Commune actualité

  • Tinlot. Premier conseil communal publique en visioconférence via Youtube

    Capture d’écran 2020-12-29 à 14.33.49.png

    Une première à Tinlot lundi soir, un conseil communal en visioconférence accessible au public en direct sur Youtube via le lien joint à l'invitation au Conseil.
    https://www.youtube.com/channel/UCY5cipM1zzuwB4DUQImNVEA 
    Le Conseil a été facile à suivre surtout par le son, un peu comme comme une émission radio, davantage que par les images.
    La gestion des plans devra être mise au point car seuls quelques participants étaient visibles,et les mêmes en permanence à l'écran.
    Les documents présentés, par contre, étaient parfaits pour la compréhension de ce qui se disait, comme le montrent les copies d'écran ci-dessous.

    Capture d’écran 2020-12-29 à 15.21.25.pngEnviron 35 personnes ont suivi ce Conseil devant leur écran, comme l'indiquait le nombre de visionnages en temps réel.
    Une expérience intéressante et à renouveler, une fois que les bugs inévitables  à ce genre de nouveautés seront résolus.
    Quant à la tenue du Conseil, la gestion des prises de parole et des débats était bien orchestrée avec un rythme facile à suivre pour le public.

    En ce qui concerne le contenu et l'ordre du jour, on retiendra surtout 3 choses:
    L'approbation du budget 2021 présenté de manière très pédagogique  par l'Echevine Laurence Medaerts  à l'aide d'un Power Point dont voici quelques copies d'écran.

    Capture d’écran 2020-12-29 à 15.17.12.png

     

    Le budget extraordinaire 2021 comporte tous les nouveaux projets prévus qui peuvent s'étendre sur parfois plusieurs années. Le million d'euros  affecté sera financé 1/3 sur fonds propres, 1/3 par l'emprunt, 1/3 par les subsides correspondants.

    Capture d’écran 2020-12-29 à 15.40.08.png

    Capture d’écran 2020-12-29 à 15.41.13.png

    Un second point est à retenir de ce Conseil est une bonne nouvelle financière. La Bourgmestre a en effet annoncé la reprise par la Province de la dotation que les Communes doivent verser au Service Régional D'Incendie !
    C'est un sérieux coup de pouce de la Province pour soulager les finances communales.
    Et enfin, on épinglera les questions et le débat à propos du passage aux conteneurs à puces à partir de ce premier janvier (voir l'article d'hier qui  en rappelle les  modalités).
    Vous trouverez ci-dessous à ce sujet l'article de P.Tar. publié dans Meuse-H-W à partir également de ce premier Conseil tinlotois en visioconférence.

  • L’opposition à Tinlot redoute le passage aux conteneurs à puce : « Pas justifié »

    Ce lundi, les conseillers communaux de Tinlot se sont réunis en visioconférence pour voter le budget 2021. Cette nouvelle année est synonyme d’un changement important dans le quotidien des Tinlotois, qui devront passer dès le 1er janvier au système de conteneurs à puce.

    Cette mesure visant à respecter le tri des déchets organiques (obligatoire en 2023) s’accompagne d’une hausse de la taxe déchets, qui a du mal à passer dans les rangs de l’opposition.

    Entre 2019 et 2021, la taxe est passée de 60 à 70€ par an pour les isolés, et de 110 à 140€ pour les ménages de deux personnes. Les ménages de trois personnes et plus doivent désormais payer 160€.« La recette de la taxe est estimée à 171.000€. N’est-ce pas surestimé par rapport aux 100.000€ de l’année précédente ? », interroge Pascal Lamer (IC). « Non », rétorque la bourgmestre Christine Guyot (TP). « Jusqu’à fin 2020, nous avions un poste lié à la vente de sacs poubelles. À partir de 2021, nous n’aurons plus cette vente. Elle sera comprise dans la taxe ».
    Pour le conseiller indépendant Lorenzo Novello, cette augmentation de la recette ne correspond pas à l’augmentation du coût pour le citoyen. « C’est plus que l’augmentation de 5€ par citoyen annoncée par la bourgmestre. Il y a 2.700 habitants à Tinlot, donc si vous faites le calcul, ça ne fait pas 70.000€. En ajoutant la vente de sacs, on arrive à 136.000€ de dépenses dans les impôts et taxes en 2019 pour 171.000 prévus pour 2021. Je pense que le coût sera beaucoup plus important pour le citoyen ».

    20.000€ pour le tri des dépôts sauvages
    La bourgmestre, Christine Guyot, rappelle que cette hausse est liée à une augmentation des factures Intradel. « On doit également prévoir 20.000€ pour le ramassage des dépôts sauvages. Nous en avons de plus en plus à Tinlot.
    Néanmoins, le coût-vérité est de 101%, donc nous sommes dans les clous ».
    Pour Pascal Lamer (IC), ce passage aux conteneurs n’est pas justifié et pas suffisamment expliqué aux Tinlotois. « Ça va coûter beaucoup plus, pour un service qui ne sera pas meilleur. Le ramassage pourrait continuer par sachet, ce qui revient moins cher ».
    Selon la bourgmestre, l’information est passée via des toutes-boîtes et elle rappelle qu’un call-center est ouvert chez Intradel. « La prise en charge des conteneurs est effectivement plus onéreuse car c’est un autre matériel et une autre intendance. Mais l’autre alternative serait de rester avec un sac poubelle biodégradable pour les organiques, ce qui n’est pas propre. Il faut aussi veiller à ne pas percer le sac ».

    Même s’ils ne font pas l’unanimité, les conteneurs à puce seront la nouvelle réalité à Tinlot dès le 1er janvier.
    P.Tar. La Meuse-H-W

  • Tinlot. Invitation à la séance publique du Conseil communal par vidéoconférence ce lundi 28 déc. à 19h30

    Convocation à la séance virtuelle du Conseil communal par vidéoconférence ce lundi 28 décembre 2020 à 19h30.

