Commune actualité

  • Tinlot. Un premier bilan de la Bourgmestre une année après les élections

    Le 3 décembre 2018, un nouveau Conseil  était mis en place à Tinlot, suite aux élections communales. La Meuse Huy-Waremme a fait le point avec les nouveaux Bourgmestres, après un an de fonctionnement.
    Cette semaine c'était au tour de Tinlot.

    "Mon entrée en fonction a été agitée", explique La bourgmestre Christine Guyot qui n’a toujours pas de directeur général ! Il y a 8 candidats pour le poste.

     L'ex Bourgmestre

    Cela fait un an aussi que Cilou Louviaux a quitté ses fonctions de bourgmestre.
    « Je ne suis plus obligée de répondre au téléphone directement, de jour comme de nuit », se félicite Cilou Louviaux.

    Capture d’écran 2019-12-04 à 16.45.51.png

    « J’ai connu des problèmes de santé, tout comme mon mari Alain, qui nous ont beaucoup coupés des activités de la commune mais aujourd’hui je suis en pleine forme. Je suis une ex-bourgmestre et pas une feu-bourgmestre », précise-t-elle avec humour.
    « Cela change très fort au niveau de mes préoccupations. Je suis quand même l’actualité de la commune, après 18 années passées à sa tête, mais je ne m’immisce pas dans leurs affaires », indique-t-elle.
    « J’ai soutenu Christine Guyot qui était mon premier choix. Elle assure bien. Elle est différente et ferme. Elle porte les projets et elle a une très bonne équipe. C’est bien pour Tinlot ! D’autant qu’il y a des défis à relever; les éoliennes, la liaison Tihange-Tinlot, les finances qui sont un fameux enjeu, les projets de lotissements, ... Je suis toujours disponible et quand on me demande, je réponds présente et je donne des conseils. Mon mari Alain est aussi toujours là avec son blog pour communiquer avec la population », rappelle Cilou Louviaux.
    « On s’est remis au sport (marche et vélo) et on prend du temps à deux, on se retrouve car je n’étais pas souvent là et on a des projets », conclut-elle.

  • Clavier: un service de broyage à domicile pour les habitants

    Cette semaine à Clavier un service de broyage à domicile est proposé aux habitants. Cela fait plusieurs années que cette initiative est organisée. Les particuliers ont deux options, soit ils conservent le broyat, soit ils le cèdent à la commune.

    Capture d’écran 2019-12-04 à 16.26.09.png
    Voir le reportage sur RTC

    Lorsque la commune de Clavier a fait l’acquisition de son broyeur en 2012 pour ses travaux de débroussaillage et d’élagage, elle l’a également mis au service de la population. Chaque première semaine de décembre, les habitants ont la possibilité de profiter gratuitement d’un service de broyage à domicile. Sur inscription et pour autant qu’ils aient respecté les consignes de la procédure : ne pas dépasser 4 mètres cubes et sans résineux.
    Il est donc demandé aux particuliers de préparer soigneusement les tas de bois et branchage pour qu’ils puissent être traités le plus rapidement possible par les ouvriers communaux. Deux options s’offrent aux habitants, soit ils récupèrent le broyat pour leur usage domestique, soit ils le cèdent à la commune de Clavier. Celle-ci le valorisera alors sur les parterres de l’entité.
    Ce service annuel est proposé à Clavier la première semaine de décembre pour permettre à une équipe de 2 personnes de couvrir les différents villages. Cette année c’est une dizaine d’habitants qui ont ainsi fait appel aux ouvriers communaux.
    Voir le reportage sur RTC

  • Tinlot. Accueil des nouveaux habitants et remise des primes de naissance 2018

    DSC_3186.jpeg

    Vendredi à 18h30 avait lieu à la Tinlotoise, l'accueil des nouveaux habitants ainsi que les familles des petits Tinlotois nés en 2018. C’est l’occasion de leur présenter, comme chaque année, les mandataires tinlotois, le personnel communal, les différents services mais aussi les écoles et les associations. Une réception  conviviale, détendue et égayée par les tout-petits qui découvrent ainsi les enfants de leur génération !Capture d’écran 2019-11-24 à 17.32.02.png

    Outre la prime de naissance et des pralines, un petit cadeau original cette année : une clé symbolique de la Commune sous la forme d'une clé USB dans une jolie boîte métallique avec le blason communal. Cette clé contient évidemment tous les renseignements utiles pour la découverte de notre commune et de ses différents services.

