Solidarité

  • Quelques précisions sur le retour de la famille Etienne-Olivier qui était coincée à Bangkok

  • Condroz. Succès pour la plateforme d'entraide du G.A.L. « Villages solidaires ». Offrez vos services !!

    Tinlot: n'hésitez pas à offrir vos services !

    V O U S - S O U H A I T E Z - A I D E R ?
    Si vous souhaitez proposer votre aide bénévole dans cette période de confinement (faire les courses de votre voisin, garder des enfants, ...), la plateforme "Villages-Solidaires.be" a pour ambition de réunir les offres et les demandes.

    V O U S - A V E Z - B E S O I N - D - A I D E ?
    Ou vous connaissez une personne qui en aurait besoin... RDV sur la plateforme https://www.villages-solidaires.be/ ou bien téléphonez au 085 27 46 10

    VS-Entraide.jpg

    La Meuse H-W a fait écho hier de la plateforme "Villages solidaires", créée par le "Gal Pays des Condruses", en plein essor depuis le début du confinement lié au coronavirus. Des citoyens proposent leurs services, d’autres en reçoivent.

    Avec les mesures de confinement, de nombreux réseaux de solidarité ont vu le jour un peu partout dans notre région. Et notamment dans le sud de l’arrondissement de Huy-Waremme.

    La plateforme « Villages solidaires », mise en place par le « Gal Pays des Condruses », connaît un succès grandissant depuis le début des mesures de confinement. Inauguré l’année dernière, ce site est accessible dans les six communes du Gal, à savoir Anthisnes, Clavier, Marchin, Nandrin, Ouffet et Tinlot.

    Le système est assez simple : les habitants proposent des services et en reçoivent. « On voit un effet lié au coronavirus. Des gens proposent par exemple de faire des courses. Il y a beaucoup d’offreurs. Il y a même plus d’offres que de demandes », indique Chantal Courard, chargée de mission au Gal. Ainsi, on peut lire sur la plateforme des descriptions d’offres comme « Aide pour les courses en période de coronavirus » ou encore « Aide aux seniors qui ne peuvent plus sortir ».
    Actuellement, une trentaine de personnes ont effectué des demandes via ce site. Les organisateurs sont également en contact avec des services sociaux, qui peuvent désormais utiliser le site pour trouver des bénévoles. « On travaille avec les communes et les assistants de vie. On peut par exemple envoyer le Taxi Condruses, et les chauffeurs vont faire les courses » explique Chantal Courard. 
    RO.MA. La Meuse H-W

    Capture d’écran 2020-03-25 à 19.14.02.png

     

     

  • Huy, Nandrin, Fraiture, soulagement pour la famille Etienne-Olivier !

    Gros soulagement mercredi pour les familles Etienne et Olivier dont les enfants Laurent et Sarah étaient bloqués et confinés en Thaïlande depuis plusieurs jours avec leurs 4 enfants. Voir l'article: la famille Etienne Olivier (Huy, Nandrin, Fraiture) coincée en Thaïlande avec 4 enfants !

    image.jpg
    Une photo au départ d'un périple commencé en août dernier

    Ils ont finalement pu embarquer dans un vol pour Moscou et rejoindre ensuite la Belgique mercredi en fin de matinée. A Zaventem, beaucoup d'émotion après ces journées terriblement éprouvantes, et pour l'instant, "on les laisse récupérer et se retrouver chez eux", explique Paul Olivier, la papa de Sarah, et d'ajouter: "nous tenons vraiment à remercier directement tous ceux qui nous ont soutenus pendant ces moments difficiles à vivre!"

  • La famille Etienne Olivier (Huy, Nandrin, Fraiture) coincée en Thaïlande avec 4 enfants !

