Sports

  • Football P3A: Fraiture, séduisant, lance idéalement sa saison à Hognoul

    HOGNOUL 1 - FRAITURE 2
    Les buts : 34e Delgombe (0-1), 64e Laloux (0-1), 73e sur pen. Reyskens (1-2).
    Hognoul : Jadot, Frau, Dammans, Dolcimascolo, Beneux M. (46e Reyskens), Kesenne (66e Gonzalez Gonzales), Beneux B., Heris, Thiel, Haond, Van Den Bergh.
    Fraiture : Hollange, Chimento (69e Asselborn), Hautecler, Vanesse, Marino, Akpandja, Laloux, Wilisqui, Imhauser, Zahour, Delgombe.
    Cartes jaunes : Akpandja (29e), Heris (32e), Van Den Berg (43e), Vanesse (76e), Carrara (90e), Delgombe (90e +2).
    Arbitre : M. Raden.

    Après de nombreuses occasions manquées, Delgombe, à la suite d’une belle phase de jeu, enroule une frappe qui vient se loger dans les filets adverses. Le score aurait pu être plus lourd à la mi-temps, mais Laloux et Willisqui, notamment, manquent le break. « On sort d’une première période de rêve. C’est 0-1 mais ça aurait dû être 0-3. Le gardien adverse sort de beaux arrêts. On n’a rien laissé, on a eu une belle circulation de balle sur un terrain vraiment compliqué. Cela fait très longtemps que je n’avais plus vu ça en tant que coach », sourit Fabrice Pavone.
    En 2e période, les Fraiturois repartent comme en première et sont rapidement récompensés via une tête de Laloux, et font donc le break. « Je suis content pour lui. Malgré ses occasions ratées, il nous sort un gros match. » Seulement voilà, une réduction du score après un penalty concédé par Hollange relance la rencontre puisque Hognoul prend le jeu à son compte. Pas suffisamment pour revenir au score.
    Ce résultat permet à Fraiture d’idéalement lancer sa saison… ou presque. Pour rappel, les joueurs de Fabrice Pavone sont de nouveau en congé puisqu’il y a eu des cas de coronavirus au sein des effectifs de Wanze Bas-Oha et de Huy, leurs prochains adversaires. « Cela nous fait un peu de repos, mais on n’a pas le choix (rires). Avec les nouvelles mesures sanitaires, il y a des chances que l’on affronte Huy le week-end prochain. »
    La Meuse H-W

  • AP Modave Run, 27 septembre 2020

    AP Modave Run: le jogging convivial organisé par l'Association de parents de l'école communale de Modave.
    Au programme :
    10h30 : 10 KM (5 euros)
    11H15 : 5KM (4 euros)
    12H30 : Course enfants (gratuite)
    14h00 : Grand jeu de piste familial (gratuit)
    INSCRIPTIONS EN LIGNE OBLIGATOIRE POUR CHAQUE EPREUVE.
    Limitées à 400 places
    Inscription à la course : goaltiming.be
    Nombreux beaux lots pour les podiums (hommes - femmes - juniors).
    Bar et pain saucisse pendant la journée
    Port du masque obligatoire sur tout le site. Le coureur est autorisé à enlever son masque, une fois qu'il a pris le départ et devra le remettre dès la ligne d'arrivée franchie.

    120040563_3409714795757068_3541007716645099967_o.jpg

  • Flèche Wallonne à Huy: les riverains dans le Mur, le public sur la ligne d’arrivée

    Il va falloir s’y habituer : la Flèche Wallonne, c’est déjà dans... deux semaines. Le mercredi 30 septembre, le peloton traversera la Cité du Pontia et gravira son mythique Mur de Huy. Comme chaque année, finalement ? Oui mais clairement pas dans les conditions habituelles. En temps normal, Huy est en ébullition. Pour lancer cet automne 2020, les autorités communales ont dû composer avec un puissant ennemi : le Covid-19.

    L’absence de l’espace VIP de la Ville et un public réduit à sa plus simple expression étaient déjà à déplorer. Ce mercredi, Christophe Collignon nous confiait l’état d’avancée des discussions avec ASO, société organisatrice de la mythique épreuve hutoise. Les nouvelles ne sont pas forcément réjouissantes pour les passionnés de la petite reine mais cadrent parfaitement avec le protocole en vigueur pour tenter de freiner la pandémie actuelle.

