Santé

  • Dons d’organes: on pourra faire part de sa volonté en ligne et à la carte dès juillet

    Capture d’écran 2020-06-28 à 15.22.16.png

    La ministre de la santé, Maggie De Block, souligne que la possibilité de s’inscrire en ligne comme donneur d’organes (ou pas) permettra à plus de citoyens d’entamer la démarche, parce que ce sera plus facile.
    Au 1er juillet, il sera également possible de s’enregistrer chez son médecin traitant. Mais notez que l’enregistrement à l’administration communale reste une des solutions.

    Pourquoi faut-il entamer une telle démarche alors que, dans notre pays, chaque citoyen est donneur potentiel après son décès, à moins de s’y être opposé explicitement de son vivant ? En fait, dans la pratique, les médecins ne prélèvent pas d’organes sans autorisation explicite. Si le défunt n’a pas fait enregistrer sa volonté, le médecin prendra contact avec les proches mais la famille n’est pas toujours au courant du souhait du défunt. En outre, il est assez délicat de poser ce genre de question après la perte d’un être cher. L’enregistrement permet donc de lever tous les doutes.
    Et alors que 2018 a vu de nombreux citoyens faire la démarche auprès de leur commune, les chiffres dont depuis en nette baisse. Pour info, si les enregistrements avaient été si nombreux en 2018, c’est en raison d’une campagne spéciale qui avait été faite au moment des élections communales. De 84.603 en 2018, on est descendu à 5.264 en 2020.

    Où vont mes organes
    Autre nouveauté de taille, il est désormais possible de décider séparément de ce qu’il advient de nos organes et de notre matériel corporel. À partir du 1er juillet, les citoyens pourront faire enregistrer leur préférence selon quatre options distinctes.

    La première : j’autorise le don de mes organes pour une transplantation dans le corps d’une autre personne. La seconde propose trois cas de figure : je fais don de mon matériel corporel humain tel que les os ou les vaisseaux sanguins soit pour un patient qui en a besoin, soit pour la production de médicaments ou de traitements innovants ou soit pour la recherche scientifique, comme par exemple pour mieux identifier la cause d’une affection ou pour trouver de nouveaux traitements.
    Le 1er juillet, lorsque vous vous connecterez sur masanté.be pour signaler vos préférences, munissez-vous d’un lecteur de carte d’identité électronique. Vous pouvez aussi accéder au site via l’application itsme.
    M.P. La Meuse

  • Miraculés du covid-19, ils sont en rééducation à Fraiture

    Capture d’écran 2020-06-27 à 20.46.29.png

    Le coronavirus semble avoir disparu, du moins en apparence. Les chiffres sont maintenant bons en Belgique. Mais pour certains, le combat post-covid continue. Stéphane et Jocelyne, tous deux fortement touchés au début de l'épidémie en mars, tentent de se remettre de cette épreuve. Ils étaient en parfaite santé avant de tomber malade et leur chemin de rééducation est long. Armés de courage et de patience, ils évoluent de manière positive au centre de revalidation du CHU de Fraiture. (Fannie Cornil)
    Voir le reportage de RTC

  • Condroz. Nouveau poste médical de garde

    NOUVEAU POSTE MEDICAL de GARDE : HaMeLie
    (Haute Meuse Liégeoise)

    Non plus à Tinlot (Scry) mais à Neupré depuis le vendredi 12 juin
    (211, Route du Condroz, entre JBC et Trafic)

    poste médical 12 juin .jpg

    Changement important dans l’organisation de la garde de médecine générale pour les communes du Condroz.
    Depuis mars 2016, le service de garde de we et jours fériés était organisé à Scry (Tinlot) rue de Dinant.

    Une nouvelle structure regroupe désormais le territoire du Condroz, de Flémalle et de Seraing, soit une population de +/- 120.000 habitants. Ce territoire était la dernière grande zone de la province de Liège et de Wallonie non couverte par un Poste Médical de Garde (PMG) et non subsidiée par l’Inami.
    Ce nouveau PMG, dénommé HaMeLie, (Haute Meuse Liégeoise) est situé à Neupré, route du Condroz 211. Il sera opérationnel le vendredi 12 juin.