  • Vous avez besoin d'aide ? Vous pouvez donner un coup de main ? Faites-le savoir via 2ememain.be

    Capture d’écran 2020-03-20 à 15.32.16.png

    Offrez ou demandez de l'aide dans votre annonce
    Vous avez besoin d'aide ? Vous pouvez donner un coup de main ? Faites-le savoir via 2ememain.be. Placez le hashtag #ensemblecontrecorona dans votre annonce et votre demande ou offre sera immédiatement prise à bras le corps par des milliers de personnes.
    Pas d'annonce pour des masques buccaux et du gel hydroalcoolique
    En raison de la pénurie aiguë de masques buccaux à destination du personnel médical, nous retirons de notre plate-forme toutes les annonces pour les masques buccaux et les gels désinfectants pour les mains. Les médecins, infirmières et infirmiers ont vraiment besoin de ces masques pour continuer à effectuer le travail fantastique qu'ils accomplissent dans des conditions difficiles.
    Apportez votre stock dans un hôpital ou à un professionnel de la santé près de chez vous
    Avez-vous encore des masques buccaux de type FFP2 et FFP3 avec ou sans valve, avec label CE et norme européenne EN149: 2001 N95 ou KN95 ? Alors n'hésitez pas et assurez-vous qu'ils arrivent à bon port. Chaque petit geste compte. Les masques en tissu faits maison sont les bienvenus dans les maisons de repos. Et tous les prestataires de soins ont besoin de gel désinfectant pour les mains.

    Prêt.e à rejoindre le mouvement ?
    Merci pour votre collaboration et prenez bien soin les uns des autres. #ensemblecontrecorona
  • Coronavirus. Se rendre utile...

    92870022.2.pngJe fais beaucoup de couture et j'ai donc pas mal de chutes de tissus. Je les utilise pour coudre des masques.
    Si je peux aider dans la commune ou à proximité, contactez-moi via Facebook message privé ou tél : 0493294675
    Nathalie Bernier. Fraiture

    Mise à jour. Réponse

    PCS Condroz
    Nous avons du tissu et des élastiques, nous recherchons encore quelques couturières sur les communes d'Anthisnes, Clavier, Nandrin, Ouffet et Tinlot.
    Nous avons un petit réseau de couturières qui recherche des matières premières pour réaliser des masques de protection.

    90323958_2903355973088765_8055756577249951744_o.jpg

    Si vous avez des chutes de tissu en POLYESTER et des bandes élastiques, que vous soyez un commerce ou un particulier, merci de nous contacter au 0474 77 45 10.
    Si vous avez des notions de couture et que vous souhaitez participer, vous pouvez nous contacter au même numéro.

  • Soyons solidaires ! Des initiatives positives se mettent en place. Relayons-les !

    Les périodes de crise sont aussi source de créativité et de solutions parfois inimaginables, n'hésitez pas à les partager !

    89737695_654570361974077_437521283287089152_o.jpg

    http://www.villages-solidaires.be
    Un outil d'entraide gratuit qui existe pour promouvoir l'entraide entre voisins.
    Si vous pouvez vous déplacer, vous pouvez aider des personnes âgées vulnérables et seules. (Faire des courses, proposer un service, prendre des nouvelles,...)
    Villages Solidaires est là pour vous mettre en relation.

    http://www.taxicondruses.be
    Notre service de transport social T'Condruses reste accessible pendant les semaines à venir pour vous aider à vous déplacer.
    Nous adaptons notre service. Nous pouvons faire les courses alimentaires ou pharmaceutiques pour les personnes obligées de rester à domicile.

    Un réseau d’assistant(e) de vie - « Jamais seul »
    En cas de besoin, une aide pour les 60 ans et + peut être apportée par les assistants de vie, les communes, CPAS.
    Des professionnels de terrains commune par commune peuvent vous aider pour toutes autres demandes.

