Sports moteurs

  • Boucles Claviéroises 8e édition, ces 22 et 23 février

    Voici quelques infos concernant les Boucles Claviéroises qui se dérouleront ce week-end

    87205067_10222471566081896_1053951709916692480_o.jpg

     

    Aucune description de photo disponible.

    8° Boucles Claviéroises // Radio-rallye officielle
    Suivez toute l'actualité rallye sur les différentes fréquences radio "Rallye de Hannut":
    • 106.2 FM (Vallée de l'Ourthe et de l'Amblève) - avec la collaboration de Radio Ourthe Amblève
    • 89.1 FM (Pays de Bastogne/Houffalize)
    • 96.2 FM (Gouvy/Vielsalm/Eifel)
    Sans oublier www.7fm.be / www.roa.be, l'app 7FM sur smartphone, les pages Facebook de vos radios locales et l'app TuneIn.

    Commune de Tinlot
    Une des spéciales partira de Tinlot dans le Chemin de remembrement prolongeant le Tige de Terwagne. Elle rejoindra ensuite la route de Terwagne venant de Seny.

    20191223161651914.jpeg

    Informations.  Boucles Claviéroises
    22 et 23 février: rallye automobile se déroulant en grand partie sur le territoire de la Commune.
    Plus d'infos sur les horaires et les parcours via un toutes-boîtes quelques jours avant l'événement.
    Site Clavier.be

    Mobilité Police
    Suite à l'organisation des Boucles Claviéroises sur les communes de Clavier et Somme-Leuze, les mesures de circulation suivantes seront prises du 22 au 23 février de 6h30 à 22h:

    • La circulation sera interdite rue de Chardeneux à partir du n°33 vers Bois et Borsu;
    • La circulation sera interdite rue de Chardeneux à partir du n°15 vers Bois et Borsu.

    Source Police Famenne-Condroz

  • Agenda. Participez au "3e endurance 2h Karting", Sylvain Priarolo et Mika Lottefier à Eupen

    Capture d’écran 2020-01-19 à 14.20.56.png

    Bonjour à tous,
    Nous organisons notre 3e endurance 2h Karting, dans le but de nous aider pour notre saison 2020.
    Les filles, vous êtes les bienvenues, aurons-nous plusieurs équipages féminins ou mixtes ?

    Equipe et paiement :

    -minimum 1 pilote par équipe
    -prix : 150 euros / équipe
    -acompte de 100 euros demandé avant le 14 février 2020 . Comme ça il est plus simple de venir avec 50 euros pour payer le solde le jour de la course
    *Si vous ne trouvez personne pour faire une équipe, pas de soucis, nous en ferons sur place.

    Règles :

    - lestage 80kg pour les plus légers
    -3 rentrées au stand au minimum, et de 30sec

    Horaire :

    10h00 -> 10h15
    Arrivée des pilotes et paiement du solde à l'entrée, 50 euros en liquide
    10h15 -> 10h30
    Briefing
    10h45 -> 10h55
    Qualification 10min (celui qui fait la qualification est celui qui prend le départ)
    11h00 -> 13h00
    Course 2h
    13h00 -> …
    Fin de course, podium
    Nous comptons sur vous, il nous faudrait au minimum 20 karts (max 32) pour pouvoir confirmer l'endurance.

    Comment procéder / réserver ?

    -contactez un max d'amis :) pour former un max d'équipe
    -contactez moi (fb, mail, gsm) pour confirmer l'/les équipe(s), le nombre de pilote...
    -payer l'acompte avant le 14 février 2019 sur le compte BE30 0639 1193 3411 avec nom de l'équipe en communication.
    -si j'ai 20 karts je confirme sinon je rembourse les acomptes
    -paiement du solde de 50 euros EN LIQUIDE lors de la course

    Merci d'avance

    Sylvain et Mika
    priarolo_sylvain@hotmail.com
    0473/364.394

    Dimanche 29 mars 2020 de 10:00 à 13:00
    Karting Eupen: Pure Racing Experience
    Industriestrasse 37, 4700 Eupen
     
    En savoir plus https://www.facebook.com/events/827064587759736/
  • Sports moteurs. Boucles Claviéroises des 22 et 23 février 2020

    Pour les amateurs et les personnes concernées, voici le plan de la spéciale qui se déroulera essentiellement à Terwagne en empruntant quelques chemins de remembrement entre Soheit-Tinlot et Seny.

