Solidarité

  • Meilleurs voeux pour 2021

    Capture d’écran 2020-12-23 à 19.19.32.png

    Capture d’écran 2020-12-23 à 18.00.16.png

    Téléchargez ici le T4S décembre 2020 en pdf

    Permettez-moi de reprendre les voeux du T4S  et de m'associer ainsi aux souhaits de la Commune de Tinlot pour vous présenter mes meilleurs vœux pour l'année 2021.
    "Regain d'optimisme, recréer des liens, réinventer l'avenir", voilà des mots qui sonnent juste pour ce changement d'année avec, bien sûr, une préoccupation permanente :  préserver la santé de chacun  !

    Des voeux particuliers à tous les lecteurs du Blog de Tinlot qui nous suivent parfois de très loin ! Merci pour votre fidélité à la vie tinlotoise et condrusienne ! Cette année encore vous étiez de plus en plus nombreux comme l'indiquent  les  statistiques de Google Analytics (31/11/2020)

    Capture d’écran 2020-12-31 à 11.40.35.png

    Capture d’écran 2020-12-31 à 11.35.57.png
    Stats du mois de novembre 2020

  • Ces Modaviens passeront en calèche à Noël devant les maisons des personnes isolées

    Mélanie et Quentin Michel sont tous deux passionnés d’attelage et d’équitation. - DR

    Comment réintroduire un peu de magie de Noël et de lien social en cette période de confinement ? C’est la question que se sont posés Mélanie et Quentin Michel, deux habitants de Modave passionnés d’attelage et d’équitation.
    D’habitude, le couple propose à ses voisins de se retrouver autour d’un verre de Noël, ce qui permet aux gens du quartier de se rencontrer dans la convivialité. Vu que cela n’est pas possible cette année, ils ont décidé de souhaiter de joyeuses fêtes aux personnes isolées du village en circulant dans les rues à bord de leur calèche tilbury de 1910, entièrement remise à neuf l’année dernière.
    « Ça amuse les gens de voir passer la calèche, car c’est un bel attelage. On s’est dit que ça serait un moyen de mettre un peu de sociabilité dans le village », explique Quentin Michel. « On ne peut pas entrer chez les gens. L’avantage de la calèche est qu’on la voit depuis la fenêtre. On fera coucou et on souhaitera un joyeux Noël sans qu’il y ait de contact physique. On s’arrêtera devant chez les gens, simplement dans l’idée qu’il se passe quelque chose le jour de Noël. On déposera nos spéculoos sur le pas de la porte »
    Professeur à l’université, Quentin (51 ans) a toujours été passionné par l’équitation. Depuis une dizaine d’années, avec sa compagne Mélanie, il a commencé à faire de l’attelage. « On a acheté un traineau il y a 8 ou 9 ans. Malheureusement, on peut toujours rêver pour l’utiliser à Noël, car il faut un sol gelé et de la neige », explique-t-il. « L’essentiel du temps, on sort la calèche. On en a plusieurs, mais celle qu’on utilisera est la plus ancienne, qui a un côté un peu glamour, dans l’esprit de Noël ».
    Le couple a lancé un appel sur les réseaux sociaux ce dimanche pour que les personnes intéressées par le passage de la calèche se manifestent. « La commune ne peut pas nous donner la liste des personnes âgées isolées de la commune, donc on fait un appel. Ça peut-être la personne qui nous contacte directement, ou un voisin par exemple ».
    La démarche de Mélanie et Quentin est totalement gratuite, dans l’objectif de réintroduire l’esprit de Noël dans cette période compliquée. Si vous êtes intéressé ou connaissez quelqu’un à qui cela pourrait faire plaisir, contactez directement Quentin Michel au 0477/50.11.75.

    P.Tar. La Meuse H-W

  • Du 5 au 15 nov., soutenez l’opération 11 11 11 « Pour un monde d’après, juste et durable »

    Du 5 au 15 novembre, le CNCD appelle les citoyens belges à soutenir sa campagne annuelle. En raison de la pandémie de Covid19, l’opération 11 11 11 se réinvente. Vous pourrez notamment acheter les produits en ligne.

    11-11-11.jpg

    Le CNCD-11.11.11, coupole de plus de 80 organisations de la société civile et d’une cinquantaine de groupes de volontaires engagés dans la internationale, redouble d’efforts pour promouvoir des alternatives concrètes pour un monde juste et durable, à travers ses trois missions : le financement de programmes de développement dans les pays pauvres via l’, la coordination de plateformes de plaidoyer pour inciter les décideurs politiques à adopter des politiques cohérentes avec les objectifs de développement durable et l’organisation de mobilisations citoyennes et de campagnes d’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire.

