Société

  • Le 3ème lundi de janvier (demain), le jour le plus déprimant de l'année ?

    Le Blue Monday, blues du lundi ou Lundi blues est le nom donné au jour le plus déprimant de l'année. Dans l'hémisphère nord, il correspondrait au lundi de la dernière semaine complète de janvier. L'expression fait parfois plus généralement référence aux variations hebdomadaires de l'humeur et à l'idée que le lundi est le jour le plus triste de la semaine. (D'après wikipédia)

    capture ecran 2015-01-19 à 20.08.16.jpg

    La tradition du «Blue Monday» remonte à 2005 quand un psychologue britannique, Cliff Arnall, a calculé selon certains critères que la journée la plus déprimante de l’année était le lundi de la troisième semaine de janvier.
    Pourquoi? Parce qu’on est le troisième lundi après les fêtes, que la météo est toujours maussade, que le salaire du mois n’est pas encore tombé sur le compte que tout le monde a horreur du lundi… Bref de bonnes raisons pour décréter que nous sommes un lundi de « Blue monday».
    Étrangement l’étude «scientifique» du professeur en question avait été commandée par un tour-opérateur dont l’intérêt était que les gens se complaisent dans leurs problèmes pour ensuite les inciter à changer d’air en réservant un voyage. Ainsi le psychologue conseillait ses patients par ce petit message: «Partez en vacances»…
    Plus sérieusement la science n’a jusqu’à présent rien trouvé pour certifier l’existence de ce «Blue Monday». Les dépressions dépendent de différentes raisons. Certes des études démontrent qu’il y a plus de dépressions en hiver qu’en été, en automne ou en hiver sans plus. (Sudpresse)

    Comment éviter la déprime?
    En marchant dimanche à Ramelot !

    capture ecran 2019-01-20 à 23.38.54.jpg

    Pas de Blue Monday pour les marcheurs de la marche ADEPS à Ramelot de dimanche !
    Ils auront fait le plein d'oxygène et de luminosité !

    Cette année 2020 le lundi 20 janvier sera un jour plein de lumière avec un temps bien sec et froid ! Voilà de quoi nous aider contre la déprime! (Article à suivre)

  • Dimanche 5 janvier 2018: fête de l'Epiphanie et la "galette des Rois"

    France_Galette_des_Rois_2.jpgLa fête de l’Épiphanie tombe cette année le lundi 6 janvier 2020.
    De nombreuses familles profiteront de ce dernier week-end de vacances pour déguster "la galette des Rois". Quelques explications.

    L'Épiphanie désigne aujourd'hui une fête chrétienne qui célèbre la venue du Messie dans le monde et recevant la visite des Rois mages.
    Elle a lieu le 6 janvier. En France et en Belgique, puisque ce jour n'est pas férié, elle est célébrée le premier dimanche de Janvier sauf si celui-ci est le 1er janvier. Cette année, ce sera donc le 5 janvier.
    À l'origine et jusqu'à la fin du 4e siècle, L'Épiphanie est la grande et unique fête chrétienne de la « manifestation du Christ dans le monde ». Depuis l'introduction d'une fête de Noël le 25 décembre, l'Épiphanie a pris une autre signification selon les cultures.
    Depuis le 19e siècle, on l'appelle aussi le Jour des Rois en référence directe à la venue et à l'adoration des Rois mages.
    Dans la tradition populaire: "tirer les Rois"
    La tradition veut que l'Épiphanie soit l'occasion de « tirer les rois » : une figurine est cachée dans une pâtisserie et la personne qui obtient cette fève devient le roi de la journée.
    Cette pratique trouverait son origine dans les Saturnales de la Rome antique. Pendant ces fêtes païennes célébrées début janvier, les rôles étaient inversés entre les maîtres et les esclaves qui devenaient les «rois d'un jour».
    Ce n'est que vers 1875 que les figurines en porcelaine remplacent les fèves. Les Romains pratiquent déjà l'usage d'une fève dissimulée dans un gâteau pour désigner le roi. Il existait également chez les Romains, une tradition selon laquelle le plus jeune enfant de la famille se glisse sous la table et désigne la part revenant à chaque convive. (D'après Wikipédia)

  • Belgique. Les 10 jours fériés en 2020

    Capture d’écran 2020-01-03 à 20.08.06.png

    Mercredi 1er janvier 2020 : Jour de l’An
    Lundi 13 avril 2020 : lundi de Pâques
    Vendredi 1er mai 2020 : Fête du travail
    Jeudi 21 mai 2020 : Ascension
    Lundi 1er juin 2020 : lundi de la Pentecôte
    Mardi 21 juillet 2020 : Fête nationale belge
    Samedi 15 août 2020 : Assomption
    Dimanche 1er novembre 2020 : Toussaint
    Mercredi 11 novembre 2020 : Armistice
    Vendredi 25 décembre 2020 : Noël
    Les jours fériés qui tombent le week-end peuvent évidemment être récupérés par les travailleurs.