    L’organisation pratique ne change pas. 
Le PMG sera ouvert du vendredi 18h au lundi matin 8h et de 18h la veille des jours fériés jusqu’au lendemain des jours fériés à 8h. 
Les patients seront reçus uniquement sur rendez-vous ou pourront bénéficier d’une visite à domicile s’il leur est impossible de se déplacer.
    Pour prendre rendez-vous les patients devront appeler le 1733, le numéro d’appel unique pour la médecine générale.
    En soirée de semaine, du lundi au jeudi, les patients sont toujours invités à appeler leur médecin traitant qui leur renseignera le nom du médecin de garde.

    Entrée sur le côté du bâtiment. Ascenseur extérieur jusqu'au 1er étage

    Cette asbl a pour objectif de pérenniser le service de garde dans nos régions, en offrant un meilleur service à la population et en permettant aux médecins de travailler dans de bonnes conditions de sécurité et d’efficacité.

    Capture d’écran 2020-06-06 à 14.12.30.png

  • Tinlot. Retour des fortes chaleurs ... et des recommandations de circonstances !

    105704047_155670352691251_291487744464765658_o.jpg

    Depuis ce mardi 23 juin 2020, la phase d’avertissement du plan forte chaleur et pics d’ozone est activée.
    Les recommandations suivantes sont applicables à toute la population et en particulier aux personnes fragilisées :

    boire plus que d’habitude, de préférence de l’eau

    éviter les boissons alcoolisées et les boissons fortement sucrées

    prendre soin des bébés, des jeunes enfants et des personnes nécessitant des soins, en les hydratant suffisamment

    rester à l’intérieur, spécialement pour les personnes souffrant de problèmes respiratoires ou cardiovasculaires

    rester dans des endroits frais et se rafraîchir régulièrement

    rester au calme et éviter les activités physiques importantes

    se protéger du soleil en utilisant une protection solaire et en mettant un chapeau

    fermer les volets et les rideaux durant la journée et aérer l’habitat durant la nuit

    Commune de
    Tinlot

  • Maisons de repos: le déconfinement s’élargit

    Dès ce lundi 22, toutefois, les visites pour les proches et les familles seront élargies. Plus besoin de se limiter à une visite par semaine. Elles pourront durer aussi plus longtemps, mais elles doivent être organisées à l’avance avec l’établissement. Un maximum de quatre visiteurs, deux à la fois, seront admis.

    Les autres mesures seront actives dès le 1er juillet. Chaque établissement disposera pendant trois mois d’un stock stratégique de matériel pour le personnel. Aussi, chaque maison de repos transformera sa cellule de crise en cellule de déconfinement pour établir un plan de déconfinement. Cette cellule se réunira une fois par semaine pour décider de la suite des mesures.

    Aussi, dès le 1er juillet, les établissements devront remettre en place les différentes activités en commun, comme les repas ou autres. Les résidents pourront décider d’y participer progressivement.
    La Meuse

  • Condroz. Nouveau poste médical de garde

    NOUVEAU POSTE MEDICAL de GARDE : HaMeLie
    (Haute Meuse Liégeoise)

    Non plus à Tinlot (Scry) mais à Neupré dès le vendredi 12 juin
    (211, Route du Condroz, entre JBC et Trafic)

    poste médical 12 juin .jpg

    Changement important dans l’organisation de la garde de médecine générale pour les communes du Condroz.
    Depuis mars 2016, le service de garde de we et jours fériés était organisé à Scry (Tinlot) rue de Dinant.

    Une nouvelle structure regroupe désormais le territoire du Condroz, de Flémalle et de Seraing, soit une population de +/- 120.000 habitants. Ce territoire était la dernière grande zone de la province de Liège et de Wallonie non couverte par un Poste Médical de Garde (PMG) et non subsidiée par l’Inami.
    Ce nouveau PMG, dénommé HaMeLie, (Haute Meuse Liégeoise) est situé à Neupré, route du Condroz 211. Il sera opérationnel le vendredi 12 juin.