    Près de 2 millions d’euros récoltés en 2019

    Depuis plus de 50 ans, l’Opération 11.11.11 finance des projets de développement en Afrique, en Amérique latine, en Asie et au Moyen Orient.

    En 2019, l’Opération 11.11.11 a permis de récolter le montant record de 1.862.228 €. Près de 200 projets ont ainsi pu être financés dans une quarantaine de pays en développement (portés par 32 ONG membres). La sélection a lieu après la récolte par des collèges de consultants indépendants.
    Ces consultants se basent sur des critères de qualité précis, dont la cohérence avec la charte politique du CNCD-11.11.11 et l’implication du partenaire du Sud dans l’élaboration puis la mise en œuvre des stratégies développées.

    Les programmes soutenus par l’Opération 11.11.11 s’articulent autour d’un certain nombre de thématiques prioritaires:
    – la souveraineté alimentaire,
    – le travail décent, la protection sociale et l’inclusion sociale,
    – l’émancipation et la formation des jeunes,
    – l’égalité des genres et l’empowerment des femmes,
    – l’adaptation aux changements climatiques et la protection des ressources naturelles,
    – la démocratie ou encore la justice fiscale

    Comment soutenir l’opération 11 11 11?

    Chaque année depuis plus de 50 ans, au mois de novembre, la population belge fait la preuve de sa solidarité, en soutenant l’Opération 11.11.11. La Covid-19 freinera-t-elle cet élan de générosité avec les pays les plus pauvres ? Non, bien sûr, mais l’Opération 11.11.11 se réinvente.

    Puisque les événements sportifs collectifs sont perturbés, pourquoi ne pas se fixer des challenges individuels ou par petite équipe ? Avec le nouveau défi « Tous pour onze », les sportifs solidaires pourront parcourir la distance de leur choix. A pied, en vélo ou en roller, peu importe : l’important est de se dépasser pour la bonne cause ! Rendez-vous sur la plateforme touspouronze.cncd.be. Chacun pourra faire y appel à la générosité en quelques clics, de façon parfaitement sécurisée.

    Plus généralement, toute l’Opération 11.11.11 est accessible en ligne. Ceux qui ne trouvent pas leur stand habituel pourront sans souci passer commande sur la boutique en ligne du CNCD-11.11.11. Les calendriers, cartes postales et chocolats seront livrés à domicile. Nouveauté de l’année : un élégant et alléchant livre de cuisine végétarienne.

    Pour ceux qui souhaitent simplement faire un don, ici encore il est aisé de le faire sur le site web de l’Opération 11.11.11. La crise sanitaire bouleverse la vie des Belges. Elle appelle à changer les habitudes. A contexte exceptionnel, réponse exceptionnelle.
    Pour que vive la solidarité internationale en Belgique, l’Opération 11.11.11 compte une nouvelle fois sur la solidarité de la population.
    Source SD Cathobel

    Toutes les infos

    Capture d’écran 2020-11-05 à 10.25.08.png

  • Vers un pic de dépression et de suicides en Belgique avec le reconfinement?

    Vers un pic de dépressions et de suicides en Belgique avec le reconfinement ? «Je crains vraiment le pire!»
    Élodie, psychologue, craint que le moral des Belges ne soit au plus bas à cause de cette pandémie. « Avant le confinement, 33 % des Belges éprouvaient des difficultés psychologiques. Parmi eux, 20 % se sentaient malheureux et déprimés. Je serai vraiment curieuse de voir les chiffres aujourd’hui. On doit certainement être au-delà des 40 % de personnes mal dans leur peau ».

    Capture d’écran 2020-11-06 à 18.39.35.png« Avant le confinement, 33 % des Belges éprouvaient des difficultés psychologiques. Parmi eux, 20 % se sentaient malheureux et déprimés. Je serai vraiment curieuse de voir les chiffres aujourd’hui. On doit certainement être au-delà des 40 % de personnes mal dans leur peau. Je le vois au cabinet. J’ai eu une hausse de 30 % des consultations lors du confinement, c’est redescendu à 15 % en été. »

    Mais, depuis une semaine et la demande des experts d’un nouveau confinement, les appels pour des consultations repartent en flèche. Je dirai que, vis-à-vis de l’an passé, on est à une hausse de 20 %. Mais, je crains que ce chiffre remonte très vite avec l’annonce des mesures plus sévères. On va alors dépasse les 30 % du mois d’avril », nous explique Élodie, une psychologue montoise. « Ce sont essentiellement des personnes envoyées par leur médecin traitant, elles souffrent de dépression, d’idées suicidaires ou de syndrome de glissement face aux restrictions ».

