Sécurité

  • Tinlot: 100 Mercedes pour les chauffeurs de la société SCTR

    capture ecran 2019-05-21 à 13.07.06.jpg

    La société de transport SCTR, basée dans le zoning de Tinlot, compte une flotte d’une centaine de camions pour une centaine de chauffeurs. Ce samedi, ces 100 chauffeurs vont être récompensés pour leur dur labeur en recevant chacun une Mercedes classe A.
    La famille Crahay est active dans le secteur du transport routier depuis quatre générations. En 1991, Denis-Pierre Crahay se détache du business familial pour monter sa propre affaire. Avec son épouse, Colette et un associé, il achète deux camions. « Le premier camion que nous avions, on l’a acheté 2.500 € et il avait 15 ans », sourit Colette Crahay, une cheffe dure mais au rire facile et communicatif.
    Viser l’excellence
    La patronne développe : « Nous visons l’excellence. Le métier de chauffeur a évolué. Auparavant, il fallait apporter une marchandise d’un point A à un point B et tout ce qu’on demandait, c’était que la marchandise arrive en bon état. Aujourd’hui, le chauffeur doit pouvoir charger et décharger le camion, utiliser plusieurs outils informatiques, respecter les consignes de chaque client... Le métier est de plus en plus exigeant. Les règles de sécurité aussi ». Aujourd’hui, un bon chauffeur ne doit plus simplement « bien » conduire.
    Au nom de la sécurité, et de la justice sociale, Colette et Denis-Pierre Crahay mettent d’ailleurs un point d’honneur à engager des conducteurs résidant en Belgique et parlant français, peu importe leur nationalité. « Et chacun reçoit le même salaire », insiste fermement Colette Crahay. Pas question de sous-payer des hommes venus de Roumanie. « Il y a une pénurie de chauffeurs. La moyenne d’âge étant de 50 ans, beaucoup vont bientôt partir à la pension. Les chauffeurs disponibles sur le marché sont parfois ceux qui ne respectent rien et dont personne ne veut ».
    La dureté de ce métier, Denis-Pierre et Colette Crahay la comprennent. « Mon mari était chauffeur. D’ailleurs, à chaque fois que j’ai été enceinte (six fois !), il venait à l’hôpital en camion et repartait après. Les infirmières lui faisaient même un thermos de café », raconte Colette Crahay, hilare. Une femme qui comprend donc la situation des épouses de chauffeurs. « C’est aussi ces femmes que nous voulons remercier. Derrière chaque chauffeur, il y a une femme qui gère toute la vie de famille, parfois seule, et qui doit faire énormément de sacrifices ».
    Lire l'article complet dans La Meuse Huy-Waremme

    crahay.jpg

     

  • Ambulances « 112 ». Lifting des véhicules de la Zone Hemeco

    capture ecran 2019-05-17 à 17.23.21.jpg

    Les ambulances de la zone de secours Hemeco, comme au poste d’Hamoir, reçoivent petit à petit un lifting. La nouvelle législation, qui suit une directive européenne, prévoit un nouveau marquage « Batten-burg » à damier.
    Ce marquage est spécifique aux ambulances du « 112 » et des ambulanciers. La ligne rouge sur le coté laisse donc place à des bandes réfléchissantes vertes et jaunes. Ce changement doit assurer une meilleure visibilité des véhicules en opération et améliorer, de ce fait, la sécurité du per
    sonnel lors de ces interventions.
    Devenue obligatoire en 2017, la législation prévoit également une tenue différente pour les ambulanciers. Ils porteront désormais des tenues aux couleurs du marquage à damier et réfléchissantes. Une manière de les différencier des pompiers et de les rendre encore plus visibles, autre moyen pour assurer leur sécurité. Le lifting des ambulances pour les acteurs de l’Aide Médicale Urgente, le « 112 », continue dans tout le pays.
    La Meuse H-W