    1421987579.2.jpg

    En vue d'assurer la publicité de la séance, celle-ci pourra être suivie en direct par les citoyens sur la page Youtube de la Commune
    https://www.youtube.com/channel/UCY5cipM1zzuwB4DUQImNVEA
    (lien mis à jour lundi 16h)

    Capture d’écran 2020-12-27 à 18.40.18.png

  • La construction du hall sportif polyvalent à Clavier pourrait débuter en 2021

    B9725635800Z.1_20201224150708_000+G5UHA623U.1-0.jpgUn projet avec la commune voisine d’Ouffet. - Aadd (Chora-Delgoffe)

    « On espère passer le cahier des charges du hall sportif aux entrepreneurs dans le premier trimestre 2021 », annonce le bourgmestre Philippe Dubois. "On arrive au bout du dossier, mais la crise a ralenti les choses. On espère que les travaux pourront débuter l’année prochaine".

    B9725635800Z.1_20201224150708_000+G5UHA64T0.1-0.jpg

    Pour rappel, ce projet à 5 millions d’euros prévoit la construction d’un complexe avec un vestiaire pour le club de foot, un hall sportif et une salle communale, à proximité des terrains de foot de la Clavinoise. Le dossier est supracommunal puisqu’il inclut la commune d’Ouffet. La part communale de Clavier s’élèvera autour d’un million d’euros.

    Patience pour la piscine d’Ocquier
    En 2021, le dossier administratif de la restauration de la Chapelle Saint-Fontaine (415.000€) devrait être clôturé et les travaux pourraient débuter fin 2021-début 2022. L’agrandissement de l’école de Bois-et-Borsu devrait quant à lui toucher à sa fin. « Le projet comprend un nouveau réfectoire, des sanitaires, un préau et des classes supplémentaires », rappelle le bourgmestre. « On espère une rentrée en septembre ».
    Concernant la rénovation de la piscine en plein air d’Ocquier (1.560.000€), le dossier en est à ses débuts mais Philippe Dubois assure qu’une attention particulière lui sera accordée en 2021. Les travaux ne devraient cependant pas débuter l’année prochaine.
    Au niveau de l’entretien des voiries, les grands projets sont la réfection des rues de la Gendarmerie, du Vicinal et Vieille Chaussée à Clavier-Station, et de la rue Fontenoy à Fontenoy.
    P. Tar. La Meuse H-W

  • Tinlot. Le personnel communal exprime sa colère suite au retour de la Directrice Générale, Janique Lion

    Le Conseil Communal de ce lundi soir a été marqué par la situation liée au retour de l'ancienne Directrice Générale, Janique Lion, ce premier décembre. (Voir l'article précédent:Retour de la directrice générale à Tinlot: le personnel communal «révolté»)

    1876897030.2.jpg
    Le retour de la Directrice Générale suscite la colère du personnel communal tinlotois (Photo 2018)

    A ce stade, deux éléments importants de ce Conseil sont à retenir pour les Tinlotois concernant cette situation très tendue.
    Tout d'abord la lettre du personnel communal exprimant unanimement toute sa colère et ensuite le bilan du Directeur Général f.f. ,Joachim Rébia, qui fait un état des lieux détaillé de la situation à Tinlot.
    C'est lui qui était en fonction en remplacement de l'ancienne DG, Janique Lion, engagée à la Commune de Braives et qui a décidé de réintégrer Tinlot au 1er décembre, suite à de graves problèmes dans cette commune. Rappelons également que le licenciement de Janique Lion comme DG à Tinlot le 4 sept. 2019 avait été annulé par le Ministre Dermagne et qu'un bras de fer juridique est engagé entre les parties.

    En séance publique, et devant le personnel communal signataire d'une lettre adressée au conseil, la Bourgmestre a donc lu le texte suivant:

