Sécurité

  • Tinlot. Important feu de cheminée ce vendredi soir

    Capture d’écran 2020-01-24 à 19.44.05.png

    Un feu de cheminée s'est déclaré dans une habitation ce vendredi soir à Tinlot. Il a provoqué un important dégagement de fumée dans le carrefour à l'entrée du village de Ramelot.
    Deux véhicules de la Zone Hemeco sont rapidement arrivés sur les lieux et les pompiers ont empêché la propagation du feu qui commençait à consumer les structures en bois à proximité. La toiture a été ouverte pour permettre l'évacuation des fumées.

    Des dégâts matériels sont sans doute importants avec beaucoup de tracas en perspectives pour cette famille nombreuse qui se préparait à conduire ses enfants au spectacle des petits à l'école communale à Fraiture. La famille et les voisins se sont rapidement proposés pour apporter  une aide éventuelle.
    Les véhicules d'intervention ont quitté les lieux vers 20h30.

    Capture d’écran 2020-01-24 à 19.53.40.png

    Capture d’écran 2020-01-24 à 19.49.32.png

  • Tinlot. La zone Hemeco veut faire face à l’urgence climatique

    Capture d’écran 2020-01-19 à 20.31.11.png

    Vendredi soir, la salle « Le D’zy » à Tinlot accueillait la réception du Nouvel an de la zone de secours Hemeco. Le commandant de la zone a félicité le travail réalisé par les hommes du feu et s’est penché sur les challenges à venir, liés à l’urgence climatique.

    Christophe Collignon, président du conseil de la zone, a ouvert le bal en rendant hommage aux pompiers exerçant « un métier difficile et qui s’investissent pleinement dans leur tâche ». Il a ajouté être confiant pour la décennie à venir.
    Le commandant de la Zone, Stéphane Bouquette a embrayé pour mettre en valeur le travail des sapeurs-pompiers, volontaires ou professionnels : « Depuis que je suis à mon poste, je peux dire que je suis fier des prestations réalisées par les hommes. Avec la création amorcée de la Zone en 2015, nous avons parfois navigué à vue mais vu le chantier que l’on avait au départ, nous pouvons être fiers du chemin parcouru. Je pense que cette année 2020 permettra de finaliser la mise en place de la zone de secours ».

    Il en a profité pour donner quelques chiffres et son ressenti sur l’année écoulée : « Il y a eu 2.662 interventions, dont 467 départs incendies, et 24 interventions des équipes spécialisées, le GRIMP et l’unité de plongeurs ».
    Cherche une solution pour Hamoir
    Enfin, Stéphane Bouquette a exprimé sa volonté d’être disposé à faire face à l’urgence climatique : « Nous avons prouvé que sur le court-terme, nous savions réagir à une crise ou une catastrophe. Désormais, il faut nous préparer aux interventions liées aux intempéries, l’augmentation des feux de broussailles et de forêts. Le monde change et le constat est déjà présent sous nos yeux. Cette anticipation sera intégrée dans les objectifs de la zone et ses différents partenariats ».
    Une anticipation également liée aux pompiers à la disposition de la zone de secours. Malgré une année riche en engagements et la formation de stagiaires, le commandant espère trouver une solution à moyen et long terme pour la caserne située à Hamoir, sous peine de devoir évoluer en sous-effectif.
    Après les discours, une série de pompiers et membres du personnel ont été mis à l’honneur, et une minute de silence a été rendue pour deux collaborateurs malheureusement décédés.
    Lire la suite dans la Meuse Huy-Waremme

  • Tinlot. Suite à l'incendie, le magasin Extra restera fermé pour une durée encore indéterminée

    82224033_2612466868981426_3545658625705902080_o.jpg

    Chers clients, suite à un incendie qui s'est déclaré ce mardi 14 janvier  dans notre magasin Extra de Nandrin, nous vous informons qu'il restera fermé pour une durée encore indéterminée. (Voir l'article précédent)
    Source Facebook

  • Tinlot. Un violent incendie ce mardi soir au magasin Extra, sur le zoning commercial de l’Aldi

    Capture d’écran 2020-01-14 à 23.24.49.png

    "Le feu a démarré dans des palettes en carton compressé entreposées sur le parking à l’arrière du magasin Extra, près de la porte de la réserve où sont stockés de nombreux produits de droguerie très inflammables, ce qui faisait craindre un risque d’explosion. Le vent violent faisait craindre également la propagation du feu aux commerces voisins par les faux plafonds et à la cabine haute tension d’ORES devant le magasin", explique la Bourgmestre de Tinlot, Christine Guyot, arrivée sur place peu avant 20h.
    "Les pompiers de la Zone Hemeco ont été appelés à 19h10 et sont arrivés à 19h22 suivis par les camions-citernes 5 minutes plus tard", précise-t-elle , d’après les informations du Commandant Jadot.  "Des camions-citernes de Hamoir ont été appelés en renfort, car il n’y avait pas de bouche d’incendie à proximité.

