engie-EDF nous versera 85.000 €. Ce montant sera indexé chaque année et investi, comme son nom l’indique dans les secteurs de l’énergie et du social ».
    Cette convention est valable durant toute la durée du parc.
    « Les 85.000 € perçus en 2020 seront mis dans un premier temps en fonds de réserve car dans le futur, lors de l’extension du parc (de 3 éoliennes au maximum, 2 au minimum) nous avons la possibilité d’investir dans une éolienne citoyenne », indique encore l’échevine.
    Dans l’opposition, le conseiller indépendant Lorenzo Novello a suggéré que l’on profite du chantier des éoliennes pour créer le long de la N63 une piste cyclable. Sa proposition n’a pas été retenue (voir ci-dessous)
    Mise en conformité du dortoir de l’école
    À l’extraordinaire, 683.250 euros seront investis dans des projets « dont 70.000,00 € seront consacrés à l’économie d’énergie, 82.500 € à l’administration générale, 130.800 € au Patrimoine Privé, 211.150 € au service travaux et au projet PIC (voirie), 74.300 € à l’enseignement et 114.500, € lié à d’autres projets tels que la mise en conformité des cimetières et au PCDR notamment », a résumé l’échevine.
    Concrètement, au niveau des voiries, 130.000 euros seront dépensés dans la réfection de la rue de Terwagne. Au niveau de l’école communale, à noter l’achat de nouveaux tableaux interactifs (5000 euros), la mise en conformité du dortoir (17.500 €), construction d’un carport (15.000). Les élus ont aussi prévu 20.000 € pour les honoraires d’un auteur de projet pour le projet d’extension des classes.
    Autre investissement pour le service travaux avec l’acquisition d’un nouveau tracteur (78.650 €).
    Les élus ont aussi prévu 10.000 euros pour des honoraires dans le cadre de la restauration de l’église de Scry, laquelle est fermée depuis octobre dernier suite à la chute d’une partie de la structure mise en place pour consolider la tour en mauvais état.
    Le licenciement de la directrice générale évoqué
    En fin de séance, la bourgmestre Christine Guyot a évoqué le dossier hautement sensible du licenciement de la directrice générale par le conseil. La semaine passée, on a appris que le ministre de tutelle Pierre-Yves Derwagne avait annulé cette décision. La bourgmestre en a informé les conseillers. Dans l’opposition Pascal Lamer (IC) s’est inquiété du suivi, à savoir si le Collège souhaitait aller en recours contre la décision du ministre.
    Le Collège a répliqué qu’il comptait demander à leur conseil. Les débats se sont ensuite poursuivis à huis clos.
    La Meuse H-W

    Places de village et pistes cyclables

    En complément de cet article, notons encore le « ré-aménagement » des places communales dans chaque village qui sera étudié dans le cadre du PCDR pour créer plus de liens et convivialité entre les habitants. Mais en attendant, explique l’échevine Laurence Médaerts, la place de Fraiture sera examinée en urgence vu l’état des lieux et en tenant compte du projet toujours en cours prévu par le budget participatif comprenant le kiosque intégrant l’abribus et l’ancienne pompe.

    capture ecran 2018-10-04 à 01.08.02.jpg
    Fraiture, l'ancienne pompe, l'abribus et la pergola-barbecue du budget participatif
    devraient être intégrés dans le même ensemble.(AL 2/2/2018)


    Pistes cyclables à l'étude
    La proposition non retenue, pour l’instant, de créer une piste cyclable le long de la N63 en profitant du chantier des éoliennes, demande également quelques explications.
    Le collège est convaincu de la nécessité absolue de créations de pistes cyclables à Tinlot ! Mais est-il vraiment judicieux de construire un morceau de piste cyclable sans avoir étudié un plan de mobilité douce de l’ensemble du territoire ? Une étude en collaboration avec le GAL a commencé en 2019, il ne faut pas omettre également le plan de mobilité communal existant avec la commune de Nandrin mais qui en est resté au point mort depuis des années : l’année 2020 sera donc chargée au niveau des études de mobilité tinlotoise ! De plus la négociation avec le promoteur éolien pour financer cette piste cyclable est clôturée et il est impossible de revenir sur des accords déjà pris !
    Le collège veut maintenant envisager un plan d’ensemble avec, comme priorité, de relier les villages et de s’articuler aux réseaux existants.