    20191223161651914.jpeg

  • Premiers tests en Formule 4 pour le Tinlotois Steve Kolela

    71784965_521152965375748_2790520031228723200_n.jpg

    Le week-end des 5 et 6 octobre Steve Kolela a réalisé en France ses premiers tests en Formule 4, une monoplace dans la lignée de la formule 1.
    Cette voiture pèse un peu plus de 450 kg pour pratiquement 200 chevaux, ce qui équivaut aux performances d'une Porsche GT3 Cup de compétition, de quoi procurer déjà de bonnes sensations !
    "j'ai pu rapidement prendre la voiture en main, bien que le pilotage soit différent du karting, mais les réflexes viennent très vite et on s'habitue rapidement à la voiture et à sa puissance", explique le pilote de karting tinlotois.
    Il a ainsi pu réaliser des séances par temps sec et sous la pluie, et en fin de journée rouler dans les mêmes chronos que les pilotes officiels.
    D'autres tests seront prévus afin de le préparer progressivement au mieux pour les saisons à venir ! 
    Un week-end prometteur et le plein de sensations pour Steve Kolela qui nous tiendra au courant pour la suite !

    71757972_544740849659256_8263613886066851840_n.jpg

  • Ouffet est de retour dans le parcours du Rallye du Condroz (Spéciale Ouffet-Clavier)

    Un organisateur satisfait
    Du côté de l’organisateur, le Royal Motor Club de Huy, c’est aussi la satisfaction. « Nous sommes très contents de revenir à Ouffet. Nous essayons toujours de travailler en bonne entente avec les communes. Nous donnons d’ailleurs le nom des spéciales aux communes car nous estimons que c’est un juste retour des choses pour les communes. Ce sera donc la spéciale Ouffet-Clavier puisque les deux communes travaillent ensemble. Nous essayons aussi de donner une dimension encore plus condruzienne pour le Rallye du Condroz et ce sera bien le cas avec cette spéciale. Les réunions avec la commune d’Ouffet se sont très bien passées et nous envisageons de belles perspectives à long terme si tout se déroule bien le 3 novembre prochain. La spéciale Ouffet-Clavier sera différente de celle des éditions précédentes du rallye », précise Benoît Galand, responsable de la communication du Rallye du Condroz.
    La Meuse H-W

  • Le Tinlotois Michel Wilders : «La course, c’est ma vie!»

    capture ecran 2019-09-20 à 11.45.49.jpg

    Michel Wilders, comment êtes-vous tombé dans le bain du sport automobile ?
    J’avais 11 ans quand j’allais suivre un gars de mon village qui faisait de l’auto cross. À cette époque, ce voisin de mon oncle m’avait donné une vieille Coccinelle avec laquelle je pouvais rouler dans un pré. Vers 16 ans, j’avais envie de faire des courses de moto. Mais j’ai assisté à une épreuve où trois pilotes se sont accrochés dans le Raidillon de Francorchamps. Un seul s’est relevé et cela m’a traumatisé.

    Dans quelle discipline avez-vous débuté ?
    Je voulais faire du rallye mais c’est en circuit que j’ai débuté à 18 ans. J’avais acheté une NSU, une voiture qui gagnait tout à l’époque. J’ai fait mes premiers bons résultats en 1981, avec une première victoire à Francorchamps qui m’a motivé à affûter cette NSU. C’est en 1983 que j’ai commencé à accumuler les résultats, avec un premier titre de champion provincial. En 1984, j’ai été mécano de Philippe Ménage dans le championnat d’Europe. J’ai acheté une Golf et j’ai été vice-champion de Belgique derrière lui en circuit en 1986.

    Et en rallyes ?
    C’est avec cette Golf que j’ai disputé mon premier Rallye du Condroz en 1987, durant lequel je me suis classé 18e du général et second de classe. Depuis, j’ai accumulé les épreuves. En rallyes, j’ai décroché quatre titres de champion de Belgique de classe.

    capture ecran 2019-09-20 à 11.48.58.jpgQuels sont vos plus beaux souvenirs en circuit ?
    J’ai disputé quatre fois les 24 Heures de Francorchamps, dont trois fois avec ma Honda Integra personnelle, mais mon plus beau souvenir est ma première participation en 1989 avec une Opel Kadett. Avec un dernier relais entamé sous la pluie, où j’ai décidé de garder des pneus pour sol sec après avoir analysé le ciel, j’ai sorti la bonne carte et nous avons devancé nos propres équipiers de 26 secondes à l’arrivée…

    Mais vous préférez les circuits ou les rallyes ?
    Le circuit apporte le pilotage fin et les belles trajectoires tandis que le rallye apporte le « car control ». Les deux disciplines sont complémentaires.