    Capture d’écran 2020-01-14 à 23.28.45.png

    Capture d’écran 2020-01-14 à 23.28.16.png

    La réserve du magasin "Extra", une fois le feu maitrisé

    Ce sont finalement une vingtaine d’hommes avec 7 véhicules qui sont intervenus. Sur place, ils ont d’abord dû percer un exutoire pour évacuer les importantes fumées et ensuite maitriser la situation.
    Il n’y a heureusement aucun blessé, mais les dégâts matériels sont importants.
    Les vêtements du « BEL&BO » voisin sont abimés par l’odeur des fumées, quant au magasin « Carrefour Market », il est endommagé par une couche  de suie.
    La police sécurisera la zone cette nuit, puis une enquête devra établir les causes du sinistre.
    Des vigiles seront également présents sur les lieux. La rue sur Haies a été bloquée le temps de l’intervention qui s’est terminée vers 22h.

    Capture d’écran 2020-01-14 à 23.34.29.png

    C'est sur le parking à l'arrière du bâtiment que le sinistre s'est déclaré
    Photos C.G et C.L

  • Des miradors à nouveau saccagés à Tinlot

    Les Tinlotois qui empruntent le chemin de remembrement du Tige de Terwagne l’auront sans doute remarqué : les champs qui bordent la route sont devenus un cimetière de miradors. Cette petite plateforme en bois, haute d’environ 150 centimètres dans ce cas-ci, sert de poste d’observation pour le chasseur, mais pas seulement. Tirer d’un mirador permettrait également, selon les chasseurs, de sécuriser leur tir en enterrant les balles...
    ... Au niveau du Tige de Terwagne, le propriétaire des miradors est le conseiller provincial Pol Hartog (MR), lui-même chasseur. « En octobre 2018, mes miradors ont été saccagés une première fois. J’en ai refait 4, mais on me les a de nouveau cassés. Du coup, l’été dernier, j’en ai fabriqué deux nouveaux. Ils ont été vandalisés la veille de la battue du 6 décembre. Ça devient n’importe quoi. »
    Des miradors repliables
    Face à ces actes de vandalisme à répétition, qu’il attribue aux militants anti-chasse, le propriétaire des miradors envisage d’investir dans des miradors repliables, qu’il ne sortira qu’au moment des battues. «Un mirador repliable coûte 80€. S’il faut en racheter 10, c’est un investissement. C’est scandaleux. Si on n’aime pas ce sport, on n’a pas le droit de venir vandaliser pour autant. »
    Lors de la dernière battue, le 6 décembre, les barrières Nadar qui bloquaient l’accès au chemin ont été jetées. Plusieurs panneaux signalant « Attention, chasse » ont également été détruits.
    Lire l'article complet De Pierre Targnon dans la Meuse H-W

    Capture d’écran 2020-01-12 à 15.21.53.png

  • Attention! Chasse et battue ce dimanche 12 janvier dans le bois de l'Herberain

    Capture d’écran 2020-01-07 à 17.52.27.png

    Afin de réduire le plus possible la population de sangliers comme le souhaite la DNF (Division Nature et Forêts), une chasse sera organisée à l'Herberain ce dimanche 12 janvier. (Fraiture et Seny). Elle n'était pas prévue à l'agenda initial.
    Attention donc ! Évitez l'endroit ainsi que les chemins d'accès à l'Herberain

  • En plein cambriolage à Tinlot, les voleurs mangent une fricassée!

    B9722126227Z.1_20200105161706_000+G19F7SENH.1-0.png.jpg

    La ferme Lawalrée à Abée (Tinlot).