    Mais, avec les jours qui raccourcissent, la psychologue est bien plus inquiète qu’au mois de mars. « Il y a au sein de la population une forte baisse du moral. Et, la période actuelle est propice aux dépressions et aux suicides. C’est durant les mois de novembre et décembre qu’on dénombre le plus grand nombre de tentatives de suicide. La météo est maussade et la lumière est peu présente. Si on y ajoute un reconfinement, le cocktail est détonnant. On risque vraiment d’avoir un pic de dépressions et suicides jamais atteint en Belgique. Je crains vraiment le pire. Si vous avez besoin d’une oreille attentive, il est essentiel d’en parler à votre médecin ».

    Un site web de soutien
    Pour vous aider, la Wallonie a lancé une grande campagne de soutien. « Si des solutions structurelles n’existent pas encore pour endiguer ce virus, il est tout de même possible de se faire aider en cas de besoin. C’est la raison pour laquelle, les autorités wallonnes lancent une campagne de sensibilisation (affichage, réseaux sociaux et spots radiophoniques) autour du nouveau site www.trouverdusoutien.be. Elle leur permet de trouver de l’aide en santé mentale à proximité de chez eux ou de leur lieu de travail », nous expliquait récemment le cabinet de la ministre wallonne de la Santé.
    Pour faire face aux nouvelles mesures et à la dépression saisonnière, Élodie vous propose 5 grandes règles. « On fait du sport au moins 30 minutes par jour. On se laisse des temps de relaxation pour soi. On continue à communiquer avec les autres, notamment via les apéros virtuels. Quand ça ne va pas, on en parle à un proche ou un médecin. On s’adonne à une passion qu’on n’a jamais eu le temps de pratiquer avec son quotidien métro-boulot-dodo ».

    Article de Alison Veraet. Sudinfo

  • Le home de Seny recherche des bénévoles !

    123002709_188217146103238_5615379460640153632_n.png

    APPEL A BENEVOLES – HOME DE SENY
    Le Home de Seny recherche des bénévoles de 18 ans et plus pour accompagner les résidents de son établissement, faire de la lecture, distribuer du café, assurer une présence...
    ✅ Contact : 085/51.15.33 ou aginesci@chuliege.be
    Source Commune de Tinlot
  • Ne masquez pas vos émotions. Trouvez du soutien !

    Vous ressentez de l’INQUIETUDE, du STRESS, de la TRISTESSE,
    de la COLERE ou du DESARROI en cette période de pandémie ?
    Ne masquez pas vos émotions !
    Des aides existent sur www.trouverdusoutien.be

    Capture d’écran 2020-10-25 à 16.34.15.png

    Source Aviq

  • Covid-19. L’appel aux volontaires !

    Capture d’écran 2020-10-24 à 13.07.54.png 

    L’appel aux volontaires

    Vendredi, Elio Di Rupo et la ministre de la Santé, Christie Morreale, ont lancé un appel afin de renforcer les équipes des hôpitaux et des maisons de repos. « Il manque encore de bras », nous explique Christie Morreale. « On avait lancé cette plate-forme des volontaires lors de la première vague. Il faut lui donner de l’amplitude. On cherche des infirmiers à domicile, des aides-soignants, des infirmiers, des éducateurs mais aussi des étudiants qui ont envie de venir travailler et qui seront rémunérés.
    Des mesures ont été prises par les ministres Dermagne et De Bue pour augmenter le nombre de jours de travail possibles pour les étudiants sans perte du droit aux allocations familiales. Tout le monde s’y met. On sent qu’il y a une forme de solidarité. »
    Extrait de La Meuse du 24/10

    Pour vous inscrire sur la plate-forme, surfez sur solidaire.aviq.be ci dessous:

    Capture d’écran 2020-10-24 à 12.41.37.png

    Plateforme solidaire wallonne

    Les professionnels et futurs professionnels qui souhaitent apporter leur soutien dans la lutte contre le COVID-19 peuvent se déclarer disponibles au moyen du formulaire ci-dessous. Avant de le remplir, nous vous invitons à prendre connaissance de notre politique de confidentialité, qui figure en bas de page.
    L’AVIQ coordonne, via une plate-forme en ligne, la récolte des coordonnées des professionnels disponibles et en donne l’aperçu, via une page protégée, aux établissements d’hébergement pour personnes âgées, handicapées ou fragilisées.
    Une fois votre inscription complétée, vous recevrez un mail de confirmation et vous serez inscrit sur la réserve de professionnels de l’aide et des soins qui est proposée aux établissements d’hébergement.
    Les services entreront en contact avec vous pour l’organisation pratique des prestations.
    Attention ! Si vous appartenez à un groupe à risque, ne prenez aucun risque avec votre santé.
    Déjà, nous vous remercions de votre aide.
    Voir le site

     

    Avant cet appel à des volontaires du secteur de la santé ,le CHR de la Citadelle à Liège, de son côté, avait fait déjà appel à des bénévoles comme expliqué dans l'article ci-dessous:

    Hôpitaux saturés: des bénévoles à la rescousse du CHR de la Citadelle à Liège

  • Lutte contre la pauvreté. Interview du Tinlotois Alain Vaessen, Directeur des CPAS de Wallonie

    Interview d'Alain Vaessen - Journée Mondiale de Lutte Contre la Pauvreté

    Le 17 octobre avait lieu la journée mondiale de la pauvreté.
    A cette occasion, des témoins du vécu/militant.e.s  du RWLP (Réseau Wallon de Lutte Contre la Pauvreté) sont allés à la rencontre de personnalités pour leur demander ce qu'ils ont à dire du droit à l'aisance. C'est dans ce cadre qu'ils ont interviewé Alain Vaessen, Directeur général de la fédération des CPAS.
    Il  parle du droit à l'aisance et de l'importance de la sécurité sociale.

    Pour le Droit à l'aisance H24 7Jours7
    Infos:
    https://www.rwlp.be/1710/ #sécu #aisance
    En savoir plus sur cette initiative:Christine Mahy Hergot

    120767638_4822849157740335_3008044612109792009_n.jpg

  • Coronavirus – Dispositifs exceptionnels pour les aînés de Tinlot. A partager autour de vous !

    Capture d’écran 2020-10-20 à 16.56.16.pngLa situation pandémique s’est de nouveau dégradée.
    Afin de protéger au mieux nos aînés, de ne pas leur faire courir de risque inutile et de veiller à ce qu’ils disposent des biens de première nécessité, la Commune de Tinlot et le CPAS de Tinlot collaborent pour proposer un ensemble de dispositifs exceptionnels :

    Courses à domicile :
    Pour les personnes isolées ou dans l’impossibilité de se déplacer, vous pouvez communiquer votre liste des courses par téléphone au CPAS de TINLOT : 085/830.921
    Un agent se chargera de faire vos courses et de vous les déposer ensuite.
    La liste doit se limiter aux biens suivants : nourriture, nourriture pour animaux, médicaments, produits d’hygiène corporelle et de désinfection (nettoyage).
    Pour des raisons pratiques, il est préférable de téléphoner le matin afin de pouvoir vous livrer dans l’après-midi.
    Vous devrez préparer une enveloppe avec l’argent liquide à l’agent. Celui-ci vous ramènera le solde de l’argent et la souche du magasin.
    Repas chauds :
    Les repas à domicile peuvent être livrés tous les jours, week-ends compris.
    Pour adresser votre demande : CPAS de Tinlot – 085/830.921 (du lundi au vendredi)
    Ces repas sont préparés par le Centre neurologique et de réadaptation fonctionnelle de FRAITURE (CHU). L’organisation de la distribution s’effectue par le service social du C.P.A.S de TINLOT (085/830.921).

    Soutien psychologique :
    Numéro d’urgences sociales en Wallonie : 1718
    Centre de Télé-accueil : 107
    Des tablettes sont mises à la disposition des personnes isolées : prenez contact avec le CPAS – 085/830.921.

    Rendez-vous médicaux
    Par ailleurs, en ce qui concerne les rendez-vous médicaux exclusivement vitaux, vous pouvez réserver, au plus tard la veille de votre rendez-vous.
    Pour le Tinlot Bus : 0473/ 809.711 ou 085/830.921) ou le service du
    Pour le T-Condruses : 085/27.46.10
    Le Tinlot bus ne sera occupé que par la ou les personne(s) occupant la même habitation.

    Aux membres de la famille des aînés
    Nous vous rappelons l’importance de prendre toutes les dispositions nécessaires pour éviter de les contaminer : Désinfection des mains, écartement de tout membre de la famille malade, éviter la présence d’enfants.