    L’organisation pratique ne change pas. 
Le PMG sera ouvert du vendredi 18h au lundi matin 8h et de 18h la veille des jours fériés jusqu’au lendemain des jours fériés à 8h. 
Les patients seront reçus uniquement sur rendez-vous ou pourront bénéficier d’une visite à domicile s’il leur est impossible de se déplacer.
    Pour prendre rendez-vous les patients devront appeler le 1733, le numéro d’appel unique pour la médecine générale.
    En soirée de semaine, du lundi au jeudi, les patients sont toujours invités à appeler leur médecin traitant qui leur renseignera le nom du médecin de garde.

    Entrée sur le côté du bâtiment. Ascenseur extérieur jusqu'au 1er étage

    Cette asbl a pour objectif de pérenniser le service de garde dans nos régions, en offrant un meilleur service à la population et en permettant aux médecins de travailler dans de bonnes conditions de sécurité et d’efficacité.

    Capture d’écran 2020-06-06 à 14.12.30.png

  • Rappel. Les masques buccaux en tissu commandés par la Défense sont distribués via les pharmacies

    1694687098.jpg

    Les masques buccaux en tissu commandés par la Défense sont distribués via les pharmacies.

    ✔️ Qui peut venir chercher les masques ?
    - Le chef de famille vient chercher les masques pour toute la famille
    - Si une personne ne peut pas venir chercher elle-même son masque, l'aidant proche, un service d'aide et de soins à domicile, une infirmière ou tout autre prestataire de soins peut venir chercher le ou les masques et cette personne peut directement reprendre les masques pour sa propre famille.
    ✔️ Quelles sont les modalités de délivrance ?
    - Sur présentation des cartes d’identité (eID, KidsID ou ISI+) de la famille ou d'une composition de ménage. Le numéro NISS du chef de famille est indispensable pour l'enregistrement.
    ✔️ Distribution planifiée - D'ABORD LES PLUS ÂGES !
    - La dispensation se fait à priori sur base de l'âge des citoyens de manière planifiée et cumulative, en commençant par les personnes les plus âgées.
    - Chaque jour, la distribution est réservée aux personnes nées une certaine année ou avant ainsi qu'aux éventuels autres membres de sa famille habitant sous le même toit :
    ➡️ Lundi 15 juin - 75 ans et plus - Nés en 1945 ou avant
    ➡️ Mardi 16 juin - 67 ans et plus - Nés en 1953 ou avant
    ➡️ Mercredi 17 juin - 60 ans et plus - Nés en 1960 ou avant
    ➡️ Jeudi 18 juin - 55 ans et plus - Nés en 1965 ou avant
    ➡️ Vendredi 19 juin - 50 ans et plus - Nés en 1970 ou avant
    ➡️ Lundi 22 juin - 45 ans et plus -Nés en 1975 ou avant
    ➡️ Mardi 23 juin - 40 ans et plus - Nés en 1980 ou avant
    ➡️ Mercredi 24 juin - 35 ans et plus - Nés en 1985 ou avant
    ➡️ Jeudi 25 juin - 30 ans et plus - Nés en 1990 ou avant
    ➡️ Vendredi 26 juin - Tout le monde - Nés en 1991 ou avant
     Attention :
    - Les personnes peuvent évidemment venir chercher les masques plus tard que le jour indiqué
    - Les personnes qui, par exemple, ont un rendez-vous de soins urgent à l'hôpital (ou chez un autre prestataire de soins) ou sont atteintes de pathologies chroniques ou font partie de groupes à risque peuvent venir chercher leur masque plus tôt.
    Commune de Tinlot
    Voir l'article précédent sur ce blog

  • Le test du Covid de A à Z en Wallonie sans dépendre de l’extérieur grâce à l’ULiege

    Les écouvillons nécessaires aux prélèvements, les réactifs pour les tests et désormais les boîtes à 96 puits pour y mettre le tout avant de permettre l’analyse par la machine. Ce sont là les différentes étapes d’un test pour savoir si oui ou non, la personne est touchée par le Covid-19. Désormais, la Wallonie, via l’Université de Liège, peut assurer toute la chaîne. C’est unique au monde.