    Dans les nuits qui ont suivi la fête de Noël, au moins quatre tentatives et ou vols avec effraction ont eu lieu dans le village d’Abée (Voir l'article précédent sur ce blog). C’était le cas notamment dans la ferme de Michel Lawalrée au centre du village dans la nuit du 26 au 27 décembre dernier.
    « Les voleurs ont cassé un carreau et sont rentrés dans la cuisine. Ils ont ouvert de nombreux tiroirs ainsi que le congélateur où ils ont dérobé de la viande. Ils n’ont pas hésité à se faire une fricassée et ont aussi mangé des crevettes. Ils devaient être deux », explique stupéfait Michel Lawarrée qui dormait à l’étage pendant le vol ! « Ils ont aussi brisé une vitre de ma voiture, alors que mes clés se trouvaient sur la table de la cuisine, mais ils n’ont rien emporté dans mon véhicule », ajoutait Michel Lawalrée.
    Ailleurs aussi
    D’autres faits semblables se sont produits à Clavier et surtout à Bois-et-Borsu.

    Par ailleurs, deux vols de robot tondeuse ont été perpétrés à la « Glace Timbrée » à Seny en août et en septembre derniers. Les voleurs ont aussi forcé la porte d’entrée et la vitre pour voler la caisse. L’enquête a donné lieu à une interpellation qui a permis de découvrir d’autres objets qui avaient été dérobés dans plusieurs abris de jardin de la région. Le 30 décembre dernier à 23h30, il y a eu également des pétards lancés dans le distributeur automatique de boissons de la « Glace Timbrée ». Une bande de jeunes mineurs de la région hutoise a été interpellée.
    L’enquête a également abouti en ce qui concerne le vol du coffre-fort de l’école communale de Tinlot à Fraiture et des dégradations à un véhicule dans la cour de cette école.
    Article de Marc Gérardy dans la Meuse Huy-Waremme

  • Tinlot. Plusieurs tentatives de vol par effraction depuis Noël à Abée (et dans le Condroz). N’hésitez pas à signaler les situations suspectes

    Dans les nuits qui ont suivi la fête de Noël, au moins quatre tentatives de vol par effraction ont eu lieu rien que dans le village d’Abée.
    Clôture sectionnée, vitre brisée, les visiteurs ont même mangé une fricassée dans la cuisine d’une ferme au centre du village. Pas de vol important cependant, et des faits semblables se sont produits à Clavier et surtout Bois-et-Borsu. Une arrestation serait imminente.

    Capture d’écran 2020-01-03 à 18.22.53.pngLe village d'Abée (Google maps, wikipédia)

    Des inculpations sont en cours dans d’autres dossiers de vol et de vandalisme à Seny et Fraiture
    Concernant le vol du robot tondeuse à la « Glace Timbrée » en août et en septembre, l’enquête a donné lieu a une interpellation qui a permis de découvrir d’autres objets dérobés dans plusieurs abris de jardin de la région.
    Toujours concernant la « Glace Timbrée », les vols de la caisse, avec les dégâts importants à la vitre et la porte, sont l’oeuvre d’une bande de jeunes mineurs de la région Hutoise qui ont été interpelés. 6 vols ont été commis au total. Nous n’avions pas répercuté ces faits quand ils se sont produits, afin de laisser la police enquêter discrètement.

    Capture d’écran 2020-01-03 à 18.08.36.png
    La Glace Timbrée à Seny: 2 vols de robot tondeuse;
    6 vols ou tentatives de vol de la caisse;
    et des pétards dans le distributeur de boissons ce 30 décembre !
    Les différents auteurs sont identifiés (Photo AL 28/09/2019)

    Les auteurs d’autres actes de vandalisme constatés à Fraiture et à Seny ont été également identifiés
    L’enquête a également abouti concernant le vol du coffre-fort à l’école communale et les dégradations à un véhicule. Il s’agirait cette fois de jeunes de nos villages. À leur actif, un dernier acte de vandalisme en date du 30 décembre à 23h30 où des pétards ont été jetés dans le distributeur automatique de boissons de la  «  Glace Timbrée » à Seny.

    Malgré la période des fêtes, les polices de proximité et d'intervention ont été bien actives et ont augmenté leurs interventions et leurs patrouilles de nuit!
    Nos agents de quartier rappellent bien évidemment tous les conseils de vigilance et de prudence. Ils demandent aussi de signaler tout élément concret constaté pour des agissements suspects.
    Notez donc bien les numéros de plaques, la description de véhicules, l’heure, etc..