  • Nomination de la Directrice Générale. Le Ministre de tutelle annule la décision du Conseil de Tinlot

    Le Ministre wallon des Pouvoirs locaux, Pierre-Yves Dermagne, vient de prendre un arrêté qui annule la délibération du 4 septembre 2019 par laquelle le conseil communal de Tinlot a décidé de licencier Janique Lion, directrice générale stagiaire avec effet immédiat et sans versement d’indemnité.
    Le conseil communal de Tinlot doit donc nommer Janique Lion comme directrice générale puis une transaction aura lieu entre les deux parties pour permettre à Janique Lion d’exercer ses fonctions à la commune de Braives où elle est actuellement directrice générale faisant fonction.
    Dans son arrêté, le Ministre de tutelle rappelle que le conseil communal de Tinlot du 31 janvier dernier a admis Janique Lion au stage de directrice générale pour une durée d’un an et que durant son stage, elle a été accompagnée par une commission de stage composée de directeurs généraux comme le prévoit l’arrêté du gouvernement wallon.

    Un rapport de stage positif
    A l’issue du stage, la commission a établi le 8 mars dernier un rapport d’évaluation motivé et très positif qui a conclu, à l’unanimité, à l’aptitude de Janique Lion à exercer la fonction de directrice générale. « La commission a constaté que Janique Lion maîtrise les éléments techniques et domine sans problème les matières qui font l’essence du métier de directrice générale communale. Elle a pu démontrer cette maîtrise dans la multitude des dossiers qu’elle a eu en gestion durant son année de stage »
    Le Ministre de tutelle rappelle d’ailleurs que le membre du Collège désigné de Tinlot, la bourgmestre Christine Guyot, a attesté le 9 mars dernier que le stage d’un ana bien démontré par les différentes procédures et mesures mises en place la capacité de Janique Lion à remplir les missions légales de directrice générale !

    Une nomination reportée
    La nomination à titre définitif de Janique Lion a été fixée à l’ordre du jour du conseil communal de Tinlot du 1er avril dernier. Ce point a ensuite été retiré d’initiative et unilatéralement de l’ordre du jour de la séance du conseil communal par Christine Guyot, bourgmestre, en raison d’un « courrier-pétition » rédigé par certains membres du personnel de l’administration communale portant des « accusations » contre Janique Lion liées à des situations relationnelles et organisationnelles.
    Par un courrier non signé par la bourgmestre ni par un directeur faisant fonction daté du 5 avril dernier, le collège communal de Tinlot a écrit aux trois directeurs généraux membres de la commission de stage que « le rapport de la commission est nul et non avenu, la procédure légale n’ayant pas été respectée ».

    Des rappels à l’ordre de la Ministre De Bue
    A plusieurs reprises, d’avril à juin 2019, les autorités communales de Tinlot ont été requises par la Ministre des Pouvoirs locaux, Valérie De Bue, de procéder à la nomination à titre définitif de Janique Lion en qualité de directrice générale avec effet au 1er février 2019, ce qui n’a jamais été fait. Janique Lion a été convoquée le 14 août dernier à une audition par le conseil communal, audition qui n’est pas prévue par la loi comme l’a rappelé la Ministre De Bue aux autorités communales de Tinlot en cas de rapport positif. Le procès-verbal de cette audition n’a pas été rédigé correctement comme l’a fait valoir Janique Lion dans un courrier du 30 août dernier.
    Le conseil communal de Tinlot a finalement licencié Janique Lion avec effet immédiat et sans versement d’indemnité le 4 septembre dernier. L’avocate de Janique Lion a introduit un recours contre cette décision et elle vient d’obtenir gain de cause.
    Lire la suite de l'article et les réactions dans la Meuse H-W

  • Tinlot. Invitation au Conseil Communal du lundi 23 décembre à 20h

    Invitation à la séance du Conseil Communal
    du lundi 23 décembre à 20h
    à la maison communale.