    « Des réunions techniques se sont tenues avec ASO et la présence du public a forcément alimenté les discussions. Qu’en a-t-il résulté ? Qu’il n’y aura pas de spectateurs dans le Mur de Huy. Y habiter est parfois un inconvénient, ici ce sera un avantage. Un courrier a été reçu ou va l’être sous peu par les riverains pour leur expliquer les modalités pratiques, notamment le fait qu’il ne sera pas permis d’avoir un regroupement de plus de dix personnes. Par contre, une zone de 400 personnes sera installée sur la plaine, à proximité de la zone d’arrivée », explique le bourgmestre hutois. La seule et unique zone réservée au public ? « On réfléchit à en installer une sur la place Saint-Denis mais on n’y voit pas grand-chose donc ce n’est peut-être pas indispensable. Ailleurs sur le parcours, les regroupements ne seront pas autorisés non plus et des contrôles auront lieu. La Flèche Wallonne est retransmise en audiovision, nous serons surveillés. »

    Le Cortina sera ouvert
    Point de passage incontournable lors de la Flèche Wallonne pour se désaltérer et s’alimenter, Le Cortina a confirmé qu’il ouvrirait ses portes. Mais l’établissement Horeca précise que les réservations sont obligatoires pour les personnes désirant manger ou boire un verre. Fin des réservations le jeudi 24 septembre à minuit, via le 085/21.51.43 ou lecortinahuy@gmail.com.

    François Laurent. La Meuse H-W

  • Lettre ouverte aux supporters de football concernant le retour dans les stades

    Capture d’écran 2020-09-18 à 16.42.32.png

    A l’occasion de la reprise des matchs de football avec un public restreint, la Pro league, la Fédération belge des supporters (Belgian supporter), l'Union Royale belge de Football (Royal Belgian FA), et la Cellule Football du SPF intérieur se sont associées pour délivrer un message aux supporters dans une lettre ouverte.

    Dans cette lettre, plusieurs recommandations sont adressées aux supporters pour que les rencontres de football se déroulent en toute sécurité :

    1. Ne viens pas au stade si tu n’as pas de ticket valide
    2. Suis attentivement les instructions de ton club
    3. Respecte les mesures sanitaires
    4. N’utilise pas d’engins pyrotechniques
    5. Profite du match en toute sécurité

    Consulter la lettre ouverte aux supporters

    (Source)

  • Vers une organisation «light» du Rallye du Condroz sur une journée le 7 novembre (?)

    Sous réserve des annonces qui seront faites par le Conseil national de Sécurité qui devrait se réunir la semaine du 21 septembre, les organisateurs, avec le soutien de la Ville de Huy, s’orienteraient vers l’organisation d’une épreuve qui se déroulerait sur une seule journée, le samedi 7 novembre.
    Quatre étapes spéciales (moyennant l'accord des bourgmestres concernés) à parcourir quatre fois seraient tracées sur quatre Zones de Police distinctes dont celle de Huy avec une étape spéciale proposée à Ben-Ahin.
    Sur les étapes spéciales, des bulles de 400 spectateurs seraient définies ; Ben-Ahin proposerait ainsi deux bulles de 400 spectateurs qui auraient préalablement acheté leur place en ligne via le site du Rallye du Condroz. Une buvette avec service Horeca serait installée dans chaque bulle mais la vente et la consommation d’alcool y seraient interdites. Il serait aussi interdit de circuler d’une bulle à l’autre sur une même étape spéciale ou d’une étape spéciale à l’autre.

    Parc d’assistance interdit au public
    Concernant le parc fermé d’assistance, celui-ci serait implanté sur le quai d’Arona, entre l’avenue de la Croix-Rouge et le quai Dautrebande. Ce parc d’assistance ne serait pas accessible au public et chaque équipage serait composé d’une bulle de six personnes, pilote et co-pilote compris, ceci afin de s’inscrire dans le protocole RACB validé par la Ministre de tutelle. Il n’y aurait pas de chapiteau cette année et l’avenue Delchambre ne serait pas fermée à la circulation.
    « Toutes les forces vives concernées par l’organisation du Rallye du Condroz sont en contact permanent et seront très attentives aux décisions qui émaneront du prochain Conseil national de sécurité », exprime Christophe Collignon.
    « Le maintien d’une épreuve aussi emblématique que le Rallye du Condroz est très important pour tous les acteurs de ce sport, ceux qui bénéficient de ses retombées économiques, tous les passionnés de la discipline et la ville de Huy mais on l’a bien compris, l’édition 2020 ne pourra avoir lieu que si elle s’inscrit totalement dans le cadre très strict des mesures décidées à l’occasion de la crise sanitaire. »
    La Meuse H-W

  • Football P3A. Deux cas de Covid à Burdinne et Fraiture Sport, les deux prochains matchs remis !