  • Journées mondiales. Samedi 4 janvier, journée mondiale du Braille

    Samedi 4 janvier est la journée mondiale du Braille
    Braille.jpgBraille, qui n'est pas né aveugle mais qu'il l'est devenu très jeune suite à un accident, améliore un système d'écriture déjà mis à place par Charles Barbier appelé sono-graphie. Le système de Barbier se basait uniquement sur les sons, ne prenant pas en compte l'orthographe, la ponctuation, les signes mathématiques... Insatisfait, Braille met en place son propre code alphabétique construit uniquement à partir de 2 rangées de 3 points, permettant 64 combinaisons comprenant l'alphabet, les accents, la ponctuation, les caractères musicaux... Source: Journée mondiale

    L'Organisation Mondiale de la Santé considère qu'environ une personne sur mille est aveugle et une personne sur cent est malvoyante. Aujourd’hui, environ 15 % des personnes aveugles utilisent le braille dans leur vie quotidienne. Il est pratiqué dans 142 pays et dans 133 langues différentes.
    Ce 4 janvier, la communauté internationale célèbre la Journée Mondiale du Braille, ce système d’écriture tactile en 6 points inventé par Louis Braille il y a près de 200 ans. Depuis un siècle, l’asbl « La Lumière » centenaire plaide pour que le braille soit enseigné et encouragé au profit de l’autonomie des personnes aveugles et malvoyantes (La Meuse)

    Capture d’écran 2020-01-03 à 19.14.25.pngLes journées mondiales en janvier 2020

  • Traditions. Des bisous sous le gui au Nouvel An!

    1024px-200501_Gui_II.JPG

    Du temps des Gaulois, les druides allaient en forêt pour couper le gui sacré, le sixième jour de l'année celtique. Buisson toujours vert sur un arbre apparemment mort en hiver, il symbolisait la vie perpétuelle. Plante sacrée, les druides lui attribuaient des vertus médicinales et même miraculeuses. Le gui était un talisman qui chassait les mauvais esprits, purifiait les âmes, guérissait les corps, neutralisait les poisons, assurait la fécondité des troupeaux, permettait même de voir les fantômes et de les faire parler.
    Les Gaulois le nommaient « celui qui guérit tout ».
    C'était le gui cueilli sur le chêne — chose rare — qui était recherché. Le chêne était l'arbre du soleil qui symbolisait la force et la puissance. Le gui était l'arbuste de la lune. On le cueillait dans une grande cérémonie religieuse, le sixième jour de la lune avec une faucille d'or.

    En Europe du Nord (y compris en France), il est d'usage de s'embrasser sous une branche de gui et de choisir une baie de la gerbe, symbole de prospérité et de longue vie au moment des fêtes de Noël et du jour de l'an (à minuit précisément), la gerbe de gui étant accrochée au plafond ou au-dessus de la porte d’entrée.
    Cette tradition du baiser fait partie de tout un rituel du mariage lors des fêtes grecques des Saturnales. La saison voulant que le gui abonde, on en cueillit dès le Moyen Âge pour l'offrir avec ce souhait : « Au gui l'an neuf », formule qui fut remplacée plus tard par « Bon an, mal an, Dieu soit céans » (soit dans la maison). En Angleterre au XVIIIe siècle, si une jeune femme célibataire acceptait un baiser alors qu'elle se trouvait sous la « kissing ball » (littéralement la « boule à baisers », boule de gui décorée et accrochée aux portes), elle était promise à un mariage dans l'année, comme pour les Saturnales.
    Au XIXe siècle on disait « Bonne et sainte année, le paradis à la fin de vos jours », expression modernisée au XXe siècle en « Bonne et heureuse année ».  Source Wikipédia