    "Chers membres du Conseil,
    Nous ne sommes pas autorisés à prendre la parole ce soir, c'est la raison pour laquelle nous avons exceptionnellement demandé la lecture de cette lettre lors de cette séance du lundi 30 novembre 2020.
    C’est l’incompréhension, le désespoir et la colère qui nous guident. Vous n'êtes pas sans savoir que nous avons enduré des moments extrêmement pénibles ces dernières années. L'année 2019 a été particulièrement éprouvante pour la majorité d'entre nous.
    Nos vies professionnelles et privées ont été profondément mises à l’épreuve.
    En avril 2019, nous vous avons adressé un premier courrier dans lequel nous avons exprimé notre mal être, pourtant déjà bien connu, et nous vous remercions d'avoir entendu notre profond désarroi.
    Depuis janvier 2020, chacun d’entre nous a dû apprendre à se reconstruire. Nous avons retrouvé un encadrement fiable et nos esprits se sont petit à petit apaisés. Nous remplissons nos fonctions avec loyauté et intégrité sous l’autorité de notre supérieur hiérarchique juste et bienveillant.
    Nous revenons travailler avec soulagement et plaisir, nous nous sentons reconnus, valorisés et respectés. La sérénité est enfin revenue sur notre lieu de travail. La collaboration est excellente avec nos mandataires et notre direction. Ils nous épaulent, nous encouragent et nous guident au quotidien. Nous sommes enfin apaisés et confiants dans l’avenir.
    La rumeur d’un éventuel retour qui circule actuellement nous est insupportable et inadmissible. Les événements de ces dernières semaines nous empêchent de nous concentrer sur l'essentiel : notre travail.
    Vers quel avenir nous dirigeons – nous ? Nous ne supporterons pas une nouvelle fois de subir du harcèlement moral et des violences sur notre lieu de travail.
    Jamais, nous ne pourrons oublier cet épisode de nos vies. Jamais, nous ne pardonnerons ces agissements. Nous supporterons très difficilement de revenir travailler dans un environnement inique et despotique.
    Le constat est, d’ailleurs, dramatiquement identique dans les autres administrations publiques, qui ont été exposées au même sujet.
    Nous avons, une fois de plus, pris l’initiative de faire appel à la médecine du travail afin de faire évaluer nos charges psychosociales. Vous pouvez certainement imaginer nos difficultés, à devoir, à nouveau, exposer nos vies à des inconnus.
    Nous sommes ici pour travailler et nous le voulons dans un climat serein et bienveillant, comme il se doit. Nous ne voulons pas remettre en jeu notre santé ou notre moral.
    Le personnel n’était et n’est pas le problème de cette administration. La solidarité nous a permis de rétablir la vérité, de passer outre les doubles discours visant à régner en maître de la discorde.
    Nous sommes fatigués d’avoir résisté à autant de pression et à l’usure du temps, fatigués de toutes ces rumeurs, rebondissements, revirements de situation qui entraînent inévitablement un climat tendu et instable. Nous sommes fatigués oui, mais jamais nous ne renoncerons à revendiquer notre droit à la sérénité dans l'exercice de nos fonctions.
    Nous avons maintenant une hiérarchie exigeante et compétente, bienveillante et disponible qui nous montre l'exemple par son dévouement au service du citoyen : nous souhaitons la conserver.
    Nous sommes persuadés que vous prendrez à cœur d'entendre nos justes revendications et comprendrez qu'il est inconcevable de laisser revenir une personne envers laquelle nous nous sommes déjà largement exprimés.
    Nous ne pouvons simplement pas imaginer un retour en arrière et ce, en dépit de tous nos efforts pour obtenir justice et reconnaissance.
    Les citoyens, leurs élus et le personnel communal ne peuvent pas accepter que la démocratie soit mise à mal par quelque faille procédurière que ce soit, il y a eu trop de souffrance. Elle est incontestable et indélébile.
    Nous sommes les acteurs de vos mandats. Nous sommes au premier rang face aux Tinlotois. Notre cadre de travail est primordial et ce, dans l’intérêt de tous : le nôtre, le vôtre et celui de la population.
    Nous restons bien entendu à votre disposition si vous souhaitez nous entendre et vous remercions pour le bon suivi que vous portez à la présente.
    Merci pour votre attention".
    Le personnel communal de Tinlot.
    (N.B. Le personnel communal sous contrat de travail à durée déterminée n’a pas été invité à signer cette lettre)

    637708322.png

    Joachim Rébia  Directeur Général f.f. de la Commune de Tinlot (déc. 2019)

    Séance publique du 30 novembre 2020. Extraits de l'intervention de Joachim REBIA, Directeur général faisant fonction. Petit résumé du travail d’une année de l’administration communale.

    "... Cette année 2020 fut surprenante, douloureuse et éprouvante.
    Surprenante car, dès le mois de janvier, Tinlot a connu une tempête durant laquelle le collège, des ouvriers communaux et moi-même avons dû aider les forces de l’ordre à assurer la sécurité des automobilistes à 21h 30 sous une pluie battante.
    Douloureuse à cause du départ prématuré de la très appréciée Madame Cathy Fraiture.
    Éprouvante à cause de cette pandémie que nous vivons encore ce jour.
    Entre parenthèse, je tiens à souligner avec fierté que zéro agent n’a été contaminé sur le lieu de travail et que le taux d’absentéisme n’a pas augmenté contrairement à d’autres administrations.
    Malgré cette pandémie et ce virus, nous avons assuré ensemble la continuité du service public.
    ...
    Tout d’abord le rétablissement de la légalité de certains actes.
    Mise en place de règlements pour la conservation des biens suite à une expulsion judiciaire, pour les prestations des agents pour compte de tiers, pour le prêt de matériel, pour le cautionnement des voiries, réalisation (en cours) d’une parcelle des étoiles
    ...
    Malgré cette année difficile, l’administration a veillé à la sécurité de la population, des élus et de toute personne qui pénètrent dans les bâtiments communaux.
    Diagnostic de conformité de tous les bâtiments publics (en matière d’électricité)
    Placement de portes RF dans l’école
    Sécurité des visiteurs du marché par aménagement de la place Baudouin
    Calendrier des événements sur le territoire communal
    Registre de sécurité par bâtiment
    ...
    En matière de personnel
    Aménagement du service urbanisme (plus d'espace pour étaler les cartes et les plans)
    Engagement d’une personne supplémentaire au service urbanisme
    Mise à jour de l’organigramme communal
    Examen pour recruter un directeur d’école
    Organisation de plusieurs formations pour le personnel
    Signature de 3 CDI
    ...
    Concernant cette pandémie
    Distribution de matériel de lutte contre la covid 19 aux institutions et professionnels de la santé
    Envoi de recommandations aux entreprises accueillant du public pour appliquer les mesures sanitaires
    Soutien au personnel soignant par les affiches de François Walthéry
    Mobilisation de Tinlotois pour la confection de masques
    Distribution de masques
    Remise des sacs poubelle à domicile
    Information aux entreprises des différentes aides fédérales ou régionales
    Collaboration avec le CPAS pour les plus démunis : courses, aller chez le médecin ou à la pharmacie…
    Réorganisation du travail des agents pour assurer la distanciation physique
    ...
    Exécution du Budget 2020, modifications budgétaires, préparation du budget 2021
    Au niveau financier nous avons répondu à toutes les opportunités qui s’offraient à Tinlot pour le bénéfice des Tinlotois.
    . Des appels à projets ont été fructueux : 10.000 euros pour des tablettes pour les ainés, 10.000 euros pour des aménagements temporaires des pistes cyclables
    . D’autres appels à projet sont introduits : 150.000 euros pour des pistes cyclables, 75 % pour couvrir l’achat de caméra mobile
    . Un autre appel à projet a permis de remettre de la végétation devant la maison communale qui est la maison de la population. Les pilastres qui étaient penchés depuis plusieurs décennies ont été redressés.
    . Lorsque j’ai vu qu’on avait une convention pour les travaux d’intérêt général j’ai saisi l’occasion pour permettre à Tinlot d’agir en tant qu’institution citoyenne mais également profiter de quelques heures de travaux pour faire des tâches que notre petite équipe du service des travaux n’a pas le temps de faire. A ce propos je vous informe que j’ai donné instruction pour que les deux personnes qui viendront au mois de décembre et janvier remettent à neuf toutes les barrières des cimetières de Tinlot.
    . Nous avons même récupéré des sommes dues par l’occupant indélicat d’un bail à ferme et ce, malgré plusieurs tentatives infructueuses du passé.