    Comment choisissez-vous vos épreuves à l’étranger ?
    Je sélectionne les épreuves qui m’attirent et celles qui me permettent d’avoir des souvenirs à raconter et d’être dépaysé. J’ai disputé quatre rallyes du championnat mondial, comme le Tour de Corse et le Rallye de Catalogne. En Espagne, il y avait un million de spectateurs pour assister à la course. En sent qu’on participe à quelque chose d’exceptionnel ! Je retourne volontiers là où l’ambiance est typique. Les rallyes de Madère, d’Antibes, du Var, du Valais, le Critérium Jurassien où le Rallye de la Montagne Noire sont mes destinations préférées. Je roule de moins en moins en Belgique.

    Vous emmenez votre compagne ?
    Danielle Arend est ma copilote depuis l’an 2000. Nous avons une bonne osmose dans la voiture.

    Avez-vous encore des projets ?
    Je vais continuer à rouler dans les rallyes où j’ai une certaine fidélité. Il me faut aussi ma dose de circuit. J’ai enfin découvert les courses sur glace. Les bagnoles, c’est ma vie ! Je vais rouler tant que j’ai la santé et tant que mes fidèles partenaires me le permettront !

    capture ecran 2019-09-20 à 11.46.12.jpg

    En 1983, son premier titre en interprovince avec une NSU. - D.R.

    Un palmarès bien étoffé: cinq titres de champion
    Sur les circuits et dans les épreuves spéciales, Michel Wilders a accumulé les kilomètres mais aussi les victoires de catégorie et les titres de champion. Depuis sa première course d’endurance disputée au volant d’une NSU TT sur le circuit de Zolder en mai 1979, « Wilmi » a disputé entre 250 et 300 épreuves.
    En 1983, il décroche son premier titre de champion provincial liégeois en circuit. Il devient en 1986 vice-champion de Belgique en circuit avec une Golf GTi. Après être passé par les 24 Heures de Francorchamps et du Nürburgring, le pilote de Fraiture connaît quelques années fastes en rallye. Il y décroche quatre titres de champion de Belgique des rallyes internationaux de classe en 1994, 1996, 1997 et 2000.
    À partir des années 2000, le pilote fidèle à la Honda Civic ou à la Honda Integra a aussi connu le championnat européen ISCS en circuit, le Procar en Belgique puis la Superproduction et le BGDC.
    NICOLAS GIMENNE

    Je fais tout moi-même !
    Lire la suite dans la Meuse H-W

  • Rallye du Condroz: une spéciale « Test » payante. Ramelot le sam. 2/11, Ouffet-Clavier le dim.

    Toute l’équipe s’affaire pour finaliser les derniers préparatifs du grand rendez-vous rallystique de l’année qui clôture le championnat de Belgique des rallyes. Grande nouveauté cette année, le Rallye du Condroz figure parmi l’European Rally Trophy, une compétition qui reprend 36 épreuves dans 21 pays différents.
    Même si le parcours de l’édition 2019 est encore en phase de finalisation, il est acquis qu’il comportera quelques innovations. Les fidèles habitués de la « Cabane » pourront encore bénéficier d’une spéciale show tracée autour de l’endroit devenu incontournable.
    Mais le plus grand changement cette année se situera au niveau des entrées. En effet, la spéciale test du vendredi 1er novembre à Ben-Ahin sera scindée en deux parties puisque les 30 premiers concurrents, après un passage préalable aux vérifications techniques le jeudi soir, pourront affiner leurs réglages le vendredi matin et laisseront ainsi la place aux autres équipages dans l’après-midi.
    Une importante modification sera aussi apportée à cette spéciale test puisqu’elle sera payante à un prix démocratique de 5 euros, mais toutefois incluse si vous vous procurez le pass général au prix de 25 euros comme les années précédentes. A noter que des « Shuttle » véhiculeront gratuitement les spectateurs depuis la place de Gives. Il vous donnera ainsi accès aux spéciales des 3 journées prévues lors de cette 46e édition.
    Il est une nouvelle fois important de conscientiser les amateurs de sport moteur sur leur collaboration aux entrées de chaque spéciale afin de faire perdurer l’épreuve mythique qui sillonne notre arrondissement.

    Timing
    Cette 46e édition proposera aux participants une distance totale sous le chrono de 226,78 kilomètres soit presque 15 de plus que lors de l’édition précédente. Le nombre de spéciales sera quant à lui identique à l’année dernière, avec à nouveau 20 tronçons chronométrés. Ils seront toutefois répartis différemment puisque les concurrents devront en découdre sur 12 spéciales le samedi et 8 le dimanche.