    Capture d’écran 2019-12-29 à 18.43.25.pngAlors, on s’embrasse ? (Vlan)

  • Le réveillon du Nouvel-An, les origines

    capture ecran 2015-12-30 à 20.56.18.jpgEn 46 avant notre ère, Jules César décide que le Jour de l’An, auparavant célébré en mars, serait fixé au 1er janvier. Les Romains dédient ce jour à Janus. Janvier doit également son nom à Janus qui se trouve être le Dieu des portes et des commencements : celui-ci avait deux faces, l’une tournée vers l’avant, l’autre vers l’arrière.
    Le réveillon de la Saint-Sylvestre ou le réveillon du Jour de l'an est une coutume qui consiste à fêter l'arrivée du nouvel an, en veillant jusqu'à minuit le soir du 31 décembre, dernier jour de l'année du calendrier grégorien.
    Dans la plupart des pays, contrairement au réveillon de Noël qui se fête en famille, celui du Jour de l'an se fête généralement avec des amis. Par contre, au Japon de même qu'en Russie et dans les autres anciennes républiques soviétiques, c'est l'inverse.
    (D'après Wikipédia)

  • Joyeuse fête de Noël 2019

    2243483144-1.jpeg

    Photo d'archive AL

    Noël est fêté dans la nuit du 24 au 25 décembre et le 25 toute la journée. En tant que fête chrétienne, elle commémore chaque année la naissance de Jésus de Nazareth.
    À l'origine, il existait à cette date des festivités païennes marquant le solstice d'hiver, symbole de la renaissance du soleil. La fête chrétienne a été positionnée à la même date dans le but de remplacer ces fêtes et, symboliquement, pour associer la naissance du Christ à la notion de lumière croissante. 

    La période entourant Noël est appelée « temps des fêtes » quand on y inclut les célébrations du Nouvel An.
    Depuis le milieu du XXe siècle, cette période perd son aspect religieux tout en maintenant vivante la tradition de la fête. Dans cet esprit, Noël prend une connotation folklorique, conservant le regroupement des cellules familiales autour d'un repas et l'échange de cadeaux autour du sapin traditionnel.

    La première crèche aurait été réalisée par François d'Assise en 1223 à Greccio, en Italie; ç'aurait été une crèche vivante, c'est-à-dire incarnée par de vraies personnes. Depuis le XVIIIe siècle, la tradition de la crèche s'est perpétuée dans tout le monde catholique et en a largement débordé au cours du XIXe siècle.
    En Provence, des personnages nouveaux ont été ajoutés : les santons. Ils figurent souvent les métiers traditionnels du XIXe siècle ou les scènes de la vie quotidienne de la région. Les rois mages Gaspard, Melchior et Balthazar, trois érudits de l'époque de Jésus, sont représentés en route vers cette même étable, mais leur arrivée n'est célébrée qu'à l'Épiphanie. Ils symbolisent l'universalité de l'événement qu'est la naissance de Jésus.


    DSC_1676.jpgPère Noël
    Chargé d'apporter des cadeaux, il est représenté comme un vieil homme pourvu d'une longue barbe blanche et d'une houppelande rouge. Cette image est accompagnée de tout un folklore : traîneau volant tiré par des rennes, lettres de demande de cadeaux à son intention, son sac rempli de jouets, etc.
    Personnage d'invention anglo-saxonne et protestante au XIXe siècle, de Charles Dickens notamment avec ses cinq Livres de Noël, dont la publication du premier, Un chant de Noël (A Christmas Carol, dans sa version originale), remonte à 1843.
    La première mention du « père Noël » en français est trouvée en 1855 sous la plume de George Sand. Une de ses premières représentations date de 1868, dessinée par Thomas Nast pour Harper's Weekly.
    À l'origine le personnage est habillé soit en vert soit en rouge, au gré de la fantaisie des illustrateurs
    S'il est inspiré du saint Nicolas chrétien, notamment par ses habits, il peut également être assimilé à Julenisse, un lutin scandinave qui avait la même fonction à la fête de la mi-hiver.


    3623412394.jpegLa Trêve de Noël est un terme utilisé pour décrire plusieurs et brefs cessez-le-feu non officiels qui ont eu lieu pendant le temps de Noël et le Réveillon de Noël entre les troupes allemandes, britanniques et françaises dans les tranchées lors de la Première Guerre mondiale, en particulier celles entre les troupes britanniques et allemandes stationnées le long du front de l'Ouest en 1914. En 1915, il y eut une trêve de Noël similaire entre les troupes allemandes et françaises. 