    L’informatique prend une place de plus en plus importante dans la vie administrative.
    . Nous avons mis en route le nouveau site internet et fait rentrer Tinlot dans l’air des réseaux sociaux avec la page Facebook
    . Nous avons supprimé les licences payées et non utilisées; Nous avons mis de nouveaux programmes en place pour l’urbanisme;
    . Nous introduisons e-délibération pour plus de cohérence dans l’ordre du jour du collège et du conseil
    . Nous avons adopté une convention avec la province pour la cartographie de l’urbanisme et des cimetières
    . En 2021 un budget sera dégagé pour obtenir des PC (8.000 euros max pour Tinlot) portables pour le télétravail avec une enveloppe promise par la région wallonne (dont 35 % sera réservée au CPAS)
    ...
    Au niveau du patrimoine communal :
    . Les archives font partie du patrimoine communal. Selon les règles légales, nous avons détruit 2,5 tonnes d’archives et un travail doit être poursuivi. J’ai donné instruction pour que cet hiver, les archives soient classées par les agents et les services doivent identifier ce qui peut être numérisé. Tout en sachant que la numérisation n’est pas possible pour tout et surtout est coûteuse.
    . Nous avons rendu au logement de transit sa vocation à recevoir les gens dans la dignité humaine et nous en avons récupéré la gestion pour plus de rapidité dans l’action.
    . Nous avons à plusieurs reprises fait des interventions dans les logements sociaux à la demande de l’AISOA
    . Nous avons réparé les escaliers qui menaient à la boutique des 4 saisons
    . Nous avons créé un local d’entreposage supplémentaire pour la Tinlotoise.
    . Nous avons renouvelé les baux des ILA et des logements sociaux et obtenu un accord entre les deux institutions pour épurer le retard de paiement des loyers des ILA sans mettre les finances du cpas en danger.
    . Nous avons même remis à neuf le terrain de pétanque
    . Nous avons participé à un chantier d’exhumation, une première à Tinlot et sans problème, sans couac.
    . Le marché du tracteur a été passé et nous avons signé une convention avec Ouffet pour le partage d’un aspirateur de voirie, bien utile tout compte fait.
    . Une convention a étalement été signée pour obtenir un véhicule sponsorisé.
    . Le dossier relatif au remplacement des luminaires était bloqué. Nous l’avons débloqué et la deuxième phase, à savoir le remplacement de 170 luminaires à Fraiture sera fait en 2021, nous venons de marquer notre accord.
    . Un préau a été installé à l’école.
    . Du matériel qui est prêté aux associations a été renouvelé conformément à la volonté du conseil par l’intermédiaire du budget, je pense notamment aux chapiteaux
    . Enfin un plateau avec trois nouveaux postes de bureau a été créé pour accueil l’ATL et le service des ainés.
    . Et nous avons même pensé à remplacer les drapeaux belges avant le 11 novembre
    ...
    Vous l’avez entendu, les tâches accomplies par l’administration sont nombreuses et abstraction a été faite de tellement d’autres comme le broyage des végétaux offert aux Tinlotois, les petits œufs en chocolat pour les ainés ou encore le passage chez les seniors pendant la canicule...
    ...
    Et malgré tous ces faits, nous avons ensemble réussi à réaliser ce PST.
    La question a été posée de savoir pourquoi il était présenté si tard. J’invite le conseil à demander des comptes à l’ancienne et future direction qui était là durant les six premiers mois qui ont suivi la déclaration de politique générale.
    Ce PST ce sont 105 actions prioritaires et j’ai proposé au collège d’inscrire dans le budget de 2021 toutes les actions prioritaires du PST de 2021.
    Entre parenthèse, nous avons, avec le Directeur financier et le secrétariat communal, fait un projet de budget et je ne doute pas que la Direction l’accompagnera d’un rapport administratif tel que le prévoit le code de la démocratie locale et de la décentralisation.

    Quand j’ai vu la première fois les agents, en décembre 2019, je leur ai dit que je veillerai à l’intérêt des Tinlotois, des agents et du corps communal.
    Souvent ces intérêts ne sont pas contradictoires lorsqu’il y a une bonne entente. Et ce fut le cas. Je remercie le collège communal pour les conversations franches et honnêtes, sans arrière-pensée, sans tabou et pour la confiance qui nous a permis d’avancer sur beaucoup de dossiers.
    ...
    Des contrats n’ont pas été renouvelés, soit parce que cela n’était pas dans l’intérêt des Tinlotois, soit parce que les finances communales ne le permettaient pas.
    ...
    Je l’ai dit à plusieurs reprises ici devant le conseil communal qu’on pouvait être fier de la polyvalence des agents… et je le réitère avec force.
    Ils ont comblé toutes mes attentes au-delà de toute espérance.
    Comme je leur avais dit, un directeur général n’est rien sans les agents… Et c’est pourquoi je les remercie pour ces nombreuses joies qu’ils m’ont procurées tout au long de l’année dans la réalisation des dossiers.
    Je leur ai donné deux dernières instructions : c’est de rester ensemble soudés comme ils le sont et de ne jamais accepter de s’entendre dire « qu’est-ce que je vais faire de vous » … parce que je moi je sais ce que j’ai fait avec eux… Et c’est titanesque."
    ...
    J.R.