    C'est aussi l'occasion de souhaiter à nos agents, nos meilleurs voeux de sécurité pour l'année 2020 et de de les remercier pour le travail accompli.

  • L'application 112 vous permet d'être localisé par les services de secours ! A télécharger sur votre mobile

    Capture d’écran 2020-01-03 à 19.55.31.png

    Flandre: deux femmes sauvées d'un marécage grâce à l'application 112
    Deux femmes ont été sauvées d'un marécage, mercredi à Denderleeuw, par le biais de l'application 112, qui a transmis leur localisation aux services de secours. Une des deux femmes était déjà ensevelie sur une moitié du corps, sa comparse n'étant pas parvenue à l'en extraire toute seule, indique la zone de secours Sud-Est.
    Le duo se promenait dans la réserve naturelle de Wellemeersen à Denderleeuw quand elles ont dévié du sentier de randonnée et se sont retrouvées dans un marécage. Les services de secours ont été appelés vers 17 heures par l'une des victimes, via l'application 112. "Nous nous sommes alors frayés un chemin jusqu'à elles à l'aide de caméras thermiques", explique Tom Van Gyseghem de la zone de secours Sud-Est.
    Via l'application, les centrales d'urgence reçoivent automatiquement des informations sur l'emplacement de l'appelant. Après sauvetage, les deux femmes ont été emmenées à l'hôpital avec des symptômes d'hypothermie mais sont hors de danger.

    Voir le reportage vidéo du JT de RTL-TVI

    IMG_6217.PNG

    Voir l'article sur ce blog de 2017 avec les infos sur l'appli 112

  • Tinlot, feux d'artifice. Autorisés pour le réveillon?

    L'interdiction des feux d'artifice pouvant varier d'une commune à l'autre, la Bourgmestre, Christine Guyot, rappelle la procédure en cours pour la commune de Tinlot, et qui est la même pour les 10 communes condrusiennes. 
    "Le règlement général de police de la Zone du Condroz prévoit que les feux d'artifice sont normalement interdits sauf une autorisation préalable et écrite du Bourgmestre. Ce n’est cependant pas le cas pour les réveillons de Noël et du Nouvel An entre 22h et 02h.
    La plus grande vigilance est cependant de rigueur. Respectez donc toutes les consignes de sécurité et de prudence.
    Bon réveillon à tous et débutez la nouvelle année de la meilleure manière qui soit"!

    FEUX D’ARTIFICES, NE GÂCHEZ PAS VOTRE FÊTE
    Les fêtes de fin d’année approchent et peut-être envisagez-vous de magnifier votre réveillon et d’éblouir vos convives en tirant un feu d’artifice.
    Attention cependant, des feux d’artifice de mauvaise qualité ou mal utilisés peuvent vite transformer une soirée de rêve en un véritable cauchemar.
    Brûlures, cécité… chaque année de trop nombreuses personnes sont victimes d’accidents aux séquelles parfois irréversibles.
    Suivez donc ces conseils pour ne pas gâcher votre fête :

    2296986798.2.jpg

    Téléchargez ici la brochure du SPF ÉCONOMIE en pdf

     

  • Noël 2019. Partout, la police s’organise pour vous faire souffler !

    La campagne Bob 2019 en chiffres
    300.000 contrôles
    L’édition 2019 de la campagne BOB a pour ambition de contrôler quelque 300.000 conducteurs un peu partout sur le territoire. Nouveauté cette année : les policiers vérifieront également l’usage de drogue et du GSM au volant.

    -20 %
    Ces dix dernières années, le nombre d’accidents impliquant un conducteur sous l’influence de l’alcool a baissé de 20 %, selon des chiffres de l’institut Vias.

    4.000 accidents
    En 2018, on a comptabilisé plus de 4.000 accidents avec tués ou blessés impliquant un conducteur imprégné d’alcool, soit en moyenne un accident toutes les deux heures environ. Au total, ces accidents ont fait plus de 5.200 victimes.