    (D'après Wikipédia)

  • Bonne fête de Saint-Nicolas à tous les enfants!

     

    capture ecran 2017-12-05 à 11.06.21.jpgLa Saint-Nicolas est une fête inspirée de Nicolas de Myre, appelé aussi Nicolas de Bari. Né à Patara au sud-ouest de l'actuelle Turquie (à l'époque Asie mineure) entre 250 et 270, il fut le successeur de son oncle, l'évêque de Myre. C'est une tradition vivace en Belgique, dans plusieurs pays européens et dans quelques régions françaises. Cette fête est célébrée le 6 décembre.
    Les traditions diffèrent selon les régions. Un trait commun à ces célébrations est la distribution de cadeaux ou friandises aux enfants, qui est parfois substituée par celle du Père Noël.
    Nicolas est le patron des bateliers et mariniers, et des navigateurs d'une manière générale. L'histoire des trois enfants sauvés dans le saloir peut être interprétée comme une allégorie de marins sauvés du naufrage, le bac symbolisant le bateau, et le sel la mer. Tout au long des voies navigables de France sont élevées des chapelles dédiées à saint Nicolas.

    Père Fouettard
    Dans certaines régions, Saint-Nicolas  est accompagné par le Père Fouettard (Zwarte Piet – Père Fouettard ou « Pierre le Noir » textuellement – en néerlandais. Hans Trapp en alsacien) vêtu d'un grand manteau noir avec un grand capuchon et de grosses bottes et portant parfois un fouet et un sac. Il n'a pas le beau rôle, puisqu'il menace de distribuer des coups de trique aux enfants qui n'ont pas été sages ou de les emporter dans son sac et il donne, parfois, du charbon, des pommes de terre et des oignons. Le Père Fouettard est également souvent représenté avec des cornes et une queue. (D'après Wikipédia)

    Depuis quelques années, surtout en Hollande et en Flandre, les pères fouettards avec la peau noire sont déconseillés, évités voire interdits pour éviter les amalgames à connotation raciste. Une charte a été signée dans ce sens par de nombreuses grandes surface en 2016. (AL. Photo St-Nicolas Fraiture Sport)

    DSC_6466.jpg
    Il n'y a pas d'âge pour fêter Saint Nicolas !
    (Photo d'archive)

  • Liège. Le Village de Noël s'apprête à accueillir près de 2 millions de visiteurs

    Capture d’écran 2019-12-03 à 18.55.48.png

    Le Village de Noël ouvre ses portes ce vendredi 29 novembre et sera ouvert jusqu'au 30 décembre.
    En 32 ans d'existence, le village de Noël de Liège est devenu, par sa taille, sa durée et son esprit, le plus important marché de Noël de Belgique, et le seul véritable "village".
    Chaque année, fort de ses 200 chalets, il draine à Liège un public que l'on estime à près de deux millions de personnes, attirant des visiteurs étrangers de plus en plus nombreux.
    Un Village qui cette année veut être pionnier en matière de gestion des déchets. Anticipant les futures réglementations européennes, le Village de Noël proscrit dès cette année l'utilisation de vaisselle plastique à usage unique.
    Voir le reportage de RTC