  • Retour de la directrice générale à Tinlot: le personnel communal «révolté».

    B9725307655Z.1_20201120212242_000+GBUH3HU90.1-0.jpg

    Janique Lion (à dr.) va retrouver la bourgmestre Guyot.- DR

    C’est un retour qui suscite beaucoup d’émotion au sein de l’administration communale de Tinlot. Il y a quelques jours, le personnel a appris par la Fédération Wallonne des Directeurs Généraux Communaux que Janique Lion avait l’intention de réintégrer son poste de directeur général de Tinlot en décembre.
    « C’est une décision qui est humainement difficile pour le personnel, puisqu’elle ravive des événements du passé », réagit la bourgmestre Christine Guyot. « À l’annonce de cette nouvelle, le personnel a été ébranlé. Depuis le départ de Janique Lion juste après le conseil de septembre 2019, la commune a retrouvé un rythme et un environnement sain, notamment par l’engagement d’un directeur général faisant fonction en qui le personnel a confiance ».

    Un bras de fer judiciaire
    Pour rappel, Janique Lion est arrivée à Tinlot en 2013, où elle a commencé comme cheffe de bureau, avant de devenir directrice générale f.f.. Six ans plus tard, à l’issue d’un examen et d’un stage brillamment réussis, elle doit être nommée à titre officiel. Mais un courrier-pétition du personnel est envoyé le 1er avril, jour du conseil communal où la nomination doit être votée, pour dénoncer certains « agissements » de Janique Lion et un climat de travail délétère au sein de l’administration depuis 2016.
    Finalement, le conseil communal de Tinlot prend la décision de refuser la nomination en septembre 2019. Licenciée avec effet immédiat de son poste de DG, Janique Lion peut rester cheffe de bureau si elle le souhaite. Affectée par cette situation, elle demande une mise en disponibilité pour convenance personnelle. Son avocate introduit un recours contre la décision du conseil communal et elle obtient gain de cause en décembre 2019. Entre-temps, elle est engagée comme DG à la commune de Braives.

    Le personnel réagira au prochain conseil
    « Effectivement, le ministre a annulé la décision du conseil communal et nous sommes allés en recours contre cette décision », rappelle Christine Guyot. « Vu que son contrat à Braives n’est pas reconduit, elle peut revenir à Tinlot. Elle nous a annoncé son souhait de revenir en décembre. Le personnel veut se manifester au prochain conseil et me demande de lire une lettre. Ils ont le droit, je ne vois pas pourquoi on devrait les museler ».

    Si Janique Lion revient effectivement à Tinlot, qu’adviendra-t-il de l’actuel directeur général f.f. Joachim Rebia ?

    Son contrat prévoit un engagement jusqu’en 2021, mais il ne sera pas renouvelé si la DG en titre revient à Tinlot.
    N’étant pas une personnalité politique, la principale intéressée préfère ne pas s’exprimer dans la presse, mais elle se dit déterminée à résoudre les problèmes interpersonnels à Tinlot par la discussion ou l’intervention d’un service de médiation spécialisé.
    Pierre Targnion

    Une procédure de recours au Conseil d’État

    Janique Lion arrive à la commune de Tinlot en 2013, où elle occupe d’abord le poste de cheffe de bureau. Elle devient ensuite directrice générale faisant fonction et est épaulée jusqu’en 2016 par son prédécesseur Philippe Sarlet. En janvier 2019, après un stage d’un an, elle est nommée DG sur base d’une évaluation extérieure de la Commission de stage des directeurs généraux. Le point doit passer au conseil communal du 1er avril 2019.

    Ce jour-là, une partie du personnel communal envoie un courrier-pétition au conseil communal pour dénoncer un malaise général dans l’administration depuis 2016. Les « agissements » de la DG sont visés. La nomination à titre officiel de Janique Lion est reportée. Elle le sera à plusieurs reprises lors des conseils qui suivent.

    Le 4 septembre 2019, le conseil communal refuse de nommer Janique Lion et la licencie. C’est le début d’un bras de fer judiciaire. La décision est annulée par le ministre des Pouvoirs locaux en décembre. La commune de Tinlot lance alors une procédure de recours au Conseil d’Etat.

    Entre-temps, Janique Lion est engagée à Braives comme directrice générale. Son contrat touchant à sa fin, Janique Lion souhaite réintégrer son poste à Tinlot en décembre 2020. La procédure de recours du conseil communal est toujours en cours et devrait s’achever au 1er trimestre 2021.

    P.Tar. La Meuse H-W

  • Tinlot. Invitation au Conseil Communal, le mardi 30 novembre 2020 à 20h (salle la Tinlotoise)

    Invitation à la séance du Conseil Communal qui aura lieu le mardi 30 novembre à 20h, à la salle la Tinlotoise.

     

    1421987579.jpg

    Capture d’écran 2020-11-21 à 12.40.13.png

  • Tinlot. Invitation au Conseil Communal, le mardi 10 novembre 2020 à 20h (salle la Tinlotoise)

    Invitation à la séance du Conseil Communal qui aura lieu le mardi 10 novembre à 20h, à la salle la Tinlotoise.

     

    1421987579.jpg

    Capture d’écran 2020-10-29 à 16.53.22.png

  • Condroz.La prestation de serment émouvante de la nouvelle bourgmestre de Marchin

    Des larmes et beaucoup d’émotion
    Première femme à occuper le poste de bourgmestre de Marchin, Marianne Compère a prêté serment avec émotion. «Je salue l’extraordinaire travail d’Éric Lomba et tout ce qu’il a fait. Je suis très fière de prêter serment comme première femme bourgmestre de Marchin », a déclaré la nouvelle première citoyenne de Marchin, des larmes aux yeux et des trémolos dans la voix.