     

    capture ecran 2014-12-25 à 21.16.48.jpg

    Séance publique
    1- APPROBATION DU PV DU CONSEIL DU 12/11/2019
    2- Zone de Police du Condroz - Dotation communale - Approbation
    3- Zone HEMECO - Dotation communale - Approbation
    4- BUDGET COMMUAL - EXERCICE 2020
    5- Règlement complémentaire de la circulation routière - N66 Soheit-Tinlot: demande d'extension de la zone d'agglomération
    6- RCCR. Rue Petit Seny et rue Gistrée à SENY- Interdiction de circuler aux véhicules dont la masse en charge dépasse 7,5 tonnes
    7- Redevance pour l'insertion d'encarts publicitaires dans les revues, journaux et bulletins communaux - Exercices 2020 à 2025 inclus
    8- Redevance sur les exhumations des restes mortels aux cimetières communaux - Exercices 2020 à 2025 inclus - DÉCISION - APPROBATION
    9- Délibération générale pour l'application du Code de recouvrement des créances fiscales et non fiscales - Loi du 13/04/2019 (M.B. 30/04/2019)
    10- Schéma Provincial de Développement Territorial - SPDT
    Objet : ADHESION
    11- Association des Etablissements Sportifs - Affiliation
    12- PLCODT 02/19 - IMWO-INVEST SA
    OBJET : PERMIS D'URBANISATION "TERRE BOURLOTTE"
    SITUATION : RUE DE L'EGLISE ET CHEMIN DE MESSE 4557 SOHEIT-TINLOT
    DECISION : CREATION ET CESSION D'EMPRISES DE VOIRIES
    13- ORES ASSET- SERVICE LUMIERE
    Objet : CONVENTION - Charte Éclairage Public
    14- POINT DEMANDE PAR UN CONSEILLER: CREATION D'UNE PISTE CYCLABLE LE LONG DE LA N63C ENTRE LA SORTIE N63 VENANT DE MARCHE ET LE DEBUT DU ZONING DE TINLOT
    15- POINT DEMANDE PAR UN CONSEILLER: Taxe sur la collecte et le traitement des déchets résiduels ménagers et organiques

    Séance à huis-clos
    16- DESIGNATION D'UNE INSTITUTRICE PRIMAIRE - RATIFICATION
    17- ECOLE FRAITURE - REMPLACEMENT - RATIFICATION
    18- DESIGNATION D'UNE INSTITUTRICE PRIMAIRE / PERIODES FLA/PRIMO FRANÇAIS LANGUE D'APPRENTISSAGE - RATIFICATION
    19- ECOLE FRAITURE - REMPLACEMENT – RATIFICATION

  • Tinlot. Un premier bilan de la Bourgmestre une année après les élections

    Le 3 décembre 2018, un nouveau Conseil  était mis en place à Tinlot, suite aux élections communales. La Meuse Huy-Waremme a fait le point avec les nouveaux Bourgmestres, après un an de fonctionnement.
    Cette semaine c'était au tour de Tinlot.

    "Mon entrée en fonction a été agitée", explique La bourgmestre Christine Guyot qui n’a toujours pas de directeur général ! Il y a 8 candidats pour le poste.

     L'ex Bourgmestre

    Cela fait un an aussi que Cilou Louviaux a quitté ses fonctions de bourgmestre.
    « Je ne suis plus obligée de répondre au téléphone directement, de jour comme de nuit », se félicite Cilou Louviaux.

    Capture d’écran 2019-12-04 à 16.45.51.png

    « J’ai connu des problèmes de santé, tout comme mon mari Alain, qui nous ont beaucoup coupés des activités de la commune mais aujourd’hui je suis en pleine forme. Je suis une ex-bourgmestre et pas une feu-bourgmestre », précise-t-elle avec humour.
    « Cela change très fort au niveau de mes préoccupations. Je suis quand même l’actualité de la commune, après 18 années passées à sa tête, mais je ne m’immisce pas dans leurs affaires », indique-t-elle.
    « J’ai soutenu Christine Guyot qui était mon premier choix. Elle assure bien. Elle est différente et ferme. Elle porte les projets et elle a une très bonne équipe. C’est bien pour Tinlot ! D’autant qu’il y a des défis à relever; les éoliennes, la liaison Tihange-Tinlot, les finances qui sont un fameux enjeu, les projets de lotissements, ... Je suis toujours disponible et quand on me demande, je réponds présente et je donne des conseils. Mon mari Alain est aussi toujours là avec son blog pour communiquer avec la population », rappelle Cilou Louviaux.
    « On s’est remis au sport (marche et vélo) et on prend du temps à deux, on se retrouve car je n’étais pas souvent là et on a des projets », conclut-elle.