    A toutes les Tinlotoises et Tinlotois :
    N’hésitez pas à relayer ces informations auprès de vos voisins ou toute personne domiciliée sur la commune de TINLOT dont vous connaîtriez la solitude.

  • Covid-19. La police du Condroz passe à la phase de répression: elle renforce ses contrôles

    Au vu de l’évolution défavorable de la situation sanitaire liée au Covid-19, des nouvelles mesures visant à réduire les risques de propagation de l’épidémie ont été prises par les autorités fédérales et locales : la fermeture des bars à 23h, la fermeture des buvettes et cafétérias. Les zones de polices sont particulièrement attentives à ce que ces règles soient respectées. La zone de police du Condroz (Anthisnes, Clavier, Comblain-au-Pont, Ferrières, Hamoir, Marchin, Modave, Nandrin, Ouffet et Tinlot) a d’ailleurs annoncé qu’elle avait renforcé ses équipes de terrain par des patrouilles dédiées à la surveillance et à l’application des règles sanitaires. Et cela a débuté ce mardi dans toute la zone.
    La semaine dernière, une première action de sensibilisation a été menée en fin de semaine. « J’espère que la raison l’emportera comme lors de la première vague et que chacun prendra ses responsabilités pour qu’il y ait aucun constat dressé. Ce sont des patrouilles mobiles qui passeront en soirée devant les services horeca. Elles vérifieront par des passages s’il y a une infraction à la loi. Je pense qu’il faut tout de même garder à l’esprit que l’on est dans une zone à caractère rural », souligne le commissaire Yves Lizée.
    Face à l’annonce de cette phase répressive, de nombreux citoyens sont sur la défensive, quant aux prochains contrôles organisés par la police. « Il faut respecter les mesures Covid. Le rôle de la police c’est l’application des règles. On ne veut pas à tout prix aller chercher l’infraction, l’objectif est de préserver l’intégrité des citoyens au travers des mesures. Avec l’annonce de la phase de répression, nous voulons prévenir que les gens soient bien attentifs », ajoute le commissaire.
    La police se rendra également dans les buvettes de football afin de vérifier que tout soit bien fermé. « Le rôle de la police c’est de faire respecter, pas d’émettre de l’agressivité ».
    Zone de Hesbaye ... Lire la suite dans La Meuse H-W du 16/10

  • Niveau d’alerte 4 de la COVID-19 : des règles plus strictes à partir de ce lundi 19 octobre !

    Capture d’écran 2020-10-16 à 23.28.27.png
    Communiqué du Premier Ministre, Alexander De Croo

    La pression sur les hôpitaux et sur la continuité des soins non liés à la Covid-19 augmente. Certains hôpitaux sont confrontés à de nombreuses absences au sein de leur personnel. Les soins de première ligne, notamment la médecine générale, font eux aussi face à une pression croissante.

    Le nombre de patients COVID en soins intensifs est, aujourd’hui, 2,5 fois plus élevé que fin mars.

    Pour éviter que les hôpitaux se retrouvent dans une situation encore plus problématique, que les écoles doivent fermer, que l’économie soit à l’arrêt et que de trop nombreuses personnes se retrouvent isolées en raison d’un confinement généralisé, le Comité de concertation a décidé d’une série de mesures :

    • Les contacts rapprochés sont limités à 1 personne maximum.
    • Les rassemblements privés sont limités à 4 personnes pendant deux semaines, toujours les mêmes.
    • Les rassemblements sur la voie publique sont limités à 4 personnes maximum.
    • Le télétravail devient la règle, pour les fonctions qui s’y prêtent et dans le respect de la continuité de la gestion des entreprises et organisations, services et activités.
    • Les marchés et foires de petite envergure restent ouverts, mais la consommation de boissons et de denrées alimentaires est interdite. Les marchés aux puces, les brocantes et les petits marchés de noël sont interdits.
    • Les cafés et restaurants seront fermés. Cette mesure vaut pour une période de quatre semaines et fera l’objet d’une évaluation après deux semaines. Le retrait sur place de plats à emporter reste possible jusqu’à 22h00. Les réceptions et banquets organisés par un service traiteur ou de catering professionnels sont interdits, sauf dans les hôtels pour les clients qui y séjournent et les réceptions dans le cadre de funérailles (maximum 40 personnes).
    • Les nightshops doivent fermer à 22 heures. La vente d’alcool est interdite à partir de 20 heures.
    • Interdiction de se trouver sur la voie publique entre 24h00 et 5h00, sauf pour les déplacements essentiels et non reportables, tels que les déplacements pour des raisons médicales urgentes, des déplacements professionnels et le trajet entre le domicile et le lieu de travail.
    • Les activités à l’intérieur continuent de relever des protocoles en vigueur jusqu’à leur évaluation au 23/10. La vente de boissons et de nourriture est interdite.
    • Les compétitions sportives : réduction de moitié des compartiments réservés aux spectateurs qui  passeront de  400 à 200 (professionnels) ou composés uniquement des membres d’un même foyer (amateurs). Les cafétarias et débits de boissons sont fermés.