  • Delhaize de Strée: les voleurs défoncent le volet durant la nuit de lundi à mardi

  • Une voiture fauche deux poteaux le long de la N63 à Clavier

    Une voiture fauche deux poteaux le long de la N63 à Clavier
    Dépannage Lallemand

    Le conducteur, seul à bord, serait sorti de la voiture lui-même avant de s’écrouler au sol. Il a été transporté à l’hôpital du CHU au Sart-Tilman. D’abord dans un état critique, l’homme s’en serait finalement sorti. D’après nos informations, il s’agirait d’un militaire de la caserne de Marche résidant à Ougrée (Seraing).
    La société de dépannage Lallemand est intervenue pour remorquer la voiture. Le véhicule de balisage Lallemand a aidé à sécuriser les alentours. (La Meuse H-W)

     

  • Tinlot. Grave accident mercredi midi sur le pont de Soheit-Tinlot

     IMG_4412.jpg

    Un grave accident s'est produit vers 12h30  ce mercredi sur le pont qui enjambe la route du Condroz à Soheit-Tinlot.
    Les deux véhicules accidentés se trouvent à la hauteur de la bretelle d'accès en direction de Marche. La police et les pompiers sont sur place avec le matériel de désincarcération.
    Attention si vous passez par là!
    D'autres informations suivront.

    capture ecran 2019-04-10 à 17.18.37.jpg

    Mise à jour 17h
    Un véhicule en provenance de Nandrin est sorti à Tinlot, rue de Tantonville (N66). Il n’a pas vu arriver une autre voiture qui provenait de Hamoir. Le choc entre les deux voitures a été violent.
    Trois ambulances de la Zone Hemeco, le véhicule SMUR du CHRH, les pompiers de Huy et la police du Condroz se sont rendus sur place.
    Les pompiers de Huy ont désincarcéré les trois personnes qui se trouvaient dans le véhicule venant de Nandrin. Ils ont découpé la portière du conducteur ainsi que le toit de la voiture. Ces trois personnes ont été transportées en ambulance au CHRH. Il s’agit de trois Waremmiens qui se rendaient, semble-t-il, à un enterrement ! Le conducteur du véhicule percuté, un habitant de Durbuy, a été légèrement blessé au thorax et s’est rendu lui-même à l’hôpital.
    La circulation a été perturbée jusque 14h. (La Meuse Huy-Waremme , édition digitale)

    IMG_4415.jpg

  • Province de Liège: baisse record du nombre de tués sur nos routes

    ....

    Le nombre de tués a connu une baisse importante en Wallonie (-13%), une diminution plus légère en Flandre (-3%) et une très légère hausse à Bruxelles (de 15 à 16 tués). Au total, on a comptabilisé 207 tués sur place en Wallonie et 217 en Flandre.
    Le nombre d’accidents corporels a légèrement diminué en Wallonie (de 10.888 à 10.813 accidents, soit -0,7%) et a stagné à Bruxelles (de 3812 à 3809 accidents, soit -0,1%) ; il a par contre légèrement augmenté en Flandre (de 23.098 à 23.575 accidents, soit +2,1%).  Lire la suite  (La Meuse digitale)

  • Centre Médical Héliporté. La fête de l'hélico, dimanche 14 avril

    53454930_2131860370212349_2234113791195348992_o.jpg

     CLAP 22ème édition de la fête de l'hélico à Tohogne.
    Les vedettes de cette grande fête, ce sont surtout VOUS et TOUTES les personnes qui participent à cette grande manifestation de soutien au CMH
    La journée commence par un diner pour lequel il faut réserver
    Elle se poursuit avec des animations à la pelle
    Et pour tout savoir, prenez contact avec le comité de soutien de Tohogne 0478/345.845
    Page facebook

    http://www.centremedicalheliporte.be/

    capture ecran 2019-04-02 à 19.10.33.jpg

    Mis à jour le 3 avril à 14h

  • La police du Condroz lance un appel à la vigilance

  • Tinlot. Vents violents de ces derniers jours, toujours des dégâts à gérer !