    « Plus concrètement, on prélève d’abord des échantillons via les écouvillons. Ceux-ci sont fabriqués par AnyShape, à Flémalle. Ensuite, il y a la fabrication des réactifs nécessaires aux tests. Ce niveau se décompose en trois étapes : l’inactivation du virus, l’extraction du virus et la conversion de l’ARN en ADN, et l’amplification de l’ADN. Nous étions déjà capables de faire des réactifs pour les deux premières étapes à l’ULiège et, désormais, nous sommes aussi en mesure de le faire pour la troisième étape via la société Eurogentec de Seraing », explique ainsi le vice-recteur à la recherche, Fabrice Bureau.

    La boîte à 96 puits
    Le dernier maillon de la chaîne a été officialisé le 5 juin avec les fameuses boîtes de 96 puits. Ce sont des éléments simples mais indispensables à l’analyse des échantillons prélevés. « C’est, en effet, dans ces boîtes que les écouvillons des prélèvements sont mélangés avec une série de réactifs chimiques avant d’être analysés par la machine ». Leur réalisation et production en Wallonie se font à Mouscron, grâce à une collaboration dirigée au sein de l’ULiege par Éric Haubruge, conseiller en charge de l’innovation, en réunissant l’université, les entreprises, le pôle de compétitivité wallon « Mecatech » et le centre collectif de l’industrie technologique.
    ...
    « La Belgique, grâce à la Wallonie et à l’Université de Liège, est le seul endroit au monde où l’on peut faire tout le testing du Covid-19 sans plus dépendre de personne. C’est quand même quelque chose d’assez incroyable, quand on y pense », se réjouit le vice-recteur Fabrice Bureau....
    Lire la suite et l'article complet dans La Meuse

     

  • Covid-19. Tinlot, il n'y a plus de cas détecté depuis 55 jours

    Dans les chiffres publiés quotidiennement, Le Soir du 11 juin observe que la Commune de Tinlot n'a plus enregistré de cas depuis le16 avril dernier!

    Capture d’écran 2020-05-02 à 10.26.38.png

    ... Si, comme le démontre toujours les chiffres, le virus reste actif dans le pays, il épargne en tout cas la commune de Tinlot, en province de Liège, depuis plus de 55 jours désormais, soit depuis le 16 avril, comme vous pouvez l’observer sur la carte.
    Sa bourgmestre, Christine Guyot (photo), contactée par nos soins, se réjouit forcément de cet état de fait, et nous confirme que ce n’est pas par défaut de tests dans sa commune : « les médecins traitants testent, vont chez les habitants. Il y a des tests qui sont faits, notamment dans les institutions de soins. Il est vrai néanmoins que Tinlot a été préservée : on a eu aucun cas de Covid-19 dans les deux maisons de repos de la commune. »
    La taille et la densité de population ne sont évidemment pas étrangères à cette situation, tout comme les mesures prises pendant le confinement : « on a beaucoup travaillé sur la prévention et l’information, auprès des commerces et habitants », poursuit-elle. Onze cas de coronavirus y ont été détectés depuis le 30 mars, pour environ 2700 habitants...
    Lire l'article complet

  • Condroz, rappel. Nouveau poste médical de garde dès ce soir !

    NOUVEAU POSTE MEDICAL de GARDE : HaMeLie
    (Haute Meuse Liégeoise)

    Non plus à Tinlot (Scry) mais à Neupré dès le vendredi 12 juin
    (211, Route du Condroz, entre JBC et Trafic)

    poste médical 12 juin .jpg

    Changement important dans l’organisation de la garde de médecine générale pour les communes du Condroz.
    Depuis mars 2016, le service de garde de we et jours fériés était organisé à Scry (Tinlot) rue de Dinant.