    Le gouvernement fédéral et les gouvernements des entités fédérées mettront tout en œuvre pour soutenir au mieux tous ceux qui sont économiquement touchés. C’est ainsi que le gouvernement fédéral doublera le droit passerelle pour les indépendants contraints de fermer. Les mesures d’aide existantes seront prolongées. Une exonération ONSS interviendra également.
    Les mesures entrent en vigueur le 19 octobre et seront d’application pendant un mois, avant d’être soumises à une évaluation.

    Schéma synthèse Sudindo:

    Capture d’écran 2020-10-16 à 23.37.14.png

    Capture d’écran 2020-10-16 à 23.37.28.png

  • Le Créahm lance aux côtés de Cap48 une collecte de dons (Crowfunding)

    Le Créahm a lancé aux côtés de Cap48 une collecte de dons (Crowfunding) en vue de financer et d’équiper le nouvel atelier multimédias à destination des Artistes du Créahm. https://lab.cap48.be/projects/creahm-liege-atelier-numerique
     
    A 34 jours de la clôture de cette opération, nous avons parcouru 40% de l’objectif final à atteindre (5.000€).  Merci déjà aux premiers donateurs.
    A terme, si nous atteignons notre objectif, Cap48 majore notre capital de 40% !!!
    De plus, cette année, tout dont à partir de 40€ et plus donne droit à une déductibilité fiscale de 60% : un don de 120€ vous coûte en réalité 48€.
    Vous l’aurez compris, pour concrétiser cette nouvelle aventure, nous avons besoin de vous, de vos réseaux, de vos contacts.
    Si vous souhaitez nous soutenir, cliquez sur le lien suivant : https://lab.cap48.be/projects/creahm-liege-atelier-numerique
    Il n’y a pas de petit don !!!
    Merci de votre générosité,
    N’hésitez pas à partager sans modération :-)
  • CAP 48. Venez soutenir la marche condrusienne d'Anne-Sophie et de Françoise ! (+ Mise à jour)

    L'opération CAP48 se déroule cette année en mode Covid-19!

    Le traditionnel défi de la RTBF au profit de CAP48 s’ouvre au grand public et prend une tournure digitale. Cette année, il sera donc possible de marcher ou courir séparés mais connectés !

    Capture d’écran 2020-10-02 à 15.37.50.png

    A la demande de quelques lecteurs, et à titre d'exemple, voici le projet de deux Condrusiennes d'Anne-Sophie Charlier et de Françoise Fisenne (Hamois et Méan):

    Capture d’écran 2020-10-02 à 15.52.03.png

    Cette année, nous avons décidé, Françoise et moi, de participer aux 100km de CAP48 connectés.
    Nous devons parcourir 100km en 21 jours et collecter 200€/personne pour soutenir le projet de recherche médicale sur la polyarthrite. 
    Vous le savez peut-être déjà, chaque année CAP48 soutient des centaines d’associations dans le secteur du handicap et de l’aide à la jeunesse.
    Nous nous sommes engagées à trouver de très généreux parrains pour nous aider à atteindre notre objectif de collecte. Sans vous, nous ne pourrons pas atteindre ce défi solidaire! 
    Tous les dons seront destinés à la recherche médicale sur la polyarthrite de l’enfant et du jeune adulte. Cette maladie touche environ 150.000 personnes en Belgique. Elle est douloureuse, invalidante et développe des déformations irréversibles voire des atteintes au niveau des organes. Cette cause nous touche beaucoup, nous avons besoin de vous ! Faites un don !Merci beaucoup d’avance pour votre soutien ! 

    PS : Sachez que tout don à partir de 40€ vous donne droit à une attestation fiscale. Et qu’en 2020, le gouvernement a mis en place une mesure exceptionnelle. La réduction fiscale passe de 45% à 60% du montant du don. Par exemple, si vous faites un don de 100€, il ne vous coutera que 40€

    Participer. Venez soutenir et encourager ce samedi !