    Capture d’écran 2019-11-24 à 17.24.25.png

    La clé de l'administration communale remise aux participants

    14 filles et 10 garçons.
    Olivia, Marion, Jules, Adam, Gaspard, Nestor, Eliott, Lore, Benjamyne, Ludivine, Yaël, Evan, Alexine, Esther, Giuliane, Mia, Kahoni, Chloé, Charlotte, Alistair, Elena, Cyrus, Lilou et Oscar.

    Bienvenue à tous !

    Capture d’écran 2019-11-24 à 17.42.16.png

    Capture d’écran 2019-11-24 à 17.50.19.png
    La réception s'est terminée par le verre de l'amitié et une collation qui a permis à tous les invités présents de faire largement connaissance.

     

  • Les chiffres du chômage commune par commune

    Capture d’écran 2019-11-21 à 13.06.11.png

    Si l’on en croit les statistiques, le nombre de demandeurs d’emploi inoccupés (DEI) en Wallonie a bel et bien baissé au fil des ans. Il y avait, dans la Région, 201.750 chômeurs au 31 octobre de cette année. Soit 9.990 de moins qu’à la même date mais en 2018. Il y a quatre ans, la Wallonie comptait 236.785 DEI. On a donc perdu 35.035 unités...

    Du côté des CPAS, on tient pourtant à relativiser ces chiffres plus qu’encourageants. «En 2015, quand la loi a changé, vous pouviez compter qu’un tiers de ces personnes avaient réellement trouvé un emploi. Un autre tiers était arrivé dans l’un de nos CPAS. L’autre avait simplement disparu. Notamment parce que ces chômeurs cohabitaient avec une personne qui travaillait et qu’ils ne répondaient plus aux critères d’accession à l’allocation...

    Lire la suite dans La Meuse digitale et voir la carte commune par commune

  • Tinlot Conseil Communal: augmentation de la taxe déchet avant la poubelle à puces

    Conseil communal à Tinlot le 12 novembre avec 45 points prévus et tout a été réglé en 1h30.
    Pour le budget communal 2019, parmi les modifications budgétaires, il y a celle prévue pour l’achat d’un programme informatique pour les cimetières. Un budget d’environ 15.000 euros inscrit à l’ordinaire (formation du personnel) et à l’extraordinaire (logiciel). « Nous avons annoncé dans notre programme que nous allions remettre en ordre nos cimetières et les verduriser. Deux cimetières à Tinlot sont saturés. Les taxes pour les cimetières ont été revues légèrement à la hausse pour permettre cette remise en ordre. Et en février prochain, le SPW organisera une formation dans le cimetière de Fraiture pour exhumation de corps. Une exhumation qui coûte 1.000 euros par corps, ce qui permettra une belle économie à la commune, indique la bourgmestre, Christine Guyot.
    Pour le budget 2020, la taxe additionnelle à l’impôt des personnes physiques reste à 8 % et les centimes additionnels au précompte immobilier restent à 2600. Une décision adoptée par la majorité qui avait annoncé cette volonté dans son programme électoral contre l’opposition qui avait demandé une diminution de ces principales taxes.
    La taxe sur la collecte et le traitement des déchets est augmentée. Elle passe de 60 à 70 € par an pour les isolés, de 110 à 135 € par an pour les ménages de deux ou trois personnes et à 145 € par an pour les ménages de quatre personnes et plus. « La commune passera au système de poubelles à puces en 2021. Nous nous laissons un an, en 2020, pour communiquer et en terminer avec les sacs qui étaient financièrement la solution la moins chère », explique la bourgmestre, Christine Guyot. Les conseillers de l’opposition, Catherine Fraiture et Pascal Lamer, ont voté contre car ils souhaitaient une augmentation du prix des sacs plutôt qu’une augmentation de la taxe.
    La taxe sur l’enlèvement des versages (dépôts sauvages) a aussi été augmentée et là, elle a été adoptée à l’unanimité.
    De nombreuses autres taxes ne sont pas modifiées comme celles sur les immeubles et sur les véhicules abandonnés. « Par contre, les taxes sur les documents administratifs sont légèrement augmentées en raison du coût des formations du personnel et les prix ont été clarifiés. Il y a aussi la nouvelle redevance relative aux demandes de changements de prénom qui s’élève, comme dans les autres communes, à 490 € sauf pour les personnes dont le prénom peut prêter à confusion ou être odieux ou ridicule qui ne paieront « que » 49 euros.
    Des taxes adoptées à l’unanimité.
    Article de Marc Gérardy dans la Meuse H-W