    Une nouvelle structure regroupe désormais le territoire du Condroz, de Flémalle et de Seraing, soit une population de +/- 120.000 habitants. Ce territoire était la dernière grande zone de la province de Liège et de Wallonie non couverte par un Poste Médical de Garde (PMG) et non subsidiée par l’Inami.
    Ce nouveau PMG, dénommé HaMeLie, (Haute Meuse Liégeoise) est situé à Neupré, route du Condroz 211. Il sera opérationnel le vendredi 12 juin.

    L’organisation pratique ne change pas. 
Le PMG sera ouvert du vendredi 18h au lundi matin 8h et de 18h la veille des jours fériés jusqu’au lendemain des jours fériés à 8h. 
Les patients seront reçus uniquement sur rendez-vous ou pourront bénéficier d’une visite à domicile s’il leur est impossible de se déplacer.
    Pour prendre rendez-vous les patients devront appeler le 1733, le numéro d’appel unique pour la médecine générale.
    En soirée de semaine, du lundi au jeudi, les patients sont toujours invités à appeler leur médecin traitant qui leur renseignera le nom du médecin de garde.

    Entrée sur le côté du bâtiment. Ascenseur extérieur jusqu'au 1er étage

    Cette asbl a pour objectif de pérenniser le service de garde dans nos régions, en offrant un meilleur service à la population et en permettant aux médecins de travailler dans de bonnes conditions de sécurité et d’efficacité.

    Capture d’écran 2020-06-06 à 14.12.30.png

  • Dès le 15 juin. Votre carte d’identité pour récupérer votre "masque fédéral" à la pharmacie

    Qui peut récupérer un masque buccal en tissu ?

    • Une personne vient chercher les masques pour toute la famille. Vous pouvez ainsi limiter le nombre de trajets et éviter les files d’attente à la pharmacie.
    • Si vous n’êtes pas en mesure de les récupérer vous-même, l’aidant, l’infirmière à domicile, le médecin généraliste, le service de soins familiaux ou un autre prestataire de soins à domicile peut le faire. Votre soignant peut alors en même temps prendre ses propres masques pour sa propre famille.

    Que devez-vous apporter à la pharmacie pour obtenir vos masques buccaux ?
    La remise des masques est enregistrée au nom du membre de la famille (“chef de famille”) qui collecte les masques pour toute la famille.
    Il est important que vous apportiez les bonnes cartes ou les bons documents.

    • Le pharmacien de votre domicile vous demandera votre eID et un certificat de composition familiale (disponible en forme électronique / site web de votre municipalité) ou l’eID des membres de la famille.
    • Pas d’eID ? Une carte Kids-ID ou ISI+ est également possible.
    • Un numéro de registre national (NISS) ou un numéro BIS pour les non-Belges est nécessaire pour l’enregistrement.
    • Si vous n’en avez pas, le pharmacien de référence peut également s’appuyer sur sa connaissance de la composition de la famille et sur son dossier médical.
    • Aucune pièce d’identité électronique ou les documents mentionnés ci-dessus ne sont requis dans des cas exceptionnels (sans-abri, réfugiés), le pharmacien peut donner à la personne un masque buccal.

    Quand pouvez-vous enlever votre masque buccal en tissu ?
    Ex : la distribution commence le 15 juin. Carine a 75 ans en août mais elle est née en 1945. Elle est autorisée à enlever son masque dès le premier jour.

    • Lundi 15 juin : 75 ans et plus (né en 1945 ou avant).
    • Mardi 16 juin : 67 ans et plus (né en 1953 ou avant)
    • Mercredi 17 juin : 60 ans et plus (né en 1960 ou avant)
    • Jeudi 18 juin : 55 ans et plus (né en 1965 ou avant)
    • Vendredi 19 juin : 50 ans et plus (né en 1970 ou avant)
    • Lundi 22 juin : 45 ans et plus (né en 1975 ou avant)
    • Mardi 23 juin : 40 ans et plus (né en 1980 ou avant)
    • Mercredi 24 juin : 35 ans et plus (né en 1985 ou avant)
    • Jeudi 25 juin : 30 ans et plus (né en 1990 ou avant)
    • Vendredi 26 juin : tout le monde