    Hello les amis, voici notre trajet plus précis pour samedi si vous voulez nous encourager ou même marcher:
    Départ de Boncelles à 6h
    La Gotte à Nandrin à 9h
    et pause 30' Place à Seny
    Pause 10' Terwagne 12h
    Clavier station/entrée du Ravel ligne 126 à 12h30 Pause Midi
    Reprise pour 13h30 Ravel: Clavier
    Les Avins Havelange vers 15h pause 20'
    Bormenville Hamois 17h30
    A la maison, petit verre pour vous remercier

    Capture d’écran 2020-10-02 à 16.31.02.png

                                L'opération CAP48 se déroule cette année en mode Covid-19!
    Le traditionnel défi de la RTBF au profit de CAP48 s’ouvre au grand public et prend une tournure digitale. Cette année, il sera donc possible de marcher ou courir séparés mais connectés !

    https://agir.cap48.be/events/100km-cap48-2020

    Capture d’écran 2020-10-02 à 16.35.51.png

    Achetez vos Post-it CAP48 jusqu’au 10 octobre !

    Depuis le 23 septembre, la campagne de vente des Post-it® CAP48 se déroule en Fédération Wallonie-Bruxelles. L’achat de la pochette à 10€ attendue par de nombreux belges permettra de soulever des fonds particulièrement indispensables en cette année où les besoins découlant de la crise sanitaire viennent s’ajouter aux besoins de fonds des associations des secteurs du handicap et de l’aide à la jeunesse.
    DE NOUVEAUX RELAIS DE VENTE : LES PHARMACIES SE MOBILISENT !
    Cette année, situation sanitaire oblige, la vente des Post-it CAP48 se déroulera d’une toute nouvelle manière. Du 23 septembre au 10 octobre, vous trouverez les Post-it® CAP48 aux comptoirs des pharmacies de Wallonie et de Bruxelles, ainsi que dans certains magasins de proximité prenant part à l’action.
    Une collaboration s’est ainsi créée entre les bénévoles CAP48 qui approvisionneront, tout au long de la vente, de nombreuses pharmacies de la Fédération Wallonie-Bruxelles

     

    Mise à jour dimanche 18h

    Défi réussi ! Elles ont parcouru 45km en partant de Boncelles à 6h00 du matin pour arriver à Hamois à 17h15 et ce pour cap48 afin de lutter contre la polyarthrite maladie qui touche beaucoup de personnes de tout âge.
    Encore bravo les filles pour votre performance.
    Source Facebook J.D

    Capture d’écran . 2020-10-04 à 14.21.13.jpeg

     

    Lire la suite

  • Tinlot Télévie. Un chèque de 8.000 euros pour l'édition 2020! Rendez-vous les 6 et 7 mars 2021

    120200456_183538283236161_489713434144155399_o.jpg

    Capture d’écran 2020-09-28 à 16.08.41.png

    Télévie 2020

    L’édition « Télévie » 2020, qui s’est déroulée les 7 et 8 mars derniers (Et oui … juste avant le confinement !) fut une belle réussite !
    Le souper du samedi a réuni pas moins de 182 convives autour du traditionnel « boulets-frites » de chez « Saveurs et Traditions » et les tout aussi habituels « éclairs au chocolat » de chez « Niesten ». Un grand merci à tous les commerçants, participants, bénévoles qui de près ou de loin ont contribué à cette soirée.
    Dimanche était la journée des enfants avec le bal du carnaval, une première qui a remporté un vif succès auprès des plus jeunes grâce à notre clown Gwendo.
    Nous ne pouvons passer sous silence … les dons reçus pour la tombola qui rapporte chaque année environ 1000 euros … les produits vendus dans les commerces et par les sympathisants … les sommes versées sur le compte … la récolte des pièces rouges, …
    Ce sont toutes ces gouttes de solidarité qui nous portent vers la prochaine édition.
    Nous vous donnons donc rendez-vous le week-end du 06 et 07 mars 2021 pour fêter ensemble les 18 ans d’existence de notre comité.
    Et, ensemble, nous ferons gagner la vie !
    Le Comité Télévie de Tinlot


    Vu les circonstances liées au Coronavirus, RTL Belgium et le FNRS avaient décidé de reporter la soirée de clôture du Télévie (initialement prévue le 25 avril) au samedi 19 septembre 2020.
    (Voir le site televie.be)
    Capture d’écran 2020-09-28 à 16.22.18.pngPour Tinlot, c'est un chèque de 8.000 euros qui a été remis à l'occasion de cette soirée !
    Bravo encore pour votre solidarité et pour le travail du Comité Télévie de Tinlot

  • Les aidants proches enfin reconnus !