    Pour tous renseignements : Appelez le 085 / 27 46 10
     

  • Huy, 24 événements différents pour mettre en lumière le combat féministe

    86465357_3225024654177638_3256795154194890752_o.jpg

    Pendant deux semaines (du 3 au 15 mars), 24 événements différents viseront à mettre en lumière le combat féministe

    Huy mettra à l’honneur le combat féministe à travers un riche programme d’activités qui se dérouleront aux quatre coins de la ville. Pour célébrer la Journée internationale des droits des femmes de ce dimanche 8 mars, les institutions culturelles s’allient aux associations féministes hutoises pour proposer des projections de films, des expos, des conférences, des spectacles et d’autres moments conviviaux, tous axés sur la thématique de l’égalité homme-femme. Tous les détails sur sur le site de la ville de Huy:
    https://www.huy.be/evenements/journee-internationale-des-droits-des-femmes
    Article également dans la Meuse H-W du 3 mars

    Le programme

    Zone d’expression libre spéciale féministe
    04 mars à 18h30, locaux de Vie Féminine.

    Gratuit. Rue Montmorency, 1. Venez chanter, slamer, clamer, rapper, lire un texte, une poésie, un article pour se renforcer, prendre la parole en public, s’exprimer et écouter !

    Infos : 085/21 46 52 - antenne-huy@viefeminine.be

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Expo photo « Les unes et les autres »,
    04 > 10 mars, dans les commerces hutois,
    Égalité & solidarité au féminin.

    Gratuit. Cette expo propose des portraits de femmes de Huy et des environs dans leur quotidien.

    Infos : Francine Rorive, 0474 /34.36.77 et Véronique Bawin, 0471/25 94 07.

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Conférence de Pierre Outteryck
    05 mars à 19 h 30, Musée communal,
    salle Le Nouvel Essor.

    Gratuit. Pierre Outteryck parle du mouvement ouvrier. Découvrez le parcours de Martha Desrumaux, syndicaliste, résistante, militante féministe du mouvement ouvrier.

    Infos : 085/23 24 35 - musee@huy.be

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Pages de B.D. géantes
    06 mars, place Verte, La Mézon.

    Gratuit. Les jeunes de l’atelier Labo Dessin de La Mézon proposent de grandes pages de bande dessinée sur l’importance des femmes au quotidien.

    Infos : 085/21 16 30.

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Danse hip-hop
    06 mars 18h30 et 08 mars 18h30, place Verte, La Mézon.

    Gratuit. Prestations de danse de l’atelier danse hip-hop de La Mézon.

    Infos : 085/21 16 30.

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Expo de Roine Jansson
    06 au 22 mars, de 14h à 17h, du mardi au dimanche, Musée communal, salle Le Nouvel Essor.
    Vernissage le 05 mars à 18h.

    Gratuit. Les oeuvres de l’artiste suédois montrent la vie d’un laminoir et la souffrance des hommes et des femmes.

    Infos : 085/23 24 35 - musee@huy.be

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Expo collective Priser-Repriser
    07 au 29 mars, Espace Place Verte.
    Vernissage le 06 mars à 18h30,

    Gratuit. Accessible samedis et dimanches de 14h à 18h et sur R.-V. Priser-repriser, ces mots tissent la trame des créations exposées.

    Infos : 085/21 78 21 - culture@huy.be

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Expo « Qu’est-ce que le bonheur pour toi ? »
    07 au 13 mars, heures de bureaux, hôtel de ville,
    1er étage, Dora dorës.

    Gratuit. Les 7 et 8 mars de 12h à 18h. Du 9 au 13 mars, de 8h à 12h30 et de 14h à 16h. Photos de femmes d'horizons différents partageant des moments de bonheur.