    Carlozzi échevin
    Autre effet du départ d’Éric Lomba : le jeune avocat et conseiller socialiste Adrien Carlozzi fait son entrée au collège communal marchinois et a prêté serment en tant qu’échevin. Il reprend en grande partie les compétences qui étaient attribuées à Éric Lomba. La présidence du conseil sera désormais assurée par le conseiller socialiste Samuel Farcy.

    La Meuse H-W

  • Conseil communal à Tinlot sans Cathy Fraiture: un hommage lui a été rendu. Jérôme Hartog a prêté serment

    C’est un grand vide qui a marqué la dernière séance du conseil communal de Tinlot, ce lundi soir à la salle la Tinlotoise. L’émotion était présente au moment de rendre hommage à l’élue Cathy Fraiture, décédée des suites d’un infarctus le jeudi 8 octobre aux soins intensifs du CHU de Liège. C’est le premier conseil communal qui se déroulait en l’absence de cette conseillère de l’opposition (Intérêts Communaux) décrite comme une personne joviale, investie et généreuse. Les conseillers du groupe IC sont venus avec les pieds lourds à ce conseil marqué par le deuil.
    « J’aimerais que le conseil communal rende hommage à notre conseillère Cathy Fraiture, qui nous a malheureusement quittés trop tôt », a déclaré en ouverture de séance la bourgmestre Christine Guyot. « Rendre un hommage à son dévouement pour le comité Télévie et son engagement citoyen de 8 ans en tant que conseillère communale. Elle nous a marqués par sa bonne humeur permanente et sa disponibilité pour ses proches, voisins et amis ».
    Les conseillers ont marqué leur hommage par des applaudissements symboliques, puisque Cathy Fraiture fut une des premières dans la commune à manifester son soutien au personnel soignant, qu’elle applaudissait tous les soirs à sa fenêtre pendant le confinement.

    Jérôme Hartog a prêté serment

    Capture d’écran 2020-10-21 à 13.41.25.png

    Jérôme Hartog (voir l'article sur ce blog)

    Juste derrière Cathy Fraiture par ordre de voix, c’est Jérôme Hartog (IC) qui lui succède au poste de conseiller communal. Il quitte son poste de conseiller CPAS, laissant une place vacante pour laquelle le groupe IC devra proposer un candidat.
    Ce jeune agriculteur et entrepreneur de 31 ans est le fils de Pol Hartog, ex-échevin tinlotois et actuel conseiller provincial MR. Il a prêté serment au début du conseil de ce lundi afin de pouvoir prendre immédiatement part aux décisions.

    Il a notamment été question d’approuver plusieurs nouveaux règlements pendant la séance. Les élus ont voté en faveur d’un règlement pour la conservation de la voirie et de ses abords. « Si un particulier fait des travaux chez lui avec des engins lourds qui peuvent endommager la voirie ou le filet d’eau, ce règlement prévoit un état des lieux avant et après les travaux afin que la commune puisse demander un dédommagement en cas de dégradation », explique la bourgmestre.
    Un règlement a également été voté pour les expulsions judiciaires, afin de fixer le coût du stockage des biens mobiliers laissés sur la voie publique et le mode opératoire lié à leur enlèvement et leur entreposage.

    Article de Pierre Targnion. La Meuse H-W

  • Tinlot. Invitation au Conseil Communal, le lundi 19 octobre 2020 à 20h (salle la Tinlotoise)

    Invitation à la séance du Conseil Communal qui aura lieu le lundi 19 octobre à 20h, à la salle la Tinlotoise.

     

    1421987579.jpg

    Ordre du jour du Conseil communal du lundi 19 octobre 2020 à 20h à la Tinlotoise

    Séance publique

    1/ PROCES-VERBAL DU 24 AOUT 2020 - APPROBATION

    2/ ATL - PROGRAMME CLE (COORDINATION LOCALE DE L'ENFANCE) - PRESENTATION

    3/ SITUATION DE CAISSE AU 31/03/2020 - INFORMATION

    4/ SITUATION DE CAISSE AU 30/06/2020 - INFORMATION

    5/ GAL PAYS DES CONDRUSES - RAPPORT D'ACTIVITES ET COMPTE 2019 - APPROBATION

    6/ CPAS - MB1/2020 - APPROBATION

    7/ FABRIQUE D'EGLISE DE SENY - MB1/2020 - APPROBATION

    8/ FABRIQUE D'EGLISE PROTESTANTE DE HUY - BUDGET 2021 - APPROBATION

    9/ CONDROZ ENERGIE CITOYENNE - AG DU 07/09/2020 - RATIFICATION

    10/ IDEN - AG DU 15/09/2020 - RATIFICATION

    11/ CIESAC - AG DU 28/09/2020 - RATIFICATION

    12/ FINIMO - AG DU 29/09/2020 - RATIFICATION

    13/ LOGEMENT DE TRANSIT - RESILIATION CONVENTION AISOA - APPROBATION

    14/ REGLEMENT-REDEVANCE POUR PRESTATION DU PERSONNEL OUVRIER POUR COMPTE DE TIERS - EXERCICE 2021 - APPROBATION

    15/ REGLEMENT POUR MISE A DISPOSITION DU MATERIEL COMMUNAL - APPROBATION

    16/ REGLEMENT REDEVANCE POUR MISE A DISPOSITION DU MATERIEL COMMUNAL - APPROBATION

    17/ REGLEMENT POUR LA CONSERVATION, SALUBRITE, SECURITE, VIABILITE ET BEAUTE DE LA VOIRIE, DE SES ACCES ET DE SES ABORDS ET DES CHEMINS COMMUNAUX - APPROBATION