    En complément de cet article, retenons encore de ce conseil la décision d'acquérir une mini-pelle (25.000 €) pour le service travaux, (afin d'éviter les locations coûteuses), pour creuser les tombes dans les cimetières ou le curage des fossés par exemple.
    Le dossier de l'aménagement du sentier qui longe le cimetière de Soheit-Tinlot est maintenant clôturé avec l'adoption de la convention par le Conseil.
    Les budgets des Fabriques d'églises ont également été approuvés mais les travaux qui s'annoncent comme à Seny et Scry nécessitent des budgets importants. La Bourgmestre a expliqué qu'elle souhaitait rencontrer les responsables pour envisager des solutions et une planification concertée pour les chantiers et les priorités pour l'avenir.
    Concernant l'augmentation de la taxe déchet, la Bourgmestre précise encore que la Commune est obligée de se rapprocher le plus possible du coût vérité (= équilibre entre les dépenses et les recettes) et que l'obligation de passer aux poubelles à puces est imposée par la Wallonie. Le Collège, en fixant l'échéance en 2021, se donne une année pour préparer les Tinlotois. Et pourquoi pas augmenter le prix des sacs supplémentaires ? Parce que les sacs seront supprimés dans un an avec le nouveau système, tout simplement.
    AL 

  • Vierset, nouvelle école communale: la rue Tige de Strée fermée jusqu’au 31 mars

  • Permis accordé pour le hall des sports à Clavier-Ouffet

    Capture d’écran 2019-11-08 à 16.59.07.png

    Nouvelle étape franchie dans le projet de hall des sports de Clavier-Ouffet. Le permis d’urbanisme a été accordé la semaine dernière, fin octobre.
    « C’est une très très bonne nouvelle car il s’agit du dossier mastodonte pour la commune de Clavier durant cette législature. Il n’y a plus qu’à transformer l’essai », indique Damien Wathelet, 1er échevin en charge des Sports de Clavier qui fait référence à la dernière Coupe du monde de rugby.
    Pour rappel, il s’agit d’un projet transcommunal lancé il y a trois ans par les communes de Clavier et Ouffet. Un projet de cinq millions d’euros TVAC. « Nous avons déjà obtenu un subside d’un million et 50.000 euros de la part du Développement rural wallon pour la salle des fêtes de 35 X 12 m avec deux cloisons amovibles pour diviser cette salle en trois espaces. Il y aura aussi un hall omnisports de 44 X 24 m avec vestiaires pour lequel Infrasports apporte un subside de 2,5 millions d’euros. Et il y aura enfin six vestiaires pour le club de football La Clavinoise qui compte près de 200 jeunes et trois vestiaires pour les arbitres. La commune de Clavier devrait apporter 1,4 million d’euros et la commune d’Ouffet 50.000 € », détaille l’échevin Damien Wathelet.
    « Nous espérons toujours diminuer la part communale grâce à des subsides pour la mobilité douce et pour les espaces verts. Nous allons aussi essayer de récupérer 300.000 euros rabotés à l’époque par Infrasports. Enfin, nous sommes toujours en réflexion avec notre bureau d’études pour créer une Régie communale autonome, ce qui nous permettrait de ne pas payer la TVA (21 % c’est-à-dire un million d’euros !). Et si cette Régie est créée, nous y mettrions aussi les 700.000 euros prévus pour la rénovation future de la piscine d’Ocquier », précise encore Damien Wathelet.
    « Pour le hall omnisports, la promesse de subsides vaut pour 24 mois. Elle a été octroyée en octobre 2018. Les travaux devront donc être adjugés pour octobre 2020. Nous avons décidé que 25 % du temps d’occupation de ce hall omnisports seront réservés aux Ouffétois. Pour la salle des fêtes, le dossier devra être finalisé pour mai 2020. Et dès que nous aurons reçu l’accord du Ministre, nous pourrons lancer les adjudications », ajoute l’échevin des Sports
    Les travaux de ce grand projet devraient débuter au printemps 2021. Ils dureront un an.
    La Meuse H-W

  • Ouffet. Défibrillateur externe automatique disponible à l'Administration communale

    Capture d’écran 2019-11-03 à 15.25.42.png

    La mort subite cardiaque frappe presque toujours au hasard et sans prévenir sa victime.
    Une intervention rapide et immédiate des témoins et des services de secours spécialisés est nécessaire pour augmenter les chances de survie et minimiser les séquelles neurologiques.
    En effet, des lésions cérébrales irréversibles s’observent dès la troisième minute d’arrêt cardiaque.
    Conscients de cette problématique, l'Administration communale d'Ouffet a fait l'acquisition, depuis peu, d'un défibrillateur externe automatique.
    Il est accessible 24h/24, 7j/7, à l’Administration communale, sur la façade, à droite de la porte d’entrée principale.