    Nous travaillons sur la base de votre année de naissance au lieu de votre âge, ceci pour éviter toute discussion sur qui vient d’avoir ou pas son anniversaire. Nous travaillons de manière cumulative, de sorte que tout le monde puisse venir à partir d’un jour donné.
    Cependant :

    • les personnes qui ont un rendez-vous urgent à l’hôpital ou chez un autre prestataire de soins de santé, et
    • Les personnes souffrant d’une maladie chronique et/ou appartenant à un groupe à risque (maladie pulmonaire, système immunitaire affaibli, maladie cardiaque, diabète, maladies rares, …) peuvent recevoir leur masque buccal plus tôt lorsqu’elles retirent leurs médicaments. Le pharmacien (de référence) connaît son public.
    • Les personnes qui ont une ordonnance de leur médecin traitant pour un masque en tissu peuvent toujours se rendre à la pharmacie.

    Groupes cibles prioritaires
    La répartition est basée sur un critère d’âge. C’est un fait clair et vérifiable qui évite les discussions. Le groupe d’âge le plus âgé est le premier à être pris en compte, car il est le plus vulnérable au virus. De plus, le nombre de personnes atteintes d’une ou plusieurs maladies chroniques augmente avec l’âge. Un grand groupe de citoyens atteints d’une maladie chronique est par conséquent rapidement aidé lorsque nous organisons la distribution en allant des personnes âgées aux jeunes.

    Type de masque buccal et qualité.
    Différents types de masques buccaux circulent. En tant qu’utilisateur, il est important de vous informer sur le degré de protection qu’ils offrent.

    • Les masques buccaux faits maison ou de confort sont fabriqués selon différents modèles que l’on trouve sur les sites web (par exemple https://maakjemondmasker.be/) et les médias sociaux. Ces masques ne sont ni testés ni standardisés car leur qualité dépend du textile utilisé. C’est pourquoi le gouvernement a décidé de distribuer deux filtres par habitant par le biais des municipalités. Les municipalités organisent la distribution de ces filtres aux citoyens de toutes sortes de façons différentes, et vous pouvez ensuite les mettre dans votre masque fait maison. Vous portez le masque pour protéger les autres.

    • Les masques buccaux en tissu sont distribués par les pharmaciens :

      • un ajout aux mesures de protection existantes pour prévenir la propagation de l’épidémie à la population ;
      • conformément à la norme NBN, tant en termes de capacité de filtration que de résistance respiratoire ;
      • également destiné aux personnes (en bonne santé) qui ne présentent pas (encore) de symptômes cliniques d’une infection et/ou qui n’entrent pas en contact avec des personnes présentant de tels symptômes ;
      • disponibles en taille unique et ont une durée de vie limitée à 30 lavages (voir la fiche technique) ;
      • pour une utilisation dans des lieux publics où vous êtes en contact avec d’autres personnes et ne pouvez pas respecter la distance de 1,5 mètre et lorsque cela est obligatoire ;
      • non prévu pour être utilisé pendant l’effort physique ;
      • pas d’équipement de protection individuelle (EPI) ni de dispositif médical certifié !

    Le masque buccal en tissu distribué est constitué de trois couches, dont une couche antibactérienne, et garantit donc une capacité de filtrage correcte. Lisez toujours le manuel d’utilisation du masque buccal pour une utilisation et un entretien corrects.

    • Les masques buccaux chirurgicaux doivent répondre à toutes les exigences relatives aux dispositifs médicaux. Ils protègent le patient contre les sécrétions des travailleurs de la santé qui portent le masque chirurgical. Vous portez un masque buccal pour protéger les autres.
    • https://www.info-coronavirus.be/fr/
  • Violences familiales. Une alerte via le pharmacien

    Avec le confinement, le nombre d’appels dans les services spécialisés, concernant des violences familiales a très fortement augmenté. Ce qui a interpellé les parlementaires, au premier rang desquels la députée fédérale PS Laurence Zanchetta. « Des personnes se sont retrouvées enfermées avec un conjoint violent », constate Mme Zanchetta. « Avec parfois aussi des répercussions sur les enfants. (...) Le nombre d’appels à « Écoute violences conjugales » a doublé depuis le 30 mars 2020 ».