    18/ REGLEMENT POUR LES EXPULSIONS JUDICIAIRES - APPROBATION

    19/ REGLEMENT-REDEVANCE POUR L'ENLEVEMENT ET L'ENTREPOSAGE DES BIENS MOBILIERS - APPROBATION

    20/ GESTION DES DECHETS ISSUS DE L'ACTIVITE USUELLE DES MENAGES ET A LA COUVERTURE DES COUTS Y AFFERENTS - COUT VERITE REEL 2019 - INFORMATION

    21/ COLLECTE DES DECHETS MENAGERS - PASSAGE DES CONTENEURS A PUCES AU 01/01/2021 - DESSAISISSEMENT A INTRADEL - DECISION

    22/ REGLEMENT TAXE COMMUNALE SUR LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS ISSUS DE L'ACTIVITE USUELLE DES MENAGES ET ASSIMILES - EXERCICE 2021 - APPROBATION

    23/ SERVICE TRAVAUX - ACHAT D'UN TRACTEUR NEUF - APPROBATION DES CONDITIONS ET DU MODE DE PASSATION

    24/ CONVENTION RELATIVE A LA MISE A DISPOSITION D'UN ASPIRATEUR DE VOIRIE ENTRE LA COMMUNE D'OUFFET ET DE TINLOT - APPROBATION

    Séance à huis-clos

    25/ ECOLE DE FRAITURE - RENTREE SCOLAIRE 2020-2021 - DESIGNATION D'UN MAÎTRE DE CITOYENNETE - RATIFICATION

    26/ ECOLE DE FRAITURE - RENTREE SCOLAIRE 2020-2021 - DESIGNATION D'UN PROFESSEUR DE CITOYENNETE - RATIFICATION

    27/ ECOLE DE FRAITURE - RENTREE SCOLAIRE 2020-2021 - DESIGNATION D'UN PROFESSEUR DE NATATION - RATIFICATION

    28/ ECOLE DE FRAITURE - RENTREE SCOLAIRE 2020-2021 - DESIGNATION D'UN MAÎTRE D'EDUCATION PHYSIQUE - RATIFICATION

    29/ ECOLE DE FRAITURE - RENTREE SCOLAIRE 2020-2021 - DESIGNATION D'UN MAÎTRE DE PSYCHOMOTRICITE - RATIFICATION

    30/ ECOLE DE FRAITURE - RENTREE SCOLAIRE 2020-2021 - DESIGNATION D'UN MAÎTRE DE PSYCHOMOTRICITE - RATIFICATION

    31/ ECOLE DE FRAITURE - RENTREE SCOLAIRE 2020-2021 - DESIGNATION D'UN(E) INSTITUTEUR(TRICE) MATERNELLE - RATIFICATION

    32/ ECOLE DE FRAITURE - RENTREE SCOLAIRE 2020-2021 - DESIGNATION D'UN(E) INSTITUTEUR(TRICE) PRIMAIRE - RATIFICATION

    33/ ECOLE DE FRAITURE - RENTREE SCOLAIRE 2020-2021 - DESIGNATION D'UN(E) INSTITUTEUR(TRICE) PRIMAIRE - RATIFICATION

    34/ ECOLE DE FRAITURE - RENTREE SCOLAIRE 2020-2021 - DESIGNATION D'UN(E) INSTITUTEUR(TRICE) PRIMAIRE - RATIFICATION

    35/ ECOLE DE FRAITURE - RENTREE SCOLAIRE 2020-2021 - DESIGNATION D'UN(E) INSTITUTEUR(TRICE) PRIMAIRE - RATIFICATION

    36/ ECOLE DE FRAITURE - RENTREE SCOLAIRE 2020-2021 - DESIGNATION D'UN(E) INSTITUTEUR(TRICE) PRIMAIRE SUR FONDS PROPORES - RATIFICATION

    37/ ECOLE DE FRAITURE - RENTREE SCOLAIRE 2020-2021 - PROLONGATION D'UN(E) INSTITUTEUR(TRICE) PRIMAIRE TEMPORAIRE - RATIFICATION

    38/ ECOLE DE FRAITURE - RENTREE SCOLAIRE 2020-2021 - PROLONGATION D'UN MAÎTRE DE RELIGION EN REMPLACEMENT - RATIFICATION

    39/ ECOLE DE FRAITURE - RENTREE SCOLAIRE 2020-2021 - PROLONGATION D'UN MAÎTRE DE RELIGION EN REMPLACEMENT - RATIFICATION

    40/ ECOLE DE FRAITURE - RENTREE SCOLAIRE 2020-2021 - MISE EN DISPONIBILITE D'UN PROFESSEUR DE RELIGION ISLAMIQUE - RATIFICATION

    41/ ECOLE DE FRAITURE - DESIGNATION D'UN MAITRE DE PHILISOPHIE ET DE CITOYENNETE - RATIFICATION

    42/ ECOLE DE FRAITURE - DESIGNATION D'UN MAITRE DE SECONDE LANGUE - RATIFICATION

    43/ ECOLE DE FRAITURE - PERSONNEL ENSEIGNANT - DEMISSION D'UN(E) ENSEIGNANT(E) - RATIFICATION

  • 40% de femmes dans les collèges communaux de Huy-Waremme, et seulement 3 bourgmestres

    Le Crisp a sorti il y a peu un rapport sur « La présence équilibrée de femmes et d’hommes dans les collèges communaux et provinciaux de Wallonie ». Il s’avère que les exécutifs locaux comptent 37,9% de femmes, dans les postes d’échevines, de bourgmestres ou de présidentes de CPAS. Un chiffre en nette augmentation par rapport à 2012 (26,8 %).