  • Clavier: un service de broyage à domicile pour les habitants

    Cette semaine à Clavier un service de broyage à domicile est proposé aux habitants. Cela fait plusieurs années que cette initiative est organisée. Les particuliers ont deux options, soit ils conservent le broyat, soit ils le cèdent à la commune.

    Capture d’écran 2019-12-04 à 16.26.09.png
    Voir le reportage sur RTC

    Lorsque la commune de Clavier a fait l’acquisition de son broyeur en 2012 pour ses travaux de débroussaillage et d’élagage, elle l’a également mis au service de la population. Chaque première semaine de décembre, les habitants ont la possibilité de profiter gratuitement d’un service de broyage à domicile. Sur inscription et pour autant qu’ils aient respecté les consignes de la procédure : ne pas dépasser 4 mètres cubes et sans résineux.
    Il est donc demandé aux particuliers de préparer soigneusement les tas de bois et branchage pour qu’ils puissent être traités le plus rapidement possible par les ouvriers communaux. Deux options s’offrent aux habitants, soit ils récupèrent le broyat pour leur usage domestique, soit ils le cèdent à la commune de Clavier. Celle-ci le valorisera alors sur les parterres de l’entité.
    Ce service annuel est proposé à Clavier la première semaine de décembre pour permettre à une équipe de 2 personnes de couvrir les différents villages. Cette année c’est une dizaine d’habitants qui ont ainsi fait appel aux ouvriers communaux.
    Voir le reportage sur RTC

  • Tinlot. Accueil des nouveaux habitants et remise des primes de naissance 2018

    DSC_3186.jpeg

    Vendredi à 18h30 avait lieu à la Tinlotoise, l'accueil des nouveaux habitants ainsi que les familles des petits Tinlotois nés en 2018. C’est l’occasion de leur présenter, comme chaque année, les mandataires tinlotois, le personnel communal, les différents services mais aussi les écoles et les associations. Une réception  conviviale, détendue et égayée par les tout-petits qui découvrent ainsi les enfants de leur génération !Capture d’écran 2019-11-24 à 17.32.02.png

    Outre la prime de naissance et des pralines, un petit cadeau original cette année : une clé symbolique de la Commune sous la forme d'une clé USB dans une jolie boîte métallique avec le blason communal. Cette clé contient évidemment tous les renseignements utiles pour la découverte de notre commune et de ses différents services.

    Capture d’écran 2019-11-24 à 17.24.25.png

    La clé de l'administration communale remise aux participants

    14 filles et 10 garçons.
    Olivia, Marion, Jules, Adam, Gaspard, Nestor, Eliott, Lore, Benjamyne, Ludivine, Yaël, Evan, Alexine, Esther, Giuliane, Mia, Kahoni, Chloé, Charlotte, Alistair, Elena, Cyrus, Lilou et Oscar.

    Bienvenue à tous !

    Capture d’écran 2019-11-24 à 17.42.16.png

    Capture d’écran 2019-11-24 à 17.50.19.png
    La réception s'est terminée par le verre de l'amitié et une collation qui a permis à tous les invités présents de faire largement connaissance.

     

  • Les chiffres du chômage commune par commune

    Capture d’écran 2019-11-21 à 13.06.11.png

    Si l’on en croit les statistiques, le nombre de demandeurs d’emploi inoccupés (DEI) en Wallonie a bel et bien baissé au fil des ans. Il y avait, dans la Région, 201.750 chômeurs au 31 octobre de cette année. Soit 9.990 de moins qu’à la même date mais en 2018. Il y a quatre ans, la Wallonie comptait 236.785 DEI. On a donc perdu 35.035 unités...

    Du côté des CPAS, on tient pourtant à relativiser ces chiffres plus qu’encourageants. «En 2015, quand la loi a changé, vous pouviez compter qu’un tiers de ces personnes avaient réellement trouvé un emploi. Un autre tiers était arrivé dans l’un de nos CPAS. L’autre avait simplement disparu. Notamment parce que ces chômeurs cohabitaient avec une personne qui travaillait et qu’ils ne répondaient plus aux critères d’accession à l’allocation...