    Défibrillateur 1

    Le défibrillateur automatique externe (DEA) est un petit appareil portatif électronique qui permet, après avoir appliqué une paire d‘électrodes sur le torse dénudé de la victime, d’enregistrer et d'analyser le rythme cardiaque mais également de délivrer le choc électrique éventuel qui réanimera le patient.
    Simple dans son utilisation, il peut être utilisé par des gens spécialement formés pour, ou par toute personne sans expérience médicale particulière. Ces appareils installés « en libre-service » sont donc adaptés pour une utilisation tout public.
    Cet appareil peut sauver une vie, merci de ne pas le dégrader !
    Source: Ouffet.be

  • Tinlot. Invitation au Conseil Communal du mardi 12 novembre à 20h

    Invitation à la séance du Conseil Communal
    du mardi 12 novembre à 20h
    à la maison communale.

     

    capture ecran 2014-12-25 à 21.16.48.jpg

    Ordre du jour de la séance publiqueCAPTURE D’ÉCRAN 2019-11-04 À 09.57.34.jpeg

    CAPTURE D’ÉCRAN 2019-11-04 À 09.57.44.jpeg

  • RTC. "Vu du ciel": Ouffet et Tinlot

    Capture d’écran 2019-10-26 à 12.58.22.png

    Les châteaux d'Abée et de Soheit-Tinlot

    Voir le reportage vidéo sur RTC

    L'émission "Vu du Ciel" met le cap sur le Sud-Ouest de la Province de Liège pour survoler 2 communes : Ouffet et Tinlot. Au programme, notamment : des vues aériennes de quelques uns des plus beaux châteaux de cette région.

    Capture d’écran 2019-10-26 à 12.03.46.png

    Vue générale d'Ouffet avec la collégiale et la tour de justice

  • La piscine de Saint-Roch rénovée par une Intercommunale mixte (RTC)

    Fermée depuis trois ans, la piscine du collège Saint-Roch à Ferrières doit être rénovée. Le projet est déjà finalisé et devrait être financé par une intercommunale mixte, une première du genre. 5 communes vont ainsi venir soutenir l’école dans cette rénovation estimée à près de 3 millions d’euros.

    Capture d’écran 2019-10-22 à 20.29.51.png

    Voir le reportage de RTC

    Une réunion de travail se tenait ce 18 octobre concernant le projet de rénovation de la piscine du collège Saint-Roch à Ferrières. Des travaux qui viennent d’être réévalués à la hausse et estimés à près de 3 millions d’euro tva comprise. L’important budget sera financé par une intercommunale mixte : les partenaires autour de la table proviennent ainsi des communes de Ferrières, d’Ouffet, de Comblain, d’Anthisnes et de Hamoir.
    Cela fait trois ans, que la piscine de Saint Roch a été fermée pour cause d’insalubrité. Le bassin était pourtant très fréquenté, non seulement par les 800 élèves du collège, mais par d’autres écoles des communes avoisinantes. Cela représente entre 1400 et 1500 nageurs potentiels. Mais ils pourraient être rejoints par ceux issus des clubs régionaux et d’autres mouvements associatifs dans l’utilisation de cette nouvelle infrastructure.
    Pour ces travaux de rénovation, un plan financier a été établi mais doit encore être finalisé. Le collège investira au départ 200.000 euros, et chaque commune contribuera à hauteur de 50.000 euros. Le plan piscines de la région wallonne subsidiera également un tiers du projet.
    Ce dernier est en passe d’être finalisé par le bureau d’architecture Biemar et Biemar, auteur de projet. La rénovation concerne toute l’infrastructure sportive, le bâtiment, le bassin et les vestiaires. Tout devrait être bouclé dans les prochaines semaines avec l’introduction de la demande de permis unique pour la fin du mois de novembre.
    Une année de travaux est prévue au calendrier. Avec un chantier qui démarre en mai 2020, l’ouverture aux nageurs pourrait se faire dès l’été 2021.