    Ce mardi 1er septembre, le rôle des aidants proches sera enfin reconnu au niveau fédéral, permettant d’officialiser le statut informel de ces acteurs indispensables dans le maintien à domicile d’un grand nombre de personnes.
    Sous réserve d’un processus de reconnaissance par le biais des mutualités, l’octroi de ce statut leur va ainsi leur permettre de bénéficier d’un congé à plein-temps pour assistance médicale (allant de 12 à 18 mois ou d’un congé thématique aidant proche d’un mois) : « Il y a deux types de reconnaissance, une générale et une avec des droits sociaux selon certains critères », nous dit Frédérique Maerlan, service owner – département aide aux personnes chez Partenamut. Partenamut qui se réjouit de ce changement de statut et qui a réalisé plusieurs études sur le sujet.
    En outre, la mutualité propose son aide pour accompagner les aidants proches dans toutes les démarches administratives notamment. Puisque l’aidant proche reconnu va ainsi pour voir bénéficier d’un « revenu » (de 851 euros brut par mois à 1.401 euros pour une personne isolée).

    Épuisant…
    « Stress, manque de soutien, manque de sommeil… les facteurs expliquant la pression psychologique des aidants proches sont nombreux. Sans surprise, l’étude a ainsi démontré que les aidants proches allaient trois fois plus souvent chez le psychologue que les non aidants proches », explique-t-on chez Partenamut.
    L’étude a également mis en avant un réel impact sur la santé physique. Ainsi, le taux de consultation chez le médecin et le kinésithérapeute est plus élevé chez un aidant proche que chez un non aidant. Et cela ne s’arrête pas là : si les aidants proches ont des incapacités de travail plus courtes que les non aidants proches (durée : 62 jours contre 75 jours pour les non aidants proches), celles-ci sont plus nombreuses et entraînent deux fois plus de risques de tomber en invalidité. Il en est de même concernant les données liées aux hospitalisations : les aidants proches sont plus souvent hospitalisés, mais ils restent moins longtemps à l’hôpital que les non aidants proches.
    Cette reconnaissance est un grand pas en avant pour Partenamut : « Car c’est un réel phénomène de société. Cette dynamique d’aide à la personne est amenée à grandir de façon exponentielle dans les prochaines années, en lien avec d’autres enjeux sociétaux tels que le vieillissement de la population, la difficulté d’accès aux hébergements spécialisés, la diminution de la durée des hospitalisations… » poursuit encore Frédérique Maerlan.

    Muriel Sparmont.  La Meuse

     

    Deux types de reconnaissance
    Il existe une reconnaissance générale (qui n’ouvre aucun droit actuellement) et une reconnaissance pour l’octroi de droits sociaux (1). En ce qui concerne cette dernière, elle ouvre à un "congé pour aidants proches" qui peut se cumuler à d’autres congés existants (congés pour assistance médicale, pour soins palliatifs, etc.). Des conditions différentes s’appliquent aux deux types de reconnaissance. Ces conditions concernent tant l’aidant que la personne aidée. Les adultes et les mineurs sont éligibles aux deux reconnaissances.

    Conditions pour une reconnaissance générale
    L’aidant proche doit répondre aux conditions suivantes :

    • avoir développé une relation de confiance ou de proximité avec la personne aidée,
    • avoir une résidence permanente et effective en Belgique,
    • être inscrit au registre de la population ou au registre des étrangers,
    • soutenir et aider la personne à des fins non professionnelles, d’une manière gratuite et avec le concours d’au moins un intervenant professionnel (le médecin traitant, par exemple),
    • tenir compte du projet de vie de la personne aidée.

    Outre le critère de résidence permanente et effective en Belgique, la personne aidée doit :

    • être dans une situation de vulnérabilité et de dépendance en raison de son grand âge, de son état de santé ou de son handicap,
    • obtenir du soutien et de l'aide d’un aidant proche dans le but de préserver ou restaurer son autonomie et de développer des activités sociales.

    Conditions pour une reconnaissance pour l’octroi de droits sociaux....
    Quelles démarches entreprendre ?....
    Le congé pour aidants proches...
    Lire l'article complet dans le journal de la M.C.: "En Marche"