    Infos : paoguillen@gmail.com

    Lire la suite ci-dessous

    Lire la suite

  • Tinlot Télévie. Réservez votre souper avant le 1er mars. Carnaval des enfants dim. 8 mars

    televie s.png

    CARNAVAL

    carnaval télévie.jpeg
    Les enfants sont sous la responsabilité de leurs parents

  • Les élèves de Ste-Reine Tinlot avec les Nandrinois pour assister au témoignage d'un rescapé de la Shoah

    Capture d’écran 2020-02-25 à 18.49.29.png

    Moment intense, riche en émotions, devoir de mémoire ... pour nos élèves de P5/P6 qui ont assisté au témoignage de Simon Gronowski, rescapé juif de la seconde guerre mondiale. (Hélène Huyts page Facebook)

    Installés au fond de leur siège, plus de 160 élèves de Nandrin écoutent le récit de Simon Groweski, rescapé de Shoah.
    « J’avais votre âge quand j’ai vécu les événements que je vais vous raconter », annonce l’homme. « J’ai le devoir de vous expliquer les crimes qui ont été commis pendant la seconde guerre mondiale par les nazis. Ils ont tué des millions de gens. Vous devez connaître le passé de notre pays. » En entendant ces mots, des enfants écarquillent les yeux : certains ignoraient cette part de l’histoire.

    « Le 6 mars 1943, j’étais à table. Ma sœur m’avait préparé une tartine de confiture. Soudain, nous avons entendu quelqu’un sonner avec insistance à la porte. Des hommes sont rentrés et nous ont crié « Gestapo, papiers ». Ma mère s’est levée, toute blanche. Elle a tendu les papiers. Nous avions été dénoncés. Je n’ai jamais su par qui… »
    Jetés dans des cachots, puis dans une caserne avec d’autres familles, les Groweski passent leurs journées à attendre qu’on leur explique pourquoi ils sont enfermés.
    Un jour, des nazis viennent les chercher en leur annonçant qu’ils partent travailler. « Nous avons embarqué dans un train à bestiaux. Il n’y avait pas de sièges, juste un peu de paille par terre. La porte s’est refermée sur nous dans un grand bruit métallique. La lumière du jour n’arrivait à passer que par deux petites ouvertures. Personne ne pouvait imaginer que nous partions mourir. »
    Pendant le trajet, des personnes réussissent à ouvrir les portes depuis l’intérieur. Aidé de sa maman, Simon Groweski parvient à sauter hors du train et s’échapper. « Ma mère n’a pas eu cette chance. Si j’avais su qu’elle ne sauterait pas, je ne pense pas que je serais parti sans elle », confesse l’homme ému.
    Durant plus d’une heure, il raconte son histoire. Les enfants l’écoutent, dans un silence religieux. « Hitler a tué ma mère et ma sœur dans une chambre à gaz à Auschwitz. Mon père était hospitalisé donc il n’a pas été déporté. À la libération, quand on a découvert les montagnes de cadavres, les fours crématoires, les chambres à gaz… mon père a compris que ma mère et sa sœur ne reviendraient pas. Il est mort quelques mois plus tard. Attristé, il ajoute : « Mes parents étaient des braves gens, je vous le jure. Ils n’ont jamais mérité pareil malheur. Ils sont morts pour être nés juifs. »
    Lire la suite de l'article de F.S., et la réactions des élèves dans La Meuse H-W

  • Action Damien soutenue par "Les Enfants de Chœur" de Vivacité à Huy le 20 janvier

    Ce 20 janvier, les nouveaux chroniqueurs de l’émission de radio Les Enfants de Chœur (Farah, Lucile Poulain, Julien Demarche, Pierre-Yves Wathour et David Bartholomé), emmenés par la voix de Michaël Pachen, s’empareront du micro du Grand Auditoire de l’Institut Supérieur Industriel de Huy. Ils seront également accompagnés d’invités prestigieux : Sandra Zidani et Didier Boclinville.
    Depuis près de dix ans, Les Enfants de Chœur se retrouvent dans diverses salles en Wallonie et à Bruxelles pour proposer une émission humoristique et rafraîchissante. Comme à son habitude, l’émission de Vivacité reversera l’intégralité de ses bénéfices à une association. Celle du 20 janvier sera destinée à l’ONG belge, Action Damien.
    Depuis 1964, Action Damien se bat pour éradiquer des maladies infectieuses comme la tuberculose, la lèpre et la leishmaniose.
    Le 20 janvier, ce sera la première fois que l’ONG s’associera avec une émission de radio. L’occasion, pour elle, de récolter des fonds grâce à l’humour.
    « Cet argent nous permettra d’acheter des médicaments ainsi que du matériel médical et logistique. Celui-ci sera redistribué dans les 16 pays que nous aidons », confie Jacques Ryon, collaborateur d’Action Damien.
    À Noter : Prix : 10€ - Horaire : le 20 janvier de 19h30 à 22h30 - Réservations : www.actiondamien.be - Nº compte : BE39 1910 1779 5119 - Adresse : Rue Saint-Victor 3, à Huy
    La Meuse H-W