    Capture d’écran 2020-06-07 à 13.52.53.png

    Problème pour ces victimes (des femmes dans la grande majorité des cas) : aller à la police déposer plainte ou même, simplement, chercher de l’aide, voire un accueil d’urgence. D’où l’idée développée par Laurence Zanchetta : « En Espagne et en France, on a donné la possibilité aux victimes d’utiliser les pharmacies comme relais. Ces personnes ont plus facilement accès à leur pharmacie. Des femmes m’ont appelée pour me raconter que les policiers ne veulent pas toujours réceptionner les plaintes. Ou que ces plaintes sont minimisées. D’où cette idée : je suis victime de violences, je vais chez mon pharmacien qui peut me donner des téléphones ou des adresses pour trouver de l’aide. Voire appeler la police. L’idée, c’est bien ça : de faire de la pharmacie un relais. Parce que le pharmacien est une personne de confiance. »

    PLAN NATIONAL
    « C’est vrai que ce n’est pas la panacée », admet Mme Zanchetta, « qu’il faut un plan national plus large contre les violences. Il y a déjà des initiatives qui sont prises au niveau régional, notamment en Wallonie, mais ici, nous nous adressons au fédéral. »

    L’appel au fédéral s’est donc traduit dans une résolution. Voici ce qu’elle demande : « En étroite concertation avec les représentants des pharmaciens, des services de police et des services d’aide spécialisés, mettre en place un dispositif d’appui aux victimes de violences intrafamiliales qui leur permettent de dénoncer les violences dont elles sont victimes en se rendant dans une officine pharmaceutique. » Comme nous le précise la députée PS, l’APB (Association pharmaceutique belge) « n’est pas contre, sous réserve que les pharmaciens soient aussi informés ».

    La résolution a été votée en commission de la santé de la Chambre. Elle devrait être votée incessamment en séance plénière. 

    BENOÎT JACQUEMART  La Meuse et 7Dimanche

  • Condroz attention ! Un nouveau poste médical de garde à partir du prochain week-end !

    NOUVEAU POSTE MEDICAL de GARDE : HaMeLie
    (Haute Meuse Liégeoise)

    Non plus à Tinlot (Scry) mais à Neupré dès le vendredi 12 juin
    (211, Route du Condroz, entre JBC et Trafic)

    poste médical 12 juin .jpg

    Changement important dans l’organisation de la garde de médecine générale pour les communes du Condroz.
    Depuis mars 2016, le service de garde de we et jours fériés était organisé à Scry (Tinlot) rue de Dinant.

    Une nouvelle structure regroupe désormais le territoire du Condroz, de Flémalle et de Seraing, soit une population de +/- 120.000 habitants. Ce territoire était la dernière grande zone de la province de Liège et de Wallonie non couverte par un Poste Médical de Garde (PMG) et non subsidiée par l’Inami.
    Ce nouveau PMG, dénommé HaMeLie, (Haute Meuse Liégeoise) est situé à Neupré, route du Condroz 211. Il sera opérationnel le vendredi 12 juin.

    L’organisation pratique ne change pas. 
Le PMG sera ouvert du vendredi 18h au lundi matin 8h et de 18h la veille des jours fériés jusqu’au lendemain des jours fériés à 8h. 
Les patients seront reçus uniquement sur rendez-vous ou pourront bénéficier d’une visite à domicile s’il leur est impossible de se déplacer.
    Pour prendre rendez-vous les patients devront appeler le 1733, le numéro d’appel unique pour la médecine générale.
    En soirée de semaine, du lundi au jeudi, les patients sont toujours invités à appeler leur médecin traitant qui leur renseignera le nom du médecin de garde.

    Entrée sur le côté du bâtiment. Ascenseur extérieur jusqu'au 1er étage

    Cette asbl a pour objectif de pérenniser le service de garde dans nos régions, en offrant un meilleur service à la population et en permettant aux médecins de travailler dans de bonnes conditions de sécurité et d’efficacité.

    Capture d’écran 2020-06-06 à 14.12.30.png