    ö32432455.15.jpg

    On le sait, ce championnat s’annonce particulier en raison du virus qui continue de circuler aux quatre coins du Royaume. Malheureusement, deux de nos clubs régionaux ont été impactés à l’aube de leur premier match de championnat, à savoir Burdinne et Fraiture Sports.
    « Un de nos joueurs a été faire le test et a appris jeudi soir qu’il était positif. Comme le veulent les mesures mises en place, nous avons immédiatement averti le comité provincial et nos deux rencontres à venir ont été reportées. Nous allons tous nous faire tester ce week-end en espérant que tout le monde soit négatif. Mais qu’importe les résultats, nous sommes à l’arrêt pour deux semaines », témoigne Jean-Christophe Piccart, le T1 burdinnois.
    Même cas de figure à Fraiture Sports, où les pensionnaires de P3A ont vu un membre de l’équipe être contrôlé positif. Les deux prochains matches sont d’ores et déjà remis aussi. « Nous allons tous faire le test mais si lundi soir on apprend que nous sommes tous négatifs, je ne comprends pas pourquoi nous n’aurons pas le droit de jouer la semaine prochaine. La saison s’annonce difficile, cela va se produire beaucoup de fois », ponctue Fabrice Pavone, le coach de Fraiture.
    G.T La Meuse H-W

  • Insolite: trois anciens joueurs de D1 ensemble en… P3 à Fraiture Sports!

    Les tours de taille se sont forcément épaissis. Forcément car quitter le monde du sport professionnel, pour glisser vers l’amateurisme, ça provoque un relâchement. Pas seulement musculaire d’ailleurs. Par contre, le geste juste, la vision du jeu, l’impact au duel représentent autant de preuves que les gars concernés ont un vécu de qualité. Cette saison, Fraiture Sports s’offre trois ex-pros. Des éléments pouvant faire valoir diverses apparitions en élite.
    Il s’agit de Xavier Asselborn (ex-Standard et FC Malinois), de Lionel Gendarme (ex-Standard, Ostende et OHL) et de Christopher Ngombo (ex-Standard, Anderlecht, PSV Eindhoven). Si le premier cité, qui se dirige alertement vers ses 38 ans, pense tout doucement à sa retraite, les deux autres, dans l’absolu auraient pu prétendre à mieux qu’à cette présence en troisième provinciale. Avare en interview (« Voilà des années que je n’ai plus parlé à la presse »), le Flémallois Lionel Gendarme n’est pas du genre à se plaindre. « J’ai connu de bons moments, mais c’est derrière. Voilà tout. » Son arrivée à Fraiture, où il devrait stabiliser l’entrejeu en position de médian défensif est due principalement à la présence d’Axel Frerot (ex-Hamoir) dans les rangs condruziens.
    « Nous sommes très amis. Quand il m’a demandé de le rejoindre, j’ai accepté. L’aspect humain et la notion de plaisir sont les seuls éléments qui comptent à mes yeux », assure Gendarme.

    Nottingham Forest
    Xavier Asselborn est beaucoup plus loquace. Issu d’une vieille famille, très connue à Seraing, il se souvient de ce qui fut un tournant dans son existence : « J’étais en Espoirs au Standard. En tournoi, nous avons rencontré Nottingham Forest. Les Anglais m’ont remarqué et ils ont contacté le Standard en vue d’un transfert. Michel Preud’homme a répondu par la négative. J’ai donc légitimement pensé que j’allais avoir ma chance. Au lieu de cela, il m’a prêté au FC Malinois quelques semaines plus tard. À partir de là, oui, j’ai accusé le coup. Vous imaginez ce qu’aurait donné ma carrière si j’avais pu m’imposer à Nottingham… »
    Reste le cas de Christopher Ngombo, fils de Danny (ex-Standard et Seraing), à ne pas confondre avec son frère Maecky, six ans plus jeune que lui. « Il est certes affilié chez nous, mais actuellement il est blessé », apprend le coach, Fabrice Pavone. « J’espère le revoir prochainement ».