     

     capture ecran 2019-03-13 à 20.51.26.jpg

    Suite au passage de la DNF il y a quelques semaines, il fallait  abattreun arbre pour raison de sécurité rue de LINCHET à Ramelot.
    Dimanche,  suite aux intempéries,  un des arbres est tombé,  l'entreprise a  modifié son planning pour intervenir en urgence ce mardi matin.
    Transmis par Laurent Walhin

  • La Scrytoise Yvette Badoux (77) décédée dans une collision à Tinlot

    Le petit village de Scry est en deuil suite au décès tragique d’Yvette Badoux, un visage bien connu des natifs de Scry dont la famille Badoux est originaire.
    Ce lundi matin, la septuagénaire a trouvé la mort dans une collision survenue au carrefour Levooz, à Tinlot, sur la route du Condroz.
    Selon le premier rapport de police établi par l’équipe de la zone du Condroz, Yvette Badoux s’engageait au volant de sa Renault Clio sur la chaussée lorsqu’elle a percuté une camionnette circulant dans le sens Marche-Liège. Les deux conducteurs n’ont rien pu faire pour éviter la collision qui a été très violente.

    Les secours de la zone HeMeCo ont été appelés à 10h56. Ils ont immédiatement envoyé sur place deux ambulances. Au vu des graves blessures de la septuagénaire, l’hélicoptère de Bra-sur-Lienne a également été sollicité.
    Malheureusement, en dépit de tout ce déploiement, il n’a pas été possible de sauver Yvette Badoux qui est décédée sur place. Le conducteur de la camionnette a été blessé.
    La bourgmestre de Tinlot Christine Guyot qui vit à Scry connaissait bien la victime. « Nous étions voisines. Au décès de son mari survenu il y a quelques années, Yvette avait quitté Huy pour revenir vivre dans un appartement à Scry », évoque émue la bourgmestre.
    Yvette Badoux s’était ainsi rapprochée de sa famille dont les membres sont pour la plupart domiciliés dans le village. Et notamment, sa fille, maman de deux garçons, mais aussi son frère aîné Guy, qui fut par le passé conseiller communal à Tinlot.
    Le Parquet a été prévenu, un expert automobile a été désigné pour déterminer les circonstances de cet accident douloureusement ressenti par les Scrytois.

    Le carrefour Levooz bientôt sécurisé

    Le carrefour Levooz à Tinlot est réputé dangereux. Selon la bourgmestre Christine Guyot, ce n’est pas la première fois que des accidents s’y produisent. Raison pour laquelle, les autorités communales plaident depuis longtemps pour une sécurisation des lieux.« On en parle depuis au moins 6 ans mais normalement, cette année, le SPW devrait lancer les travaux. »
    Un rond-point doit y être aménagé. La date du début des travaux n’a pas encore été fixée. « Nous supposons que le SPW lancera le chantier après les travaux qu’il mène pour l’instant près du Monastère à Nandrin ».Un deuxième chantier routier est également prévu à Tinlot. Il concerne la démolition du pont (N66) qui enjambe la N63. Là aussi, il est question de construire un rond-point.
    A.G. et M-Cl.G. La Meuse édition numérique

    Voir les articles précédents et le faire-part du décès publié hier

  • Tinlot, accident mortel route du Condroz. Décès de Madame Yvette Badoux de Scry

    capture ecran 2019-03-11 à 23.04.43.jpgNous vous informons avec tristesse du décès de Madame Yvette Badoux, de Scry, dans le tragique accident survenu lundi à Tinlot  "au carrefour Levooz" sur la N63. (voir l'article d'hier et d'autres précisions suivront).
    Elle était âgée de 76 ans.