    Lire la suite dans La Meuse digitale et voir la carte commune par commune

  • Tinlot Conseil Communal: augmentation de la taxe déchet avant la poubelle à puces

    Conseil communal à Tinlot le 12 novembre avec 45 points prévus et tout a été réglé en 1h30.
    Pour le budget communal 2019, parmi les modifications budgétaires, il y a celle prévue pour l’achat d’un programme informatique pour les cimetières. Un budget d’environ 15.000 euros inscrit à l’ordinaire (formation du personnel) et à l’extraordinaire (logiciel). « Nous avons annoncé dans notre programme que nous allions remettre en ordre nos cimetières et les verduriser. Deux cimetières à Tinlot sont saturés. Les taxes pour les cimetières ont été revues légèrement à la hausse pour permettre cette remise en ordre. Et en février prochain, le SPW organisera une formation dans le cimetière de Fraiture pour exhumation de corps. Une exhumation qui coûte 1.000 euros par corps, ce qui permettra une belle économie à la commune, indique la bourgmestre, Christine Guyot.
    Pour le budget 2020, la taxe additionnelle à l’impôt des personnes physiques reste à 8 % et les centimes additionnels au précompte immobilier restent à 2600. Une décision adoptée par la majorité qui avait annoncé cette volonté dans son programme électoral contre l’opposition qui avait demandé une diminution de ces principales taxes.
    La taxe sur la collecte et le traitement des déchets est augmentée. Elle passe de 60 à 70 € par an pour les isolés, de 110 à 135 € par an pour les ménages de deux ou trois personnes et à 145 € par an pour les ménages de quatre personnes et plus. « La commune passera au système de poubelles à puces en 2021. Nous nous laissons un an, en 2020, pour communiquer et en terminer avec les sacs qui étaient financièrement la solution la moins chère », explique la bourgmestre, Christine Guyot. Les conseillers de l’opposition, Catherine Fraiture et Pascal Lamer, ont voté contre car ils souhaitaient une augmentation du prix des sacs plutôt qu’une augmentation de la taxe.
    La taxe sur l’enlèvement des versages (dépôts sauvages) a aussi été augmentée et là, elle a été adoptée à l’unanimité.
    De nombreuses autres taxes ne sont pas modifiées comme celles sur les immeubles et sur les véhicules abandonnés. « Par contre, les taxes sur les documents administratifs sont légèrement augmentées en raison du coût des formations du personnel et les prix ont été clarifiés. Il y a aussi la nouvelle redevance relative aux demandes de changements de prénom qui s’élève, comme dans les autres communes, à 490 € sauf pour les personnes dont le prénom peut prêter à confusion ou être odieux ou ridicule qui ne paieront « que » 49 euros.
    Des taxes adoptées à l’unanimité.
    Article de Marc Gérardy dans la Meuse H-W

    En complément de cet article, retenons encore de ce conseil la décision d'acquérir une mini-pelle (25.000 €) pour le service travaux, (afin d'éviter les locations coûteuses), pour creuser les tombes dans les cimetières ou le curage des fossés par exemple.
    Le dossier de l'aménagement du sentier qui longe le cimetière de Soheit-Tinlot est maintenant clôturé avec l'adoption de la convention par le Conseil.
    Les budgets des Fabriques d'églises ont également été approuvés mais les travaux qui s'annoncent comme à Seny et Scry nécessitent des budgets importants. La Bourgmestre a expliqué qu'elle souhaitait rencontrer les responsables pour envisager des solutions et une planification concertée pour les chantiers et les priorités pour l'avenir.
    Concernant l'augmentation de la taxe déchet, la Bourgmestre précise encore que la Commune est obligée de se rapprocher le plus possible du coût vérité (= équilibre entre les dépenses et les recettes) et que l'obligation de passer aux poubelles à puces est imposée par la Wallonie. Le Collège, en fixant l'échéance en 2021, se donne une année pour préparer les Tinlotois. Et pourquoi pas augmenter le prix des sacs supplémentaires ? Parce que les sacs seront supprimés dans un an avec le nouveau système, tout simplement.
    AL