    La journée du samedi se composera comme suit pour la première boucle : Wanzoul (8,78km), Héron (11,32km), Bodegnée-Amay (8,80km). Les concurrents reviendront ensuite à l’assistance au cœur de la cité mosane avant de repartir pour trois spéciales avec : Ben–Ahin (5,52km), Perwez-Marchin (21,99km) et Ramelot (7,89km) et ce, à parcourir à deux reprises.
    La journée du dimanche sera quant à elle plus courte avec : Wanze (10,40km), Villers–le–Bouillet (12,65km) avant un retour à l’assistance. Les participants migreront ensuite vers le Condroz avec Strée (12,23km) et la nouvelle de cette 46e édition, Ouffet-Clavier (13,81km) qui sera en alternance avec Engis lors des prochaines éditions. Ces 4 tronçons chronométrés seront à parcourir à deux reprises avant le podium final qui se tiendra aux alentours de 17h.
    Il est cependant trop tôt pour parler des engagés, mais outre les locaux et les différents protagonistes actuels du championnat, nul doute que le Royal Motor Club de Huy est à pied d’œuvre pour, à nouveau, proposer un plateau 5 étoiles.
    Gilles DANDUMONT. La Meuse H-W

  • Tinlot karting. Steve Kolela toujours au top niveau

    65693685_1367946696715099_698560290207301632_n.jpg

     
    Le samedi 29 Juin, les 16 meilleurs pilotes indoor mondiaux étaient présent au formula karting FK1 à Puurs, la plus grande piste indoor/outdoor de Belgique au nord de Bruxelles. 
    Au programme : 5 manches de 12 minutes avec 1 tour de qualification. Le Tinlotois Steve Kolela a terminé deux fois 9ème, 7ème, 6ème et 4ème, avec au final une 7ème place sur 16 participants et juste derrière un champion du monde indoor! 
    Dans un tel championnat qui est tout simplement le niveau le plus élevé en karting, Steve, en 5 mois dans ce championnat est passé du fond de grille au milieu de grille ce qui témoigne de sa progression permanente face à certains pilotes qui courent 2 marathons par mois et s’entraînent avec l'équipe olympique  de leur pays.
    A un tel niveau il faut repousser ses limites chaque jour et trouver sans cesse les détails qui font la différence !

    65950280_1367946893381746_4729494171037990912_n.jpg

  • Karting. Steve Kolela aux 24h de Cormeilles comme coach et pilote

    capture ecran 2019-05-23 à 10.31.05.jpg

     
    Les courses s'enchainent pour Steve Kolela qui a participé aux très réputées 24h de Cormeilles à Paris le 11 mai dernier.
    C'est une des courses de 24h les plus relevées avec 41 équipes internationales au départ provenant du Brésil, du Japon, du Canada, d 'Italie, de  Belgique etc...
    Suite à ses très bons résultats aux championnats du monde en Italie en 2018, le Tinlotois a été engagé par l'équipe N°1 Ukrainienne comme coach et pilote pour ce week-end de compétition.
    Coach pendant 2 jours, Steve a ensuite pris
    le départ de la course avec les meilleurs pilotes mondiaux en pleine préparation des championnats du monde.

    60290310_366511123968867_1178581211191181312_n.jpg

    Lors des 24h Steve Kolela a été le 3ème pilote le plus rapide en piste parmi les 200 pilotes présents. Grâce à de bons relais et une bonne stratégie, son équipe terminera 7e sur 41 devant de grands favoris comme l'équipe championne du monde en 2018 !
    C'est donc encore un super résultat !
     

    60349832_2718792938192697_1274522465527136256_n.jpg

    Voici un lien Youtube ou l'ont peut voir Steve rouler avec une camera embarquée durant 1 tour :
    La saison se calme un peu et reprendra de plus belle en septembre avec beaucoup de déplacements à l'étranger ! A suivre...
  • Karting. Steve Kolela aux championnats de Pologne