    Etat d’esprit
    L’entraîneur, précisément, parlons-en. Hériter d’anciens pros dans son noyau, n’est-ce pas, parfois, un cadeau empoisonné ? « Tout dépend de la mentalité de ceux-ci », répond Fabrice Pavone. « Si l’approche est positive, alors, c’est magnifique. Bénéficier d’une telle expérience sur le terrain, qui n’en serait pas enchanté ? Il faut juste leur rappeler qu’ils doivent sans cesse maintenir leur attention. En P3, quand un gaillard sait qu’il va affronter un ancien de D1, il monte sur le terrain le couteau entre les dents. C’est humain. D’où l’obligation d’en faire autant. »
    Cette saison, le club assis sur la ligne qui sépare les régions liégeoises et hutoises, dirigé par ce président dynamique qu’est Yves Laermans, entend figurer dans le sillage des favoris. « Nous sommes en phase de reconstruction. À cet égard, la présence de joueurs chevronnés (n’oublions pas également Anthony Chimento) s’avère importante », conclut Fabrice Pavone.
    Daniel Renard. La Meuse H-W

  • Modave. Jogging de l'école communale le 27 septembre

    118736656_1467888486752475_8108504557236693598_o.jpg

     
    Venez nombreux ce 27 septembre pour le Jogging de l'Association de parents de l'école communale. Jogging de 5 et 10 km en matinée.
    Course pour les enfants gratuite à 12h30.
    PROMENADE et JEU DE PISTE FAMILIAL (Gratuit) dès 14h00.

    BAR et Pain saucisse tout au long de la journée.
    Tout cela dans une chouette ambiance conviviale et en respectant bien sûr les mesures sanitaires spéciales COVID.
  • Tinlot Marche Adeps annuelle du club de gymnastique le " Blé Qui Lève", le 4 octobre

    71173865_2668099283224100_8160677882352369664_o-thumb.jpg

     
    Dimanche 4 octobre 2020 de 08:00 à 18:00
    Marche annuelle du club de gymnastique le " Blé Qui Lève"
    - Parcours de 5 (+PMR), 10, 15 et 20 KMS
    - Accueil de 08h à 18h
    - Bar et petite restauration
    Si vous souhaitez aider notre club pour cet événement, les bénévoles déjà présents seront ravis de vous avoir à leurs côtés ! 
    Renseignements:
    ➡️ petersandre@hotmail.be
    ➡️ 0478/39.11.48
  • Le "Blé Qui Lève" de Tinlot recherche un moniteur (h/f) pour un contrat AMGS (Association des Moniteurs de Gymnastique Sportive).

    Capture d’écran 2020-08-24 à 15.46.30.png

     
    Le "Blé Qui Lève" de Tinlot recherche un moniteur (h/f) pour un contrat AMGS (Association des Moniteurs de Gymnastique Sportive).
     
    Il s'agit de cours de psychomotricité, de gymnastique (GAF; sections non-compétitives et compétitives), de renforcement musculaire pour un remplacement du 08/09 au 30/09/20.
    L'emploi proposé est un contrat de remplacement de 38h/semaine, en horaire extra-scolaire.
    La commission paritaire est la 329.02
    Le candidat doit être en possession d'un passeport APE (obligatoire) !
    Un diplôme pédagogique, une formation dans la discipline ou une expérience utile dans la gymnastique
    artistique est un atout.
    Envoi du CV et de la lettre de motivation : petersandre@hotmail.be
    Contact: Peters André au 0478/39.11.48
  • Rallye du Condroz: annulation inéluctable

    Capture d’écran 2020-08-20 à 13.49.12.png

    Après cinq mois de silence radio, il paraît normal que les organisateurs hutois ne prennent pas de décisions tant que le RACB n’a pas communiqué sur l’avenir du championnat de Belgique. Nul doute que les bénévoles de l’épreuve hutoise auront plus que certainement tout fait pour maintenir le mythique rendez-vous que tous les passionnés de rallye attendent...