    Notre rédaction a voulu faire le compte pour Huy-Waremme. Dans l’arrondissement, 40,46% des postes dans les collèges sont occupés par des femmes (70 sur 173). « Dans cet arrondissement, on est très légèrement au-dessus de la moyenne wallonne. De manière générale, il y a une augmentation progressive un peu partout. Pour rappel, en 1994, il y avait 9,4% de femmes dans les collèges communaux... Les mesures qui ont pour objectif de favoriser l’accès des femmes en politique ont donc eu des effets importants », nous explique l’auteur de la publication du Crisp, le politologue Geoffrey Grandjean (ULiège).

     

    Nombre de femmes dans les exécutifs locaux de Huy-Waremme.
    Nombre de femmes dans les exécutifs locaux de Huy-Waremme. - D.R.

    En effet, un décret wallon du 7 septembre 2017 impose (mais sans sanctions…) une présence de minimum un tiers de femmes (ou d’hommes) dans les exécutifs locaux. Un chiffre qui peut être arrondi vers le bas en fonction de la décimale : ainsi un collège de sept échevins a l’obligation d’avoir au minimum deux femmes. Et c’est d’ailleurs le cas dans la quasi-totalité des grandes communes de l’arrondissement, à savoir Hannut, Huy, Waremme et Wanze !

    Des femmes rarement bourgmestres
    Si le nombre de femmes dans les exécutifs augmente, il reste en revanche de grandes disparités en termes de postes. Force est de constater que les femmes accèdent moins que leurs homologues masculins au poste de bourgmestre. Sur ce point, l’arrondissement de Huy-Waremme n’est d’ailleurs pas exemplaire, avec seulement trois femmes bourgmestres pour les 31 communes : Caroline Cassart (Ouffet), Christine Guyot (Tinlot) et Béatrice Moureau (Berloz). Ce qui représente moins de 10%, un chiffre nettement inférieur à la moyenne wallonne (18,6% de femmes bourgmestres).
    Pour le politologue de l’ULiège, il faut chercher les causes au niveau de la formation des listes : « Dans l’arrondissement, plus de 90% des bourgmestres élus étaient en tête de liste… et il y a eu très peu de femmes en tête de liste. C’est donc une disparité due au rôle des partis, mais aussi au comportement des électeurs ».

    Nombreuses à la tête du CPAS
    Lire la suite de l'article dans la Meuse H-W

  • Le chanteur modavien et ex-candidat de The Voice sort un 3e single

    Capture d’écran 2020-09-11 à 15.35.47.png

    « Lost in the hype », c’est le titre du nouveau single de Pierre Lizée qui sortira le 18 septembre prochain. Il sera diffusé sur toutes les plateformes (Spotify, iTunes, etc) ainsi que sur toutes les radios (RTL, RTBF, Nostalgie).
    Dans ce style électro-pop qui le singularise depuis ses débuts, le jeune chanteur modavien a enregistré cette nouvelle chanson avec Héliotrope, un quatuor à cordes fondé par Eric Gerstmans.
    Sur un ton débridé et mélancolique, « Lost in the hype » évoque le monde du business, du pouvoir et de la célébrité et des risques d’y être confrontés. « Dans cette chanson, je me suis projeté dans la peau de quelqu’un qui pourrait se perdre dans ces différents mondes, jusqu’à être mangé de l’intérieur », résume Pierre Lizée.

    Loic Nottet dans le jury ? Cool
    Sur le plan privé, le jeune Modavien vient de terminer un bac en communication. « Pour l’instant, je me consacre entièrement à la musique. »
    Evoquant la nouvelle saison de The Voice, le télécrochet de la RTBF qui l’a révélé au grand public, il se réjouit, dit-il de la présence de Loïc Nottet dans le jury. « Pour quelqu’un qui a été candidat, se retrouver dans le fauteuil, je trouve ça cool », conclut-il avec le sourire.

    La Meuse H-W

  • Un cercle de magie pour former adultes et enfants à Modave

    Baptisé « Gimmick », le cercle de magie prendra place dans les locaux de l’accueil extra-scolaire, place Georges Hubin à Modave. Une initiative soutenue par le bourgmestre de Modave ainsi que par l’échevine de l’enseignement, Magali De Meyer : « Nous voulons développer les activités destinées aux enfants et aux ados à Modave ». « En tant que passionné de magie, j’estime que ce cercle sera un sérieux plus pour la commune » a ajouté le bourgmestre Eric Thomas.

    « Apporter du bonheur »

    « Pratiquer l’illusion permet d’apporter du bonheur, affirme Carlos Vaquera. C’est un passeport pour l’amitié. Pas besoin de parler pour créer du lien. » Cyril Hubert, organisateur d’événement et à la base de l’initiative, renchérit : «  La magie permet de s’extérioriser, de prendre confiance en soi. Le bénéfice de cet apprentissage peut-être très impressionnant. »

    Les cours seront proposés aux enfants dès 8 ans par le duo « Jack & Mistinguett ». Cyril Hubert proposera quant à lui une formation à l’art de l’illusion ouverte aux adultes dès l’âge de 18 ans. Qu’il s’agisse de magie de proximité (cartes, pièces, élastiques, billets de banque… )

    Carlos Vaquera, champion d’Europe et prix de magie de proximité à Las Vegas, encadrera ce nouveau concept en tant que directeur artistique. « Je donnerai ponctuellement des conseils techniques ou sur la mise en scène » glisse-t-il.

    Les cours auront lieu un mercredi sur deux de 18 h 30 à 20 h pour les enfants et de 20 h 15 à 22 h pour les adultes place Georges Hubin à Modave (derrière l’administration communale).

    Le prix pour les enfants et les adultes s’élève à 100 euros par an. Pour les adultes, la participation aux conférences de magie sera à leur charge.

    Les personnes intéressées peuvent contacter Cyril Hubert au 0471/37.52.25 ou cyrilhubertmagic@gmail.com

    La Meuse H-W