    220 alcolocks
    Face aux récidivistes sévères, les magistrats sont tenus, depuis le 1er juillet 2018, d’imposer un éthylotest antidémarrage. Quelque 220 conducteurs ont été contraints d’équiper leur voiture d’un tel appareil.
  • Condroz. Freddy Falla tué dans un accident à Marche, comme son fils

    Freddy Falla avait trois enfants:
    Aurélien Falla qui, malheureusement, avait été tué à moto route de Hamoir à Huy le 28 juin 2005 à l’âge de 20 ans
    Justine
    ► et Simon Falla
    La route avait déjà endeuillé aussi par deux fois la belle-famille de Freddy Falla, la famille Demoitié. On se souvient malheureusement de l’accident mortel survenu au coureur cycliste professionnel Antoine Demoitié qui avait été percuté par une moto lors de la classique Gand-Wevelgem le 25 mars 2016 . Un Mémorial est organisé depuis lors dans sa commune de Nandrin pour les jeunes cyclistes, cadets et juniors.

    Par ailleurs, le motard tinlotois Gérard Demoitié avait également été victime d’un accident de la route à Strée-Modave le 13 janvier 2008 route de Hamoir, percuté lui aussi par une voiture à l’âge de 50 ans alors qu’il était entrepreneur en menuiserie à Tinlot. L’automobiliste marchinois de 33 ans, responsable de l’accident, avait été condamné à 200 heures de travail, à une amende de 550€ et à une interdiction de conduire durant un an.Il reste à espérer que la loi des séries s’arrête au plus vite dans cette famille déjà trop durement touchée avec ces quatre décès suite à des accidents de la route.
    MARC GéRARDY et N.P. LA Meuse H-W

    DFA1D19012105_condolencecard_originalpdf.jpg
    Nous présentons à sa famille et à ses proches toutes nos condoléances

  • Abée. Un arbre couché en travers de la route

    IMG_6046.jpeg

    Un riverain a signalé l'accident aux automobilistes en attendant les pompiers

    Lundi soir, suite aux fortes rafales de vent, un arbre s'est abattu sur la chaussée rue d'Abée, au croisement avec la rue Botteresse. Plusieurs voitures et un bus du TEC ont été immobilisés quelque temps à l'entrée des villages d'Abée et de Ramelot. La police et les pompiers sont intervenus pour sécuriser l'endroit et tronçonner l’arbre afin dégager la route. Tout était rentré dans l'ordre vers 18h30.
    cae18dd8-5f17-4d22-9cd6-48b84c93ece5.jpeg

    PHOTO-2019-12-09-17-04-15.jpg
    Photos D.W.

  • Wallonie : le dépannage sur autoroute en 25 minutes dès ce 13 décembre

    La plate-forme fonctionne, les dépanneurs sont prêts, il n’y a plus que les automobilistes à informer pour entrer dans l’ère de Siabis+, le nouveau système de dépannage sur autoroute en Wallonie qui démarre officiellement le 13 décembre. S’il ne faut retenir qu’une chose : en cas de panne, formez le 101.
    Le dépanneur doit baliser, si besoin
    ...
    Si vous n’avez pas souscrit à une assistance, fini d’appeler le dépanneur de votre choix. « Vous devez appeler le 101 (ou utiliser les bornes oranges). Même chose d’ailleurs si vous avez une assistance : n’appelez plus votre assistance, formez le 101. Sur base de votre numéro de plaque, le téléphoniste saura (grâce à une plate-forme avec les assurances) si vous avez une assistance ou pas, et c’est lui qui appellera le dépanneur agréé le plus proche et disponible. Il arrivera dans un délai maximal de 25 minutes ».
    Tarif pour un dépannage de jour : 181,50 €
    Si vous avez une assistance, c’est votre assurance qui paiera. Dans le cas contraire, c’est vous qui paierez. Mais fini les mauvaises surprises… Le dépanneur devra appliquer un tarif forfaitaire fixé par le gouvernement wallon. Pour vous mettre hors de danger et tirer votre véhicule hors de l’autoroute, ça coûtera 181,50 € (entre 7 et 19 h) ou 272,25 € (entre 19h et 7 h). Des suppléments sont prévus si le dépannage dure plus d’1 heure (24,20 € par quart d’heure supplémentaire le jour ou 36,30 € la nuit), s’il faut baliser la route (151,25 € le jour ou 181,50 la nuit), s’il faut vous ramener jusqu’à votre domicile, etc.

    Fini de gêner la circulation des heures... (Lire la suite et l'article complet - La Meuse)

  • Formation Initiation aux premiers secours pour indépendants et entreprises du Pays des Condruses