    Au nom du Blog de Tinlot, nous présentons à sa famille et à ses proches toutes nos condoléances.

    capture ecran 2019-03-11 à 22.53.51.jpg

  • Tinlot route du Condroz. Accident mortel ce lundi au carrefour Levooz

    capture ecran 2019-03-11 à 13.45.04.jpg

    Ce lundi, peu avant 11h, la zone de secours HeMeCo a été appelée pour un grave accident de la circulation survenu au carrefour Levooz à Tinlot, sur la route du Condroz. Une dame est décédée sur les lieux de l’accident.
    Il s’agit d’une collision entre une camionnette et une voiture (une Renault Clio). Cet accident est survenu alors que la camionnette circulait dans le sens Marche-Liège et que la conductrice de la Clio s’engageait sur la chaussée.

    En plus de l’hélicoptère médicalisé de Bra-sur-Lienne, plusieurs ambulances ont été envoyées sur place. La dame est malheureusement décédée sur place. L’un des deux occupants de la camionnette a été légèrement blessé.
    Une mini-déviation a été mise en place dans le sens Marche-Liège et la circulation a été ramenée à une bande dans l’autre sens.
    A suivre dans les éditions de la Meuse

  • Tinlot. Le point dimanche soir après les violentes rafales de ventsTinlot.

    53333266_700162367071798_7534154909642391552_n.jpg

    Rue de Moulin à Fraiture, dimanche après-midi (Photo L. Walhin)

    Quelle tempête ce dimanche ! Les vents violents ont secoué le pays et causé des dégâts un peu partout. On annonce la même chose demain lundi. Redoublons donc de prudence : coups de vent, débris d'objets sur les routes, chutes de branches...
    Et dans la commune ?
    La bourgmestre a sillonné les rues et les routes pour vérifier si aucun obstacle majeur n'était à signaler.

    Rue du Centre, entre la sortie du zoning, les pompiers ont débité un arbre couché en travers de la route. Il a aussi fallu redresser les barrières nadar qui signalent les chantiers en cours Rue Gommeray, Thier de Vierset... Un sapin s'est d'ailleurs abattu sur cette route qui heureusement est interdite à la circulation depuis quelques jours. A Fraiture, rue de Moulin, voir ci-dessous.
    Plusieurs arbres et grosses branches cassés sont également à signaler chez les privés.
    Attention on annonce en plus des averses hivernales durent la nuit de demain matin !

    IMG_4336.PNG
    Attention aux averses hivernales lundi matin

    Lien ci-dessous transmis par Fred Calmant:
    Intervention rapide des ouvriers communaux sur la route de Moulin pour dégager un gros noyer, victime de la tempête et des blaireaux. Depuis 2 ans, des blaireaux ont en effet investi le talus, excavant des m³ de terre et fragilisant le gros arbre. 

    Les épicéas scolytés un peu plus bas sur la route ne tarderont pas à tomber eux aussi...
    J'allais juste chercher quelques carottes au jardin

    54220586_10218040284908268_2804471880302460928_n.jpg

    20h. Transmis par Laurent Walhin, chef des travaux: Tinlot n'a pas été épargné par les grands vents, le service travaux est intervenu pour un arbre arraché rue Moulin à Fraiture. 
    Merci pour la disponibilité des ouvriers même le dimanche.

    capture ecran 2019-03-10 à 20.12.12.jpg


    Source Facebook:
    Route du Condroz, sens Marche-Liège, sortie Tinlot (Zoning)53761842_2371400219650155_2599111184435118080_n.jpg

     

     

     

  • Sécurité routière: en savoir plus sur toutes les amendes. Découvrez la carte des sanctions

    capture ecran 2019-03-03 à 20.01.22.jpg

    capture ecran 2019-03-03 à 20.01.57.jpg

    capture ecran 2019-03-03 à 20.02.39.jpg

    Téléchargez ici le folder "Tous concernés"

     