  • Modave. La Limonaderie accueillera bientôt des migrants et SDF

    Des bénévoles offriront 4 nuitées aux migrants à la limonaderie à Modave en janvier prochain. L’initiative lancée en 2018 a déjà accueilli de nombreux SDF dont l’objectif était de les aider à traverser l’été et les fortes chaleurs ainsi que les périodes de grand froid en hiver. Cette fois, ce sont des migrants qui seront accueillis. « Ils viendront du 27 au 31 janvier prochain. Ils viennent du centre de la Croix-Rouge à Yvoir. Cela leur permettra de sortir du centre et de prendre un peu des vacances », nous explique Thierry Delgaudinne, bénévole. Chaque jour de la semaine des bénévoles préparent des plats et leur apportent pour le repas du soir. Il y a cependant quelques règles imposées par les fondateurs. « Il n’y a pas de bénévole pendant la nuit à la Limonaderie. Par conséquent, ils doivent se respecter l’un, l’autre », ajoute Thierry Delgaudinne.
    Et bien plus qu’un hébergement, des bénévoles organiseront des activités. « On devrait leur faire découvrir des activités locales comme la découverte du four à pain à Vyle-Tharoul. Ils vont rencontrer de nouvelles personnes et certainement établir des liens avec elles. Par la suite, ils pourront compter dessus. Il se peut qu’un bénévole parte avec un sans-papier boire un verre, pour l’écouter. Il arrive que certains aient envie de parler de leur vécu, de leur vie...Je trouve que le monde va mal et il faut aider son voisin ». En leur offrant un logement durant une semaine, l’objectif est d’inviter des personnes extérieures à les accompagner dans leurs démarches.
    Mais les migrants ne seront pas les seuls à être invités à la Limonaderie. Du 10 au 15 février, six SDF prendront leurs quartiers dans ce même endroit. « Ce sont des SDF de la région liégeoise qui seront accueillis à leur tour. On veut leur apporter une chaleur humaine et du réconfort », commente le bénévole.
    Article à lire dans la Meuse Huy-Waremme

  • Les 10, 11 et 12 janvier, la 50e campagne d’Iles de Paix

    Capture d’écran 2020-01-06 à 18.17.53.png
    La 50e campagne d’Iles de Paix

    Une campagne anniversaire exceptionnelle !
    Merci à nos 40.000 formidables bénévoles. Merci pour votre solidarité !

    40.000 bénévoles se mobiliseront les 10, 11 et 12 janvier au profit de projets de développement qu’Iles de Paix mène auprès de milliers de familles d’agriculteurs en Afrique et en Amérique du Sud.
    L’argent récolté au cours de cette 50e campagne financera de nombreux programmes en matière d’agriculture familiale durable au Bénin, au Burkina Faso, en Ouganda, au Pérou et en Tanzanie.
    En Belgique, 22 000 élèves de l’école primaire et secondaire seront sensibilisés à la solidarité mondiale.
    Deux grandes nouveautés sont lancées cette année : le sac fruits et légumes ainsi que le BAP – Bon à planter. Grâce à ce bon, les acheteurs planteront un arbre en Belgique et soutiendront les projets d’Iles de Paix en matière d’agriculture familiale en Afrique et en Amérique du Sud.
    APPEL AUX BENEVOLES

    Capture d’écran 2020-01-06 à 18.20.54.png
    En savoir plus