    Des lourdes contraintes
    Force est de constater qu’il paraît peu probable de mettre sur pied une épreuve avec des mesures sanitaires évoluant de jour en jour. Il semble même utopique de pouvoir organiser un rallye en respectant les contraintes auxquelles nous devons tous faire face. D’autant plus que les organisateurs doivent se soumettre aux décisions des communes de pouvoir traverser leur entité. Tout en devant en plus compter sur le civisme des spectateurs. Qui oserait à l’heure actuelle donner un avis favorable pour accueillir de tels événements ? Tant d’incertitudes qui compliquent la tâche des organisateurs qui ne peuvent se permettre de mettre en péril les éventuelles éditions à venir.
    Article complet à lire dans la Meuse H-W

  • Calendrier provincial: la 1ère journée reportée à une date qui doit encore être fixée

    Marc Collard-Bovy espère que ce nouveau décalage d’une semaine validé par l’ACFF permettra aux compétitions de se dérouler dans les meilleures conditions. « Il est évident que nous avançons tous à tâtons, vers l’inconnu dans cette situation sanitaire exceptionnelle », poursuit le président du CP liégeois. « Si tout se passe bien, tant mieux. Mais j’ai déjà eu l’occasion d’assister à quelques matches amicaux durant lesquelles les consignes n’étaient pas forcément respectées. Et avec le retour des vacances, nous risquons évidemment d’être confrontés à certains soucis. Plusieurs matricules ont d’ailleurs déjà été touchés… »  La Meuse H-W

  • Football. Fraiture Sport et Fabrice Pavone peuvent rêver de la P2 !

    Capture d’écran 2020-08-15 à 14.05.48.pngFabrice Pavone et Fraiture n’ont pas eu une préparation optimale. - D.R.

    « C’est aussi ce que je pense, même si Huy B et Wanze/Bas-Oha B auront leur mot à dire », commente le coach fraiturois Fabrice Pavone, dont plusieurs transferts ne sont pas passés inaperçus. Lionel Gendarme, Xavier Asselborn, Axel Frerot ou encore Anthony Chimento ont tous joué en nationale, voire été professionnels. Des renforts de choix pour une P3. « Nous sommes plus forts dans toutes les lignes et nous avons gardé nos pions essentiels, à l’instar d’un Vincent Dodeigne (NDLR : victime d’un grave accident en décembre) qui va recommencer à courir. On nous met dans les favoris, mais il faudra que la mayonnaise prenne. Malheureusement, il n’y a pas de tour final de prévu. »

    « Au minimum jouer le Top 5 »
    Arrivé en 2018 à Fraiture, Fabrice Pavone était parti sur un projet de trois ans… avec comme objectif une participation au tour final après de longues années à jouer le maintien. « La saison dernière, nous aurions déjà pu participer au tour final (NDLR : Fraiture était 7e à trois points du 5e lors de l’arrêt des championnats), d’autant que le calendrier nous était favorable. Cette saison, nous voulons au minimum jouer le top 5, nous avons l’équipe pour le top 3. Le titre ? Nous sommes trop loin pour en parler. »

    Préparation perturbée
    En effet, la préparation n’a pas été optimale pour l’entraîneur sérésien et ses troupes qui n’ont pas eu accès à leurs installations jusqu’à la semaine dernière. « Les camps scouts avaient la priorité sur notre terrain et nous ne pouvions pas venir afin de limiter le nombre de personnes. Nous nous sommes entraînés à Vierset, mais ce n’était pas du tout l’idéal. Par ailleurs, mes joueurs étaient assez loin physiquement. Mais notre dernier match, mardi contre Tilleur Saint-Nicolas, m’a rassuré.

    Dernière saison ?
    Le tacticien fraiturois met l’accent sur un facteur en particulier afin d’atteindre ses objectifs. « La mentalité sera importante, il faut qu’elle soit meilleure que ce que j’ai vu et ne pas baisser les bras. Je suis fatigué de la mentalité de certains, le foot provincial est devenu fatigant… Est-ce que ça pourrait être ma dernière saison ? Oui. En fait, je suis lié à notre président en or (Yves Laermans), qui, je pense, a envie de jouer le titre. S’il réfléchit à arrêter au terme de cette saison, je réfléchirai aussi… »


    Maxime Hendrick La Meuse H-W