  • Condroz. Vague de vols de cartes bancaires PAR RUSE chez les seniors

    Les victimes sont nombreuses ces dernières semaines. La police du Condroz lance une grande campagne de prévention

    capture ecran 2019-02-27 à 18.18.34.jpg

    Pour lutter contre les nombreux vols de carte bancaire par ruse à Nandrin, l’inspectrice Hélène Labalue a lancé une grande campagne de prévention auprès des commerçants et clients de Nandrin et Tinlot.
    Il y a une dizaine de jours, Irène (prénom d’emprunt), une Nandrinoise de 83 ans, effectue ses courses dans une grande surface commerciale de Tinlot. À plusieurs reprises, elle croise les mêmes personnes dans les allées du magasin. Elle s’en étonne, mais sans plus. « Juste que je trouvais cela bizarre », se souvient-elle.
    À la caisse, rebelote, les deux femmes aperçues quelques instants plus tôt sont à nouveau tout près d’elle. « Ce qui m’a frappé, c’est qu’elle n’avait pas d’achat ». reprend Irène qui quitte le magasin pour se rendre ensuite sur la tombe de son mari, au cimetière de Scry.
    En sortant du cimetière, elle remarque une camionnette blanche garée sur le parking. « Mais à nouveau, je ne me suis pas méfiée. J’étais à 100 lieues de penser que j’étais suivie. »
    Du cimetière, Irène fait encore un crochet par une droguerie avant de rentrer chez elle, à Nandrin. « Dix minutes plus tard, les deux femmes vues dans le magasin sonnaient à ma porte pour me demander soi-disant des livres pour une association d’enfants de Huy. Heureusement, ma petite-fille était là lorsque cela s’est passé », soupire Irène. « Elle s’est tout de suite méfiée et l’a bien fait comprendre aux deux inconnues qui n’ont pas insisté. Elles sont reparties ».
    Suite à ces faits, Irène a déposé plainte au bureau de police de Nandrin où immédiatement les enquêteurs ont reconnu dans son récit le modus operandi des voleurs de carte bancaire par ruse qui sévissent depuis 2 à 3 ans dans la région de Nandrin. Les victimes sont bien souvent des personnes âgées. Selon l’inspecteur principal, Danny Gilson, entre 10 et 20 cas ont été enregistrés en l’espace de 2 à 3 ans.
    Lire la suite de l'article de Marie-Claire Gillet dans la Meuse H-W du 27/2.

    4145809130.3.jpegDistraire la victime par tous les moyens
    A quelques variantes près, le modus operandi utilisé pour ce type de vol par ruse est toujours identique et donc facilement repérable : « Le ou les auteurs observent leur victime qui compose son code lors du paiement, un(e) suspect(e) se trouve dans la file d’attente de la caisse, l’autre suspect(e) fait semblant de téléphoner devant cette caisse. Comme les victimes ne prennent aucune précaution pour cacher le code, cela permet aux auteurs de prendre facilement connaissance de ce code » explique la police dans le document qu’elle a distribué dans les commerces de la route du Condroz à Nandrin et de la zone commerciale de Tinlot.
    Lorsque la victime se retrouve sur le parking, deux options sont possibles : soit elle est suivie jusqu’à son véhicule, soit jusqu’à son domicile comme ce fut le cas pour Irène de Nandrin. Lorsque la future victime est sui-vie jusqu’à son véhicule, les auteurs prétendent récolter de l’argent pour une œuvre fictive, pendant qu’un fait signer un document, une autre personne subtilise le portefeuille.
    Dans le cas où la victime est suivie jusqu’à son domicile, une des deux personnes se fait passer pour malade ou enceinte (ou toute autre raison), et demande un verre d’eau (ou un autre service). Le but est d’entrer dans la maison. Une fois à l’intérieur de l’habitation, une des deux demande à se rendre aux toilettes pendant que l’autre distrait la victime. Ce qui laisse à l’auteur tout le loisir de voler le portefeuille.