    59350679_857814331225172_3213972320209076224_o.jpg

    Le championnat de Pologne s'est déroulé fin avril à Szczecin près de Berlin avec 177 pilotes présents, dont 120 dans la catégorie principale.
    Cette compétition constitue le plus haut niveau de course à l'agenda de cette saison 2019. Un niveau qui s'élève chaque année avec des pilotes qui ne cessent de progresser. Ce sport se professionnalise réellement et cela se ressent dans l'intensité des courses ou chaque millième de seconde compte. C'est ainsi qu'on peut voir régulièrement 3 pilotes réaliser le même temps au millième près ! Cela ne se produisait pas auparavant.
    Les 25 et 26 ont eu lieu les entraînements et Steve Kolela a pu s’entraîner 3h sur les deux jours avant les 4 courses du samedi où il terminera 1 fois 10e, 2 fois 7e et une 1re fois 5e. Le dimanche il se classera à la 4e place.
    Qualifié ainsi pour les semi-finales parmi  les 48 meilleurs pilotes il terminera 9e, et 30e au classement général du championnat ! 
     "Un top 30 était l'objectif en connaissant le niveau énorme de cette épreuve", explique Steve qui se déclare plutôt satisfait, c'est son meilleur résultat en indoor jusqu'à ce jour.
    "Chaque course  constitue un apprentissage et motive à travailler encore plus dur pour les prochaines courses !  Maintenant place à l'outdoor avec ma  première course de la saison aux 24h de Cormeilles en France",  conclut le Tinlotois.

    59106163_858166187856653_4509424208614260736_o.jpg

  • Karting. Retour les championnats d'Europe indoor à Midelburg avec Steve Kolela

    DJI_0571.jpg
    Le Tinlotois Steve Kolela, toujours en progression

    Retour sur les championnats d'Europe indoor à Middelburg en Hollande.
    "Les 21 et 22 Février les essais se sont bien déroulés. Le jeudi il me manquait 2 dixièmes par rapport à la tête de course", explique le Tinlotois Steve kolela. "Mais le vendredi, j'ai pu m'améliorer et pour la première fois combler l'écart et tourner aussi vite que les meilleurs pilotes indoor, en étant dans le même dixième de seconde !
    La première course du samedi m'a permis un podium d'entrée de jeux (3ème place ), et m'a fait accéder dans un groupe plutôt fort où je m'en suis bien sorti malgré un kart moyen (une 7e place). Dans la 3e, j'ai eu un bon kart mais un problème de frein est survenu avec des plaquettes qui restaient collées. J'ai  donc dû improviser et rouler sans frein pour terminer 11ème.
    J'ai reçu
    ensuite 2 très mauvais karts avec lesquels je me suis classé 8e et 9e.
    Les 5 premières courses m'ont permis d'accéder à la Semi finale avec les 45 meilleurs pilotes.
    En semi finale les points comptent double, ce qui signifie que le kart allait être déterminant et pouvait me faire gagner 15 places d'un coup ou m'en faire perdre le même nombre. Malheureusement, le kart tiré au sort était un des 3 plus mauvais hors des 15 karts disponibles. Je me suis battu pour arriver à me classer 12e en semi finale mais 38ème au général. Je rentre tout de même pour la première fois dans le top 40 européen en indoor.
    Cela améliore le résultat de l'année dernière, avec un niveau bien plus élevé et des tirages au sort défavorables. Super expérience, mais il me reste encore beaucoup de points à améliorer pour cette saison afin d'encore gagner des places dans les grands championnats" !
    Le prochain tout grand rendez vous sera la Pologne en Avril, en attendant, il y aura une course en FK1 avec le gratin du Bénélux ! La progression est énorme par rapport à l'année passée, que du positif donc !
    A suivre.
     
  • Boucles Clavieroises, dim. 17 février 2019

    51608098_1994092350698350_6533618251992137728_n.jpg

  • Karting saison 2019. C'est bien parti pour le Tinlotois Steve Kolela !

    51348000_2311558332463115_8955646822416646144_o.jpg

    La saison vient tout juste de reprendre pour Steve Kolela en Karting

    Samedi dernier avait lieu la première course de la saison à Dohlain pour Steve Kolela. Il s'agissait du championnat ''Formula Karting'' réunissant les 16 meilleurs pilotes de Karting Indoor.
    Le plateau n'est composé que de champions du monde, d'Europe, ou provenant du top 10 mondial. C'est donc un niveau très relevé !
    Au terme de 5 courses de 15 minutes, le Tinlotois s'est classé 9e sur 16 au général, signe de la bonne préparation physique réalisée de cet hiver.
    Mais Steve ne compte pas en rester là: "je dois encore progresser techniquement en indoor pour gagner des positions au championnat... mais tout cas, c'est une belle préparation pour le championnat d'Europe qui va arriver le 21 Février prochain et qui se déroulera à Middelburg en Hollande !   A suivre...

    51475124_2157759334309353_553911959251058688_n.jpg