  • Les "Journées mondiales" célébrées durant le mois de décembre 2019

    Capture d’écran 2019-12-01 à 10.19.45.png

    Source Journée Mondiale

  • Stage : apprendre la langue des signes

    Capture d’écran 2019-11-03 à 15.58.36.png

    La surdité est un handicap touchant énormément de personnes. En Wallonie, cela concerne 20 000 personnes sourdes et 450 000 malentendantes, pour lesquelles l’intégration dans la société reste problématique.
    Pour sensibiliser à ce handicap, l’asbl Surdimobile organise de multiples activités pour sensibiliser la population à ce handicap et faciliter l’intégration des personnes en souffrant.
    Ainsi l’asbl se rend dans les entreprises, les institutions, les écoles… 
    Mais elle propose aussi de nombreuses animations, en utilisant des outils concrets de sensibilisation à la surdité dans une démarche constructive et professionnelle. Parmi ceux-ci, on peut noter les casques insonorisants permettant de se rendre compte du quotidien des personnes souffrant de ce handicap.  
    Surdimobile propose aussi des formations à la langue des signes et de la prévention aux risques sonores, notamment lors de festivals afin de conscientiser le jeune public aux conséquences parfois irréversibles du bruit.
    Notons également les ateliers « Bébé-Signes » les parents et leur bébé entendants ainsi que pour les professionnels de la petite enfance, favorisant ainsi une communication précoce entre le petit et son entourage.  Ou encore le jeu « Allons-y », un jeu de société de communication au sein d’une famille comportant un membre sourd ou malentendant. 
    Mais au-delà de tous ces outils, Surdimobile propose également des stages de langue des signes pour enfants à partir de 4 ans jusque 12 ans pendant les vacances scolaires, sauf à Noël. Via des jeux, du bricolage, de la cuisine et des chansons, les plus jeunes sont plongés en immersion dans la langue des signes.

    Voir la suite et le reportage vidéo sur RTC

  • Enquête Eurostat. Les Belges sont les Européens les plus heureux !

    Selon une nouvelle enquête publiée par Eurostat, la Belgique est le pays le plus heureux de l’Union européenne.

    carte-eu-commission-fr.jpg

    Comparé à 2013, le nombre de personnes « heureuses » dans l’Union européenne a augmenté de deux pourcents, atteignant ainsi 60 %. La Belgique, les Pays-Bas, l’Autriche et la Finlande ont les personnes les plus heureuses : plus des trois quarts des habitants (76 % dans chaque pays) se sont déclarés satisfaits tout ou la plupart du temps au cours des quatre dernières semaines. Les individus les plus heureux suivants se trouvent au Luxembourg (74 % des habitants), en Espagne (72 %) et au Danemark (70 %).
    En revanche, la fréquence de la satisfaction est la plus faible en Lettonie (31 % des personnes interrogées) ont déclaré être toujours heureuses), en Bulgarie (35 %), suivies de la Croatie (42 %), de la Lituanie (45 %), Grèce et Roumanie (46 % chacun). Près de 8 Belges sur 10 (7,6/ 10) se disent satisfaits de la vie en général en 2018, indique Eurostat. Sept Belges sur 10 sont satisfaits de leur situation financière. Enfin, 7,9 Belges sur 10 sont satisfaits de leurs relations personnelles.
    La Meuse 7Dimanche

  • Démographie. 59.624 nouveaux résidents hors-UE en Belgique

    Selon les chiffres d’Eurostat pour l’année 2018, l’Union européenne a octroyé 3.225.436 nouveaux permis de résidence à des ressortissants extracommunautaires. Les principaux bénéficiaires sont originaires d’Ukraine et de Chine. En Belgique, c’est bien différent. Le top 3 est composé des Marocains, des Syriens et des Indiens. Ils viennent pour des raisons parfois fort différentes…

    Eurostat vient de publier les derniers chiffres des nouveaux permis de résidence qui ont été délivrés dans l’Union européenne à des ressortissants extracommunautaires. Leur nombre a augmenté de 0,4 % par rapport à 2017 pour atteindre les 3.225.436 permis. Ces permis peuvent être obtenus pour diverses raisons. Dans 28 % des cas, elle était d’ordre familial. Dans 27 % des cas, elle était liée à l’emploi. Dans un cas sur cinq (20 %), elle était liée à l’éducation alors que ceux délivrés pour d’autres raisons, dont la protection internationale, représentaient 24 % des cas en 2018.
    La nation la plus représentée est l’Ukrainienne avec 526.864 personnes qui ont quitté leur pays pour un autre. Il s’agit surtout de la Pologne et la raison principale était pour y trouver un travail. Suivent les Chinois. Ils ont été 206.230 à quitter leur pays, dont la moitié pour le Royaume-Uni ! En troisième position, on retrouve les Indiens avec 197.253 nouveaux permis de résidence délivrés en UE, dont 74.946 au Royaume-Uni.

    Les trois pays qui ont accordé le plus de permis à des ressortissants extracommunautaires sont la Pologne (635.335), l’Allemagne (543.571) et le Royaume-Uni (450.775).
    La France (264,9M), l’Italie (238,9M) et l’Espagne (259,6M) suivent, de loin.
    Un cas sur deux pour la famille
    Et la Belgique ? demandez-vous : nous sommes loin d’être les plus accueillants... Lire la suite sur la Meuse en ligne